• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que nous apprend l’affaire Decathlon sur la société française (...)

Que nous apprend l’affaire Decathlon sur la société française ?

Durant 48 heures, soit le lundi 24 et le mardi 25 février, ce malheureux tissu fut l'alpha et l'oméga de l'actualité tant sur les réseaux sociaux que dans les médias. Tout partit d'un communiqué de l'enseigne Decathlon annonçant la commercialisation d'un "running-hijab" afin de permettre aux femmes voilées de pratiquer la course à pied. Une annonce somme toute banale, puisque ces articles existent et se vendent dans de nombreux pays anglo-saxons sans que cela ne fasse polémique (sauf, peut-être, dans les colonnes crasseuses de quelques tabloïds nostalgiques d'Oswald Mosley). Mais la France n'est guère semblable à ses voisins anglo-saxons, engluée qu'elle est dans son idée de "laïcité à la française" (comprenez : "oui à la croix, non au Coran"). Un racisme et une islamophobie qui, loin d'être l'apanage exclusif de l'extrême-droite, se sont métastasés à l'ensemble de l'échiquier politique. C'est à se demander si notre pays n'est pas "la fille aînée du fascisme", pour reprendre la formule du professeur Zeev Sternhell, éminent historien des idées politiques.

Il n'est guère étonnant que quelques skinheads avinés se soient répandus en injures islamophobes et en invectives contre Decathlon sur internet. Mais, que des responsables nationaux, des députés, voire des ministres aient embrassé la même voie funeste, cela en dit long sur l'amour fraternel que l'autoproclamée "Patrie des Lumières" porte aux autres cultures.

L'extrême-droite n'a bien sûr pas été en reste. De la plumitive Eugénie Bastié qui, se piquant de philosophisme bas-bleu, a voulu faire un long parallèle sur "le droit et les mœurs" dans le torchon figaresque qui lui sert de journal, à Nicolas Dupont-Aignan qui a appelé à boycotter Decathlon, en passant par Renaud Camus et Hervé Juvin qui ont vu dans ce vêtement sportif un symptôme du "grand remplacement", on peut dire que le ban et l'arrière-ban de l'extrême-droite la plus crétine a été de sortie pour déféquer sa propagande. Dupont-Aignan mérite cependant la palme d'or de la démagogie avec le commentaire suivant : "J'ai deux filles et je ne veux pas qu'elles vivent dans une société où la femme est soumise à l'homme"… On demandera à l'auguste édile yerrois où a-t-il été question d'imposer quoi que ce soit aux femmes non-voilées et des les soumettre à quiconque, et on lui demandera également quelle serait sa réaction si l'une de ses filles (ou même les deux, ce qui serait plus comique) lui annonçait son souhait de faire sa vie avec un Algérien et de se convertir à l'islam. Renierait-il sa progéniture ?

Notre Dupont-Aignan n'a pas été le seul à appeler au boycott de l'enseigne sportive. Cette proposition a été retweetée en masse sur les réseaux sociaux. Une pétition a même été lancée, laquelle réunit, à l'heure actuelle, plus de 3000 signatures. Après Quick, Lidl, H&M, c'est donc au tour de Decathlon de subir l'ire de l'extrême-droite. A force de tout boycotter, nos natios vont finir par aller vivre à poil dans une forêt du Larzac, cela nous fera de sacrées vacances.

Mais, l'insulte et l'indignation n'ont pas été exclusives à l'extrême-droite dans cette pitoyable "affaire". Des personnalités classées à gauche, comme le "philosophe" (sic) Raphaël Enthoven, les journalistes Jean Quatremers et Christophe Barbier, l'homme à l'écharpe rouge, ont ainsi fait été de leur consternation à la vue de femmes courant avec un hijab sportif. M. Quatremers a même jugé bon de se fendre d'un long hiatus aux prétentions philosophiques dans lequel il déplore la signification qu'il prête au voile : "cela veut dire que la femme en question place une barrière entre elle et les autres, elle nous dit par là qu'elle ne veut pas avoir de relations sexuelles avec un non-musulman". Un curieux commentaire qui apporte un éclairage sur les raisons de la haine que l'islam inspire à la gauche.

En effet, il y a en France un consensus islamophobe répandu à droite comme à gauche : la où le "peuple de droite" voit dans le Musulman un Sarrasin, un ennemi héréditaire de la Chrétienté, le "peuple de gauche" voit en lui la nouvelle incarnation du patriarcat, le dernier bastion d'un ancien monde qui refuse de s'ouvrir à l'hédonisme soixante-huitard. Le voile dérange l'homme de droite qui y perçoit un marqueur identitaire hostile ; l'homme de gauche, lui, y voit (à l'instar de Jean Quatremer et Christophe Barbier) l'expression d'une pudeur qui se refuse à lui, qui l'irrite par conséquent et dont il a juré la perte. Car, à bien des égards, la femme musulmane est l'héritière de la femme romaine : vertueuse, travailleuse, dévouée, tout à la fois épouse, mère et femme ; vestale des temps modernes, elle balaie d'un revers de main les avances d'un Occident jouisseur auquel elle préfère sa banlieue, sa famille, sa propre notion de liberté qui diffère tant de celle qu'on voudrait lui imposer. "Il faut forcer les gens à être libres !", clamait Rousseau, en son temps. Eh bien, la modeste femme de ménage banlieusarde ose défier le grand philosophe et lui dire : "Qui es-tu, Rousseau, pour me dire ce qu'est la liberté ? En quoi ta définition de ce mot est-il supérieur au sens que je lui donne ?". Oui, la femme musulmane est une Lucrèce moderne qui se refuse aux Tarquin dont le souhait est de l'assujettir à leurs fantasmes, sous couvert de "liberté".

De gauche ou de droite, féministe ou masculiniste, un(e) Occidental(e) reste un(e) Occidental(e), pétri de son occidentalisme qu'il croit supérieur et animé d'un ardent désir de porter la bonne parole (chrétienne pour l'homme de droite, laïciste pour l'homme de gauche) à travers les peuples du monde entier qu'il s'imagine volontiers sauvages, ne demandant qu'à être illuminés par le flambeau d'un Occident omniscient. Si jadis, cet état d'esprit était l'apanage des mâles blancs, il s'est aujourd'hui répandu jusque dans la gent féminine : sous couvert de la "libérer" (de quoi ?) les féministes occidentales ne craignent plus d'oppresser elles-mêmes leur sœur musulmane. Là encore, indépendamment du clivage droite-gauche, tant le spectre politique tout entier est contaminé par ce colonialisme mental.

Les réactions de Marlène Schiappa en sont de parfaites illustrations. Elle a cru bon de faire un communiqué dans lequel elle s'interroge sur "le message envoyé aux femmes du monde". Voilà qui montre encore une fois la fatuité de cet "universalisme français" dont on n'arrive guère à se départir que l'on soit de gauche ou de droite. Car, Mme. Schiappa pense que "les femmes du monde entier" ont les yeux rivés sur notre pays et scrutent les "messages" que nous leur envoyons par notre attitude… Rassurez-vous, Madame la ministre, tout le monde se fiche de nous comme d'une guigne. La France n'est plus cet empire que les pays d'Europe se faisaient fort de prendre pour exemple. Au contraire, en adoptant une position intransigeante mâtinée de xénophobie, la France se couvre d'opprobre. Patrie autoproclamée des Lumières, elle prend parti pour l'oppression et l'arbitraire. Autre macroniste en verve : Aurore Bergé, dans une péroraison pompeuse dont elle a le secret, la porte-parole de LREM déclare : "Les amoureux de la liberté ne sont pas ceux qui dissimulent la femme". Schiappa, Bergé, Fourest, voilà bien des féministes autoproclamées qui, au nom d'une conception saint-justienne de la liberté, veulent interdire aux femmes de courir en hijab. Or, quelle différence entre un fanatique qui impose à ses filles le port d'un voile intégral et un whit feminist qui leur impose de se dévoiler ? Dans les deux cas, la volonté sacrée de la femme est violée et doit se plier aux oukases d'une société patriarcale.

A noter, enfin, que le community manager de Decathlon, un certain Yann, qui a courageusement défendu la cause des femmes voilées et la position de son entreprise, s'est vu pris à partie aussi bien par des nationalistes d'extrême-droite que par des féministes de gauche, unis dans le rejet de la différence. La pression en général a été si forte sur la marque que dès le lendemain, le directeur de la communication a annoncé le retrait du hijab de course en France. Une décision saluée jusque dans les colonnes d'AgoraVox où l'un de mes confrères titre : "Recul de Decathlon : progrès de notre société". Car il est bien connu que tous nos malheurs sont dus au running-hijab. Foin du chômage, de la pauvreté, du réchauffement climatique ! Ce qui importe, c'est qu'en allant faire leur jogging matinal, les braves Français ne croisent pas sur leur chemin une femme portant un hijab de course.

Au final, cette lamentable affaire aura fait couler beaucoup d'encre pour rien. Le hijab de course n'étant pas illégal, une femme désireuse de le porter pourra toujours l'acheter en ligne ou à l'étranger. De fait, rien dans le droit n'interdit la vente ou le port de tels accessoires. Ici, ce n'est pas le droit mais la morale (ou plutôt, l'idée qu'ils s'en font) que les rétrogrades de gauche et de droite ont hissé au pinacle. La presse allemande et anglo-saxonne s'est dite ébahie par ce mélange de machisme et de xénophobie, impensable à Londres ou à Berlin qui ont fait le pari d'accepter sur leur territoire l'existence des diverses communautés ethniques et religieuses en leur permettant de perpétuer dans leur pays d'accueils un certain nombre de traditions tant qu'elles demeurent dans le respect de la loi.


Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

70 réactions à cet article    


  • Chantecler Pink Marilyn 16 mars 16:49

    Cette tenue est-elle politiquement correcte pour jouer au foot ?


    • HELIOS HELIOS 16 mars 20:44

      @Pink Marilyn
      on s’en fiche, elles jouent entre elles !


    • popov 16 mars 17:03

      @Nicolas Kirkitadze

      Vous avez bien mal choisi votre pays. Vous auriez dû aller vivre en Arabie Saoudite au milieu de gens vertueux comme vous les aimez.

      La mixité avec l’islam, c’est soit la soumission, soit la guerre. Partout. Toujours. Si vous ne le savez pas, c’est que vous avez dû louper quelques cours d’histoire.


      • oncle archibald 16 mars 17:03

        "Mais la France n’est guère semblable à ses voisins anglo-saxons, engluée qu’elle est dans son idée de « laïcité à la française » (comprenez : "oui à la croix, non au Coran« ). »

        Observation stupide et parfaitement erronée !

        En 1956 j’étais potache en 6eme au lycée Pierre de Fermat à Toulouse, il n’y avait pas l’ombre d’un musulman aussi loin que portait le regard, et un surveillant général m’a demandé d’enlever une médaille de baptême grosse comme une pièce de 20 centimes qu’il était probablement le seul à avoir repérée au bout d’une chaine dans l’échancrure de ma chemise.

        La différence c’est que les cathos ont le sens du devoir et ne font chier personne en contestant les lois de la République. Tu veux que j’enlève ma médaille, je l’enlève, point final ! Il y a de la viande au menu de la cantine un Vendredi ? Je n’en mange pas et si je peux je me ressers de légumes. Point final.


        • ZenZoe ZenZoe 16 mars 17:20

          @oncle archibald
          Concernant la même citation, j’aimerais aussi savoir si l’auteur y a mis les pieds chez nos voisins anglo-saxons. S’il y allait, il serait sans doute effondré de voir que la laïcité à l’anglaise et son corollaire le « multiculturalisme » ne donnent pas des résultats fameux non plus, même si, comme chez nous, leurs intellos se bouchent les yeux.
          « Peut-être que notre multiculturalisme est un problème ? (Theresa May, 2017)
          A coupler avec le fameux »Le multikulti, ça ne marche pas (Angela Merkel, 2010)

          A lire, un article du Courrier International reconnaissant des problèmes avec les musulmans outre-manche. L’auteur ne le lira pas, il est trop sûr de ses « valeurs » humanistes.


        • Clocel Clocel 16 mars 17:05

          Vous feriez un malheur sur le blog du Figaro ou de Libération, pourquoi venir nous accabler de vos analyses poussives ?

          En France, il n’y a de problèmes que là où on les crée.

          Ils servent des causes qui sont à des années lumière de nos vrais soucis.

          Ils sont là pour ça d’ailleurs : Fracasser le vivre ensemble.


          • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 mars 17:41

            @Clocel
            Le Figaro est devenu un journal d’extrême-droite, ça m’étonnerait qu’ils publient un jeune blogueur qui défend les minorités. Et, de toute façon, je refuserais d’écrire pour un journal où sévissent des individus tels que Bastié, Tandonnet, Devecchio, Tabard et autres enragés de l’identité ou du catholicisme. Je suis d’un village où l’on ne mange pas de ce pain là.


          • Clocel Clocel 16 mars 21:13

            @Nicolas Kirkitadze

            Kirk, s’il y avait une réelle extrême droite en France, depuis le temps que le pouvoir traîne dans le caniveau, nous le saurions.

            Soyons sérieux !

            Les radicaux qu’ils nous restent, sont à chercher chez les gagnants du système, et ils ne sont pas nombreux, pas de quoi faire vivre un canard en tous cas.

            La presse est une pute de luxe, elle choisie ses clients mais elle pompe l’essentiel de ses subsides sur les fonds publics, vous pensez bien que si le Figaro devait vivre de ses plumes, il y a beau temps qu’il aurait foutu la clef sous la porte.


          • ZenZoe ZenZoe 16 mars 17:05

            Cette affaire ne nous apprend rien, ni de la société française ni de l’humanité en général. Il y a d’un côté les collabos, de l’autre les résistants. C’est comme ça depuis toujours et ça le restera.

            Je serai toujours du côté de la résistance, pas l’auteur, chacun sa vision.


            • oncle archibald 16 mars 17:08

              "De gauche ou de droite, féministe ou masculiniste, un(e) Occidental(e) reste un(e) Occidental(e), pétri de son occidentalisme qu’il croit supérieur et animé d’un ardent désir de porter la bonne parole (chrétienne pour l’homme de droite, laïciste pour l’homme de gauche) à travers les peuples du monde entier qu’il s’imagine volontiers sauvages, ne demandant qu’à être illuminés par le flambeau d’un Occident omniscient.« 

              En plein délire !

              Que je sache c’est l’évangile qui professe que nous sommes tous frères comme issus d’un même Père céleste et c’est le coran qui impose à ses fidèles de faire du prosélytisme et de traiter comme inférieurs les »kouffars".

              Qui se croit supérieur ?


              • Jonas 16 mars 17:12

                « Le voile dérange l’homme de droite qui y perçoit un marqueur identitaire hostile »


                Ce n’est pas ça. Dans les sociétés islamiques, Le corps de la femme est considéré comme une vulgaire obscénité, ses cheveux et son corps sont une tentation perpétuelle qu’il faut cacher car ils détournent le Musulman du chemin d’Allah et son Prophète.

                Musulmans et musulmanes ne prient pas ensemble dans une Mosquée par exemple (les femmes sont reléguées à l’arrière de la salle de prière, derrière un rideau, ou en sous-sol), car la femme par sa présence tourmente l’Esprit du Croyant. Pour ces Imams, les musulmanes doivent donc porter le voile Islamique, qui couvre les cheveux, symbole de féminité, ou mieux, un voile qui couvre toutes les courbes du corps féminin, (cheveux, taille, hanches, fesses, décolleté, jambes), le hijab.

                Dans l’Islam rigoriste le plus traditionnel, cela n’est pas suffisant, le visage et le regard de la Femme sont également sources de séduction, de tentation, de charme, de féminité, pouvant attirer le Malin, et il a été décidé qu’il fallait bâcher le tout : la Burqa ou le Niqab.
                Ce comportement déviant doit sans cesse être sous contrôle des hommes.
                Dans la sourate « les femmes » (An_nisan 4:34) du Coran, le Prophète Mohamed ordonne :
                « Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. »

                L’imam Al-Bukhari (1/583) a dit : « [...] Usamah rapporte du Prophète -sal Allahou ’alayhi wa salam- qu’il a dit : “ Je me suis posté à la porte du Paradis et j’ai vu que la majorité de ceux qui y entraient étaient des pauvres. Quant aux personnes opulentes, elles furent empêchées d’entrer [et devaient attendre que tous les pauvres s’y introduisent]. Lorsque les gens de l’enfer furent jetés dans le feu, je vis que la majorité d’entre eux étaient des femmes. ”
                Rapporté aussi par Muslim (4/2236)

                On voit que la majorité des habitants qui peuplent l’Enfer sont des femmes, qui par leur comportement déviant, incitent l’homme à la débauche.
                C’est pour cela qu’elles doivent se couvrir, et sans cesse être réorientée sur la voie d’Allah :
                « Le hijab c’est la pudeur de la femme, et sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur, et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les hommes abusent de cette femme là, la néglige, et l’utilisent comme un objet, ne lui donnent aucune importance, et ne la veulent pas pour sa religion, pour sa bonne moralité, mais simplement pour son corps, pour son visage qui attire. Malheureusement, elle a oublié que Allah parle de visages qui iront dans le feu de l’Enfer. »
                Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest

                « Une femme ne sort de chez elle que par la permission de son mari. »
                Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et de Bobigny

                « une femme qui se montre et s’embellit est de la chair humaine, une femme d’un soir pour assouvir le plaisir des loups »
                [10:38]
                Youssef Abou Anas, imam de la mosquée d’Ecquevilly
                http://islamineurope.unblog.fr/

                Mohamed Beggas, imam de la grande mosquée de Persan, enseigne comment bien frapper sa femme

                Toute manifestation de féminité, de beauté, de charme, de séduction, de sensualité est strictement et formellement interdit par les préceptes islamiques, le voile islamique permet à la femme musulmane de se protéger et de se préserver des souillures du monde Occidental.

                C’est une rupture totale et incompatible avec les moeurs et rapports entre les hommes et les femmes de la civilisation européenne (lire par exemple le « Cantique des Cantiques » de la Bible, texte poétique écrit il y a 2500 ans, exhaltant le charme féminin).
                Le voile Islamique, la Burqa et le Niqab représentent donc des symboles totalement contraires à nos valeurs européennes pouvant amener des troubles à l’ordre public, discriminatoires, puisqu’il oppose et sépare la femme voilée, pure, chaste, soumise aux préceptes de l’Islam, et la femme non voilée, incitant au vice, à la débauche, à la perversion et à la fornication, influencée par le Diable (Sheïtan).


                • Jonas 16 mars 17:15

                  « Mais la France n’est guère semblable à ses voisins anglo-saxons »

                  C’est ça votre modèle ? Les tribunaux de la charia islamique anglo-saxons ?


                  • Jonas 16 mars 17:18

                    La vraie menace pour la France, ce ne sont pas les islamistes ou les jihadistes, leurs plans sont parfaitement connus : haine de la civilisation européenne, des femmes, des chrétiens et des juifs. Il serait facile de démanteler ces réseaux, et les mettre hors d’état de nuire.

                    Mais c’est actuellement impossible. Pourquoi ?

                    Parce que la vraie menace pour la France, ce sont tous ces islamo-gauchistes collabos tels Nicolas Kirkitadzé, aveuglés par la tolérance, le culte du multiculturalisme et du métissage, dont la priorité est de « combattre l’extrême-droite », et qui constituent une véritable police politique fustigeant tous ceux qui critiquent l’idéologie islamique, permettant ainsi lentement mais sûrement, la propagation de la charia sur notre territoire.


                    • ZenZoe ZenZoe 16 mars 17:23

                      @Jonas
                      Très juste.


                    • oncle archibald 16 mars 17:29

                      "Au final, cette lamentable affaire aura fait couler beaucoup d’encre pour rien. Le hijab de course n’étant pas illégal, une femme désireuse de le porter pourra toujours l’acheter en ligne ou à l’étranger. De fait, rien dans le droit n’interdit la vente ou le port de tels accessoires. "

                      La je suis d’accord avec vous. Rien à foutre que Decathlon vende cette peille à qui veut se la coller sur le dos pour aller courir. Ce qui me gène ça n’est pas la vente de ce machin comme des autres vêtements ostensiblement religieux, c’est que les femmes qui les portent veuillent m’annoncer d’abord leur religion et leur opposition à mes us et coutumes.

                      En France ça n’est pas dans les mœurs de se définir d’abord par sa religion ou une quelconque appartenance à un groupe. Les femmes empaquetées dans un hijab ou pire dans une burka m’ennuient autant que les guignols avec des plumes dans le cul de la gay pride qui se présentent à moi d’abord comme des homosexuels revendiquant une prétendue supériorité de liberté de penser.

                      Le message est le même : je suis tarlouze et je t’emmerde ou je suis muslim et je t’emmerde ! Ben non, je trouve ça inacceptable. C’est un manque de savoir vivre, une impolitesse, une grossièreté pure et simple. A Rome fais comme les romains.


                      • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 mars 17:51

                        @oncle archibald

                        Mais pourquoi y voir de l’hostilité ? Je ne comprends pas ce raisonnement... Ce n’est pas parce que l’on exprime sa religion ou ses idées qu’on est forcément hostile aux autres. Une femme voilée exprime simplement : « je suis musulmane » et en aucun cas « je suis musulmane et je t’emmerde », c’est vous qui percevez la chose ainsi en transposant votre propre hostilité à elles et en imaginant qu’elle vous est aussi hostile que vous l’êtes. Le problème vient donc non du voile mais de la perception que vous en avez, puisque vous y voyez un acte de guerre.


                      • oncle archibald 16 mars 22:10

                        @Nicolas Kirkitadze : bien sûr bien sûr .... Les communautaristes sont ces connards de petits Français en aucun cas les mousmées pilotées par les islamistes qui se voilent simplement par pudeur ...

                        Vous nous prenez tous pour des cons que finalement je crois que nous ne sommes pas. Les femmes voilées et les burkas sont arrivées d’un seul coup , en même temps que les mecs avec leurs chausses à se chier dedans sans que personne ne le voit .... Eux aussi sont très pudiques et refusent les falses genre jeans « moule-bite ». Tout ça par le plus grand des hasards .... Une poignée de cons essayent de faire régner l’ordre façon charia et les Français moyens se rebiffent .... Quoi de plus naturel.


                      • oncle archibald 17 mars 12:13

                        @Nicolas Kirkitadze :

                        Des actes de guerre commis par des musulmans fanatisés, oui il y en a depuis des années et quasiment chaque année sur le territoire Français, à Toulouse, à Montauban, à Paris au Bataclan et en Seine Saint Denis, à Nice, à Saint Etienne du Rouvray, à Trèbes, à Strasbourg et en quelques autres lieux .....

                        Rien d’étonnant donc à ce que l’on soit au minimum méfiant envers ceux qui affichent leur attachement plus important que tout à cette religion. Et donc oui je trouve impoli désobligeant et agressif que ces femmes qui souvent habitent en France depuis longtemps ne cherchent pas à s’intégrer au moins visuellement par leur tenue vestimentaire dans la société Française qui les a accueillies.

                        Et je lis une espèce de solidarité avec le fanatisme religieux ou au minimum un mépris affiché à l’égard du peuple Français « ordinaire » dans le fait qu’elles ont besoin d’exhiber leur religion « différente » de celles des occidentaux de culture Chrétienne qui majoritairement pour le moment peuplent la France, religion qui de temps à autre laisse derrière elle des ruisseaux de sang sur les trottoirs Français.

                        Les Juifs portent la Kipa et le Talit quand ils vont à la synagogue, pas quand ils accompagnent leurs gosses à l’école. Seuls quelques ultra religieux qui passent pour à moitié jobards portent les papillotes, le chapeau à large bords et le grand manteau noir.

                        Et comme en France ils ne tuent personne on ne les regarde pas d’un œil soupçonneux. On rigole sur leur passage sans risquer un coup de couteau pour blasphème. Par contre eux actuellement prendraient un risque majeur en se promenant comme ça dans certains quartiers de notre « douce France ».


                      • Christian Labrune Christian Labrune 17 mars 16:39

                        Une femme voilée exprime simplement : « je suis musulmane » et en aucun cas « je suis musulmane et je t’emmerde »,

                        ===========================

                        @Nicolas Kirkitadze

                        Après l’attentat contre les journalistes de Charlie Hebdo, qui avait rassemblé une foule énorme sur la place des la République, je m’étais dit, fort bêtement : la seule conséquence positive de cet événement atroce, c’est que je ne verrai plus de femmes sous le voile islamique, deux fois par semaine, sur le marché de Belleville. Elles vont immédiatement, pour se désolidariser du terrorisme, avais-je pensé, cesser de porter un accoutrement qui les fait ressembler ostensiblement aux femmes-esclaves du Califat.

                        Mais il n’y a eu aucune des protestations musulmanes qu’on pouvait attendre, après Charlie Hebdo. J’avais attendu une heure, à la Bastille, une manifestation qui avait été différée - je ne l’avais pas su -, et lorsqu’elle eu lieu peut-être quinze jours plus tard, elle ne devait réunir qu’une centaine de personnes sur les marches de l’opéra Bastille. Dispersion immédiate, pour éviter le ridicule.

                        Sur le marché de Belleville, depuis, les voiles islamiques sont encore plus nombreux. On se croirait à Raqqa. Comment interpréter un tel phénomène ? Connerie absolue de pauvres gens frappés de débilité mentale et qui ne sont pas capables de comprendre la portée symbolique de certains emblèmes, peut-être ? Ou bien volonté délibérée de revendiquer une idéologie dont on sait pourtant que les objectifs explicitement ressassés sont de nature criminelle ?


                      • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 16 mars 17:31

                        Bonjour à toutes et à tous 

                        J’ai bien cru que cet article ne parviendrait jamais à passer, tant était grand le désir de certains de me censurer. Heureusement, la grande majorité des modérateurs d’AV sont, comme je l’espérais, attachés à la liberté et ont donc fait en sorte que le présent billet vous parvienne et que vous soyez seuls juges de sa qualité.

                        Je remercie donc du fond du coeur les confrères qui m’ont aidé à déjouer les tentatives de censure et qui ont mis le salutaire pouce vert autorisant la publication. L’esprit agoravoxien est donc toujours vivant.

                        Salutations citoyennes

                        Nicolas Kirkitadze


                        • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 mars 19:08

                          @Nicolas Kirkitadze

                          L’extrême droite bondit de joie quand elle vous voit rentrer dans l’arène, les autres viennent pour le spectacle dont l’issue est connue d’avance.
                          Et vous serez accueilli encore et encore, car la seule victime de vos combats c’est la nuance dont vous et vos opposés parfaits n’avez que faire.


                        • spearit 16 mars 20:40

                          @Nicolas Kirkitadze
                          Ouaip, quand on voit les articles tristement vide et sans intérêt (si ce n’est de voir l’étendu verticale de la « nature humaine ») de Rosemar et les articles on ne peut plus fétide et nauséabond de Fergus, ne remercier pas aussi vite la modération !!!!


                        • Nicolas Kirkitadze Nicolas Kirkitadze 17 mars 16:26

                          @spearit
                          On en dit beaucoup de mal, mais personnellement, j’aime bien les articles de Rosemar. Je ne suis évidemment pas d’accord sur tout (notamment ses positions de droite sur certains sujets) mais je trouve que ses réflexions philosophiques et littéraires apportent une certaine esthétique à Agoravox.


                        • Christian Labrune Christian Labrune 17 mars 16:58

                          J’ai bien cru que cet article ne parviendrait jamais à passer,

                          ===============================
                          @Nicolas Kirkitadze

                          Si j’avais consulté la liste de modération, ce que je n’ai pas toujours le temps de faire, il va de soi que j’aurais voté contre. On est en guerre contre le totalitarisme islamique, et il est odieux que des citoyens français, à la suite de Plenel et de quelques autres collabos notoires, viennent jouer ici le rôle des idiots utiles nécessaires aux Frères musulmans de l’UOIF.

                          « L’esprit agoravoxien » donne envie de vomir. Il résulte de la cooptation d’imbéciles qui ont réussi à trouver là, en y devenant majoritaires, une sorte de refuge où ils peuvent impunément, en se serrant les coudes, s’affranchir quotidiennement de la charte pourtant fort précise du forum, et déverser leurs indigences et leurs passions tristes.

                          Dans n’importe quelle maison d’édition, il y a un comité de lecture constitué de gens compétents. Quiconque envoie un manuscrit dans une grande maison d’édition se ridiculisera en parlant de censure si on refuse de le publier parce que son texte est littérairement nul.

                          Dans un journal sérieux, le journaliste qui raconte n’importe quoi sans avoir vérifié ses sources ou sans connaître suffisamment le sujet dont il traite (et on voit ça tous les jours sur AgoraVox), non seulement il n’est pas publié, mais il est viré.


                        • Jonas 16 mars 17:35

                          « Mais la France n’est guère semblable à ses voisins anglo-saxons, engluée qu’elle est dans son idée de »laïcité à la française"


                          Le modèle communautaire anglo-saxon atteint ses limites, c’est une perversion.
                          Au nom des droits de l’homme, du communautarisme islamique, de la tolérance et du métissage, les politiques, les policiers et les autorités civiles britanniques ont protégé de manière scandaleuse des criminels musulmans pakistanais qui ont torturé et abusé de milliers de jeunes filles britanniques blanches mineures pendant une quarantaine d’années dans les villes du nord de l’Angleterre, comme à Rotherham, Telford, Bradford, Sheffield, Rochdale ou Derby.


                          • ZenZoe ZenZoe 16 mars 18:12

                            @Jonas
                            Plusieurs de ces villes sont régulièrement votées comme les pires du pays pour vivre (pauvreté, délinquance, trafics...).


                          • foufouille foufouille 16 mars 17:54

                            ton islam n’est pas réservé à une race.


                            • Bonjour Nicolas ! Au fait, le nouvel « antisémitisme », il est issu de quelle(s) communauté(s) ?


                              • leypanou 16 mars 18:07

                                Recul de Decathlon : progrès de notre société 

                                 : Decathlon a eu tort d’avoir arrêté de commercialiser cet accoutrement.

                                En quoi cela regarde les gens ce qu’il vend, dans la mesure où cela n’enfreint pas la loi ? Personne n’est obligé d’acheter. Et çà va être quoi la prochaine étape ?

                                Autant je trouve ridicule d’accepter ces jeunes filles qui se croient obligées de se mettre un voile pour participer à des compétitions de judo ou de karaté, autant une marque qui vend un accoutrement quelconque pour une certaine clientèle devrait pouvoir le faire.


                                • ZenZoe ZenZoe 16 mars 18:18

                                  @leypanou
                                  Decathlon a fait ses comptes : soit il risquait le boycott de musulmanes, soit des autres femmes. Il a jugé plus prudent de garder les autres femmes, pour l’instant plus nombreuses. Les marques restent sensibles aux opinions de leurs clients.


                                • Massada Massada 16 mars 18:47

                                  Rien n’empeche la musulmane de courir avec un bonnet mais courir avec un « running-hijab » c’est passer un message, c’est montrer à tout le monde que l’on est islamiste.
                                   
                                  L’idée du voile islamique est qu’un maximum de femme le porte pour envahir l’espace publique avec les symboles de l’Islam. C’est une conquête de l’espace publique par l’islam.


                                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 16 mars 19:00

                                    @Massada

                                    c’ est totalement vrai , mais de même , rien n’ empêché d’ avoir sa kippa sous un chapeau sans en faire un étendard non plus .J’ ais vécu en quartier judaïque quand j’ accompagnait un amis qui me faisait l’ honneur de m’ inviter , je me couvrais la tète , personne ne m’ as jamais forcer a porter une kippa , c’ etait presque le contraire un chapeaux , un bandana suffisait a respceter le lieux , mais puisque je ne priait pas par foi , la kippa était inutile ... Le respect mutuel suffisait . 


                                  • Massada Massada 16 mars 19:08

                                    @Cyrus (TRoll de DRame)
                                     
                                    Je te déconseille de porter un kippa en France
                                     
                                    https://youtu.be/AltyhmrIFgo


                                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 16 mars 19:23

                                    @Massada
                                    Je te déconseille de porter un kippa en France
                                    >tout autant qu’ un keffieh dans les quartier ou regne la LDJ.

                                    De toute facon la republique francaise ne reconais qu’ une seule comunauté .
                                    Il est donc important de porter la kippa , la croix , ou autre signe ostentatoire religieux/politique de manière intime .

                                    Tout en étant capable de la porter dans le lieux de culte (privé) adapté , mais aussi de condamner fermement toute atteinte a la liberté de culte ou d’ expression ...

                                    Bien sur que l’ islamisme est un problème en France , mais on voit aussi qu’ as trop dériver les suprématiste blanc revienne et attaqueront autant les mosquée que les synagogue ou même les athée .

                                    PS rien ne m’ empêchera de soutenir les juif quitte a mettre la kippa , mais je suis assez malin pour mettre un chapeaux par dessus en me rendant a la synagogue .
                                    Ca parait pas mais on as aussi des juif un peut con et pas très éduqué en France .
                                    Tout autant que des arabe voilé qui emmerde le monde , ou des catho en tenu monacale , voir meme des athée qui au lieu de "philosoper veule detruire la foi des autre .

                                    La france est tres complexe faudrait vraiment que tu vienne quand tu pourra . 


                                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 16 mars 19:41

                                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                                    j’ ai bien noté que en hebreu , kippa (כִּפָּה) est masculin , 
                                    a peluche soldat


                                  • Massada Massada 16 mars 20:06

                                    @Cyrus (TRoll de DRame)

                                    Erreur de frappe, une kippa (féminin )


                                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 16 mars 20:14

                                    @Massada

                                    kippott pour un pluriel ?
                                    au départ j’ avais cru comprendre « tea pot » smiley


                                  • Massada Massada 17 mars 09:33

                                    @Cyrus (TRoll de DRame)
                                     
                                    >tout autant qu’ un keffieh dans les quartier ou regne la LDJ.
                                     
                                    Et ici on interdit quoi ? smiley
                                    https://ibb.co/Z8RC8xh
                                     
                                    ps : c’est quel quartier où règne la LDJ ?


                                  • Massada Massada 17 mars 09:36

                                    @Massada
                                     
                                    et sortir un drapeau israélien en plein manif JG est-ce suicidaire ?
                                    https://ibb.co/ThSYrWt


                                  • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 17 mars 17:13

                                    @Massada
                                    On as suffisamment interdit les drapeau régionaux (corse , breton , catalan ) pour ne pas tolérer d’ autre drapeau que celui de la république française. 
                                    Un drapeaux pose problème car c’ est un signe de ralliement national y compris l’ israelien (mais bien sur le palestinien egalement smiley)
                                    .https://www.lemonde.fr/societe/article/2014/07/27/plusieurs-milliers-de-manifestants-pro-israeliens-a-marseille_4463521_3224.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès