• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand franchise médicale rime avec perfidie politique...

Quand franchise médicale rime avec perfidie politique...

Il l’a dit. Il l’a fait. Après avoir déclaré chantiers présidentiels le 20/06/2007 la lutte contre le cancer, la maladie d’Alzheimer et les soins palliatifs, Nicolas Sarkozy a le 31/07/2007 à Dax, dans un one-man-show digne des plus grands dîners de bienfaisance étasuniens, annoncé la couleur. Franchise annuelle plafonnée à 50 € sous forme de taxation de 0,5 € sur les actes paramédicaux, taxation de 0,5 € sur chaque boîte de médicament, taxation de 2 € par transport sanitaire. Et nous ne parlons même plus de l’euro laissé à chaque consultation médicale auquel nous sommes maintenant tous habitués.

Nous allons mettre le paquet, qu’il a dit ! Un paquet qui va coûter cher aux assurés sociaux modestes et passera comme un colissimo pour les bénéficiaires du bouclier fiscal, dont les plus grosses fortunes auxquelles un paquet-cadeau de 7 à 8 milliards d’euros vient d’être fait. Déshabiller Pierre pour habiller Paul est maintenant monnaie courante au beau pays de France. Jusqu’à ce qu’il ne reste plus un sou aux classes moyennes promises à rejoindre avec la France de tout en bas le Tiers Etat. Car nous allons à n’en pas douter nous retrouver sous l’Ancien Régime ! Mais cette fois-ci, la noblesse sera incarnée par les multinationales et le clergé par le gouvernement avec à sa tête un super président se voulant aussi charismatique qu’un télévangéliste étasunien.

Cette franchise médicale est d’une perfidie sans nom, car elle exploite la souffrance des malades et de leur entourage pour au nom de la solidarité nationale prélever un impôt supplémentaire à mi-chemin entre la taille et la capitation. Bien sûr, les enfants, les femmes enceintes et les familles aux revenus les plus modestes en seront dispensés. Qu’est-ce à dire ? Tout simplement que Nicolas Sarkozy ne remet pas pour l’instant en cause la Couverture médicale universelle, la prise en charge des soins pour les femmes enceintes et le fait que les enfants sont au bénéfice de l’assurance sociale de leurs parents. En somme, la franchise ne touche pas à ce qui pourrait provoquer de l’agitation sociale. Bien vu !

Sans donner dans la consommation médicale à outrance, rares seront les assurés sociaux qui ne vont pas s’acquitter de ce nouvel impôt annuel de 50 €. Ce qui fait pour une famille modeste vivant avec deux salaires la somme de 100 €. Comme le dit si bien la pub : « Avec crétin.fr j’ai été encore augmenté ! Alors là, moi je dis : Merci crétin.fr ! ». Sans compter que plus de 10 % des médicaments étant achetés sans ordonnance et les déremboursements allant bon train depuis quelques années, nous sommes avec cette perfide franchise médicale doublement taxés.

Par ailleurs, et de cela personne n’en parle, ce nouvel impôt fait de la médecine homéopathique une victime collatérale. Un traitement homéopathique nécessitant souvent la prescription sur du moyen et parfois long terme de plusieurs spécialités délivrées en petits conditionnements, nous arriverons très vite aux 50 € de franchise annuelle. Mais les laboratoires homéopathiques ne jouant pas dans la cour des grands de l’industrie pharmaceutique, Nicolas Sarkozy a plus intérêt à les sacrifier sur l’autel de la haute finance qu’à les protéger. Et pourtant, la médecine homéopathique est pour bon nombre d’affections, globalement moins onéreuse et souvent bien plus efficace que la médecine allopathique. Mais M. le Super Président, préfère les traitements de choc administrés par l’artillerie lourde. C’est bien connu ! Le problème, c’est que ce sont toujours les mêmes qui reçoivent des chocs et toujours les mêmes qui encaissent des bénéfices...


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • caramico 2 août 2007 10:53

    C’est pas « déshabiller Pierre pour habiller Paul », c’est déshabiller Job pour habiller Crésus.


    • guillaume 2 août 2007 16:05

      Franchement, la franchise est non seulement une bonne chose, mais l’ensemble du système devrait être revu. D’abord la franchise fiscale est bonne pour responsabiliser un peu les dépenses. C’est pas grand chose, au niveau du prix forfaité, mais ça permet d’habituer tout le monde au fait que les médiacaments, les honoraires, les hôpitaux, l’acte médiacal ça a un coût. Ensuite le CMU et la médecine gratuite à volonté, tout comme le RMI sont devenus malsains, de la manière avec laquelle ils sont appliqués. Il faut se souvenir que le RMI c’est un revenu d’insertion, et le CMU un accès à la médecine pour les personne dans la détresse (à la rue). C’est comme ça que ces mesures étaient qualifiées au début, et aujourd’hui elles se sont banalisées, et une frange de la population y voit, ajoutées aux allocations logement et familliales, une façon de vivre sans jamais travailler. Cette frange de la population est en train d’absorber en France celle d’en bas qui fait des efforts pour parvenir, mais qui se voit doublée par celle qui pratique la chasse aux aides, légitimes ou non, exercice administrativement prenant, rendant par ailleurs difficile la recherche ou l’exercice d’un travail.

      Il serait bon que le gouvernmement s’attache à lutter contre cette grande majorité de profiteurs plutôt que de faire subir à tous ces dérapages. Il semble que politiquement ils aient jeté l’éponge comme tous leurs prédécesseurs. Je le comprends comme ça et après tout, l’équilibre des comptes étant primordiale, c’est une manière comme une autre de se sortir d’affaire.


    • Servais-Jean 6 août 2007 11:24

      A Guillaume. Il semble que vous n’avez pas bien compris l’article !

      Il s’agit des classes moyennes. Non pas des CMU qui ne seront pas touchés par cette mesure.

      Je ne vous demande pas pour qui vous avez voté aux dernières présidentielles, mais dans cinq ans et peut-être avant on en reparlera.

      Vous n’avez pas compris non plus que le monde où navigue notre cher Président n’est certainement pas le votre.

      Ce qui fait ce que la France est depuis longtemps c’est qu’il existe beaucoup de gents comme vous. Vous avez une culture certaine mais il vous manque une petite chose : Vous ne comprenez pas ce que vous entendez ou lisez ou mieux encore vous comprenez dans le sens que vous désirez et qui semble vous arranger.


    • tvargentine.com lerma 2 août 2007 11:09

      Avant toute chose,votre « medecine homéopathique » n’a jamais démontré son efficacité et à permis surtout aux amis de François Mitterand de se remplir les poches avec « une nouvelle médecine »

      Donc,ici,déjà une très bonne nouvelle ,la sécu ne financera plus des médecines parallèles bidons.

      Ensuite,la CMU a surtout permis aux tiers monde d’envahir nos hopitaux car des réseaux mafieux organisés des « tours médicales » en France avec la CMU !

      Ici encore,nous ferons des économies,car comme citoyen Français,je n’ai pas à financer les traitements médicalisés des américains,des africains,des chinois....qui bénéficiaient en France de la CMU

      Cette franchise est un acte de solidarité nationale afin de remettre de l’ordre dans les comptes


      • seb18320 2 août 2007 11:26

        Ce sont vos longues périodes d’inactivité qui vous font écrire ce genre d’anêries (c’est un discours FN ??). J’espère que Sarkozy aura le courage de supprimer vos allocations chômage afin de vous faire réfléchir un peu... sur les prestations dites sociales


      • tvargentine.com lerma 2 août 2007 11:53

        Pour @seb18320

        Arrêtez de considérer les personnes qui ne partagent pas vos idées comme du FN.

        1/ 52 % des français ont voté et élu un président sur un projet de société et vous devez respecter le choix démocratique.

        2/Oui c’est une réalité et vous ne semblez pas être au courant des détournements de ce type de mesure par des mafias, et rien de plus normal qu’un gouvernement remette de l’ordre dans des mesures qui auront désorganisé complètement les hopitaux français et permis à des medecins escrocs de se faire rembourser plusieurs fois des « soins » de personnes bénéfiçiant de la cmu au frais de la sécurité sociale.

        3/Nous n’avons pas à subventionner la misère des autres

        4/Si dans ce pays,au lieu de créer des « cmu » pour la misère du monde on avait investi dans la modernisation des soins à domicile et dans les hopitaux ,nous ,n’aurions pas aujourd’hui des franchises à payer.

        Libre à vous d’envoyer votre salaire pour la misère du monde mais ,je suis français,j’habite en France et la sécurité sociale est française

        Merci Nicolas Sarkozy de moderniser la sécurité sociale

        Concernant les cancers,ils existent aujourd’hui des traitements médicalisés qui n’ont rien à voir avec les médecines parallèles qui n’ont pas apporté à ce jour de résultat,alors,vous devriez changer au plus vite de médecin et aller voir un vrai spécialiste plutot qu’un charlatan


      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 août 2007 12:08

        Où avez-vous lu que la CMU était remise en cause par NS ?

        L’article dit exactement le contraire et en donne la raison politique .

        Vous prenez tellement vos désirs d’extrême droite pour la réalité que cela vous rend incapable de lire le texte que vous prétendez commenter.


      • valentin1979 2 août 2007 14:23

        - Citation : « 1/ 52 % des français ont voté et élu un président sur un projet de société et vous devez respecter le choix démocratique. »

        => Je dirais plutot 52% des suffrages exprimés au second tour. Ce qui est loin de faire 52% des français LOL.

        Basons-nous plutôt sur le premier tour pour déterminer le réel ralliement à Sarkozy : 30% des électeurs représentant les suffrages exprimés ont voté pour lui.

        Pour le second tour je dirais que 52% des électeurs qui se sont exprimés pour/contre un(e) candidat(e) ou un projet de société se sont exprimés contre S. Royal ou son projet de société. L’adhésion au projet de société de N. Sarkozy, elle est composée d’une part non négligeable de refus de l’autre modèle présenté au second tour.

        Ce qui nuance les 52% de français qui auraient choisi son modèle de société.

        C’est un raccourci qui cache la réalité.

        - « vous devez respecter le choix démocratique. »

        => Je pense qu’il faut respecter une démocratie « respectable », c’est-à-dire qui prend en compte les courants non minoritaires. Sans cela, je suis plutôt pour qu’elle soit critiquée, cette démocratie.


      • k 4 août 2007 02:01

        Ah. L’allopathie, quand elle est efficace et non offensive (effets secondaires), c’est bien : c’est pourquoi je l’utilise régulièrement. L’homéopathie, « n’a jamais demontré son efficacité » sur vous : je compatis. Chez d’autres, elle a -à plusieurs reprises- été efficace là où l’allopathie avait non seulement été totalement inefficace des années durant, mais aussi là où l’allopathie, durant ces mêmes années, avait coûté au total fort cher à la sécurité sociale.

        Effet placebo ? Qui sait. Qu’importe : en l’occurrence, il n’y eut pas d’effet placebo avec l’allopathie (c’est bête, hein), du sérieux pourtant... et pas de guérison non plus.

        Je dirais donc qu’une médecine prouve son efficacité en soignant (voire guérissant). Point.


      • Garp Garp 13 août 2007 12:05

        @Lerma

        « 3/Nous n’avons pas à subventionner la misère des autres »

        Mais subventionner la richesse des uns ne vous dérange pas plus que ça ?? Cette politique à sens unique me débecte au plus haut point. Pour les uns : exonération des droits de succession, bouclier fiscal... Pour les autres : franchise médicale, heures sup...

        Autrement dit on « relance » la croissance en faisant travailler plus et en taxant plus les classes basses et moyennes alors qu’à côté de cela les hauts revenus continuent à s’en mettre plein les poches en payant moins d’impôts. Il n’y a pas quelque chose qui vous dérange la dedans ??

        Vous semblez être accroché à l’image d’Epinal de l’immigré qui s’entasse avec sa famille nombreuse dans un HLM piqué à un bon français avec des allocs elles aussi piquées au bon français qui se lève tôt pour aller gagner sa misérable croute à la sueur de son front.

        Qu’un patron gagne 500 fois plus qu’un employé lambda ne saurait être justifié par aucune compétence particulière mais vous préfèrez regarder votre voisin qui gagne 8 euros de l’heure et touche plein de subventions de l’Etat plutôt qu’au dessus de votre tête où corruption et pouvoir font bon ménage...

        Où est la logique ?

        Si le système à la française ne fonctionne plus c’est autant la faute de ceux qui abusent des allocations que de ceux qui ne payent pas leur part du gâteau. Renforcer les contrôles sur les versements d’allocations permettrait de faire des économies mais c’est sans doute trop complexe alors on préfère ne pas remplacer un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite.

        Où est la logique ?

        Une étude de l’Ecole d’économie de Paris révèle l’envolée des revenus des Français les plus aisés depuis 1998 et pourtant on continue de leur offrir des ponts d’or soi-disant pour qu’ils évitent de fuir à l’étranger !

        Encore une fois, où est la logique ?

        Plus le temps passe et moins je comprends ceux qui ont voté pour Sarkozy. Pour ma part je troquerai bien la peur de l’immigré et la haine du fonctionnaire contre une meilleure répartition des richesses.


      • ZOBAKA 2 août 2007 11:20

        Comme vous le faites justement remarquer, il s’agit d’ouvrir une brèche. Il s’agit de remettre en cause le fonctionnement même de la sécurité sociale, basée sur la mutualisation des risques et la solidarité nationale. On commence par 50 euros, pour tester et si personne ne réagit... Le but à atteindre : persuader chaque français que c’est la faute de son voisin et qu’il se débrouillera mieux tout seul. J’invite tout le monde à comparer clairement les deux systèmes (assurance privée vs sécurité sociale). S’il vous reste une once de matière grise, vous comprendrez vite à qui profite le crime.


        • Rage Rage 2 août 2007 17:24

          Dans la série des horreurs : la santé !

          C’est parti pour le demantelement de la SECU.

          Après plusieurs hausses des généralistes et un constat d’un déficit généralisé, sans parler de la plus grande dépendance aux mutuelles, voilà la franchise médicale !

          Formidable « attrappe-cons » qui, sous couvert d’Alzhaimer, octroie aux malades le droit de payer pour ceux qui le sont... d’une autre maladie (soit définir une maladie prioritaire).

          Vous êtes riche et en bonne santé ? La franchise ne vous coûtera rien.

          Vous êtes pauvre et pas au top : 50€ par an par tête (si vous êtes en famille nombreuse ça calme) + 0,5€ sur toutes vos boîtes de médicaments en PLUS de ce qu’on ne vous remboursait déjà plus.

          Vous cotisez, ils encaissent. Vous êtes malades, vous payez. Ils sont malades, ils sont couverts. Dans tous les cas, les lobbies gagnent.

          La sécurité sociale sélective, il fallait y penser : Sarkozy l’a fait.


        • Papysim 2 août 2007 11:26

          Non « lerma », l’homéopathie n’est pas du bidon. Je suis soigné pour un cancer, et sans l’homéopathie (qui ne coûte pas cher en comparaison des traitements lourds que je devais suivre) je n’aurais jamais pu éliminer les effets secondaires de mes traitements. Questionnez un peu les grands malades, et vous aurez une opinion toute différente. Faire payer une franchise aux grands malades est un scandale, car tous ne bénéficient pas de la CMU et même en ALD, nous devons déduire les franchises. Comme toujours, ce sont les plus touchés par la maladie qui doivent payer pour ceux qui vont consulter leur toubib tous les quatres matins pour un bobo ridicule.


          • Garp Garp 13 août 2007 12:08

            Malheureusement Lerma sort rarement de chez lui (sauf peut-être pour aller en Argentine où l’herbe est certainement plus verte) et ne voit qu’à travers le spectre de TF1... smiley


          • Bulgroz 2 août 2007 11:48

            Communiqué de l’ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE : Faut-il continuer à rembourser les préparations homéopathiques ?

            http://www.academie-medecine.fr/recherche/recherche.cfm

            L’homéopathie est une méthode imaginée il y a 2 siècles à partir d’a priori conceptuels dénués de fondement scientifique.

            Elle a vécu jusqu’à maintenant comme une doctrine à l’écart de tout progrès et un secteur marginal, complètement en-dehors du remarquable mouvement scientifique qui a bouleversé la médecine depuis deux siècles en faisant de celle-ci un secteur essentiel de la vie de l’humanité.

            De façon surprenante cette méthode obsolète continue à avoir de nombreux partisans des préparations homéopathiques continuent à être produites et vendues d’ailleurs uniquement au public car dans aucun secteur de la médecine elles ne sont achetées et utilisées par les centres hospitaliers.

            Mais il est également surprenant que le Ministère de la Santé leur accorde des autorisations de mise sur le marché et un remboursement par la Sécurité Sociale à ses assurés.

            Il est compréhensible que la vente de ces préparations soit autorisée au moins dans la mesure où elles ne sont pas toxiques et ne constituent donc pas un danger pour le consommateur ; et dans un pays comme le nôtre avec sa tradition de liberté il n’est pas question d’entraver leur fabrication et leur commercialisation ; encore faut-il ajouter que celles-ci s’accompagnent souvent d’une publicité plus ou moins intéressée ce qui est une dérogation à la situation habituelle dans le domaine de la santé.

            Mais cette propagande présente ces préparations d’un type très particulier comme des médicaments. Or quand on les examine en détail on voit qu’elles ne répondent en rien à la définition du médicament ni dans leur nature ni dans leur destination.

            En ce qui concerne leur nature on sait qu’elles sont produites par une successions de dilutions allant jusqu’à l’échelle centésimale : à ce niveau nos moyens d’investigation ne permettent plus la mise en évidence d’une seule molécule de la substance originelle.

            En dépit de cet obstacle majeur, la plupart des produits homéopathiques sont présentés abusivement comme efficaces dans des secteurs variés. Ici il faut souligner qu’ils se placent dans une illégalité totale. En effet, le Code de la santé spécifie qu’un médicament doit présenter un « intérêt thérapeutique » ; et la preuve de cet intérêt doit être fournie par une succession d’essais pharmacologiques et cliniques y compris des comparaisons en double aveugle. Or tous les médicaments en vente en France s’astreignent à observer cette lourde procédure mais seuls les producteurs de soi-disant médicaments homéopathiques s’en abstiennent résolument. Quelles que soient les mesures que le Ministère jugera devoir prendre, l’Académie de médecine estime qu’il faudra exiger la démonstration d’activité de ces produits comme le font tous les laboratoires diffusant des médicaments en France ; déjà, dans un rapport qu’elle avait voté à l’unanimité en 1987 l’Académie soulignait que les produits homéopathiques devraient être soumis au droit commun qui régit l’industrie pharmaceutique.

            En même temps, il est inadmissible de tolérer que ces produits fassent état d’indications très vagues ou très générales sous la formule fréquemment employée de « médicament homéopathique traditionnellement indiqué dans..... » avec des indications du type « troubles digestifs ».

            Dans ces conditions, le remboursement de ces produits par la Sécurité sociale apparaît aberrant à une période où, pour des raisons économiques, on dérembourse de nombreux médicaments classiques pour insuffisance (plus ou moins démontrée) du service médical rendu.

            Qui plus est, cette mesure n’aurait rien d’exorbitant car elle a été prise par beaucoup de pays notamment en Europe. C’est tout récemment, en fin 2003, que le gouvernement allemand a décidé de supprimer le remboursement des médicaments homéopathiques par les Caisses de maladie. Mais c’était déjà le cas en Italie, en Espagne, en Finlande, en Suède, en Norvège et en Irlande.

            Dans le cadre de la réforme actuelle de la Sécurité sociale française, cette mesure de suppression de la prise en charge de l’homéopathie viendrait donc à son heure. Rappelons aussi que l’Académie nationale de médecine n’est pas seule à le demander ; dans les années passées la Commission ministérielle de la Transparence avait voté à l’unanimité cette demande et ceci à deux reprises à plusieurs années d’intervalle.


            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 2 août 2007 12:20

              Les médicaments homéopathiques sont dépourvus de toute substance active et sont invalides selon la procédure expérimentale dite en « double-aveugle » (Médecin et patient), la seule qui ait une valeur scientifique.

              Mais il sont efficaces pour ceux qui croient en son efficacité du fait de la déception provoquée par la médecine allopathique qui elle, parce que scientifique, ne peut prétendre tout guérir (le savoir scientifique n’est jamais absolu ou complet) et parce qu’elle est mal employée ou employée dans des conditions déficientes.

              l’homéopathie marche par effet placébo et toute la question est de savoir si cet effet mérite d’être remboursé au même titre que les médicaments prouvés efficaces sur un plan objectif. À mon sens oui, car ils ne font aucun mal, mais à une condition : qu’ils ne se substituent pas à un traitement scientifiquement validé.


            • tvargentine.com lerma 2 août 2007 13:43

              Mon pauvre ami,vous devenez extrèmiste dans vos propos quand il s’agit de débattre.

              Tous les français qui ne pensent pas comme vous ne sont pas des fascites !

              Soyez tolérant dans vos propos car il ne s’agit que d’un débat d’idées et vous ne semblez pas l’accepter.

              Vous déclarez

              "Mais il sont efficaces pour ceux qui croient en son efficacité du fait de la déception provoquée par la médecine allopathique qui elle, parce que scientifique, ne peut prétendre tout guérir (le savoir scientifique n’est jamais absolu ou complet) et parce qu’elle est mal employée ou employée dans des conditions déficientes.

              l’homéopathie marche par effet placébo et toute la question est de savoir si cet effet mérite d’être remboursé au même titre que les médicaments prouvés efficaces sur un plan objectif. À mon sens oui, car ils ne font aucun mal, mais à une condition : qu’ils ne se substituent pas à un traitement scientifiquement validé."

              Si nous comprenons votre argumentation,les marabouts devraient se faire rembourser par la sécurité sociale ????

               smiley smiley smiley smiley

              Encore un effort et Ségolène va marcher sur l’eau !


            • Eve 2 août 2007 16:44

              C’est qui « nous » ? En tout cas, « vous » n’avez rien compris d’autant que l’effet placebo a été largement démontré même en médecine classique pour laquelle vous acceptez, c’est bizarre, le remboursement mais avec un effet secondaire d’importance : la dépendance (outre le coût plus élevé).

              Je n’ai jamais pris un seul somnifère de ma vie, jamais de calmant, mais une seule fois une plante suite à un grand stress : le résultat a été là (en une heure). J’ai conseillé cette plante à l’occasion à diverses personnes, même effet. Et rien de remboursé (à l’époque).

              Je ne suis jamais malade, seulement sujette à des angines virales (qu’on me soignait aux antibiotiques depuis des années alors que c’est inutile !), depuis 1982 je prends un produit homéopathique précis (les autres ne font aucun effet) : depuis lors, je circule le jour même alors que j’en avais pour huit jours de lit (malade comme pas possible, avec délires suite à importante fièvre) + huit jours de dépression. C’est un placebo ? La belle affaire, ça fonctionne sans passer par une demande de remboursement (je ne vis pas en France).


            • Eve 2 août 2007 17:05

              Petite précision : cet « anti-angine » homéopathique me coûte 8€ sans passer chez le médecin et sans remboursement.

              J’ai fait ainsi économiser du fric depuis 1982 à la sécu (belge) pour être mieux capable de me soigner que mon médecin de l’époque et bien d’autres qui rigolent de moi parce qu’ils ne reçoivent pas ma visite (payante).

              C’est pas tout ça, mais j’ai mon vingt-cinquième anniversaire sans antibiotique à fêter. Santé !


            • haddock 2 août 2007 12:04

              Une amie Martininiquaise ( pas de Pointe-à-Pitre donc) me le disait récemment , quand homéophatie je me retrouve toute seule .


              • luklamainfroide 2 août 2007 12:12

                Pour ceux qui doutais que sarko et les multinationals qui sont deriere lui n’allaient pas leurs sucer tout leurs sang ,je leurs souhaite a tous un bon réveille sur la planette américan burguer !la médecine traditionem chinoise est tres éfficasse baucoup moin chere que la médecine dite classique ,mais l’usage de l’homéopathie ne serra jamais généralisée dans des régions du monde ou le fric fait office de loi ,les grands truste médicamenteux ce foutent de votre santée ce qui les intérresses c’est leurs cote en bourse et comme sarko est leur pantin il ferra tout pour leur facilité les bénéfices sacrés,vos dépends biensur !


                • Vilain petit canard Vilain petit canard 2 août 2007 12:17

                  Azür

                  Vous faites bien de noter que la médecine homépoathique est une victime collatérale de la franchise, comme beaucoup d’autres thérapeutiques pas chères. cependant, il faut aussi savoir que le médicament homéopathique est l’objet d’un monopole privé quasi mondial, et que personne n’en parle. Mais apparemment, les monopoles privés, c’est bien, alors que le smonopoles publics, c’est mal.


                  • TSS 2 août 2007 13:06

                    si la science est representée par Allègre ,je prefère l’homeophatie !!


                    • TSS 2 août 2007 13:07

                      si la science est representée par Allègre ,je prefère l’homeophatie !!


                      • kristin66 2 août 2007 14:14

                        Avant l’autorisation de mise sur le marché d’un médicament, celui-ci est testé. On ne le teste pas comme cela, seul, sur des malades. Pour cela, on réalise des essais, dans lequel les malades sont divisés en 2 catégories. Ceux qui vont prendre le traitement, et ceux qui vont prendre le placebo. Parce que l’effet placebo existe, bel et bien.

                        A mon avis, l’homéopatie fonctionne par effet placebo. Je me trompe peut-être, mais c’est mon opinion. En tout cas, cela fonctionne très bien chez certains. Autant être soigné par du « vide » que par un principe actif. Cela soigne aussi bien que l’allopathie et en plus c’est moins cher. Bien sur, cela fonctionne chez les patients qui y croient. Mais personne n’oblige un malade, qui n’en veut pas, d’en prendre.

                        Il est donc plus judicieux de se soigner certaines pathologies par homéopathie, pour ceux, chez qui cela fonctionne, et donc de rembourser l’homéopathie.

                        Bien sur, les cancers ne sont pas soignés par homéopathie. Par contre, l’homéopathie et autres médecines parrallèles sont indispensables afin de mieux supporter les chimio et radio thérapies et autres traitements de choc, pas anodins et qui peuvent être dévastateurs pour les cellules saines du corp humain.

                        Avec cette franchise, nous allons perdre notre statut de pays en bonne santé, dans le monde. Notre espérance de vie va baisser. La santé d’un pays est l’affaire de tous. Si certains, les plus modestes en l’occurence, ne peuvent pas se soigner correctement, c’est tous le pays qui va en patir. Des maladies peuvent être contagieuses. Nous prenons le chemin des USA, dont la santé est vraiment loin d’être brillante pour un pays civilisé, ou comme l’Angleterre, qui est le tiers-monde de l’Europe, au niveau de la santé.


                        • Bof 2 août 2007 15:50

                          @kristin66 : Bien sûr, on teste les médicaments et à quel prix ? mais, le double aveugle est aveuglant. Il suffit de se souvenir de tous les scandales pour des médicaments ayant subi ce double aveugle « aveuglant ». Il suffit de se rappeler les morts avec le « vioxx » qui avait subi ce double aveugle avec plus que des réserves venant des usa où il était retiré. Le labo signalait que rien n’était à craindre lorsque l’on téléphonait à l’époque. Actuellement, si la personne survit, on doit opérer le coeur où les coronaires « claquent »si la chirurgie ne s’en mèle pas. J’ai lu sur le site « Yahoo » que certains se plaignent des médicaments « ketec » et « Zyprexa » ils ont certainement subi aussi le double aveugle . Ce double aveugle ne devrait certainement pas servir à mettre un médicament sur le marché comme ils disent. Sur les médicaments dont j’ai lu le résumé des études en double aveugle ,il y a 30à40% d’effet placebo et 2% d’effet nocebo(l’effet empire avec du sucre ou de l’eau) , 30à40% de la population ne peut attendre aucun effet du médicament et 30à40% réagissent très bien au médicament . Mais, dans les protocoles de soin on soigne 100% des malades avec « CE médicament » qui a réussi le double aveugle pourtant environ 30% y seront insensibles . Ces chiffres doivent toujours être donnés par les labo. d’une façon ou d’une autre. Mais, il n’est pas indiqué les catastrophes qui sont obtenues en essai réel sur « le terrain ». Il doit y avoir un deuxième double aveugle ? Pour l’homéopathie : l’homme n’est-il que de la chair et des os ou bien y a-t-il autre chose ? les esprits s’échauffent ce qui indique qu’il y a quelque chose de nouveau qui viendrait titiller ces messieurs qui savent tout. Avec leur cerveau, ils sont intelligents puisqu’ils affirment entre eux qu’ils ont les meilleurs cerveaux. Il faut donc cacher tout ce qui ne va pas dont des soins hospitaliers + ce qui se passe dans les zups , et pour moi dans la justice comme à Outreau où le juge n’a fait aucune faute, de même que les experts. = Circulez, il n’y a rien à voir.


                        • kristin66 2 août 2007 21:54

                          @Bof

                          Je ne comprends pas trop votre histoire de double aveugle pour les essais cliniques. Mais heureusement qu’il y a un double aveugle (pour le médecin et pour le patient). J’ai déjà travaillé dans la centralisation des données d’un essai thérapeutique. C’est à dire que nous étions qu’une poignée à connaitre les traitements donnés aux malades (vrai traitement ou placebo). Quand le patient présente des effets non souhaités ou des problèmes de santé incompatible avec le traitement, l’aveugle est levé et dans ce cas, l’essai est stoppé pour le patient. J’ai souvenir, par exemple, d’un patient, qui présentait des soucis de santé. L’aveugle a été levé. Ce patient était dans le groupe placebo. Il a été exclu de l’étude, pour nous, mais pas pour lui. Il a été choisi par le médecin que le patient poursuive son traitement placebo, rien que pour que son moral suive. Je maintiens, le placebo a un effet non négligeable.

                          Maintenant, qu’il y ai eu des soucis lors d’essais cliniques, bien sur. Que des médicaments obtiennent une autorisation de mise sur le marché, alors qu’ils ne sont pas si efficaces que cela, ou présentent des effets secondaires invalidants, cela existe malheureusement. Mais cela n’a rien à voir avec le double aveugle. Une entreprise pharmaceutique met environ 10 ans pour fabriquer une molécules. Donc au bout de toutes ces années de recherches, il est préférable que la molécule fonctionne, pour le laboratoire. Les résultats des derniers essais sont donc attendus « positifs ». Il y a donc une forte pression pour cela.


                        • Bof 3 août 2007 09:06

                          @kristin66 : Merci pour vos précisions. Il apparait que seuls les effets néfastes à courts termes sont pris en compte ,et c’est bien ce que j’écris mais du coté des personnes qui meurent de cet effet double aveugle. Mon ami a pris du vioxx pendant 3à4 mois pour reculer une opération de la hanche. Le chirurgien n’avait pas le temps ,donc après les vacances. Et quelques mois plus tard ,il se retrouve non pas dans cet hôpital mais au CHR pour 5 pontages. Ses coronaires pouvaient claquer comme cela se passe avec beaucoup de personnes qui ont pris ce remède anti-inflammatoire. Ces faits avaient été décrits aux usa et parait-il nous sommes faits comme eux ! ...avant la mise en essai de ce médicament en France et personne n’en a tenu compte . On peut mourir de suite après la prise d’un médicament par l’effet du médicament lui-même ou bien l’effet nocebo et également quelques mois plus tard ! voilà ce que vous ne comprenez pas et que j’ai moi-même appris à comprendre. L’administration se fie à un test qui n’est que partiellement valable. Mourir un ou deux ans après la prise d’un médicament (anti-douleur),comme les autres administrations ont prévenu (ici les usa), montre que le double aveugle n’est pas fiable.Il n’y a pas lieu donc de s’en gargariser comme ils le font. Il faudrait se renseigner sur les médicament « Ketec » et « Zyprexa » pour voir s’il y a bien réellement des problèmes et surtout s’ils ont subi le double aveugle pour être mis en vente en France.


                        • desperado 2 août 2007 15:15

                          Bof !

                          Cet article prétentieux et emphatique deviendra crédible quand les français cesseront d’être les champions mondiaux de la consommation par tête de médicaments, et les champions intersidéraux des arrêts de travail pour mal de dos... Ne parlons pas du couplet sur l’homéopathie qui est effectivement merveilleusement adapté à la nature exacte des maux qui frappent certaines catégories socio-professionnelles, fonction publique en tête... Au point ou nous en sommes pourquoi ne pas demander le remboursement des voyages à Lourdes ou l’imposition des mains des télévangélistes à Atlanta ? D’une manière plus globale il est inutile de se faire des illusions, nous ne sortirons de la situation actuelle qu’en augmentant les cotisations et en diminuant les prestations, sauf à faire payer au prix fort la charge de nos illusions à nos enfants. Les chiffres sont secs et ne s’inventent pas.


                          • Eve 2 août 2007 16:58

                            Dans ce cas, ce sont les abus qui doivent être systématiquement traqués, et non pas les premières consultations, ce qui nécessite la mise en place d’un contrôle (digne de ce nom) d’abord des médecins puisque ce sont eux qui prescrivent. Ensuite par le contrôle des malades (et surtout les trafics) en nombre de consultations. L’informatique le permet et qu’on ne vienne pas me parler de « liberté » quand les mêmes trouvent normal que 500.000 personnes soient déjà fichées ADN pour des délits mineurs. Mais cela n’arrange en rien les lobbies pharmaceutiques et leurs très anonymes actionnaires. Les accros aux médocs passeront outre les franchises et consommeront toujours plus, c’est compulsif càd qu’ils ne peuvent pas se contrôler. Bref, nous sommes bien là devant une ineptie supplémentaire de ce gouvernement, de la poudre aux yeux : pondre loi sur loi dans tous les domaines pour faire croire que ça travaille. Comme dit Lagarde : arrêtons de penser, agissons. A tort et à travers. Je conçois qu’il y en a qui ne savent que réfléchir sans bouger et d’autres qui ne savent que bouger sans réfléchir mais je peux vous assurer que les deux sont tout-à-fait combinables chez une même personne. Ce ne sera pas encore pour ce gouvernement.


                          • desperado 2 août 2007 17:30

                            Je suis tout à fait d’accord, particulièrement pour ce qui concerne la remarque sur les industries pharmaceutiques. Je crois que l’on pourrait d’ailleurs également s’interroger sur la rémunération à l’acte du corps médical ou là également les sources statistiques pourrraient être d’une grande utilité. Cdt


                          • ndnm 2 août 2007 16:07

                            Ierma,

                            Encore une fois et je vomis. Pauvre démocratie... vous la servirez donc à toutes les sauces dont les plus indigestes.

                            « Ensuite,la CMU a surtout permis aux tiers monde d’envahir nos hopitaux car des réseaux mafieux organisés des »tours médicales« en France avec la CMU ! »

                            => il s’agit effectivement d’un discours dont le fond insideux car non démontrable et la thématique (envahissement des étrangers, etc...) ont tout en commun avec les discours du FN. Assumez donc vos opinions.

                            « 1/ 52 % des français ont voté et élu un président sur un projet de société et vous devez respecter le choix démocratique. »

                            Et vous vous permetez de fustiger ceux qui clament leur désaccord avec le porjet de société ? mais vous n’avez donc rien compris à la définition de la démocratie. Pour votre culture il ne suffit certainement pas d’une election pour faire une démocratie, il faut une concertation et l’aboutissement à un concensus. Si votre vision de la démocratie est de devoir agréer à tout ce qui est décidé par un élu sous peine d’être exclus de la société, je vous invite à vous installer en centre afrique. Heureusement, en france, on peut encore ne pas être d’accord avec les décisions prises. heureusement, on peut encore dire que le président prend des mauvaises décisions. Heureusement, la liberté d’opinion et le droit à argumenter existent encore. Alors par pitié, présentez des faits, des preuves et des raisonements plutot que de vous réfugier dans ces 53% qui ne disent en rien que les décisions prises par l’élu (sic) sont les bonnes.

                            « 3/Nous n’avons pas à subventionner la misère des autres »

                            en reformulant à peine : ’nous n’avons pas a être solidaire’. C’est vrai, c’est une question de choix de société. Chacun pour soi ou « ensemble » (comme dans un récent slogan electoral). Ensemble, ça ne veut pas dire profiter des richesses des autres, mais partager les siennes (hélas je pense que vous ne maitrisez pas assez le français et la bonne foi pour entendre le sens de ces mots). Vous ne semblez pas très partageur, je soutiens donc cette proposition de vous retirer vos alocations chomage... peut etre entendrez-vous alors ce qu’est la solidarité.

                            Dernier ajout, à l’intention des incultes médicaux (surtout Ierma en fait) : L’effet placebo EST efficace. Il soigne, c’est d’ailleurs pour cela qu’il sert de référence dans les essais thérapeutiques. Si cela n’etait pas le cas on comparerait l’action d’un traitement Vs aucune action. Mais comme le placebo est plus efficace que pas de traitement (et donc efficace per se) c’est lui la référence. J’ajouterai qu’il présente parfois un avantage qui est l’absence d’effets secondaires !


                            • claude claude 2 août 2007 16:56

                              @ despérado,

                              et comment je fais moi, avec un 1/2 smig pour payer : 110 euros de médications, et 65 euros de consultations médicales mensuelles ???

                              les 50 euros sont mangés le premier mois... mais cela me fait un trou dans mon budget... et nombre de malades chroniques sont aussi mal lotis que moi... car ils ont perdu leur boulot, et ce n’est pas l’allocation adulte handicapé qui va leur permettre de rouler sur l’or...

                              on fait quoi ? on abat tout de suite ? là cela fera faire des économies à la sec. soc. smiley


                              • desperado 2 août 2007 17:25

                                Cher Claude,

                                Je comprends ta situation qui demande effectivement une solution appropriée. Mais ton cas personnel n’est pas représentatif de l’énorme majorité des assurés sociaux cotisants. Je crois qu’il y a deux problèmes à résoudre :
                                - Définir les contributions
                                - Contrôler leur juste utilisation, ce qui implique tous les intervenants : corps médical, laboratoire et cotisants. A mon humble avis le systême actuel n’est plus viable et conduit directement à la ruine.

                                Cdt


                              • claude claude 2 août 2007 23:20

                                cher léon,

                                j’ai l’immense bonheur d’avoir un conjoint, une famille et des amis qui me soutiennent.

                                mais vous comprendrez qu’après avoir eu un super job bien payé, et avoir été son propre patron, on renâcle à dépendre des autres !

                                moi, j’ai de la chance... mais les autres ???

                                merci pour votre sollicitude smiley


                              • Arctarus 2 août 2007 17:00

                                A Lerma,

                                Vous dites : « 52 % des français ont voté et élu un président sur un projet de société et vous devez respecter le choix démocratique. »

                                OK. Mais je me pose des questions sur la démocratie : que penser des 48% de Francais qui n’ont pas voté comme les 52 autres ? N’oubliez pas que, dans une démocratie de 300 écureuils et 100 loups, ces derniers devraient vivre dans les arbres et manger des noisettes...

                                A l’auteur,

                                C’est un vrai problème que vous soulevez là. Maintenant, comment faire pour résorber le déficit de la Sécu (au sens large et toutes branches confondues) ? Qui faut-il ponctionner, les utilisateurs ou les autres ou tout le monde ? (Je n’ai malheureusement pas la réponse, sinon je ferais de la politique...)


                                • tvargentine.com lerma 2 août 2007 17:18

                                  Pour teminer,cet effet placebo,permettez nous de dire ici que nous avons échapper avec Ségolène ROYAL à :

                                  Une médecine 100% placebo

                                  Une société de smicard à 1500 euros

                                  OUF !! smiley smiley smiley smiley


                                  • Yvance77 3 août 2007 00:02

                                    Tu devrais apprendre à fermer ta gueule petit facho de première.

                                    En te traitant de merde j’ai encore l’impression d’être poli. Casse toi une bonne fois pour toute de ce site t’es trop con pour y laisser tes proses d’une certaine droite trop conne pour être vraie.


                                  • Captain Cap 2 août 2007 17:30

                                    Permettez-moi ici de saluer les fines interventions des « tout gratos. »

                                    Cette franchise est en effet anti-républicaine (les mots ne coûtent pas cher, alors profitons-en) je dirai même : misocitoyenne ©

                                    Et j’irai plus loin. Comme beaucoup, j’ai une assurance auto tous risques. Et là aussi (horreur et putréfaction !) il y a une franchise. Remarquez, je pourrais choisir d’y couper. En payant plus cher (c’est là où le bât blesse). Plus de franchise, on me rembourse dès le premier centime de dégâts. En fait, j’ai choisi de payer MOINS cher, en choisissant une franchise plus élevée. Ce qui fait que je paye (calculette... car je ne vis pas en Hexagonerie, ni même en république) 200€ par an (franchise : 400€)

                                    J’invite les « tout gratos » à protester, en masse bien sûr, contre ce système inique et discriminatoire, contraire à la solidarité la plus élémentaire.

                                    Aux larmes, citoyens !


                                    • Bulgroz 2 août 2007 20:48

                                      Bien dit, Albert Caperon,

                                      merci de mettre votre brève et cinglante réponse sur le fil de l’autre article, celui d’Olivier Bonnet qui veut descendre dans la rue combattre la vile franchise avec ses amis du PCF, LCR, CGT, SudRail, LDH, Actup, Ecololo, Sortirdunucléaire, Comité anti Sida, DAL, ATMF, Médecins du Monde, Comité des sans papiers, Gisti, AC !, Acort, ADI, AIDES, Amnesty International (Section Sénégalaise), Cimade, Coordination Française pour le Droit des immigrés à Vivre en Famille, Droits devant, Fasti, France Libertés, France Terre d’asile, GENEPI, Les amis de Bovet, Ras l’front, la Tribu Ka (mouvement dissous), RSF, SOS Homophobie, SOS Racisme, URAVIF...

                                      Soit au bas mot, 1500 personnes qui vont manifester dans la rue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Azür


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès