• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que faisiez-vous le 20/21 juillet 1969 ?

Que faisiez-vous le 20/21 juillet 1969 ?

3 heures, 56 minutes et 20 secondes « That's one small step for man, one giant leap for mankind  »…Et moi ? A Biot, un joli petit village provençal en ce temps là, juste à côté d’Antibes. J’étais arrivé début juillet pour passer un mois en colonie de vacances. Assis dans l’herbe, devant une TV en noir et blanc posée sur une chaise, les moniteurs, appelés les monos, nous avaient tous réveillés vers 2 heures en cette chaude nuit d’été, et pour les jeunes adolescents que nous étions c’était la fête ; être debout à cette heure était franchement bat ! (mot disparu du langage djeune depuis) Ce qui rendait cette soirée historique très spéciale, n’était pas que Armstrong marche sur la lune, que son équipier Aldrin le rejoigne ou que Collins continua de tourner en orbite, non ! car, mon orbite à moi ce matin là était que je puisse passer quelques heures de plus en serrant dans mes bras très très fort mon tout premier amour de ma toute jeune vie... Ah Marie Christine de ce juillet 69, et 50 ans plus tard, c’est comme si j’y étais encore un peu...

Départ de la colo de Paris, puis, un stop à Lyon pour ramasser les derniers préados. J’étais au fond du car, là, où les chahuteurs se logent afin de bien mettre le bazar. Alors, lorsque les lyonnais montèrent, ce fut une bronca d’applaudissements et de grosses vannes. En queue de file, tout de suite je repérais une jolie brunette style hippy à cheveux en frange coupés droit sur le front. Jusqu’à là, les filles (les nanas) avaient été plutôt un sujet d’agacement ou d’indifférence, toujours en train de piailler et moucharder, de plus, elles jouaient aux billes comme des manches et au moindre pet se mettaient à chialer. Alors, comme ça ! allez savoir pourquoi, mes hormones ne firent qu’un tour fulgurant et me montèrent à la tête, incontrôlables et ainsi, je focalisais toutes les fibres de mon attention sur celle ci s’avançant vers moi ? A peine fut-elle installée que je fonçais comme un perdu pour m’asseoir sur le siège d’à coté au cas où un autre l’eu repéré. Dès cet instant, nous restâmes collés l’un à l’autre durant les 31 jours de ce mois de l’année érotic... Rassurez vous, nos « ébats » restèrent chastes, seulement des baisers à s’en décrocher les mâchoires, et des pelotages en règle ; car, les filles de ce temps, d’avant la pilule, grandissaient dans l’épouvante de « l’accident » qui mettrait au ban de la société celles qui fautaient... Alors, le cadenas mental fonctionnait à merveille, bien mieux que les meilleurs systèmes de sécurité d’une citadelle ultra sécurisée.

Donc, pour dire, concernant ce moment entrant dans les livres d’histoire, où l’Amérique jubilatrice, vainqueur par KO de l’Union Soviétique entonnait le Star-Spangled Banner, ben... Je m’en contrebalançais, tout à mes amours juvéniles. Je me souviens qu’allongé côté à côte nous avons regardé le ciel étoilé en essayant d’apercevoir Appolo11 au travers du tapis des étoiles et certainement avons-nous murmuré toutes les fadaises habituelles, les doigts de mains soudés, les bouches cadenassées comme pour une noyade, les corps entrelacés et les yeux dans les yeux à coups de je t’aime... Certainement les monos lassés de nous voir se bécoter nous firent déguerpir et retourner dans nos tentes, et comme Marie Christine avait un ans de plus que moi, elle faisait partie dans un autre groupe... Ce qui nous sépara quelques heures.

Voilà, Biot, juillet 1969, « l’homme a marché sur la lune » et pour moi, le moment le plus heureux de ma jeune existence. Ces deux événements sont liés à jamais dans la petite histoire de mon histoire... Merci, chère Marie Christine, je ne t’ai jamais revu, et tu m’as certainement oublié, pourtant... Un demi siècle plus tard j’écris ce petit mot... Mais ne te garantie aucunement un comme celui là lors de la célébration du centenaire de la conquête lunaire en 2069... Mais qui sait ? Sait-on jamais ? Dans une autre vie, peut-être, nous croiserons-nous encore ?

Georges Zeter/juillet 1969 – 2019

En fait, Armstrong foula la surface de la Lune le 20 juillet 1969 vers 23 heures, heure de cap Canaveral en Floride, et nous en Gaule, avec le décalage horaire ce fut vers les 3 heurs du mat le 21.


Moyenne des avis sur cet article :  2.04/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 11:16

    Ce que je faisais ? Je dormais à l’auberge de jeunesse de Mosjøen. Le lendemain matin, l’automobiliste qui m’a pris en stop pour Trondheim m’a appris avoir passé la nuit devant son téléviseur.

    Plus tard, devant le kiosque à journaux, un vieil israélien enthousiaste me dit qu’il allait envoyer un télégramme de félicitations à Constantin Tsiolkovski (1857-1935).

     smiley


    • Raymond75 20 juillet 11:32

      "car, les filles de ce temps, d’avant la pilule, grandissaient dans l’épouvante de « l’accident » qui mettrait au ban de la société celles qui fautaient" ; en effet, c’était un drame pour elles, et compliquait toutes les relations amoureuses, avec à la clef course au mariage ...

      La libération de la femme, essentiellement grâce à la contraception, a permis aux hommes des années 70 de profiter des femmes libérées  smiley


      • Jeekes Jeekes 20 juillet 11:35

        ’’en serrant dans mes bras très très fort mon tout premier amour de ma toute jeune vie’’

         

        Tiens, ça c’est marrant.

        Cette nuit-là, sur la plage de Palombaggia (à Porto-Vecchio) moi je serrais Jacqueline dans mes bras. Une toute mignonne petite corse, premier amour (éphémère, hélas) de ma vie !


        • Jeekes Jeekes 20 juillet 11:38

          ’’seulement des baisers à s’en décrocher les mâchoires, et des pelotages en règle’’
           
          Hé ouais, tout pareil !
           
           smiley
           


        • cevennevive cevennevive 20 juillet 11:47

          Salut,

          Personnellement, je venais de réussir le bac avec mention en candidate libre ! Et j’avais des étoiles dans les yeux. Alors, la lune...

          Ce n’est que plus tard, bien plus tard, que je me suis un peu intéressée à cet « exploit ».

          Et aujourd’hui, après les mensonges et les montages fumeux de la plupart des pseudo « meneurs du monde », je le mets carrément en doute.

          Je me souviens, par contre, de l’endroit où j’étais et ce que je faisais le 11 septembre. J’étais dans ma voiture entre Alès et Nîmes.

          Cette incroyable démesure de cruauté, ces morts... La radio dans ma voiture, cet après-midi là, m’a injecté un tel bouleversement horrifié, que je me suis arrêtée sur le bas côté pour pleurer.

          Et quand on sait la suite...

          Les grands événements que nous présentent les médias sont toujours faussés par quelque chose de nocif pour ceux qui les écoutent.


          • George L. ZETER George L. ZETER 20 juillet 11:52

            @cevennevive
            what were you doing the day of Kennedy’s assassination ? c’est un classic !



          • Jean Guillot Jean Guillot 20 juillet 12:23

            @JC_Lavau , vous savez voler à 800 km/h au ras du sol en visant une façade haute de sept mètres même Chuck Yager n’y serait pas arrivé .

            Il était beaucoup plus facile de viser le dessus du pentagone et de se crasher sur le toit


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 juillet 12:49

            @Jean Guillot. L’organisation qui pilotait le drone depuis l’appareil Gulfstream a pourtant parfaitement réussit à zigouiller tous les comptables gênants, et à détruire par le feu toutes les pièces comptables gênantes. Visiblement ils avaient en mains toutes les technologies nécessaires. Pour la précision finale, ce fut le « homing » installé dans la muraille à dynamiter sous couleur de « renforcements », qui s’en est chargé.
            https://lesakerfrancophone.fr/pentagone-ou-la-theorie-dun-complot-10a11
            https://lesakerfrancophone.fr/pentagone-ou-la-theorie-dun-complot-10b11


          • quid damned quid damned 20 juillet 13:43

            @JC_Lavau
            Un contributeur sur un autre fil a mis cet article (010419)du Saker Fancophone sur l’alunissage très intéressant en lien.


          • Jean Guillot Jean Guillot 20 juillet 12:13

            j’ai mangé des nouilles avec du jambon . smiley


            • zygzornifle zygzornifle 20 juillet 13:09

              Dans le bus pourri qui m’amenait en colo .....


              • Moonlander Moonlander 20 juillet 13:34

                La même chose que le 11/09 je vivais ma vie de mortel.


                • Aimable 20 juillet 13:47

                  Pour moi l’adolescence n’était déjà plus qu’un souvenir et j’étais passé depuis un bon moment au choses disons plus concrètes  smiley


                  • Loatse Loatse 20 juillet 13:51

                     Cette nuit là de ma onzième année, il faisait chaud à Paname. Cette moiteur estivale ne m’avait pourtant pas empêcher de m’endormir.... le nez sur l’un de mes albums préférés.

                    j’ai dû rêver trop fort... ;)

                    https://www.youtube.com/watch?v=NWB2Q7QicvQ


                    • Orion Orion 20 juillet 14:22

                      Je me rappelle très bien de jour là, j’étais sur Mars pour y réparer une énorme fuite d’eau ! C’est en remettant les pieds sur Terre que j’apprenais la grande nouvelle, l’homme venait de marcher sur la Lune. C’est exactement à ce moment là que j’ai compris ce que me montrait le vénusien qui m’aidait à réparer cette fuite martienne, il me montrait la Lune avec son grand doigt démesuré et comme un idiot je fixais son doigt. Je ne l’ai d’ailleurs jamais revu à ce vénusien, mais maintenant que vous en parlez Georges je me demande s’il ne se serait pas fait la malle sur Neptune avec Marie Christine.


                      • George L. ZETER George L. ZETER 20 juillet 15:26

                        @Orion
                        .... merrrrrrrrrrrde !!! elle s’est barrée ma marie chri avec les mecs de la soupe aux choux, j’espère qu’elle se marre bien avec villeret et coluche...


                      • sls0 sls0 20 juillet 16:59

                        A 2h du mat, le réveil de mon frère et moi sonne, ensuite c’est celui des parents.

                        Ca faisait rêver quand même, mon père était bombardé de questions, pourquoi la poussière, pourquoi les feuilles « d’or » sur le LEM, pourquoi pas de fumée aux fusées ? Ect... Il a tenu le choc le père.

                        Autre événement télévisuel qui m’a marqué à l’époque les inondations à Venise.

                        Je me rappelle des feuilletons, Thierry la fronde, les globes trotters, Vidocq.

                        Mon père c’était 5 colonnes à la une, je ne sais pas s’il était pro vietnamien ou anti américain mais on entendait parfois « il faut toujours qu’ils foutent la merde partout ». Quand on lui faisait la remarque que lors de la guerre les américains étaient dans le même camp que lui, il répondait que la majorité des morts en ville chez nous c’était sous des bombes US et qu’ils étaient derrière les dictatures en Amérique latine. Il appréciait Woody Guthrie, ce n’était pas un anti américain primaire.

                        J’ai lu plus haut que certains ont été plus marqué par le 11/09, personnellement j’ai pensé que depuis le temps qu’ils foutaient le bordel à l’extérieur, il était temps qu’ils se prennent une branlée chez eux.

                        Où je me suis trompé c’est que je pensais que ça les aurait calmé.

                        Oui il y a eu des morts mais il y a un rapport de 1000 entre les victimes des deux cotés, ça relativise.


                        • Le421 Le421 20 juillet 17:17

                          Moi ?

                          Devant la télé N/B de 63cm !! Grand luxe.

                          Passionné d’aéronautique et astronautique, il n’était même pas question pour mes parents de me l’interdire...


                          • TSS 20 juillet 18:47

                            le lundi 21 /07 ,je prenais le boulot à 06h00 donc à 04h j’etais dans les bras de Morphée... !!


                            • keiser keiser 20 juillet 19:01

                              Perso, rien à cirer.

                              Mon père en déplacement dans les TP et ma mère surveillante de nuit à l’hôpital.

                              C’est plutôt le lendemain, quand ma mère s’est mise à regarder la rediffusion.

                              Il faisait chaud et elle m’avait promis de m’emmener à la baignade avec mes copains.

                              Résultat, pas de baignade et ma mère scotchée devant la télé à regarder des gugusses faire des bonds sur la lune.

                              Donc pas de baignade et pas content du tout.

                              Pour l’auteur, voila mon souvenir. smiley


                              • Fergus Fergus 20 juillet 22:11

                                Bonsoir, George

                                J’habitais encore chez mes parents, et j’ai été le seul à me lever en pleine nuit pour assister à cet événement. J’ai pris une photo de l’écran sur lequel Armstrong foulait le sol de la Lune. Je possède encore cette diapositive.

                                Un moment très émouvant, mais moins que le bond de Beamon ou le tour de piste de Besson à Mexico un an plus tôt, également au milieu de la nuit. smiley


                                • keiser keiser 21 juillet 11:24

                                  @Fergus

                                  Salut Fergus

                                  Tu devais être très fort pour photographier un écran cathodique à l’époque.
                                  Tu devais aussi avoir un super appareil avec un pied et suffisamment de lumière.
                                  Sans parler qu’il te fallait un obturateur central, donc pas de reflex.
                                  Il faut un temps de pose très court ( de l’ordre de la seconde ) pour obtenir un résultat à peu près correct.
                                  Bon c’est plus facile avec du noir et blanc mais quand même.

                                  Pour mon dernier post, c’était du quinzième degrés et j’avais sept ans. smiley


                                • keiser keiser 21 juillet 13:45

                                  @Fergus

                                  « Il faut un temps de pose très court »

                                  Pardon je m’emporte ...

                                  En fait, c’est exactement le contraire.
                                  Il faut un temps d’exposition très long ( entre 0.5 et 5 secondes )

                                  Montre nous cela Fergus.
                                  C’est historique. smiley


                                • files_walQer files_walQer 20 juillet 22:23

                                  Je n’étais pas bien vieux, nous étions devant une télé noir et blanc au rez de chaussée de cette location de vacances, dehors c’était la pleine lune, je crois et j’allais dehors de temps en temps pour l’admirer, c’était un grand jour.

                                  Aujourd’hui, 50 ans après j’ai regardé cet excellent documentaire qui débunke les débunkers.

                                  https://vimeo.com/ondemand/americanmoonfra


                                  • philippe baron-abrioux 22 juillet 07:20

                                    te

                                    @l’auteur ,

                                    ces jours là , j’étais en vacances chez une cousine à Boutx , petit village près de Saint Béat, en Haute Garonne .

                                    si mes souvenirs sont encore bons , elle et moi avions décidé de tenter (qualité de transmission souvent aléatoire en pays de montagne ) de voir la retransmission de ce qui était et reste un événement extraordinaire à cette époque .

                                    la Lune , je l’observais souvent la nuit lors d’escapades autour du village pour aller retrouver une jeune fille (et parfois sa soeur) . 

                                    les journalistes parlaient de Pleumeur- Baudou qui allait jouer le rôle de relais entre les astronautes , Houston et nous , terriens de France , qui allions (peut être ) voir cet alunissage et les premiers pas d’hommes sur la lune .

                                    je me souviens de la qualité des images et des efforts que nous faisions pour discriminer les contours de ce qui était commenté avec passion par les journalistes , pas tous d’accord sur la nature des images .

                                    Boutx , près de Saint Béat , béat, sans doute l’étais je comme beaucoup d’autres sans oublier ceux qui resteraient à jamais incrédules .

                                    Demis Roussos chantait « rean and tears » l’année précédente .

                                    sans doute des larmes d’émotion y en a t il eu , de joie aussi et d’inquiétude .il fallait , pour que l’expoit soit complet ramener sur notre Terre les astronautes . 

                                    ce fut le cas, malgré toutes les craintes sur cette mission , cette aventure humaine qui se déroula pour la première fois sur une autre planète que celle qui est la notre .

                                    bonne fin de journée  !

                                    P.B.A.



                                    • keiser keiser 22 juillet 11:17

                                      @philippe baron-abrioux

                                      Salut
                                      Pour Demis, l’évadé des Aphrodite’s Child.
                                      Ce ne serait pas plutôt : « Rain an tears »
                                       smiley


                                    • philippe baron-abrioux 22 juillet 16:08

                                      @keiser

                                      Bonjour ,

                                      si vous le dites , je vous fais confiance ; je n’ai jamais étudié l’anglais : seulement allemand première langue et latin et grec .

                                      merci et bonne fin de journée .

                                      P.B.A.


                                    • gaijin gaijin 22 juillet 16:19

                                      j’avais deux ans et de toute façon la télé n’arrivait pas encore dans mon bled ( un village a peine sur les cartes du centre de la france )

                                      par conséquent ce jour là il s’est rien passé ...... smiley


                                      • phan 22 juillet 18:59
                                        Ce jour là, je venais de croiser les amygdales de Madame ! Good luck, Mr Gorsky !

                                        • Gracchus Donatien 23 juillet 09:27

                                          Elle s’appelait Liliane et ses longs cheveux bruns qui lui tombaient jusqu’aux reins me masquaient l’écran...

                                          Il fallait bien s’occuper un peu


                                          • In Bruges In Bruges 23 juillet 09:42

                                            @Donatien
                                            Liliane, la femme de Georges Marchais ????? ( marchais sur la lune, tu l’as comprite ?).
                                            Mais c’est un sacré scoop ça, mon papy....


                                          • capobianco 23 juillet 14:06

                                            Juillet 69, 24 ans......

                                            j’ai longtemps cru et rêvé à cet « événement » lunaire. Après la divulgation de tant d’incohérences et les autres « canulars » (morbides) de ce pays comme Kennedy, « l’arme de destruction », le 11/9 entre autres bobards sinistres, aujourd’hui je ne comprend pas ceux de ma génération qui continuent à « croire » sans même se poser de questions...Ils soutiennent macron forcément.


                                            • stef 23 juillet 14:16

                                              C’était un lundi soir je m’en souviens encore mais je me suis couché sagement car j’avais 10 ans j’ai vu les images le mardi matin en différé ...... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès