• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand des parents contestent les résultats du baccalauréat...

Quand des parents contestent les résultats du baccalauréat...

Une nouvelle inattendue : dans un lycée de la Sarthe, des parents contestent les résultats de l'épreuve anticipée de français du baccalauréat. Les 23 élèves d'une même classe de 1ère S du lycée Saint Paul à la Ferté Bernard ont tous obtenu de mauvaises notes pour cette épreuve qui constitue la première étape du baccalauréat.

Aussitôt les parents se sont émus de ces résultats qu'ils jugent injustes et inhabituels pour une classe qui serait d'un bon niveau. Aucun élève n'a obtenu la moyenne alors que l'établissement a une bonne réputation dans la région. "La moyenne de la classe est de 6,9 à l'écrit, alors qu'elle était de 12,9 dans l'annéé" déclare Bénédicte Marchais, mère d'un des élèves. " Pas un élève, même parmi les meilleurs, n'a eu plus de 10/20."

Des dysfonctionnements auraient été observés lors de l'épreuve : les copies n'auraient pas été correctement anonymées selon cette même parente d'élève, on n'aurait pas demandé aux candidats de rabattre le haut de la copie pour cacher leur nom et leur identité...

Les parents ont donc pris la décision de porter une réclamation auprès du rectorat pour exiger une double correction. Il se trouve aussi que les notes obtenues par ces mêmes élèves en histoire géographie ne reflètent pas leur vrai niveau.

Que penser de cette affaire ? Il semble, d'abord, improbable que les copies n'aient pas été anonymées : de toute façon, cet anonymat n'est en aucun cas réalisé par les élèves eux mêmes, il s'effectue après les épreuves, chaque copie étant massicotée pour effacer le nom du candidat.

 Un autre parent d'élève, Jean-Carles Grelier, maire de La Ferté-Bernard, va plus loin dans la suspicion. Sur son compte Facebook, il se demande si ce « saquage en règle » des élèves est dû au « fait qu'ils appartiennent à un établissement privé ».

Peut- on ainsi remettre en cause la correction d'un professeur ? Les parents ont-ils l'autorité, la compétence pour s'ériger en censeurs et condamner le travail effectué par l'enseignant qui a dû passer du temps à corriger ces copies du bac ? Il est aussi utile de préciser que des consignes et un barême précis sont donnés aux correcteurs du baccalauréat, et qu'on leur demande même de se conformer à une moyenne proche de 10 sur un paquet de 60 à 70 copies environ...

Que penser aussi du fait que l'on soupçonne un professeur d'avoir mal noté des copies parce qu'elles émanent d'un établissement privé ?

Quand des parents d'élèves se livrent à une remise en cause de la notation, jusqu'où peut on aller dans la contestation ? Ne serait-il pas préférable de rétablir la confiance ?
Si les parents émettent des doutes sur la qualité de l'évaluation, dès lors inutile de demander aux professeurs d'effectuer des corrections : peut-être les parents vont-ils bientôt pouvoir eux mêmes noter les copies !!

Il serait grand temps de rétablir la confiance et le respect dus aux enseignants : cette profession trop décriée n'attire plus du tout les vocations et on comprend que de telles contestations ne vont sûrement pas conforter la position de plus en plus difficile des professeurs.

Documents joints à cet article

 Quand des parents contestent les résultats du baccalauréat...  Quand des parents contestent les résultats du baccalauréat...

Moyenne des avis sur cet article :  3.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 21 juillet 2012 10:19

    les profs devaient etre cool toute l’annee
    pauvres petits


    • rosemar rosemar 21 juillet 2012 10:23

      Bonjour foufouille,


      qu’est ce que c’est « être cool » ? être copain ,copine avec les élèves ?

    • foufouille foufouille 21 juillet 2012 10:36

      bonjour rosemar
      c’est mettre des bonnes notes, bien sur, meme si c’est nul

      je me souviens d’une prof remplacante d’allemand qui avait mis 14 a une eleve ayant rendue une redac en anglais ...........


    • rosemar rosemar 21 juillet 2012 10:40

      Et ,dans ce cas là ,foufouille ,n’est ce pas leurrer les élèves sur leur niveau ???



    • foufouille foufouille 21 juillet 2012 10:45

      bien sur, rosemar
      mais tu as des parents qui ne peuvent admettre que le petit cheri puisse etre nul
      tu as aussi le rectorat qui va engeuler la prof car ses eleves sont nul ou qu’elle est mal formee (nulle)
      c’est du conformisme ou du « si on veut on peut tout faire »


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 juillet 2012 12:30

      Bonjour Rosemar.
      Salut Foufouille.

      J’ajouterais même : « ...des parents qui ne peuvent admettre que le petit chéri puisse être nul », alors qu’ils pensent leur avoir « payé » le bac dans un lycée privé.


    • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 21 juillet 2012 12:31

      ...alors qu’ils pensaient leur avoir « payé » le bac dans un lycée privé.


    • Christian Labrune Christian Labrune 21 juillet 2012 23:58

      « je me souviens d’une prof remplacante d’allemand qui avait mis 14 a une eleve ayant rendue une redac en anglais »
      @foufouille
      Et moi je me souviens - cela se passait il y a bien trente ans déjà - d’un conseil de classe très drôle où une collègue professeur de langue était scandalisée qu’on laissât passer dans la classe supérieure une élève qui, dans sa discipline, était de loin la plus faible, avec une moyenne de 14/20. C’est que tous les autres avaient des moyennes bien plus élevées ! En français, déjà, je surévaluais les moins nuls (qui ne méritaient pas la moyenne) jusqu’à 11 ou 12 - pour ne pas désespérer Billancourt !
      Ah, quel métier ! Je ne suis pas fâché d’en avoir fini. Je ne sais pas combien de fois j’ai pu songer à me pendre, mais les journées de travail d’un professeur de lettres sont tellement chargées que je n’ai jamais pu trouver le petit quart d’heure qui m’eût permis d’organiser cette évasion.


    • brieli67 21 juillet 2012 10:26

       ?? à quand un narticle faune & flore ??

      IL Y A DE MOINS EN MOINS DE GOSSES ET DE PLUS EN PLUS ON EN CAUSE

      PARADOXE .

      ça pue la fin : bientôt le bac -papier à 16 ans comme le permis

      et des contrôles continus

      RAS LE BOL DE CETTE MESSE en honneur de Napoléon 


      • rosemar rosemar 21 juillet 2012 10:31

        Certainement ,peut être ,un jour ,le bac va disparaître ,mais ,pour l’instant ,le baccalauréat existe encore :il faut faire avec ...


        Bonne journée 

      • rosemar rosemar 21 juillet 2012 11:38

        Bonjour verbaline


        je pense aussi que le contrôle continu comporte des dangers et des défauts ....
        Mais la tendance actuelle va dans ce sens :multiplication des bacs blancs ,des devoirs communs en seconde...

      • davideduardo davideduardo 21 juillet 2012 21:21

        Un examen centralisé est de loin le meilleur modele.


        J ai été moi meme professeur de francais au pérou dans une univesité (équivalent a un lycée en réalité), il n´y a pas de diplome nationnal, juste des diplomes par école privée (la plupart du temps), reconnus par les employeurs en fonction de la renommée de l´école.
        Le niveau est bien sur execrable, le payeur pensant qu il est normal qu il sorte avec un diplome apres avoir payer si cher durant toute l année.

        J ai meme eu droit a une severe pression de la part d une eleve,de sa mere et du directeur de l université ou je travaillais pour remonter la note de l unique eleve a qui je n avais pas donné la moyenne.
        La fille a eu sa note remontée et a finalement eu son diplome.

      • davideduardo davideduardo 21 juillet 2012 21:25

        Apres les correcteurs ne sont pas infaillibles non plus.

        Un contre pouvoir et une verification des corrections seraient souhaitables toujours par un correcteur centralisé et neutre et des copies secretes.

      • BOBW BOBW 22 juillet 2012 09:23

        @davideduardo : Go to  Topaze de Marcel Pagnol.


      • rosemar rosemar 21 juillet 2012 10:48

        Bonjour Démosthène


        Voilà qui est intéressant ,certes ....mais dans ce cas là ,on abolit tout :les examens ,les évaluations des copies ,du travail lui même :comment doit on alors fonctionner ???


      • rosemar rosemar 21 juillet 2012 16:06

        Mais la note ,Démosthène ,est souvent accompagnée d’un commentaire où sont indiqués les qualités ,les défauts à corriger....Ce commentaire est d’ailleurs plus important que la note elle même...


      • rosemar rosemar 21 juillet 2012 17:36

        Bien sûr ,c’est la note qui permet d’obtenir le bac mais les commentaires accompagnent l’élève tout au long de sa scolarité pour le faire évoluer....

        Bonsoir Démosthène


      • brieli67 21 juillet 2012 19:24

        Tiens donc !

        Le célèbre et cynique ORAL de l’ENA
        serait il républicain et juste ?
        apprécié par la gente laborieuse de l’Education Nationale.
        Du moins, aucune critique tant des syndicats tant des parents lésés

        après on s’étonne de l’oligarchie et du nespotisme ambiants.

        C’est bien par un Oral et sur titres
        (et sponsorisée par ELF,, la Lyonnaise des Eaux , etc..)
        qu’une regrettée Gardienne des Sots a été recrutée par la Haute Magistrature


      • Krokodilo Krokodilo 21 juillet 2012 10:48

        Confiance et respect, oui, aveuglement non. Ignorez-vous ce que tous les enseignants savent, et qui a été prouvé, la variabilité des notations, qui est différente selon les matières ? Moindre en mathématiques et dans les matières scientifiques ne général, plus grande en français et en philo. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est parfois procédé à un lissage des notes...
        Pour ce qui est du reste, privé/public, vengeance locale éventuelle, je n’ai pas d’avis ni d’info.


        • rosemar rosemar 21 juillet 2012 10:54

          Bonjour Krokodilo
          aveuglément ,non :bien sûr mais la tendance actuelle est la contestation des notes ,des sanctions....Les parents ont ils compétence pour se livrer à une remise en cause des évaluations ??


        • foufouille foufouille 21 juillet 2012 10:54

          « Moindre en mathématiques et dans les matières scientifiques ne général, plus grande en français et en philo. »
          c’est plus subjectif

          en math, on a 20 c’est dieu, 18 c’est moi (le prof)


        • reveil 21 juillet 2012 10:57

          Visiblement les numéros anonymes attribués aux copies ne correspondent pas aux élèves concernés. C’est relativement fréquent, j’ai moi même lors d’un concours d’inspecteur été victime de ce genre d’incident grave. En épreuve de droit, j’ai été éliminé alors que je connaissais le sujet sur le bout des doigts et mon amie qui a rendu une copie blanche a eu 18/20. Nul en anglais j’ai obtenu la meilleure note de l’épreuve. 

          Dans la majorité des épreuves les élèves savent très bien la note qu’ils vont avoir et dans le cas de la Ferté Bernard il s’agit bel et bien d’une erreur manifeste, les cancres ne vont bien évidemment pas se manifester.

          • rosemar rosemar 21 juillet 2012 11:05

            Pour ce qui est de la Ferté Bernard ,le rectorat a bien validé les notes après vérification...

            Pour ce qui est de l’anonymat, des erreurs rares peuvent se produire mais il est toujours possible d’avoir accès à sa copie et de vérifier les corrections...

            Bonne journée réveil


          • brieli67 21 juillet 2012 12:02

            VOUS POUVEZ CONFIRMER EN COMPULSANT LES MINUTES DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE STRASBOURG

            ma classe a été victime de deux zélateurs correcteurs :

            1) en première au Français : à l’écrit que des notes entre 2 et 7. Notre agrégée en lettres modernes et classiques se fendait aux compales sur table d’un 16-18 pour la meilleure d’entre nous

            2) en terminale : en philo : entre 3 et 8. Notre théologien ( futur prof de fac) agrégé en philo attribuait aux travaux sur table entre 6 et 18

            Enquêtes et justice ont prouvé 

            cas deux : correction et contre correction par deux soupirants éconduits au poste de prof de filo de notre boîte . s

            cas un ; nous avons passé les épreuves avec les petits gars en uniforme de l’Ecole Militaire de Strasbourg ( les militaires ont fait refaire à leurs candidats une session « privée » en septembre

            nous avons été victimes de donzelles correctrices éconduites, plaquées par des capitaines jeunes et beaux fleurant le sable chaud.

            Un vrai massacre à la tronçonneuse : un grand nombre a du avoir recours aux oraux de rattrappage ( donc pas de mention et nombre d’écoles d’ingénieur portes closes) 

            Certains du lot ( les moins « bourgeois ») n’ont jamais décroché le petit papier. 

            A noter l’un a été en Belgique en école de Véto - sans bacc- , il vient de rejoindre la corps professoral universitaire ès matières chimiques et biologiques après avoir été Directeur d’un grand Centre de Recherches .......................... BELGE.

            C’était très doux de recevoir par courrier AR du (nouveau) Recteur de l’Académie- 36 mois après - le candidat XXX a réussi son Bacc série C avec mention TB - sans excuse, sans explication, sans dédommagement de cette forfaiture - crime organisé.

            Les voi(x))es de l’Etat et de l’ EN en particulier sont incompréhensibles, impénétrables


            • alinea Alinea 21 juillet 2012 16:42

              Vue l’orthographe que vous avez, la clarté de votre prose, c’est peut-être normal qu’on vous ait sacqué, non ?


            • brieli67 21 juillet 2012 17:32

              ha ha !!

              Madame la Duchesse Roche-Fauchon et ses maximes !
              en-saignante en retraite, en goguette.

              à ,votre place j’hésiterai d’installer le Pré Carré dans le cambouis de l’ ad hominem.

              Merci d’évoquer JLM et son Jurassik Parc.

              Lip ! Lip ! Lip ! Hourra !


            • alinea Alinea 21 juillet 2012 17:46

              Savez-vous que c’est un sacré compliment que vous m’avez fait !
              Les maximes, La Rochefoucauld-Liancourt, j’adhère ! Certes, je ne suis guère royaliste, mais c’est l’époque qui veut ça !!
              Méfiez-vous de votre culture Internet ! Elle me refuse La Rochefoucauld-Liancourt !
              C’est dire si je suis vexée !


            • brieli67 21 juillet 2012 18:07

              tiens je vous envoye la réponse du pique-assiette Jean de la Fontaine

              le Discours en livre 10

              L’ HOMME ET SON IMAGE livre un


            • brieli67 21 juillet 2012 18:26

              ach le LDL

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Lernen_durch_Lehren

              bien anthroposophique : nous y voilà Duchesse

              à LIANCOURT
              http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_mutuelle

              mais Guizot veillait


            • diverna diverna 21 juillet 2012 12:22

              Déjà qu’on trouve le BAC trop lourd ma proposition va faire bondir : je propose d’inclure un certain nombre (à délibérer...) de copies faites le jour du BAC par des profs et suivant exactement le même parcours que les copies élèves. Un contrôle interne.
              En français et en philo je m’attends à de grosses surprises. Je précise que je ne souhaite pAS qu’on abandonne le BAC pour le contrôle continu.

              Dans le cas décrit la première réaction , comme celle des parents (au début) est de se demander ce qui s’est passé durant l’année dans cette matière - ce qui vise un peu les élèves (la classe) et beaucoup le prof. Je ne comprends pas la position de l’auteur qui est pour le respect de l’institution mais dans la cas présent c’est soit (beaucoup) le prof, soit la façon dont la correction (surtout) s’est passée : dans les 2 cas c’est l’institution est en cause. 


              • rosemar rosemar 21 juillet 2012 12:49

                Bonjour diverna

                Si j’ai bien compris ,d’après ce que vous dites,si les élèves ont de mauvaises notes dans tous le cas ,c’est la faute des profs ,en aucun cas celle des élèves qui n’auraient pas bien révisé et travaillé....


              • Massaliote 21 juillet 2012 17:04

                Rosemar, il s’agit en l’occurrence de BONS élèves qui, aux yeux de certains « démocrates » devraient payer le fait d’avoir été scolarisé dans un lycée privé, mais sont en droit d’attendre un traitement équitable. L’anonymat des copies n’a pas été respecté.

                Quant au respect dû aux professeurs, j’ en ai trop rencontré dont la suffisance et l’absence d’éthique étaient flagrants pour ne pas avoir une estime excessive de cette catégorie professionnelle. J’ai aussi rencontré des individus remarquables mais hélas minoritaires. Pour être respecté, il faut être respectable. Le respect de l’élève n’est pas moins important, j’en ai connu, de ces enseignants, qui prenaient plaisir à démolir un élève pour des motivations plus ou moins avouables.


              • diverna diverna 21 juillet 2012 20:50

                Il faudrais aussi rester de bonne foi.Jje ne connais pas la situation sur place mais il paraît évident que quand toute une classe est dans ce cas cela dépasse les cas individuels. Je ne voulais pas insister outremesure mais le prof devait s’apercevoir de la sitiation et alerter les parents alors que tout ce que j’ai lu va dans le sens d’une douche froide tout à fait inattendue pour beaucoup d’élèves (et parents).


              • Punkonfou Punkonfou 21 juillet 2012 13:14

                - Et qu’est ce que tu veux faire quand tu seras grand ???
                -Je veux être heureux !!!
                -Non mais t’as pas compris la question...
                -non c’est vous qui n’avez pas compris la vie....

                Remettre en cause la réussite de ses enfants va avec le contexte de compétition et d’individualisme lié à notre société de consommation...de toute façon l’éducation n’est rien d’autre que du conditionnement à accepter d’être un mouton, à consommer et à voter alors ils peuvent toujours remettre en cause les résultats tant que le système éducatif n’aura pas été modifié ( programme méthode pédagogie...) ça ne changera rien...


                • rosemar rosemar 21 juillet 2012 14:24

                  Bonjour Punkonfou

                  L’éducation a surtout pour but l’éveil des esprits :en français ,en philo,analyse de textes couvrant un champ très large de sujets...


                • BarbeTorte BarbeTorte 21 juillet 2012 13:29

                  Bonjour
                  Pas d’accord avec le contenu de votre article.
                  Quand je lis : "Si les parents émettent des doutes sur la qualité de l’évaluation, dès lors inutile de demander aux professeurs d’effectuer des corrections : peut-être les parents vont-ils bientôt pouvoir eux mêmes noter les copies !!", je me dis que vous devriez vous ressaisir. On peut être d’accord ou non avec leur démarche, manifestement vous n’êtes pas d’accord. Mais vous ne pouvez pas leur renier le droit de le faire, de le même manière qu’on conteste un PV, un jugement, etc.
                  On a le droit, dans ce pays, d’avoir des doutes, et c’est même salutaire. Le plus simple pour calmer le jeu ce serait de recorriger les copies et on verra bien...


                  • rosemar rosemar 21 juillet 2012 15:41

                    Bonjour Barbe Torte

                    Les parents ont toujours la possibilité de voir les copies corrigées :c’est un droit.....de là ,à contester à priori les notations ou à mettre en doute l’anonymat des copies....
                    Les copies ont été vérifiées :elles ont été corrigées par 3 correcteurs différents et les notes validées par le rectorat


                  • brieli67 21 juillet 2012 18:28

                    les parents ???

                    une grosse partie du cheptel est majeure et vaccinée

                    quelle infantilisation !


                  • Loatse Loatse 21 juillet 2012 14:02

                    Pareil à Marseille.. Ma fille est bonne élève, avec toute l’année des notes dans toutes les matières largement au dessus de la moyenne qui est assez élevée (c’est un lycée publique),
                     
                    les notes des épreuves anticipées pour pratiquement toute la classe étaient catastrophiques, des 5 des 6 sur 20 à foison, rares sont ceux qui ont obtenu juste la moyenne ... c’est pourtant des mômes motivés (en S), qui ont tous révisés sérieusement après avoir bûché toute l’année comme des fous (pas de sorties en semaine, travail le soir jusqu’à tard à la maison)

                     


                    • brieli67 21 juillet 2012 19:03

                      ha ha ha le retour du Docteur Rath

                      sous la plume LOATSE

                      ma foi, heureusement qu’il y a les canadiens pour cerner
                      le bon Docteur RATH


                    • Loatse Loatse 21 juillet 2012 19:39

                       Ca va bien brieli ? Un p’tit cocktail de vitamines ??? smiley


                    • brieli67 21 juillet 2012 19:56

                      alors la salariée propagandhiste de la FOUNDATION RHF

                      en sourdine un certain temps ( du moins sous ce pseudo)

                      c’est combien le ménage ??

                      ta présence sur Agoravox. ??

                      nous claquer il y a un mois une vingtaine de couper-coller émanantS de la section PROMOTION - PROPAGANDE du Docteur RATH


                    • Loatse Loatse 22 juillet 2012 00:54

                      ah ah ah ! elle est bonne celle là, Morice !  :-

                       smiley


                    • Loatse Loatse 22 juillet 2012 02:40

                      Bon on va reprendre depuis le début...

                      1) pas plus de propagande pour ce fameux docteur rath dans ce lien que de beurre en motte, : D’ailleurs, qu’est ce que la référence à un toubib qui dit guérir les cancers avec des vitamines viendrait faire dans un article politique d’Asselineau, abruti  !

                      2) pourquoi le nom de ce gus RATH est il accolé au mien en rouge en haut de l’historique sur ce lien ? c’est quoi ce bintz ?

                      3) j’ai fais des captures d’écran ou cas ou.....

                      4) je soupconne sur cet article un examinateur de n’avoir pas noté des mômes comme ils auraient dû l’être ; et paf ! ca part en sucette .. Un prof ou ancien prof mortifié ?? 

                      5) non, je ne suis pas payée par le type aux survitamines (merci google), je cherche un job... D’ailleurs si quelqu’un a du taf pour moi, il est le bienvenu, je suis bourrée de compétences inexploitées de manière lucrative là... smiley

                      ( ceci est de la « propagande » pour ma pomme) 






                    • NeverMore 21 juillet 2012 14:07

                      On sait très bien ce qu’on peut attendre de l’idéologie Trotskiste, il n’y a qu’à écouter Mélanchon.

                      Et beaucoup de parents d’élèves qui dépassent un peu du lot savent de quoi je parle.

                       


                      • mortelune mortelune 21 juillet 2012 14:11

                        « Peut- on ainsi remettre en cause la correction d’un professeur ? »

                        Les corrections sont obligatoirement faites en ’double correction’. Un professeur corrige une copie et la donne à un collègue pour une seconde correction. S’il y a désaccord une discussion est ouverte et c’est le responsable de salle qui ’tranche’. 

                        « ...se conformer à une moyenne proche de 10 »
                        Non ! Les copies sont corrigées par ’tablées’ et chaque correcteur suit le barème. Avant la correction des copies le barème est présenté à l’ensemble des correcteurs. Le responsable de salle conduit un débat sur les points à attribuer et si l’ensemble des professeurs tombent d’accord alors la correction des copies peut commencer. Les enseignants ne connaissent pas la moyenne ’en temps réel’. Du reste cette moyenne est faites après la correction de TOUTES les copies. 

                        « Les parents ont-ils l’autorité, la compétence pour s’ériger en censeurs ? »
                        Les parents peuvent présenter un recours et demander à voir les copies.

                        nota : les copies sont TOUJOURS anonymes et ce n’est pas rare qu’un établissement obtienne des notes nettement inférieures à la moyenne académique. Les résultats obtenus durant l’année scolaire ne sont pas toujours le reflet du niveau réel des élèves. 

                        • katakakito 21 juillet 2012 14:45

                          "Que penser aussi du fait que l’on soupçonne un professeur d’avoir mal noté des copies parce qu’elles émanent d’un établissement privé ?"

                          Bonne question.
                          Il n’existe pas de professeur correcteur idéal, totalement impartial tel un robot ou une machine.
                          On essaye bien d’instituer ça dans certaines matières avec les QCM, Mais le Français c’est difficile.
                          Comme nous le dit le structuralisme, une personne agit en fonction de la place qu’elle occupe ; alors pourquoi pas les profs. Bien sûr il y en a qui sont plus ouvert, mais si cette place doit être défendue contre d’autres, alors, dans le contexte actuel, pourquoi se géneraient-ils ?
                          Comment restituer la confiance dans un système à 2 pôles le privé et le public où certains jouent leur situation.


                          • noodles 21 juillet 2012 14:48

                            A L ’ORAL PAS D’ANONYMAT

                            ET LA TETE DU CANDIDAT (DE LA CANDIDATE)

                            VOIRE SON PHYSIQUE JOUE BEAUCOUP

                            hâtons-nous d’archiver cette vidéo du candidat Albert Dupontel ...

                            bientôt un classique *

                            http://www.youtube.com/watch?v=TL2BX9om_SY 

                            noodles smiley

                            *classique = digne d’être étudié dans les classes 


                            • cevennevive cevennevive 21 juillet 2012 15:14

                              Bonjour à tous,

                              Il y a un établissement privé, à Alès, qui a obtenu 100 % de réussite au Bac cette année. Pas un seul échec.

                              Je précise cela parce que l’établissement dont il est question dans cet article est également un établissement privé. Car je suis personnellement pour une école totalement laïque, mais ce n’est pas, aujourd’hui, le thème du débat.

                              Cela dit, en ce qui concerne les programmes, les notes et l’enseignement des professeurs, quid des candidats dits « libres », qui ont travaillé sur les programmes du bac seuls en face de leurs livres ? (j’ai passé le baccalauréat en 1969, en candidate libre, je l’ai obtenu avec mention).

                              Il serait vain de mettre en cause professeurs, enseignement, lycées publics ou privés dans cette affaire.

                              Je pense qu’il y a eu collusion des parents mécontents. Mécontents de leurs rejetons, mécontents des enseignants du collège (dont ils espéraient plus de résultats...) et soucieux de « faire un exemple » pour que les médias parlent de l’affaire et des pauvres petits collés indûment.

                              Cordialement.


                              • alain_àààé 21 juillet 2012 15:39

                                je rejoinds l auteur lorsqu il dit qu il y a des barémes etc....pour les notations.je peux vous informé vu l exepérience de mon épouse qui corrigait des épreuves de bac en plus de barémes recevez des circulaires du rectorat comme quoi 80/100 lycéens devaient méme s il n avait pas le niveau était quand noté au dessus de 10/20 et cela pendant plus de 20 ans et aprés on se demande comme on peut avoir des futures prof avec leur niveau de culture 


                                • alinea Alinea 21 juillet 2012 15:44

                                  Je vais vous raconter une petite histoire, Rosemar :
                                  En 1969, je faisais partie de la première génération qui passait l’épreuve du bac français en première. Dans la section littéraire, une classe chez les filles et une chez les garçons ( les lycées n’étaient pas mixtes à cette époque, en tout cas en première, car comme vous le savez cela s’est fait progressivement), une quinzaine de candidat(e)s ont eu 17 et les autres entre 5 et 6 !
                                  Les parents n’ont pas mouffeté, à l’époque, les parents ne concevaient pas de génies et les profs étaient tout puissants.
                                  Mais ça râlait sec dans les classes. Les élèves, donc, ont décidé une manifestation, sous la houlette de ??? Jean-Luc Mélenchon.
                                  Moi, qui avais eu 17,( j’avais 17 ans, c’« est peut-être pour ça que c’est mon chiffre magique ! je n’y avais jamais pensé) j’étais la première de la marche ! ( aujourd’hui, par souci d’humilité, je ne raconterai pas comment Mélenchon me donnait en exemple !!)
                                  C’était après 1968, il y avait une petite ambiance de » libération«  !
                                  Ça n’a rien donné, bien sûr. Je pensais déjà à l’époque, que le prof qui avait corrigé ces copies, visiblement le même prof, avait saqué les » bons« élèves, ou les moins bons, mais avait en tout cas » récompensé" les farfelus, les inventifs.
                                  Je n’ai pas de nouvelles de tous, mais je suppose qu’ils ne se sont pas mal débrouillés dans la vie.
                                  Autre époque, autres priorités !
                                  Les profs sont des êtres humains, n’est-ce-pas, on ne peut pas leur donner le bondieusansconfession, sous prétexte qu’ils sont prof ! Si ?


                                  • brieli67 21 juillet 2012 17:53

                                    Doubienne - 25 - l’Histoire

                                    Victor Hugo 1802 & Besançon depuis  : rien


                                  • alinea Alinea 21 juillet 2012 18:07

                                    Brieli : les frères Lumière, Mélenchon.. et moi !!!


                                  • brieli67 21 juillet 2012 18:47

                                    faut pas négliger

                                    le Président Faure un ex-pat de Béziers dans les terres polaires de France
                                    celles qui produisaient la Fée Verte

                                    un échec notoire de l’Edgar
                                    le Jésus de Morteau  : une belle story « terroir » à savoir !


                                  • alinea Alinea 21 juillet 2012 19:55

                                    Brieli, ne cherchez plus ! en 1969, Mélenchon n’était pas à Besançon ; ni moi non plus !


                                  • brieli67 21 juillet 2012 20:07

                                    PAS LOIN !

                                    en Franche-Comté sûrement .

                                    JLM fomentait en 72, 73, 74 à Strasbourg et soufflait sur les braises.
                                    vieille connaissance.
                                    Certains jours,
                                     je porte une tocante LIP « on produit, on vend, on se paye » millésime 1973


                                  • Massaliote 21 juillet 2012 17:15

                                     Peachy Carnehan 

                                    ...alors qu’ils pensaient leur avoir « payé » le bac dans un lycée privé.

                                    Je constate que la discrimination négative ne manque pas de partisans. Salut les démocrates. Z’ont étudié dans un lycée privé, doivent être exécutés ? Toute l’empathie de la gauche normale.



                                    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 21 juillet 2012 18:56

                                      Personne ne se demande si les élèves en question n’avaient pas été surévalués en cours d’année ?

                                      Je pense au témoignage de Leonid Pliouchtch, dissident soviétique d’une époque révolue, brillant mathématicien relégué dans un poste d’instituteur dans un village au fond de la taïga pour des raisons politiques. Il racontait comment le sort des enseignants dépendait des résultats scolaires des élèves. Ils avaient évidemment tous de bonnes notes ! L’Administration était contente et les enseignants avaient la paix !... 

                                      • brieli67 21 juillet 2012 19:08

                                        Je pense à Madame Marie-Ségolène R en Réserves de la République
                                        bichonnant les chèvres : Chabi-choux obligent
                                        sous les remparts de La Rochelle


                                      • alinea Alinea 21 juillet 2012 19:57

                                        Moi, j’espère que certains profs en ont marre de jouer le jeu qu’on leur demande de jouer !
                                        Formatage des élèves, répondre aux demandes « d’avoir du chiffre » !
                                        Je sens qu’un mouvement libérateur est en train de naître. peut-être laïc par dessus le marché.
                                        Youpi !


                                        • rosemar rosemar 21 juillet 2012 21:09

                                          Oui ,Alinea ,certains profs en ont marre ,au point parfois de démissionner de leur poste :faire du chiffre ,surtout mais le formatage des élèves on peut y échapper grâce à une certaine liberté ....

                                          Bonne soirée....

                                        • BOBW BOBW 22 juillet 2012 15:24

                                           @ Alinea : Vu la chute spectaculaire du nombre de candidatures CAPES et AGREG, ce système pourri est arrivé à dégoûter beaucoup de futurs enseignants .

                                          Merci en particulier au « défunt destructeur Attila-Sarko » !


                                        • Rino 21 juillet 2012 21:04

                                          On peut toutefois légitimement penser que toute une classe ne peut pas être que mauvaise.
                                          De plus lors des corrections les notes sont souvent montées pour que la moyenne arrive à 10.

                                          Il semblerait dans ce cas précis que ces élèves aient subi une injustice. Pas forcement sur la note obtenue qui reflète peut être le niveau, mais sur le rééquilibrage qui est effectué pour arriver à une moyenne de 10.

                                          Le fait que tous les élèves viennent d’un établissement privé renforce cette suspicion, certains professeurs étant encore restés bêtement à l’époque de la guéguerre public/privé.
                                          Les parents et les élèves qui ont potentiellement été lésés ont raison de demander des comptes et une réparation si besoin est.
                                          Si le fait est constaté, le professeur qui a corrigé doit être exclu de toute correction à l’avenir.


                                          • rosemar rosemar 21 juillet 2012 21:15

                                            Non Rino

                                            La classe ne comportait que 23 élèves dont les copies ont été corrigées par des profs différents,dans des paquets différents ...Chaque paquet comportant 60 à 70 copies anonymées :aucune indication de la provenance...Une enquête a été menée,les notes confirmées...

                                            Bonne soirée

                                          • CARAMELOS CARAMELOS 21 juillet 2012 21:08

                                            A suivre ! Il serait intéressant de connaitre le résultat !
                                            Merci de nous donner les éléments de reponse.


                                            • Rino 21 juillet 2012 21:22

                                              Bonjour,

                                              Si on en croit les différents articles, les copies n’étaient justement pas anonymes. Si c’est le cas ça pose problème.
                                              Quant à la double ou triple correction, là nous sommes aussi dans les supposition, rien ne le confirme.

                                              L’enquête menée en trois jours en plein pendant les vacances, j’ai de sérieux doutes.
                                              Je pense qu’il y a effectivement eu un problème de correction, à voir pourquoi et comment ...


                                              • rosemar rosemar 21 juillet 2012 21:27

                                                Il faut relire la presse :les copies ont bien été anonymées ,comme c’est la règle .

                                                Vous n’avez pas compris :il n’y a pas eu triple correction mais les 23 copies ont été corrigées par 3 profs différents :ils auraient tous les trois mal noté ces copies ?? peu probable....

                                              • Christian Labrune Christian Labrune 22 juillet 2012 00:09

                                                la solution, la voici : modifier la déclaration des droits de l’homme et du citoyen

                                                Article 1 - Pour mémoire, tel qu’il est actuellement :
                                                "Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

                                                Article 1 modifié
                                                "Les hommes naissent [bacheliers](*) et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur [la force physique].

                                                (*) « bacheliers » parce qu’il est ici question de l’enseignement secondaire. Mais je ne verrais aucun inconvénient à ce qu’on remplace, dans un souci de justice sociale, « bacheliers » par « licenciés » ou « docteurs ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès