• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand est-ce que les chrétiens diront merci aux juifs ?

Quand est-ce que les chrétiens diront merci aux juifs ?

Drôle de question alors que le juif a été fustigé, pourchassé, supplicié et parfois réduit en cendre par les chrétiens depuis presque 2 000 ans. Cela continu ici ou là, même si c'est l'œuvre de crétins pas tous chrétiens dans l'âme, je l’avoue.

L'Allemagne pourtant très chrétienne des années nazies, n'a-t-elle pas tenté d'exterminer le Peuple juif de la surface de terre et, sa population civile (qui allait à la messe tous les dimanches) a fait mine d’ignorer l'existence de la Solution finale  ? La France chrétienne de la même époque n'a, elle non plus, pas été en reste dans sa ferveur antisémite !

Intelligent qu'il est, le croyant chrétien sait-il vraiment ce qu'il doit au Peuple juif ou fait-il semblant de ne pas le savoir ?

Sans le Peuple juif, vieux d'au moins 2 650 ans (le roi Josias lui a donné, selon moi, sa véritable identité suite à la découverte de la Loi de Moïse, la Torah, dans le temple de Dieu (2 rois : 22-1 à 11)), le chrétien doit savoir que sa religion, sa croyance, son amour en Jésus et en Jéhovah son père, n'existeraient pas, car Jésus, son Dieu fait de chaire et d'os, n'existerait pas non plus !

Impossible que Jésus n’exista point, dit le chrétien, car Jésus, notre Seigneur qui est amour est bien le fils de Dieu le Père, Jéhovah ! Et de plus, Jésus est mort sur la croix à cause de nous, mais aussi pour nous, pour racheter tous nos péchés, etc. (Romains 4-24 et 25, notamment) !

Peut-être, mais si Jésus, simple charpentier, n’était pas mort sur la croix, la chrétienté n’existerait pas ! Et, comme le disait Pierre Dac : « Celui qui est parti de zéro pour n'arriver à rien n'a de merci à dire à personne ! » Donc la chrétienté n’aurait de merci à dire à personne et surtout pas au Peuple juif.

Mais, l’histoire a voulu qu’un juif nommé Judas Iscariot soit, paraît-il (Luc 22-2 et suivants), la cause de la mort de Jésus sur la croix ! La croix semble importante (pourquoi ? I don’t know !).

Donc, Jésus étant devenu un Dieu grâce à Judas et à sa mort sur la fameuse croix, il semblerait normal, logique, rationnel et de bon sens, que tous les chrétiens remercient le juif Judas, au lieu de le condamner, lui et son Peuple, comme un chien ayant la rage. Voire même devraient le vénérer et le fêter, comme ils le font par exemple chaque 15 août, pour l’Assomption de Marie.

Force est de constater que cela n’est pas du tout le cas. C’est même le contraire ! Le chrétien est ingrat, car au lieu de remercier le Peuple juif qui a fait naître et exister son Jésus en tant qu'un Dieu, il l’a fustigé, pourchassé, supplicié et parfois réduit en cendre depuis la très célèbre affaire de Judas, il y a déjà presque 2 000 ans. Que de rancune et de haine !

Pourquoi une telle attitude, alors que le chrétien n’est, paraît-il, pas sensible au péché d’orgueil ?

Reconnaître serait se sentir débiteur ! Reconnaître que la chrétienté est redevable au Peuple juif serait pour elle, accepter de partager le fils de Dieu ! Mais, un fils ne se partage pas, comme l’aurait voulu le roi Salomon dans son illustre jugement.

Quelles autres raisons, autre que l'orgueil, empêchent les chrétiens de dire merci aux juifs ? Pourtant, l’union fait la force ! Et, en ce 21ème siècle où les religions se tirent la bourre pour amasser le plus grand nombre de futurs combattants, une alliance judo-chrétienne serait bien utile. Surtout aux églises chrétiennes qui voient, en Occident comme ailleurs, leur influence diminuer, car moins les peuples sont pauvres, moins ils croient en Jésus ou à un autre Dieu.

Mais, « les voix (ou voies) du Seigneur étant impénétrables ! », on ne sait jamais ?

J’attends, attendons ensemble, que le chef de la chrétienté originelle, chef de tous les vrais chrétiens, le pape François, remercie le Peuple juif pour la part importante qu’il a prise dans l’installation de Jésus (en fait Emmanuel pour les juifs (Isaïe 7-14)) en tant que fils de Dieu. Le fera-t-il par écrit comme Jean-Paul 2 l’a fait, le 31 octobre 1992, pour reconnaître l’erreur de l’Église chrétienne envers Galilée ?

 

Crédit photo : fcpejouannes.over-blog.com


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 25 septembre 10:24

    Une perception un rien vieillotte de la vision des juifs par les chrétiens ? 


    • Ouallonsnous ? 25 septembre 17:04

      @sarcastelle

      Désolé, mais notre civilisation est gréco-latine de culture chrétienne !
      L’argument judéo chretien relève de la propagande hasbariste sioniste reprise par tous les laquais des sionistes !

      Le judaîsme en tant que religion « constituée » ne le fut qu’a partir de la fin du 19ème siècle par T Hertzl et le cabinet britannique de l’époque en tant que faire valoir du sionisme en construction dans le cadre de la mise en oeuvre du colonialisme « pétrolier occidental » anglo-yankee au proche orient. !

      Je ne vois pas le rapport avec les religions chrétiennes catholique ou orthodoxe, pourquoi pas bouddhiste ?

      Le judéo-sionisme n’est qu’un des avatars mis en oeuvre par le capitalisme anglo-yankee et le sionisme anglo-israélite dans un but mercantil colonialiste !


    • Pere Plexe Pere Plexe 25 septembre 17:06

      @sarcastelle
      ...autant dire deux perceptions de deux êtres souffrant des mêmes pathologies.


    • Alren Alren 1er octobre 13:40

      @Ouallonsnous ?

      "notre civilisation est gréco-latine de culture chrétienne !"

      Cette affirmation n’a pas de sens au XXIe siècle.

      Nous vivons dans une civilisation entièrement nouvelle par rapport au passé.

      Ni dans la Grèce antique, ni dans Rome, ni dans les pensées de théologiens de toutes religions du monde, il a été question d’égalité femme-homme et encore moins de Droits de l’homme et du citoyen.

      La structure mentale du chrétien d’autrefois était la pyramide sociale qui est encore conservée par les clercs catholiques : au sommet un roi ou un pape (infaillible), puis au-dessous des cardinaux ("princes de l’Église") puis au-dessous des évêques, puis au-dessous des prêtres et enfin, tout en bas, le peuple assimilé à du bétail : les clercs sont des « pasteurs », des « bergers » de ces humains-moutons.

      C’est à l’opposé du concept de la souveraineté du peuple mise en avant pour la première fois dans le monde par les révolutionnaires de 1789.

      C’est ce principe avec celui d’égalité qui est la base de notre civilisation actuelle.

      Et c’est ce principe que Macron attaque.


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 25 septembre 10:32

      Les plus grands crimes sont familiaux.


      • bob14 bob14 25 septembre 10:41

        Pour les chrétiens c’est la même chose il me semble...en lisant l’histoire.. !


        • Daniel Roux Daniel Roux 25 septembre 10:48

          Juifs, musulmans, chrétiens ? Il s’agit de religion, de liberté de conscience et de sphère privée.

          Il ne s’agit ni de race humaine, de lois républicaine ou de morale sociale.

          Même si certains juifs racistes évoquent publiquement la shoah, c’est à dire le génocide, à chaque fois qu’un être humain de religion juive se marie avec un être humain d’une autre religion, puis applaudissent au bombardement de populations innocentes.

          Même si certains musulmans racistes menacent de mort les êtres humains qui abandonnent la religion musulmane ou s’écartent des interprétations arbitraires du Coran, tout en exigeant le respect de leurs convictions.

          Même si certains chrétiens intégristes tentent d’imposer leur morale moyenâgeuse par tous les moyens y compris le meurtre tout en prêchant l’amour du prochain.

          En France, il n’y a que des citoyens égaux en droit et en devoir.

          Dommage que la Justice soit à la ramasse.


          • OMAR 25 septembre 16:53

            Omar9

            @Daniel Roux
            .

            Merci pour ce commentaire....


          • Durand Durand 25 septembre 17:13

            @Daniel Roux


            « Juifs, musulmans, chrétiens ? Il s’agit de religion, de liberté de conscience et de sphère privée. »

            Sphère privée, c’est vous qui le dites !





          • samy Levrai samy Levrai 25 septembre 10:50

            @ l’auteur

            Jesus était juif, devons nous le remercier d’être né juif et de ne pas avoir choisi sa religion comme la majorité de ceux qui ont une religion ? 
            Cessez donc, vous les bigots, de nous enquiquiner, nous ne devons rien, ni excuse ni remerciement à aucune religion,il n’y a rien d’exceptionnel chez les juifs , juste des gens normaux qui tordent la réalité pour pouvoir exister ( et des bras aussi !).

            • Loatse Loatse 25 septembre 11:11

              Que savez vous de la réalité, Samy ? :)




              • samy Levrai samy Levrai 25 septembre 12:01

                @Loatse
                Ai je parlé de réalité ? je n’exprime que mon raz le bol de l’espèce de culpabilité que ces bigots veulent imposer, je ne leur dois rien, je n’ai ni excuse, ni regret, ni remerciement à donner à qui que ce soit.

                Ceux qui se croient « exceptionnels » me font plutôt rire.

              • samy Levrai samy Levrai 25 septembre 16:02

                @Loatse
                La réalité ( car j’en ai parlé...) c’est que la genèse est presque entièrement pompée de textes sumériens multi déistes, il n’y a jamais eu de pacte ni de peuple élu et encore moins de terre promise...


              • spearit 25 septembre 21:41

                @samy Levrai
                même pas presque, mais à 200 % !!!!


              • microf 25 septembre 11:39

                Bien que sûr Jésus est sorti de ce peuple, mais ce peuple, ne l´a pas reconnu.

                Jésus est venu pour ce peuple qui s´égarait, et qui continue toujours á s´égarer.

                 Le croyant chrétien remercie les juifs tous les jours en priant pour eux.
                La fin de l´hisloire sera le jour oú les Juifs reconnaitront Jésus comme le Messie et le rejoindront, ce jour lá, sera la fin et c´est ce que nous chrétiens attendons et prions afin que ce jour, arrive.

                Jésus dira « je ne suis venu que pour les brebis perdues d´Israel ».
                Jésus n´est pas sorti des limites d´Israel, tout son Apostolat n´a été que chez les fils d´Israel pour leur rappeler ce á quoi ils étaient prédestinés et les fils d´Israel ont méconnu ce Messie, mais malgré ce fait, Il ne les a pas abandonné.
                Jésus a chargé ses Disciples d´aller dans le monde entier baptisant au Nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, faisant de ces nouveaux croyants en Lui, le nouveau peuple de Dieu, la nouvelle Israel, le peuple de ceux qui croient en Dieu et suive ce Messie Jésus, dans les Écritures, c´est bien écrit « pour ceux qui l´ ont reconnu, Il en a fait des Fils ». Et ceux lá sont qui ?, ils sont tous ceux qui seront baptisés au Nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, car á la fin, il n´y aura plus de Juifs, plus de Grecs, plus de Francais, plus de Chinois, plus d´Indiens, plus de Zimbabwéens, mais un peuple réunit autour de son Messie Jésus le Christ.

                Le travail de ce nouveau peuple de Dieu alors, c´est de prier pour la conversion des Juifs, et ils le font chaque jour.
                Il ya mon cher @Massada qui est dans ce Forum pour qui je prie tous les jours pour sa conversion et le lui écris souvent á l´occasion.

                Alors qu´ils soient persécutés, cela c´est la nature humaine de pencher vers le mal, mais Dieu interdit de tuer son prochain Juif ou pas, ceux qui auront tués les Juifs ou autres, en repondront devant Dieu de leurs crimes.


                • Zolko Zolko 25 septembre 14:10

                  @microf : ben dites-donc, vous, au moins, n’avez pas peur du ridicule. A moins que ce ne soit du 2nd degré ? « Le croyant chrétien remercie les juifs tous les jours en priant pour eux » : pourquoi on ferait une chose pareille ?


                • microf 25 septembre 14:47

                  @Zolko

                  Merci @Zolko, á lire votre commentaire, on sent que vous n´êtes pas chrétien, si vous étiez chrétien, vous comprendrez pourquoi les chrétiens prient pour les Juifs, et même si vous n´êtes pas chrétien, la réponse á votre question se trouve dans mon premier commentaire que je vous prierai de relire.


                • Pascal L 25 septembre 15:13

                  @Zolko
                  Nous remercions les Juifs pour ce qu’ils nous ont apporté. Ils ont annoncé Jésus, même si ceux qui se disent encore Juifs aujourd’hui refusent de le reconnaître. Les Chrétiens reconnaissent comme vrai tout ce qui fait la religion juive jusqu’au prophète Malachie. Les Juifs nous ont donné le livre des Psaume qui est un monument de spiritualité. Il y’a eu beaucoup de Juifs qui se sont fait Chrétiens à la suite des prédications de Jacques le Juste. Beaucoup de ces judéo-chrétiens se sont exilés lors de la destruction du temple de Jérusalem en 70 ou lors de l’insurrection de Shimon bar Kokhba en 135 qui a abouti à la destruction de Jérusalem. Les Chrétiens palestiniens sont les descendants de ceux qui sont restés. A l’époque de Jésus, il y avait de nombreuses sectes. Les Juifs actuels sont les successeurs des pharisiens. D’autres sectes ont disparu, une au moins a été absordée par l’Islam qui en échange en a gardé quelques prescriptions (interdits alimentaires et circoncision). L’assassinat de Jésus par une poignée d’intégristes a été pardonné par Jésus lui-même « Père, pardonne-leur : ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Luc 23, 34). Quels ressentiments pouvons nous encore garder pour cela ?


                • microf 25 septembre 16:19

                  @Pascal L

                  Bravo @Pascal pour votre commentaire.
                  L´un des plus célèbre Juif devenu aussi chrétien, c´est Saint Paul l´Apotre des Nations.
                  Saint Paul au départ est Saul, l´élève du fervent Rabbin Gamaliel qui haissait les chrétiens et les persécutait. Ce Gamaliel envoi Saul son disciple á Damas, pour arrêter les chrétiens et les persécuter.
                  Sur la route de Damas, le Christ se fera connaitre á Saul..., il ce convertira et deviendra Paul, et c´est grâce á lui, que la Religion chrétienne ce repandra partout en commencant par la Macédoine pour la partie Européenne.


                • Ouallonsnous ? 25 septembre 17:09

                  @microf

                  Il faut arréter de fumer la moquette et de régurgiter le lavage de cerveau dont vous avez été victime !


                • spearit 25 septembre 21:44

                  @Ouallonsnous ?
                  N’empêche sa moquette semble être du tonnerre : prier pour la conversion d’un juif !!!!

                  Et ça marche ???


                • Hector Hector 25 septembre 11:53

                  Toutes les religions dogmatiques sont un poison pour l’humanité. Par leur prosélytisme, elles engendrent le communautarisme et le rejet de l’autre quant elles ne sont pas utilisées à des fins expansionnistes par des états voyous.
                  Les seules valeurs véritablement humaines sont le respect de l’autre et le partage sans contrainte et l’amour.
                  Peace and love, mais ça c’était avant.


                  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 25 septembre 11:53

                    « J’attends, attendons ensemble, que le chef de la chrétienté originelle, chef de tous les vrais chrétiens, le pape François, »


                    Les coptes, les Maronites et les Arméniens vous remercient de leur attribuer un chef pour leurs évêques !

                    • xana 25 septembre 13:35

                      @Jeussey de Sourcesûre

                      Exact. Et le monde orthodoxe ? Et les innombrables sectes dites « réformées » ? Ce ne sont pas des « vrais chrétiens » puisque leur chef n’est pas le pape ?

                      Cet article est un tissu d’âneries vaguement teinté de propagande.
                      Quand donc les sectes cesseront de nous bassiner avec leurs croyances ? On leur permet d’y croire, mais eux ne nous permettent pas de ne pas y croire. Dans le fond, les empereurs romains avaient bien raison de les envoyer au cirque.

                      Que le monde serait beau sans les religions !
                      Les gens croiraient ce qu’ils voudraient et personne ne réclamerait le denier du culte...
                      Bon, ce n’est qu’un rêve. Les croyances ne rapportent rien. Les religions, au contraire... Un clerc est un homme qui vit de la religion des autres. Un parasite.

                      Jean Xana


                    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 25 septembre 15:09

                      @xana

                      Je n’ai volontairement évoqué que les rites chrétiens antérieurs au catholicisme, puisque l’auteur parle de « chrérienté originelle » (sic).

                    • xana 25 septembre 16:27

                      @Jeussey de Sourcesûre
                      Le rite orthodoxe serait donc « postérieur » au catholicisme ? Vous me l’apprenez...


                    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 08:40

                      @xana

                      La structure hiérarchique et organique de l’« église de Rome » existait déjà avant le grand schisme.

                      Ce que l’on appelle le schisme de Photius résulte de la déposition en 859, du patriarche Ignace de Constantinople par l’empereur Michel III pour des raisons politiques ; 
                      Un an plus tard, l’Église de Rome est mise au courant de cette déposition et conteste sa légitimité., mais le patriarche Photius ne se soumet pas, et reproche au pape d’avoir falsifié le symbole de Nicée, en ajoutant le Filioque ; il excommunia même le pape Nicolas Ier. 
                      En 869, l’avènement d’un nouvel empereur et celui d’un nouveau pape ont permis un rapprochement,, mais la querelle du Filioque est à nouveau évoquée lors du grand schisme de 1054.

                      A partir de ce moment, les deux grands courants chrétiens se sont séparés, mais le rite oriental n’est devenu « orthodoxe » qu’après l’effondrement de l’empire de Constantinople.

                    • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 08:55

                      @Jeussey de Sourcesûre
                      L’organisation de l’église est calquée sur celle du sanhédrin.


                    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 26 septembre 09:17

                      @Jean Keim

                      Sauf que le sanhédrin (ou grand conseil) n’a jamais eu de pape, mais un président coopté par ses pais pour une durée limitée.
                      Sauf aussi que, si cette institution a un rôle législatif et juridique elle n’a pas le caractère d’état du Vatican : le lobbying (qui n’existe pas) est sous-terrain et le « peuple élu » ne peut, par définition, qu’être minoritaire, alors que l’église catholique affiche une ambition d’universalisme et justifie les conquêtes à travers les croisades et la colonisation par sa contribution à la généralisation de la « civilisation » à travers les pères blancs.
                      Les catholiques ont repris les structures mises en place par l’administration romaine alors que le judaïsme limite son système d’organisation au mantien de la cohésion d’une « communauté ».

                    • Jean Keim Jean Keim 26 septembre 09:56

                      @Jeussey de Sourcesûre
                      Effectivement calquer est un peu fort, alors disons inspiré, néanmoins le grand prêtre gardait à vie les privilèges de sa fonction qui était religieuse et autoritaire.


                    • Cateaufoncel 25 septembre 12:01

                      « J’attends, attendons ensemble, que le chef de la chrétienté originelle, chef de tous les vrais chrétiens, le pape François, remercie le Peuple juif pour la part importante qu’il a prise dans l’installation de Jésus (en fait Emmanuel pour les juifs (Isaïe 7-14)) en tant que fils de Dieu. »

                      S’il s’agissait d’un choix volontaire et délibéré, on pourrait entrer en matière, mais c’est bien loin d’être le cas- Et si les choses se sont passé comme on nous le raconte, ce fut à l’insu du plein gré du peuple juif, en tant que peuple.

                      Donc, pour les remerciements, c’est non !


                      • njama njama 25 septembre 12:03

                        « ..., car moins les peuples sont pauvres, moins ils croient en Jésus ou à un autre Dieu. »

                        L’évolution du christianisme serait donc inversement proportionnelle à l’augmentation du niveau de vie, son existence menacée par la disparition de la pauvreté ...

                        "J’ai eu soudain la certitude que le christianisme est par excellence la religion des esclaves, que les esclaves ne peuvent pas ne pas y adhérer, et moi parmi les autres."
                        Simone Weil


                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 25 septembre 12:19

                          Quels juifs ? Les faux ou les vrais ?


                          • MagicBuster 25 septembre 12:28

                            Le jour ou on pourra dire à un juif qu’il est con sans être taxé d’antisémite ....

                            On aura fait un grand pas.


                            • Satournenkare Satournenkare 25 septembre 12:41

                              Texte de propagande, avec une vision très image d’épinal du concept christique et de Jesus, qui en plus était certainement essénien pas israélite. Il y a aussi, dans le texte, l’amalgame classique entre les différents sens du mots juif qui crée une confusion dans les signifiants ( les siraélites, le « peuple » juifss, les hébreux, ...)

                              Ps : YHVH n’est pas le père auquel se réfère christ ;)


                              • Zolko Zolko 25 septembre 12:50

                                Le peuple Juif n’existe pas.
                                 
                                1) si il existe, prouvez-le. Il ne suffit pas de dire « le peuple Machin » pour que toutes les personnes qui se disent Machin forment un peuple.
                                 
                                2) moi, par contre, je vais vous prouver que le les Juifs ne forment pas un peuple : il y a les Juifs Ashkénazes et Séfarades, qui ont des origines totalement différents. Les Séfarades sont les descendants de Juifs Espagnols, et ce sont eux que certains appellent les vrais Juifs, ceux qui descendent des 12 peuples originels. Il sont de type « sémite », ressemblent donc aux Arabes.

                                Mais les Juifs les plus nombreux, 90% !, sont les Ashkénazes, qui viennent d’Europe de l’est, ils sont de type Caucasien, très très différends de Séfarades sémites. Il seraient les descendants d’Européens convertis, c’est pour cela qu’ils ne sont pas considérés comme des vrais Juifs par beaucoup de Juifs. Ce sont pourtant les plus virulents (et les plus fascistes) comme Lieberman.

                                Il parait même qu’il y a aussi des Juifs en Éthiopie, ils sont donc (très) noirs.

                                Sans oublier les nombreux Juifs vivant en Iran, l’ancienne Perse.
                                 
                                Le peuple Juif serait donc défini comment ? Des noirs d’Ethipie, des blancs d’Europe de l’Est, des basanés du Moyen orient ?


                                • Massada Massada 25 septembre 13:20

                                  @Zolko
                                   

                                  Un juif converti est un vrai juif, aucune différence avec un juif de naissance.
                                  Il y a des Juifs de toutes races ; des Juifs orientaux, des Juifs éthiopiens, des Juifs iraniens, des Juifs occidentaux... marchez simplement dans les rues en Israël et vous verrez – cela ressemble à une assemblée de l’O.N.U. 
                                   
                                  Etre juif n’est pas une race puisque tout le monde peut nous rejoindre, je ne vous le conseil pas car on y gagne plus de problèmes que d’avantages, mais c’est possible.







                                • xana 25 septembre 13:48

                                  @Massada
                                  Ca c’est ta définition. Elle n’est pas forcément partagée par tout le monde.
                                  Ce qui est gênant avec la notion de « juif » c’est que c’est une définition à géométrie variable, variable selon les circonstances et ce qu’il y a éventuellement à gagner ou à défendre.
                                  Certains parlent d’un « peuple », d’autres d’une religion, d’autres des ressortissants d’un pays actuel. Je mets de côté la notion de « race » mais il existe encore des gens pour la trouver pertinente.
                                  Etre juif c’est tout cela à la fois, mais « c’est selon ». Et il y a des tas de gens qui sont l’un mais pas l’autre. En fait c’est n’importe quoi, du moment que ça profite à votre interlocuteur.
                                  Le jour où il existera une définition honnête j’accepterai d’en discuter, mais pour moi ce n’est toujours pas le cas.
                                  Jean Xana


                                • Massada Massada 25 septembre 14:30

                                  @xana
                                   

                                  D’accord avec vous.
                                  Par exemple le judaisme réformé ou libéral accepte généralement comme Juifs les enfants dont seul le père est Juif et qui ont reçu une éducation juive, alors que pour les orthodoxes l’appartenance religieuse est rigoureusement fonction de la mère.
                                   
                                  Aux Etats-Unis, qui abritent la plus grande communauté juive du monde, 90% des juifs se rattachent aux courants modernistes réformés. Pour un juif orthodoxe un converti au judaisme libérale n’est pas juif, cependant il peut demander la nationalité israélienne car Israel le considère comme juif.


                                • Massada Massada 25 septembre 14:40

                                  @Shawford
                                   

                                  Ca veut dire quoi votre langage codé ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires