• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quand Mélenchon joue au Trump islamo-gauchiste

Quand Mélenchon joue au Trump islamo-gauchiste

La sortie de Jean-Luc Mélenchon dimanche parlant « d’attentats écrits à l’avance  » a déclenché une nouvelle polémique qui a dominé l’actualité politique de cette semaine, générant réaction, réaction aux réactions, contre-feux et polémiques dans tous les sens. Mais qu’a-t-il pu passer par la tête du chef de la France Insoumise pour faire une telle déclaration ? Tentative d’explication.

 

Nouvelle étape dans l’autodestruction

Avant de juger, il faut citer, de manière assez exhaustive le candidat à la présidentielle : « Vous verrez que, dans la dernière semaine de la campagne présidentielle, nous aurons un grave incident ou un meurtre. Cela a été Merah en 2012. Cela a été l’attentat la dernière semaine sur les Champs Elysées (en 2017). Avant on a eu Papy Voise, dont plus personne n’a jamais entendu après. Tout ça, c’est écrit d’avance. Nous aurons le petit personnage sorti du chapeau. Nous aurons l’événement gravissime qui va une fois de plus permettre de montrer du doigt les musulmans et d’inventer une guerre civile. Voilà, c’est bateau, tout ça  ». Rien ne va dans cette déclaration qui accumule les faussetés et verse dans une interprétation assez délirante de la réalité, y compris la partie sur un « candidat du système  »…

 Car tout ceci n’a aucun sens. En 2012, il serait ridicule de qualifier Hollande de candidat du système, « sorti du chapeau ». En 2005, il posait déjà aux côtés de Sarkozy en une de Paris-Match comme possible candidat du PS. Le candidat sorti du chapeau, cela n’a été le cas qu’en 2017, et rien ne semble indiquer que 2022 suive la même direction. Ensuite, sous-entendre que des attentats pourraient avoir été écrits d’avance est tout de même effarant. Enfin, indiquer que cela servirait à « montrer du doigt les musulmans et inventer une guerre civile  » est ridicule. En 2012, cela aurait dû servir Sarkozy, et c’est Hollande qui a gagné. Et en 2017, cela aurait dû servir Marine Le Pen, et c’est Macron qui a gagné. Fabien Roussel, candidat du PCF, n’a pas manqué l’occasion pour condamner ces propos.

 Quelques jours avant, il avait également tenu des propos complètement absurdes sur la panne des numéros d’urgence, qui serait un moyen pour pousser à la privatisation d’Orange. Le Canard Enchainé a beau jeu de rappeler que la privatisation de France Telecom a été décidé en 1997, par une majorité dont il était sénateur, et que le gouvernement Jospin, dont il a fait partie, a mené la baisse de l’Etat dans son capital, qui n’est plus que de 23% aujourd’hui. Bien sûr, l’Etat peut encore baisser sa participation, mais une sortie complète du capital ne semble pas à l’ordre du jour, et cet incident pourrait au contraire ne pas la faciliter. De tels propos semblent n’avoir aucun sens de la part d’un intellectuel comme Mélenchon, qui aspire à devenir président de la République. Qu’est-ce qui peut expliquer un tel discours ?

 Et si le chef de la France Insoumise était engagé dans une stratégie à la Trump, où la vérité n’a plus aucune importance et où seule la construction d’une histoire de lutte contre une oligarchie malfaisante importe ? Même s’il défend des idées radicalement différentes sur le fond, la forme actuelle et la posture globale de Mélenchon me semblent avoir beaucoup à voir avec la façon dont Trump a construit son succès. Mais cette stratégie a-t-elle du sens avec les idées qu’il défend ? L’ancien président des Etats-Unis avait une certaine cohérence de fond et de forme sur le discours, à défaut de l’avoir toujours gardé en pratique. Cela lui avait permis de réconcilier avec le Parti Républicain une partie importante des classes populaires abandonnées par un parti démocrate, qui a basculé du côté des élites.

 Le problème pour Mélenchon est que le complotisme victimaire et agressif à la Trump n’est probablement pas soluble avec sa ligne islamogauchiste. C’est ce qu’indiquait le fiasco de sa liste aux européennes et sa perte de statut de premier opposant à Macron, gagné dans la première année du quinquennat, chose oubliée depuis. Mais à l’incohérence de cette stratégie s’ajoute le caractère révoltant de ses deux volets. La ligne islamogauchiste renie complètement la ligne républicaine #JesuisCharlie du passé, et pousse à des compromissions inacceptables sur nos valeurs. Et le discours complotiste et victimaire le décrédibilise et inquiète, au point qu’un Raphaël Enthoven en vient à s’imaginer un tout petit peu moins hostile à une accession au pouvoir de Marine Le Pen que de Mélenchon

 Cette séquence représente probablement le chant du cygne pour Mélenchon. Ce qu’elle signifie sans doute, c’est qu’il persiste dans la ligne qui a échoué depuis 2018, un virage indigéniste couplé à une attitude toute trumpienne. Ce mélange d’eau et d’huile ne fait qu’augmenter le rejet qu’il suscite, et par ricochet celui des Insoumis, dont la défense sans nuance de leur chef ressemble au pire des politiciens, Adrien Quatennens, un des rares députés que je suivais, s’y perdant totalement.


Moyenne des avis sur cet article :  2.67/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • sylvie 12 juin 10:42

    oui mais bon, il réagit au moins, connait-on les positions de Marine sur ces sujets ?


    • Attila Attila 12 juin 12:51

      @sylvie
      Marine est plus maline, elle ne joue pas dans la même catégorie.
      On ne se comporte pas de la même façon lorsqu’on s’adresse à un électorat potentiellement majoritaire que lorsqu’on en est réduit à draguer un électorat minoritaire pour assurer sa survie politique.

      .


    • Fergus Fergus 12 juin 17:23

      Bonjour, Attila

      Effectivement. Et moins elle parle, moins elle dit d’âneries !


    • Albert123 12 juin 17:40

      @Attila

      c’est quand un type comme Louis Fouché discute avec un Charles Gave et n’est pas invité par Médiapart qu’on sait que la gauche est finie,

      la France ne s’est pas « droitisée », c’est juste la gauche qui n’est plus française.

      a force de trop jouer la carte mondialisto-républicaine à fond les ballons, la gauche a perdu le contact avec la France.

      elle s’enferme donc avec frénésie dans le nihilisme de l’anti France et ne peut qu’être une opposition de façade au macronisme avec lequel elle partage la même vision « progressiste » de la société. Elle sera donc bouffée par Macron en 2022.

      Lepen n’a même pas à l’ouvrir, elle peut rester silencieuse, simulant ainsi un intellect dont elle n’est pas doté, laissant les crétins s’affronter dans des joutes virtuelles sur des jeux vidéo en ligne.


    • Attila Attila 13 juin 10:59

      @Fergus
      Elle disait parfois des choses justes, avant :
      « le succès de Mme Le Pen, qui était une chose que je ne souhaitais pas, mais qui se présentait comme inévitable si la gauche continuait à défendre un système monétaire qui est contre les intérêts des travailleurs. »
      L’eau mouille et le chômage tue

      .


    • Le421... Résistant Le421... Résistant 13 juin 20:12

      @sylvie
      En 2017, quand il a parlé d’un plan d’investissement à 100 milliards, il s’est fait traiter de fou. Quand il a parlé du risque d’une pandémie virale à laquelle nous ne pourrions faire face, il est passé pour une « Madame Irma ».
      J’en passe et des meilleures.
      Prenez deux minutes et essayez de comprendre ce qu’il raconte, sans la traduction d’un BFMTV, Cnews ou autre France info...
      Finalement, vu toutes les attaques que subit LFI, je me dis qu’on dérange vraiment pour le scénario Le Pen vs Macron !!

      Ah, et puis si les chaînes d’info se déchainent sur un papy qui se fait agresser par des nord-africains, fait bidon monté en épingle, tout le monde prendra ça pour argent comptant.
      Et le fonctionnement du pays, tout le monde s’en fout.
      Ici, pour trouver un ophtalmo, ce sont des heures de recherche, des mois d’attente et des centaines de kilomètres à parcourir.
      Si ça se trouve, ça se passe mieux à Bamako !!
      Mais du moment qu’il y a des flics pour tabasser les gauchistes, tout va bien...


    • Attila Attila 14 juin 22:18

      « Pour Marine Le Pen, « Éric Zemmour a une vision pessimiste de notre pays. Ce n’est pas mon cas. Cette croyance qu’il a dans la guerre civile n’est pas la mienne, sa vision de l’islam qu’il considère comme incompatible avec la République n’est pas la mienne. Moi, je lutte contre l’islamisme radical qui est une idéologie. Je ne lutte pas contre les musulmans, je ne lutte pas contre l’islam. Je suis très attachée à la liberté religieuse et à la liberté de conscience ».

      Je ne défend pas Marine Le Pen, elle ne pourra pas faire autre chose que du Macron vu les contraintes qu’elle devra assumer si elle était élue présidente. Mais sur ce point, elle a raison.

      Marine Le Pen craint que les propos d’Éric Zemmour ne lui causent du tort

      .


    • Buzzcocks 12 juin 10:50

      La gauche divisée ne peut pas être majoritaire dans ce pays donc Mélenchon est un non sujet et il le sait très bien qu’il sera battu. Tout ce qui lui importe, c’est d’avoir quelques fiefs où là, il pourra négocier avec le reste de la gauche, des bastions pour lui... et ensuite ses amis.

      Mais avant tout pour lui...

      Le mec était sénateur de l’Essonne disant que le foot était un sport pour riche et abrutis... on le retrouve député de Marseille dans absolu de l’OM et des milieux populaires....

      Demain, il sera conseiller général de Bretagne si il constate que c’est là qu’il a le plus de chance de sauver sa place, et tout le luxe qui va avec.


      • Lampion Séraphin Lampion 12 juin 10:54

        @Buzzcocks

        quelle « gauche » ?


      • Albert123 12 juin 18:57

        @Séraphin Lampion

        il reste 3 gauches en France :

        la macroniste et son hyper mondialisme « progressiste »

        la melenchoniste avec son hyper « progressisme » pseudo anti mondialiste pro migrationniste et donc idiote utile de la version macroniste

        la passéiste avec son internationale (donc mondialiste) communiste, bloquée dans une lecture d’un autre temps qui a déjà servie les intérêts du mondialisme avant d’être balayée il y a 40 ans,

        3 gauches qui ne sont pas en phase avec leur temps et le peuple qui en occupe l’espace temps


      • Lampion Séraphin Lampion 12 juin 10:53

        il a suivi la feuille de route qui lui avait été assignée

        grillé pour grillé, le vieux briscard a pu encore servir pour poser une bombe à retardement dans le camp de la patrouille des castors qui ne plaisent plus au grand Babu

        c’est une opération de déstabilisation dont on ne tardera pas à connaitre la finalité

        et le but n’est sûrement pas la prise de pouvoir par la FI

        mais, comme dans l’histoire Fillon, on ne saura jamais qui est l’état major, ni qui prend en charge le défraiement du franc-tireur


        • Clocel Clocel 12 juin 11:02

          @Séraphin Lampion

          Eu égard ceux qui ont été utilisé pour le faire trébucher, on peut se faire une petite idée.

          « Dis-moi qui tu sers, je te dirai qui je hais ».


        • Lampion Séraphin Lampion 12 juin 13:59

          @Clocel

          Je préfère encore John Lennon :

          “Imagine qu’il n’y ait ni pays, ni religion.” (lien)


        • Clocel Clocel 12 juin 14:12

          @Séraphin Lampion

          Les pays et les religions ne sont des obstacles que pour les serviteurs des ténèbres qui haïssent toutes formes d’organisations qu’ils ne contrôlent pas et qui limitent leurs ambitions.

          Le pauvre Lennon était un peu limité, ses textes, c’était du bullshit pour gauchiste attardés, d’où le succès du personnage.


        • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 12 juin 11:25

          Ah ben pour une fois qu’un élu fout la merde, on ne va pas gâcher notre plaisir même si ça vient de merluche

          Avant il y avait Jean Marie (point de détail, durafour crématoire ...) pour affoler les merdias

          Maintenant c’est Merluchon la nouvelle extrême droite LOL

           smiley


          • Albert123 12 juin 17:46

            @Bendidon

            le « corsaire de la république » (dixit lui même), a joué sa partition de grand méchant diable de la république avec brio, 

            sa fille n’étant pas dotée des même capacités, elle ne peut que concourir au poste suprême de président des couillons de la république, il fallait donc bien trouver une grande gueule pour ramener le mougeon au centre 


          • bernard29 bernard29 12 juin 11:58

            Pensez-vous que l’importante explosion politique actuelle au sein du NPA est une des conséquences de la dérive mélenchonienne ??  voir Le Monde ?

             ce serait catastrophique pour le milieu de l’insoumission révolutionnaire permanente.


            • sylvain sylvain 12 juin 12:27

              Si ça pouvait griller le merluche (spécialité méditéranéenne ) une bonne fois pour toutes ça nous ferait des vacances .

              Peut être que comme ça j’arriverais a voter LFI, jusqu’ici ça passe pas et je pense pas être le seul dans ce cas . Ca pourrait être une aubaine pour elle : soit ça la fait exploser en route, soit ça lui enlève une sacré épine du pied . Peut être que meluche apporte des votes musulmans, surement même, mais il fait fuir la moitié des electeurs potentiels de LFI


              • Fergus Fergus 12 juin 17:34

                Bonjour, sylvain

                Mélenchon n’a effectivement pas compris qu’un bon score de LFI passe par un positionnement modéré de nature à élargir la base en attirant les ex-socialistes. C’est grosso modo ce qui s’est passé en 2017, d’où l’excellent score de Mélenchon. Depuis, il est revenu sur des positions nettement plus radicales, pour ne pas dire sectaires, et ô combien douteuses dans le rapport aux musulmans intégristes ! Ce discours plait à un noyau dur de militants, mais à l’évidence il fait fuir les électeurs modérés de 2017. Les dérapages de nature complotiste que Mélenchon nous a servis sont un nouveau coup porté à la candidature LFI, hélas !


              • sylvain sylvain 13 juin 12:40

                @Fergus
                Je ne sais pas si il a compris ça ou pas, mais il ne le met effectivement pas en place .
                Melenchon est un vrai animal politique, il fait de la politique avec un tout petit p, du populisme dans le mauvais sens du terme . C’est le seul a faire ça a LFI et ça le rend en quelque sorte indispensable


              • simir simir 14 juin 08:38

                @Fergus
                Les modérés on a pas besoin d’eux et il y en aura de moins en moins.
                Voir ce qui s’est passé avec les gillets jaunes.
                les modérés vont chez Macron.
                Il a compris qu’on ne fait rien avec ces gens là les ex-socialo, vous me faites bien marrer avec ces pitres.
                Il y a compris que les abstentionnistes sont ceux qu’il faut gagner et c’est avec du « dur » qu’il les ramènera aux urnes.



                • zygzornifle zygzornifle 12 juin 13:36

                  Il est écrit a l’avance que Méluche et son parti vont rejoindre le PS en bas de l’échelle, même Dupont Saignant va passer devant et cela sans rien faire ...


                  • Albert123 12 juin 15:53

                    @zygzornifle

                    a ce rythme là même asselineau peut battre le score de melenchon en 2022.


                  • mmbbb 12 juin 13:57

                    Il part tôt dans la course, le Merluche , il faut qu il tienne un an ! 


                    • Albert123 12 juin 16:23

                      @mmbbb

                      son budget pressing va exploser avec toutes les attaques de farine en cours et à venir


                    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 12 juin 16:48

                      Les attentats ne sont certes pas écrit à l’avance mais on ne peut pas dire non plus qu’ils soient le fait de circonstances hasardeuses.

                      Depuis que l’Occident a officiellement déclaré la guerre contre le terrorisme au lendemain des attentats du WTC, rien n’a été fait pour l’endiguer. Bien au contraire la peur du terrorisme entretenu depuis 20 ans a rendu de grands services à des gouvernements économiquement impuissant, saisissant l’opportunité pour se poser en protecteur de la nation.

                      La mascarade sanitaire n’est finalement que le prolongement de cet tendance ou l’apparence, l’illusion et le mensonge ont définitivement balayé le peu de cohérence et d’équité qu’il restait.

                      Tout ceux qui résistent à cet folie d’une élite qui a décidé de mener une guerre total pour sa survie sont vilenpidés systématiquement en utilisant le mot « complotisme » à la sauce. Vous n’avez plus d’autre choix que de vous soumettre en se satisfaisant d’une opposition de façade résolument inoffensive ou de continuer le combat dans l’isolement « no grata » des canaux d’informations.   


                      • Fergus Fergus 12 juin 17:21

                        Bonjour, Laurent

                        Une fois n’est pas coutume, je souscris très largement à votre analyse, ce qui me navre profondément, moins pour Mélenchon dont je pensais qu’il est un très mauvais choix de candidat pour 2022 que pour les caciques de LFI, qui rament dans le déni pour tenter de lui sauver la mise. C’est pathétique car cela semble augurer un naufrage !


                        • Laulau Laulau 12 juin 19:37

                          @Fergus
                          Quel déni ? Parce que vous gobez la fable du Mélenchon complotiste.Mélenchon parle trop mais on s’ingénie à lui faire dire ce qu’il ne dit pas. Et vous verrez qu’avant le présidentielle il y aura une « affaire », pas besoin de complot pour ça, il suffit de sélectionner un fait divers et de le faire monter en mayonnaise par les média. Quand TOUTES les chaînes d’info font la promotion de Macron et Le Pen, pourquoi se gêner ? Le moindre assassinat fera l’affaire, il suffira que l’accusé soit musulman, et de trouver un islamiste dans sa parentelle.
                          Quant à l’islamo-gauchisme fantasmagorique de Mélenchon il n’existe que par ces media qui par ailleurs ne s’intéresse pas trop au judéo-lepenisme (de gauche) de Raphaël Enthoven. 


                        • Fergus Fergus 13 juin 08:23

                          Bonjour, Laulau

                          Ce qui est « complotiste » n’est évidemment pas de constater  hélas !  que des évènements dramatiques sont instrumentalisés à des fins politiques en période de campagne, mais de formuler le propos de manière telle que l’on puisse en venir à soupçonner l’instigation de la commission de ces actes par le « système », autrement dit par le pouvoir en place.
                          C’est cela qui a justifié le rejet unanime par la classe politique, tous bords confondus, à la seule exception des caciques LFI, de l’intervention de Mélenchon.
                          A mes yeux, JLM est, après ce nouveau grave dérapage, disqualifié. Dès lors, les militants de La France Insoumise gagneraient à le remplacer comme candidat du mouvement.


                        • chantecler chantecler 13 juin 08:29

                          @Laulau
                          Absolument .


                        • Aristide Aristide 13 juin 09:07

                          @Fergus

                          Vous voyez dans quelle secte vous êtes tombé.

                          Mélenchon n’a pas dénoncé l’instrumentalisation. Il a formulé volontairement cette idiotie, à laquelle d’ailleurs il ne croit pas. Il s’agit simplement de basse stratégie électorale en flattant ici et là pour récolter des voix.

                          Sur cette affaire, vous devriez vous interroger, non pas sur le fond, vous analysez correctement les propos de Mélenchon mais plutôt sur le fonctionnement de LFI. Ce comportement sectaire des Autain, Quatennens, ... en service commandé pour essayer de rétablir une vérité alternative du chef.

                          Je croyais que cette notion de vérité alternative ne pourrait contaminer nos dirigeants, visiblement cette manipulation trumpienne trouve un écho à LFI ... et chez quelques afficionados de ce lieu ...


                        • Laulau Laulau 13 juin 17:21

                          @Fergus
                          mais de formuler le propos de manière telle que l’on puisse en venir à soupçonner l’instigation de la commission de ces actes par le « système », autrement dit par le pouvoir en place.


                          Ben voyons ! Quand vous traversez un champ de mine, si vous sautez c’est de votre faute et pas de ceux qui posent les mines. On lui fait dire ce qu’il ne dit pas, mais c’est de sa faute. Et tout ça, d’après vous, c’est parce que Mélenchon n’était pas le meilleur candidat, parce que si c’était un autre le media lui ferait des cadeaux, pas vrai ? Mon pauvre Fergus !


                        • Fergus Fergus 13 juin 18:05

                          @ Laulau

                          Un autre que Mélenchon n’aurait probablement pas tenu de propos aussi scandaleusement ambigus ! Ouvrez les yeux !!!


                        • Fergus Fergus 13 juin 18:09

                          Cela dit, il ne faut pas se faire d’illusions : il ne pourra pas y avoir de qualification pour le 2e tour sans une large alliance de gauche sur une plateforme commune. Croire le contraire, c’est se voiler la face ! Ou se contenter d’une candidature de témoignage qui ne changera strictement rien à la gouvernance du pays.


                        • simir simir 14 juin 08:52

                          @Fergus
                          Une alliance de gauche ? Avec des Roussel ou le PS qui participent à une manif de syndicats factieux, devant l’assemblée et contre la justice.

                          Et puis imaginez comme ce serait croustillant une réunion pour le programme : « Madame El Khomry vous avec cassé le code du travail, êtres vous prête à revenir en arrière ? »
                          « Messieurs du PS au parlement européen vous avez voté un texte qui assimile le communisme et l’URSS au nazisme » Avez vous oublié les 25 millions de morts et ce que disait De Gaulle à propos de la défaite des nazis ?

                          Un rassemblement de logos, c’est bon pour les gogos.
                          En tout cas moi je ne veux pas entendre parler de PS, j’ai assez souffert dans ma carrière des privatisations Jospin avec l’accord du PCF.


                        • Fergus Fergus 14 juin 17:57

                          Bonjour, simir

                          Qui a parlé du PS néolibéral Hollando-vallsiste ???


                        • troletbuse troletbuse 14 juin 19:05

                          @Fergus
                          Depuis que vous vous êtes fait faire une piscine, on ne vous voit plus beaucoup.
                          Faudrait inviter Nono qui a presque disparu  smiley


                        • bertin 12 juin 19:20

                          Le terrorisme profite au fascisme, c’est su au moins depuis l’attentat du Reichstag en 1933. Nier ce fait c’est se condamner à subit une nouvelle fois les manigances fascistes sans pouvoir réagir. Au sein du fascisme, la souche sioniste est particulièrement virulente...

                          https://fascismeetislamophobie.wordpress.com/2021/05/15/sionisme-et-repression-secrete/


                          • devphil30 devphil30 13 juin 06:07

                            LFI est dans une impasse électorale , son socle électoral fond par la disparation des ouvriers , le renoncement des classes populaires à voter et le transfert d’une partie de son électoral vers le RN.

                            La droite est plus mobilisée et plus forte en France depuis 25 ans donc les forces de gauche se replient et votent moins par lassitude et renoncement.

                            Mélenchon arrive à la fin de son parcours politique et il joue probablement sa dernière présidentielle car il va droit à un échec cuisant qui va induire une remise en question de sa personne et il n’est plus jeune , d’autres plus subtil prendront sa place mais le constat est identique , les forces de gauche sont inexistantes. 


                            • troletbuse troletbuse 13 juin 09:00

                              Melenchon a ete enfarine hier. On attend l’indignation de ceux qui se disent LFIstes

                              La politique devient interessante :claque dans la gueule, enfarinage ou enfarinement, nom d’oiseaux, que du bonheur !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité