• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand l’élite française et corrompue jette des pierres à (...)

Quand l’élite française et corrompue jette des pierres à l’Afrique depuis sa tour d’ivoire néo-colonialiste

Quiconque a vécu ou été en Afrique sait que, jusqu’aux plus profond des entrailles rurales du pays, la France est un pays autant aimé qu’il est détesté. D’un côté, beaucoup d’Africains voient en la France une sorte de « terre promise » de prospérité et de richesse vers laquelle il faudrait tendre. D’un autre côté, l’emprise néo-colonialiste de l’empire français demeure une oppressante réalité.
 
Pendant plus de cent ans, l’empire français s’est étendu du Maghreb, jusqu’à l’Afrique orientale et les régions sub-sahariennes. Et pourtant, bien que les chaînes de l’empire colonial aient été rompues il y a des décennies, dans les années 60, la Cinquième République maintient un étau de fer sur l’Afrique francophone.
 
Parmi les nombreuses façons qu’a l’Etat français de maintenir un semblant de prestige sur le continent, rien n’est plus saillant que le soi-disant CFA de la Zone Franc, un zone économique et monétaire composée de quatorze pays d’Afrique, pour la plupart d’anciennes colonies françaises. Après l’indépendance, une poignée de nations nouvelles nées ont établi un système de « solidarité » obligatoire qui les a obligé à mettre plus de 65% de leurs réserves de changes auprès du Trésor français, ainsi que 20% d’obligations financières.
 
Aujourd’hui, près de sept décennies plus tard, cet arrangement n’a guère changé, ce qui signifie que le Trésor français continue de réguler la façon dont ces 14 nations souveraines utilisent leurs monnaies.
 
Une telle tutelle explique certainement pourquoi, quand Emmanuel Macron a remporté l’élection présidentiel en mai dernier, les journalistes de l’Afrique francophone ont déclaré, ironiques, accueillir leurs « souverain Macron », le désignant comme « nouveau président de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal, de Djibouti… » et près de 30 autres nations issues de la colonisation et virtuellement souveraines.
 
En effet, l’impérialisme moderne à la française étend désormais son emprise au delà des frontières africaines et des salons parisiens, touchant jusqu’à ces pays qui jusqu’alors n’avait jamais connu le joug républicain.
 
Ce mois-ci, Teodoro Nguema Obiangue Mangue, vice-président de la Guinée équatoriale – une ancienne colonie espagnole – a été jugé à Paris pour détournement de fonds publics et blanchissement d’argent, avec une décision attendue pour le 27 octobre.
 
Si l’on exclut le fond et le fait que les accords passés par le Vice Président étaient parfaitement légaux au regard de la loi de son pays, ce procès représente sur la forme une absence flagrante de respect des standards internationaux en termes d’immunité diplomatique. Plus grave encore, ce procès est une démonstration supplémentaire de l’emprise néocolonialiste de l’Etat français sur les affaires d’un Etat africain.
 
Comment la France se sentirait si un allié plus puissant – disons les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou l’Allemagne – soumettait l’un de ses nombreux politiciens corrompus à un procès ?
L’idée n’est pas si farfelue quand on sait que la France est un des pays occidentaux les plus corrompus.
 
En début d’année, la prestigieuse revue Foreign Policy est allé jusqu’à s’étonner. « Pourquoi la France est-elle si corrompue ? » s’est-elle demandée dans un article, allant même jusqu’à reconnaître que si la France « n’est pas particulièrement corrompue au niveau mondial… elle fait figure de dernière de la classe [en Occident] ».
 
Selon l’indice de perception de la corruption 2016 de Transparency International, la France est 23ème au classement des 176 nations, juste derrière l’Estonie et juste devant les Bahamas. Il suffit simplement de regarder l’histoire des présidents français qui ont suivi Charles de Gaulle après sa démission en 1969 pour comprendre l’étendue des « affaires » de corruption touchant les gouvernements successifs de la cinquième république. Plus récemment, la candidature du favori François Fillon à l’élection présidentielle a été ternie par une série d’articles du Canard Enchaîné en février 2017 qui révélaient que ce dernier avait employé sa femme et ses enfants pour « ne presque rien faire », accumulant dans la foulée un pactole familial de près d’un million d’euros.
 
Comme l’a rapporté Reuters qui a suivi de près l’affaire Fillon, « la corruption politique en France est fréquente et rarement punie par la loi – surtout si l’élu qui s’y adonne a atteint une certaine hiérarchie dans le monde politique ». 
 
Alors que nombre de ses politiques ont, par le passé et encore aujourd’hui, été accusés de détournement de fonds et impliqués dans de multiples affaires, comment la France peut-elle se prévaloir de l’autorité morale suffisante pour juger le Vice-Président de la Guinée équatoriale ?
 
La réponse est simple : elle ne le peut pas.

Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    



    • troletbuse troletbuse 19 juillet 2017 00:16

      @Jeussey de Sourcesûre
      Il aurait pu lui conseiller d’aller se faire voir chez les Grescs  smiley


    • foufouille foufouille 19 juillet 2017 07:10

      c’est juste que la fRance est moins pourrie que le reste de l’afrique qui n’a pas été « colonisé » uniquement par la fRance.
      il n’existe certainement aucune élection ni armée dans ces pays qui ne peuvent donc abandonner le CFA pour payer dans une monnaie qui vaudra encore moins de dollars.
      ton afrique a simplement trop de retard technologique et sociologique a rattrapé vu que toute l’asie s’en sort mieux. on peut comparer avec l’amérique du sud qui n’a pas de CFA.


      • microf 19 juillet 2017 13:25

        @foufouille

        Je ne sais pas si vous êtes de souche, ou de papier comme on dit, je voudrais juste corriger quelques fautes « le reste de l´Afrique qui n´a pas été » colonisée« -  » ton Afrique a simplement trop de retard technologique « á rattraper ».

        Bonne journée @foufouille cela peut arriver même á un souchien.


      • foufouille foufouille 19 juillet 2017 16:00

        @microf
        ta race supérieure n’existes pas, tout le monde peut faire des fautes.
        l’afrique est un pays, donc masculin je pense.


      • microf 19 juillet 2017 16:11

        @foufouille

        Merci @foufouille, tout le monde peut faire des fautes, les souchiens y compris.


      • foufouille foufouille 19 juillet 2017 16:23

        @microf
        certaines personnes sont illettrées en france, ce qui prouve bien que la race supérieure n’existes pas.
        je ne suis pas non plus en bonne santé ce qui n’aides pas beaucoup.


      • Oceane 19 juillet 2017 17:04

        @foufouille

        L’Afrique est un continent, pas un pays.


      • microf 19 juillet 2017 17:04

        @foufouille

        Merci @foufouille, les illettrés, il y en a dans toute les parties du monde.
        Pour votre santé, courage, je vais prier pour vous.


      • foufouille foufouille 19 juillet 2017 18:37

        @microf
        vrai pour le continent mais un continent donc.
        des illettrés en france est un peu plus bizarre car l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans et même avec le bac certains le sont également.


      • Daniel Roux Daniel Roux 19 juillet 2017 08:14

        L’auteur ignore sans doutes que les US ont saisi des biens de Teodoro Nguema Obiangue Mangue sur le territoire US.

        De la même façon que les US ont condamné récemment la BNP pour des délits commis sur leur territoire.

        L’auteur tente de faire l’amalgame entre la justice française en France et le néo colonialisme. Un procédé odieux mais assez courant, profitant de cette tendance à la flagellation et à la repentance de nos hommes politiques, quand ils y trouvent leur compte.

        Dans ce cas, il s’agit de blanchiment d’argent sur le territoire français, donc relevant du droit et des tribunaux français.

        Pour ceux que cela intéresse :

        http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/06/19/biens-mal-acquis-la-guinee-equatoriale-est-un-cas-d-ecole-en-matiere-de-predation_5147372_3212.html


        • Crab2 19 juillet 2017 14:10

          L’esclavage n’avait pas attendu l’arrivée des occidentaux pour sévir en Afrique. Une vérité historique connue de tous ceux qui ont eu la curiosité de lire, entre autres, « Le Génocide voilé » du chercheur franco-sénégalais Tidiane N’Diaye, et qui donc n’ignorent rien de la barbarie et de l’ampleur de l’esclavage musulman depuis le septième siècle

          http://crab.painter.free.fr/videos/0%20Onfray_%20et%20Malek%20Chebel%20_%20l%20esclavage.flv


          • Oceane 19 juillet 2017 17:07

            @Crab2

            Et comme des enfants devant des sucreries, ils n’ont pas pu résister.


          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 juillet 2017 15:11

            Oui Missieu ...



            • microf 19 juillet 2017 17:12
              Différents messages d´Africains á Macron.
              UN AFRICAIN S’ADRESSE A EMMANUEL MACRON ET A LA FRANCE ECOUTEZhttps://youtu.be/MQLQipcm9MYmessage personnel á Emmanuel Macron

              https://youtu.be/Wupg8udEJT4

              https://youtu.be/q4fbue8PTRg


              • Crab2 20 juillet 2017 13:35

                Esclavage : Michel Onfray – Malek Chebel

                ...ras le bol à propos de tout et de n’importe quoi d’entendre rappeler à la France un passé esclavagiste pratiqué par une minorité de français quand la majorité d’entre-eux étaient assujettis à un pouvoir monarchique et ne pouvait s’exprimer sur aucune des décisions politiques comme nous pouvons le faire désormais dans nos démocraties

                http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2011/07/13/malek-chebel-et-onfray.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ramy


Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité