• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?

Que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?

Le 11 septembre 2001 marque pour beaucoup de gens non seulement un événement mondial majeur mais également une émotion personnelle intense, au même titre que le 21 juillet 1969 (premier pas sur la Lune) et le 9 novembre 1989 (chute du Mur de Berlin). Témoignage personnel.

Loin d'évoquer les conséquences politiques et géostratégiques des attentats du 11 septembre 2001 et loin de contribuer à la polémique sur la version officielle ou celles qui sont véhiculées sur internet, je voudrais uniquement parler de la manière dont j'avais vécu et ressenti cet événement à l'occasion de ce triste sixième anniversaire.


À l'époque, j'étais chercheur dans le centre de recherches d’un groupe américain et mon bureau était situé dans la région parisienne. Depuis un peu plus d'un an, je travaillais avec, pour principale collègue, une ingénieur américaine (texane) qui avait été séduite par la France et son agréable mode de vie.

Je me trouvais à mon bureau ce 11 septembre 2001 dans l'après-midi et vers 15 h 15 environ, ma collègue me rejoignit paniquée en me disant qu'elle venait d'apprendre un événement monstrueux.

Elle lisait régulièrement les nouvelles dans le site de US-Today et avait eu très vite l'information d'une "attack" contre les tours du World Trade Center.

Peut-être que le mot anglais le faisait croire, mais dans mon esprit, ce n'était pas un attentat, mais bien une "attaque" (comme de nombreux journaux francophones indiquaient par la suite, oubliant de bien traduire le mot)... une véritable déclaration de guerre...

Je recherchais alors fiévreusement quel en était l'ennemi sur des sites internet américains mais c'était assez difficile car tout était dit et rien n'était dit.

Puis chaque nouvelle tombait comme un nouveau coup de massue... Le Pentagone avait aussi été touché. Or, ma collègue avait des amis de ses parents qui y travaillaient... Grosse inquiétude.

Et un autre avion s'écrasait en Pennsylvanie...

Émotion, peur, ignorance... Les capitales occidentales prenaient des mesures dans tous les aéroports... Paris, Milan, Francfort, Berlin, Rome, Genève, Madrid, Bruxelles, Londres...

Pendant ce temps, nous apprenions (était-ce avant ou après les deux derniers crashs d'avion, je ne me souviens plus) que l'une des tours, puis la seconde s'écroulaient sous l'impact des chocs.

Nous n'avions pas d'image. Ce n'était que par des communiqués d'agence de presse que nous avions l'information.

Nous n'avions pas de téléviseur dans l'établissement (étrangement, alors que nous étions capables de faire des vidéoconférences) mais des personnes très proches m'ont raconté qu'elles avaient, elles, vécu l'événement en direct (Pourquoi regardaient-elles la télévision au boulot ? L'histoire ne l'a pas dit).

J'ai dû aussi en parler un peu autour de moi au centre de recherches... C'était clair que mon travail attendait bien sagement. Nous étions dans une sorte d'atmosphère apocalyptique de fin du monde.

Je quittais alors mon bureau tôt pour une fois, un peu avant 20 heures afin de pouvoir regarder chez moi le journal télévisé.

Il n'y a pas à dire, les images effraient beaucoup plus que les mots, c'est sûr.

À regarder les images des deux tours s'effondrer en boucle, j'en avais la nausée. Mais j'avais aussi ce souci de rester accroché à l'écran de télévision, pas par voyeurisme, mais pour en savoir davantage, pour savoir d'où venait cette nouvelle terreur, si d'autres nouveaux attentats allaient être annoncés...

Et évidemment, ce sentiment, sans doute très banal, de dégoût de l'esprit humain.

Comment pouvait-on commettre des actes aussi odieux (ce n'étaient pas les premiers et ce ne seraient pas les derniers) alors qu'il y avait tant de difficulté déjà à vivre confronté à d'autres fatalités (maladies par exemple) ?

Seul dans mon appartement bien vide, j'ai appelé ma meilleure amie pour partager, à peine discuter, mais surtout ne pas m'émouvoir seul. Sorte de partage du silence.

Certes, les images émeuvent, et l'absence d'image peut rendre indifférent (comme le drame du Darfour), mais il nous semblait que ces attentats constituaient un cran supplémentaire dans la bêtise et la cruauté humaines.

Le lendemain matin, j'ai su que ma collègue américaine était restée quasiment toute la nuit à l'ambassade américaine à Paris, où les autorités diplomatiques avaient organisé une réception pour les expatriés américains.

Quelques jours plus tard, on m'avait fait la réflexion de changer ma décoration. En effet, plusieurs mois auparavant, j'avais affiché sur ma porte un grand poster de Manhattan de nuit, avec les deux tours géantes bien visibles. Une manière de dire que j'aimais bien les Etats-Unis.

Mais quand un nouveau visiteur américain était venu me voir à mon bureau, cela l'avait beaucoup mis mal à l'aise... Tous les films, toutes les images représentant le World Trade Center auraient-ils dû être reformatés, un peu à la manière de l'effacement de la tête de Trotski sur les photos staliniennes ?

Pas question pour moi d'initier ce débat, les Américains avaient été personnellement meurtris dans leur chair par ces attentats et, par empathie, par proximité, moi aussi et tous mes collègues français également.

Six ans ont passé. George W. Bush est toujours président des Etats-Unis et Ossama Ben Laden courrait encore quelque part entre l'Afghanistan et le Pakistan.

Et vous, que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?
 


Moyenne des avis sur cet article :  2.55/5   (88 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 11 septembre 2007 12:22

    moi j’étais au boulot et un collègue qui écoutait la radio dans un autre service m’a dit d’aller jeter un coup d’oeil à la page infos de Yahoo ....


    • ripouette ripouette 11 septembre 2007 12:35

      Perso, j’allais chercher ma douce au boulot en écoutant les infos, j’ai fais le tour de toutes les radios de la bande FM pour vérifier que c’était pas un hoax.

      Quand j’ai récupéré ma moitié, je lui ai dis : « Fait pas beau aujourd’hui, il pleut des avions sur New York ».

      « Des fois t’es vraiment trop con ! » a été sa seule réaction !


      • pallas 11 septembre 2007 12:43

        Je trouve que la c’est abusé, au niveau des articles, il y en a 3 tonnes, cous devenez gateux comme les journalistes de tf1 ou quoi en traitant le meme sujet dans tous les sens du terme ?.


        • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 12:59

          C’est un article sans intérêt, idéal pour troller peinardos. Donc je trolle.

          L’après-midi du 11 septembre 2001, j’étais en train de mettre en page sur XPress un article que j’avais écrit le matin, tout en écoutant France-Inter. Tout-à-coup le programme habituel a été interrompu par un flash spécial. Le journaliste semblait en état d’hallucination intégrale. Mes doigts se sont levés de mon clavier, tétanisés. Quelques minutes plus tard, re-Boeing. Là, je me suis dit, « Ça y est, les islamistes attaquent pour de bon ». Je n’ai plus pu écrire un mot ni mettre en page quoi que ce soit, sidéré.

          Le matin j’avais quand même pris mon petit déjeuner et pris une douche avant de bosser, relax, inconscient que j’étais de cette tragédie à venir. Le soir j’ai pas vu les zimages à la téloche, vu que je l’ai pas. Le lendemain j’ai fini ma mise en page sur XPress et j’avais un autre article à écrire, mais j’ai pas pu. Le surlendemain, oui.


          • Lambert85 Lambert85 11 septembre 2007 13:23

            Trollons donc aussi : Je préparais déjà le rapport officiel, ben dame, ça ne se fait pas en 5 minutes une brique pareille hein, j’avais pris un peu d’avance... smiley

            Sans rire, même chose que d’autres, un collègue de boulot m’a dit « qu’un petit avion avait percuté une tour à New-York ».


            • Gazi BORAT 11 septembre 2007 13:39

              « Que faisiez-vous... »

              Voici une version actualisée d’un poncif bien américain :

              « Tout bon américain se souvient de ce qu’il faisait au moment où il appris la mort de John Kennedy »...

              La mémoire américaine est bien plus évasive concernant des évènements comme :

              - la mort de Sacco et Vanzetti
              - la destruction d’Hiroshima
              - le massacre de My lay
              - etc.. etc..

              Votre foi en l’idéal américain est touchante, tout comme pouvait l’être celle de ceux qui croyaient que la défunte Union Soviétique était le paradis des Travailleurs..

              Méfions-nous de la foi qui aveugle..

              gAZi bORAt


              • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 13:51

                @ Gazi Borat

                Yes for the day when Kennedy died...


              • Gazi BORAT 11 septembre 2007 17:02

                @ marsupilami

                Merci pour le lien, j’ai toujours plaisir à écouter ou lire Lou Reed..

                gAZi bORAt


              • MagicBuster 11 septembre 2007 13:45

                Moi j’étais en arrêt maladie... J’ai tout vu en direct... depuis je ne suis plus jamais tombé malade ?!

                La semaine d’après j’ai vu Toulouse (sans ses fenêtres) et les journalistes qui hésitaient à parler d’attentats.

                Sacré semaine !


                • maxim maxim 11 septembre 2007 14:34

                  cet après midi du 11 Septembre ,ma fille regardait distraitement la télé plutôt en image de fond,le son étant réduit ..... en regardant fortuitement l’écran ,j’ai vu un avion frapper une tour et croyant à un mauvais feuilleton Américain ,j’ai demandé à ma fille d’éteindre ces conneries .... c’est mon épouse infirmière ,qui dans la chambre d’un malade ayant vu l’évènement, m’a téléphoné pour m’informer de ce qui se passait réellement .... nous sommes restés scotchés devant ce truc ahurissant et dramatique qui s’emplifiait de minutes en minutes ...... c’était un second Pearl Harbor que subissaient sur leur territoire les Américains .......


                  • claude claude 11 septembre 2007 15:39

                    en ce moment, passe un doc sur la 5 : « les oubliés du 11 septembre » ou comment les états unis, la ville de new-york, l’état on laissé tomber les gens qui ont travaillé sur ground zero : policiers, pompiers, et ouvriers qui sont atteints de maladies pulmonaires, de cancers et de traumatismes post- traumatique... leurs frais médicaux ne sont pas couverts et même contestés !!!


                    • claude claude 11 septembre 2007 15:48

                      pour répondre à la question,

                      je rentrais de l’hôpital où je suivais mon traitement. en chemin, j’ai entendu à la radio l’annonce des attentats.

                      à la maison, j’ai allumé la télé et ... j’ai été abasourdie. lors de l’écroulement de la première tour, j’ai bêtement pensé que c’était un effet d’optique... avant de réaliser que la tour s’affaissait réellement...

                      pour moi, ce 11 septembre 2001 est le symbole de tous ces millions de personnes, de tous les coins de la planèete, qui sont prises malgré elles dans les conflits qui ne les concernent pas et qui les dépassent.


                    • docdory docdory 11 septembre 2007 15:40

                      @ Sylvain Rakotoarison

                      Ce jour-là , j’avais du courrier urgent à poster . Sur le chemin de la poste se trouvait à l’époque un magasin de télés scandinaves de haut de gamme . Sur l’écran de la télé exposée en vitrine , j’ai vu deux immeubles en feu . Je me suis demandé si c’était un film-catastrophe , ou si c’était le monde réel . L’image durant quelques minutes , je me suis dit que ça devait être dans le monde réel, des plans aussi longs ne se voyant guère dans les films . Je me suis dit « bizarre , un incendie dans deux immeubles séparés , serait-ce un attentat ? » . Je me suis demandé de quelle ville il s’agissait , New York , Londres ou une autre ville ( rien ne ressemble plus à une tour qu’une autre tour ) . Je suis revenu à mon cabinet , en oubliant momentanément cette affaire .

                      Une demi-heure après , un de mes associés , arrivant à mon cabinet m’apporta les nouvelles , et donc l’explication de cette image , qui m’était sortie de l’esprit entre deux . N’en déplaise à Arthur Mage , j’ai eu trois réactions immédiates et simultanées : la première , un immense dégoût devant cette violence barbare inouïe . La deuxième de me dire : « à force de cracher en l’air , il ne faut pas s’étonner qu’il pleuve » , en évoquant le VietNam , le Chili et autres innombrables exactions passées des USA , qui m’avaient horrifiées dès la fin de mon enfance . Cet évènement aux allures de vengeance ne m’étonnait donc finalement pas tant que ça . La troisième , de me dire , alors que les auteurs des attentats n’étaient pas encore connus , qu’un pareil déchaînement de folie meurtrière et kamikaze signait avec certitude un attentat musulman , ce qui fit bondir d’un saut quantique le dégoût que m’inspirait depuis longtemps cet obscurantisme religieux .

                      Quelques minutes plus tard , je trouvai 16/9 de tension à une de mes patientes d’environ 25 ans . Je lui demandai si c’étaient les évènements New-Yorkais de l’après-midi qui lui faisaient monter la tension à ce point . Elle me répond par la négative , puis , cinq minutes après , me demanda , interloquée , « au fait , docteur , quels évènements New Yorkais ? » . Lorsque je lui ai raconté l’histoire , c’est tout juste si elle m’a cru !


                      • fouadraiden fouadraiden 11 septembre 2007 15:45

                        dommage Doc, tu aurais dû être en vacances avec moi ,ça nous aurait épargné ton discours de frustré !


                      • Marsupilami Marsupilami 11 septembre 2007 15:50

                        @ Fouad

                        Ta vulgarité n’a d’égale que ta bêtise...


                      • Yannick J. Yannick J. 11 septembre 2007 16:28

                        Le 11/09/2001, j’étais sur l’ouest de paris dans les bureaux de ma société spécialisée en installations pétrolières...

                        Notre secrétaire est passée dans les bureaux pour nous annoncer la chose et nous dire que la télé de visio était ouverte en non stop concernant ces évènnements... Par curiosité (mal placée ?) au lieu d’aller fumer ma cigarette j’y suis allé à ma pause et ai regardé ces images d’une des deux tours en flammes... j’avais du mal à y croire (y étant allé quelques semaines plus tot)... mais bon... après tout ces tours avaient déjà subit un attentat par le dessous.. Et puis je vis le deuxième avion arriver et percuter la deuxième, un sacré virage me dis-je en premier ! Puis de regarder l’explosion et la déformation professionnelle de faire son chemin à savoir combien de temps tiendrait alors la structure de ce bâtiment avant écroulement... (c’est simple, un contrepoids de 600tonnes en toiture pour lutter contre l’effet balancier du vent, et de l’acier chauffé à 800° devenant du caoutchouc sans compter les pilier explosés sous l’impact...) ce qui m’impressionna le plus c’est que mes premières impressions étaient bonnes, les batiments s’éffondrèrent sur eux même plus tard, la dite secrétaire nous en ayant informé... Je me rappelle de cete personne agitant un tissu blanc à l’une des fenètres... Et penser que ce devait être une des pires mort, bruler vif... Puis le temps de l’analyse vient plus tard dans la soirée... « Qui sème le vent récolte la tempète... » « y sont trop cons ces terroristes, ils attendaient une heure de plus et là ils faisaient mal... » j’ai même cru à presque tout, sauf au pentagone, tout de suite je me suis dit qu’il y avait anguille sous roche par rapport à l’impact et aux débris, mais je n’ai aps cherché à comprendre, après tout peut-être le gouvenement bush ne voulait pas révéler que des hommes armés de lance missile pouvaient se balader dans washington...

                        Mais malheureusement j’ai vite déchanté, quand j’ai appris les cibles qu’ils privilégiaient pour leur vengeance...

                        3/4 mois plus tot on avait travaillé sur l’avant projet du gazoduc traversant l’afganistan...

                        je tiens à dire ici que je ne remet pas la théorie du complot sur le plateau, juste les sentiments et la journée que j’ai vécue ce 11/09...

                        paradoxalement c’est aussi l’anniversaire d’un membre de ma famille...


                        • fouadraiden fouadraiden 11 septembre 2007 16:40

                          c’est con car depuis 2001 j’avais calé cette habitude prise fortuitement le jour des attentats à la médina de Tanger sur chaque 11 septembre.

                          je dois avouer qu’aujourdui je ne suis pas au Maroc et n’ai donc pu honorer mon engagement personnel vis à vis de ce petit plaisir de la chair.

                          le 11 sep est un jour où il ne faut surtout pas discourir sur les affaires du monde ,surtout quand ceux-ci ne nous sont pas favorables.

                          tous les 11 septembre allez faire un tour dans la médina, ça vous changera et vous reconciliera avec le monde de l’islam ainsi que de ses terroristes.


                          • Stephan Hoebeeck Stephanesh 11 septembre 2007 16:57

                            L’après midi du 11 septembre ma femme et moi on était occupé à faire les pitres et à se raconter des blagues. Ce genre de truc cela fini par donner soif, on a été boire un verre. On a noté que les gens avaient des têtes d’enterrements, on a continué à déconner et puis on a entendu le flash spécial annoncant les attentats sur le WTC... puis le pentagone, on s’est arrêté de rire...


                            • brieli67 11 septembre 2007 17:28

                              DONC NOTONS BIEN SUR NOS CARNET sur AVOX 9 novembre 20O7 (chute du Mur de Berlin 1989). Témoignage personnel de Monsieur Sylvain.

                              Le croque-mort thuriféraire d’Avox - et je n’en doute pas un seul instant nous trouvera quelques nonosses à ronger ! smiley

                              Same place same date same subject NEXT YEAR smiley


                              • veda veda 11 septembre 2007 17:32

                                Certaines infos circulent en ce moment à propos du 14 septembre.

                                Toutes la flotte aérienne US sera au sol pendant un laps de temps ce vendredi 14 septembre :

                                http://www.airforcetimes.com/news/2007/09/airforce_aircombatcommand_standdo wn_070807/

                                Idéal pour une attaque contre les états-unis.

                                Le directeur de la CIA a d’ailleurs adresser un message public (fait rare !) sur les risques élévées d’une nouvelle attaque d’Al Qaida :

                                http://www.newsmax.com/headlines/cia_hayden_warning/2007/09/07/30766.html ?s=al&promo_code=39AB-1

                                Depuis la fameuse erreur des 5 bombadiers transportant « malencontreusement » des tetes nucléaires, de plus en plus de faisceaux d’informations convergent vers un emballement des préparatifs...

                                J’espère que nous serons tous vigilants...


                                • veda veda 11 septembre 2007 17:33

                                  Pour ceux qui écoutent encore les réseaux d’information officiels, vous avez pu voir que ce cher agent de la CIA, Oussama Ben Laden, est de retour sur nos écrans. À la veille du 11 septembre, on tente de nous faire croire que cet homme enfoui dans la caverne d’Ali Baba est un danger pour la liberté et la sécurité des nations. Que nous préparent-ils pour que « l’ennemi mondial » réapparaisse soudainement ??? En passant, si vous comparez les différents vidéos de Ben Laden, vous pourrez constater qu’il a plusieurs sosies...

                                  Je viens de recevoir cet article ce matin, traduit en français merci, qui fait état d’un évènement nucléaire imminent sur le sol des États-Unis.

                                  Est-ce que ce document dit vrai ? Impossible de le valider à coup sûr, toutefois, l’agenda du nouvel ordre mondial prévoit d’entrer en Iran très prochainement et il faut créer un « Pearl Harbor » pour justifier cette attaque.

                                  THÈSE-ANTITHÈSE-SYNTHÈSE !

                                  Soyez prudents avec cette information, faite-la circuler non pas comme une certitude, mais comme une possibilité.

                                  Que Dieu protège les êtres innocents de l’Amérique !

                                  ALERTE ROUGE

                                  TRADUCTION DE L’ARTICLE PRÉCÉDENT - AVERTISSEZ TOUS VOS CONTACTS

                                  1. SUJET : [TEXAS NET] ON A DÉCOUVERT UN ÉVÉNEMENT EN SUSPEND POUR UNE ATTAQUE NUCLÉAIRE ‘FALSE FLAG’ - 14/09 [BUSH EST UN HOMME MALADE ET FOU]

                                  Mise à jour du 8 Septembre 2007 à 11:11 HRS EDT

                                  DÉCOUVERTE D’UNE CONSPIRATION CRIMINELLE À CAUSE D’UNE « ERREUR » NUCLÉAIRE !

                                  L’ENVOI DE TÊTES NUCLÉAIRES DU DAKOTA NORD VERS LA LOUISIANNE N’ÉTAIT PAS UNE ERREUR

                                  LES TÊTES NUCLAIRES VIABLES ONT ÉTÉ ENLEVÉES DE LEUR COFFRETS D’ENTREPOSAGE NUCLÉAIRE SÉCURISÉS APRÈS LA RÉCEPTION ET LA CONFIRMATION DE L’AUTORISATION PRÉSIDENTIELLE !

                                  Les rapports mentionnant que cinq têtes nucléaires avaient été « accidentellement » envoyés par B-52 de la Base Aérienne de Minot dans le Dakota Nord vers la Base Aérienne de Barksdale en Louisiane sont faux. Ce n’était pas une erreur ; c’était une conspiration criminelle pour lancer des attaques nucléaires terroristes contre cinq villes des U.S.A.

                                  Des investigateurs militaires ont confirmé au ‘Hal Turner Show’ que le code personnel d’autorisation du Président Bush a autorisé l’enlèvement de cinq têtes nucléaires de 150 kilotonnes de leurs coffrets d’entreposage nucléaire sécurisé.

                                  Ces investigateurs ont aussi confirmé que les missiles de croisière dans lesquels ces têtes nucléaires étaient placées, étaient montés sur les ailes de B-52 et non pas placées dans la soute de l’avion avec d’autres missiles se rendant pour le désarmement.

                                  Les investigateurs ont dit que lorsque ces missiles de croisière nucléaire sont arrivés à la base de Barksdale, des plans ont été faits pour déplacer ces têtes nucléaires hors de la base, pour leur permettre d’être utilisés pour ce qui devait être une attaque nucléaire « terroriste » massive contre cinq villes des U.S.A. Ils spéculent que ces attaques auraient été blâmées sur AL-Quaida et utilisées comme une excuse pour imposer la Loi Martiale aux États-Unis.

                                  Les représentants du gouvernement s’embrouillent afin de garder sous silence leur investigation parce qu’elle prouve définitivement que le Président George W. Bush était personnellement complice dans la planification des attaques terroristes dans son pays dans le but de déclarer la loi Martiale, pour fusionner les Etats-Unis avec d’autres pays après que nous aurons été « handicapés » par des attaques nucléaires, pour implanter le « gouvernement mondial unique » afin de « prévenir que d’autre chose comme ceci n’arrive plus » et, bien sûr, pour demeurer au pouvoir pour toujours en tant que Dictateur absolu.

                                  Des éléments à l’intérieur de l’Armée des U.S.A. cherchent agressivement à arrêter le Président Bush pendant que le Gratin militaire fait tout ce qui est possible pour infirmer la crise.

                                  Ils m’ont refilé cette information parce que les efforts pour « retourner » et camoufler ce qui s’est réellement passé surpassent de beaucoup les efforts pour tenir le Président responsable pour ces actes.

                                  Les investigateurs ont été retirés de l’affaire et réassignés. Ils ont tous été menacés d’arrestation et d’emprisonnement s’ils révélaient ce qu’ils savent.

                                  Les investigateurs ont dit au ‘Hal Turner Show’ que « l’envergure et l’ampleur de cette conspiration est tellement vaste, tellement entrelacée dans les échelons supérieurs de l’armée et du pouvoir politique, que c’est presque impossible d’y croire. »

                                  Ils ont continué en disant que le Gratin Militaire de carrière mettent leurs propres intérêts personnels (carrières et pensions) avant la sécurité nationale parce qu’ils sont terrifiés des conséquences de cette situation si elle devenait publique.

                                  Cela se développe rapidement ... vérifiez plus tard pour plus de détails...

                                  Mise à jour du 7 Septembre 2007 à 23:02 HRS EDT

                                  2. L’ORDRE EST DONNÉ À TOUS LES AVIONS DE CHASSE ET TOUS LES AVIONS BOMBARDIERS DE LA FORCE AÉRIENNE QUI SONT BASÉS AUX U.S.A. DE « RESTER AU SOL » - LE 14 SEPTEMBRE - LE CONTINENT DES ÉTATS-UNIS AURA ZÉRO DÉFENSE AÉRIENNE CE JOUR LÀ !

                                  Malgré le fait que notre propre Directeur de la CIA a fait une rare déclaration publique et qu’il a déclaré que Al-Quaida planifie des « attaques à impact élevé contre la Nation Américaine » notre Force Aérienne a pris des mesures pour rendre notre pays au complet vulnérable à de telles attaques le 14 Septembre.

                                  Dans un ordre donné à tous les pilotes de chasse et tous les pilotes de bombardier, la Force Aérienne des U.S.A. au complet « restera au sol » vendredi le 14 septembre. Nous allons avoir ZÉRO défense aérienne dans le pays au complet cette journée là !

                                  Ils ont donné l’ordre de rester au sol après que cinq bombes nucléaires ont été « accidentellement » envoyées par avion de la base aérienne de Monot dans le Dakota Nord vers la base aérienne de Bartsdale en Louisianne sur un bombardier B-52. L’armée dit qu’ils doivent rester au sol pour passer au travers des protocoles nucléaires.

                                  Ce qui est très étrange à propos de cet ordre est que les avions de Chasse ne transportent JAMAIS de bombes nucléaires. Seulement les Bombardier transportent des têtes nucléaires. Alors pourquoi des pilotes de chasse ont aussi reçu l’ordre de rester au sol ?

                                  Si une attaque terroriste a lieu le 14 septembre, alors nous saurons que notre propre gouvernement l’a rendu possible avec l’ordre militaire de rester au sol.

                                  Si une telle attaque a lieu, Nous Le Peuple des Etats-Unis, n’aurons d’autre choix que d’exercer notre « droit original de se défendre » et renverser notre gouvernement au pouvoir par n’importe quels et par tous les moyens nécessaires, n’excluant rien.

                                  Tous ceux qui font partie du gouvernement sont par la présente avertis : Si votre ordre de rester au sol permet qu’une attaque terroriste se produise, nous allons venir pour vous.

                                  Cliquez Ici < http://www.msnbc.msn.com/id/20628998/ >

                                  Mise à jour du 7 Septembre 2007 à 18:00 HRS EDT

                                  3. LE DIRECTEUR DE LA CIA FAIRE UNE RARE DÉCLARATION PUBLIQUE - AVERTISSANT QUE « AL-QAIDA PLANIFIE DES ATTAQUES À IMPACT ÉLEVÉ CONTRE LA NATION AMÉRICAINE »

                                  COMMENTAIRE DE L’ÉDITORIAL par Hal Turner :

                                  Afin d’aider à faciliter ces attaques, les Etats-Unis ont donné l’ordre à tous les avions de chasse et à tous les avions Bombardiers de « rester au sol » le 14 septembre 2007. Encore une fois, notre pays en entier sera absolument sans défense contre une attaque terroriste - tout comme nous l’étions le 11 septembre.

                                  Le Gouvernement des U.S.A. a été complice dans les attaques du 11 Septembre et il est en train de nous préparer une autre ronde d’attaques en gardant au sol la force aérienne le 14 septembre.

                                  Si une attaque a lieu cette date là, nous serons enclin de nous venger de ceux qui sont les « vrais »responsables. « Ils » savent qui ils sont. Nous aussi.

                                  Cliquez Ici < http://www.newsmax.com/headlines/cia_ha ... ode=39AB-1

                                  http://www.halturnershow.com/


                                • faxtronic faxtronic 11 septembre 2007 17:33

                                  moi le 11 septembre, j’ai repris deux fois a midi un Flamby, c’est trop bon.


                                  • Avatar 11 septembre 2007 19:00

                                    Que faisiez-vous le 11 septembre 2001 ?

                                    Moi j’étais au travail, devant des images ahurissantes, un tsunami médiatique sur chaque tv et radio...

                                    Et j’ai alors pensé à tous ces gens morts dans les avions et les tours.

                                    Puis le sommet de la première tour s’est détaché et est tombé à la renverse dans le vide.

                                    Je me suis dit alors, pauvres personnes qui sont en bas dans la rue et dans les autres buildings plus petits en bas ...

                                    Et puis, bizarrement, le sommet de la tour s’est volatilisé en nuages grisatres, une véritable sublimation du béton et de tout avant d’arriver au sol !!!

                                    Et lorsque j’ai vu cette tour, puis l’autre tombées bien droites, je me suis dit :

                                    Sacré coup de chance pour les autres, les passants...

                                     smiley


                                  • Lambert85 Lambert85 12 septembre 2007 09:49

                                    Quel béton ? La structure interne et externe était en acier !


                                  • Avatar 12 septembre 2007 23:23

                                    Au Bébert85 de 09h49,

                                    Eh petit, retourne jouer dans le bac à sable avec tes copains.

                                    Tu peux mettre la tête dans le sable si tu veux.

                                    "Les travaux de constructions débutent le 5 août 1966 et sont officiellement achevés six ans, sept mois et trente jours plus tard, le 4 avril 1973.

                                    Pour permettre leur construction, 164 immeubles (16 blocs de la ville) ont été rasés. 1 200 000 m³ de terre ont été extraits du sol. 200 000 tonnes d’acier et 425 000 m³ de béton ont été utilisés. (ca fait un ptit peu de béton non Bébért ??? smiley) 10 000 personnes ont travaillé sur le chantier, 60 y ont trouvé la mort. Chaque tour comprenait 110 étages de 3 600 m². 50 000 personnes travaillaient dans les tours[59] et 200 000 visiteurs y passaient. Le complexe était si grand qu’il possédait son propre code ZIP (code postal) ; 10048. "

                                    http://fr.wikipedia.org/wiki/World_Trade_Center

                                     smiley

                                    Sacré Bébert, tjs le mot pour rire...


                                  • Avatar 12 septembre 2007 23:55

                                    J’oubliais Bébert,

                                    Comme je ne connais pas ton niveau en math un m3 de béton (mais ça dépend de sa composotion) a une masse de 2 tonnes environ...

                                    Ce qui nous fait, grosso merdo smiley , 4 fois plus de béton que d’acier...

                                    Donc je maintiens : sublimation du béton (pour etre plus précis, ce que j’appelle nuages grisatres sont des coulées pyroclastiques...)en grande quantité...

                                    Et pour ceux qui aiment les maths un petit problème :

                                    Une tour de 420m de haut et 110 étages s’écroule sur elle même en « pancake » (c’est la version officielle cad comme dans les tremblements de terre, chaque etage s’ecrasant sur celui du dessous).

                                    En soustrayant le vide entre chaque étages, calculer la hauteur du tas de débris...

                                    Et bien étonnament, la réponse officielle (cf. 9/11 official report) est : 9m de haut ...


                                  • Lambert85 Lambert85 13 septembre 2007 10:04

                                    Mon pauvre ami, bien entendu que du béton a été utilisé pour construire cet énorme complexe de plusieurs batiments, rien que pour les fondations qui surplombent le métro déjà ! Je maintiens ce que je dis, pas de béton dans la STRUCTURE des deux tours en acier ! Le noyau central était en acier et pas en béton comme on peut le lire parfois ! Il y avait bien une fine couche de béton sur les planchers metalliques si ça peut vous faire plaisir. concrete ?


                                  • docdory docdory 11 septembre 2007 18:26

                                    @ Arthur Mage

                                    Le problème que tu exposes , et qui est réel , est en fait une question de générations .

                                    Pour mes parents , qui avaient une vingtaine d’années en 1944 , les américains ont été des libérateurs , des amis indéfectibles de la liberté et de la démocratie .

                                    Pour moi , qui avais dix ans en 1967 et qui n’avais donc pas connu la deuxième guerre mondiale , les américains étaient ces monstres qui avaient déversé , des années durant , des torrents de bombes sur le VietNam puis sur le Cambodge ( que l’on voyait quotidiennement à la télé à cette époque ) , qui avaient organisé en sous-main le coup d’état chilien et ses trente mille victimes , qui soutenaient les régimes les plus dictatoriaux ( Amérique du Sud , Shah d’Iran , colonels grecs , gouvernement indonésien massacreur , Saddam Hussein , puisqu’avant de le faire pendre , ils l’ont soutenu , liste non limitaive ... ) . Je m’étais ultérieurement rendu compte que les manigances américano-britanniques ayant abouti au coup d’état contre le démocrate Mossadegh ( qui à l’époque était un peu le Chavez de l’iran ) ont provoqué une cascade d’évenements d’ou résulte directement la situation dictatoriale actuelle de l’Iran .

                                    Alors , effectivement , il y a eu , chez les personnes de ma génération , un mélange d’horreur devant ces attentats , de dégoût par rapport à l’idéologie musulmane qui était à leur origine , mais également une réaction de se dire qu’on assistait à un phénomène d’arroseur arrosé ... Ce qui est terrible , finalement , c’est que le courant de sympathie vis-à-vis de l’Amérique , apparu immédiatement après le 11 septembre , a été totalement gâché par l’ineptie invraisemblable de la réponse américaine , et par l’abandon consécutif par les USA des principes qui étaient censés fonder leur civilisation . Quel gâchis !!!


                                  • Avatar 11 septembre 2007 19:08

                                    Mage Arthur,

                                    Vous avez peu ou prout smiley raison si votre commentaire, comme vous l’affirmez, a été effacé par un censeur, cela est bien étrange sur un média dit citoyen...

                                     smiley


                                  • docdory docdory 12 septembre 2007 12:00

                                    @ Arthur Mage

                                    Certes , mais là on parle d’attentats ayant visé les USA , donc parler de l’URSS serait hors -sujet .

                                    Néanmoins , puisque vous abordez la question ,lors de l’intervention de l’URSS en Tchécoslovaquie , qui m’avait beaucoup choquée à l’âge de neuf ans , il n’y a pas eu de bombardements aériens massifs de Prague ou de Bratislava , contrairement aux crimes de guerre américains qu’ont été les bombardements de Hanoï et autres villes du Nord Vietnam . Par ailleurs , le pretexte de défendre le monde libre invoqué par les USA pour occuper le Viet Nam était aussi spécieux que le pretexte invoqué par l’URSS pour occuper la Tchécoslovaquie .

                                    Vous n’allez quand même pas faire avaler à qui que ce soit que les américains défendaient le monde libre au Viet Nam , pas plus qu’ils ne défendent actuellement le monde libre en Irak !!!


                                  • dom y loulou dom 16 septembre 2007 12:48

                                    quand à moi je partais demander conseil aux montagnes.

                                    quand j’ai vu les images diffusées je me suis dit « c’est hollywood qui a fait le film ? » et je n’ai pas cru une seconde que celà puisse provenir des islamistes, juste impossible d’arriver jusqu’à new-York et d’y démolir des tours sans l’approbation du gouvernement ricain.

                                    Je vous trouve quand même bien sentimentaux ici autour de ce thème. Même cette manie d’avoir honte de connaître la vérité et de parler de théorie du complot quand nous savons aujourd’hui à quel point c’est la version officielle des faits qui n’est que pure théorie avec des faits impossibles matériellement et des ommissions majeures concernant les faits. Comme les explosions qui ont pulverisé les sous-sol ou des passeports de terroristes retrouvés dans des décombres avoisinant les 6000 degrés celsius dont il aura fallu quelques mois avant qu’elles ne s’éteignent complètement. Il n’y a aucune théorie du complot, la seule théorie est celle qui jour après jour nous matraque de sa connerie anti-Islam.

                                    Moi ce qui me frappe c’est que maintenant une grosse guerre dure depuis en Afghanistan et il n’y a pas un jour où elle ne s’étend pas. Exactement ce qu’on disait aux ricains avant qu’ils retournent bombarder Bagdad ou qu’ils lancent leur attaque-éclair contre l’Afghanistan. A aucun moment n’y a-t-il eu autant de talibans que maintenant, six années après la guerre commencée contre eux et quiconque se renseigne un tout petit peu sur ce qu’ily a chercher là-bas est : l’héroïne et le gaz.

                                    La pègre américaine a pris les grands moyens pour lobotomiser les citoyens et ces évènements de 2001 nous ont surtout montré à quel point on nous maintient dans des discours abscons et stupides qui n’ont d’autre objectif que d’empêcher toute évolution en europe et le maintien, voir la propagaton inouïe du principe de guerre par l’outillage médiatique. Et ça c’est une évolution.

                                    Les larmoiements autour de ces attentats a quelque chose de révulsif. Pensez-vous avec autant de compassion aux quelques 12 millions et 650.000 victimes que les américains ont produit sur sol irakien depuis 1991 ? En comparaison les 300 morts des tours semble presque dérisoire.

                                    Une guerre n’est pas née le 11 septemebre 2001, mais la continuation de celles en cours, ce jour fut l’enterrement officiel d’une bonne idée. Mais on ne peut tuer des idées, des hommes oui ce que le clan Bush fait sans vergogne depuis ce jour-alibi.

                                    Ce qui est encore plus grave que de savoir tout ça est de le nier en ragrdant avec un certain plaisir la confusion et la haine gagner les coeurs. C’est tout l’enjeu pour ceux qui ne l’auraient pas encore compris.

                                    Gageons que ce sont les mêmes qui détestaient l’idée en question. C’est l’europe qui est en cause et vous êtes priés de faire face avec courage à la vérité plutôt que de la dénigrer et dénigrer aussi les efforts monumentaux qui ont été nécessaires pour traverser les sombres terreurs que le pentagone nous projetait dessus. Si vous respirez mieux aujourd’hui c’est grâce à ces efforts et à la grâce de Dieu vivant et ses forces constructrices dont les clan Bush est aux antipodes. Le nier n’est que faire profession d’allégeance au mensonge et à la calomnie, à ces deux fleaux qui engendrent beaucoup de souffrances sur ce monde.

                                    Le Bouddha le disait déjà : « Il n’y a ni bien ni mal, il y a des crimes et des calomnies qui engendrent des tensions ».

                                    Que furent les résultantes premières de ces attentats ? Crime et calomnie. Pour quoi faire ? Plus de crimes et encore plus de calomnies. Bravo à la perspicacité des adorateurs du mensonge ils n’ont plus beaucoup de temps avant qu’ils ne reconnaissent plus leur monde. smiley

                                    Oui ce jour fut une déclaration de guerre au monde libre des hommes, vis-à-vis de leur liberté d’expression, une déclaration de guerre produite non pas par des islamistes miséreux, mais par le pentagone, démocratie version « onvousraconten’importequoic’estnouslesmaîtresdumonde ». Une époque formidable... smiley


                                  • dom y loulou dom 16 septembre 2007 23:57

                                    3000, excusez-moi,faute de frappe, mais tout de même dérisoire face à tant de victimes arabes dans cette politique de main-mise abjecte sur le moyen-orient.


                                  • Cincinnatus 11 septembre 2007 17:44

                                    Je venais de rentrer en contact téléphonique avec une employée de la préfecture du Doubs pour un dossier de subvention d’association, quand celle-ci m’a demandé si j’étais au courant d’une attaque sur le pentagone. Internet était bloqué, pas d’infos, tout le personnel du service a fini dans la salle de la machine à café où il y avait une radio. Je n’ai appris qu’à ce moment là que les tours avait été touchées.


                                    • docdory docdory 11 septembre 2007 17:51

                                      @ fouadraidden

                                      « sale cons d’islamistes , me disais-je le 12 septembre » , déclarez vous dans votre post .

                                      J’avoue que vos contradictions me laissent pantois . A longueur d’année , vous vous lamentez quand on critique la religion musulmane , vous appelez de vos voeux la création d’écoles et lycées coraniques en France , hier encore , sur un autre fil , vous discouriez sur le fait que « le coran est réel » , et aujourd’hui vous dites « sales cons d’islamistes » . N’y voyez-vous pas une première contradiction ?

                                      Par ailleurs , vous vous vantez de votre fréquentation de péripatéticienne marocaines domiciliées à Tanger tous les 11 septembre , ce qui est votre droit le plus strict . Cependant ne voyez vous pas une vague incompatibilité entre l’exercice de la profession de péripatéticienne et certains préceptes coraniques sur ce qui est « pur » et « impur » ? En fréquentant des péripatéticiennes , vous risqueriez , selon vos propres croyances , d’attirer sur elles la vengeance d’Allah ! Vous ne seriez pas un peu Tartuffe , par hasard ???


                                      • Marc Bruxman 12 septembre 2007 00:33

                                        Post lamentable ! Les gens qui bossaient dans le WTC étaient ils responsable de la connerie de leur gouvernement ?

                                        Et même si les théories du complot sont véridiques cela ne change pas grand chose pour ceux qui étaient dans les tours.


                                      • Halman Halman 12 septembre 2007 11:17

                                        La plupart des gens travaillant dans les tours ce jour là étaient des étrangers, aussi bien de pays arabes qu’européens et asiatiques et des juifs travaillant non pas pour l’Oncle Sam mais pour leurs sociétés basées dans leurs pays d’origine !

                                         smiley


                                      • seigneur_canard seigneur_canard 11 septembre 2007 18:59

                                        Ce dont je me rappelle le plus, c’est de cet ami qui m’appelle au téléphone tout joyeux de voir « les américains en prendre plein la gueule ». Etrangement, les « américains » ne lui avaient jamais rien fait, ni à lui ni a quiconque de sa famille ou autre...

                                        Franchement, ceux qui auraient eu le plus de « justification » à se venger des américains sont les peuples d’Asie du Sud-Est (vietnamiens, laotiens, cambodgiens) qui se sont pris des tapis de bombes dans la figure, dont les enfants se sont révélés atteints de malformations dues à l’agent orange etc... Pourtant, non, ils n’ont pas cherché à se venger une fois la guerre finie. Même si la rancœur est souvent là. Par contre, des gens qui n’ont pas autant souffert directement de la main des USA eux, sont ivres de violence. Difficile de dire que l’Arabie saoudite « souffre » de la main des USA, idem pour l’Afghanistan (à l’époque) ou le Pakistan. Les irakiens (ou à la limite les palestiniens) oui. Mais pourtant, les terroristes ne venaient pas de ces deux dernières régions. Etrange, la capacité de « pardon » ou de « vengeance » ne semble pas vraiment proportionnelle à la violence subie.

                                        C’est pour ça que, quoi qu’en pense certains, il y a des gens qui nous haïront toujours, quoi qu’on fasse ou qu’on ne fasse pas. Simplement parce que nous sommes là.


                                        • Avatar 11 septembre 2007 19:22

                                          Trop fort Demian !!!

                                           smiley


                                        • khnounti_bis 11 septembre 2007 20:19

                                          et vous n’avez aucune émotion le 11 septembre 1973, jour ou les americains ont fomenté le coups d’état au CHILI, plongeant un pays souverain dans une dictature, assassinant un président légitimement élu ?


                                          • Yannick J. Yannick J. 11 septembre 2007 22:34

                                            Biiinnn franchement à deux ans..... je me rappelle pas bien !

                                            Maintenant par contre je perçois depuis bien longtemps ce que cela a impliqué pendant bien des années...


                                          • moebius 11 septembre 2007 21:26

                                            ...je mes suis marié un 11 septembre, mariage trés heureux...


                                            • moebius 11 septembre 2007 21:43

                                              ...c’est sur si on a éprouvé une émotion le 11 septembre 2001 c’est qu’on en a pas éprouvé le 11 septembre 1973 et l’inverse doit sans doute etre doute vrai aussi. On aurait du sans doute du se retenir d’éprouver une émotion le 11 septembre 2001 ou le 11 septembre 1973... c’est selon vos convictions émotionnelles. Personnellement comme j’avais épprouvé une emotion en 1973, je n’en ai éprouvé aucune en 2001, est ce que j’ai bien fait ?


                                            • moebius 11 septembre 2007 21:48

                                              Non c’est une tour qui s’effondre et c’est tall qui parle de son « émotion » ce jour là, c’est pas une angoisse de castration, c’est bien plus pire que ça, c’est autre chose, c’est « l’inoui »


                                            • moebius 11 septembre 2007 21:49

                                              DM tu fatigues...


                                            • moebius 11 septembre 2007 21:53

                                              ...oui moi aussi, le sang glacé, le sentiment de se vider de son sang, sur le moment on arrive pas a y croire. On se dit c’est un film, un montage et plus tard on se dit peut etre c’est un complot ?


                                            • TALL 11 septembre 2007 22:27

                                              Oui, c’est ça, c’est « l’inouï », « l’invraisemblable » vécu en « live » et par surprise ( of course ). Les 1ers mots les + fréquents étant : « c’est pas vrai », « c’est pas possible ».


                                            • TALL 11 septembre 2007 21:32

                                              J’en ai un souvenir très précis et particulier, car j’ai compris en live ( à la tv ) que la 1ère tour s’était effondrée, 5 minutes avant que le speaker n’en parle, et sans que ça ne se voie directement à l’écran.

                                              Explication : on voyait les 2 tours de très loin ( 2 km ? ) et la caméra était dans l’axe des tours, ce qui fait qu’on n’en voyait qu’une seule, avec son panache de fumée noire, l’autre tour étant cachée juste derrière la 1ère. Le plan était fixe et rien ne bougeait ( trop loin ). Puis soudain, j’aperçois pendant quelques secondes, sur le côté gauche de la tour, vers le bas, comme un petit nuage d’avalanche grisâtre. Mais on n’entendait rien, vu la distance, et la tour n’avait pas bougé. Cela n’avait duré que quelque secondes. Je me suis demandé alors de quoi pouvait bien provenir ce nuage ? Le speaker ne signalait rien. Puis soudain, une idée m’a glacé le sang : ne serait-ce pas la tour cachée derrière qui s’est effondrée ?

                                              5 minutes + tard, la voix enrayée du speaker parle d’une rumeur de tour effondrée. Un peu + tard, la tour visible s’effondrait.


                                              • TALL 11 septembre 2007 22:08

                                                A propos de castra, t’es content de ton toubib brésilien ? smiley


                                              • Avatar 11 septembre 2007 22:57

                                                En fait Demian, j’ai bien regardé et derrière la photo on voit ceci :

                                                soutien-gorge, 100% polyester, 9 Euros.(existe en différents coloris)

                                                 smiley


                                              • TALL 11 septembre 2007 23:06

                                                Viagra ?

                                                Non, kérosène


                                              • Asp Explorer Asp Explorer 11 septembre 2007 23:11

                                                Je m’en souviens comme si c’était hier. On s’est levés tôt avec mes copains du Mossad à poser des pains de semtex dans le WTC7, et après on a couru aux tours jumelles pour installer la thermite, le système de guidage pour les missiles et tout le barda conspirationniste. Ah, c’est du boulot, j’vous jure ! Mazel tov ! Poï poï !


                                                • fouadraiden fouadraiden 11 septembre 2007 23:24

                                                  doc,

                                                  si vous êtes français des arabes ça doit pouvoir se trouver assez facilement même si le système,le vôtre, les a un peu cabossé.

                                                  je sais pas moi,si la realité des autres vous échappe réfugiez vos préjugés dans quelques fictions arabes ou lisez les Mille et une nuits,les sociétés arabes étant encore largement féodales les parallèles avec le célèbre roman valent encore .et ça baise assez dans les Mille et une nuits pour répondre à vos interrogations.

                                                  les Arabes baisent comme tout le monde même quand Allah les mate depuis là-haut d’autant que les catins qu’on trouve dans les société magrhébines sont tout le temps en solde,j’ai même entendu dire que dans certains village les parents offraient leurs filles aux touristes(traditions qui remontent à la nuit des temps arabes).

                                                  je n’ai jamais milité pour des écoles coraniques(ce qui ne veut rien dire) ,j’ai juste constaté que les écoles publiques sont devenus des ghettos etnhiques et qu’on devait pour y remedier laisser les gens organiser leurs propres écoles.

                                                  ensuite,

                                                  un islamiste est forcément con puisque sa scociété ,incapable de le protéger contre l’hégémonie occidentale, le contraint à la posture de l’esbroufe bédouin parlant le langage du talion alors qu’en face de lui ils se dresse la première puissance militaire.

                                                  vous pouvez critiquer qui vous voulezmais je disias juste que votre critique sans doute dissumulait un autre problème,plus difficle et dont les solutions n’existe peut-etre plus.

                                                  dire que le coran c’est kaka ,moi aussi je peux le crier ,et alors ?


                                                  • Marc Bruxman 12 septembre 2007 00:25

                                                    Le 11 Septembre... Ah oui... Souvenir étrange.

                                                    J’arrives chez un pote pour bosser un projet (j’étais encore étudiant à l’époque). Je sonne il m’ouvre tout excité et me dit :
                                                    - « Oh putain je viens d’avoir Jo au téléphone, il parait que des terroristes ont foutus deux avions dans le WTC et que le pentagone s’en est pris un aussi ! » Ma réponse :
                                                    - « Putain t’es trop con Jo se fout de ta geule ».

                                                    Direction la télé pour vérifier quand même. Des immages surréalistes. Tellement qu’on y croit pas sur le moment et on a vraiment l’impression de regarder un film catastrophe. On va dire que l’ambiance aura été assez légére pendant l’après midi non pas que l’on approuvait ce que venaient de faire les terroristes mais parce qu’on avais pas réalisé que c’était réel. En fait on avait l’impression de regarder un nanar a effets spéciaux toute l’après midi. Et tout semblait caricatural de l’attaque impensable (croire qu’on pouvait carer un Boeing dans le pentagone dépassait mon imagination) aux réactions des gens à la télé. Le clou étant quand même les images de ces gens qui fesaient la fête à Gaza.

                                                    On a commencé à réaliser que c’était réel que le soir même. On sort pour chercher un McDo. La place d’italie est déserte, les rues aussi. Quand je dis désert c’est dans le style super space : Même les bagnoles sont rares sur la place ! Ca fait SUPER bizarre. Arrivée au MacDo désert aussi. Juste une petite queue rien a voir avec un soir normal. La je vois une grille de ventilation au niveau du sol et je sors en rigolant a mon pote : « Oh putain, les terroristes pourraient passer du gaz sarin par la grille ! ». Lui est mort de rire mais tout le mac do nous regarde bizarrement sans rien dire. Les gens ont l’air d’avoir peur. Du coup on ne dit plus rien. Et on prend nos burgers a emporter.

                                                    Le soir on a bossé sur le projet. Je suis rentré chez moi a pied, l’avenue d’italie était complétement vide. C’était irréel. Arrivé dans le Chinatown la vie semblait être revenu. La je suis monté chez moi et puis dodo. Je crois que l’on a réelement réalisé la monstruosité de la chose que le lendemain.


                                                    • Passager 120 Mathias 12 septembre 2007 10:46

                                                      Se rassembler dans un Mc Do au soir du 11 septembre par solidarité avec l’Amérique... j’aurais dû y penser !


                                                    • goc goc 12 septembre 2007 02:31

                                                      « que faisiez-vous le 11/09 au moment des attentats »

                                                      ca me rappel cette histoire

                                                      la femme qui appel son mari
                                                      - tu es ou ??
                                                      - ben a mon bureau au 82eme de la WTC1
                                                      - menteur, elle est en feu
                                                      - ..... (cherie, je crois que ma femme est au courant)

                                                      et le mec est toujours vivant... divorcé, mais vivant

                                                      ce post pour mettre un peu de sourire dans ce sujet peu réjouissant


                                                      • TALL 12 septembre 2007 09:56

                                                        Dans la même veine, j’ai vu un court-métrage ( 3 min ) sur le 11/09 assez étonnant :

                                                        On voit un vieux type solitaire dans une petite chambre triste avec une grande fenêtre. Il aimait les fleurs, mais aucune ne poussait jamais car il était à l’ombre du WTC. Puis un matin, pendant qu’il dort encore, on voit l’ombre qui descend et la chambre qui s’illumine. Il se réveille, et voit alors pour la 1ère fois sa chambrette baigner dans la lumière. Il se lève, écoute la radio, et comprend, interloqué, ce qui s’est passé. Le lendemain, il achète plein de fleurs au marché. Presque heureux.


                                                      • Halman Halman 12 septembre 2007 10:49

                                                        Moi j’étais au boulot.

                                                        Je m’occupais avec mes collègues, de finir de ramener les patients dans leurs chambres après le déjeuner de midi et de commencer les transmissions écrites à la fin du service.

                                                        Mais comme il y a toujours des collègues du genre à préférer regarder les clips de M6 et les Feux de l’Amour sur la télé du lieu de vie des patients plutôt que de nous aider, elles ont vu les infos, et paniquées ont couru dans tout le service en nous disant que des avions s’écrasaient sur New York : « C’est la guerre, c’est la guerre, ils vont bombarder toutes les capitales d’Europe rentrez chez vous ! »

                                                        Connaissant le genre de ces glandeuses (dans l’hôpital nous utilisons un mot nettement plus vulgaire pour les désigner), on se dit que comme d’habitude elles se la racontent un peu beaucoup et recommencent à faire des histoires délirantes au lieu de bosser, on continue donc nos trans tout à fait relax avec mon infirmière.

                                                        Finalement, entendant beaucoup de cris et d’exitation dans tous le service, on se décide à aller voir.

                                                        On arrive au lieu de vie, tout le service attroupé, paniqué, mélangé, ça court partout, ça cri des choses incompréhensibles devant la télé ; du chef de service aux agents de ménage, en passant par les médecins, les kinés, les surveillantes, les infirmières.

                                                        Même les secrétaires, avaient daigné sortir de leurs bureaux et mettre les pieds dans le service avec les patients, chose miraculeuse que nous avons tous remarqué aussi. Signe indégnable que l’affaire était d’importance pour que les « moi je suis bac+2 » daignent se bouger de derrière leurs ordinateurs et nous adresser enfin la parole.

                                                        Et on voit les images des avions dans les tours, les tours qui s’éffondrent, les images en boucle sur toutes les chaines avec des journalistes qui racontent ce qu’ils peuvent.

                                                        Moi terrorisé. J’imagine les passagers, les gens dans les tours, les gens sous les tours qui s’écroulent...

                                                        Je me dit que toute la chasse est en l’air, mais pour tirer sur quoi, sur des avions de lignes plein de passagers ?

                                                        Je me prend la tête, je respire mal, les jambes tremblent, j’ouvre des yeux comme des montgolfières, j’ai chaud, j’ai froid, l’ai la bouche sêche, j’ai soif, envie d’aller aux toilettes...

                                                        J’entend des commentaires du genre « c’est la guerre ils vont bombarder la Tour Eiffel ! »

                                                        J’entend « Il y a aussi des avions qui arrivent sur Paris ! »

                                                        Je dit « pourquoi la Tour Eiffeil, ce serait plutot la Défense, le quartier des affaires. »

                                                        J’entend des : « Comment je vais rentrer chez moi si ils nous bombardent il faut que j’aille chercher mes gosses on se barre chez ma soeur en province ! »

                                                        Et de fait, des collègues courent au vestiaire et rentrent chez elles presque en supersonique. Toujours celles qui trouvent toujours le moindre prétexte à se barrer avant l’heure je note. Toujours le même groupe qui adore passer ses journées à faires des histoires qui saoulent tout le monde.

                                                        Et autres commentaires tantôt rassurants, tantôt indifférents, tantôt paniqués inventant n’importe quoi.

                                                        Toujours comme ça dans ces cas là, il faut toujours que les gens se fassent des films et racontent des choses qui ne se sont jamais passées.

                                                        Et puis, nous sommes plusieurs à remarquer un léger détail.

                                                        Nos collègues d’origine nord africaine, absentes.

                                                        On ne percute pas plus que cela, tellement saisis d’horreur.

                                                        Au bout d’un moment, on passe devant la pièce spécialement aménagée pour recevoir les familles des patients, et on entend tous des youyous, des cris de haine en arabe...

                                                        Pas la peine de faire un dessin, on a tous compris.

                                                        Un collègue énervé ouvre la porte et on voit tous les collègues nord africaines prises sur le fait, s’embrassant, sautant de joie, certaines avec des rictus de haine, d’autres rayonnantes de joie...

                                                        Depuis, nos collègues nord africaines, le moins que l’on puisse dire c’est que la communication ne se fait plus du tout avec elles.

                                                        Une fois tout le monde un peu calmé, nous finissons notre service et dans le bus je regarde les gens, me demandant s’ils sont au courant, comment vont ils réagir en apprenant les nouvelles en arrivant chez eux.

                                                        Et je passe la fin de l’après midi et la soirée, comme pratiquement tout le monde à regarder les images en boucles à la télé, passant de la panique, de l’horreur, des larmes à l’épuisement puis, comme beaucoup à la saturation des émotions, plus la moindre réaction, on regarde les images des pompiers comme un film d’horreur à la M6, vidés d’émotions.

                                                        Et de commencer vraiment à réaliser le lendemain seulement.

                                                        Et la monstruosité qui apparait au grand jour.

                                                        Les commentaires des journalistes « C’est le même jour d’infamie que le jour de Pearl Harbour pour les américains ! »

                                                        Les interventions de « spécialistes » : « L’Europe et la France ont elles à craindre aussi ces attentats ? »

                                                        Ma mère qui m’appelle 20 fois pour me dire « Ils vont te rappeler à l’armée tu vas y aller ! »

                                                        Je lui répond qu’avec les problèmes de santé que j’ai c’est impossible et que d’ailleurs je ne fais pas partie des classes qui seront rappelées étant données qu’ils rappellent les plus jeunes et que je suis à la limite d’âge. D’ailleurs 1 mois après, la gendarmerie me convoque pour justement me faire signer un papier comme quoi vu mon âge je ne fais plus partie des classes de réservistes.

                                                        Et tout ce genre de choses comme si c’était la guerre. Les anciens nous disant « vous allez en chier comme nous en 40 ! »

                                                        N’importe quoi.

                                                        Je compris donc une chose, c’est que si une guerre nous tombait dessus comme en 1939, malgré les leçons de l’histoire, les gens réagiraient tous exactement de la même manière qu’en 1939 vu comme ils se sont comportés le 11/9/2001.


                                                        • loïc 12 septembre 2007 11:03

                                                          Pour moi, c’était jour de rentrée scolaire, avec juste une petite réunion pénarde en amphi en début d’après-midi. J’ai ensuite pris la voiture pour rentrer chez moi, un reportage sur la législation du survol de Paris à la radio, rien de passionnant. Puis le retour au direct, on parle de fumée noire, d’avions, des Twin Towers. Un frisson me traverse le corps, j’écrase la pédale d’accélérateur. Je me garre à la sauvage, je court jusque mon apart et j’allume la télé. Fenêtre sur l’enfer...

                                                          Le soir, on avait prévu un petit resto en ville avec des potes, pour fêter la rentrée. Je me souviens qu’on a beaucoup ri, bizarrement. Un rire cathartique sans doute, de déni aussi. Et pourtant, dans la rue, difficile de ne pas y penser. A l’époque, à chaque coin de rue, chaque arrêt de bus, on voyait l’affiche du film « Spiderman ». Celle avec la toile d’araignée entre les 2 tours jumelles...


                                                          • Emile Red Emile Red 12 septembre 2007 11:23

                                                            Le 11 septembre est un terrible souvenir, pas celui de 2001 juste retour de manivelle (dur à entendre...non ?), mais celui de 1973, celui qui ouvrit la porte aux tyranies par delà les mers financées par ces mêmes acteurs qui pleurnichent aujourd’hui des semences qu’ils ont plantées partout sur la planète.

                                                            Quel nom donner aux responsables du massacre d’environ 2000 Chiliens, à l’incarcération de près de 150 000 personnes, à la torture de presque 30 000 âmes, si ce n’est celui de boucher, de terroriste, de bète sanguinaire ?

                                                            Alors qu’on se morfonde devant 3000 victimes dont les responsables sont peu ou pas déterminés, semble pour le moins exagéré surtout dans ce pays qui n’a quasiment jamais souffert des affres de la guerre, de la famine, de la dictature, le malheur des victimes est émouvant mais il n’est pas supérieur à celui des morts du tsunami, des 150 000 décés en Irak, à tous les martyrs de l’omnipotence Américaine.

                                                            Le 11 septembre reste sombre pour des milliers de Chiliens et pour des millions de citoyens épris de liberté, mais il est de 1973.


                                                            • dom y loulou dom 16 septembre 2007 23:38

                                                              t’as raison, j’approuve ton commentaire. Hormis que ce ne sont pas 150’000 victimes mais 650’000 depuis l’invasion et celà après les ravages de douze années d’embargo : 12 millions de victimes, rien qu’en Irak. amitiés


                                                            • thomthom 12 septembre 2007 12:28

                                                              cet article est à priori sans le moindre intéret... il n’incite pas vraiment à troller (comme l’ont dit certains), mais je dirais plutot à blogger, à raconter sa vie.

                                                              En fait, il est très intéressant.
                                                              - Il permet de constater que l’évènement a tellement marqué les esprits que nombreux sont ceux qui se souviennent précisément de leur journée du 9/11.
                                                              - Il permet de voir la manière dont l’information se diffuse concrètement dans notre société de l’information (bouche à oreille, internet, TV, accès à l’info sur le lieu de travail...)
                                                              - Il permet de voir la réaction des population face à un tel évènement.

                                                              Alors, puisque c’est le jeu, je vais y aller de ma petite histoire.

                                                              J’étais en réunion chez Alcatel, on était une bonne demi-douzaine de personnes à travailler, enfermés dans une salle de réunion. Un collègue sort pour aller chercher une info sur notre dossier, et quand il revient il nous dit : « j’ai un information qui n’a rien à voir avec notre projet : le world trade center à new york c’est écroulé »... rien de plus

                                                              Je dois avouer que ma première réaction était plutot une certaine forme de légère satisfaction. En effet, l’info telle qu’annoncée n’avait rien de l’abomination qu’était en fait cette attaque. Je dois avouer que je ne porte pas particulièrement dans mon coeur certains aspects du mode de vie américain, le fait que bien plus encore que la notre, leur société soit une société de l’argent ou tout est financiarisé... que le fait que certains américains imaginent que leur pays est le centre du monde et qu’au de la des USA il n’y a rien de valable, que le reste du monde ne soit rien sans eux, etc m’agace particulierement. Il serait exagéré de me qualifier d’anti-américaniste primaire, mais je dois avouer qu’il y a un peu de ca. Je ne suis donc pas franchement mécontent quand je vois les USA prendre un « baffe » ; surtout si celle si est juste symbolique plus que humaine... dans un premier temps, je n’ai interpreté que la destruction du world trade center que comme la destruction d’un symbole de l’impérialisme financier américain.

                                                              Bon, on continue de travailler, un peu secoué quand même par la nouvelle Puis on fait un pose, et certains vont faire un tour sur les news de yahoo... Je n’ai encore aucun accès direct à l’info (TV, internet), tout se fait par personnes interposées. Quelqu’un nous répète ce qu’il lit sur yahoo : « 50000 personnes travaillaient dans le world trade center ».

                                                              Alors, là, en une seconde, je suis calmé. Si je résume l’info que j’ai et la vision limitée dont je dispose : « le world trade center, un immeuble où 50000 personnes travaillaient, vient de s’écrouler ». Là, plus de jubilation ou satisfaction : j’imagine immédiatement 50000 morts... une catastrophe humaine immense (bien pire que la réalité), mais aucune info sur une quelconque attaque ou attentat... juste une catastrophe, un accident.

                                                              Je ne me souviens plus si c’est à ce moment là ou des le début que j’ai appris que la cause de l’effondrement était un avion... toujours est-il qu’à aucun moment je n’avais l’info ou ai pu imaginer qu’il s’agisse d’un attentat. Je n’avais aucune image, et j’imaginais un avion qui s’écrase accitentellement à la base d’un tour.

                                                              C’est seulement bien plus tard que j’ai appris qu’il s’agissait d’un attentat... seulement une fois que j’étais rentré chez moi, une fois cette réunion chez Alcatel terminée... il devait être 16h ou 17h (quand moi, je rentre « tot », c’est pas 20h). une fois rentré, j’ai allumé la TV, zappé entre les chaines francaies et CNN, et regardé ca en boucle, stupéfait, comme bien du monde ! Là je ne rigloais plus du tout, mais alors vraiment plus du tout. J’étais quand même soulagé quand j’ai appris que les premieres estimations du nombre de personnes présentes dans les tours au moment de l’effondrement était plus de 5000 que 50000, et je me souviens aussi avoir été surpris de voir que les tours avaient été percutés en hauteurs (j’avais en premier lieu imaginé un avion s’écrasant à la base de la tour)


                                                              • TALL 12 septembre 2007 12:46

                                                                En tant qu’ex-para, j’ai essayé de m’imaginer un instant ce que ceux qui étaient au-dessus du trou de l’avion ont dû ressentir pendant l’effondrement de l’immeuble. Car cette partie des tours est restée intacte et bien droite jusqu’au moment de toucher le sol.

                                                                En fait, tout tombant à la même vitesse, armoires, bureaux et chaises n’ont pas bougé, et tout le monde est resté les pieds au sol, avec juste l’estomac qui se soulève ( comme dans les montagnes russes ) et l’horizon qui monte assez vite. Le tout dans un grondement sourd, comme une gros orage, avec le plancher et les vitres qui vibrent. Jusqu’au black-out instantané.

                                                                Bon j’arrête là le morbide. Le réalisme a ses limites.


                                                                • nephilim 12 septembre 2007 12:54

                                                                  Aussi etrange que cela puisse paraitre et c’est la verité je fêtais mes deux ans de mariage. les enfoirés qui ont commis cet attentat ont souflé les deux bougies a ma place^^ les vilains :p


                                                                  • Sylvain Rakotoarison Sylvain Rakotoarison 12 septembre 2007 15:27

                                                                    À tous : merci de vos commentaires.

                                                                    L’intérêt de l’article est en effet limité, mais comme le disait Thomthom, vos remarques montrent que le souvenir de cette journée reste bien vivace.

                                                                    Se souvenir d’un malheur n’exclut pas d’être choqué par d’autres malheurs (comme le tsunami de 2004 ou le coup d’État au Chili).

                                                                    À noter aussi que dans la soirée, devant mon écran de télévision, j’avais assisté en direct à l’effondrement d’un troisième immeuble qui devait être la tour 7. On m’expliquait alors que c’était normal et qu’il ne devait pas y avoir de victime.


                                                                    • finael finael 12 septembre 2007 16:17

                                                                      J’étais au chômage, tranquillement installé sur mon fauteuil, en train de lire et de regarder je ne sais plus quoi en « musique de fond » à la télé quand la présentatrice (je me souviens que c’était une femme) a annoncé « des images extraordinaires venant des Etats Unis ».

                                                                      J’ai monté le son alors que l’image de la première tour en feu venait s’afficher. Le commentaire était confus : « accident », « catastrophe », « on parle d’un avion », ... pendant un bon moment, avant qu’on ne voie le deuxième avion s’écraser en direct.

                                                                      J’étais horrifié, je pensais aux gens, comment ils allaient faire ?

                                                                      Je me souviens qu’il m’a fallu pas mal de temps pour réaliser vraiment, et quand les tours se sont effondrées je me suis dit que c’était inévitable.

                                                                      A ce moment là, et jusqu’aux premières déclarations guerrières j’étais de tout coeur avec les américains.


                                                                      • fouadraiden fouadraiden 12 septembre 2007 17:48

                                                                        horrifié !

                                                                        comment arrivez-vous à l’être derrière un écran ?

                                                                        moi je suis horrifié quand je traverse une rue de Tanger sans luminosité et avec comme seule compagnie des chats errants.là oui.

                                                                        le 11 septembre 2001 ,sur le moment , c’est juste un grand spectacle et quelques heures après .....le quotidien.


                                                                      • frédéric lyon 13 septembre 2007 07:45

                                                                        Et bien, cher Fouad, tu devrais retourner chez toi, à Tanger, afin d’y apporter la lumière.

                                                                        La rupture historique du crime du 11 Septembre, se double, ou se renforce, d’une rupture radicale, morale et psychologique, qu’exprime bien Finael :

                                                                        Ce qui a saisit tout d’abord le spectateur était l’incrédulité, puis ensuite une pointe d’angoisse, car c’est bien d’une déclaration de guerre qu’il s’agit : la déclaration de guerre d’une bande d’analphabètes qui ne savent pas rédiger proprement un ultimatum.

                                                                        Puis la vérité peu à peu se faisait jour : Le 11 septembre est un crime raciste, il vise une catégorie de personnes, car elles sont ce qu’elles sont, c’est à dire des non-musulmans.

                                                                        C’est le même crime qui a frappé les Biafrais, les Timoriens, les Hindouistes de la vallée du Gange, les Chrétiens des Moluques et les Chinois d’Indonésie.

                                                                        Ou les Français qui ont été massacrés à la station Saint-Michel.

                                                                        C’est le même crime qui menacent les juifs d’Israël.

                                                                        Le crime de génocide.


                                                                        • Martin Lucas Martin Lucas 17 octobre 2007 11:25

                                                                          Je sortais d’une agence immobilière pour chercher un appartement en colocation avec un ami, lorsque nos regards tombèrent sur l’écran de télé d’un Kebab, sur lequel on voyait une des deux tours brûler. Je me suis d’abord dit : « Saperlipopette, Orson Welles nous refait le coup de la Guerre des Mondes ! »

                                                                          Quelques secondes plus tard je reçois un coup de fil de mon beau-frère : « C’est la guerre !!! C’est la folie, ils sont en train de tout casser !!! ».

                                                                          Il paniquait, et moi aussi j’ai commencé à paniquer, en me souvenant que ma soeur et ma mère étaient justement à New York pour visiter la ville.

                                                                          Elles sont rentrées en avion depuis Montréal, qu’elles avaient rejoint par train.

                                                                          J’ai pour ma part enregistré 2 heures de JT ce jour là, pour pouvoir y croire, et pour me souvenir de ce qu’on avait dit ce jour là, en dépit de toutes les manipulations qui pourraient suivre (1984 était mon livre de chevet).

                                                                          Ces images étaient totalement hypnotisantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès