• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quatre Fukushima en puissance. Dormez tranquilles et faites de beaux rêves, (...)

Quatre Fukushima en puissance. Dormez tranquilles et faites de beaux rêves, l’Etat veille sur vous

Le Barrage hydroélectrique de Vouglans sur la rivière d'Ain dans le Jura est une épée de Damoclès au-dessus de millions de citoyens. Si celui-ci venait à céder brutalement, comme le suggère un reportage diffusé sur France 2 le 14 décembre 2018, les conséquences d'une telle catastrophe, où pas moins de 4 centrales nucléaires pourraient être menacées, seraient tellement désastreuses pour cette région mais aussi pour notre pays tout entier, que même Fukushima ressemblerait à l'explosion d'un pétard mouillé en comparaison.

Le Barrage hydroélectrique de Vouglans sur la rivière d'Ain dans le Jura est une épée de Damoclès au-dessus de millions de citoyens. Si celui-ci venait à céder brutalement, comme le suggère un reportage diffusé sur France 2 le 14 décembre 2018, les conséquences d'une telle catastrophe, où pas moins de 4 centrales nucléaires pourraient être menacées, seraient tellement désastreuses pour cette région mais aussi pour notre pays tout entier, que même Fukushima ressemblerait à l'explosion d'un pétard mouillé en comparaison.

Aussi, j'envoie une lettre à l'ensemble des députés dans l'espoir que ceux-ci interpellent le gouvernement pour qu'il prenne des mesures concrètes de prévention du risque (Il m'arrive parfois d'être rêveur dans mes moments perdus). Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir cette semaine une réponse d'un député de la REM. Il avait posé la question – et je l'en remercie -, au Ministre de la transition Ecologique dont voici la réponse parue au JO du 5 mars 2019. Le texte original peut être consulté sur le site de l'assemblée Nationale, rubrique Documents parlementaires, Questions écrites et orale n°13049

Voici in extenso la question posée par le député et la réponse faite par le gouvernement.

Texte de la question

M. Jacques Marilossian interroge M. le ministre d'État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur la sécurité des barrages hydroélectriques sur le territoire français, en particulier celle concernant le barrage de Vouglans dans le Jura. Suite à un reportage alarmiste diffusé sur France 2, le 14 septembre 2018, le barrage de Vouglans présenterait un risque de rupture pouvant libérer 600 millions de mètres cube d'eau sur une zone pouvant toucher la ville de Lyon et son agglomération. Mais l'un des risques majeurs serait qu'une rupture immédiate du barrage endommage plusieurs centrales nucléaires dont celle de Bugey dans l'Ain qui se situe à 90 km en aval du barrage de Vouglans. Ce scénario fait écho à la feuille de route du Gouvernement d'ouvrir à la concurrence l'exploitation de plusieurs barrages hydroélectriques en France, et ce à la demande de la Commission européenne, car 85 % des barrages sont exploités à l'heure actuelle par le groupe EDF. Soucieux de la sécurité des barrages hydroélectriques, et en particulier celui de Vouglans, il souhaite savoir si le Gouvernement prévoit des modalités particulières concernant l'entretien et la sécurité des barrages hydroélectriques en vue d'une ouverture à la concurrence pour les exploiter.

Texte de la réponse

La France compte un parc d'environ 600 barrages des deux principales classes (A et B) définies selon l'importance de leur hauteur et du volume d'eau de la retenue, auxquels s'ajoutent environ 2 000 barrages de classe C. Ces ouvrages sont d'usages variés (production d'électricité, réserve d'eau potable ou pour l'irrigation, maintien de la ligne d'eau pour les besoins de la navigation, activités de loisirs, pisciculture, etc.). Les barrages hydroélectriques concédés représentent environ la moitié du parc des barrages des deux principales classes. Les barrages constituent un enjeu important en termes de sécurité des personnes et des biens. Ils nécessitent donc un encadrement réglementaire exigeant. La loi du 30 décembre 2006 sur l'eau et les milieux aquatiques a ainsi fixé les responsabilités des propriétaires, exploitants et concessionnaires de barrages. Elle a été précisée par voie réglementaire dont la dernière mise à jour est le décret n° 2015-526 du 12 mai 2015 pour les barrages relevant de la « loi sur l'eau » et le décret n° 2016-530 du 27 avril 2016 pour les barrages concédés en vue de la production d'électricité. C'est ainsi que depuis 2008 chaque barrage de classe A ou B doit détenir une « étude de dangers » qui constitue sa fiche de sécurité. Le propriétaire ou l'exploitant, ou le concessionnaire si l'ouvrage est un barrage hydroélectrique concédé, doit la mettre à jour tous les 10 ans si le barrage est de classe A ou tous les 15 ans s'il est de classe B, après avoir analysé tous les risques théoriques possibles et les moyens d'y faire face. L'arrêté du ministère de la transition écologique et solidaire en date du 6 août 2018 fixant des prescriptions techniques relatives à la sécurité des barrages vient compléter cette réglementation pour ses aspects les plus techniques qui concernent la conception, la construction et l'exploitation des barrages. Cet arrêté donne une « grille de lecture » des études de dangers évoquées supra, particulièrement utile pour s'assurer que tel barrage en service est toujours en capacité d'évacuer les crues du cours d'eau sans que cet ouvrage en soit fragilisé et a fortiori, bien entendu, sans risque de rupture. Cette grille de lecture est à la fois homogène et stable, au-delà des seules règles de l'art qui peuvent être sujettes à interprétations variées. Elle facilite l'exercice des responsabilités des propriétaires, exploitants et concessionnaires de barrages, ainsi que le contrôle du respect de la réglementation par les services de l'État. L'arrêté du 6 août 2018 fixe, en outre, des délais maximaux d'interventions des responsables de barrages en vue des vérifications et mises à niveau quand elles apparaissent nécessaires. Par ailleurs, il convient de rappeler que toutes les interventions sensibles sur un barrage, comme la définition même de l'ouvrage initial ou, ultérieurement, celle des gros travaux complémentaires, la direction de tous les chantiers ou encore, après la mise en service et tout au long de l'exploitation, l'auscultation périodique, nécessitent l'obtention préalable d'un agrément ministériel. Les barrages concédés susceptibles d'être remis en concession après appel d'offres sont couverts par cette réglementation qui fait l'objet de contrôles réguliers par les services de l'État, indépendamment de leur contrat de concession et du concessionnaire concerné. Près d'une centaine d'agents du ministère de la transition écologique et solidaire se consacrent au contrôle de la sécurité des ouvrages hydrauliques sous l'autorité des préfets. Tout nouveau concessionnaire sera donc tenu de respecter la réglementation dans les mêmes conditions que les exploitants actuels. Pour conclure sur les barrages concédés, le processus de remise en concurrence n'aura aucun impact sur les exigences auxquelles sont soumis les exploitants en termes de sécurité. En outre, les capacités techniques et financières des candidats potentiels seront examinées en fonction des enjeux associés à chaque concession, pour déterminer s'ils sont autorisés ou non à déposer une offre pour le renouvellement de la concession. Ces renouvellements permettront par ailleurs de débloquer des investissements qui contribueront à la modernisation des installations existantes au-delà des strictes exigences réglementaires.

FIN

Vraiment, cela m'a fait chaud au cœur d'apprendre que nous étions protégés par la loi, par la réglementation, par les arrêtés ministériels, par les agents du ministère, les préfets, par la bureaucratie dans toute sa splendeur.

Dormez tranquilles braves citoyens et faites de beaux rêves, l'Etat veille sur vous.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

270 réactions à cet article    


  • pierrot pierrot 9 mars 13:03

    L’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN) n’a pas la même opinion catastrophique sur cet éventuelle danger.


    • Matlemat Matlemat 9 mars 17:01

      @pierrot

      L’ASN a autorisé la cuve de l’EPR alors qu’elle n’a pas les normes de sécurité prévues.


    • Le421 Le421 10 mars 08:20

      @Julien S
      En plus, la Fraaaaansse a des moyens de protection insoupçonnés !!
      Même les frontières arrêtent les nuages radioactifs.
      Il est probable que les limites de communes font de même...  smiley

      Bon. D’accord. Il y a des mauvaises langues qui disent que même la Tout Eiffel finira par vieillir... Encore qu’à l’époque, y’avais pas d’acier chinois dans les constructions !!


    • Matlemat Matlemat 10 mars 08:21

      @Julien S

      Abaissement de la marge de sécurité pour permettre la mise en service.


    • Matlemat Matlemat 10 mars 10:02

      @Julien S

      Heureusement le contrôle technique automobile est plus strict que l’ASN.


    • rhea 1481971 9 mars 13:06
      • Je me demande si le combustible de Fukushima était du MOX
      • ou uniquement de l’uranium . Le MOX alliage d’uranium et de
      • plutonium il est plus dangereux. Il ne faut de dissémination de
      • plutonium. On ne le saura jamais.

      • Matlemat Matlemat 9 mars 16:59

        @rhea 1481971

        Oui il y avait du MOX fourni par Areva.


      • Le Sudiste Le Sudiste 9 mars 18:33

        @rhea 1481971
        Sur le MOX à Fukushima vous pouvez lire ceci :
        Les énigmes du combustible de Fukushima Daiichi.


      • pierrot pierrot 11 mars 09:14

        @Le Sudiste
        Bonjour,
        en réalité lorsqu’un réacteur fonctionne il produit des isotopes du plutonium (239,240, 241 ...) qui par fission produit environ 40 % de l’énergie produite (l’uranium 235 : 60 %). Donc qu’un réacteur soit très partiellement chargé en MOX (UO2,PuO2) ou pas ne change rien : il y a du plutonium dans les gaines et si celles ci se dégradent le résultat est le même.


      • Giordano Bruno 9 mars 13:22

        La barrage de Vouglans n’est même pas cité dans la réponse.


        • cleroterion cleroterion 9 mars 13:46

          @Giordano Bruno
          Tous cela donne l’impression que le ministre n’ a même pas lu la question avant d’y répondre.


        • nono le simplet nono le simplet 9 mars 13:58

          @cleroterion
          il a dit « ne vous inquiétez pas, je s’occupe de tout » smiley
          comme on a du dire à ceux qui s’inquiétaient de la fragilité du pont de Turin ...


        • Aristide Aristide 10 mars 08:31

          @nono le simplet

          Pont de Turin ? On va chipoter, Turin, Gênes tout ça c’est chez les rastaquouères.

          Et pis, comme il y a toujours quelqu’un pour craindre et mettre en doute tout ouvrage, tout équipement, toute infrastructure, ... c’est sur que l’on fait passer ces zigues pour de sacrés spécialistes. Un peu à la manière des zozos qui prévoient l’avenir, de temps en temps cela tombe bien ... Comme disait l’autre, une pendule arrêtée indique la bonne heure deux fois par jour ... 


        • nono le simplet nono le simplet 10 mars 08:43

          @Aristide
          ah oui Eugène ... confondu avec Mathurin ...


        • nono le simplet nono le simplet 9 mars 13:55

          article qui avait échappé à ma lecture ce matin ...

          je ne connais pas ce barrage ni les conséquences potentielles de sa rupture mais je conçois aisément qu’on puisse avoir des inquiétudes ...

          dans les années 70 le barrage de Bort les Orgues sur la Dordogne a été vidé assez précipitamment à la suite d’une auscultation en bathyscaphe du commandant Cousteau ... de graves défauts avaient été observés ...

          à l’époque, on avait dit qu’une rupture du barrage aurait entraîné la rupture des 3 autres barrages sur la Dordogne et que Bordeaux aurait été atteint par une vague de 4m à 8m de haut ... un superbe tsunami ...


          • Matlemat Matlemat 9 mars 16:28

            @nono le simplet

            Salut Nono, le reportage diffusé sur France 2 est assez convainquant avec les études d’EDF ou je sais plus qui prévoient que l’eau s’arrêterait à quelques mètres de la centrale... Le doublement des générateurs de secours pour les normes post Fukushima ne sont toujours pas installés sur la plupart des sites français, un scandale, rien d’étonnant vu que la recherche de profit se fait toujours au dépend de la sécurité.


          • cleroterion cleroterion 9 mars 19:05

            @Matlemat
            Le coup de l’eau qui s’arrête à quelques mètres de la centrale me fait trop penser au nuage de Tchernobyl qui s’était arrêté à la frontière.


          • Aristide Aristide 9 mars 22:23

            @nono le simplet

            dans les années 70 le barrage de Bort les Orgues sur la Dordogne a été vidé assez précipitamment à la suite d’une auscultation en bathyscaphe du commandant Cousteau ... de graves défauts avaient été observés ...

            ah bon

            Voilà une autre version.

            Les vidanges décennales du lac permettent l’inspection du barrage. C’est une source de stress mécanique pour l’ouvrage (disparition de la pression du lac) et thermique (écarts de température jour-nuit plus le gel en hiver). La vase du fond mise à l’air libre peut aussi poser des problèmes. Sans parler de l’arrêt d’exploitation, etc.
            La méthode actuelle éxonère désormais la vidange par l’utilisation de capteurs disposés sur le barrage et surtout de l’inspection directe en eau dans une soucoupe de plongée. A l’époque, ce type d’inspection dans une soucoupe du Commandant Cousteau avait permis de détecter des infiltrations dans la roche autour du lac (pas dans le barrage), l’eau resurgissant à des kilomètres de là. Des travaux avaient alors été réalisés. 


          • Le Sudiste Le Sudiste 10 mars 03:45

            @Julien S
            « L’histoire du nuage de Tchernobyl arrêté à la frontière étant une invention écologiste mise dans la bouche des pronucléaires, »
            C’est surtout dans le bulletin météo d’Antenne2, chaine nationale, bulletin de Météo France.


          • nono le simplet nono le simplet 10 mars 04:41

            @Aristide
            Les vidanges décennales du lac permettent l’inspection du barrage.
            la soit disant vidange décennale a eu lieu 20 ans après la mise en eau ... le barrage de Bort n’avait jamais été vidé avant 1972 ... on a d’ailleurs pêché des poissons monstrueux ... des gougeons de 30 cm, des carpes de plus d’un mètre ...
            pour ce qui est des travaux auxquels j’ai assisté c’était au niveau du barrage ...
            je me souviens des articles de journaux de l’époque ou Cousteau avait dit « videz le et vite » ... cette visite en bathyscaphe était une grande première ...
            d’importants travaux sont en cours pour rénover les 2 vannes de sécurité pour les crues


          • Aristide Aristide 10 mars 06:01

            @nono le simplet
            En gros vous affirmez et il faut vous croire. 


          • Aristide Aristide 10 mars 06:07

            @nono le simplet

            d’importants travaux sont en cours pour rénover les 2 vannes de sécurité pour les crues 

            Oui en 2017, soit à peu prés 50 ans après la visite du Directeur du musée océanographique de Monaco.

            Cet icone de l’écologie, a laissé laver les aquariums dans la mer, entraînant la pollution par la taxifolia. 


          • nono le simplet nono le simplet 10 mars 06:41

            @Aristide
            En gros vous affirmez et il faut vous croire.

            en gros, j’habitais à côté ...


          • nono le simplet nono le simplet 10 mars 06:46

            @nono le simplet
            j’avais même une copine, à l’époque, de Bort les Orgues et j’ai dormi sous le barrage ... ou presque ...


          • Aristide Aristide 10 mars 07:10

            @nono le simplet

            Ce qui démontre que vous avez des informations de première bourre. 


          • Matlemat Matlemat 10 mars 07:10

            @cleroterion

            Pareil, n’aurait pas t’on trafiqué les données pour arriver au résultat qu’on voulait ?


          • nono le simplet nono le simplet 10 mars 07:11

            @Aristide
            Cet icone de l’écologie, a laissé laver les aquariums dans la mer, entraînant la pollution par la taxifolia. 
            à information gratuite à croire sur parole ...
            il semblerait que le rejet soit un accident ... la taxifolia est en voie de disparition ...


          • nono le simplet nono le simplet 10 mars 07:13

            @Aristide
            des informations de première bourre.

             smiley bien vu ... c’était le cas lol


          • Aristide Aristide 10 mars 08:45

            @nono le simplet

            à information gratuite à croire sur parole ...

            Non, Cousteau était directeur du musée océanographique au moment de la contamination par la Taxifolia. Bien après l’analyse de sa propagation a fait remonter la source de la contamination face au musée de Monaco. Mais c’est assez curieux que le fait soit inaudible pour les écolo-bobos. Je vous poste ce lien de l’Humanité, je ne suis pas sûr que vous ayez apprécié un lien d’un journal à la solde etc, etc ....

            Sur la puissance de la nature face aux diverses agressions telles que cette algue tueuse, je vous encourage à lire cet article sur la « Vie à Tchernobyl ».

            Extrait de la conclusion :

            ... D’après eux, si la radioactivité à haute dose tue réellement, les effets d’une exposition chronique modérée ne sont pas bien connus mais s’avéreraient bien moins nocifs que ce qui était attendu.

            Difficile, donc, de connaître précisément l’état des organismes vivant sur place. Les quelques scientifiques qui acceptent d’y travailler ont semble-t-il un parti pris qui peut influencer leurs recherches, même malgré eux, dans cet environnement où de multiples paramètres (beaucoup plus qu’en laboratoire) sont à prendre en compte. Quoi qu’il en soit, il est certain que la vie y continue malgré tout, finalement comme dans toute région ayant subi un cataclysme ou dans les lieux où les conditions environnementales sont difficiles.

            Voilà donc que la science ne serait pas à la remorque de tous les alarmistes de barrage qui doit péter ...




          • mmbbb 10 mars 09:37

            @Aristide

            c ’est le même qui balancait de la dynamite dans un lagon afin de decompter les poissons . Il fut elu a l academie francaise, bon j ai des doutes sur ces « grandes personnalités » . Ces icones imposées.


          • julius 1ER 10 mars 10:55

            @Julien S

            j’espère que c’est de l’humour .... sinon tu es un parfait abruti !!!


          • foufouille foufouille 10 mars 11:06

            @julius 1ER
            c’est surtout que le nuage est magique car il ne s’est pas dissipé avant par magie. certainement un nuage vert composé de solide avec une enveloppe épaisse.


          • julius 1ER 10 mars 11:15

            @Julien S
            le pire peut toujours arriver quand à une rupture de barrage, il y a eu Malpasset en 1959 et c’était une petite retenue d’eau comparée à Vouglans .... en effet ce qui est inquiétant ce n’est pas seulement la submersion de villes et de territoires mais également la mise « hors d’état de centrales nucléaires tel Bugey » mais on pourrait citer Creys -Malville plus opérationnelle mais jamais démantelée ???
            c’est vrai que ce genre de situation peut poser beaucoup de questions quand aux dommages collatéraux pour prendre une expression très en vogue !!!


          • baldis30 10 mars 15:10

            @Julien S
            bonsoir,
             Ô oui ! parce que les pronucléaires savent parfaitement qui a relâché du tritium dans l’atmosphère européenne, à l’ouest de Berlin et à l’est du Rhin ... quelques heures après l’incident de Tchernobyl  !
            Chuuuut ....... les Landers allemands versent toujours des indemnités à ceux qui servirent le troisième Reich ... sans contrepartie, sans contrepartie mais puisque je vous dis que c’est sans contrepartie !


          • Abolab 11 mars 10:02

            @julius 1ER
            « le pire peut toujours arriver quand à une rupture de barrage »

            En effet, avez-vous vu l’excellent film norvégien « The Wave », qui a d’ailleurs une suite : « The Quake » ? Le héros du film est un scientifique qui n’est pas écouté par l’establishment.

            Le pire peut toujours arriver quant à une rupture d’anévrisme, de même que toutes les autres maladies cardio-vasculaires, dont la science a clairement établi la cause principale (l’alimentation omnivore), et la solution (l’alimentation végétale non raffinée), mais il y toujours nombre de négationnistes qui ont des intérêts importants à préserver, et notamment au niveau des gouvernements, et une grande partie de la population, qui préfère entendre le message des négationnistes qui prétendent eux-mêmes être scientifiques et qui occupent bien souvent les postes les plus « respectables », ou les plus économiquement lucratifs.


          • cleroterion cleroterion 11 mars 18:32

            @padamalgam
            Il s’agit des centrales en aval de Lyon dans la vallée du Rhône. Vous trouverez leurs noms en visionnant le reportage de France 2.


          • Sozenz 9 mars 14:05

            j ai hallucinbé aussi en lisant la réponse qui vous avait été rapportée .

            je cherchais désespérément une vraie réponse ;

             ce ne sont que des scribouillards

            mais je peux vous dire une chose . quand vous demandez une reponse clair à une personne qui ne veut pas répondre c est par ce type de subterfuge qu’ il tente de vous enfumer .

            et ils croisent les doigts que le gros merdier ne se produira pas pendant leur mandat . ils risqueraient de se retrouver à véritablement rendre des comptes ; mais au prix de combien de vies ?

             je ne sais pas s ils ont conscience de l affaire ?

            a mon avis : Non . s ’ils avaient un soupçon de conscience de ce qui se passe autour d eux . ils ne pourraient pas cautionner une seconde .

            faut surtout pas se prendre la tete ; la loi est là ; tu répètes bien ce qu on t a appris , tu prends tes sous ,et voilà .. juste faire fonctionner deux neurones cela suffit .

            par contre faut que la lettre soit longue pour faire croire que tu as bien bossé . le synthétique : faut pas . tu ne te ferais pas chier à lire pendant deux plombes un truc inutile.

            On est mal ...


            • zygzornifle zygzornifle 9 mars 14:43

              S’il y a des catastrophes on accusera ou Poutine ou les Gilets Jaunes ....


              • Matlemat Matlemat 9 mars 16:30

                @zygzornifle

                Oui, Tchernobyl ? Un accident soviétique, Fukushima ? un tsunami impossible à prévoir... jamais la faute du nucléaire.


              • julius 1ER 10 mars 11:27

                @Matlemat

                le problème avec le nucléaire ce n’est pas tant le nucléaire par lui-même finalement assez bien maîtrisé mais ce sont les conséquences en termes de dommages irréversibles en cas d’accident, contamination des sols, gel des sols et tout ce qui est dessus en fait amputation d’immenses territoires complètement stérilisés et inexploitables pour des décennies ... à l’heure où l’on commence à prendre conscience que l’on stérilise des sols en quantités de plus en plus importantes du fait de l’expansion humaine ce n’est pas l’aspect le moins important quand à l’impact du nucléaire sur la vie humaine !!!
                et surtout c’est sans commune avec un « accident d’éolienne » quelqu’il soit !!!


              • Sozenz 10 mars 16:08

                @julius 1ER
                le problème avec le nucléaire ce n’est pas tant le nucléaire par lui-même finalement

                contamination des sols, gel des sols et tout ce qui est dessus en fait amputation d’immenses territoires complètement stérilisés et inexploitables pour des décennies ...

                 ben oui le probleme c est pas le nucléaire
                ( serieux ..wouahahahaha)

                y a pas qu’ en cas d accident sinon au fait y a aussi pour le stockage des dechets , et puis le démantèlement des centrales .

                 le probleme c est pas le nucléaire ...

                ah et puis y en a pas que pour des decennies ; mais des milliers d années ;

                mais le problème c est pas le nucléaire .

                http://www.laradioactivite.com/site/pages/Duree_Dechets.htm


              • Matlemat Matlemat 10 mars 16:22

                @julius 1ER

                Entièrement d’accord, une centrale bien maîtrisée ne présente pas de gros problèmes, sauf pour les travailleurs qui effectuent les tâches ingrates, ils prennent leur dose et sont remplacés mais un gros incident est dramatique pour eux, il y a toujours un risque car on ne pense pas à tout, le nucléaire consomme beaucoup d’eau et l’eau parfois manque... le problème du nucléaire c’est surtout les mines d’uranium, les risques d’attentats sur les transports et le problème insoluble jusqu’à présent des déchets nucléaires.


              • sls0 sls0 9 mars 15:55

                Avec la privatisation des barrages je ne suis pas sûr que le suivi sera aussi performant.

                Ce qui suivent pour l’instant sont reconnus mondialement et à l’étranger on fait appel à leur degré d’expertise.

                C’est dû au fait que beaucoup de barrages c’est un sacré retour d’expérience et des moyens en conséquence.

                Aux USA il ont HEC HMS pour les calculs de rivière, très bon logiciel.

                Pour ses calculs d’innondations le NOAA emploie MASCARET, rupture de barrage, ondes de tempête, ect. Ce logiciel a été développé par le laboratoire national d’hydraulique et environnement du service R&D d’EDF. Aussi une référence mondiale.

                L’autorité de sureté peut se baser sur du reconnu mondialement pour les calculs, avec un coefficient majorant pour la sécurité.


                Pour le MOX, dans le réacteur ou en fusion suite à accident c’est la même merde que l’autre. En cas de fusion les deux c’est une cata.

                La différence c’est que les piscines de déactivation sont prévues pour du combustible normal. Il n’est pas nécessaire d’y avoir d’acide borique pour arrêter les neutrons, la géométrie suffit. Si les piscines sont boriquée c’est pour éviter un risque dilution coté réacteur en cas de fausse manip. La géométrie coté réacteur c’est pour de la divergence.

                Donc en cas de gros incident coté piscine il suffit d’alimenter en liquide, même l’urine ça marche.

                Avec le MOX en piscine, le pipi ne marche pas, il faut boriquer ce qui apporte de sérieuses contraintes en cas d’incident grave et que ce n’est pas que l’évaporation qu’il faut combler.

                Le MOX c’est un risque dilution non prévu en conception, il n’y a pas que du passif pour s’en protéger.


                Le ministre ne répond pas spécifiquement pour le Vouglan :

                Si ses services que ce soit risque hydraulique ou nucléaire non pas de hors critères vis à vis de ce barrage, il ne peut répondre que par rapport à la réglementation.

                Depuis le barrage de Malpasset, la réglementation à bougé. Pour rappel ce barrage c’était le conseil général le maitre d’oeuvre, vu l’écartement et la roche, on est passé outre l’avis du géologue qui préconisait un barrage poids.

                Il y a aussi eu une rupture du barrage de Bouzet au XIXème coté Moselle, c’était dû à du travail baclé, pas de législation et de contrôle à l’époque.


                C’est à Cruas que je crois que l’autorité de sûreté avait un doute sur la tenue d’une digue en cas de séisme.

                Si dans un certain délai le doute n’est pas levé on arrête Cruas. EDF fera les travaux sans discuter s’ils ne peuvent pas lever les doutes de façon absolue. L’autorisation de redémarrage d’une tranche c’est l’autorité de sûreté qui le donne, sacré moyen de coercition.


                • sls0 sls0 9 mars 17:15

                  @sls0
                  Je viens de regarder la vidéo.
                  La hauteur NGF de 424m dans le document « secret » d’EDF est la même que dans wikipedia. C’est la hauteur de fonctionnement. Si votre voiture monte à 160km/h, votre vitesse max d’usage c’est 130km/h.
                  Si vos compteurs ne sont pas reliés aux flics, la hauteur du barrage elle est reliée à pas mal de monde.
                  Si la météo indique un risque de pluie avec risque d’innondation, les barrages ont tendance à vidanger en prévision.

                  On fait une analyse des risques en amont de la conception, une crue millénale plus un rupture de barrage prise en compte donne une hauteur minimale NGF. 40 ans plus tard on s’étonne que les calculs montrent que l’eau s’arrête à la limite prévue à la conception.
                  Merde ils ne se sont pas trompé.

                  Au Blayais il se sont planté à l’époque avec les moyens de calcul et le retour d’expérience suite aux contrôles via MASCARET, ils ont mis la parade.

                  Je suis celà de loin mais je suppose que suite à Fukuhsima l’autorité de sûreté a dû augmenter ses critères innondations, EDF a dû y répondre, si c’était léger coté justification, il y a eu des murs anti innondations de construit et des matériels à risques de protégé ou modifiés.

                  Cela dit on parle d’infiltration en amont, c’est à surveiller. L’infiltration c’est une des causes principales de rupture de barrage, les barrages sont équipés de piézomètres, si ça arrive en aval ça devient sérieux.
                  Le renard Hydraulique c’est la hantise des barrages poids pas trop des barrages voutes.
                  Un exemple :

                  https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Crise_du_barrage_d%27Oroville_de_2017


                • mmbbb 10 mars 10:08

                  @sls0 ce qui a manque a Fuku , ce sont des pompes autonomes permettant d eviter l inondation de la centrale. Quant à votre logiciel cite développe par EDF et cite dans votre article , permet il de prevoir une rupture de ce barrage . J habite pres de Lyon je viens d acheter un appartement a Cuire , l eventuelle rupture de ce barrage est citee dans les risques majeurs . 


                • baldis30 10 mars 15:16

                  @mmbbb

                   bonjour,
                  le premier risque à Lyon n’est certainement pas celui connu des inondations , mais celui des effondrements, en particulier à Caluire et Cuire et ce sur les rives des deux cours d’eau ! cela s’est produit, cela s’est reproduit ... et tant qu’il y aura des fuites d’eau dans les réseaux , ou de mauvaises évacuations des eaux de pluie on restera dans une situation dangereuse ! La presqu’île s’est constitué essentiellement de produits d’altération entassés au cours des glaciations successives ...


                • sls0 sls0 11 mars 05:37

                  @mmbbb
                  Pour Fukushima. Des carottages ont indiqué des tsunamis de 8m sur cette cote. Il y a aussi des bornes historiques de hauteur et des écrits historique.
                  Tepco va chercher un tsunami de 3m au Chili pour ses calculs. C’est des pompes à mafieux qu’il aurait fallu installer. Ok pour l’intensité sismique pour la conception de la centrale, nada pour les sources électriques. Une honte pour le constructeur et l’autorité de sûreté locale.
                  La rupture de barrage a dû être modélisée, en tapant étude de risque Vouglans et Lyon sur google vous trouverez vos petits.
                  Il y a aussi le BRGM et le site georisques.gouv.
                  Il faut pas trop fantasmer non plus, un site nucléaire commence par une étude probabiliste. Si la probabilité est inférieure à 10^-6 on en tient compte.
                  En deux siècles deux barrages ont laché du coup ça entre dans le critère 10^-6 donc on fait une étude et on met les parades.
                  C’est pour du nucléaire, c’est très exigeant.
                  Si c’est pour la vie de tout les jour il ne faut pas trop fantasmer sur cette probabilité, oui le barrage risque de lâcher statistiquement d’ici un million d’années.

                  Il y en a qui doivent se dire une tranche c’est une malchance sur un million. 58 tranches c’est une malchance sur 17000. Un incident grave tout les 17000 ans.
                  En France c’est sérieux, comme on peut voir avec Tepco le sérieux c’est pas partout, le chiffre descend à 1/1300.
                  Comique, en France à cause de leur boulot fait avec rigueur il y a des études qui font peur. Au Japon on s’assoit sur les études et les gens ont moins peur.
                  Le moins peur c’est avant l’accident.


                • mmbbb 11 mars 21:42

                  @baldis30 oui mais le barrage de Vouglans est neanmoins cite dans l acte notarié , Je l avais presque oublie , je connais plutot le barrage de Genissiat 


                • mmbbb 11 mars 21:48

                  @sls0 merci pour ces précisions ? Ce qui m a étonné au Japon est que cette nation de haute technologie ait ete laxiste dans le calcul et la securite de cette centrale . Il est vrai qu en France , il est de bon ton de dénigrer l Etat , mais j ai tout de même une confiance envers les corps constitués . Il est aussi vrai que les ecolos forcent le trait .


                • sls0 sls0 12 mars 15:06

                  @mmbbb
                  J’ai eu à faire à des ingénieurs de chez Mitsubishi nuclear, ce sont des pointures.
                  Si on leur demande de répondre à des critères, ça répondra.
                  Au Japon c’est toujours la même caste qui décide et le pouvoir hiérarchique est très respecté, si on haut on veut faire des économies, il y aura économie.
                  Si c’est un système de caste il est difficile d’avoir un contrôle vraiment indépendant qui remettrait en cause.
                  Oui en France au niveau étude des risques c’est plus que correct. Construire sur une zone à risque argile ou autre sans être au courant devient difficile.
                  Plus haut j’ai lu qu’à Cuire il y avait un problème de fuites d’eau, ça peut faire du dégât au sous sol. Ca par contre c’est une négligence que l’on ne retrouvera pas sur les sites dédiés aux risques. Ils ne reprennent pas l’incompétence humaine, c’est du rôle du maire.
                  Un maire non prévenu au tribunal pourra dire « je ne savais pas » un maire prévenu ça lui fait drôle au tribunal et au service technique aussi.
                  Un maire prend du concret en compte, les peurs et les fantasmes non, c’est pour le psychiatre.
                  L’infiltration c’est un problème connu, la presse en parle assez.
                  https://www.google.com/amp/m.leparisien.fr/amp/societe/rats-plafonds-effondres-fissures-ils-racontent-leur-vie-dans-un-logement-insalubre-12-11-2018-7940955.php


                • finael finael 9 mars 15:58

                  RAPPEL :

                  Fukushima = 0 morts (mais plus de 20 000 à cause du tremblement de terre et du tsunami)

                  Rupture du barrage de Malpasset = plus de 400 morts à Fréjus.

                  Mais il faut absolument faire peur au sujet du nucléaire n’est-ce pas !


                  • Matlemat Matlemat 9 mars 16:32

                    @finael

                    RAPPEL : coût de la catastrophe de Fukushima, au minimum 170 milliards d’euros. https://www.google.com/amp/s/m.20minutes.fr/amp/a/1972115


                  • Matlemat Matlemat 9 mars 16:41

                    @finael

                    Fukushima c’est 400 000 personnes déplacées, 1700 décès directs et indirects. https://www.notre-planete.info/actualites/4230-Fukushima-catastrophe-nucleaire-morts


                  • sls0 sls0 9 mars 17:29

                    @Matlemat
                    Pas de lien dans l’article de planète info au sujet des 1700 décès.
                    Il y a bien l’OMS qui maitrise le sujet et dont c’est le boulot mais ça serait un lien avec 0 mort.
                    Il y a aussi l’IRSN, même bilan.
                    Cherchez donc des sources avec des sources sérieuses.


                  • pierre 9 mars 17:29

                    @finael oui, un barrage peut aussi tuer, une chute en vélo aussi, mais il faut clairement distinguer tous ces accidents de ceux d’origine nucléaires. Il y a eu plusieurs incidents graves à Fleurus ( Belgique) et surement en France aussi, un accident « nucléaire » est irréversible


                  • Matlemat Matlemat 9 mars 17:55

                    @sls0 L’OMS n’est pas impartiale https://www.google.com/amp/s/www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/oms-et-industrie-du-nucleaire-des-liens-qui-derangent_992564.amp.html . Quant aux 1700 morts c’est une estimation réaliste car comme chacun sait une contamination à des radionucleides ça ne fait pas du bien.


                  • Matlemat Matlemat 9 mars 17:59

                    @sls0

                    Vous ne seriez pas le genre à dire qu’il n’y a pas de preuves que la cigarette peut provoquer le cancer ?


                  • Matlemat Matlemat 9 mars 18:30

                    @sls0

                    « Les statistiques du ministère de la Santé japonais évoquent, pour l’heure, le chiffre de 1 700 cancers mortels directement liés à la catastrophe nucléaire. Un chiffre »sous-estimé« , à en croire plusieurs ONG, car cette province est peuplée de 9 millions d’habitants. » https://www.lepoint.fr/monde/fukushima-5-ans-apres-l-effarant-bilan-11-03-2016-2024557_24.php


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus 9 mars 18:37

                    @Matlemat
                    Vous ne seriez pas le genre à dire qu’il n’y a pas de preuves que la cigarette peut provoquer le cancer ?

                    >La cigarette n’ est pas bonne on le sait tous .... 
                    Mais est ce uniquement le tabac ? Ou les « sauce chimique » ont elle amplifier le problème ... Ca vaut peut etre une etude non biaisé , si l’ on constate la hausse constante des cancer lié au tabac , malgré la diminution constante de la tabagie active comme passive .

                      


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus 9 mars 18:43

                    @Cyrus
                    L’ interprétation des effet de la radioactivité , 
                    Peut peut être être « travaillé » encore , 
                    car elle as aussi des effet paradoxal sur l’ être humain et son génome.

                    Une absence de radioactivité naturelle ... cause le cancer également 
                    mais on se sert aussi de la radiothérapie pour détruire des tumeur
                    (radioactivité soigne le cancer ? comme c’ est étrange ?)
                     


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus 9 mars 19:20

                    @Julien S
                    Pourquoi ? vous êtes le censeur auto-désigné d’ agoravox ?
                    développez si vous le souhaitez !!!


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 9 mars 19:42

                    @Julien S
                    Je comprend aussi ton propos ! (marie curie a payer le prix en nous expliquant que trop de radioactivité est EXTREMENT NOCIVE)

                    comprend tu également le mien sur l’ incertitude de certaine étude et mesure ? 

                    Je ne cherche pas a Troller bêtement ...


                  • finael finael 9 mars 19:59

                    @Matlemat

                    A part le chiffre indiqué par la chaîne NHK (sans source), le seul donné par les autorités est de 66 milliards dans l’article cité.

                    A comparer avec les 168 milliards d’euros engagés par la France pour construire des éoliennes pour un bénéfice nul en CO2.


                  • finael finael 9 mars 20:21

                    @Matlemat

                    Au lieu de citer un journal avide d’annonces choc et des ONG anti-nucléaires par idéologie voici quelques chiffres et informations :

                    On parle effectivement d’environ 1700 morts dues aux évacuations (stress, alcoolisme, dépressions, ...) rien à voir avec les radiations ni le cancer.

                    Ces morts peuvent en réalité être imputées au principe de précaution et à l’hystérie répandue par les anti-nucléaire : Ces évacuations ont été faites en prenant pour principe que toute zone ou l’irradiation atteignait ou dépassait 20mSv devait être évacuée.

                    Or :

                    Dans l’état du Kérala en Inde la radioactivité naturelle varie de 50 à 75 mSv, sans la moindre influence sur le nombre de cancers.
                     Sur le plateau de Ramsar, en Iran cette radioactivité naturelle varie entre 150 et 250 mSv, toujours sans effet décelable.

                    https://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2630

                    Mais, en France comme ailleurs les « granmédias » se sont contentés de reprendre la propagande mensongère des ONG anti-nucléaires comme :

                    http://www.leseoliennes.be/GHG/fukumedia.htm

                    Et si l’on compare les dangers des différentes sources d’énergie (y compris « renouvelables »), le nucléaire est encore la plus sûre !

                    http://ecologie-illusion.fr/dangers-energie-charbon-energie-nucleaire.htm


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 07:55

                    @finael Un mort c’est un mort et si on suit votre logique alors quel stress est produit par notre parc nucléaire ? Il faut laisser les gens dans l’ignorance des risques encourus pour ne pas les stresser... Nous avons 166 cas de cancers de la thyroïde avérés, ce n’est pas anodin http://www.fukushima-blog.com/2019/03/fukushima-un-risque-de-cancer-de-la-thyroide-multiplie-par-15.html . Les éoliennes ont l’avantage de ne pas produire de déchets nucléaires, elles ne nécessitent pas de protection anti terroriste et ne nécessite pas d’intervention militaire en Afrique pour sécuriser l’approvisionnement en matière première. Le démantèlement différé est aussi moins problèmatique. Les pro nucléaires ont toujours les mêmes arguments pourris.


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 08:12

                    @finael

                    Les éoliennes et les panneaux solaires ont tué combien de personnes ? Il faut être vraiment être sans vergogne pour affirmer que la catastrophe de Fukushima ça n’est pas grave et que le jeu en vaut la chandelle.


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 08:19

                    @Julien S

                    Jancovici, professeur à l’école des mines, objectivité zéro.


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 08:24

                    @Cyrus

                    On se prend suffisamment de substances chimiques dans l’organisme tout les jours pour avoir besoin d’en rajouter.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 10 mars 08:39

                    @Matlemat. La guerre civile contre les instruits, c’est exactement ce que tes marionnettistes attendaient de toi ; de leur côté de la Mare aux Harengs.


                  • foufouille foufouille 10 mars 09:00

                    @Matlemat
                    tous les jours tu reçoit des radiations naturelles identiques aux artificielles.


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 11:59

                    @Julien S

                    Pro nucléaire payé par le lobby.


                  • foufouille foufouille 10 mars 12:25

                    @Matlemat
                    c’est payé combien troll khmer vert payé par le lobby écologique ?


                  • baldis30 10 mars 15:22

                    @Cyrus

                    bonsoir
                     « sur l’ être humain et son génome. »
                     n’utilisez pas des mots dont vous ne connaissez ni le sens ni la portée  smiley


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 16:01

                    @baldis30

                    Vous seriez bien inspiré de garder le Control de vos nerf , tout travail sérieux commence par la , même quand on as un bon cursus.

                    Le lobying dérive souvent vers la corruption qu’ il soit pro ou anti(nucléaire).

                    Bonne sieste 


                  • Matlemat Matlemat 10 mars 16:25

                    @foufouille

                    Oui mais on évite d’en rajouter et l’absorption interne d’éléments radioactifs c’est pas la même...


                  • foufouille foufouille 10 mars 16:51

                    @Matlemat
                    si c’est la même et tu avales tous les jours des trucs radioactifs.


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 16:52

                    @Matlemat

                     Bonjours mat

                    Jancovici, professeur à l’école des mines, objectivité zéro.
                    >Ce ne sont pas les mine qui sont en cause , mais bien le control de celle ci par une pseudo elite dont le cv est tres parlant .(YL , rhone poulenc/hulot , ...).
                    C’ est a marée basse que les crabe sont facile a voir .

                    On se prend suffisamment de substances chimiques dans l’organisme tout les jours pour avoir besoin d’en rajouter.
                    >il y a eu récement une campagne contre l’ acrylamide ce qui n’ est jamais qu’ une manière détourné de « dédouaner » le glyphosate en accusant l’ agent tensio-ionique... 


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 17:28

                    @Alex
                     n’utilisez pas des mots dont vous ne connaissez ni le sens ni la portée 
                    > c’ est vrai qu’ avec cela on explique tout ... Ca ressemble pourtant plus a un mome de 6em qui ne pense qu’ as la cours de recréation pour trouver la verité vrai craché juré dans le pif gadget officiel de la semaine ... 

                    A moins que POLPOT ne soit revenu d’ entre les mort ?


                  • baldis30 10 mars 19:35

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                     Pôôôôôvre type !
                    Contrôlez d’abord votre consommation de stupéfiants ...


                  • baldis30 10 mars 19:44

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                     Vous n’avez pas réussi à rentrer à EDF malgré vos incompétences ...
                    Que voulez vous  ? vous êtes un inadapté aux structures sociales collectives !


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 19:45

                    @baldis30

                    Vérifie tes haricots vert ....
                    ainsi que la stramoine qui pousse chez toi .


                  • Abolab 10 mars 21:06

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                    En parlant d’alimentation et de nucléaire, j’ai écrit un article sur le sujet il y a de cela une dizaine d’années, article jamais réfuté !

                    https://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/polonium-radioactif-dans-vos-43849


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 21:34

                    @Abolab
                    8 million de tonne cela parait énorme ...
                    Surtout pour des traces dans le minerai d’ apatite .

                    Est ce le seul responsable du taux de cancer ... franchement je ne sait pas ...
                    J’ accuserais plus volontiers les deux ibuprofène que je prend quand j’ ai mal a la tète . 

                    Je croit plus a une accumulation et une synergie de cause , qu’ as un bouc émissaire unique .
                    Croire c’ est une chose , le démontrer une autre même si la piste est logique (ou le parait de prime abord) .


                  • Abolab 10 mars 21:59

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                    L’article était en fait plus prédictif qu’actuel, il y a dix ans, car les engrais phosphatés provenaient alors majoritairement des roches phosphatées sédimentaires (à 85%) et non des mines d’apatites.
                    Donc le pire est à venir, car le phosphate sédimentaire étant bientôt épuisé, si l’on ne change pas les méthodes agricoles en oubliant les engrais chimiques, alors l’industrie de l’agrochimie risque de se tourner massivement vers le phosphate des mines de roches qui est radioactivement pollué par le polonium...
                    La radioactivité peut en effet tourner des cellules saines en cellules cancérigènes, mais ce qui est ensuite le plus favorable au développement du cancer reste la nature de l’alimentation que l’on avale : les protéines animales favorisant les développements pré-cancéreux, contrairement aux protéines végétales, travaux qui ont d’ailleurs valu une pétition pour l’attribution du prix nobel de médecine à son directeur de recherche.


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 22:16

                    @Abolab

                    C’ est le prédictif/prospectif qui m’ as amené ici , Joel de Rosnay avait commis quelques très bon bouquin .

                    Le bio peut si on en abuse apporter également quelque problème de pollution. 
                    on est cependant tres loin de la toxicité du pu210 ou de l’ U238 .
                    Ou même du simple arsenic (.. et vielle dentelle)

                    Une solution utopique serait de purifier le minerai par centrifugation , mais le cout en énergie est prohibitif .

                    Pour ma part j’ essai de travailler en raisonné a majorité , et de garder le chimique pour les cas extrême mais ce n’ est qu’ un petit potager ou je n’ ais pas besoin de rendement exceptionnel , je me contente d’ un petit kg par pied de tomate gracieusement fournit par la nature ...

                    Concernant , la bio , ce que l’ on mange est effectivement un déclencheur ...
                    On parle souvent d’ ailleur du stress oxydatif bloquant l’ apoptose cellulaire normal .
                    Mais la encore , de nombreux facteur peuvent intervenir dans le processus .

                     


                  • baldis30 11 mars 00:18

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                    vous devriez vous méfier des suites que je peux donner à l’extérieur ... ilo y a fort longtemps que la controverse sur le datura excite tous les amateurs d’opéra mais vouqs êtes trop stupide de savoir pourquoi et dans quel opéra ... VOUS ETES NUL INSISTEZ ENCORE POUR CEUX QUI NE L’ONT PAS COMPRIS


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 11 mars 00:49

                    @baldis30

                    Je t’ ais parler de la stramoine celle la même que l’ on trouve dans les haricot vert par la négligence d’ expert environnementaux .

                    Lakmé jamais entendu parler .

                    Vous citer a juste titre l’ article 222 , vous êtes donc tenu puisque vous m’ accusez a tord de lancer une procédure , je vous attaquerais pour ma part en « dénonciation calomnieuse » 

                    Pour ma part je prefere ce sublime morceau 


                  • sls0 sls0 11 mars 02:05

                    @Matlemat
                    J’ai lu l’article du point.
                    Pour les 1700 morts par cancer ce serait le ministère de la santé japonais. Comme c’est souligné, je clique dessus. Ce n’est pas sur le ministère que l’on tombe mais sur d’autres reportages du point.
                    Encore ube fois une de vos sources sans source.
                    Bien l’article, les 1900 problèmes cardiaux seraient aussi dû à la radioativité. Idem pour les suicides.
                    Il suffirait qu’un chauffard déclare avoir été distrait par un neutron on collerait aussi les morts de la route.
                    Ca leur vient pas à l’esprit qu’un tsunami qui fait 11.000 morts et ravage tout sur son passage peut avoir un coté perturbant.
                    Il y a quand même les 116 enfants aux problèmes thyroidiens qui m’interpelle. Là il faut regarder la courbe de progression.
                    Le mois dernier j’ai mis un complément pour une opération de la thyroïde, c’est dans les Caraïbes bien loin de Fukushima. Comparé aux chiffres des provinces du nord il y a bien un impact.
                    Encore une fois comme à Tchernobyl il n’y a pas eu de prise d’iode. De l’incompétence qui donne le cancer.
                    La radioactivité comme la voiture c’est dangereux, là c’était la même chose que de laisser des gosses sur la route où passe un rally.
                    En France il y a de l’iode, les pompiers locaux connaissent une centrale nucléaire et dans les hôpitaux régionaux une partie du personnel est formé à intervenir sur des blessés contaminés.


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 11 mars 02:24

                    @sls0

                    Bien vu Sl0 , 
                    Encore une fois comme à Tchernobyl il n’y a pas eu de prise d’iode. De l’incompétence qui donne le cancer.
                    avec une saturation correcte de la tyr- o_ide on aurais sauver 50% a 80% d’ effectif civil.


                  • foufouille foufouille 11 mars 07:45

                    @Abolab
                    donc les végétaryens ont aucun cancer et vivent tous 120 ans dans tes rêves.


                  • Matlemat Matlemat 11 mars 08:49

                    @sls0
                     C’est le point qui écrit ces chiffres, mais passons sur le nombre de victimes, pensez vous que ce n’est pas grave l’accident de Fukushima ? pourquoi évacuer s’il n’y a pas de danger ? Pourquoi tout a été abandonné sur place dans la zone interdite ? Pourquoi c’est mauvais pour la santé de consommer des aliments comme du poisson contaminé ?

                     A Tchernobyl ce n’est pas seulement la non prise d’iode qui a provoqué des cancers. Il y a eu je vous le rappelle des liquidateurs qui ont étés sacrifiés pour tenter de confiner le trou béant dans le réacteur.

                     A Fukushima il y a eu des gens qui ont pris de fortes doses, qui vont mourir prématurément, c’est une évidence.
                     


                  • baldis30 11 mars 08:50

                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                    Vous n’avez pas réussi à rentrer à EDF malgré vos incompétences ...
                    Que voulez vous ? vous êtes un inadapté aux structures sociales collectives !


                  • Matlemat Matlemat 11 mars 08:53

                    @foufouille
                    Non, exposition interne et externe c’est pas la même.Des « trucs radioactifs » à partir d’une certaine dose on crève tout simplement et le risque de cancer augmente avec la quantité, toi comprendre ?


                  • Matlemat Matlemat 11 mars 09:27

                    @Cyrus (TRoll de DRame)
                    Les mines sont un nid de nucléocrates, donc l’objectivité de Jancovici est « a priori » douteuse. Il y a tant d’autres gens très compétents qui n’ont pas le même discours. 


                  • Matlemat Matlemat 11 mars 09:40

                    @Alex
                     L’important c’est la vérité, je pense qu’on peut faire confiance à la nature et pas aux apprentis sorciers, la nature doit être protégée dans sa pureté, l’activité nucléaire la pollue gravement, même s’il n’y a pas que cela.

                     je suis ici pour discuter pas pour faire de la propagande, certains sont ici pour faire la promotion de l’atome, par amour peut être de leurs activités passés, pour défendre leurs amis toujours actifs... 


                  • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 10:07

                    @Matlemat. Encore et toujours la guerre de religion contre les instruits.
                    Au profit des fortunes pétrolières. Celles qui dirigent le WWF et PisseVerte, par exemple.


                  • Abolab 11 mars 10:12

                    @foufouille

                    Non, nous avons déjà discuté de cela dans un autre article traitant spécifiquement de la question, mais vous ne semblez pas écouter. Les végétariens mangent beaucoup de produits laitiers, dont la principale protéine, la caséine (comme toutes les protéines animales) est démontrée avoir des effets carcinogènes en promouvant la prolifération des cellules pré-cancéreuses, celles-là même qui forment les tumeurs, produits laitiers qui contiennent tous les éléments pour développer également des maladies cardio-vasculaires, et ils mangent également des produits raffinés, participant à la création des maladies chroniques. Les populations vivant le plus longtemps sur Terre ne consomment pas de produits laitiers ou de lait, et très très peu de produits d’origine animale. Par exemple, dans l’alimentation traditionnelle d’Okinawa, la seule source animale, le poisson, correspondait à 1% du total des calories, soit un petit bout de poisson une à deux fois par semaine, comme condiment.


                  • Abolab 11 mars 10:15

                    @Cyrus (TRoll de DRame)
                    « On parle souvent d’ ailleur du stress oxydatif bloquant l’ apoptose cellulaire normal. »

                    Oui, comme celui occasionné par le fer hémique, le fer présent dans la viande.

                    Le stress oxydatif est évitable en mangeant des végétaux non raffinés, qui sont une bonne source d’antioxydants.


                  • Abolab 11 mars 10:17

                    @Julien S
                    « Rien sur les quantités de polonium ingérées. »

                    A contamination des végétaux égale, si les quantités de polonium via des feuilles de tabac fumées posent problème, alors celles ingérées via des légumes sont sûrement plus problématiques, étant donné que l’on absorbe beaucoup plus de matière végétale en mangeant qu’en fumant des cigarettes.


                  • Matlemat Matlemat 11 mars 14:30

                    @JC_Lavau
                    Arrête de rabacher.


                  • sls0 sls0 11 mars 17:15

                    @Matlemat
                    Le danger du nucléaire.
                    1)L’iradiation : elle concerne le personnel au contact.
                    A 0 sievert no problème.
                    A 5-6 sieverts c’est normalement la mort.
                    C’est surtout le gamma qui est en cause, la protection c’est l’écran, la distance et le temps d’exposition.
                    C’est le cas des liquidateurs, certains sont monté très haut. L’URSS a donné 23 millions de morts pour la seconde guerre. La patrie ou rodina en russe ça parle très fort à un russe ou ukrainien, donner sa vie pour la patrie est un geste normal. Ca explique un peu l’état d’esprit des liquidateurs.
                    A un sievert on perd ses cheveux momentanément mais à Hiroshima on s’est aperçu que ceux qui avait pris un sievert avait une durée de vie augmentée. 
                    Difficile d’employer une droite de régression simple mais c’est ce qui est employé pour le plus grand bien de tous.

                    2)La contamination :
                    Ce n’est plus du gamma qui est un rayonnement mais de l’alpha de la taille d’un proton d’hélium ou du béta de la taille d’un électron.
                    De l’alpha s’arrête avec uune feuille de papier et du beta avec une feuille d’aluminium.
                    De la contamination externe ne pose pas de problèmes mais en interne leur taille importante fait du dégât. C’est un gros problème, le temps que ça reste dans le corps les cellules dérouillent sérieux.
                    La protection c’est ne pas ingérer ou respirer.
                    Là on comprend que le confinent dans sa maison est la meilleur solution en cas d’accident avec rejets.
                    Ensuite c’est d’éviter de consommer du contaminé.

                    3)L’iode :
                    J’aurais pu le mettre dans la contamination mais c’est une contamination spécifique car elle concerne la thyroïde. Elle carbure à l’iode la thyroïde et plus on est jeune plus on consomme.
                    La thyroïde ne fait pas de différence entre l’iode normal et radioactive. La parade simple c’est l’ingestion d’une pilule d’iode qui va saturer la thyroïde. 

                    Le public est concerné par la contamination dont on peut se protéger. C’est dans les PPI des communes au voisinage des centrales françaises et c’est testé.

                    A Thernobyl pas de distribution d’iode, les gens qui sont à l’extérieur pour apprécier le spectacle et une évacuation à la mords moi le noeud.

                    Pour Fukushima Tepco avant la construction trichait ou cachait déjà avec la complicité des autorités.

                    Tchernobyl et Fukushima un concours d’incompétence, pour les premiers une soumission au parti. Pour les seconds une soumission à une caste politique.

                    Chez nous c’est un peu mieux.
                    Quand je dis chez nous c’est la France où 58 tranches nucléaires ne me dérangeait pas trop.
                    Où je suis vu leur rigueur au boulot et la corruption s’ils construisent du nucléaire je m’éloigne de 500km minimum.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 21:29

                    @Matlemat : « Pro nucléaire payé par le lobby ». Cette fois l’éventuel doute est levé : ce délirant est 100 % paranoïaque.


                  • Sergio Sergio 10 mars 13:05

                    Moi j’ai peur d’un tremblement de terre ou de certaines maladies comme le Parkinson ..., qui pourraient provoquer chez les américains, russes, chinois, français ... une glissade ou un mouvement impromptu sur le bouton fatal, de l’arme nucléaire. Associés aux ruptures de barrages et consorts, on vit dans un monde dangereux !


                    • baldis30 10 mars 15:27

                      A propos de rupture de barrage vous pouvez toujours aller à Longarone, Erto et Casso ...

                      Ne vous promenez pas sur les bords du lac Léman, le risque de tsunami est avéré et s’est produit au moins deux fois au cours des deux derniers millénaires ...


                      • baldis30 10 mars 15:45

                        Je suis stupéfait de la manipulation mentale que l’auteur ose présenter  !

                        Je remercie les modérateurs de ne pas avoir censuré car cela montre la débilité dans laquelle beaucoup trop de personnes essayent de plonger le monde ...

                        Citoyens, citoyennes attention.... avec l’auteur et comme il l’annonce vous avez la VRAIE démocratie ... qui au passage s’approprie le travail de tous les pronucléaires, hydrauliciens, électriciens fournisseurs des 80 % d’électrons sales nécessaires à son écriture délirante pour leur cracher dessus ...

                        C’est la VRAIE démocratie .... certes un peu vert-de-gris , on peut remplacer la svastika inversée par une roue à écarteler, c’est plus rustique ... et pourquoi pas par une guillotine .... ou une corde ....


                        • cleroterion cleroterion 10 mars 16:59

                          @baldis30
                          je ne cherche à manipuler personne, seulement à informer, d’ailleurs il n’est pas question de démocratie dans mon article. C’est vous qui êtes en plein délire. Qu’est que vous avez craindre d’une démocratie ? Qu’elle protège les intérêts du peuple ?


                        • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 17:15

                          @cleroterion
                          Bonjours cleroterion ,

                          Votre article est factuel ... bien qu’ as mon sens trop alarmiste .

                          Je ne suis ni anti-nuk , ni pro-nuk , mais je conteste la façon dont celui ci est implémenté dans une logique immédiate au lieu de se préoccupé des conséquence a long terme . 

                          A toute fin utile , il semblerais que JClavaux et baldis30 soit étrangement lié .
                          Se couper comme ça n’ est pas très malin quand on sait que les réseau comme agoravox sont lu en permanence .



                        • cleroterion cleroterion 10 mars 17:34

                          @Cyrus (TRoll de DRame)
                          Tout le monde sait que le nucléaire est potentiellement dangereux. Ce que je cherche à dénoncer ce n’est pas tant la dangerosité du nucléaire que la réponse préfabriquée du ministre ; une réponse globale où la question de Vouglans n’est même pas évoquée. Plus encore que la technologie en elle même, ce qui est dangereux ; c’est un système ou tout est basé sur la recherche du profit, la privatisation des profits et la mutualisation des pertes.


                        • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 17:51

                          @cleroterion

                          que la réponse préfabriquée du ministre
                          >Un proverbe polynésien dit que si on ne voit pas le requin , celui ci se revelle parfois par les vague/écume que son aileron laisse en surface dans un lagon .
                          Un pécheur de perle avisé évitera de plonger trop vite .

                          Il est indispensable de s’ occuper de vouglans ... soit pour refuter vos crainte ... soit au contraire pour les confirmer et prendre les mesure qui s’ impose .Surtout avec la privatisation des barrage .

                          A titre militaire , si votre hypothèse est exact , on as la un énorme problème de sécurité civile mais aussi national puisque ce pourrait être le plus gros attentat jamais organisé sur le sol français .

                          c’est un système ou tout est basé sur la recherche du profit, la privatisation des profits et la mutualisation des pertes.
                          > c’ est une définition assez juste de la crise systémique que la nation rencontre actuellement .


                        • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 19:10

                          @Cyrus (TRoll de DRame)

                          Merci au plusseur , mais tout comme les moinseur , une simple reponse « je vous ais lu est bienvenue » smiley

                          Bien que Troll a mes heure , Je ne suis pas la pour batifoler dans legout d’ agoravox . c’ est plus drole en eaux claire ...


                        • baldis30 11 mars 00:26

                          @cleroterion

                          Sachez que comme vous soulevez un problème de sécurité vous avez le devoir au titre de l’article 222 du code pénal qui en dernier ressort intervient sur le sujet de signaler immédiatement à la Préfecture de l’Ain ou à la gendarmerie la plus proche de votre domicile qui transmettra l’existence d’un danger ...
                           Si vous ne le faites pas cela veut dire que vous affirmez des choses susceptibles de provoquer des troubles dans la population alors qu’elles n’existent pas .... la diffusion de fausses informations n’a pas besoin de l’existence de la loi sur les fake news ....
                           Et enfin ceux qui peuvent douter de votre bonne foi peuvent signaler la chose tant à la Préfecture qu’à la gendarmerie ... et ils le feront ....



                        • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 11 mars 01:45

                          @Cyrus (TRoll de DRame)

                          Au fait , j’ ais servi dans le DSM du hawk , ne rentre pas trop dans les détail concernant les identification radar .Certaine chose ne sont pas declassifiée.
                          agoravox n’ est vraiment pas le lieu pour ce genre de chose en ce moment meme si tu sait de quoi tu parle .

                          Amicalement malgré nos petites dissension 


                        • baldis30 11 mars 19:22

                          @Cyrus (TRoll de DRame)

                          Vous n’avez pas réussi à rentrer à EDF malgré vos incompétences ...
                          Que voulez vous ? vous êtes un inadapté aux structures sociales collectives !


                        • Abolab 10 mars 16:05

                          Les centrales nucléaires, outre le fait d’être dangereuses et de produire des déchets à durée de vie quasi infinie, ne sont de plus que de grosses bouilloires énergivores avec l’efficacité energétique la plus basse de tous les moyens de production d’électricité que l’humanité a jamais inventés : plus de 2/3 de l’énergie produite est en effet perdue sous forme de chaleur, qui vient ainsi dérégler le climat et participer au réchauffement climatique global.


                          • Matlemat Matlemat 10 mars 16:39

                            @Abolab

                            Vous avez raison sauf pour le réchauffement, même la vapeur d’eau produite par les tours de refroidissement, gaz à effet de serre, ont un effet négligeable sur le réchauffement climatique.


                          • Abolab 10 mars 16:39

                            @Julien S, effectivement, très bonne remarque, mais je parlais de l’efficacité énergétique des centrales nucléaires en elle-même : seulement 30% de l’énergie produite par fission nucléaire est convertie sous forme d’électricité, les 70% restants étant dissipés et perdus sous forme de chaleur. Ce qui fait de l’énergie nucléaire l’énergie la moins efficace pour produire de l’électricité. C’est comme vouloir visser une vis avec un marteau : cela fait l’affaire mais n’est pas très efficace et surtout pas renouvelable. C’est une technologie très « bourrin ».


                          • pissefroid pissefroid 10 mars 16:39

                            @Abolab

                            Calculé sur un coin de table,

                            Le soleil nous envoie environ 100000 terawatts.
                            Les centrales électronucléaires dissipent environ 1 terawatt, (je compte 300 tranches de 1 gigawatt électrique).

                            Difficile de penser que ce terawatt modifie l’évolution du climat.


                          • Abolab 10 mars 16:43

                            @pissefroid, le CO2 anthropique fait bien moins que 0,1% du volume total de l’atmosphère, difficile de croire que le CO2 anthropique soit capable d’influer sur les transferts thermiques dans l’atmosphère.


                          • Abolab 10 mars 16:45

                            @Matlemat les gaz à « effet de serre » ? En voilà une idée... Mais d’où vous vient-elle donc ?


                          • Matlemat Matlemat 10 mars 17:05

                            @Abolab

                            Le bilan carbone par contre du nucléaire n’est pas négligeable.


                          • Abolab 10 mars 17:10

                            @pissefroid Vous comparez des pommes et des carottes. La conversion du rayonnement électromagnétique en transfert thermique via la puissance électrique doit prendre en compte la nature du matériel utilisé pour cette comparaison. C’est l’effet Peltier qui occasionne un transfert thermique à partir d’un courant électrique, inverse de l’effet Seebeck qui occasionne un courant électrique à partir d’un transfert thermique (comme dans les thermopiles). Ces effets sont très bien mesurés pour les métaux, mais en ce qui concerne les gaz, dont l’air de notre atmosphère, ils sont quasiment inexistants. Pour le moins, je n’ai pas connaissance de leur mesure expérimentale dans les gaz. Donc, les transferts thermiques dans les gaz ne sont sûrement pas causés par un rayonnement électromagnétique, comme un rayonnement infrarouge, mais bien par les phénomènes d’advection et de convection, comme ceux issus de la perte de chaleur dans les centrales nucléaires, ou par les modifications de la conduction entre le sol et l’air, comme la déforestation, la bétonisation ou la désertification.


                          • Abolab 10 mars 17:12

                            @Matlemat Le « bilan carbone » ? De mieux en mieux. Un concept tout droit issu de celui des « gaz à effet de serre », correct ?


                          • pissefroid pissefroid 10 mars 17:26

                            @Abolab

                            Revenons à nos moutons, vous avez dit :

                            Abolab 10 mars 16:05

                            Les centrales nucléaires, outre le fait d’être dangereuses et de produire des déchets à durée de vie quasi infinie, ne sont de plus que de grosses bouilloires énergivores avec l’efficacité energétique la plus basse de tous les moyens de production d’électricité que l’humanité a jamais inventés : plus de 2/3 de l’énergie produite est en effet perdue sous forme de chaleur, qui vient ainsi dérégler le climat et participer au réchauffement climatique global.

                            J’ai répondu

                            pissefroid 10 mars 16:39

                            @Abolab

                            Calculé sur un coin de table,

                            Le soleil nous envoie environ 100000 terawatts.
                            Les centrales électronucléaires dissipent environ 1 terawatt, (je compte 300 tranches de 1 gigawatt électrique).

                            Difficile de penser que ce terawatt modifie l’évolution du climat.

                            Où sont les pommes, où sont les carottes ?


                          • Abolab 10 mars 17:32

                            @Abolab 
                            « C’est l’effet Peltier qui occasionne un transfert thermique à partir d’un courant électrique »

                            Et je rajouterai que les seuls effets photo-électriques connus dans l’atmosphère sont des effets de photolyse chimique comme celui de l’ozone et qu’ils nécessitent un rayonnement électromagnétique de bien plus grande énergie que le rayonnement infrarouge. Donc le rayonnement infrarouge ne peut clairement pas créer de transferts thermiques dans l’atmosphère, ces derniers dépendant d’un transfert électrique, d’après l’effet Peltier.


                          • Abolab 10 mars 17:48

                            @pissefroid
                            « Où sont les pommes, où sont les carottes ? »

                            Vous comparez la puissance électrique du soleil avec la puissance électrique des centrales nucléaires pour dire que celle des centrales nucléaires ne peut modifier le climat.

                            Ce à quoi je vous réponds que la puissance électrique dépend du matériau considéré. La perte de chaleur des centrales nucléaires est un transfert thermique mesurable et très important, d’ailleurs il faut des cheminées pour évacuer la vapeur produite, vapeur qui est un transfert thermique advectif dans l’atmosphère.

                            Le rayonnement solaire quant à lui ne crée de transferts thermiques significatifs qu’en touchant le sol, transfert thermique qui se propage alors par conduction dans l’air, suite à une stimulation des électrons de la matière du sol, par effet Peltier.

                            Mais le rayonnement infrarouge en provenance du sol (rayon secondaire du soleil, si vous voulez) est bien incapable de créer des transferts thermiques dans le gaz.

                            Car si l’effet Peltier est très bien mesuré dans le cadre des métaux, il est insignifiant dans les gaz, donc le rayonnement infrarouge ne crée pas de mouvements électriques qui à son tour produirait un transfert thermique dans le volume gazeux. Cet effet est inexistant dans les gaz, à ma connaissance, où s’il existe il est infime.

                            Donc le seul moyen de modifier le climat est de modifier les transferts thermiques au sol par la modification de la conduction sol/air ou par la perte d’énergie sous forme de chaleur comme dans le cadre des centrales nucléaires, les volcans, etc., Ou alors par la création de nuages, qui limite l’arrivée du rayonnement solaire, mais qui peut également créer des transferts thermiques, car les nuages peuvent produire de l’électricité.


                          • Abolab 10 mars 18:29

                            @pissefroid

                            En d’autres termes, et pour faire plus simple, les 100 000 térawatts du soleil vont intéragir avec la surface terrestre pour produire des échanges thermiques, surface terrestre qui est très peu efficace en terme d’effet Peltier : les transferts thermiques générés ne sont pas importants comparés à l’énergie du soleil et sa puissance électrique relative.

                            Au contraire, le seul térawatt des centrales nucléaires va intéragir avec les métaux constituant les centrales, métaux qui sont très efficaces en terme d’effet Peltier, d’où l’importante quantité de chaleur perdue par les centrales nucléaires, en plus de la vapeur d’eau elle-même qui est rejetée dans l’atmosphère.

                            Les centrales nucléaires sont plus efficaces que le soleil à produire des effets thermiques climatiques sur terre, relativement à leur plus faible puissance électrique, du fait qu’elles soient constituées de métaux, qui augmentent grandement l’effet Peltier, et donc les transferts thermiques, en plus du fait qu’elles rejettent de la vapeur d’eau. C’est pour cela qu’elles sont très inefficaces énergétiquement : 2/3 de leur énergie est perdue sous forme de transfert thermique.


                          • Abolab 10 mars 18:36

                            @Julien S
                            L’énergie électrique nucléaire n’est clairement pas rentable :
                            -comptez les coûts de développement/recherche associés aux centrales
                            -comptez les coûts de création, de maintenance et de démantèlement des centrales
                            -comptez les coûts de traitement et de stockage des déchets radioactifs et de recherche sur ces processus industriels
                            -comptez les coûts d’extraction et de raffinement de l’uranium, énergie non renouvelable
                            -comptez les coûts liés aux pertes d’énergie occasionnée par la conversion électrique
                            -comptez les coûts liés au réchauffement climatique auquel participent les centrales nucléaires
                             ... et autres coûts cachés qui existent sûrement...


                          • foufouille foufouille 10 mars 18:38

                            @Abolab
                            il y avait des centrales nuke durant l’âge de bronze ?
                             smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 10 mars 18:51

                            @Abolab. L’abus de substances hallucinogènes a des effets déplorables sur ta santé mentale. On ne saurait trop t’encourager à consulter.


                          • Abolab 10 mars 18:52

                            @foufouille
                            « il y avait des centrales nuke durant l’âge de bronze ? »

                            Comparativement à l’âge de pierre, l’âge de bronze est bien plus efficace et rentable que l’âge nucléaire.

                            Avec le bronze, l’être humain a pu augmenter l’efficacité énergétique du feu, énergie gratuite, en chauffant beaucoup plus rapidement l’eau qu’avec des pots en argile, et ce de manière beaucoup plus renouvelable.

                            Pour chauffer une seule casserole d’eau avec l’énergie électrique nucléaire, il faudrait d’abord en chauffer deux autres avant, en tenant compte des pertes d’énergie et l’on doit payer en plus pour cela. smiley


                          • Abolab 10 mars 18:57

                            @Julien S
                            « Tout ceci est fort intéressant, sauf que le bilan radiatif naturel terrestre est chiffré »

                            Je ne vais pas rentrer dans les détails ici-mêmes car ce serait hors-sujet, mais le bilan radiatif de la Terre est un bilan théorique dont les chiffres les plus importants sont obtenus par des modèles basés sur des conceptions erronées. L’idée même d’équilibre radiatif présuppose que la terre est un corps noir, mais la terre est un semi corps noir de par son émissivité, pas de par son absorptivité : la terre n’est pas un trou noir. De plus, les chiffres du bilan radiatif auto-réfutent la théorie du forçage radiatif en étant incapable de prédire correctement la température moyenne à la surface de la Terre, chose que prend bien soin d’omettre les milliers de pages du rapport du GIEC...


                          • Abolab 10 mars 18:59

                            @padamalgam, @JC_Lavau

                            Les hallucinations et la schizophrénie conceptuelle sont plutôt du côté du GIEC... qui aurait mieux fait de se voir discerner le prix Nobel de littérature pour leur chef d’oeuvre de fiction scientifique... smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 10 mars 19:01

                            @padamalgam. Et tu démontres ça comment ?


                          • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 10 mars 19:04

                            @JC_Lavau

                            mieux que toi peut etre smiley


                          • Abolab 10 mars 19:54

                            @Julien S
                             Le bilan carbone est un mythe, vous devez d’abord démontrer qu’il existe des gaz créant des transferts thermiques par l’absorption de rayonnement infrarouge.

                            Bonne chance smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 10 mars 21:20

                            @padamalgam. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement.
                            Et inversement : ce que tu ne sais démontrer, tu ne l’as jamais conçu clairement.
                            Il est même à craindre que jamais tu n’auras l’esprit clair, ce qui permet ton recrutement si facile en secte.


                          • foufouille foufouille 11 mars 07:51

                            @Abolab
                            c’est juste une période plus chaude que maintenant et sans centrales .......
                             smiley


                          • Matlemat Matlemat 11 mars 08:57

                            @Abolab
                            La vapeur d’eau est un gaz à effet de serre, vous pouvez verifier, mais dire que la chaleur dissipée réchauffe, c’est comme dire « fermez la fenêtre ça va réchauffer dehors » 


                          • Matlemat Matlemat 11 mars 09:02

                            @Abolab
                            Oui le bilan carbone , c’est la quantité de CO2 produite par l’ensemble de la chaîne, de la production du minerai, à la transformation, la construction des centrales nucléaires ainsi que le transport des déchets, le creusement de galeries pour la poubelle atomique...


                          • Matlemat Matlemat 11 mars 09:15

                            @Abolab
                             Bien vu sur les coûts cachés et il y en a bien d’autres comme les protections policières et militaires, les surveillances des opposants à Bure, opposants mis en examen pour « association de malfaiteurs » ! ... L’intervention au Mali pour protéger les mines d’uranium coûte déjà 500 millions d’euros par an payés par le contribuable bien sûr. 

                             


                          • Abolab 11 mars 09:23

                            @Julien S
                            « J’emploie la physique communément admise »

                            La science se base sur des preuves, sur des faits réels, expérimentaux et mesurables, autrement les théories ne sont que de la poudre de perlinpinpin et des histoires à dormir debout, des mythes.

                            Si vous employez la physique sur la base d’autorités qui prétendent être scientifiques, comme le GIEC, mais qui n’est qu’un organisme « inter-gouvernemental » initié par un politicien, ou sur la base de « on dit », sur des croyances communes, des propagandes sans fondement réel, alors vous n’êtes pas un scientifique, et vous êtes instrumentalisé par un système de pensée basé sur des croyances, ce que n’est pas la science.

                            En l’occurence, il n’y a aucun fait matériel, aucune preuve expérimentale existant dans la littérature scientifique qu’un rayonnemnent infrarouge soit capable de créer des transferts thermiques dans un gaz à l’état de trace dans un autre gaz.

                            Les expériences de John Tyndall au XIXe siècle sur lesquelles se basent les croyants en l’effet de serre gazeux ne montrent qu’une seule chose : que certains gaz en grande concentration bloquent la transmission du rayonnement infrarouge, mais en aucune manière que ce bloquage de transmission, interprété comme « absorption », résulte en un transfert thermique, blocage de transmission qui peut tout aussi bien être interprété comme « dispersion », « diffusion » et « réflection », étant donné qu’aucun transfert thermique n’est mesuré dans le gaz.

                            Il n’y a aucune preuve expérimentale ni aucune justification théorique valable de la croyance selon laquelle le rayonnement infrarouge soit capable de créer un transfert thermique dans un complexe gazeux en intéragissant avec des molécules traces de ce gaz.

                            La théorie du GIEC est donc un mythe... une « religion climatique » même, selon un prix Nobel de Physique, et dont le fondement théorique même, celui postulant que la Terre est un corps noir, n’a pas de sens physique : la Terre n’a pas l’absorption d’un trou noir, elle n’est pas un corps noir en équilibre radiatif, elle ne peut être approximée qu’à un semi corps noir du point de vue de son émissivité interne (géothermique), pas de son absorptivité.


                          • Abolab 11 mars 09:48

                            @Matlemat

                            Il n’y a pas d’« effet de serre gazeux », c’est un mythe infondé scientifiquement. D’ailleurs, vous ne trouverez aucune description scientifique des gaz à effet de serre et de comment ils réchauffent le climat, dans les milliers de pages des rapport du GIEC.

                            Les « gaz à effet de serre » sont juste un postulat « tombé du ciel » qu’ils utiilisent pour justifier toute leur échafaudage théorique.

                            Ce terme est donné tel quel, et asséné comme une vérité scientifique, sans aucune explication des mécanismes en jeu, comme s’il venait de nulle part, dans leurs rapports !

                            C’est une grande fumisterie, de même que le « bilan carbone » qui n’est qu’un concept dérivé de cette notion de « gaz à effet de serre ». Cela n’existe pas.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 09:55

                            @Matlemat. Délire sous télécommande, bien utilisé du reste par les vendeurs de mouvements perpétuels, que de résumer l’activité humaine à « bilan carbone ».
                            Cela ne mesure rien d’autre que ta crédulité.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 10:04

                            @Julien S. Expression maladroite, qui remplace le critère expérimental de la science, par le critère communautariste des communautés.
                            De plus les références sont fort contestables : « les toqués du 11 septembre ».


                          • Abolab 11 mars 10:24

                            @foufouille
                            « c’est juste une période plus chaude que maintenant et sans centrales ....... »

                            Ah ? Les thermomètres existaient déjà à l’âge de bronze, ainsi que les relevés météorologiques à échelle mondiale ? smiley


                          • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 10:31

                            @Abolab. Même que selon Wikipedia, sous Louis XV on mesurait le pH moyen des océans avec deux décimales...

                            Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »

                          • Abolab 11 mars 10:37

                            @Abolab
                            « certains gaz en grande concentration bloquent la transmission du rayonnement infrarouge »

                            Pour être plus précis : certains gaz en grande concentration bloquent la transmission d’une toute petite partie du rayonnement infrarouge.

                            Alors imaginer que ces mêmes gaz en concentration infime dans l’atmosphère puissent être capable de réchauffer l’atmosphère et même la surface du sol relève de la fantaisie la plus absurde qui soit.

                            C’est comme croire que la radioactivé d’une étoile lointaine absorbée par la Terre serait capable de dévier la trajectoire du système solaire et de réchauffer l’univers en faisant collisionner les galaxies entre elles.


                          • Abolab 11 mars 10:43

                            @JC_Lavau
                            « Même que selon Wikipedia, sous Louis XV on mesurait le pH moyen des océans avec deux décimales... »

                            Oui, d’ailleurs le pH moyen des océans a-t-il un sens ? Où sont prises les mesures ? En fait, il y a très peu de mesure prises, vu que l’acidification des océans est calculée selon un modèle informatique théorique et ne repose aucunement sur des mesures expérimentales réelles. Et cette acidification n’est aucunement une acidification mais une très légère variation à la baisse de la basicité des océans... Le GIEC manipule les foules par les mots, qui sont ensuite repris par les médias en manque de sensation afin de créer une image « catastrophique » de la réalité basée sur des concepts erronés et imaginaires. La catastrophe environnementale n’est pas celle lié à la théorie imaginaire du climat, mais au changement écosystémique réel de la planète causé par l’insouciance et l’indifférence humaine (déforestation mondiale massive, extinction des espèces, désertification, pollutions de l’eau, de l’air et du sol, etc.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès