• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quatre ans après, que sont devenus les ex-Fralib ?

Quatre ans après, que sont devenus les ex-Fralib ?

Le 11 février 2016, je publiais un article intitulé « 1336 » ou le renouveau des « Fralib ». Ce texte était consacré à la lutte exemplaire qui a été engagée, et au final gagnée, par les ouvriers de FRALIB contre le groupe néerlandais d’agro-alimentaire UNILEVER. Quatre ans après ce mémorable bras de fer, où en sont les 58 ouvriers qui se sont associés pour créer leur propre structure autogérée, la société coopérative ouvrière SCOP TI  ?

JPEG - 191.3 ko
La nouvelle gamme SCOP TI

1336, autrement dit 3 ans et 124 jours, c’est le temps qu’a duré l’occupation de leur usine par les ouvriers de Fralib pour maintenir à Gémenos (Bouches-du-Rhône) l’activité de production de thés et de tisanes des marques Lipton et Éléphant. Un conflit initié le 28 septembre 2010. Ce jour-là, le propriétaire de ces marques, le groupe néerlandais Unilever, annonçait – malgré un bénéfice de près de… 5 milliards d’euros ! – la fermeture définitive du site provençal. Une décision qui condamnait du même coup 182 emplois. C’était compter sans la détermination et la pugnacité de ces femmes et de ces hommes, bien décidés à pérenniser le site, à l’image du groupe d’irréductibles qui, refusant les indemnisations dérisoires et les départs vers d’autres sites, est allé au bout de ce combat du pot de terre contre le pot de fer.

Le 26 mai 2014, l’accord de fin de conflit était signé par les dirigeants d’Unilever, déstabilisés par la pugnacité des ouvriers en lutte. Le groupe néerlandais cédait quasiment sur tous les points : 1) outre les indemnités légales de préjudice, il octroyait 100 000 euros à chacun des 76 salariés encore en lutte ; 2) il acceptait de vendre les machines – d’une valeur d’environ 7 millions – pour 1 euro symbolique ; 3) il s’engageait à remettre en état l’outil de production ; 4) il versait une provision de 1,5 million d’euros en vue d’alimenter le fonds de roulement du projet de SCOP. Au total, Unilever avait lâché 19,3 millions d’euros en versements divers ou en cession de valeurs comptables industrielles.

Le 26 mai 2015, un an jour pour jour après la capitulation d’Unilever, les 58 fondateurs de SCOP TI (Société coopérative ouvrière provençale de thés et infusions) présentaient aux médias les deux marques de l’entreprise : « 1336 », en hommage à la longue lutte des ex-Fralib, et « SCOP TI », l’une destinée aux différentes enseignes de la grande distribution, l’autre aux magasins bio (Biocoop, Naturalia, La Vie Claire) et lieux de vente alternatifs. Après le temps des actionnaires, complètement déconnectés de la vie des employés de Fralib, était venu le temps des « sociétaires ouvriers » ! Dès le 25 septembre 2015, les nouveaux associés commençaient à distribuer localement leur propre production de thés et d’infusions.

Une nouvelle aventure, exaltante mais pleine d’incertitudes, venait de débuter pour les associés de SCOP TI qui avaient investi leur indemnité dans ce projet industriel. Quatre ans après le lancement de la société, les résultats de vente des deux marques de la coopérative restent malheureusement en deçà des objectifs de 2015 malgré une augmentation régulière de la production. « Il faudrait vendre entre 90 et 100 tonnes pour être serein », confiait en décembre 2018 au quotidien La Provence Olivier Leberquier, président de SCOP TI. Or, l’usine de Gémenos n’atteint pas les 50 tonnes annuelles de thés et infusions maison. Par chance, la société produit « 136 tonnes pour cinq acteurs de la distribution qui ont des marques de thé ou d'infusions mais qui n'ont pas d'usine. »

Le salut actuel réside donc plus dans cette sous-traitance que dans la vente des produits maison qui restent pénalisés par leur absence de référencement en de nombreux lieux du territoire. Ce que confirme M. Leberquier, là encore au journal La Provence : « Il nous manque aujourd'hui des lieux de distribution. Beaucoup de gens ne nous trouvent pas en grandes surfaces. »

Qu’à cela ne tienne, les associés de l’entreprise viennent d’ajouter, avec toujours la même exigence de qualité basée sur des arômes naturels, 5 nouvelles saveurs à leur gamme, ce qui porte le nombre des thés et infusions à 22 pour la marque 1336 et à 9 pour la marque SCOP TI. Une gamme dont le packaging a de surcroît été modifié pour séduire plus largement les réseaux de distribution et conquérir de nouveaux publics. Outre les circuits de distribution commerciaux traditionnels, les produits 1336 et SCOP TI sont désormais également en vente sur un site internet : boutique.fraliberthe.fr. Avis aux amateurs !

L’épopée de ces femmes et de ces hommes ordinaires qui se sont opposés avec une si belle détermination à la puissance de la multinationale Unilever a été mise en scène en 2017 dans un spectacle écrit et joué – avec beaucoup de talent – par le comédien Philippe Durand : « 1336 (paroles de Fralibs) » (extrait). Voici ce qu’en disait l’auteur en mai 2018 sur le site de Contretemps : lien. Ce spectacle est toujours en tournée en 2019. S’il est programmé près de chez vous, ne le manquez pas. En cette période de conflit social permanent, trop souvent caractérisée par le cynisme des oligarques et la servilité des gouvernants, cette lutte moderne de David contre Goliath fait chaud au cœur !

Souhaitons longue vie à SCOP TI !


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Staniszewski Staniszewski 19 avril 12:25

    Ceci est un bel exemple d’une victoire des salariés sur ce que appelle, pour faire court : la Malhonnêteté civilisationnelle. Dont le portrait je dresse dans mon article-lettre ouverte : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-aux-citoyens-de-214180 .

    Ce bel exemple d’une victoire du bien sur le mal est, malheureusement, une perle bien rare dans la réalité d’aujourd’hui. La réalité qui, sauf un miracle, n’annonce qu’une avenir noir pour notre avenir proche ainsi que pour celui des générations à venir.

    cordialement
    Staniszewski


    • Fergus Fergus 19 avril 15:21

      Bonjour, Staniszewski

      Cet article m’avait échappé. Merci pour le lien !

      Oui, il s’agit là d’une « belle victoire des salariés ». Croisons les doigts pour que leur SCOP puisse  et le plus tôt sera le mieux  réussir à équilibrer ses comptes sur ses propres productions !


    • Staniszewski Staniszewski 19 avril 16:46

      @Fergus

      C’est aussi ce que je leur souhaite.

      Et pour la vision plus profonde du fonctionnement du notre système ...

      Il est fondé sur de mauvaises bases. Mais c’est un sujet un petit peu trop

      complexe..., selon moi, pour y trancher par les biais

      de courts post(s)commentaires...

      Cordialement


    • Fergus Fergus 19 avril 19:29

      @ Staniszewski

      « c’est un sujet un petit peu trop complexe..., selon moi, pour y trancher par les biais de courts post(s)—commentaires... »


      C’est vrai. Mais peut-être sous la forme d’une série d’articles...


      Cdlt




    • perlseb 19 avril 12:41

      Où est l’espoir dans le cas présent ?

      Que des ouvriers soient heureux de devenir patrons ?

      Si j’ai bien compris, ils sont tous actuellement actionnaires à part relativement égales.

      Si l’entreprise marche, certains revendront leur part (par exemple lors de leur départ à la retraite) et ne va-t-on pas assister à la naissance d’une banale entreprise ?

      Au contraire, si cette entreprise ne marche pas, et que le dépôt de bilan devient obligatoire, ils seront peut-être dans une situation pire qu’avec Unilever (ils ne pourront pas se verser d’indemnités et leur capital aura été annulé).

      En somme, tout le monde veut être calife à la place du calife, et c’est pour cela que le capitalisme a de beaux jours devant lui. Les gens ne critiquent pas le système injuste, ils veulent juste en profiter. Et ce n’est pas porteur d’espoir, malheureusement.

      C’est à la monnaie et à la propriété (rentes injustes) qu’il faut s’attaquer. Compter sur le fait qu’une affaire collective marche pour pouvoir travailler et être à la rue dans le cas contraire est complètement idiot, en fin de compte. On doit travailler en fonction de la demande, et si quelque chose est moins demandé, on réaffecte les personnes à ce qui est plus demandé, ou on travaille moins si la demande globale baisse. C’est absolument évident : sans la segmentation par les entreprises, la sécurité par le partage et la réaffectation immédiate serait automatique. Il faudrait quand même penser à avantager les plus mobiles.


      • Fergus Fergus 19 avril 15:26

        Bonjour, perlseb

        « En somme, tout le monde veut être calife à la place du calife »

        Ce n’était pas l’objectif. Ces ouvriers montrent qu’ils peuvent faire tourner une entreprise par leurs propres moyens, et leur objectif n’a rien de capitaliste. C’est le cas d’environ 3000 SCOP en France.

        Tous les anciens ouvriers de Fralib n’ont pas fait le même choix : 58 sont devenus associés, 44 ont choisi de rester des ouvriers, les autres sont partis vers d’autres horizons.


      • perlseb 19 avril 17:15

        Bonjour, Fergus
        Il y a 2 écueils.

        Le premier, pour cette SCOP, c’est que les centrales d’achat vont faire pression sur elle ... en n’achetant pas ses produits. Un peu comme si un éleveur de poulets voulait vendre sa production lui-même à Rungis : personne ne lui achèterait sauf à la date limite où il céderait tous ses poulets à une valeur inférieure à celle qu’ils lui ont coûté (à Rungis, on appelle ces intermédiaires « indispensables » les « requins » qui ne vivent que sur la marge qu’ils se font sur les producteurs réels, à la manière des centrales d’achat).

        Le deuxième écueil est sur le long terme. Le capitalisme ne date pas d’hier. Et c’est la rente sur le long terme qui fabrique les multi-milliardaires (pas leur génie, pitié !). Si cette SCOP marche bien, voire très bien, elle va finir par rendre les actionnaires principaux bien plus riches. Dans une SCOP, les dividendes et les « réserves » (augmentation des fonds propres) avantagent les plus gros actionnaires ... comme dans toute entreprise. De plus, si une SCOP a des règles qui la rende moins injuste qu’une entreprise lambda, elle ne restera pas forcément SCOP indéfiniment. Tout dépendra de la volonté des derniers actionnaires nécessaires pour qu’elle puisse garder son statut. On a eu un phénomène identique avec les mutuelles qui n’ont aujourd’hui pour la plupart que le nom (par exemple, la mutuelle de Bretagne a permis à une certaine prostituée de se voir offrir un immeuble sans aucun apport grâce à un certain Richard Ferrand et ... aux paiements des cotisations des adhérents croyant ne payer que la somme strictement nécessaire pour être assuré, les pauvres !).

        Les lois sont écrites pour permettre le vol. Et elles sont conçues pour avantager ceux qui ont le plus volé avant (les banques ne prêtent qu’aux riches). La seule question : est-ce que l’on préfère un système injuste pour avoir l’espoir d’arnaquer un jour les autres (dans ce cas, inutile de changer le système en place) ou est-ce que c’est l’injustice que l’on veut supprimer ? Dans ce dernier cas, seul le travail réel doit être rémunéré (pas de propriété possible). Mais il est vrai que le fait de ne pas pouvoir voler les autres en démotive beaucoup. Et c’est ça le fond du problème.


      • Trelawney Trelawney 19 avril 18:14

        @perlseb
        Comment dire autant de connerie en aussi peu de mots !
        Le premier, pour cette SCOP, c’est que les centrales d’achat vont faire pression sur elle ... en n’achetant pas ses produits. 
        Pour le coup c’est raté, car la plus grande centrale d’achat (Auchan SuperU) achete et distribue les produits.
        De plus cette SCOOP travaille pour Leclerc et autre avec des produits de la marque du distributeur.

        Et c’est la rente sur le long terme qui fabrique les multi-milliardaires 
        numéro 1 Jeff Bezos. Son père l’abandonne à sa naissance. Sa mère alors mineur épouse un immigré Cubain Miguel Bezos qui l’adopte. Pour ce qui est de la rente et de l’héritage on repassera
        numéro 2 Bill gates : Famille riche avec un père avocat et une mère directrice de banque pour une association d’aide à but non lucratif.
        numéro 3 : Warren Buffet : Père courtier en bourse à Omaha, mère au foyer et grand père épicier dans la même ville
        numéro 4 : bernard Arnault. Père entrepreneur en bâtiment et patron de la société Savinel qui construisait des maisons dans le nord de la France
        numéro 5 :  Carlos Slim Helu, fils de parent migrant libanais qui ont fuit vers le Mexique et on fait fortune là bas. Il est méxicain et c’est lui l’héritier
        numéro 6 : Armando Ortega, fils de cheminot espagnol qui abandonne l’école à 13 ans pour être coursier dans un magasin de textile (la vérité si je mens). Plus tard il crée la marque Zara
        numéro 7 : Larry Elisson, père inconnu, mère mineur vivant chez son oncle et sa tante qui sont des migrants russes
        Numéro 8 mark Zuckerberg, parents médecins 
        On peut encore continuer longtemps comme cela pour comprendre que les grosses fortunes proviennent le la capacité d’entreprendre de ceux qui les possèdent et certainement pas des héritages

        Les lois sont écrites pour permettre le vol.
        le vol de quoi ? 


      • perlseb 19 avril 21:31

        @Trelawney
        Pour le coup c’est raté, car la plus grande centrale d’achat (Auchan SuperU) achete et distribue les produits.
        De plus cette SCOOP travaille pour Leclerc et autre avec des produits de la marque du distributeur.

        J’avais lu un article sur la SCOP (en lien dans les commentaires, car je lis aussi les commentaires des autres) qui indiquait que la marque n’était pas vraiment reconnu et qu’on achetait moins de sachets qu’avant la cession aux salariés (marque « éléphant » avant). Bon, si ça a changé depuis, ou si l’article était un tissu de mensonges, je m’en fiche. Ce que je tentais d’expliquer, c’est que les prix se forment avec la loi de l’offre et de la demande qui est complètement trafiquée par ceux qui ont les moyens de la trafiquer. Certains travaillent sans compter leurs heures et ne s’en sortent pas, d’autres n’ont qu’à se faufiler entre les producteurs et les consommateur, et deviennent millionnaires en prenant un pourcentage sur le volume.

        Pour tous les exemples que vous citez, on peut constater, que la pyramide de gens volés (car c’est le terme) est très large. Jeff Bezos ou Bill Gates vendent à la Terre entière (à la terre solvable du moins). Donc plus vous exploitez de monde, moins vous avez besoin de temps pour vous enrichir.

        Si vous considérez que ces gens ont du mérite, tant mieux pour vous. Je les prends pour des psychopathes, et je comprends que seuls des psychopathes peuvent chercher à posséder le monde ou à le diriger. Les méthodes utilisées par ces gens pour augmenter leur profit sont violentes. Si eux s’enrichissent, c’est que beaucoup d’autres font faillites ou réduisent leur voilure en perdant des parts de marché. Mais l’histoire est belle quand on ne parle que des vainqueurs.
        Vous avez citez Bill Gates : c’est un nain en informatique. Dites-moi pourquoi un bon informaticien comme Richard M. Stallman n’est pas milliardaire ? Parce qu’il n’est pas psychopathe, parce qu’il a une autre vision que le profit et la soumission des autres.

        Les lois sont écrites pour permettre le vol.
        le vol de quoi ? 

        Si vous pensez que gagner 1000 fois plus que d’autres peut être justifié, alors tant mieux pour vous. J’espère que c’est votre cas, ou que vous êtes récompensé de votre larbinisme.
        J’affirme que si on mettait tous les « génies » entre eux, et uniquement entre eux, ils ne pourraient pas accumuler des milliers de vie d’heures de travail en une seule vie de génie.
        Et je ne crois pas au progrès technique pour résoudre les problèmes sociaux : nous avons les moyens techniques de n’avoir aucun SDF en France, et pourtant, il y en a. Ce sont donc bien les lois qu’il faut changer.

        Dites-moi pourquoi Mercure est le dieu du commerce ET des voleurs. Tous les riches que vous citez sont, de façon indiscutable, de très bons « commerciaux ».


      • Trelawney Trelawney 20 avril 07:16

        @perlseb
        Vous vous perdez en conjecture. L’argent a été inventé pour éviter que les humains s’entre-tuent pour avoir de la nourriture. L’argent est un outil d’échange et à partir de ce constat, vous comprenez que l’économie n’est pas maîtrisable et dépend uniquement de l’égoïsme humain.
        Ca crée forcément des déséquilibre et injustice. Mais la vie fonctionne comme cela et l’humain ne peut pas la changer.

        Pour ce qui est de Bill Gates et de ce qui a fait sa fortune, à savoir Windows. Imaginez le monde sans Windows et ces bugs à répétition. On aurait certainement des systèmes d’exploitation similaires comme celui d’Apple mais trés certainement avec des ordinateur à 2000 euros minimum. Rien n’est bon et rien n’est mauvais, mais tout le monde bénéficient d’une situation qui permet à tout le monde d’utiliser son propre ordinateur et dont une des résultantes est la fortune de Bill Gates.

        Ford a fait fortune, lorsqu’il a décidé de construire des voitures simples pour les paysans des campagnes au lieu des riches nababs des villes. Qui en a bénéficé ?


      • foufouille foufouille 20 avril 07:48

        @Trelawney

        non, sans windaube, il existe et a existé un tas d’OS. un mac est juste plus solide comme des tas de PC à 2000€. il existe aussi des ordi beaucoup plus comme les stations de travail etc.


      • chantecler chantecler 20 avril 08:02

        @Trelawney
        Qui en a bénéficé ?

        Euh,
        Adolf ?


      • perlseb 20 avril 11:54

        @Trelawney
        L’argent a été inventé pour éviter que les humains s’entretuent [...]
        N’est-ce pas plutôt l’inverse : « L’argent a été inventé pour nous donner une raison supplémentaire de s’entretuer » ? Il est triste que l’humain soit capable de fabriquer des composants électroniques à l’échelle nanométrique que nous utilisons pour communiquer à travers ce forum, mais que notre seul moyen d’échanger les objets et services soit une version à peine modifiée du souk arabe. Car c’est cela la loi de l’offre et la demande, la règle de formation des prix. L’argent, les marques, les emballages colorés, la publicité, le commerce (profit sur l’échange), les entrepreneurs individuels, tout cela devrait disparaître dans une société démocratique. Mais les échanges, c’est un peu comme la politique : si on s’en remet à des intermédiaires, alors l’arnaque n’a aucune limite.

        Personnellement, je suis sous Debian GNU Linux. Bill Gates est surtout responsable d’une pollution monumentale par obsolescence programmée : des belles machines qui n’ont aucun problème matériel sont envoyées à la casse parce qu’elles sont de plus en plus lentes, attrapent un virus, et tout cela à cause de Windows. Quand je dis à la casse, ça veut dire dans des décharges en plein air en Afrique (Ghana ou autre).

        Les entrepreneurs, ce sont des joueurs de tennis : il y a des millions de gens sur Terre qui ont plein d’idées, mais on ne peut pas tous les réaliser, c’est mathématique. Pour le tennis, on ne voit à la télé que ceux qui gagnent grassement leur vie avec, mais on ne parlera jamais des milliers de jeunes qui ont perdu leur temps en espérant en faire un gagne-pain.
        En somme, les 2 grandes différences entre un entrepreneur et un individu lambda , ce sont la chance et l’absence totale de scrupules.

        Et à supposer que certains entrepreneurs soient réellement géniaux, et bien pourquoi le système humain ajouterait de l’inégalité à l’inégalité naturelle ? Pourquoi avantager quelqu’un que la nature a par ailleurs déjà avantagé ? Qu’on les laisse profiter de leur don, mais qu’on soit conscient que sans les médiocres qui les nourrissent, leur valeur serait inexploitée. Donc le gain ne peut être que collectif.


      • wpjo 22 avril 05:31

        @Trelawney

        - Jeff Bezos . ses employés gagnent une misère

        - Bill Gates : riche parce qu’il a créé sa société en baissant IBML

        - Warren Buffet : hedge funds ?

        - Bernard Arnault paie au Smic les employés qui fabriquent ses Hermès

        - Carlos Slim : roi de la magouille et des pots de vins.

        - Armando Ortega : Zara produit ses vêtements au Bangladesh parce que c’est l’endroit au monde où les salaires sont les plus bas eu monde

        - Larry Elisson : ?

        - Mark Zuckerberg : a lancé son facebook en copiant la base de données de son université - pratique illégale

        Les lois sont écrites pour permettre le vol.
        le vol de quoi ? 


      • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 12:54

        Vision très angélique mais contredite par les chiffres :

        -à fin 2017 la quarantaine de salariés ( sur 122 ) qui ont investi avaient déjà cumulé des pertes d’environ 2,5 millions d’euros

        https://www.societe.com/societe/societe-cooperative-ouvriere-provencale-de-thes-et-infusions-805019791.html

        Bien que leur outil de production ne leur ait coûté qu’1 euro alors qu’il figurait pour 7 millions d’euros au bilan d’Unilever

        -courant 2017 ils avaient déjà lancé un appel au secours et cherché sans grand succès un financement participatif pour faire face à leurs besoins de trésorerie

        Les chiffres 2018 ne sont pas encore connu mais tout porte à croire que sauf à redresser rapidement la barre ils vont se retrouver de nouveau rapidement à la fois au tribunal de commerce et à Pôle Emploi...

        En attendant , les seuls bénéficiaires sont les grands distributeurs qui ont trouvé un sous-traitant à pressurer

        Et Unilever ( Lipton ) détient toujours 45 % du marché

        http://www.leparisien.fr/economie/la-scop-des-ex-fralib-boit-la-tasse-04-08-2017-7174560.php


        • Trelawney Trelawney 19 avril 15:39

          @Sharpshooter - Snoopy86
          Je ne vois rien d’alarmant dans leur bilan.
          Au bout d’une seconde année d’exercice, leur CA augmente de 64% et bien sur les dettes fournisseurs suivent forcément la progression du CA.
          C’est vrai qu’ils ont besoin d’un fond de roulement un peu plus important.

          Maintenant il faut voir comment sont distribués leurs produits. Dans le nord ils sont distribués par le groupe Auchan et trop peu de magasins. C’est peut être là que ça pose problème.

          ce type de produit se vend trés bien dans des magasins comme Palai des thés ou dans le même genre. ils devraient se rapprocher de ce style de ventes


        • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 15:54

          @Trelawney

          Le C.A. augmente peut-être mais la perte d’exploitation de l’exercice est de plus de 700.000 euros
          La valeur ajoutée est dérisoire ( moins de 7% du C.A. ) 
          Il leur faut à l’évidence améliorer et leur chiffre et leurs marges
          Je vois mal comment améliorer ces marges en étant sous-traitant des marques de distributeur ...
          Espérons pour eux que leur tentative de diversification et de montée en gamme réussisse, mais j’ai peur qu’il soit un peu tard.


        • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 16:05

          @Positronique

          Non, non
          Ce qui coûte cher ce sont les consultants : Fergus en RH, Cabanel en économies d’énergie et le 421 en marketing ( aérien smiley )


        • Fergus Fergus 19 avril 17:25

          Bonjour, Trelawney

          L’entreprise sera viable le jour où elle sera mieux distribuée, tout le challenge de SCOP TI est là. Mais en attendant, rien n’est irrémédiablement perdu. 


        • Fergus Fergus 19 avril 17:31

          Bonjour, Sharpshooter - Snoopy86

          « Je vois mal comment améliorer ces marges en étant sous-traitant des marques de distributeur »

          C’est bien pourquoi ils s’efforcent de se faire référencer par de nouvelles enseignes, notamment dans l’optique d’une distribution dans les régions où ils sont encore absents. C’est un vrai défi car ils n’ont évidemment pas affaire à des philanthropes. 

          « j’ai peur qu’il soit un peu tard »

          Je croise les doigts pour que cela ne soit pas le cas !


        • Trelawney Trelawney 19 avril 17:40

          @Sharpshooter - Snoopy86
          La valeur ajoutée est dérisoire ( moins de 7% du C.A. ) 
          C’est parce qu’ils ne font pas assez de chiffre d’affaire par rapport à la taille de l’entreprise. Le jour où ils seront à 5 millions, ils augmenteront ce ratio. Leur produit n’est pas mal vendu, mais peu vendu.
          Je ne comprend pas trop pourquoi les Aldi Lidl Intermarché ne s’intéressent pas à eux. Ces trois là vantent le local


        • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 17:54

          @Trelawney

          Désolé , mais 7% de valeur ajoutée c’est d’abord le signe que le produit est MAL vendu ... ou alors ils ont un énorme problème de production.

          Et ce produit est probablement mal vendu parce qu’ils n’ont pas de marque à la différence de leurs anciens actionnaires.

          Revoyez vos bases !


        • Trelawney Trelawney 20 avril 06:58

          @Sharpshooter - Snoopy86
          ils ont un énorme problème de production.
          Exact, ils font 3 millions d’euros de CA avec un outil qui est prévu pour 5, donc forcément les 2 millions manquant se retrouvent dans les couts de production, car il faut quand même payer les salaires, l’électricité et l’entretien, la location du bâtiment etc.
          Il leur faut vendre plus pour produire plus. Car le prix du marché reste le prix du marché

          Pour ce qui est de la valeur ajoutée on peut faire un parallèle avec les constructeurs de voitures où la marque la plus rentable est Suzuki à 12 % puis Mercedes et BMW 11% et Toyota 9%. Les deux marques françaises comme VW ne dépassent jamais 7%. Mais on est sur des plus gros volumes


        • Staniszewski Staniszewski 19 avril 14:36

          @ : Sharpshooter - Snoopy86 


          Je suis impressionné par les informations que vous nous donnez. Grâce à vous, si elles sont justes et naturellement, je n’ai aucune raison de soupçonner le contraire, grâce à vous, nous avons une bonne vision, fidèle de la réalité, (et relativement à jour), de la station des salariés de Fralib.

           

          Voilà pour le côté positif.

           

          Sur le fond, cette affaire n’est qu’une, de toute une panoplie, des cas similaires, qui selon moi relèvent un grand malaise et un défaut fondamental du système économique (ou plutôt d’un pseudo système économique...) - qui actuellement est le nôtre…

           

          Plus amplement, je m’exprime sur le sujet par le biais de mon article-lettre ouverte :

          https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-aux-citoyens-de-214180


          • Surya Surya 19 avril 18:37

            Bonjour Fergus,

            Je sujis allée voir le site sur lequel ils vendent leurs produits et je ne pourrai pas leur commander quoi que ce soit car d’une part ils précisent dans leurs CGV qu’ils ne vendent que sur le « territoire » (je suppose qu’ils veulent dire la France, et peut-être même la France métropolitaine) et non à l’étranger, et deuxièmement ils n’acceptent pas Paypal, ce qui se comprend vus les frais que ceux ci prélèvent sur les transactions, mais pas compréhensible quand on voit la simplicité pour le proposer comme moyen de paiement sur un site internet, et le fait que cela rassure de nombreux acheteurs de pouvoir utiliser ce moyen de paiement et non une carte de crédit. Ajouter Paypal leur permettrait d’augmenter leur clientèle je pense. Sans vouloir faire de la pub à Paypal, il me semble que c’est devenu incontournable de le proposer sur un site marchand. 

            Mais comme j’ai envie de les soutenir, il faudra donc que j’attende mon prochain passage à Paris pour acheter leurs produits (on choisira la gamme bio dans les magasins dédiés).

            Bon week end  smiley


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 18:45

              @Surya

              Je suis allé aussi voir leur site
              Pas très pro
              Exemple : le nombre de sachets par boîte n’est pas indiqué smiley


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 19 avril 18:50

              Au temps pour moi, il figure en bas de page


            • Surya Surya 19 avril 19:27

              @Sharpshooter - Snoopy86

              Pas grave, l’erreur est humaine, mais votre erreur est finalement une bonne chose parce que si vous avez eu du mal à trouver l’info c’est peut être qu’elle n’est pas si apparente que ça , et qu’ils devraient donc la mettre plus en évidence.

              Mais vous avez raison sur le fait qu’il y a des choses à améliorer sur leur site. Par exemple, autre chose qu’ils devraient mettre plus en évidence, mais cette fois c’est sur leurs photos, c’est le logo AB pour montrer qu’il s’agit d’un produit bio. Par exemple sur cette page, ils présentent trois paquets, pas très bien présentés en plus, et le logo bio AB se devine seulement, un peu caché, sur celui du milieu, mais ne se voit pas de façon ostensible.

              De plus, envoyer les produits en 2 jours ouvrés au lieu d’un seul, c’est trop long de nos jours, parce que le problème c’est que les consommateurs sont de plus en plus exigents.

              J’aime pas l’idée de les critiquer, ça me met un peu mal à l’aise, c’est un peu facile de faire ça, mais il ne faut pas qu’ils oublient qu’ils s’addressent malgré tout à des consommateurs, et qu’ils ont une sacré concurrence à laquelle ils doivent faire face, avec des sites qui expédient la commande le jour même où elle a été prise, par exemple.


            • Surya Surya 19 avril 19:35

              @Sharpshooter - Snoopy86

              Mine de rien, vous n’avez pas tort : je vois dans les caractéristiques le poids net du produit (et les dimensions de la boîte, info pas très pertinente qui ne sert pas à grand chose, ils utilisent peut être un modèle tout fait), mais moi non plus j’arrive pas à trouver l’info sur le nombre de sachets par boîte !  smiley
              Je dois être bigleuse puisque vous l’avez finalement trouvée.


            • Fergus Fergus 19 avril 19:38

              Bonsoir, Surya

              Ils ont compris qu’il était nécessaire de vendre par internet, et le fait est que leur site est un gros progrès en la matière. Mais il reste effectivement perfectible comme vous le soulignez avec Sharpshooter dans vos échanges.

              Pour ce qui est de Paypal, je n’ai pas vraiment d’avis tant il y a de sites qui n’utilisent pas ce mode de paiement.

              Bon week-end également ! Je crois que du très beau temps est prévu à Birmingham. smiley


            • Trelawney Trelawney 20 avril 07:04

              @Surya
              De plus, envoyer les produits en 2 jours ouvrés au lieu d’un seul, c’est trop long de nos jours,
              Il faut que la SCOOP passe un contrat avec des sociétés spécialisées dans la vente par internet et surtout la livraison à délai court. Et il n’y a pas que Amazon.
              Il faut qu’il reste sur leur métier de base à savoir : produire en grande quantité des sachets de thé et laisser faire aux autres les métiers qu’ils ne maîtrisent pas


            • Surya Surya 20 avril 12:59
              @Trelawney

              Bonjour, oui c’est une très bonne idée. Et même s’ils choisissent un partenariat avec Amazon, ils ne prennent pas tant de frais que ça et s’occupent de tout. De plus en plus de gens qui vendent en grosse quantité le font, parce que les clients, s’ils ont le choix entre un vendeur qui fait vendre ses produits par Amazon, et un autre qui vend exactement la même chose mais sur son compte propre, ils vont choisir le premier vendeur.

              Tout dépend de leurs objectifs : veulent-ils grandir et se développer ou pas ? Il va leur falloir un sacré budget marketing s’ils souhaitent faire connaître encore mieux leur site (et là merci pour eux Fergus parce que vous les aidez bien) qui est indépendant et encore modeste. Donc la solution est peut être en effet un compte chez un gros distributeur. Après, ils peuvent offrir un petit « plus », je sais pas, d’autres produits par exemple, sur leur propre site, afin d’y faire venir des visiteurs supplémentaires.

              Avec tout ça, j’en ai même oublié de dire que je salue le combat qu’ils ont mené et le courage et la ténacité dont ils ont fait preuve. 



              @Fergus,

              Bonjour et merci pour vos voeux de beau temps à Birmingham. Dans notre ville aussi il va faire très beau ce week end  smiley 

              « Comprendre » qu’il faut vendre sur internet, c’était bon il y a dix ans ou plus, aujourd’hui il faut vendre en premier lieu sur internet. Après, si ça marche bien, on ouvre une boutique, puis deux... avec les frais parfois élevés que ça engendre.

              Pour ce qui est de Paypal, je ne sais pas si vous parlez des sites français, mais un site qui n’offre pas Paypal, personnellement je vais voir ailleurs. J’en ai jamais trouvé un seul en GB qui n’offrait pas Paypal et je ne serais pas étonnée qu’il n’y ait aucun site américain ne l’offrant pas. S’il y en a plein en France, c’est peut-être le fait que c’est Américain, et les Français en général préfèrent avoir un truc bien à eux (ce n’est pas forcément une mauvaise chose en soi, mais là on parle commerce et business, pas opinion personnelle) d’où l’existence de Paylib. Parfois je vois des sites français qui offrent Paylib et pas Paypal, et du coup je ne peux pas acheter chez eux, c’est dommage.

            • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 21 avril 17:15

              Bonjour Fergus,

              Même si je connaissais déjà leur histoire, c’est après avoir lu votre article que j’ai regardé dans le rayon thé du supermarché voisin qui propose trois variétés « classiques » 1336, j’ai choisi Earl Grey. La boîte, bien plus chère que ses concurrentes aux 25 sachets de poussière de thé (le double) annonce 20 mousselines. Et bien je suis en train de siroter une tasse et je me régale. J’avais abandonné le Earl Grey, pensant qu’avec l’âge mes papilles perdaient de leur acuité, nous voilà réconciliés. Alors merci pour votre intervention dans ce petit moment de bonheur.


              • Fergus Fergus 21 avril 18:49

                Bonjour, Parlez moi d’amour

                Personnellement, c’est mon fils qui m’a fait découvrir leur gamme de produits au retour d’un séminaire syndical organisé à Gémenos en 2016. Mon épouse et moi avons d’emblée été séduits par la qualité de cette production dont nous souhaiterions qu’elle soit mieux diffusée, notamment dans l’ouest où elle est absente. 

                Merci pour ce commentaire et pour Scop Ti.



              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 avril 18:57

                @Fergus

                Bonjour. Un séminaire syndical ça doit être passionnant,surtout en couple ... Y’avait un jacuzzi coquin au moins pour se vider les c.....heu la tête ?


              • Fergus Fergus 21 avril 18:57

                Bonsoir, Positronique

                Je ne bois jamais de camomille, mais du thé vert à la menthe. Bien meilleur pour la santé mentale que les hallucinogènes qui vous mangent ce qui reste de cerveau !  smiley


              • Fergus Fergus 21 avril 19:03

                Bonsoir, Aita Pea Pea

                Je ne connais pas Gémenos. C’est mon fils qui était présent à ce séminaire provençal tandis que mon épouse et moi profitions paisiblement notre retraite costarmoricaine. 


              • Fergus Fergus 21 avril 19:06

                J’ajoute que, coquin ou pas, je n’ai jamais essayé de jacuzzi, et je ne suis d’ailleurs absolument pas tenté, pas plus que par les douches à jets multiples. 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 avril 19:11

                @Fergus

                Tiens... Macron est sur le Touquet et pas une tite visite à Etaples où se tient le festival de la saint Jacques (la coquille...miam ). Même pas capable de traverser le pont . Lol


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 21 avril 19:22

                @Fergus

                Pourtant c’est sympa avec sa mie ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès