• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand la carotte à l’aigre-doux nous emmène au déclin de la (...)

Quand la carotte à l’aigre-doux nous emmène au déclin de la civilisation

Il y a pire que le bruit de bottes, c'est la silence des pantoufles.

En mettant de l'ordre sur un rayonnage j'ai retrouvé un livre de recettes de cuisine chinoise. Justement je me demandais à ce moment-là ce que je pourrais bien cuisiner que mon fils apprécierait.
Parmi les recettes de ce livre j'en ai trouvé une pour laquelle j'avais tous les ingrédients nécessaires : les carottes à l'aigre-doux.
Sitôt dit sitôt fait.
C'était plutôt bon d'ailleurs. Mon fils a aimé. Moi aussi.

Comment en suis-je venu à philosopher sur notre civilisation et son évolution à partir d'un plat de carottes ?
C'est qu'en préface de son livre de recettes l'auteur avait eu la bonne idée de citer quelques bons usages à table en pratique en Chine.

Je me suis donc complu à lire et même relire le passage qui disait : « les plats sont nombreux. Ils sont placés tous ensemble sur la table et chacun se sert à sa convenance. Toutefois, il est recommandé de ne pas se servir plusieurs fois du même plat ; si vous le faisiez les autres convives se priveraient alors de ce plat, voyant que c'est votre préféré ».

Ce souci de l'Autre nous fait chaud au coeur. Voilà qui nous réhabiliterait si la même préoccupation régnait dans notre culture française comme elle semble universelle en Chine.
Or cette merveilleuse aptitude à la vie en société ne se rencontre pas à tout bout de champ en France. Je m'estime privilégié pour avoir bénéficié personnellement d'une attention particulière. Cependant, il y a peu d'exemples similaires dans le quotidien et l'exemple le plus caractéristique qui s'impose à moi est une réminiscence. C'est ce souvenir qui date de l'occupation allemande, où l'hiver et dans la neige, nous portions alternativement sur le dos, mon frère et moi, sur quatre kilomètres de distance et plus de 600 mètres de dénivelée, le sac de farine qui était la ration du mois pour faire le pain de la famille. C'était celui qui ne portait pas qui se proposait pour porter à son tour alors que celui qui portait se refusait à demander à l'autre de le relayer.

Il est vrai que tout est relatif : cette exquise sollicitude était culturelle en Chine à l'époque où, en même temps, les seigneurs de la guerre pratiquaient le pillage, et où les pieds des petites filles étaient bandés….
Cela prouve la relativité des choses, et évoque notre situation actuelle en France où, sans doute nous ne sommes peut-être pas très éloignés de cette situation chinoise antérieure. En effet, il existe assurément une frange de la population qui, dans la mesure toutefois où elle maîtrise encore certains aspects de sa vie privée, pratique l'écoute et la sollicitude. Cependant, nous avons aujourd'hui nos seigneurs de la guerre qui, s'ils ne pillent pas nos récoltes, pervertissent nos esprits et compromettent l'avenir de notre société.

Une idéologie dominante fait en effet le forcing pour « transformer la société et les mentalités » (dixit Madame Marisol TOURAINE). Lire les discours de notre ministre de la santé c'est recevoir une leçon d'égoïsme, d'immoralité, d'irresponsabilité, un encouragement, à peine déguisé, à ignorer le couple et la famille, et surtout les enfants. Il est vrai que l'élevage mercenaire des enfants est une condition première pour bénéficier de la Liberté individuelle (avec un grand L) que cette idéologie dominante préconise.
Madame TOURAINE a évidemment appliqué ses théories éducatives à sa propre famille si l'on en juge par les résultats qu'elle a obtenus et qui sont maintenant de notoriété publique pour avoir été publiés par la presse. Cet exemple, parmi tant d'autres, illustre bien la nocivité de l'idéologie mortifère que Madame Marisol TOURAINE, hélas ministre, s'applique à imposer à tous.
 
Ce qui me taraude le plus, outre l'immoralité, l'égoïsme, l'égocentrisme, etc., que le Pouvoir dominant a décidé de répandre, c'est la passivité avec laquelle les gens honnêtes se comportent face à ces nuisances.
Cela me rappelle l'adage qui nous dit « qu'il y a pire que le bruit de bottes, c'est le silence des pantoufles ».

La disparition de la faculté à l'empathie, la façon dont, dans notre civilisation, nous nous débarrassons de ceux qui empiètent sur notre espace personnel, c'est-à-dire comment nous refoulons les vieux (ces malentendants), les trisomiques, les autistes, et tous les enfants d'ailleurs qui sont mis massivement en garde mercenaire dès le berceau, et aussi le conjoint quand il est ressenti comme moins fun que telle autre personne, toutes ces nuisances qui nous accablent ne semblent pourtant pas normales et naturelles pour une espèce vivante comme l'espèce humaine, sociable par nature et par nécessité, et grégaire de surcroît.

J'ai lu que le nombre des homicides tend à se réduire. Mais comment et pourquoi l'égoïsme et l'égocentrisme triomphent-ils ? Pourquoi la faculté à l'empathie semble t-elle avoir disparu ? Pourquoi « prendre » efface « donner » dans le couple ? Pourquoi la lutte de pouvoir ? Pourquoi le lieu de garage pour les plus faibles, les plus dépendants ? Pourquoi la solitude parmi la foule ? Et tout cela quand nous sommes toujours dans une époque d'abondance matérielle et de progrès technique.
Autrement dit, pourquoi et comment naît et se maintient une idéologie aussi manifestement anti-sociale que celle dont Madame TOURAINE est actuellement la cheffe de file ?

Peut-être est-ce à cause de l'adage : « Malheur au vaincu » qui servirait d'épouvantail ?
L'éducation préconisée par l'idéologie dominante telle qu'elle est imposée aux jeunes générations aurait-elle pour seul résultat, sinon pour objet, d'apprendre aux jeunes à être le vainqueur de l'Autre, y compris de son conjoint et de ses enfants, pour ne pas être vaincu ?

Ou bien serions-nous rendus déjà au sauve qui peut général ?


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 7 avril 2016 12:33

    Instaurer la compétition sert d’abord à diviser, éloigner .

    D’autre part, le chercheur Stanley Milgram a démontré le degré d’obéissance que pouvaient avoir la majorité d’entre nous envers « ceux qui savent », ou qui semblent avoir l’autorité. Salomon Asch a lui montré notre besoin de nous conformer aux choix du groupe. Ces deux découvertes suffisent déjà à expliquer pourquoi la majorité est passive.
    On ne change pas un mouton en loup.
    De mémoire, nous sommes divisés entre passifs - réactifs - actifs -pro-actifs ... et il n’y a que la dernière catégorie qui prend des initiatives. Les autres regardent et réagissent ... parfois.

    Aucune initiative donc ne doit imaginer que tout le monde va immédiatement adhérer ... seul un petit groupe prend des initiatives et agit.


    • jaja jaja 7 avril 2016 12:57

      Le « tous contre tous » de cette idéologie dite « libérale » que l’on cherche à nous imposer -bien avant cette saleté de loi-travail- est heureusement combattu aujourd’hui par une partie de la jeunesse qui doit encore entraîner la masse de ceux qui attendent encore avant d’agir...

      Samedi 9 avril auront lieu des manifestations importantes partout en France... La jeunesse révoltée, méprisée, flouée par ceux qui dirigent en se gobergeant a fait savoir qu’elle se placerait en tête des manifestations devant les cortèges encadrés par les bureaucraties syndicales dont les dirigeants tentent de freiner les ardeurs des jeunes.

      Parmi eux, beaucoup de précaires... Ils sont l’espoir d’un monde solidaire et égalitaire... Une nouvelle génération militante se lève... Et c’est une très bonne nouvelle !


      • Cadoudal Cadoudal 7 avril 2016 20:33

        @jaja
        Aucune arme n’a été retrouvée sur place mais les vigiles et des policiers ont affirmé avoir subi "des tirs de mortier, soit des feux d’artifice", a affirmé le procureur.
        https://fr.news.yahoo.com/compi%C3%A8gne-incencie-criminel-34-voitures-appartenant-%C3%A0-municipalit%C3%A9-090842784.html?nhp=1

        Ce mardi soir, deux jeunes militaires du 92e RI ont été attaqués par un groupe de huit personnes avenue de l’Union-Soviétique à proximité de la gare de Clermont-Ferrand. Le pronostic vital est engagé pour l’un des deux soldats. Trois personnes ont été interpellées.
        http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/puy-de-dome/clermont-ferrand/clermont-ferrand-deux-militaires-agresses-l-entree-d-un-immeuble-970231.html

        Un peu mou ces nouveaux militants, quand ils sortiront les armes de guerre contre les forces de l’ordre tu pourras te réjouir, pour l’instant c’est juste racaille as usual...


      • jaja jaja 7 avril 2016 23:54

        @Cadoudal

        Le spécialiste en débilités d’Agoravox a encore frappé smiley


      • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 7 avril 2016 14:58

        Bonjour,
        ALPO47,
        Schopenhauer aussi a écrit :
        - « Les autres furent alors contraintsdereconnaîtrecequi étaitcommunément admis, de façon à ne pas être cobsidérés comme des esprits inquiets s’insurgeant contre des opinions universellement admises et comme des impertinents se croyant plus malins que tout le monde »,
        et
        - « le caractère universel d’une opinion n’est ni une preuve ni même un critère de probabikité de son exactitude. »
        etc.

        Merci de votre contribution.


        • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 7 avril 2016 15:28

          Bonjour,
          JAJA,
          Oui, la montée du non-moutonnisme existe. C’est peut-être le début d’un renouveau
          Mais (je fais très court) je vois deux obstacles :
          - La petite enfance de ces jeunes s’est passée dans le stress., et la petite enfance de la génération suivante de même , et ainsi de suite. La santé affective est : peu, moyennement, ou beaucoup atteinte. Il y a là un risque évident, La tâche est immense, il faudrait des adultes en bonne santé mentale pour être efficace.
          - Aucune société ne peut vivre longtemps sans une certaine auto-suffisance de produits de consommation (voir le déficit de la balance commerciale et la dette en route vers les abysses) or l’industrie et les activités induites tertiaires pour la plupart, vont surtout produire des chômeurs. Il faudrait un rééquilibrage entre agriculture familiale vivrière et salariat citadin. En l’état actuel des mentalités et des compétences l’exode urbain est hors de question.
          Qui va assainir notre civilisation et la rendre viable ?


          • Jeffsurmer Jeffsurmer 7 avril 2016 21:58

            @Raymond SAMUEL

            PIERRE RABHI


          • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 8 avril 2016 10:08

            Bonjour JEFFSURMER,

            Bravo, mais il nous faudrait au moins 33 millions de Pierre RABHI. Il a un certain nombre de soutiens mais pas beaucoup d’adeptes.. Une véritable prise de conscience de la réalité ne peut plus être escomptée, parce que le point de non retour est dépassé.

            Mais mon billet portait surtout sur l’alerte concernant l’idéologie dont Marisol TOURAINE est présentement la championne : L’IRRESPONSABILITE ET L’IMMORALITE PORTEES A LEUR POINT CULMINANT, et c’est par déclinaison que j’en suis venu au bruit de bottes et au silence des pantoufles.

            Donc la question est surtout :
            - Dans quelle mesure peut-on craindre un développement indéfini et sans opposition (ni même de dénonciation) de théories coupant les branches sur lesquelles nous sommes assis ? Sous prétexte de Liberté individuelle serons-nous moutons de Panurge jusqu’à l’échéance fatale ?

            N.B. Je précise que je ne roule pas pour l’opposition en prévision de 2017. Ma famille (au moins paternelle) vote socialiste depuis le 19ème siècle. Je n’ai pas voté pour HOLLANDE (ni pour SARKO) parce que son programme comprenait ce projet innommable de scolarisation à l’âge de deux ans.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès