• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que des enfants soient assassinés impunément confirme notre (...)

Que des enfants soient assassinés impunément confirme notre déclin

Comme Européen, et plus largement comme Occidental, c’est avec consternation que je constate notre déclin. D’aucuns me diront que l’Europe et l’Occident ne sont pas seuls sur cette funeste voie. Mais, en ces temps particulièrement troublés où la confusion est soigneusement entretenue, je pense qu’il convient d’assumer d’abord et en priorité sa propre culture avant d’avoir le regard critique sur celle des autres. Et aujourd’hui, il faut être aveugle, inculte ou vraiment de mauvaise foi pour ne pas voir et reconnaître que nous sommes déjà loin sur cette pente descendante.

Les domaines dans lesquels ce déclin se vérifie sont multiples. On peut en citer quelques-uns : que ce soit au niveau économique – le nouveau Graal – avec des taux de croissance largement inférieurs depuis des années à ceux des pays ‘émergents’ (selon la nouvelle terminologie) ; que ce soit au niveau financier avec des banquiers qui se comportent souvent comme des gangsters sans foi ni loi, prêts à dépouiller leurs clients pour renflouer leurs opérations perdantes ; que ce soit au niveau social où le taux de précarité, de pauvres et de sans-abris ne cessent d’augmenter tout comme celui du chômage, manipulé pour tenter de faire accroire l’inverse ; que ce soit au niveau de l’environnement où la nature est violentée de toutes parts avec une accélération de la disparition des espèces, des mers qui se vident, et où la pollution envahit toutes les strates de la société avec en corollaire l’explosion des cancers ; que ce soit au niveau éducatif où nombre de parents démissionnaires, dépassés, n’osent plus gérer les conflits avec leurs enfants, préférant céder à leurs caprices ; que ce soit au niveau de l’enseignement où les jeunes sortent des écoles tellement mal préparés à la société qui les attend que les seuils de réussite ont été abaissés, et que beaucoup ne savent plus lire ni écrire correctement ; que ce soit au niveau du taux de natalité en lente mais constante diminution tant l’incertitude mine les couples quant à leur avenir ; que ce soit au niveau de l’information où les médias dominants sont aux mains de quelques nantis s’en servant pour promouvoir leur idéologie consumériste sans se priver d’y lancer des ‘fake news’ pour y parvenir ; que ce soit au niveau artistique où l’art est devenu une vulgaire marchandise, le plus souvent obscène, au lieu d’être un mode d’expression créatif qui transcende l’individu ; que ce soit au niveau de l’éthique dont les frontières semblent des plus floues et mouvantes au fil des tendances et des modes ; etc, etc… dans une liste qui s’allonge au fur et à mesure que l’on explore les champs d’activités humaines.

Source: Externe

Dernière ineptie en date : après les multiples tueries perpétrées depuis des années sur les campus américains causant un nombre terrible de jeunes victimes par des citoyens et parfois leurs condisciples armés, le président Trump qui n’entend pas remettre en cause la circulation endémique des armes dans le pays – merci pour le lobby qui s’en réjouit [1] – n’a pas trouvé autre chose à proposer que d’armer les professeurs… Voilà l’idée de génie qu’aucun autre président n’avait imaginée avant lui ! Et l’étape suivante, quelle sera-t-elle ? Armer les étudiants qui pourraient soudain se trouver face à un prof dépressif ou qui pète un câble, pour n’importe quelle raison comme cela se passe parfois dans des classes de plus en plus nombreuses et face à des étudiants qu’il n’est pas toujours aisé de discipliner ?!

Or, comment tout cela s’est-il lentement mis en place, sinon par un déclin majeur, supérieur à tous ceux qui en découlent et qui n’est autre qu’un déclin moral ? Déclin moral sur toute la ligne. Avec comme exemple le plus probant celui des responsables politiques devenus d’une incompétence qui n’a d’égale que leurs mensonges, leur hypocrisie et leur arrivisme à tout crin. Dès qu’ils accèdent au pouvoir, ceux-là s’en servent pour leurs propres intérêts, oublient les principes de bonne gouvernance les plus élémentaires, se vendent aux plus offrants, au lieu de se mettre au service de leur pays et de ses citoyens. Avec pour seul objectif, leur plan de carrière et les multiples avantages qu’ils vont pouvoir en tirer. Ils n’ont plus le moindre sens de la solidarité et développent un égoïsme forcené, prêt à tout pour parvenir à leurs fins. Ce sont d’ailleurs dans le sens le plus négatif qui soit, des ‘parvenus’ !

Source: Externe

Si les exemples de ce déclin moral entamé il y a des années apparaissent clairement, l’un d’entre eux, à la fois le plus fragile mais aussi le plus symptomatique, est la Justice. Tellement bafouée qu’elle n’en a souvent plus que le nom. Celle-ci, fondement même d’une société saine et équilibrée entre ses citoyens, pierre angulaire d’un édifice sociétal équitable, a de plus en plus tendance à ne s’exercer ‘qu’à la tête du client’ et au profit d’une poignée de privilégiés – blancs, de préférence – lésant par retour tous les autres qui sont pourtant majoritaires. Donnée vérifiable aussi bien en politique intérieure qu’extérieure. L’idéologie néolibérale menée à travers une ‘globalisation’ acharnée privilégie ces quelques-uns qui ont déjà tout au détriment du plus grand nombre qui ont de moins en moins. Quantité de rapports en attestent, dénonçant la richesse éhontée de quelques individus quand l’écrasante majorité du reste de la planète se traîne pour survivre à cette injustice flagrante. [2] Sans même aborder les paradis fiscaux, qui ne sont fréquentés que par ces voyous, étant entendu qu’à un tel niveau de richesse, aucun salarié ne peut prétendre aux sommes astronomiques que ceux-là mettent à l’abri via une ingénierie fiscale qu’eux seuls peuvent se payer et hors de portée du commun des mortels. Le plus absurde d’un tel comportement réside dans le fait que ces voyous ne semblent même plus se rendre compte que jamais de leur vivant, ils ne pourront dépenser leur fortune. Et pourtant, ils n’en n’ont jamais assez ! A ce stade, il n’y a plus aucun doute : ce sont des malades, que la richesse n’abrite pas de la bêtise… loin s’en faut !

Autre exemple de cette Justice moribonde : comment est-il possible qu’un Etat factice – Israël [3] – soit maintenu et porté à bout de bras par l’ensemble des pays occidentaux quand manifestement et au su de tout le monde, cette colonie pratique tout ce que l’Europe et l’Occident affirment proscrire : l’apartheid, le vol de terres, la torture, le crime généralisé ainsi que des procédés cent fois condamnés par les instances des Nations-Unies mais face auxquels pourtant nos Etats ferment les yeux ?! Ces derniers multiplient lois et résolutions mais dans ce cas semblent singulièrement incapables de les faire respecter. Puis, leurs responsables s’étonnent et s’offusquent du manque de civisme de certains individus… Si donc, ils commençaient par être cohérents et par mettre eux-mêmes en pratique ce qu’ils exigent de leurs citoyens ! N’est-il pas dit que l’exemple vient d’en haut ? Dans la foulée, faut-il rappeler la manière dont les Etats-unis, modèle porté aux nues par des médias dociles, ont traité les prisonniers d’Abou-Ghraïb, ou de Guantanamo ? Faut-il rappeler que certains de nos pays européens se sont prêtés aux pratiques de la torture pour le compte des mêmes Etats-unis ? C’est donc cela, l’image de la Justice et des Droits de l’Homme que nous trompetons fièrement partout ?!

Source: Externe

Cet usage d’une Justice à géométrie variable a des répercussions négatives incalculables et ruine le crédit auquel prétend l’Occident, donneur de leçons de morale dans sa sempiternelle habitude de dicter aux autres gouvernements la manière dont ils doivent agir et se comporter en termes de ‘droits de l’homme’ et de ‘justice équitable’. Leur inculture s’étale en long et en large, dans leur incapacité à comprendre comment fonctionnent les autres sociétés, à travers des cultures qu’ils n’ont pas la curiosité d’approcher, ni l’effort de connaître ni d’étudier pour en découvrir et apprécier toutes les richesses, les particularités, pensant toujours être au summum du progrès et se bornant à répéter des clichés éculés. Et depuis des décennies, à travers ce baratin, à quoi assistons-nous ? Dans l’étroite parcelle de terre palestinienne, des enfants munis de cailloux – mais surtout de courage ! – font face à l’une des armées les plus puissantes du monde. Et se font battre, emprisonner, torturer et massacrer par elle. Dans un silence général. Comme la pire des double-peines. Sans que les voix des responsables politiques de nos pays occidentaux s’élèvent pour condamner fermement et prendre les mesures de rétorsion à l’encontre de ces pratiques odieuses. Que du contraire : toute notion de Justice la plus élémentaire semble absente, et pas un seul gouvernement plus courageux que son voisin pour dire à cet Etat factice : « STOP ! Vous avez dépassé les bornes depuis longtemps, vous allez réparer et payer maintenant ». Sous peine de sanctions, de blocus et d’embargos comme ils sont pratiqués si aisément à l’encontre de tout Etat qui ne se risquerait pas au centième de ce que se permet celui-là.

Sous nos yeux, des enfants versent jusqu’à leur dernière goutte de sang là où nos responsables politiques sont incapables d’utiliser la première goutte d’encre pour prendre des décisions contraignantes vis-à-vis des méthodes criminelles d’un Etat colonial avec lequel au contraire, ils nouent des ‘Accords d’association’ et déroulent le tapis rouge à chaque occasion ! Sans parler de certains imposteurs intellectuels, responsables et invités médiatiques plus zélés que d’autres allant jusqu’à vouloir criminaliser toute critique de ces pratiques ! Voilà où mène le déclin moral et l’effondrement de toute éthique : dans ce cas précis, nos démocraties sont devenues de vraies ‘collabos’. Comme au temps du fascisme !

Oui, le déclin de l’Occident trouve son origine dans sa faillite morale. Pire : non seulement ce déclin est évident, mais aujourd’hui il s’accélère. Et l’illustration la plus flagrante en est le fiasco militaire que l’on peut observer au Moyen-Orient où toutes les guerres ruineuses qui y sont menées – sans le consentement des citoyens à qui les Etats imposent un saccage social pour financer leurs aventures guerrières – à travers des alliances qui se font et se défont avec les USA ne mènent qu’au désastre. Jamais depuis la suprématie européenne puis américaine sur le plan militaire les choses n’ont tourné de la sorte. Et ce, malgré des budgets d’une indécence inégalée en termes de dépenses en armement – les USA dépensent à eux-seuls près de 2 milliards de US$ par jour pour leur machine de guerre. Vous lisez bien : près de 2 milliards d’US$ par jour (716 milliards estimés pour 2019). Alors que diverses études expliquent qu’environ un tiers de ce budget, soit 265 milliards suffiraient à éradiquer la pauvreté dans le monde à l’horizon de 2030. [4] Mais comme tout empire, l’Occident fier et arrogant refuse de le voir. Et s’entête dans une fuite en avant, votant dans tous les pays alliés aux USA des budgets ‘Défense’ en augmentation sous prétexte que la Russie serait redevenue la principale menace pour l’ensemble des pays de l’OTAN.

Source: Externe

Après la chute du Mur de Berlin et la décomposition de l’URSS, l’Occident n’avait plus de raison d’alimenter ses budgets militaires comme il le fit pendant les années de ‘guerre froide’. Contrariant de la sorte les profits du lobby industriel de l’armement, qui se trouva alors un nouvel ennemi : l’islamisme radical sous l’appellation fourre-tout de ‘terrorisme’. Dont chacun a pu voir toutes les dérives ‘sécuritaires’ qu’en ont tirées nos gouvernements depuis, à travers la multiplication de lois liberticides. Et les médias dominants aux mains de voyous du même acabit n’exercent plus leur rôle de contre-pouvoir, que du contraire, ils en rajoutent une couche : là où l’information doit jouer son rôle de libérer la parole opposée, la contradiction, elle participe au festin des princes et nous enferme dans le ‘prêt-à-penser’. Ce ‘terrorisme’ tout aléatoire d’ailleurs en fonction des régions où il se manifeste – ‘terrorisme’ quand il frappe nos intérêts, mais non désigné comme tel quand il les sert – n’est-ce pas du terrorisme quand 600.000 enfants meurent en Irak parce que nous y décrétons un embargo sur les médicaments… n’est-ce pas du terrorisme d’avoir saccagé l’Irak, puis la Libye et leurs sociétés… n’est-ce pas du terrorisme ce qui se passe actuellement au Yémen dans un silence effroyable malgré une épidémie de choléra faisant des milliers de victimes auprès des enfants… ? Et va-t-on oublier la déclaration du ministre des Affaires étrangère : ‘Al Nosra fait du bon boulot’ s’exclamait le sinistre Fabius – étant de plus en plus remis en cause et contesté, l’Occident a ressorti le spectre de la nouvelle Russie emmenée par son président V. Poutine, et dans l’ombre celui de l’Iran et de la Chine, bientôt première puissance mondiale à tous niveaux. Très étonnamment, trois Etats qui contestent l’ordre que l’Occident veut continuer d’imposer au monde.

Pas étonnant que la parole politique soit à ce point dépréciée, moquée et fustigée par l’ensemble des populations. A ce stade, ces cols blancs sont de vrais délinquants et ont perdu tout crédit. Et hélas, leur imposture mène de plus en plus de citoyens dans les bras d’une extrême-droite qui se déclare ‘décomplexée’ et que l’on voit s’affirmer un peu partout. Et en fait, cette approche rogue et méprisante de pointer systématiquement chez les autres la source de nos problèmes sécuritaires ne fait que confirmer notre déclin. Parce qu’à travers un appel et une rhétorique bien huilée, cette idéologie reprise aux temps sombres de notre histoire plaidant pour un retour vers plus de patriotisme, de nationalisme, cette présentation des choses écarte, empêche voire interdit toute remise en question de leurs choix. Nos décideurs semblent croire que plus leur langage sera militaire, belliqueux et martelé avec force, plus ils seront crédibles. Ne se rendant même plus compte, enfermés dans leur microcosme, que c’est exactement l’inverse qu’ils produisent comme effet. La France et sa diplomatie déliquescente, toujours imprégnée de son détestable esprit colonial, en est encore à jouer les gros bras face à B. Al Assad, quand plus personne ne l’écoute dans la région du Moyen-Orient où elle s’est totalement décrédibilisée. C’est dire, la stupidité irresponsable et l’incompétence de ceux-là… qui moulinent désormais dans le vide !

Alors que la raison de ce déclin est toute autre. La raison, je le répète, est morale. Nos dirigeants, souvent incultes, se comportent comme des prédateurs, comme propriétaires de la machine d’Etat qu’ils sont censés servir. Leur arrivisme doublé de leur bêtise les aveugle au point de mélanger les plans. Et voilà ce à quoi les citoyens sont obligés d’assister : des enfants démunis et déjà privés de presque tout depuis les décennies que dure cette scandaleuse occupation de la Palestine, abandonnés à leur sort face à une armée coloniale impitoyable. Des enfants ! Et personne de ce gotha politico-médiatique n’a plus la probité ni le courage, ni le minimum d’éthique pour intervenir et y mettre fin. Et pareil pour ce qui s’est passé en Irak, en Libye, en Syrie et ce qui se déroule aujourd’hui au Yémen. Nos sociétés ne sont même plus capables de protéger les enfants, c’est dire la faillite !

Source: Externe

Ce silence et cette indifférence non seulement les rend complices mais fait d’eux des assassins par procuration. Dès lors, de deux choses l’une, soit il faut que ces imposteurs soient renversés et jugés pour leurs crimes au profit de responsables qui auront un sens moral renouvelé ; soit il ne restera qu’à guetter le temps où ce déclin entraînera le renversement jusqu’à la ruine de l’Occident même si cela se fera dans les douleurs, comme dans tout renversement. Nous ne resterons pas éternellement à l’abri. Et sans sursaut majeur pour revoir en profondeur nos erreurs, afin de les corriger, notre avenir risque d’être à l’image de ce que nous voyons dans ces pays lointains que nous ravageons. Et l’Occident risque bien d’être à son tour, traité comme il aura traité ceux qui ne demandent qu’une chose : qu’en priorité la Justice prévale sur toute autre considération.

Daniel Vanhove –

02.03.18


[1] Il y a plus d’armes à feu en circulation (env. 357 millions) que d’habitants (env. 320 millions) avec pour conséquences un nombre effrayant d’homicides quotidiens, à raison de 2 par heure, soit 48 / jour. Voir : https://fr.sputniknews.com/international/201802161035172679-tuerie-usa-statistiques/

[2] https://www.inegalites.fr/La-repartition-du-patrimoine-dans-le-monde

[3] Je parle « d’Etat factice » dans la mesure où d’après la Résolution 181 du 29.11.1947 recommandant le partage de la Palestine en deux Etats, l’un arabe et l’autre juif, la lecture stricte de cette Résolution implique qu’aucun de ces deux Etats ne peut exister sans la reconnaissance explicite de l’autre. Ils sont liés l’un à l’autre par cette Résolution. Si donc, Israël ne reconnaît pas la Palestine selon les frontières comprises dans cette Résolution 181, celle-ci est caduque ce qui entraîne de facto l’inexistence de l’Etat israélien et le retour à la Palestine historique.

[4] http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/07/11/il-faut-investir-de-267-milliards-de-dollars-par-an-pour-eradiquer-la-faim-d-ici-2030_4679595_3244.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.52/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • UnLorrain 5 mars 2018 09:51

    J’ai éprouvé de bonne heure un profond dégoût des hommes, dès que j’ai été mis en contact avec eux.

    Dès douze ans on me plaça dans un collège : là, j’y vis le raccourci du monde, ses vices en miniature, ses germes de ridicules, ses petites passions, ses petites coteries, sa petite cruauté ; j’y vis le triomphe de la force, mystérieux emblème de la puissance de Dieu ; je vis des défauts qui devaient plus tard être des vices, des vices qui seraient des crimes, et des enfants qui seraient des hommes.

    Flaubert Gustave. Flaubert voit,il a 20 ans quand il écrivait La dernière heure.


    • samy Levrai samy Levrai 5 mars 2018 09:53

      wouaa , excellentissime !


      • Nicolas_M bibou1324 5 mars 2018 10:43

        Au moyen âge, on s’amusant à couper les gens en 2 dans le sens de la hauteur ou les enfermer dans des vierges de fer. Puis il y a eu le temps des révolutions avec les têtes coupées, des conquêtes avec son lot de viols et tortures, des épidémies, des guerres. De plus en plus sales, les guerres, avec d’abord les armes nucléaires (je ne parle pas des bombes, mais des munitions à l’uranium appauvri), puis avec les armes chimiques et bactériologiques.


        La démographie ne cesse de galoper, c’est un signe que l’espèce humaine ne s’est jamais aussi bien porté. Oui, de tout temps, on n’a jamais eu autant accès aux soins, à l’éducation, à la nourriture, à l’eau potable. Après tout n’est pas parfait, on est d’accord, il y a encore des conflits, des territoires où des enfants se font assassiner. De là à parler de déclin de l’humanité ...

        Par contre où je vous rejoint, c’est qu’on est en train de provoquer un déclin de la biodiversité. Et autant, les enfants humains qui crèvent dans la misère, ça ne me fait ni chaud ni froid, autant ce déclin de la planète m’inquiète. Car les enfants, s’ils crèvent c’est triste mais ce n’est pas grave, on peut en refaire, ça ne met pas en danger ni l’espèce humaine, ni le monde lui même. Autant une espèce animale disparue, elle est disparue. Fini.

        Ce qui cause cette perte de biodiversité, c’est la démographie humaine. Des enfants qui meurent, c’est plutôt une bonne nouvelle pour le monde.

        • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2018 11:26

          Des enfants qui meurent, c’est plutôt une bonne nouvelle pour le monde.
          ======================================================
          @bibou1324
          Ben oui, vous avez raison, ce qui compte, c’est l’espèce ou, plus localement, la « race ». L’individu ne compte pas. J’ai passé mon enfance à la campagne et je me souviens que les paysans qui avaient trois ou quatre vaches leur donnaient des noms, comme à leurs enfants. Ca les individualisait un peu : la Blanchette, c’est celle dont le pelage avait moins de taches noires que celui des autres normandes, mais c’est idiot. Dans les élevages industriels, aujourd’hui, toutes les vaches se ressemblent, on leur donne un numéro, et c’est bien suffisant. Pareil pour les porcs et les moutons. Quand on en sera arrivé à faire la même chose pour les hommes, ce sera un très grand progrès pour l’espèce humaine. Ceux qui, à cinq ou six ans seront trop petits ou trop grands, ou bien disposeront d’un QI trop élevé, on les éliminera. On en fera du saucisson « bio » pour nourrir les autres. Ca permettra d’éviter le « déclin » de l’espèce.


        • UnLorrain 5 mars 2018 11:42

          @bibou1324

          Déclin de l’occidentale dit la feuille,que j’ai incompletement lu je dois avouer.

          @ Cateaufontel ( excusez si j’ecorche le pseudo )

          Je la ressortirai cette formule de « sale type et brave type »armés ou non..Elle me fait revenir en arrière,30 ans environ..un sale con va tirer dans la voiture ou sont cinq copains,un recevra la balle je ne sais plus si elle ressort ou est arrêtée au niveau du poumon pourtant j’ai vu la cicatrisation dû a l’opération, 180 ° du pourtour de son torse,hallucinant. Mais ce n’est pas d’aujourd’hui que je m’interroge sur quelle tournure aurait pris le fait divers si mes braves copains avait disposé d’une arme ? J’ose espérer qu’au moins ils auraient bénéficié de « votre légitime défense est proportionnelle a l’attaque » mais..se sent on capable de cette riposte ?


        • Jelena Jelena 5 mars 2018 12:32

          @bibou1324 Raisonnement simpliste, car ce sont les pays riches « les gros consommateurs ». Ne serait-ce qu’en France, on jette tous les jours plusieurs tonnes de bouffe à la poubelle, donc que les pauvres meurent, ça ne changera pas grand chose au déclin de la biodiversité.


        • Daniel Vanhove 5 mars 2018 16:11

          « @bibou1324 : ou c’est de la provoc gratuite qui ne mériterait pas qu’on y réponde ou je n’ai pas votre cynisme pour une telle affirmation :  »Des enfants qui meurent, c’est plutôt une bonne nouvelle pour le monde"... et je suppose que dans la foulée, il vaut mieux que ce soit les enfants des autres... que les vôtres, si tant est que vous en ayez, pcq’avec une telle éthique, je pense qu’il vaut mieux ne pas en avoir...


        • jesuisdesordonne jesuisdesordonne 5 mars 2018 21:14

          @bibou1324
          Pas assez cynique cher Hibou, car c’est le déclin de la biodiversité qui est une bonne nouvelle. A n’en pas douter celle-ci précède la disparition de l’humanité. Ainsi de nouvelles espèces pourront éclore et se développer au cours des prochains millions d’années. La planète n’en sera que plus belle et joyeuse !


        • Ruut Ruut 6 mars 2018 05:01

          @Christian Labrune
          Nous arrivons au stade de la civilisation idiocratique.
          C’est ce qui c’est passé dans le temps lors du moyen age avec l’emprise néfaste du catholicisme et sa chasse aux sorcières et hérétiques.
          Cette fois la religion se nome capitalisme libéral et ses prêcheurs sont les médiats de masse.


        • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2018 10:51

          comment est-il possible qu’un Etat factice – Israël [3] – soit maintenu et porté à bout de bras par l’ensemble des pays occidentaux quand manifestement et au su de tout le monde, cette colonie pratique tout ce que l’Europe et l’Occident affirment proscrire : l’apartheid, le vol de terres, la torture, le crime généralisé ainsi que des procédés cent fois condamnés par les instances des Nations-Unies mais face auxquels pourtant nos Etats ferment les yeux ?
          ============================================

          à l’auteur,

          Lorsqu’on voit ce qui se passe du côté de la Ghouta orientale, il est inévitable qu’on se dise que tout cela n’arriverait pas si Israël - qui est le diable ! - n’était pas derrière ! Qui manipule l’Iran ? Qui manipule la Russie et Bachar el-Assad ? Israêl, nécessairement, dont les Khamenei, les Rohani et Soleimani ne sont que de simples marionnettes.

          Israël manipule tout, Et pour faire croire que ce petit état est en butte à une hostilité mondiale, le MOSSAD parvient même - on en a ici la preuve évidente- à faire en sorte que des articles d’AgoraVox développent complaisamment les thèses les plus salement antisémites du Hamas.

          Quand on en est arrivé là, il ne faut pas parler de déclin, c’est qu’on a vraiment déjà touché le fond tout à fait crasseux de la poubelle de l’histoire.


          • Ben Schott 5 mars 2018 11:05

            @Christian Labrune


                                                         
             
            Tu es de plus en plus dépressif.
             

             

             


          • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2018 11:12

            @Ben Schott

            C’est qu’Il est toujours là, mon petit chien : il me suit à la trace. C’est bien.
            Allez, un petit nonos pour Ben Schott. Cours ! Va chercher, vite !


          • Ben Schott 5 mars 2018 11:26

            @Christian Labrune
             

            Ah, non ! Je ne suis pas un chien ! Je suis une mouche (Scathophaga stercoraria) !
             


          • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2018 11:34

            Je ne suis pas un chien ! Je suis une mouche
            ==================================
            @Ben Schott

            Qu’un toutou, par modestie, se prenne pour une mouche à merde, on s’en fout. L’essentiel est qu’il réponde quand on l’appelle, ce que les mouches ne font évidemment jamais.


          • Ben Schott 5 mars 2018 11:43

            @Christian Labrune
             

            Les déjections fécales, n’étant pas douées de la parole, n’appellent évidemment jamais non plus.
             


          • UnLorrain 5 mars 2018 11:54

            @Ben Schott

            Merci du lien grâce a lui j’ai encore mieux comprendu Bloy Léon qui a ce mot de « stercoraire » parlant de baccalauréat si j’ai bonne mémoire.


          • HELIOS HELIOS 5 mars 2018 17:26

            @Ben Schott

            ... c’est pourtant dans le besoin qu’on reconnait ses amis....

          • OMAR 5 mars 2018 19:12

            Omar9

            Salut @Ben Schott.

            C’est plus que la dépression pour notre ami nazisioniste de couleur bien foncée...
            .
            il s’est même joint à @massacrada et @Amaury Gil-El-Kébir pour porter plainte au CRIF et à la Knesset, contre ce présent article pour antisémitisme sur la base d’incitation à la vérité historique...


          • microf 5 mars 2018 11:05

            Très bon article.
            @Daniel Vanhove, c´est très triste lorsqu´on laisse les enfants mourir, mais ne vous en faites, le monde a pris un nouveau tournant le1 Mars 2018, le jour oú le défenseur des faibles á savoir le Président Poutine le « Mozart de la politique » a prononcé son Discours et montré les capacités de défenses de l´armée Russe, capacités qu´aucune armée existante ne possède en ce moment.

            Le Président Poutine l´a dit depuis l´année dernière, qu´il ne laissera plus l´Occident destabiliser le monde.

            Il ya á youtube une vidéo du Président Poutine que je n´arrive plus á retrouver, dans cette vidéo, le Président Poutine explique ce qu´est la Russie.
            Il compare la Russie qui est comme une poule qui pour avaler un tas de graines, le fait graine par graine jusqu´á ce que tout le tas de graines soit avalé.
            La Russie va remettre de l´ordre dans le monde, pays par pays, alors, nous n´aurons plus á avoir honte de voir les enfants mourir, car personne n´osera plus s´attaquer á eux.

            Courage et patience, ce temps arrive déjá petit á petit comme la poule qui avale graine par graine jusqu´á l´épuisement du tas de graines.
            La première étape a commencé, démonstration des capacités de défenses, la deuxième étape, sera sa mise en application et sa réussite, alors, nous serons sauvés.


            • Christian Labrune Christian Labrune 5 mars 2018 11:52

              le jour oú le défenseur des faibles á savoir le Président Poutine le « Mozart de la politique » a prononcé son Discours et montré les capacités de défenses de l´armée Russe, capacités qu´aucune armée existante ne possède en ce moment.
              ===================================================
              @microf
              Il n’y a pas que Poutine qui soit le « défenseur des faibles » et le fabricant d’orphelins. Il a bien du mérite, Vladimir, mais sans l’aide précieuse de Khamenei & Rohani, du bon docteur el-Assad et maintenant du grand démocrate Erdogan, que pourrait-il faire ? Pour bien tuer localement, on a besoin des populations locales et des potentats locaux. Au jour du jugement dernier, chacun sera jugé selon ses mérites, et les quatre que je viens de nommer seront ensemble sur un petit nuage rose, auréolés d’or comme les bienheureux des saintes icônes, et la HI Fi céleste leur fera entendre la Krönungsmesse du divin cochon de Salzburg.

              Et vous, où serez-vous ?


            • microf 5 mars 2018 12:32

              @Christian Labrune

              « Et vous, où serez-vous ? » me posez vous comme question @Christian Labrune.
              Eh bien, je serai entrain de prier d´abord pour vous, je vous l´ai écris dans mon dernier commentaire á vous, afin que vous alliez au Paradis, et ensuite, au « Mozart de la politique » le Président Poutine et á vos « quatre potentats » que vous avez nommé, car personne ne doit aller oú vous souhaitez que nous allions y compris moi, et les autres, á savoir, en enfer.


            • Cateaufoncel 5 mars 2018 11:06

              « …le président Trump qui n’entend pas remettre en cause la circulation endémique des armes dans le pays… »

              Il peut aménager le deuxième amendement de la Constitution sur certains points de détail, rien de plus

              « …n’a pas trouvé autre chose à proposer que d’armer les professeurs… »

              La pratique montre que la seule chose efficace contre un sale type avec une arme, est un brave type avec une arme.

              « …pour conséquences un nombre effrayant d’homicides quotidiens… »

              Le taux d’homicides est de l’ordre 4-5 par tranche de 100’000 habitants - avec une forte proportion de règlements de comptes entre gangs - très loin derrière le Honduras (90 pour 100’000 habitants), le Salvador (70) et le Venezuela (54)


              • Jean Roque Jean Roque 5 mars 2018 12:14

                Les droits de l’homme n’ont toujours été qu’un prétexte. ici pour défendre les barbus « gentils rebelles ».
                 
                « C’est au nom d’une conception toute idéale de l’homme que de nouveaux prêtres assoiront bientôt leur pouvoir et leurs intérêts. Ils en enrôleront d’autres et porteront la guerre aux quatre coins du monde, d’autant plus facilement qu’ils prétendront lutter contre le mal. C’est au nom de la morale que l’on cessera de faire le bien » Nietzsche
                 
                Cependant la société des bisounours actuels est destinée à disparaître
                 
                "Tant qu’une nation a la conviction de sa supériorité elle est féroce et respectée ; sitôt qu’elle la perd, elle s’humanise, et ne compte plusCioran


                • Cateaufoncel 5 mars 2018 12:18

                  @Jean Roque

                  C’est une citation de Cioran que je ne connaissais pas, mais qui rejoint ce que je pense de mon côté : dès que nous cessons de nous considérer supérieurs aux autres, ce sont les autres qui se sentent supérieurs à nous.


                • DantonQ Jean nemare 5 mars 2018 22:06

                  Terrible constat en effet, mais bien réel, de l’effondrement moral de l’Occident. Et ce déclin moral est lui même la conséquence de notre désobéissance et de notre rejet des lois divines qui nous mène à la ruine. L’histoire est déjà écrite depuis des lustres dans les pages de la Bible...


                  • Jonas 5 mars 2018 22:36

                    "cette colonie pratique tout ce que l’Europe et l’Occident affirment proscrire : l’apartheid, le vol de terres, la torture, le crime généralisé ainsi que des procédés cent fois condamnés par les instances des Nations-Unies mais face auxquels pourtant nos Etats ferment les yeux ?!« 

                    Israël ne pratique pas le »crime généralisé". 20% de la population d’Israël sont des arabes, ils ne vivent pas sous l’apartheid, et ne sont pas torturés. Leur niveau de vie est même supérieur à la plupart de ceux vivant dans les pays musulmans du Maghreb.
                    https://www.youtube.com/watch?v=TWl_xaReQG8


                    • zygzornifle zygzornifle 6 mars 2018 08:50

                      Macron aidé par l’UE assassine bien indirectement les pauvres ....


                      • hervepasgrave hervepasgrave 6 mars 2018 09:19

                        Bonjour,
                        C’est franchement triste d’en arriver a complimenter un tel article.Malheureusement il ne resterai que cela a faire dans ce monde de débiles.C’est d’autant plus ennuyeux que cela ne sert que de remonte moral.Placébo des abominations .Pourtant cela n’est pas nouveau et si cela s ’accélère, ce n’est que par l’ opportunisme du moment.Quand je pense que je vais avoir 57 ans et que j’étais déjà révolté a 13/14 ans sur ce qui se passait en Palestine et d’ailleurs en Irlande à l’époque.Cela fait 44 ans que cela continue ???! Des générations de gamins qui n’ont jamais connu la paix ??. Et s’il fallait remonter a l’origine,autant se mettre une balle dans la tête. Si avec cela ,il fallait se taire et fermer les yeux.Mais je reconnais que je suis un spécialiste de gueuler et de dire des choses pour le moins très désagréable(je minimise,eh !eh !). Mais dans ce domaine là « wouh ! » tout ce beau monde perd vite son humour car c’est un sujet hautement interdit,ou du moins a proscrire.Le Vévert que je suis ne comprends pas.Comme le rapporte Unlorrain avec l’exemple de Gustave flaubert avec ses propos a 20 ans.perso je suis franchement a des années Lumières de Gustave Flaubert ,la seule ressemblance est d’être moi même Normand.Mais j’avais déjà fait le tour de ce sujet bien longtemps avant ,les années qui suivront ne feront qu’enfoncer le clou.Alors déclin ?,Le déclin de qui ! Mais a défaut il faut toujours rappeler les choses,même si au demeurant nous croyons qu’il n’y a personne pour écouter,entendre.Sur ce coup je ne dirais pas cestpasgrave ,mais je n’ai aucun terme assez lourd,pesant pour faire comprendre la gravité des choses.


                        • Alcyon 6 mars 2018 19:47

                          @hervepasgrave


                          57 ans ..... Donc né en 1961. C’est vrai, quel déclin, on a des (presque) pensionnés qui, pour la première fois, n’ont pas connu de guerre. Quel déclin ! On a des (presque) pensionnés qui n’ont pas perdu la moitié de leur famille en bas âge. Quel déclin ! On a des (presque) pensionnés qui peuvent encore espérer vivre une trentaine d’années au lieu de quelques années. Quel déclin !

                          Je vais m’arrêter là. J’en ai tellement marre de ces vieux fous qui expliquent aux jeunes cons « c’était mieux avant ». Car il y a 20 ans, on expliquait que les années 70 étaient « mieux », et ainsi de suite.

                        • hervepasgrave hervepasgrave 6 mars 2018 20:56

                          @Alcyon
                          Bonsoir, excuse moi je n’ai peut-être pas tout saisi des nuances entre ton premier paragraphe et le deuxième.Alors la seule chose que je garderais c’est la fin .Bien sur que non que rien n’était mieux avant.Mais avant c’était peut-être plus clair « c’était la loi du plus fort » aujourd’hui cette loi est épaulée par « la loi des plus cons, sous-entendu le raisonnement et la morale,la logique » Cestpasgrave car pour ma part je suis de ceux qui font avec et feront toujours avec,mais pour les jeunes générations j’ai franchement les boules.Car je ne veux pas ressembler a certains anciens qui disaient ’ils feront comme nous ils se démerderons !" Je ne vois pas là d’humanisme et d’amour de son prochain.Et quand je dis prochain .Cela n’est pas un message de cul cul la praline croyant en des religions pourvoyeuses de misères depuis les premières nuit de l’humanité.Et franchement j’aimerai que toutes ces fables soient réelles pour tomber sur le coin de la gueule de ou de ces Dieux, voir de ces alchimistes fous..Cetspasgrave ! il faut composer avec,mais ne pas faiblir pour de bonnes et réelles causes et puis rompre n’est pas grave, c’est le jeu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès