• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Q.I. K.O. – Par Floréal (la preuve par le Venezuela)

Q.I. K.O. – Par Floréal (la preuve par le Venezuela)

15 octobre 2017 : l’alliance de gauche soutenue par Nicolas Maduro remporte 17 provinces sur 23 aux élections territoriales vénézuéliennes. « Pouvoir minoritaire », « à bout de souffle », « ne tenant que par l’armée », vraiment ?

Au lieu de reconnaître les faits, les « journalistes »-perroquets qui se copient l’un l’autre sur les grands médias expliquent aussitôt que cette victoire sans bavure ne saurait résulter que de la « fraude massive » organisée par le pouvoir. Pas un ne se demande par ex. si, par hasard, comme c’est le cas dans la plupart des pays du monde, la bourgeoisie capitaliste et ses innombrables parasites ne seraient pas plus forte dans la capitale (Caracas) que dans les provinces, comme on l’a vu en Grande-Bretagne où Londres a voté massivement pour le « remain », alors que l’Angleterre profonde votait massivement pour le Brexit.

A tous les coups les médiacrates, dont l’élu siège désormais à l’Elysée, gagnent : car si le bloc bolivarien perd une élection, comme ce fut le cas aux dernières législatives, c’est qu’il est minoritaire dans le pays (et bien entendu, là il n’y a pas eu de fraude de l’opposition…). En revanche, si les chavistes l’emportent, c’est forcément parce qu’il ont triché : dans les deux cas, la probabilité que Nicolas Maduro soit illégitime est donc égale à 1/1.

Et c’est ainsi en tous domaines. Si les électeurs russes donnent occasionnellement une majorité aux anticommunistes, qui en profitent pour démanteler irréversiblement les structures soviétiques, c’est là un « désaveu historique » du socialisme. Si par la suite, expérience faite des deux régimes (mais alors qu’il est trop tard pour restaurer le socialisme car les nouveaux « Blancs » installés aux commandes ont interdit les grèves et cadenassé l’appareil d’Etat), la masse des ex-Soviétiques exprime l’idée récurrente, sondage après sondage, que le socialisme (même bureaucratisé) était meilleur que le capitalisme (maffieux qui plus est), cela ne saurait être pour nos médiacrates que de la « nostalgie » rance, de l’ « idéalisation rétro », du « c’était mieux avant » n’exprimant que de la sénilité mentale. Bref, quand le peuple donne tort à l’élite capitaliste, il faut dissoudre le peuple et si, par ex., la majorité des Français est hostile aux réformes thatchériennes de Macron, que celui-ci promulgue « au nom du peuple français », c’est que, décidément le peuple… n’est pas démocrate et qu’il faut plus de « pédagogie » pour promouvoir les régressions auprès de cette masse de débiles mentaux !

Avec un tel mode de raisonnement, aucune science ne serait jamais possible puisqu’on ne pourrait jamais faire expérimentalement le tri entre deux hypothèses contradictoires. La Sainte Inquisition raisonnait déjà ainsi au temps de Galilée : si l’on ne voit pas des lunes se mouvoir autour de Jupiter (ou des taches brunes tourner autour du soleil), alors l’hypothèse géocentrique chère à l’Eglise est confirmée (= la Terre est le centre du cosmos). Mais si l’on voit les « Planètes médicées » à travers la lunette astronomique perfectionnée par Galilée, c’est qu’elle est… un instrument du diable !

Mais c’est alors l’esprit critique, les lumières, le progrès humain qui reculent à tous les coups avec le mode de fonctionnement totalitaire de cette machine à abrutir qu’est devenu un système médiatique qui n’en finit pas de détruire la raison, comme eût dit Lukàcs, au nom de la « liberté »…

Comment s’étonner dès lors que, victime de ce décervelage permanent, le Q.I. moyen des Européens ne cesse de plonger, comme le montrent toutes les statistiques ?

https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/q-i-k-o-par-floral-la-preuve-par-le-venezuela-2/


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • lautrecote 18 octobre 18:51

    On va vous tomber dessus... (pas besoin de citer les pseudos, dès qu’il y a un article pro-Vénézuela, ils rappliquent au triple galop. C’est étonnant qu’ils ne soient pas déjà là, bien rangés).


    • taktak 19 octobre 09:04

      @lautrecote
      Ils sont payés à cela...


    • Lugsama Lugsama 19 octobre 09:21

      @lautrecote

      Article pro-dictature, anti-venezuela*

      On ne souhaite pas à un peuple de souffrir.


    • McGurk McGurk 19 octobre 10:37

      @taktak

      Ca se voit que vous avez « réfléchi » avant de pondre cette connerie...


    • Alren Alren 19 octobre 12:43

      @Lugsama

      lautrecote avait raison, vous raisonnez avec votre moelle épinière ; il suffit d’agiter le chiffon rouge et vous chargez  !!!


    • McGurk McGurk 19 octobre 14:39

      @Alren

      On s’en fout des partis politiques ou des idéologies débiles en lesquelles vous croyez. Du moment que ça reste dans votre cerveau ça ne fait du mal à personne qu’à vous.

      Nous en avons simplement plus qu’assez de voir cette charge permanente à déverser votre vomissure de propagande qui prône la dictature et le massacre d’innocents sous prétexte de révolution.

      Le pire là-dedans c’est que vous cautionnez tout ça et que vous parlez de « valeurs humaines »...


    • Lugtata Lugtata 19 octobre 14:57

      @Alren

      Je vais me méfier, la ou j’habite les tauréador ont des statues et des musées.

    • McGurk McGurk 18 octobre 20:07

      Deux semaines de festival parodique bolcho, ça commence à faire un peu lourd smiley .

      * Dans le rôle du méchant pas beau tout plein :

      « la bourgeoisie capitaliste et ses innombrables parasites »,
      « les médiacrates » (Pfiouuu je préfèrerais le terme débile d’ « euro-atlantiste),
       »l’élite capitaliste« (sac fourre-tout comme les autres expressions),
      Macron »le tatchérien« (bon là encore c’est logique),
      Les médias sataniques :-> .

      * Les rôles des gentils stroumphs utopiques sont décernés à :
      Nicolas Maduro - dit le »légitime" - acculé par les méchants trop méchants super méchants -,

       smiley Ca en fait des méchants à éliminer pour Super Maduro (en plus il a une moustache et est habillé en rouge), même les héros de jeux vidéos en auraient la migraine.


      • Carpenter 19 octobre 01:38

        Marrant quand même avec toutes ces queues pour trouver à manger, les pénuries diverses, l’inflation, le pouvoir possède encore la majorité... Chez nous, Hollande n’a même pas pu se représenter et pourtant il n’y a pas de pénuries. Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons, on les connait tous les méthodes des bolchéviques pour se maintenir au pouvoir. Bien sur que l’élection a été truquée, quand tu vois que Maduro est pote avec Poutine et les frères Castro, on peut plus vraiment se poser la question... Ce n’est sûrement pas parce qu’il y a des élections que c’est un pays démocratique. Même la société qui a fourni du matériel électoral a avoué que le pouvoir avait fraudé et trafiqué les chiffres lors du vote pour la constituante. Alors pourquoi cette élection serait valide ? Pauvres vénézuéliens, j’espère de tout coeur que la dictature dans la quelle ils vivent s’effondrera, malgré les multiples tentatives de leur dirigeants de la faire passer pour une démocratie...


        • taktak 19 octobre 09:11

          @Carpenter

          Mais oui mais oui. C’est qu’il y en a qui y croit à la propagande violente des médias occidentaux aux ordres, ou pas.

          Pénurie, famine et paramilitaires d’extrême droite assassinant l’opposition politique cela existe en amérique latine. En Colombie, plus proche alliés des états unis dans la région, et c’est bien ce que Washington, Bruxelles et Paris veulent rétablir comme type de régime par leurs tentatives de coups d’état à Caracas.

          Mais la réalité du Venezuela est bien différente, et deux élections successives viennent de le démontrer. Avec une victoire claire et nette des chavistes. D’autant plus incontestable que l’élection était surveillée par des observateurs internationaux.

          Le vote des régionales qui ne souffrent d’aucune contestation confirme celui de la constituante et ceux de la plupart des scrutins de ces dernières années. Les venezueliens ne veulent pas du retour de l’extrême droite et de ses milices violentes au pouvoir.

          Il est sidérant que de timisoara aux couveuses du Koweit en passant par le golfe du tonkin, benghazi et les armes de destructions massives en Irak une partie de l’opinion publique en France soit toujours aussi crédule et naive, prete à croire que le jour il fait nuit pourvu que cela soit dit par la télé


        • Lugsama Lugsama 19 octobre 09:23

          @taktak

          Nier les pénuries, la faim et la répression militaire au Vénézuela est d’un grotesque, ça se voit que vous ne faite que vomir une propagande sur un pays dont vous ignorez tout.


        • Lugsama Lugsama 19 octobre 09:27

          @taktak

          Les observateurs internationaux et même les journalistes locaux n’ont pas été autorisé à surveiller ou ne serait-ce qu’entrer dans les centres de vote, on sait bien pourquoi.

          Ce que vous appelez observateurs internationaux est un organisme créé par le régime chaviste, un peu de sérieux.


        • Doume65 19 octobre 10:47

          @Carpenter
          « Maduro est pote avec Poutine »
          Bon sang, mais c’est bien sûr ! la Main de Moscou ! Comment avons-nous pu l’oublier ne serait-ce qu’une seconde ? L’esprit se ramollit : même les journalistes du Monde n’y ont pas pensé. Pas plus que les sentinelles étasuniennes. Heureusement que Carpentier est là pour nous ouvrir les yeux !


        • McGurk McGurk 19 octobre 10:49

          @taktak

          * « Pénurie, famine et paramilitaires d’extrême droite assassinant l’opposition politique cela existe en amérique latine. »

          Genre « on s’en fout parce que ça existe déjà » ? N’avez-vous pas honte de nier purement et simplement les évidences et de soutenir une dictature ? Pensez-vous réellement que cela servira à ce peuple qui dans le dénuement le plus total ?

          * "et deux élections successives viennent de le démontrer. Avec une victoire claire et nette des chavistes. D’autant plus incontestable que l’élection était surveillée par des observateurs internationaux.« 

          Vous parlez bien du parti des types qui se sont personnellement engraissés avec l’argent du pétrole ? Ceux qui n’ont rien branlé en ne développant pas leur propre économie dans un pays si riche, en misant simplement sur le pétrole et rien d’autre ? Des personnes qui sont riches à crever pendant que la population tire le diable par la queue ?

          Depuis quand ravir le pouvoir au parlement est-il démocratique ?Depuis quand tabasser et intimider des députés en pleine assemblée est gage de démocratie ? C’est bizarre mais vous êtes totalement sec sur ces questions cruciales...

          * » Les venezueliens ne veulent pas du retour de l’extrême droite et de ses milices violentes au pouvoir.« 

          Vous confondez la droite et l’extrême droite, c’est un grave amalgame.

          * »une partie de l’opinion publique en France soit toujours aussi crédule et naive, prete à croire que le jour il fait nuit pourvu que cela soit dit par la télé"

          Et donc vous, vous possédez la vérité entre vos petites mains c’est ça ? Tout le monde se trompe mais pas vous ? Ca frise la paranoïa...


        • McGurk McGurk 19 octobre 10:51

          @Doume65

          C’est bizarre parce que lorsque vous voyez celle des USA vous criez au scandale mais lorsqu’on a clairement une relation pourrie avec la Russie là par contre vous qualifiez presque les autres de parano...


        • Carpenter 19 octobre 11:29

          @taktak vous n’avez vraiment aucun scrupules pour sortir de tels mensonges. Les paramilitaires les plus présents au Venezuela à ce jour sont des groupes pro-gouvernementaux, les « colectivos », qui ont été armés par le pouvoir afin de réprimer tous ceux qui ne sont pas chavistes. Ils ont d’ailleurs fortement perturbé les élections en agressant plusieurs bureaux de vote. Quant à la pénurie et la famine, elles ont été provoquée par le gouvernement avec leurs politiques communiste et leur mesures économiques désastreuses. Vous êtes un menteur, aucun observateur international n’était présent lors du scrutin. Le régime les a tous refusé (et on se doute pourquoi). Les résultats des élections régionales ont été contesté par de nombreux pays, je pense notamment à l’Argentine, le Brésil, le Mexique, le Pérou, la Colombie, le Costa Rica, le Paraguay et le Canada qui ont réclamé un audit indépendant de ces élections en raison des suspicions de fraude et des irrégularités. Mais bon selon vous ce sont sans doute « d’ignobles dictatures d’extrême droite ». Le CNE vénézuélien (conseil national électoral) est totalement aux ordres du pouvoir. Il est donc presque évident que celui-ci ai truqué les élections. Comme le disait un célèbre dirigeant communiste « Ce qui compte dans un vote, ce n’est pas ceux qui votent, ce sont ceux qui comptent. »


        • Carpenter 19 octobre 11:52

          @Doume65 Je voulais surtout insister sur les procédés utilisés par ces chefs d’états afin de se maintenir au pouvoir. En général les dictateurs son copains comme cochon, et les méthodes utilisés sont les mêmes. Preuve à l’appui : les derniers déplacements de Maduro ont été la Turquie d’Erdogan, la Bielorussie de Loukachenko, la Russie de Poutine et Cuba de Castro, qui comme on le sait sont des grands régimes de liberté et de démocratie. Il ne s’est rendu nulle par ailleurs... (mais bon c’est sans doute le hasard.)

          Et quand à la main mise de Moscou sur le Venezuela, elle bien réelle, quoique vous puissiez dire. Le régime de Maduro a contracté d’innombrables dettes avec la Russie, qui prévoit d’ailleurs de s’emparer des puits de pétrole vénézuéliens car le pays est en banqueroute et il est incapable de rembourser ses dettes (voir concessions Rosneft dans l’Orénoque).


        • Doume65 19 octobre 17:50

          @McGurk
          «  lorsqu’on a clairement une relation pourrie avec la Russie  »
          C’est clair... pour toi.
          En quoi la Russie (ou Cuba que tu incriminais aussi) a-t-elle trafiquée les élections au Vénézuela ?
          Sans avoir un minimum d’explications, je ne peux en effet pas te traiter de parano, mais seulement d’affabulateur.


        • McGurk McGurk 19 octobre 18:43

          @Doume65

          C’est vous qui vous avancez en affirmant ça.

          Comme dit plus haut, les deux pays se reconnaissent mutuellement et ont de « bonnes relations » car la nature-même du pouvoir est parfaitement semblable. CQFD.


        • Carpenter 20 octobre 00:05

          @Doume65

          Les cubains sont totalement infiltrés au Venezuela si tu ne le savais pas. Ils sont présents dans l’armée, dans la police, dans l’administration et dans l’entourage proche Maduro. Lorsque que Chavez était président, il a fait venir des dizaines de conseillers cubains afin qu’ils l’aident à consolider son pouvoir (Castro est resté plus de 50 ans au pouvoir grâce à eux.)

          Nier la main mise de Cuba sur le Venezuela à l’heure actuelle fait relève une ignorance totale de la réalité de ce pays ou d’une mauvaise fois évidente. Je te rappelle que les élections régionales ont été décalées de plus d’1 an, ce qui a laissé du temps à la dictature pour écrire le scénario à l’avance et le mettre en oeuvre.


        • Garibaldi2 20 octobre 05:31

          @Lugsama

          ’’L’Alliance Démocratique, force de l’opposition au gouvernement, a déclaré le 16 octobre "qu’il serait irresponsable de parler de fraude« , et que »les résultats [officiels] coïncident avec leurs propres chiffres." Explication invoquée : l’abstention massive de leurs électeurs. Source : ow.ly/TUFy30fVjya . ’’

          Commentaire piqué sur lemonde.fr

          http://www.lemonde.fr/ameriques/reactions/2017/10/16/elections-regionales-venezueliennes-nicolas-maduro-revendique-une-nette-victoire_5201346_3222.html



        • Garibaldi2 20 octobre 05:38

          ’’ En una rueda de prensa, Los acompañantes internacionales acreditados por el Consejo Nacional Electoral (CNE), dieron detalles de lo que fue la jornada de las elecciones regionales llevadas a cabo este domingo 15 de octubre.

          La información la dio a conocer Nicanor Moscoso, acompañante internacional, quién indicó que la jornada « fue exitosa y se ha respetado la voluntad de los electores ».

          « Las elecciones regionales reflejaron auténticamente la voluntad de los ciudadanos », agregó.

          Asimismo, indicó que la « seguridad del voto estuvo garantizada », igualmente sostuvo que se verificó « la ausencia de proselitismo político » en centros electorales.

          "Tras varias auditorías se cumplió a cabalidad el procedimiento del CNE. El proceso electoral se efectuó de manera exitosa y extraordinaria", reseñó.

          En el informe presentado, destacaron que hubo en cada centro un técnico que permitiera atender cualquier irregularidad, por lo cual reseñó que el proceso se llevó de manera pacífica.

          (Lea también : Hasta dos días tienen las juntas regionales para entregar credenciales y proclamar nuevos gobernadores)

          Por su parte, Guillermo Reyes, acompañante electoral, felicitó al CNE "por preparar a corto plazo las elecciones", de igual forma subrayó que para cuestionar al ente rector « se deben tener pruebas ». 

          "Proceso de votación se realizó con total normalidad, los centros de votación se abrieron a la hora establecida, se garantizó el carácter secreto del voto", reveló el informe.Si quieres recibir esta y otras noticias en tu celular descarga la aplicación Telegram, ingresa a este link https://t.me/globovision_oficial y dale clic a +Unirme. Desde ese momento estarás informado de todo lo que pasa en Venezuela y el mundo.’’

          source : http://globovision.com/article/ceela-las-elecciones-regionales-reflejaron-autenticamente-la-voluntad-de-los-ciudadanos

          Globovision a soutenu le coup d’état de 2002 contre Chavez.


        • Garibaldi2 20 octobre 05:50
          Elections régionales au Venezuela : ce qu’en disent les accompagnateurs internationaux
          RAPPORT DES ACCOMPAGNATEURS ÉLECTORAUX INTERNATIONAUX ACCRÉDITÉS PAR LE CNE

          ELECTIONS RÉGIONALES 2017

          Venant de différents pays de l’Amérique latine, la Caraïbe, les États-Unis, l’Europe et la Russie, les accompagnateurs électoraux internationaux des Élections régionales de la République bolivarienne du Venezuela pour la période 2017-2021, exprimons que :

          1) Le Conseil national électoral (CNE), conformément au mandat de l’Assemblée nationale constituante (ANC), a avancé la date des élections régionales, qui était initialement le 10 décembre, pour le 15 octobre et a accompli toutes les activités et le calendrier électoral établis par la loi.

          2) Le Conseil national électoral a garanti les aspects constitutionnels, juridiques, organisationnels et techniques, ce qui a permis la transparence et la fiabilité incontestables du processus et la plus large participation des forces politiques et du peuple vénézuélien.

          3) Le processus électoral a été ouvert à toutes les forces politiques.

          4) Les partis politiques ont inscrits leurs candidats, accrédité leurs témoins et développé leurs campagnes électorales en paix et tranquillité avec toutes les garanties établies dans la Constitution et la Loi.

          5) 233 candidats des partis politiques nationaux et régionaux qui ont participé aux élections ont été remplacés dans un délai de trois jours et le CNE a maintenu le système ouvert pour ces modifications. Certains partis politiques ont demandé des modifications en dehors des délais prévus par le calendrier électoral, raison pour laquelle il n’a pas été possible de les faire.

          6) Dans le but de garantir la sécurité des électeurs et des travailleurs électoraux, et le déroulement régulier du processus des élections des gouverneurs, les centres de vote qui ont été attaqués ou dont l’ouverture a été empêchée lors des dernières élections ont été relocalisés. Pour ces élections 13 559 centres de vote ont été mis à la disposition de l’électorat et seulement 201 de ces centres ont été relocalisés au niveau national, ce qui correspond à 1,48% du total des centres. Les centres relocalisés se trouvent à une courte distance du centre original, en moyenne 2.158 mètres, et tous les électeurs ont pu voir le nouvel emplacement de leurs centres sur la page web du CNE.

          7) Le Conseil national électoral a compté sur le précieux soutien des Forces armées nationales bolivariennes, qui ont mis en œuvre le dispositif « Plan République » afin de garantir aux vénézuéliens le droit à s’exprimer librement aux urnes.

          8) Il est important de souligner que les élections au Venezuela sont entièrement automatisées. Le pays est doté d’un Système d’authentification intégré, composé d’un outil biométrique permettant la vérification de l’identité des électeurs grâce à l’insertion du numéro de la carte d’identité et à l’apposition de l’empreinte digitale dans un dispositif relié à la machine à voter. Le lien inséparable entre l’identité d’un électeur et son droit au vote est une condition sine qua non pour la réalisation du scrutin et constitue la base fondamentale qui soutient la fiabilité et la transparence du système électoral vénézuélien.

          9) Le recours à l’empreinte digitale permet d’assurer le principe un électeur, une voix, ce qui rend inutile l’utilisation de l’encre indélébile.

          10) Nous avons pu constater la pertinence et l’importance des audits incorporés dans le calendrier électoral qui permettent au Conseil national électoral et aux membres des partis politiques de valider la base de données des électeurs, le logiciel, le hardware et le matériel électoral, le fonctionnement des réseaux de transmission de données, le dépouillement et la totalisation des voix. Les audits permettent aux organisations à des fins politiques, aux électeurs et à la société de répondre aux questions relatives à

          a. La composition et le fonctionnement du matériel : machine à voter, le lecteur d’empreintes digitales, l’infrastructure.

          b. Le respect absolu de l’expression de la volonté des électeurs.

          c. Le respect rigoureux du secret du scrutin.

          d. L’existence d’électeurs non habilités.

          e. Le pourcentage d’échantillons aléatoires retenus pour leur vérification lors de différents audits jugés nécessaires.

          f. La possibilité de modifier le contenu des boîtes où sont déposés les reçus de vote et les logiciels des machines à voter.

          g. La communication entre les machines à voter et le transfert des données ou des résultats par le réseau de transmission.

          h. Le dépouillement et la totalisation.

          i. Tous les audits réalisés sont transmis en temps réel aux sites web du CNE et les procès-verbaux sont mis à disposition sur le portail web.

          11) Les résultats de tous les audits réalisés ratifient une fiabilité et une transparence absolues du système électoral vénézuélien.

          12) Le processus de suffrage s’est déroulé en toute normalité, dans le strict respect des aspects juridiques, techniques et organisationnels, et avec une participation importante et ordonnée du peuple vénézuélien, ce qui représente une expression irréfutable de l’exercice de la souveraineté populaire.

          a. La plupart des Centres de vote ont ouvert à l’heure établie.

          b. Tous les matériaux électoraux ont été remis à temps, complets et en bon état.

          c. Les bureaux de vote ont été constitués conformément aux dispositions de la Loi.

          d. Les témoins de différents partis politiques ont été présents et ont manifesté que le processus s’est déroulé en toute normalité. Ils ont affirmé que les témoins des partis de la coalition du gouvernement et ceux de l’opposition et des organisations soutenant cette dernière ont pu mener à bien leur travail sans aucun empêchement.

          e. Le secret du vote a été garanti.

          f. Les membres des bureaux de vote ont fait preuve d’efficacité dans l’accomplissement des tâches pour lesquelles ils avaient été formés, conformément à la loi.

          g. Les électeurs eux-mêmes ont manifesté avoir reçu, de la part des membres des bureaux de vote, les consignes appropriées leur permettant de voter avec célérité et sans difficulté.

          h. Nous n’avons pas été témoins d’aucun acte de prosélytisme politique aux Centres de vote.

          i. Bien que certains bureaux de vote n’ont pas entièrement facilité l’accès aux personnes handicapées ou âgées, nous avons constaté que dans tous les cas ces électeurs ont été assistés dans leur exercice au vote.

          j. Dans très peu de bureaux de vote, il y a eu des défaillances techniques des lecteurs d’empreintes digitales, ce qui a provoqué malaise aux électeurs qui attendaient. Toutefois, dans tous les cas, ces problèmes ont été résolus tel qu’il était prévu par le CNE au niveau technique et organisationnel.

          k. Nous avons constaté la présence des forces armées dans tous les centres de vote pour garantir la sécurité et l’ordre du processus mais aussi pour aider les électeurs en cas de nécessité et sans intimidation d’aucune sorte.

          13) Les aspects techniques et organisationnels des élections au Venezuela, caractérisés par la plus haute qualité, efficacité, sécurité et transparence, assurées par un Pouvoir électoral autonome qui exerce ses compétences en coopération avec les autres branches du pouvoir public, font de ce système électoral l’un des meilleurs systèmes du monde.

          14) La tenue au Venezuela de plus de 23 élections au cours des 18 dernières années constitue un gage de la vocation démocratique de l’État et du peuple vénézuélien.

          15) Nous lançons un appel aux peuples et aux gouvernements du monde à respecter la volonté souveraine du peuple vénézuélien, exprimée à cette élection où seront élus les gouverneurs des 23 États qui forment la République bolivarienne du Venezuela.

          Caracas, Venezuela le 15 octobre 2017.

          Source : blog Mediapart,

          url courte = https://lc.cx/GLuJ


        • pipiou 19 octobre 10:49

          "les grands médias expliquent aussitôt que cette victoire sans bavure ne saurait résulter que de la « fraude massive » organisée par le pouvoir"

          Je veux bien des exemples de ces déclarations parce que ça ne m’a pas frappé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires