• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand la Nasa raconte positivement n’importe quoi, et que les médias (...)

Quand la Nasa raconte positivement n’importe quoi, et que les médias relaient tranquillou

JPEG

La NASA, n’est jamais en peine d’imagination, mais reste désespérément à la recherche de fonds pour remplir le véritable tonneau des Danaïdes que constitue cette administration, grangrenée par le copinage et les conflits d’intérêts. Là ou vous paieriez 3 dollars pour un tournevis dans n’importe quel magasin de bricolage, eux viendront fièrement avec le modèle qu’ils ont fait spécialement fabriquer pour eux, au prix pas si modique de 3.000 dollars. Après, c’est un tournevis spatial, hein. Non, rien de spécial, juste spatial. Homologué pour aller sur la station spatiale internationale et y rester quelques années dans l’attente de ne servir jamais. Et si vous ajoutez le prix qu’il faudra payer pour l’envoyer sur orbite, vous multipliez encore son prix par deux.

D’ordinaire ils se contentent de déclarations bien putaclic qui ne riment à rien, dans le genre « nous avons découvert une exoplanète de taille similaire à la terre qui en raison de sa distance à son soleil pourrait bien abriter la vie ». Ou pas, en fait, et tout ce qu’on a « vu » c’est une infime variation de l’albédo d’une étoile située la plupart du temps à des centaines ou des milliers d’années-lumière. Pour le dire autrement, même si dans le télescope on voyait la tronche d’E.T. tenant un panneau avec « Welcome humans » écrit dessus, cette « découverte » n’aurait strictement aucune conséquence sur notre quotidien, tant les distances sont infranchissables. Vous pourriez bien avoir la « certitude » de la présence d’une civilisation avancée sur telle ou telle planète gravitant autour d’une étoile lointaine, cela reviendrait à peu près à n’en rien savoir, exception faite d’un possible impact psychologique qui se dissiperait bien vite.

Donc disais-je, la NASA nous gratifie régulièrement de ce genre de « découvertes spectaculaires » qui n’en sont pas : en pratique, des exoplanètes, on en découvre 3 ou 4 par jour, et parmi celles-ci, certaines pourraient (ou pas) abriter la vie. D’ailleurs, savons-nous exactement quelles sont les conditions minimales pour abriter la vie ? Non, on peut juste se regarder le nombril et se dire qu’on est terriblement fragiles, même en comparaison avec une multitude d’autres espèces présentes sur la Terre. Mais qui a dit que la vie devrait forcément être basée sur du carbone ? Qui a dit que les mammifères, et plus précisément l’espèce homo sapiens serait le fin du fin en termes d’évolution ? Bref, on se perd en conjectures oiseuses et parfaitement invérifiables, le véritable but derrière cette communication étant de grappiller quelques subventions supplémentaires.

Mars : la Nasa pense trouver des traces de vie, mais se demande si le monde y est préparé [ Source : RTL ]

L’un des responsables scientifiques de la Nasa pense que la découverte de la vie sur Mars est imminente, mais appréhende les répercussions d’une telle annonce sur Terre.

Je suis inquiet à ce propos, parce que je pense qu’on est proche de les trouver [les preuves de vie extraterrestre, nldr], et de devoir faire des annonces ». La déclaration ne vient pas de n’importe quel scientifique. Ce sont les propos de Jim Green, directeur des sciences planétaires de la NASA, qui pense que les deux prochaines missions sur Mars ont de fortes chances de rapporter sur Terre des preuves de vie extraterrestre.

« Si nous réussissons, ce sera révolutionnaire. Cela amorcera une toute nouvelle ligne de pensée. Je ne pense pas que le monde soit préparé à cette annonce », a-t-il expliqué à The Telegraph et rapporté par BFMTV. En effet, une telle découverte serait une révolution dans le domaine scientifique, mais constituerait également un bouleversement philosophique.

Pourtant, les scientifiques ne s’attendent pas à trouver une forme de vie aussi développée que l’humain, mais plutôt des micro-organismes vivants. Les deux missions de l’Agence spatiale européenne et de la NASA, qui enverront deux rovers à partir de l’été 2020, iront effectuer des prélèvements dans dans des formations rocheuses à proximité d’un ancien océan. […]

Ah oué, quand même, le gars qui nous annonce comme ça qu’on est « sur le point » de découvrir la vie sur une autre planète… 

Regardons ça d’un peu plus près

Sur quels éléments se base la NASA pour faire ce genre de déclaration fracassante ? La présence de méthane, qui pourrait être le résultat d’un processus de putréfaction, donc de décomposition d’organismes préalablement vivants. Mais ce même méthane pourrait tout aussi bien être un produit d’une action géologique, et en pareil cas, ne signifierait absolument pas que la vie serait présente sur Mars. Tout de suite, c’est moins chaud, hein ?

Après, la présence de méthane avait déjà été rapportée par la sonde européenne Mars Express en 2004, soit il y a 15 ans. Cette mesure fût encore confirmée par la détection de ce même gaz en juin 2013, par le robot Opportunity, dans le cratère Gale. Rien de nouveau sous le soleil. Non, on n’a pas envoyé d’autre sonde portant des instruments permettant d’en déterminer l’origine (naturelle ou comme sous-produit de la vie), Rien, nada.

Il s’agit en tout état de cause d’une énième opération de communication, d’un effet d’annonce visant seulement à faire mousser le programme martien de l’agence : on veut des sous, des pépètes, de la thune, du blé !

Techniquement, c’est une non-nouvelle qui tient nettement plus du voeu pieu que d’une information à caractère scientifique, puisqu’à ce stade, personne n’est capable de déterminer l’origine de ce méthane. Du coup, affirmer sans rire qu’on va « découvrir de la vie sur Mars » de manière imminente n’est rien d’autre qu’une fake news, mais apparemment, quand c’est la Nasa, c’est permis, et c’est même digne d’être repris en coeur par les médias.

Dans lequel les médias se rappellent brutalement que la surface de Mars est un enfer

Cela vaut sans doute la peine de le mentionner, puisque durant les cinquante années précédentes, remontant jusqu’au débuts du programme Apollo, on considérait les radiations dues au vent solaire comme de la roupie de sansonnet.

Eh, oui, si on écrit :

La vie réfugiée dans la roche

Des forages profonds pour trouver de la vie sur Mars qui aurait fui les conditions extrêmes présentes en surface. En effet, la Planète rouge est exposée à des radiations radioactives et à une température de -65°C, et « quand l’environnement devient extrême, la vie se déplace dans les roches », souligne Jim Green.

On reconnaît que la surface de la planète est continuellement exposée au radiations dues au vent solaire. Mettez-y quelque chose de vivant et ça crèvera en no time, y compris un Kévin astronaute, même avec une doudoune en Kevlar.

Peut-être bon de se rappeler aussi que ce ne sont pas seulement les planètes qui sont bombardées par le vent solaire, mais l’espace tout entier, plus ou moins en raison de la distance au soleil. Et à cette aune, se souvenir que la Lune est nettement plus proche du soleil que ne l’est la planète Mars, et qu’elle n’est nullement protégée des radiations parce qu’elle n’a ni magnétosphère ni atmosphère. Mars reçoit 2,27 fois moins de radiations solaires que le système Terre-Lune.

Pour le dire simplement, si vous quittez la Terre en direction de l’espace, à partir de 700 km, vous allez prendre cher. Et ça ne s’arrêtera pas quand vous aurez franchi les ceintures de Van Allen. 

Étrange que durant les six missions Apollo ce facteur ait été considéré comme pratiquement négligeable ? Le sujet est vaste et ne s’arrête pas à la façon « miraculeuse » dont ces braves astronautes seraient littéralement passés entre les protons et les électrons lancés à des vitesses passant le million de kilomètres à l’heure. 

Mais c’est une autre histoire, nous y reviendrons.

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

253 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 8 octobre 11:06

    « Pour le dire simplement, si vous quittez la Terre en direction de l’espace, à partir de 700 km, vous allez prendre cher. Et ça ne s’arrêtera pas quand vous aurez franchi les ceintures de Van Allen. »

    il existe une explication mais c’est de la science et pas un complot mondial.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:15

      @foufouille

      Oh guenon, foufouille, faudra pas essayer de me la faire à l’envers avec des trajectoires à 30° ne passant pas par la ceinture de protons (intérieure) et celle d’électrons (extérieure).

      La mission Apollo 14 est passée droit dedans, tout droit tout droit, comme ça... et ce n’est ni un canular ni un complot, c’est de l’histoire.

      Ou alors « des histoires »...


    • foufouille foufouille 8 octobre 11:31

      @Philippe Huysmans

      C’est plus compliqué que ça et la réponse est sur wikipedia ............


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:49

      @foufouille

      Non, Foufouille, relis bien la petite note de bas de page 3 se référant au chapitre 10 du rapport de mission :

      « The translunar injection trajectory lay closer to the plane of the geomagnetic equator than that of previous flights and, therefore, the spacecraft traveled through the heart of the trapped radiation belts. »

      Plus clair on peut pas faire, je crois, et j’ai bien vérifié la présence de cette citation dans le document d’origine. Bon en même temps, si même Wiki se croit obligé de le mentionner c’est que c’est un peu difficile à nier, eh ?

      Pour le reste, je suis en train de faire mes petits calculs, et un article qui va bien avec, mais disons qu’à vue de pif, 1,14 RAD pour huit jours dans l’espace plus une traversée digne d’une poèle à frire dans les ceintures me semble légèrement risible. En fait c’est moins que ce que tu prendrais en faisant Paris-New York et retour par avion... Et jusqu’à preuve du contraire, l’avion ne s’éloigne jamais à plus de 11 km du sol (33.000 pieds).

      De rien smiley


    •  Adibou Adibou 8 octobre 19:31

      Amis soucoupistes Bonsoir,

      Malin d’utiliser une annonce de la NASA pour nous resservir le vieux complot de l’homme qui n’aurait jamais aluni.

      "Une exposition, même de courte durée, aux parties les plus intenses de ces ceintures de radiations étant fatale, la protection des astronautes par un blindage adéquat et la sélection de trajectoires minimisant l’exposition est nécessaire. Seuls les astronautes d’Apollo qui se sont rendus en orbite lunaire ont traversé la ceinture de Van Allen. Ils ont passé moins d’une heure au total dans les deux ceintures. L’inclinaison de l’orbite de la Lune était telle que les tores n’ont pas été traversés en leur centre et la trajectoire a évité les sections les plus énergétiques2, excepté pour la mission Apollo 14 qui a traversé le cœur des ceintures de Van Allen3.

      Finalement, les doses reçues lors des missions lunaires — incluant la traversée de la ceinture et l’exposition aux rayonnements cosmiques — furent relativement faibles. Les astronautes d’Apollo 14 furent les plus exposés avec une dose absorbée au niveau de la peau de 1,14 rad soit 11,4 milligrays4. En considérant un facteur de pondération pour la peau de 0,01 et un facteur de pondération pour les rayonnements de 20 (cas le plus pénalisant), les astronautes d’Apollo 14 ont reçu une dose de 2,24 millisieverts ; par comparaison, la limite annuelle pour les travailleurs du secteur nucléaire en France est de 20 millisieverts5."


      Ca marche bien ce type de nartic sur Agogoravox mais les climatonegationnistes semblent plus à la mode.

      Là ca fait vraiment réchauffé voire marronnier.

      A peluche et n’oubliez pas le chapeau en papier d’alu car on nous cache tout on nous dit rien smiley


    •  Adibou Adibou 8 octobre 19:33

      ps : je me suis laissé dire que les combinaisons des astronautes étaient doublées en cendre de mulot pour lutter contre les radiations mooooooooooortelles smiley


    •  Adibou Adibou 8 octobre 19:42

      @Bonkonsail

      En effet, ce site est d’un comique ! smiley

      Pour en revenir au sujet, une vidéo bien faite sur la fameuse ceinture :

      https://www.youtube.com/watch?v=aSG0ZIhq4Ow


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 22:27

      @Adibou

      J’ai juste fait remarquer avec un certain plaisir que la Nasa et les médias ont redécouvert les dangers liés aux radiations solaires, ce qui apparemment n’avait posé strictement aucun problème aux astronuts qui avaient gambadé six fois sur la Lune sans parler du voyage et de la traversée des ceintures de Van Allen.

      L’argumentation que vous servez je la connais, elle ne tient pas l’eau, malheureusement. On peut s’en rendre compte facilement en comparant le vol des astronautes avec le vol des équipages d’avion, par exemple. Et eux ne s’aventurent pas au-delà de la magnétosphère, que je sache.

      Bref, ceci fera l’objet d’un long article en cours de rédaction, avec d’autres traitant tout également des missions Apollo et des anomalies qu’on y trouve. Je n’entends convaincre personne, mais seulement fournir des éléments factuels, vérifiables par chacun. 

      Ces articles feront l’objet d’un site dédié et resteront là, sagement, bien classés, pour ceux que la curiosité poussera à s’interroger.

      Et j’ajouterai ceci : si être sceptique quand à la conquête de la Lune est une croyance, y adhérer en est une autre, opposée, sachant que les seules « preuves » que nous ayons proviennent précisément de ceux qui prétendent l’avoir fait. Et une croyance n’est ni une science, ni une preuve.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 22:30

      @Adibou

      Je la connais : au fait, il dit pas mal de conneries aussi, Arnaud, il devrait franchement éviter les formules et les unités comme la peste, ça le rend un peu ridicule alors que d’hab il n’est que prétentieux et suffisant.


    •  Adibou Adibou 8 octobre 22:41

      @Philippe Huysmans

      Eh ben ça commence très mal alors avec vos contre vérités sur les radiations des ceintures de Van Hallen.

      Mais vous n’êtes pas scientifique , juste un simple croyant dans une théorie complotiste.

      Vous avez donc pleinement votre place ici sur Agogoravox avec vos petites théories maintes fois démontées par de vrais scientifiques. Votre conclusion si fausse m’a fait mourir de rire :

      Étrange que durant les six missions Apollo ce facteur ait été considéré comme pratiquement négligeable ? Le sujet est vaste et ne s’arrête pas à la façon « miraculeuse » dont ces braves astronautes seraient littéralement passés entre les protons et les électrons lancés à des vitesses passant le million de kilomètres à l’heure. 

      Je suis impatient de me marrer avec votre suite , à bientôt donc smiley

      ps : bizarrement vous ne donnez aucun argument pour infirmer sur les liens et extraits que j’ai cités. J’imagine que vous les réservez pour votre prochain papier qui j’espère sincèrement sera publié.
      C’est en effet très pédagogique de les démonter point par point comme pour les chemtrails ou la terre creuse chers à d’autres auteurs de ce site humoristique ...


    • pemile pemile 8 octobre 22:59

      @Philippe Huysmans "si être sceptique quand à la conquête de la Lune est une croyance, y adhérer en est une autre, opposée, sachant que les seules « preuves » que nous ayons proviennent précisément de ceux qui prétendent l’avoir fait.« 

      Des milliers de personnes ont bossés sur le projet, à tous les niveaux, avant, pendant, après, et pour vous ce ne sont que des acteurs employés à vie pour ce »show" télé ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 23:06

      @Adibou

      Eh ben ça commence très mal alors avec vos contre vérités sur les radiations des ceintures de Van Hallen.

      Bon alors pour dire comme Arnaud, on parle du Physicien pas du guitariste. Et pour les « contre vérités », attendez au moins que j’ai exposé mes arguments, sinon ça fait pas très sérieux.

      Mais vous n’êtes pas scientifique , juste un simple croyant dans une théorie complotiste.

      Je suis informaticien avec un background plausible en électricité, électronique et thermodynamique des fluides, Ensuite, il n’y a pas de complot, ici, seulement un canular à l’échelle planétaire.

      Je suis impatient de me marrer avec votre suite , à bientôt donc

      Je ne suis pas si sûr que vous allez vous marrer, mais bon, autant y aller la fleur au fusil, eh, on est moins angoissé.

      Bizarrement vous ne donnez aucun argument pour infirmer sur les liens et extraits que j’ai cités.

      Non, bizarrement j’ai dit que ceci ferait l’objet d’un article circonstancié, parce que je n’aime pas écrire 20 fois la même chose.

      Je ne prétends pas vous expliquer quelque chose, mais le présenter à la communauté, vous saisissez la nuance ?

      C’est en effet très pédagogique de les démonter point par point comme pour les chemtrails ou la terre creuse

      1. Tuer l’ours
      2. Vendre la peau de l’ours

      et pas le contraire. Sinon, quelqu’un a parlé de terre creuse et de chemtrails ou c’est juste le moment où vous pensiez opportun de nous amener l’incontournable argument de l’homme de paille ?

      Ce sera donc logiquement ma dernière réponse sur cette question dans ce fil.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 23:10

      @pemile

      Oui, puis vous pourriez nous parler du réflecteur Laser laissé sur la Lune, des communications radio qui venaient bien de la Lune, etc.

      Mais ces arguments se démontent en une demi page.


    • pemile pemile 8 octobre 23:18

      @Philippe Huysmans « Mais ces arguments se démontent en une demi page. »

      Pour nier le travail et la parole de milliers de personnes cela me semble court, mais, comme ont dit, dans l’attente de vous lire...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 23:21

      @pemile

      Ce n’est pas du mépris vous savez que j’ai plaisir à converser avec vous même s’il nous arrive de nous fritter vigoureusement...

      C’est juste que vous ne réalisez pas à quel point c’était segmenté, chacun travaillant dans son coin sur une ou deux pièces.

      Les gens au centre de contrôle, quant à eux, n’étaient pas capable de faire la distinction entre une simu et une mission, les données arrivaient par les mêmes canaux : les mêmes données !

      et le reste à l’avenant.


    • pemile pemile 8 octobre 23:27

      @Philippe Huysmans « Les gens au centre de contrôle, quant à eux, n’étaient pas capable de faire la distinction entre une simu et une mission »

      Y’avait quand même bien une fusée qui décollait depuis le site et qui retombait dans l’océan ou se pulvérisait en altitude ?


    • pemile pemile 8 octobre 23:28

      @Philippe Huysmans

      PS : à cette époque là, les signaux radios envoyés par la capsules lors de son retour n’était pas captés par tous les pays ?


    • Garibaldi2 9 octobre 05:11

      @Philippe Huysmans

      Il me semble difficilement contestable, qu’il y a sur la Lune un réflecteur laser déposé par une mission Apollo. Ce réflecteur est utilisé par l’observatoire de Nice pour effectuer des mesures précises de la distance Terre-Lune. Ceux qui ne croient pas à l’Homme sur la Lune n’ont de cesse de répéter que cette mesure se faisait aussi avant le dépôt de ce réflecteur. Mais ceci n’infirme pas la présence du réflecteur.

      La NASA a publié des photos, prises par un satellite US en orbite lunaire à 22 km de la Lune, sur lesquelles on peut voir les matériels de missions Apollo, et même les pas des astronautes. Dites-vous que ces photos sont des fakes ?

      http://www.slate.fr/grand-format/lune-43303

      La Chine prépare une mission habitée sur la Lune. Il faudrait leur signaler qu’ils risquent de transformer leurs taïkonaute en grillades et que vous avez des info imparables pour le prouver.

      Article de Paris-Match :

      ’’La Chine enverra une première mission habitée sur la Lune "dans une dizaine d’années", a annoncé mercredi le plus haut responsable des programmes spatiaux chinois, alors que les Etats-Unis visent un retour sur le sol lunaire dès 2024. "La Chine ambitionne de bâtir une station de recherche scientifique dans les régions du pôle sud de la Lune et de réaliser des missions lunaires habitées dans une dizaine d’années", a déclaré le directeur de l’Administration nationale de l’espace, Zhang Kejian, cité par l’agence de presse Chine nouvelle.

      Pékin évoque depuis de nombreuses années une mission habitée sur la Lune mais aucune date précise n’a jamais été fournie, les experts tablant habituellement sur une date postérieure à 2025. L’annonce de M. Zhang survient alors que le pays a réussi en tout début d’année une première mondiale : l’alunissage d’une sonde sur la face cachée de la Lune. Le régime communiste mise largement sur ses programmes spatiaux pour glorifier les progrès technologiques du pays au cours des dernières décennies, dans une course avec l’Occident qui évoque la rivalité spatiale soviéto-américaine pendant la guerre froide.’’

      https://www.parismatch.com/Actu/Sciences/Un-premier-Chinois-sur-la-Lune-dans-une-dizaine-d-annees-selon-Pekin-1620130

      Vous croyez vraiment que Xi Jinping lancerait un tel programme et que les scientifiques chinois fermeraient leurs gueules, en risquant de terminer avec une balle dans la nuque, si le programme échouait parce qu’il serait impossible à réaliser ?


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 08:14

      @pemile

      Là n’est pas la question, celle-ci étant de savoir s’il y a eu injection translunaire ou s’ils sont restés en OTB (Orbite Terrestre Basse).


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 08:23

      @pemile

      Techniquement, non, tout simplement parce que la terre n’étant pas plate (lol), seule une partie fait directement face à la Lune à un moment t.

      En pratique, il y avait des relais un peu partout. Dans le cas d’Apollo 11, le relais a été fait par une station de réception en Australie.

      On sait identifier la provenance des faisceaux parce que les antennes sont directionnelles et on peut affiner par la triangulation.

      En analysant le glissement de fréquence en raison de l’effet Doppler, on peut même calculer la vitesse orbitale de l’objet autour de la lune, et donc son altitude à deux vaches près.

      Seulement voilà, ça ne veut rien dire du tout, il a eu un cas ou les Ricains ont cru sérieusement que les Russes étaient en orbite autour de la Lune alors que c’était une sonde d’entraînement et que les astronautes qui parlaient dans la radio étaient en fait restés sur Terre, le vaisseau servant de relais radio.

      Du coup, ça ne prouve rien d’avoir des signaux qui semblent provenir de la Lune.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 08:34

      @Garibaldi2

      Il semble difficilement contestable qu’avant même d’avoir posé la moindre sonde sur la Lune, tant les Amerloques que les Russes avaient réussi à faire se refléter une partie d’un faisceau laser de haute puissance (laser à rubis/décharge) sur la Lune. Que doit on en conclure ?

      Il semble tout aussi difficilement contestable que de tels réflecteurs ont également été posés par les 2 sondes Lunokhod, qui n’étaient pas habitées que je sache. Que doit-on en conclure ?

      Pour vos photos, elles sont prises si je ne me trompe pas à 100 km d’altitude à une résolution de 50cm et s’avèrent nettement plus dégueu que des photos prises de la Terre avec la même résolution à 780 km sur lesquelles vous pourriez presque distinguer la marque des bagnoles au sol. Même les photos du petit rover Opportunity à partir de Mars Express sont plus parlantes. Que doit-on en conclure ?

      Les Chinois (comme les autres d’ailleurs) connaissent les dangers des radiations, c’est pour ça que la tendance est au blindage all around. Question, pourquoi pour les missions Apollo on n’a pas pris la peine d’en installer un ? Sinon, Paris-Match comme source scientifique, ça en jette...


    • phan 9 octobre 10:38

      @Garibaldi2

      La Terre est quatre fois plus grande que la Lune, cette photo de Slate est un fake !
      La caméra Hasselblad est fixée sur Neil Amrstrong, comment faisait il pour changer les pellicules en argentique avec ses gants ? 
      Massimo Mazzucco, photographe d’ Oliviero Toscani, a été licencié parce qu’il a mis les pellicules de photo dans ses bagages mis en soute (Les rayons X des contrôles de bagages mis en soute, sont très dangereux, films voilés à coup sûr) : Sur la Lune, il n’y a ni champ magnétique, ni atmosphère pour arrêter ces rayonnements.
      Avez vous les preuves du dopage de Lance Armstrong, célèbre pour avoir remporté sept Tours de France consécutifs de 1999 à 2005 ou l’existence des ADM en Irak, pourtant il y a des milliers de personnes qui travaillent sur le projet ?

    • Garibaldi2 9 octobre 10:45

      @Philippe Huysmans

      Vous êtes le roi du sophisme. Oui ou non le réflecteur US existe-t-il et si oui, comment est-il arrivé sur la Lune.

      Tout le monde sait que les Soviétiques ont récupéré des échantillons du sol lunaire avec une sonde automatique. Est-ce-que ça invalide la réalité des échantillons présentés par les USA.

      La taille du rayon laser à l’arrivée sur la Lune est de 11 km. Peut-il y avoir une erreur de visée faisant confondre le réflecteur US et le réflecteur soviétique ?

      Les photos montrent-elles oui ou non du matériel apporté par Apollo et les traces de déplacements des cosmonautes.

      L’article de Paris-Match n’est en rien un article se présentant comme scientifique, mais comme relayant une information officielle du gouvernement chinois concernant un projet d’exploration spatiale. Article que vous validez puisque vous reconnaissez implicitement que le projet existe.

      Sur le site de l’observatoire astronomique de Nice :

      ’Nouvelle estimation de la taille du noyau de la Lune grâce aux mesures Laser-Lune

      En utilisant les données de la télémétrie laser-Lune, l’expérience la plus longue de l’ère Apollo débutée grâce à la mission Apollo 11, une équipe de chercheurs issus de l’Observatoire de Paris – PSL, de l’Observatoire de la Côte d’Azur, du CNRS et de Sorbonne Université parvient à déterminer le rayon du noyau de la Lune à 381 km avec une précision de 12 km, améliorant ainsi d’un facteur 3 les estimations précédentes.
      Ce résultat fait l’objet d’un article paru en ligne dans la revue Geophysical Research Letters, le 8 juillet 2019.

      Le 21 juillet 1969, avec les premiers pas de Neil Armstrong et Buzz Aldrin à la surface de la Lune, a aussi démarré une expérience scientifique sans précédent. Les astronautes ont déposé un panneau de réflecteurs qui, depuis 50 ans, est utilisé pour mesurer la distance Terre-Lune et ce, grâce au chronométrage du temps de parcours des photons émis par des stations laser à la surface de la Terre. Au total, cinq panneaux de réflecteurs de ce type ont successivement été déposés à la surface lunaire.’’

      https://www.oca.eu/fr/actu-scient-geoazur/2327-nouvelle-estimation-de-la-taille-du-noyau-de-la-lune-grace-aux-mesures-laser-lune

      Contestez-vous la réalité de cette expérience et le fait que c’est le réflecteur déposé sur la Lune par une mission Apollo qui retourne vers la Terre le rayon laser émis ?


    • Garibaldi2 9 octobre 11:10

      @phan

      ’’ cette photo de Slate est un fake’’

      Quel rapport avec la taille de la terre ?

      Avec un Hasselblad on ne change pas la pellicule mais un magasin dans lequel se trouve la pellicule, comme vous pourrez en voir ici : https://www.ebay.fr/b/Appareils-photo-argentiques-Hasselblad/15230/bn_60177696

      Les Hasseblad 500 EL pour Apollo étaient avec avance motorisée.

      ’’Avez vous les preuves du dopage de Lance Armstrong, célèbre pour avoir remporté sept Tours de France consécutifs de 1999 à 2005 ou l’existence des ADM en Irak, pourtant il y a des milliers de personnes qui travaillent sur le projet ?’’

      Quel rapport avec le sujet ?


    • troletbuse troletbuse 9 octobre 11:40

      @Garibaldi2
      Apollo 11 : 121 photos en 150 minutes
      Apollo 12 : 504 photos en 230 minutes
      P’tain, ils avaient des grosses pellicules.


    • troletbuse troletbuse 9 octobre 11:44

      @Garibaldi2
      Il ont donc été sur un astre dont ils ne connaissait pas à quelle distance de la Terre il était. Trop fort, ces Ricains  smiley


    • troletbuse troletbuse 9 octobre 11:49

      @Garibaldi2
      Prochaine étape, trouver la taille de l’amande qu’il y a dans le noyau. smiley


    • foufouille foufouille 9 octobre 12:07

      @troletbuse

      juste 200 par magasin .............


    • Garibaldi2 9 octobre 12:13

      @foufouille

      200 par magasin pour le N/B et 160 pour la couleur (diapos).


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 12:14

      @phan

      Il ne changeait pas la pellicule, mais le magasin qui pouvait contenir jusqu’à 200 photos. Et l’appareil n’est pas « fixé » mais accroché sur une sorte de rail, de sorte qu’Armstrong a passé la caméra à Aldrin pour quelques photos, mais paradoxalement on n’a aucune photo plausible d’aldrin.

      Mazzucco a raison quand il dit que les films auraient du porter les stigmates des rayons X et gamma qui les ont traversés (piqué de blanc).

      Pour les photos, celle que vous montrez je ne la connais pas, du coup, c’est bien possible que ce soit une composite (ou une mission ultérieure), par contre pour la taille de la Terre, c’est 3,67 fois mais on parle d’un grand angle 60mm pour la Hasselblad « EVA ». Quand vous photographiez la lune avec votre appareil et que vous regardez la photo, ben c’est à peu près 4 fois plus petit qu’ici.

      Faut pas voir des complots partout smiley


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 12:19

      @Garibaldi2

      Il y a 6 réflecteurs américains, deux Russes, tous du même fabricant, Français.

      Je dis simplement ceci : le fait de réfléter un faisceau laser à la surface ne prouve rien ni dans un sens ni dans l’autre

      Le fait qu’il y ait des réflecteurs... non plus. Pour le même prix, les réflecteurs américains n’y sont pas et vous n’en saurez jamais rien.

      Et s’ils y étaient quand même, difficile de prouver que ce seraient des humains qui les auraient apportés.

      Du coup, c’est un gros burger au nawak, cet argument. Inutile.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 12:22

      @Garibaldi2

      Yes yes avance motorisée avec une batterie dont la plage de fonctionnement va de -100 à +120 C°

      Entre autres...


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 12:23

      @troletbuse

      Des magasins de 180 à 200 photos, en pagaille, sauf pour AS11, il n’y a qu’un seul film de l’EVA, le numéro 40.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 12:25

      @troletbuse

      Premier calcul de la distance Terre-Lune : Hipparque vers le deuxième siècle avant Jean-claude.


    • troletbuse troletbuse 9 octobre 13:47

      @Philippe Huysmans
      Oui mais, on connait aujourd’hui à quelques millimètres près, paraît-il.
      Mais il faut aussi dire à quelle année, quel jour, quelle heure, quelle minute et quelle seconde car la distance terre-Lune ne pourra jamais être la même. Alors cette précision est ridicule.En plus il faut dire aussi à quel endroit de la Terre et à quel endroit de la Lune est mesurée cette distance. La Lune comme la Terre n’a pas de surface uniforme.
      Aller retour de quelques photons Terre-Lune, environ 2,5 secondes. En 2,5 secondes, la distance a aussi varié.
      Une vraie fumisterie.


    • phan 10 octobre 11:44

      @Garibaldi2

      La caméra Hasselblad et le filtre Crosshears n’ont jamais quitté la Terre.
      Lance Armstrong, les ADM ... sont les gènes de Big Lie.

    • izarn izarn 13 octobre 17:05

      @Adibou
      Je n’ai jamais entendu parler que la ceinture de Van Halen était une ceinture de radiation nucléaire style Tchernobyl...Bon déjà...
      Ensuite, sur la Lune on parle de vent solaire, de rayons cosmiques.
      Je ne sais donc pas de quoi vous parlez..
      Que sur la Lune les rayons cosmiques ne soient pas bénéfiques à la vie, soit. Mais enfin, sur la Lune il n’y pas que les rayons cosmiques qui ne soient pas aptes au développement de la vie. Loin de la !
       smiley
      Idem sur Mars !
      Surtout qu’on a découvert des briques de la vie sur des astéroides, des comètes...Les rayons cosmiques ont bon dos !
      Le fait de n’etre pas allé sur la Lune déposer un gonze n’a qu’une plausibilté : Que la NASA en fut totalement incapable !
       smiley


    • doctorix doctorix 13 octobre 20:34

      @Philippe Huysmans
      Prenez un Hasselblad du commerce (le modèle lunaire en diffère très peu, à part que pour y coller 200 photos, il faut une finesses de support extrême). Car au départ, il est fait pour un maximum de ... 16 vues...
      Faites le passer brutalement d’un four à 125°C à un congélateur à 175°C, plusieurs fois des dizaines de fois en une demie-heure (il suffit que l’astronaute se retourne).
      Quid des engrenages plastiques dans ces conditions, et surtout quid du film, forcément ultra mince ?
      A un moment il fond, à un autre il casse...
      Malgré ces difficultés, un appareil photo Hasselblad et une montre automatique Omega Speedmaster ont pu fonctionner normalement au cours du premier voyage sur la Lune pratiquement sans modifications.
      Ben voyons...
      Curieusement toutes les pellicules originales ont été perdues :
      Wiki :
      Les pellicules photographiques et leurs développements originaux ont tous été perdus, il ne reste que des duplications.
      Ben voyons...Des photos à 10,000 dollars pièce ? perdues ?
      Au départ, il n’y avait pas internet. On pouvait raconter n’importe quoi, il suffisait de tenir en main les media. Mais voilà, internet est arrivé, et on s’est mis à réfléchir, et les grosses ficelles se sont cassées l’une après l’autre. Il reste encore quelques debunkers appointés ou fanatiques pour essayer de perpétuer la légende, mais ça ne tient plus la route.


    • mmbbb 13 octobre 20:58

      @pemile le budget pour aller sur la lune a coute quelques 150 milliards de dollars , le cout d une super production a Hollywood 500 millions de dollars . Je doute que le congres ait laisse passer cette dépense pour un montage en carton pate 
      Quant au mensonge, on peut mentir en effet a une personne aisément a dix personnes , plusieurs centaines et de milliers cela devient problématique La presse aux USA etant libre.

      Quant aux optiques , c est la soiciete francaise Angénieux qui a eu le marche 

      • 1964 : équipement de la sonde spatiale Ranger VII de la NASA (premières images américaines de la face cachée de la lune).
      • 1969 : équipement de la mission Apollo XI (premiers pas de l’homme sur la lune).

      Et pour terminer , Verner Von Braun , lui voulait que son projet aboutisse .


    • goc goc 14 octobre 05:02

      @foufouille
      En tout cas, la semaine dernière nous avons eu une preuve du mensonge de la NASA concernant la mission « Apollo XI »

      voici la photo du retour de l’emirati qui a passé 8 jours (retenez bien ce chiffre) dans l’ISS
      https://img.20mn.fr/lCA824u4TVOeevuWvRxoAA/1200x768_hazza-al-mansouri-lors-de-son-retour-sur-terre-le-3-octobre-2019-dans-les-steppes-du-kazakhstan.jpg
      on peut constater que malgré l’équipement de la station en matériel de « gymnastique », il ne peut pas tenir sur ces jambes. même ses mains ont du mal a rester longtemps en l’air, il est obligé de les laisser sur le corps
      la video (a voir a partir de la minute 15) :
      https://duckduckgo.com/?q=Hazza+Al+Mansouri&t=ffsb&iax=videos&ia=videos&iai=xTm_LEbWmUc

      et maintenant voici la vidéo du retour de l’equipage d’apolloXI
      https://www.youtube.com/watch?v=23tfNEbpaNI
      voir à partir de la minute 03:00
      ils marchent normalement alors qu’ils sont sensé avoir passé 7 jours dans l’espace (surtout Collins) et ce sans matériel de « gymnastique ».

      conclusion : la NASA a menti : les 3 individus sur le porte avion n’ont jamais été dans l’espace.
      Apres sont-ce Amstrong, Aldrin et Collins, c’est une autre histoire, mais je crains la réponse. et puis mentir un jour, mentir toujours.


    • goc goc 14 octobre 05:21

      @goc
      et même dans la vidéo suivante, prise à la conf. l’emirati est débarrassé de sa combinaison, il est propre et a du avoir passé des tests médicaux, et un peu de repos, ce qui a pris quelques heures, et il marche, mais soutenus de chaque coté, et son pas est plutôt hésitant, ce qui n’a pas été le cas des 3 individus du porte-avion
      https://www.youtube.com/watch?v=GwZDWSa_tFM


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 09:49

      @doctorix

      La réponse est simple : personne n’a jamais mis les pieds sur la Lune.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 09:53

      @mmbbb

      Personne n’a dit que le projet avait été créé comme un canular. Il se trouve qu’à force d’essais et erreurs, la Nasa s’est rendu compte qu’elle n’arriverait pas à placer un équipage sur la Lune avant la « fin de la décennie ».

      Pour le reste, ne vous faites aucune illusion : le nombre de personnes dans le secret était probablement très bas, tout au plus une centaine. Tous des gens ayant prêté serment, qui auraient été jugés pour haute trahison s’ils avaient balancé aux médias.


    • JL JL 14 octobre 10:03

      @doctorix
       
       ’’Mais voilà, internet est arrivé, et on s’est mis à réfléchir,’’
       
       Et surtout, on s’est mis à en parler ensemble, entre nous, et c’est ça qui est formidable. Et c’est contre ça que les trolls s’évertuent avec plus ou moins de nuisances.
       
       Les debunkers fanatiques sont des gens qui y ont tellement cru dans leur jeunesse, qui s’y sont tellement investis qu’aujourd’hui ils leur est impossible de faire le deuil de leurs illusions et d’admettre que leurs idoles d’hier les ont trompés aussi cruellement.


    • Jean Guillot Jean Guillot 14 octobre 13:35

      Bonjour Mr Huysmans , j’attends avec impatience votre enquête sur les missions Apollo , pouvez vous me prévenir quand votre enquête sera en ligne et me donner le lien .
      Merci


    • Jean Guillot Jean Guillot 14 octobre 13:45

      Bonjour Mr Huysmans , j’attends avec impatience votre enquête sur les missions Apollo , pouvez vous me prévenir quand votre enquête sera en ligne et me donner le lien .
      Merci


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 15:19

      @JL

      La NASA a elle-même fourni le bâton pour se faire battre, et ils n’ont même pas encore vraiment idée à quel point.

      Je viens de boucler mon article sur les radiations et sur les ceintures de Van Allen, en rapport notamment avec la mission Apollo 14 qui est notoirement passée au beau milieu, contrairement à ce que les debunkers voudraient nous faire croire (cela figure noir sur blanc dans le rapport de mission de la NASA).

      Article un peu long, mais je crois qu’après l’avoir lu, plus personne ne pourra croire au conte de fée qu’on nous a présenté.

      Il suffit de procéder par comparaison, et les chiffres sautent littéralement aux yeux.

      Qui pourrait croire que les Astronuts de la Nasa (Apollo 11) auraient bouffé à peine deux fois plus de radiations qu’une hôtesse de l’air volant sur une route passant par les pôles à durée équivalente ? Et pourtant, c’est bien ce qu’on essaie de nous faire avaler.

      Même avec de la mie de pain et un grand verre d’eau, j’ai du mal.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 15:30

      @Jean Guillot

      Je ferai ça sous forme d’un site web dédié. Il est déjà fin prêt, manquent quelques articles. J’ai bouclé celui sur les radiations, j’en ai un autre concernant la photographie que j’ai traduit en français, j’en ferai un ou deux autres en plus sur un point abordé (très important) dans celui-ci, et un ou deux autres sur des photographies spécifiques, comme AS-11-40-5903 et 5906. Ah oui, aussi, la physique que j’appelle « lunatique », vraiment très rigolotte mais tellement si peu réaliste.

      À ce moment le site sera prêt pour être mis en ligne, et je publierai un par un les articles du site sur Agoravox, afin de faire connaître le site (qui sera tout neuf à ce moment, donc inconnu).

      La documentation sérieuse fait cruellement défaut sur l’internet francophone, j’ai la nette impression que le public français est notoirement mal informé à ce sujet s’il ne maîtrise pas l’anglais-US.

      Aussi, mon site sera 100% en français.

      J’y adjoindrai probablement un forum où chacun pourra faire part de ses observations, remarques, idées, etc.

      Voili voilà,


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 15:34

      @izarn

      J’ai fait un article bien complet là-dessus, mais faudra attendre un peu, et en attendant, vous pouvez jeter un oeil sur la question sur Wikipedia, ça vous donnera déjà une idée.

      La première ceinture, appelée « intérieure » est un enfer de radiations, la seconde (extérieure), à peine moins (mais elle est bien plus large à traverser).

      La vie commence forcément par des organismes unicellulaires, des bactéries... Or de simples UV tuent les bactéries en quelques secondes, alors ne parlons même pas des radiations de type vent solaire...


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 14 octobre 15:53

      @Philippe Huysmans

      C’ est effectivement une bonne idée d’ essayer de faire une synthese demonstrative .
      De meme il y a longtemps que la nasa aurait du répondre a chaque point de detail .
      En repondant systematiquement acoté de la plaque elle jette elle meme le doute .

      Concernant les radiation de la ceinture van hallen , est considerer comme faite quasiment exclusivement de proton , c’ est a dire un rayonnement beta+
      Je pense donc que c’ est une fausse piste .

      Par contre inversement , je ne pense pas qu’ on ais pu avoir 100% de reusite dans ce domaine immediatement , l’ histoire de l’ aviation est faite de crash parsemé de petit succes .

      la l’ histoire spaciale , pour s’ opposer au russe , serait faite uniquement de reusite .
      je n’y croit pas du tout .

      on as peut etre reussit 3 mission sur 10 , et masqué les 7 echec resultant ce qui aurait le merite d’ expliquer l’ incoherence de certaine photo ou preuve (rock lunaire fantaisiste) sans non plus tout nier et passer pour des complotiste ;

      merci pour l’ article , et au plaisir de lire ton site quand il sera pret .


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 14 octobre 16:03

      @Cyrus (TRoll de DRame)

      Seule la ceinture intérieure est composée de protons, l’extérieure ce sont des électrons et ils sont bien remontés aussi...

      Il faut voir le dossier comme un ensemble de petites pièces du puzzle qui quand ont les regarde globalement disent que c’est une mystification.

      Pas besoin de faire du putaclic, pas besoin de mentir ou d’aller chercher des arguments capillotractés, la NASA nous offre tout sur un plateau.

      J’y exposerai donc les arguments les plus pertinents, en écartant les théories farfelues placées là pour mieux pouvoir décrédibiliser toute critique.

      Et je démolirai l’un ou l’autre débunker au passage, histoire de leur apprendre à lire le dossier avant de raconter n’importe quoi.

      Et ce qui en sortira ce sera un site agréable à regarder, conçu de manière professionnelle, et mettant l’accent sur le confort de lecture et un contenu sérieux.

      Et ça risque de piquer un peu du côté des débunkers.


    • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 14 octobre 19:33

      @Philippe Huysmans

      Si je devais monter dans un avion je m’ inquiéterais bien plus des neutron , des gamma des X, ou meme des UV , plutot que des radiation ionisante beta (+ ou moins).

      il ne s’ agit pas de debunker ou pas , mais plutot d’ anticiper une objection que tu aura peut etre .

      Ce dont je suis sur c’ est que les engin actuel ne sont pas entierement blinder contre les X, gama, neutron , seul une petite piece sur la station spatial l’ est .

      sur la lune , meme probleme pas de ceinture ni d ’ amosphere protectrice .
      c’ est un peut a la chance ... 

      Me voici prevenu je viendrais te lire a mes risque et perils :)
      Bon courage .


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 11:08

      « Pour le dire autrement, même si dans le télescope on voyait la tronche d’E.T. tenant un panneau avec « Welcome humans » écrit dessus, cette « découverte » n’aurait strictement aucune conséquence sur notre quotidien  »


      En fait, d’après la NASA, sur le panneau tenu par ET, on pouvait lire : « America great again », mais les responsables n’ont pas voulu divulguer cette découverte extraordinaire par peur d’être accusés de manipules les élections présidentielles, alors que c’est ET qui est responsable, pas eux ! D’ailleurs, Donald téléphone souvent à ET. Heureusement, toutes les conversations sont enregistrées et Madame Pelosi pense que c’est une cause de destitution.


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:12

        @Séraphin Lampion

        Bah oui, E.T. Téléphone Maison... blanche, c’est connu.

         smiley


      • izarn izarn 13 octobre 17:08

        @Séraphin Lampion
        Non les ET ont écrit sur leur panneau « US GO HOME »
        C’est pourquoi c’est un secret défense...


      • Raymond75 8 octobre 11:19

        Je ne met pas en cause votre considérable culture technique, mais un tournevis ’spatial’ est un peu différent d’un tournevis ’terrestre’ :

        En l’absence de gravité, si vous utilisez un tournevis traditionnel, c’est vous qui tournez autour de la vis !!! Il faut donc que ce tournevis spatial transmette votre mouvement à la vis, tout en générant un contre mouvement pour que vous puissiez rester immobile par rapport à cette vis ; et absence de pesanteur ne signifie pas absence d’inertie (variable selon la masse de chaque individu).

        Donc il est facile de comprendre que ce tournevis spatial, produit en très petite quantité, est une machine très complexe et coûteuse.

        Qui a dit que la libre expression sur Internet et sur les réseaux sociaux permet surtout à n’importe qui de dire n’importe quoi ?


        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:27

          @Raymond75

          Votre masse, et donc votre inertie n’est pas annulée par l’apesenteur, Raymond. Même causes, mêmes effets, sur la Terre ou dans l’espace.

          Quand sur terre vous devez appliquer une force considérable pour débloquer une vis récalcitrante, vous vous appuyez sur le tournevis ou vous accrochez à un objet fixe (genre station spatiale...). Toujours rien de différent ici.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 11:27

          @Raymond75

          alors que les Américins ont dépensé des budgets faramineux pour financer des recherches privées afin de mettre au point un stylo bille qui ne bave pas en apesanteur, les Soviétiques (RIP) ont fourni à leurs cosmonautes des crayons au graphite 2B qui ont donné toute satisfaction.


        • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:28

          @Raymond75
          Mettez vous sur un matelas pneumatique dans la piscine et vissez quelque chose au dessus de votre tête. Que va-t-il se passer ? Attention, ne jouez pas au Cloclo !


        • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:32

          @Séraphin Lampion
          Juste une question : pourquoi pas des HB ?
          La NASA a un préjugé défavorable envers les cosmonautes russes : ils ont trop de plomb dans la tête.
          Et dans les satellites russes y’a des rivets, pas des vis.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 11:50

          @eau-pression

          les HB sont durs !
          comme tout le monde le sait, les Russes sont très sensibles, ce sont des sentimentaux, et les cosmonautes soviétiques étaient très portés sur le croquis artistique pour lesquels le 2B est plus adapté

          ,
          cela ne les empêchait de faire des calculs compliqués avec le même crayon qu’ils affûtaient régulièrement avec un tailles crayon qu’ils tenaient solidement pour ne pas tourner autour, et doté d’un réservoir pour recueillir les copeaux !


        • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:57

          @Séraphin Lampion
          Si Boris Vian vivait encore, il dirait qu’il faudrait organiser le G7 dans l’espace.


        • pemile pemile 8 octobre 11:59

          @Séraphin Lampion « un tailles crayon qu’ils tenaient solidement pour ne pas tourner autour »

          J’aime l’image ! smiley


        • quid damned quid damned 8 octobre 13:29

          @pemile
          d’autant que le dit taille crayon est doté d’un pot en guise de réservoir pour recueillir les copeaux.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 14:37

          @pemile

          En fait, les cosmonautes soviétiques, puis russes, ont eux-mêmes adopté le Space Pen à partir de 1969, abandonnant les crayons à papier et les crayons gras sur plastique qu’ils utilisaient jusqu’alors.


        • Raymond75 8 octobre 15:04

          @eau-pression

          Malheureusement la serre dans laquelle est insérée ma piscine olympique est trop haute pour que je puisse essayer ; mais avec un tournevis spatial il n’y aurait aucun problème  smiley


        • Ruut Ruut 8 octobre 16:48

          @Séraphin Lampion
          source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Space_Pen

          Utilisation dans les programmes spatiaux américains et russes

          Une rumeur prétend que face au fait que les stylos à encre classiques ne fonctionneraient pas en apesanteur, La NASA aurait dépensé une fortune colossale afin de concevoir un stylo capable d’être utilisé dans l’espace, tandis que les Russes auraient préféré opter pour de simples crayons à papier1. Cette histoire, relatée comme un exemple de l’aveuglement technologique qui pousse à gaspiller des millions de dollars en ignorant les solutions évidentes et bon marché préexistantes, est une légende urbaine à plusieurs titres.

          En premier lieu, parce que les programmes initiaux de la NASA ont eux aussi utilisé des crayons à papier, mais que ceux-ci se sont révélés dangereux à l’usage. En apesanteur, les pointes de crayon cassées et la poussière de graphite créaient un risque important de court-circuit et le bois des crayons était lui-même inflammable. Une meilleure solution était donc nécessaire.

          En second lieu, parce que Paul Fisher développa le Space Pen de sa propre initiative, sur fonds privés et de manière totalement indépendante de la NASA. La NASA n’a jamais contacté Paul Fisher afin de concevoir un stylo, et ce dernier n’a jamais reçu de subvention pour le développer. Le Space Pen ne fut proposé à cette dernière, ainsi qu’à l’Union soviétique, qu’une fois le modèle AG7 totalement mis au point2. En 1967, à l’issue de tests rigoureux, la NASA en acheta 400 à Fisher pour le programme Apollo, au prix de 6 dollars l’unité3.

          Enfin, les cosmonautes soviétiques, puis russes, ont eux-mêmes adopté le Space Pen à partir de 1969, abandonnant les crayons à papier et les crayons gras sur plastique qu’ils utilisaient jusqu’alors. En 1969, ils en achetèrent cent pour leur futures missions3.


        • Ruut Ruut 8 octobre 16:54

          @Ruut
          Source : https://history.nasa.gov/spacepen.html

          During the first NASA missions the astronauts used pencils. For Project Gemini, for example, NASA ordered mechanical pencils in 1965 from Tycam Engineering Manufacturing, Inc., in Houston. The fixed price contract purchased 34 units at a total cost of $4,382.50, or $128.89 per unit. That created something of a controversy at the time, as many people believed it was a frivolous expense. NASA backtracked immediately and equipped the astronauts with less costly items.

          During this time period, Paul C. Fisher of the Fisher Pen Co. designed a ballpoint pen that would operate better in the unique environment of space. His new pen, with a pressurized ink cartridge, functioned in a weightless environment, underwater, in other liquids, and in temperature extremes ranging from -50 F to +400 F.

          Fisher developed his space pen with no NASA funding. The company reportedly invested about $1 million of its own funds in the effort then patented its product and cornered the market as a result.

          Fisher offered the pens to NASA in 1965, but, because of the earlier controversy, the agency was hesitant in its approach. In 1967, after rigorous tests, NASA managers agreed to equip the Apollo astronauts with these pens. Media reports indicate that approximately 400 pens were purchased from Fisher at $6 per unit for Project Apollo.

          The Soviet Union also purchased 100 of the Fisher pens, and 1,000 ink cartridges, in February 1969, for use on its Soyuz space flights. Previously, its cosmonauts had been using grease pencils to write in orbit.

          Both American astronauts and Soviet/Russian cosmonauts have continued to use these pens.

          Fisher continues to market his space pens as the writing instrument that went to the Moon and has spun off this effort into a separate corporation, the Fisher Space Pen Co.

          Steve Garber, NASA History Web Curator

          For further information email hq-histinfo@nasa.gov

          The Fisher Space Pen

        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:44

          @Ruut

          En même temps, n’importe quel marqueur comme ceux que les clampins utilisent pour colorier le ferait, y compris dans l’espace puisqu’ils fonctionnent essentiellement par capillarité.

          Du coup, 6 dollars des années 70 la pièce c’est légèrement volé.


        • Alcyon 8 octobre 23:50

          @Philippe Huysmans
          wow. Donc en plus tu ne saisis pas pourquoi en micro gravité on n’utilise pas des matérieux qui se détachet comme .... un marqueur ?


        • troletbuse troletbuse 9 octobre 13:50

          @Raymond75
          Marrant. Quand ils lâchent un pet, il doivent être projeté en avant ou bien si ils urinent, partir en arrière.  smiley


        • izarn izarn 13 octobre 17:21

          @Raymond75
          Un tournevis électrique chinois vaut 29 euros chez LIDL...
          Ensuite je ne sais ou vous avez appris les lois de la physique ?
          Pour tourner autour de la vis, il faut que la vis soit bloquée.
          Ce qu’on observe avec un tourne vis éléctrique, vis bloquée et qui risque de vous casser le poignet.
          S’il ne veut pas tourner quand il force, l’astronaute doit se tenir à une parois, c’est aussi simple que ça !
          Et l’inertie vous connaissez ? Face une masse de 80kg je ne vois pas ce que peut faire une vis de 10g !


        • JL JL 14 octobre 10:11

          @Séraphin Lampion
           
           je crois que votre commentaire là (11:27), vaut toutes les démonstrations : la NASA est avant tout, une formidable pompe à phynances.


        • Raymond75 8 octobre 11:27

          Il a été élaboré un protocole international, sous l’égide de l’ONU, pour informer l’humanité en cas de découverte certaine d’une autre civilisation, ou en cas de ’contact’.

          D’abord, il faut des vérifications indiscutables.

          Ensuite se poser la question : doit on rester passifs ou se signaler et tenter un échange ? la découverte d’autres peuples par nos ancêtres a rarement été bénéfique pour ces peuples ...

          Ensuite, il faut informer discrètement les responsables des différentes religions, pour éviter les exaltations du genre ’retour du Messie’.

          Ensuite, et après de multiples et discrets sondages, on peut envisager d’informer la population mondiale, en sachant que cela peut déclencher des paniques, ou au contraire des concentrations de cinglés qui vont attendre l’arrivée de ces êtres étranges venus d’ailleurs.

          On touche là à la foi la psychologie des foules, notre conception d’une civilisation, et les espoirs collectifs qu’ils vont nous apporter la sagesse, ou la destruction ...

          Ce n’est pas si simple !


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 11:29

            @Raymond75

            les mecs de l’ONU feraient bien de consacrer leur temps et leurs émoluments à autre chose qu’à faire des plans sur la comète
            il parait qu’il y a un problème au Yemen !


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:34

            @Raymond75

            MMh, selon toute probabilité, si l’on trouve de la vie sur Mars elle aura plutôt la gueule d’une amibe que celle d’E.T. et quand on analysera son ADN on s’apercevra probablement que nous sommes issus de germains (lithopanspermie).


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:40

            @Séraphin Lampion

            Nan, ça c’était avant. Depuis que les Yéménites ont décidé d’exporter par drone le problème en Arabie Saoudite, ça va beaucoup mieux !


          • izarn izarn 13 octobre 17:54

            @Raymond75
            Que des protozoaires martiens créent la panique, et qu’ils soient pris pour le retour de JC...
            C’est un scnenar des Monthy Python ?
             smiley


          • doctorix doctorix 13 octobre 20:46

            @Philippe Huysmans
            Selon l’ex ministre de la défense canadien, nous sommes en contact permanent avec entre 4 et 12 races extra-terrestres avec les quelles nous travaillons (pour certaines) depuis des lustres.
            https://journalmetro.com/opinions/inspecteur-viral/1073775/oui-un-ancien-ministre-de-la-defense-du-canada-croit-vraiment-aux-extraterrestres/
            En fait, « nous » maitrisons un tas de technologies depuis longtemps, mais c’est réservé aux militaires.
            La pollution, l’énergie, tout ça est résolu depuis au moins 60 ans.
            Si les humains réclamaient, au lieu de croire que ça n’existe pas, ce serait rapidement à notre disposition.


          • leypanou 8 octobre 11:32

            Pour le dire simplement, si vous quittez la Terre en direction de l’espace, à partir de 700 km, vous allez prendre cher 

             : ceux qui ont la curiosité, qu’ils regardent comment B Aldrin a répondu quand on lui a posé la question comment il a franchi la ceinture de Van Allen (ces gens prennent vraiment les gens pour des idiots, ce qui est le cas pour ceux qui croient à leur fable).

            En attendant, T Pesquet espère aller sur la lune un jour : aller à 280km de la terre est une chose, aller 1000 fois plus loin en est une autre.


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:38

              @leypanou

              Tu mélanges tout, Aldrin n’a pas répondu à cette question, mais sur le fond, je suis assez d’accord. En réponse à une gamine qui lui demande pourquoi on n’était jamais retourné sur la Lune, il fait toute une longue diatribe un peu cryptique dans laquelle il n’use jamais de la formule « go back » mais uniquement « go to », ce qui est étrange pour un anglophone.

              Les déclarations (rares) d’Armstrong ne sont pas mal non plus dans le genre, et leur attitude lors du debriefing d’Apollo 11 est pour le moins déroutante.

              Mais tout ça n’est que très indirect, pour se faire une idée, et sujet à toutes les interprétations (ce qui est en soi normal).


            • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:41

              @Philippe Huysmans

              C’était un peu le feuilleton de l’été. Armstrong a déclaré officiellement qu’ils avaient eu de la chance de passer au bon moment la ceinture de Van Halen.


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 12:01

              @eau-pression

              Il n’y a pas vraiment de « bon moment ». En régime ordinaire (sans éjection de masse coronale), c’est déjà l’enfer avec une densité de plusieurs dizaines de milliers de protons à haute énergie par cm2 par seconde. Et ça ce n’est que pour la première ceinture. Plusieurs centimètres d’acier ne suffisent pas à arrêter les plus rapides, alors une canette...


            • eau-pression eau-pression 8 octobre 12:19

              @Philippe Huysmans
              OK. Cette déclaration m’avait amusé parce certains disent qu’on n’accepterait pas aujourd’hui les risques pris à l’époque.

              Sinon, j’apprécie les échanges humoristiques qui ont entamé la discussion, mais je ne vais pas étaler davantage mon incompétence dans ces aspects physiques de l’espace. J’aime beaucoup JP.Petit, en particulier ses histoires d’Ovni. Dans les temps que je vivrai encore, c’est de ce côté que j’attends le plus de surprises.

              Pour la fusion, je jouais chez @alinea de l’idée qu’on puisse déclencher des mini-soleils dans l’espace. De vieux restes de SF.
              Après relecture, je crois que Cheminade parlait surtout de propulsion dans l’espace avec des réacteurs à fusion.

              Bonne journée


            • kimonovert 8 octobre 18:52

              @Philippe Huysmans

              Go back vs go to ? Il sait bien qu’il n’est pas revenu avec le véhicule de départ au complet, non ? Retourner n’a pas de sens pour un militaire car quand il faut y aller, il faut y aller !


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 19:53

              @kimonovert

              Non, désolé, je comprends un peu trop bien l’anglais US pour me laisser avoir. 

              https://youtu.be/Y4UP6nRMuGs?t=430

              C’est ambigu, même si ça ne prouve rien.


            • Garibaldi2 9 octobre 05:42

              @Philippe Huysmans

              Donc, si j’ai bien compris un humain ne peut pas franchir la ceinture de Van Allen, mais, un engin spatial peut le faire et ça n’a aucun impact sur le matériel, comme par exemple les puces des ordi ?


            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 08:44

              @Garibaldi2

              C’est ce que je pensais et c’était peut-être le cas du temps des gros transistors au germanium, mais ces temps-ci, les RAM embarquées et les capteurs solaires notamment sont très sensibles à ces rayonnements et les pannes sont fréquentes (erreurs de parité -> reboot quand tout va bien).

              Bizarrement, en plus des orbites passant par les pôles, il existe une grande zone située à la pointe de l’Amérique du Sud au-dessus de laquelle ce genre d’événements se produisent le plus, ils seraient liés à la première ceinture de Van Allen, celle qui est essentiellement constituée de noyaux lourds, les protons.

              Un humain peut franchir les ceintures moyennant qu’il voyage dans un vaisseau dûment protégé (un peu plus dur à faire voler, forcément), à condition de prendre la tangente par rapport aux ceintures qui sont présentes surtout autour de l’équateur magnétique. Et ceci se fait au détriment de l’avantage normalement apporté par le fait de lancer les fusées au plus près de l’équateur (et qui réduit mécaniquement la quantité de carburant nécessaire). Le beurre et l’argent du beurre...

              Par contre dès que vous sortirez de votre petite coque blindée (par exemple sur la Lune), vous allez déguster.

              Personne, jamais, n’a dit que l’espace au delà de la magnétosphère était un environnement propice à la vie. Une bactérie ne vivrait pas trois secondes sur la Lune en « journée », pas plus que sur Mars.



            • izarn izarn 13 octobre 17:58

              @Philippe Huysmans
              Et ça ne détruit pas les sondes en partance pour Jupiter ?


            • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:39

              L’autre jour, j’écoutais Cheminade de retour de Chine. Il dit qu’ils auraient des projets utilisant la fusion nucléaire dans l’espace.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:41

                @eau-pression

                Mmh, quand on sera capable de le faire sur Terre, déjà, ce sera quelque chose. On en parle depuis 40 ans, et comme Soeur Anne, on ne voit rien viendre.


              • eau-pression eau-pression 8 octobre 11:43

                @Philippe Huysmans
                Sur terre, le problème est le confinement. En apesanteur, c’est peut-être différent.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:54

                @eau-pression

                Non, sur Terre comme ailleurs le problème c’est l’amorçage. C’est légèrement rhédibitoire de faire péter une bombe à fission pour démarrer la fusion des hydrocarbures lourds. Et si on peut se permettre de le faire dans le désert du Nevada ou dans les plaines de Sibérie, dans un vaisseau spatial, ça me paraît légèrement de nature à compromettre la mission.


              • JC_Lavau JC_Lavau 8 octobre 12:41

                @Philippe Huysmans. La fusion thermonucléaire, ce sont des interactions faibles, avec neutrinos. Très très très faible section de capture. Aussi sur une étoile de la masse du Soleil, ça prend dix milliards d’années environ pour fusionner l’hydrogène disponible. Et le confinement est gravitationnel. Je tiens pour délirant d’espérer refaire cela en continu à l’échelle humaine.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 13:05

                @JC_Lavau

                Et pourtant on nous a bien bercés avec ça et n’est-ce pas la France qui est le siège de l’expérience ITER ?


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 13:08

                @Philippe Huysmans

                 « sur Terre comme ailleurs le problème c’est l’amorçage  »
                en Belgique peut-être, mais pas à Paris
                vous avez vu Notre-Dame ?


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 13:23

                @Séraphin Lampion

                Oh oui, j’avais d’ailleurs écrit là-dessus. Maintenant on attend de voir avec quels plans ils vont venir, ça risque d’être croquignolet.


              • popov 8 octobre 18:59

                @Philippe Huysmans

                Bonjour

                Fusion des hydrocarbures lourds ?


                Le tritium et le deutérium ne sont pas des hydrocarbures lourds, ce sont des isotopes de l’hydrogène.

              • kimonovert 8 octobre 18:59

                @Philippe Huysmans

                La fusion c’est tritium + deutérium + grosse chaleur + grosse pression = hélium et le p’tit neuneu qui aide pour la suite, non ? Il n’y a pas de C dans ce truc... L’allumette à grosse chaleur c’est bombe À puis bombe H...


              • popov 8 octobre 19:05

                @JC_Lavau

                Bonjour

                il me semble que ce qui une interaction faible avec neutrinos, c’est la préparation du combustible : il faut qu’un proton se transforme en neutron par interaction faible, ce qui est effectivement très improbable.
                Le reste est plus rapide : capture du neutron par un autre proton pour produire du deutérium, puis fusion de deux deutérium pour produire du tritium ou de l’hélium 3 (interaction forte).


              • Alcyon 9 octobre 00:22

                @JC_Lavau
                encore une fois à moitié vrai. Pas étonnant de Lavau qui vient d’aller lire sur Wiki (ou un site) comment marche la fusion pour les étoiles, tout en ne réalisant pas qu’on ne souhaite pas reproduire celle-ci mais en utiliser une autre.

                Tout comme il ne sait sans doute pas qu’on est capable de maintenir le plasma pendant plusieurs secondes (donc à notre échelle de temps) à une température qui permet à la réaction de produire plus d’énergie que celle nécessaire à la maintenir (mais pas encore assez pour être plus importante pour être supérieure à celle nécessaire pour la contenir).

                Le soleil n’est pas assez chaud pour amener la fusion (de manière classique). Mais, mécanique quantique oblige, la probabilité n’est pas nulle et une probabilité très faible sur un objet aussi gros, et bien ça en fait des réactions. Mais bon, en dix milliards d’année le soleil ne fusionnera pas tout son hydrogène, mais environ 50% (de mémoire). Le reste sera éjecté sous forme de nébuleuse planétaire. Donc pour le soleil, l’hydrogène 1 fusionne en hélium 2 qui, très rarement via une interaction faible, donnera du deutérium. C’est le seul point où Lavau ne raconte pas des conneries.

                Sur Terre, on tente de faire fusionner du deutérium avec du tritium. Ce qui est hautement plus « classique ». Il « suffit » grosso modo de foutre assez de deutérium et tritium dans un confinement assez chaud. Pas besoin d’interaction faible, le cycle D-T produit de l’hélium 4 et un proton. On sait très bien le faire, le pépin c’est qu’on n’arrive qu’à récupérer que 20% de l’énergie produite, donc faut amener à une température très élevée (genre 150 millions de degrés, 10 fois plus qu’au coeur du soleil) et garder ça confiné. On le fait déjà, mais ça ne suffit toujours pas car il faut de l’énergie pour confiner le plasma. Et après faudra que ça produise assez d’énergie pour être viable.


              • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 9 octobre 09:00

                @Alcyon

                Pour résumer très fort c’est pas demain que vous aurez une batterie de ce type dans votre toutoune ou dans une fusée.


              • Alcyon 9 octobre 09:36

                @Philippe Huysman
                Et ? Quand tu confonds hydrogène lourd et hydrocarbure, ce que tu penses être vrai ou faux n’a aucun fondement.

                Des réacteurs à fusion pas disponible demain ? Ca fait 40 ans qu’on le dit. Le pépin majeur vient du besoin d’utiliser des superconducteurs qui doivent rester très froids, pour maîtriser un combustible qui est à 100 millions de degrés. Couplé au fait qu’on ne peut transformer qu’environ 20% de l’énergie thermique générée.

                Dans une voiture ? Pourquoi faire ? Autant dans une fusée, je comprends, mais une voiture ?


              • eau-pression eau-pression 9 octobre 10:09

                @Alcyon
                Je ne connais pas du tout Alcyon et très très mal la physique des plasmas, mais j’ai entendu De Gennes, j’écoute JP.Petit. Ca parait pas gagné.

                Quand à la question de Ph.Huysmans, elle me parait très réaliste. Si jamais on arrive rapidement à la fusion pour des grosses centrales de production, on ne saura pas stocker cette énergie pour remplacer le pétrole dans nos voitures. Un optimiste imagine que dans le futur on dispose d’une source d’énergie concentrée à petite échelle. Le propagandiste souffle dans le vent dominant.


              • izarn izarn 13 octobre 18:47

                @Alcyon
                Le soleil a une énorme masse qui lui permet par gravitation en son centre de rapprocher les baryons. Sans compter la courbure de l’espace temps d’aprés la relativité générale, ou bien c’est la même chose.
                A ce moment la, la barrière éléctomagnétique est franchie, d’ou la fusion. Quand à la température du coeur du soleil, ce n’est surement pas la même que celle de sa surface...Personne n’y est allé voir...


              • SamAgora95 SamAgora95 8 octobre 11:49

                Cette annonce m’a agacée toute la semaine, sur tout le « Je ne pense pas que le monde soit préparé à cette annonce ».

                Non seulement ils n’ont encore rien trouvé, mais encore mieux ! ils se permettent de penser pour l’humanité entière !



                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 11:55

                  @SamAgora95

                  Comme ils ont planté le drapeau américain... au nom de l’humanité entière.

                  En fait, l’humanité, ils s’en cognent.


                • JC_Lavau JC_Lavau 8 octobre 12:34

                  @SamAgora95. C’était déjà le genre de conclusions exhibées par Blake et Mortimer. Houla ! Ça fait longtemps !


                • quid damned quid damned 8 octobre 13:46

                  @SamAgora95
                  « Je ne pense pas que le monde soit préparé à cette annonce »

                  Préparé à l’idée qu’il y (av)ait des bactéries sur Mars. Ça fait des lustres qu’il en est question. Fichtre, ça ne fait même pas frémir les hypocondriaques.
                  C’est sûr, la Nasa, sur le podium du foutage de gueule se rapproche toujours plus des étoiles. C’est peut-être leur façon à eux d’utiliser l’énergie du vide.


                • izarn izarn 13 octobre 18:51

                  @SamAgora95
                  En effet trouver quelques protozoaires sur Mars, cela fera trembler l’humanité !
                   smiley


                • rugueux 8 octobre 12:51

                  L’auteur raconte n’importe quoi et devrait revoir ses cours de sciences...

                  Je le cite :
                  " Non, sur Terre comme ailleurs le problème c’est l’amorçage. C’est légèrement rhédibitoire de faire péter une bombe à fission pour démarrer la fusion des hydrocarbures lourds..."

                  La fusion des hydrocarbures lourds...c’est ce que l’on fait lorsqu’on goudronne une route ou bitume une terrasse....ou que l’on allume une bougie de mauvaise qualité....Pas besoin d’une bombe atomique pour allumer un feu d’hydrocarbures....une allumette suffit.


                  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 13:05

                    @rugueux

                    vous dites la même chose mais avec un recul légèrement différent...
                    l’humour est un exercice difficile quand on ne met pas d’écriteau
                    les Britanniques parlent de « private joke ».


                  • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 13:20

                    @rugueux

                    Allumer ? Pas exactement, plutôt d’atteindre les températures minimales de l’ordre du million de degrés C°.

                    Et jusqu’à présent, personne n’est venu avec une méthode fiable pour obtenir une fusion froide.


                  • JL JL 8 octobre 13:43

                    @rugueux
                     
                    sur votre indistinction entre fusion des molécules et fusion des noyaux on peut hésiter entre humour et confusion.


                  • popov 8 octobre 19:16

                    @Philippe Huysmans

                    Et jusqu’à présent, personne n’est venu avec une méthode fiable pour obtenir une fusion froide.


                    Mais si, la fusion froide, catalysée par muons, a été prédite par Shakharov et Frank au milieu du siècle dernier. Le problème n’est pas la fiabilité, mais le fait qu’on n’a pas (encore) de méthode économique pour produire les muons. Les muons ayant une durée de vie de l’ordre de la microseconde, il ne peuvent catalyser qu’une dizaine de fusions deutérium-deutérium et une centaine de réactions deutérium-tritium avant de se désintégrer.

                  • doctorix doctorix 14 octobre 20:56

                    @Philippe Huysmans

                    personne n’est venu avec une méthode fiable pour obtenir une fusion froide.

                    D’après Kervran, ça se fait à 40°C dans le cul d’une poule ( Silice---->Calcium)
                    http://daudon.free.fr/page115.html


                  • kimonovert 8 octobre 13:29

                    Dans notre beau pays, frontalier du belgikistan, on sait se méfier des informaticiens en bois ! En fait, nous, à la différence des belgicains, on a notre CNES et contrairement aux belgicains du belgikistan, on n’a pas de temps à perdre en étudiant ce qui se fait ou ne se fait pas dans les fosses NASAles US...PS : au lieu de faire le bronx sur les US, achetez donc des Rafale qui volent au lieu de vous palucher l’élastique avec des F35 en carton pâte...


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 13:38

                      @kimonovert

                      Rafale ? Euh, si je devais choisir un avion à la fois d’un bon rapport qualité/prix, fiable et performant je ne suis pas sûr que je m’orienterais vers un bac dépassé le jour de sa sortie dont l’entretien revient plus cher qu’une danseuse.

                      Après je concède que c’est déjà mieux qu’un F35 « chasseur qui louche et tire à côté », mais je ne suis pas convaincu.

                      Donc je dirais à vue de nez : Sukhoi SU-35.

                      On va encore me qualifier de russe...


                    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 13:41

                      @kimonovert

                      bonjour Monsieur Kimono
                      j’ai le regret de vous informer d’une erreur qui semble s’être glissée dans votre base de données : Monsieur Huysmans n’est pas plus ministre des armées de son pays que vous n’êtes actionnaire chez Dassault, ce qui relativise la gravité de ses propos et la portée des vôtres.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 octobre 13:57

                      @Philippe Huysmans

                      Perso je fais confiance à l’artisanat yéménite.


                    • kimonovert 8 octobre 14:34

                      @Séraphin Lampion

                      Wallons donc ! Il est assurément plus loin d’être ministre que moi actionnaire...En tout cas si ça lui arrive, une fois, qu’il regarde si SABCA (de le dire), à l’inverse de FN Herstal (bonjour d’Albert), n’a pas deux voire trois euros à gagner en commerçant avec la puissance dominante...Aujourd’hui, on est capables de faire Sedan à l’Anvers... http://www.dassault.fr/filiale.php?docid=2402 https://fr.m.wikipedia.org/wiki/FN_Herstal


                    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:30

                      @kimonovert

                      Sur le fond je suis entièrement d’accord avec vous, on aurait du acheter européen (donc Français) et c’aurait été gagnant/gagnant pour les deux pays.

                      Mais pensez-vous que nos politiques aient le choix ? On est juste un (tout) petit vassal de l’Empire...


                    • kimonovert 8 octobre 18:44

                      @Philippe Huysmans

                      Ici, en Europe judéo-chrétienne, c’est nous les Gaulois qu’avons le pétard géant ! Vous emmerder pas à stocker des B61 à Florennes : le temps qu’on envoie la purée chez Poutine, vos F16 ne seront pas encore sortis des hangarettes...


                    • kimonovert 8 octobre 19:03

                      @kimonovert

                      ...quand ils viennent faire « coucou j’suis là » à L’abri, ils se vautrent un peu avant d’arriver les F16 ! Faut urgemment changer de matos, une fois !


                    • kimonovert 8 octobre 19:04

                      @kimonovert Landi visiau ! mais chut !!!


                    • JL JL 8 octobre 13:35

                      ’’L’un des responsables scientifiques de la Nasa pense que la découverte de la vie sur Mars est imminente, mais appréhende les répercussions d’une telle annonce sur Terre.’’


                      Les craintes de ce scientifique qui ne l’oublions pas, vit dans un pays fortement peuplé de créationnistes 78% !!!? parmi lesquels Mike Pence lui-même, sont compréhensibles.


                      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 13:42

                        @JL

                        vous croyez que dieu est martien ?


                      • JL JL 8 octobre 13:46

                        @Séraphin Lampion
                         
                         ’’vous croyez que dieu est martien ?’’
                         
                        ça pourrait expliquer pourquoi il ne nous aime pas ?
                         
                         « Si dieu existe, j’espère qu’il a une bonne excuse. » Woody woody


                      • troletbuse troletbuse 8 octobre 14:07

                        Bizarre, cet arrière plan. C’était déjà pareil sur les photos d’Apollo 11 à 17


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 14:29

                          @troletbuse

                          il faut vous en prendre à Stanley Kubrick


                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 14:31

                          @troletbuse

                          Oh non, je pense que les photos de mars sont vraies, par contre pour celle d’Apollo, je n’ai plus vraiment de doute, c’est bidonné.


                        • kimonovert 8 octobre 14:42

                          @Philippe Huysmans

                          Effectivement, il n’existe aucun n’endroit sur Terre ressemblant à la Lune, tandis qu’en n’Islande il y a un endroit qui ressemble à Mars... Messie, messie ! http://www.leparisien.fr/video/la-nasa-se-prepare-pour-mars-dans-un-champ-de-lave-en-islande-15-08-2019-8133834.php J’y suis z’allé et j’en fait pas tout un plat...


                        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 8 octobre 14:57

                          @kimonovert

                          Il existe aussi des « regs » où ça devrait le faire.


                        • troletbuse troletbuse 8 octobre 19:19

                          @Séraphin Lampion
                          Là, vous regotez, pardon vous ergotez


                        • HELIOS HELIOS 8 octobre 14:33

                          ... rien à voir avec les extraterrestres, juste une petite réflexion sur le début du fil, a propos du méthane qui se promène sur Mars et probablement dans beaucoup d’autres endroits, il parait même que Pluton en possède des mers liquides.

                          supposer que le méthane ne peut être QUE d’origine biologique, c’est a dire le résultat d’une quelconque dégradation d’un organisme vivant me parait ridicule. Le méthane est une résultante normale de considérations géologiques (température, pression, catalyseur... et bien sur éléments premiers entrant dans sa composition : c’est un hydrocarbure).

                          Alors, ce qui est vrai pour cet hydrocarbure simple l’est 100% vrai également pour les hydrocarbures légèrement plus complexes.

                          Alors, alors, alors, quand j’entends certains « verts » (pas des petits hommes... mais également des petits hommes), nous expliquant la fin du petrole.... que vous dire, un peut comme Greta, vous voyez, des enfants dans la tête pour ne pas ecrire autre chose.

                          Il y a 99,99% de chance que tout ou partie du pétrole sur terre soit d’origine géologique, c’est a dire que ce pétrole n’a ni attendu, ni apparu avec les dinosaures... et ne va pas attendre leur retour pour se régénérer si les conditions le permettent.

                          Il est fort probable que ce n’est pas demain qu’on va en manquer... il faut juste consommer à la mesure de sa reproduction.

                          Bon, cela dit, si on peut me prouver que les hydrocarbures sont strictement d’origine biologique... on se contentera de méthane pour remplir nos reservoirs... et nos 4x4 péterons la forme, hein, comme la gazinière de ma voisine....

                          Ah, détail, la fabrication géologique du pétrole absorbe bien du carbone... justement celui issu de sa combustion.... neutralité nécessaire a satisfaire ceux qui pensent que le CO2 est responsable....


                          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:20

                            @HELIOS

                            Le problème est que la politique l’a totalement emporté sur le réalisme, et que l’écologie n’est plus que la version peinte en vert du néolibéralisme.

                            Clojac a fait de bons articles là-dessus, notamment sur le GIEC, je l’ai republié.


                          • McGurk McGurk 8 octobre 15:13

                            Ce qui m’inquiète autant que ça m’agace, c’est que le but primaire de la NASA (comme toutes les agences spatiales qui plus est) n’est pas du tout le développement scientifique et intellectuel, l’exploration de l’espace et la sauvegarde de la vie en sélectionnant les planètes dites « habitables ».

                            Derrière tout ce cirque se cache le capitalisme libéral qui voit en l’espace l’ultime recours à l’expansion infinie de son modèle économique compte tenu des ressources limitées sur Terre et des législations mettant un frein à son progrès.

                            Lorsqu’une société spécialisée dans la colonisation spatiale invente un nouveau « plan », relayé généralement par les médias, de quoi nous parle-t-on ? De la possibilité de créer un monde sain, de propager la vie et de veiller à son équilibre ?

                            Pas du tout. On parle principalement de colons-main d’œuvre (des esclaves en quelque sorte) et de « ressources ». La troisième préoccupation étant l’ « environnement hostile » mais cette question sert en fait les deux premières, à savoir ce qu’on va pouvoir grappiller sur cette foutue planète.

                            Où est passé le progrès scientifique et l’évolution du savoir ? Dans la conception d’outils toujours plus sophistiqués pour atteindre les deux premiers buts de la colonisation.

                            La NASA fait toujours des annonces tonitruantes qui se révèlent, la plupart du temps, fausses ou pas loin. Comme cette polémique sur « l’eau cachée martienne » qui a duré des années avec des débats et articles interminables sur la probabilité qu’il y en ait des quantités suffisantes.

                            Honnêtement, ce n’est pas un mal que les distances soient si gigantesques. Effectivement, qu’aurions-nous fait de cette « création » si elle était à notre portée ? Des mines à ciel ouvert ? Créé des sociétés non durables et en proie aux même problèmes ?

                            Je n’en vois donc pas l’intérêt vu que la finalité est déjà fausse.


                            • foufouille foufouille 8 octobre 15:21

                              @McGurk

                              Ça veut aussi dire ne plus en avoir sur terre. Le boulot sera fait par des robots. Les astéroïdes et comètes sont nettement plus proches et rentable.


                            • McGurk McGurk 8 octobre 15:25

                              @foufouille

                              Plus avoir quoi ?

                              A-t-on le droit de dénaturer l’espace comme nous avons massacré les espèces végétales et animales, les espaces naturels ?


                            • foufouille foufouille 8 octobre 15:28

                              @McGurk

                              De mines...

                              L’espace est mort que je sache, sans vie aucune.


                            • McGurk McGurk 8 octobre 15:42

                              @foufouille

                              Oui comme on prétendait qu’il y avait des quantités astronomiques d’eau sur Mars. Rien n’est certain, surtout avec notre technologie primitive.

                              Et quand bien même ça le serait, on va recommencer les mêmes conneries que sur Terre.


                            • kimonovert 8 octobre 15:48

                              @McGurk

                              Vous êtes vous un insistant interrogé sur la marche du Monde avant disons les années Internet pour ne pas dire les années AgoraVox ?

                              Essayez de regarder, par exemple sur Wikipedia, source de renseignements synthétique dont je veux bien que certains contestent l’universalité, un fait disons créateur comme la conquête du continent américain, nommé comme l’Amérique, les Amériques, les Indes occidentales...la recherche du passage du Nord Ouest...en contrepoint de la route de la Soie vers l’Est, les Indes, sans parler encore du passage du Nord Est... Rien dans cette projection récente à l’échelle du Temps, n’a été l’unique ambition des Américains fussent les Étatsuniens de la mythologie actuelle...Les anciennes civilisations, des peuples en expansion territoriale sous l’autorité de personnages comme Gengis Khan, Saladin, César, Marco Polo, Christophe Colomb n’avaient pas comme but la conquête idéologique...A la limite, un motif annexe pouvait être la religion, mais c’était bel et bien la recherche de nouvelles ressources, des nouvelles marchandises, plutôt que de nouvelles terres vu les km2 restes inexploités, bref faire du Commerce dans sa forme brute c’est à dire le troc ! On n’ira pas sur une autre planète pour cultiver le capitalisme ou le communisme...on ira car c’est l’ADN humain qui l’ordonne !


                            • McGurk McGurk 8 octobre 16:11

                              @kimonovert

                              Je suis d’accord avec la plupart de vos arguments sauf la dernière phrase.

                              Il me paraît évident que ce n’est pas un besoin impulsif ou bien une envie de nouveauté/de nouveaux commerces.

                              Avec un modèle moins nocif et coûteux pour notre environnement, on aurait largement pu trouver de nouvelles choses à échanger et inventer de nouveaux marchés sans partir de cette planète.


                            • foufouille foufouille 8 octobre 16:15

                              @McGurk

                              c’est possible dans le sous sol pour Mars qui est une planète morte mais qui serviras de base de ravitaillement en carburant.

                              Crasher quelques comètes serait possible. Il serait aussi possible de pomper l’atmosphère de Vénus.

                              notre technologie n’est pas primitive mais demande pas mal de fric et surtout la coopération de tous les pays avec la possibilité de participer.


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:23

                              @McGurk

                              Je crois que c’est pire que ce que vous supposez : la NASA n’est plus qu’une machine à dépenser du pognon en créant du boulot pour les entreprises qui travaillent pour elles et sont pratiquement toutes issues du même conglomérat militaro-industriel que les fabricants de canons.

                              C’est un outil politique, et un outil de domination (nous on a été sur la Lune et pas vous, gné gné...).

                              Sauf qu’ils n’ont pas mis un pied sur la Lune et que les preuves commencent à s’ammonceler sérieusement, ils peuvent compter sur moi pour jouer le rôle de petit clou dans leur cercueil.


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:26

                              @foufouille

                              Ca on en sait rien foufouille, la vie pourrait bien se trouver dans des milieux comme l’eau sur des cailloux aussi éloignés qu’Europe.


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:35

                              @McGurk

                              Je plussoie, l’homme se conduit comme un parasite : coloniser les planètes comme les sauterelles envahissent les récoltes ne changera pas sa nature.


                            • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 8 octobre 18:38

                              @kimonovert

                              « On ira » ? Vous prenez vos désirs pour des réalités. Une colonie autonome sur Mars avec notre technologie de merde et nos fusées à ergols prendrait 10 siècles au bas mot. Faut se réveiller :p


                            • kimonovert 8 octobre 18:38

                              @McGurk

                              C’est cela qui me fait dire que 1,4 milliards de Chinois vont d’ici peu troquer avec Poutine...genre « Donne nous la Sibérie, on te prêtera les glaçons ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès