• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que penser du recul de l’espérance de vie en France ?

Que penser du recul de l’espérance de vie en France ?

 L'information est tombée cette semaine en arrière plan d'une actualité où les questions sécuritaires se disputent les couvertures aux questions identitaires. L'espérance de vie a reculé en France pour la première fois depuis 1969. (1)

Ce constat posé par l'Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques (INSEE) semble d'importance. Et pourtant...

PNG - 142.5 ko
France
Evolution de l’espérance de vie en France (INSEE)

 

Et pourtant aucun responsable gouvernemental n'a crû bon s'exprimer sur le sujet. Pas même la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Marisol Touraine. Ni dans la presse ni sur les réseaux sociaux sur lesquels s'étalent quotidiennement nos politiques.

Et pourtant la presse en fait peu de cas. Les chaînes d'infos en continu, si promptes à se saisir du moindre fait anxiogène, n'y ont pas accordé plus de 25 secondes (record atteint sur BFM-TV). Les journaux n'y ont consacré qu'un ou deux articles en pages intérieures. Qui plus est nos journalistes, seuls ou à l'aide "d'experts statistiques", se veulent rassurants : cela ne signifie rien. Ils le noient sous les autres paramètres démographiques (taux de natalité, de mortalité, de fécondité ou de mariages) et invoquent la canicule, la grippe, le papy boom et d'autres éléments non signifiants pour le transformer en anecdote conjoncturelle. (2)

Peu leur importe que les statistiques de l'INSEE, structurées par tranches d'âge, démontrent que ce recul est homogène. Donc peu susceptibles d'être expliqué par des crises sanitaires, par ailleurs récurrentes, ne touchant que des publics à risque.

Il faut dire que, tant Le Monde que L'Humanité, Le Figaro, L'Express, Le Point ou Libération n'ont fait que... reproduire ou retoucher une dépêche de l'Agence France Presse (AFP) rédigée à la va-vite... Seul Le Point ayant par ailleurs l'honnêteté de le mentionner. (2) Le Point, seul journal à avoir ensuite publié une tribune sur le sujet rédigée par un médecin, leur "chroniqueur santé", le Dr Laurent Chevalier, nutritionniste. Dr Chevalier qui, bien que péchant en ne l'analysant qu'au travers de l'objet de sa spécialité, considéra cet événement pour ce qu'il est : un signal d'alarme. (3)

Un signal d'alarme car l'évolution de l'espérance de vie est le meilleur indicateur de l'évolution globale d'une société, en particulier de son état social. Si les déterminants de la santé sont multiples, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a en effet démontré de longue date que le premier d'entre eux est la distribution des richesses. Plus déterminant que le nombre de médecins ou de lits d'hospitalisation par habitant. Plus déterminant que le niveau d'éducation. Plus déterminant que la pyramide des âges. Plus déterminant que le niveau moyen ou médian de richesses. (4)

PNG - 35.1 ko
Evolution de l’espérance de vie par zones géographiques (OMS, Banque Mondiale)

 Ainsi, alors que l'espérance de vie est en augmentation constante dans toutes les zones du monde depuis plus l'ère post-coloniale, seuls quelques pays en guerre ou connaissant une grave crise sociale l'ont vu transitoirement reculer. Il en a été ainsi lors de la guerre du Vietnam, sous la dictature chilienne, en Afghanistan lors des opérations américaines, en Russie suite à l'effondrement de l'Union Soviétique,... (5)

Un signal d'alarme car depuis 2005, seuls 8 pays dans le monde ont vu ou voient leur

PNG - 32.7 ko
Pays dont l’espérance de vie a reculé entre 2005 et 2015 (OMS, Banque Mondiale)

 espérance de vie reculer : l'Espagne, la Grèce, l'Irak, la Libye, le Portugal, la Syrie, la Tunisie... et maintenant la France. (5) Nul n'est besoin de s'étendre sur le cas de la Syrie (en plein désastre), de l'Irak (se remettant péniblement de l'illusion du nouvel ordre post-soviétique), de la Libye (toujours chaotique) ou de la Tunisie (dont l'Etat ne maîtrise plus rien d'autre que les coups de matraques).

Il ne vous aura pas échappé que sur ces 8 pays, 4 font partie de l'Union Européenne. Que la Grèce, l'Espagne et le Portugal sont en pleine débâcle, sacrifiés sur l'autel des intérêts de la préservation des patrimoines européens constitués. Que la France est le pays-pivot entre "l'Europe du sud" en perdition et le reste de l'Union. Que l'Union Européenne est le seul "trou noir économique" dans le monde aux dires mêmes des très orthodoxes Fonds Monétaire International (FMI) et Organisation Mondiale du Commerce (OMC). Que ces derniers adressent des rapports alarmistes à nos chefs d'Etats depuis 2010 et leur préconisent des mesures qui paraissent "gauchistes" (diminution drastique des impôts sur le travail, levée des secrets bancaires, taxation des patrimoines,...) au vu de celles que nous connaissons. Que nos dirigeants (inutile d'incriminer d'obscurs eurocrates, l'Union est dirigée par les gouvernements nationaux) y restent sourds. Qu'ils paraissent toujours persuadés que "la croissance" reviendra mécaniquement. Que "serrons les fesses et préservons nos intérêts en attendant" semble être leur mot d'ordre.

Quelques-uns nieront ces réalités. Il n'y a rien à leur opposer. Que peut-on répondre à la pensée magique ?

Certains objecteront que l'espérance de vie en France étant élevée, il était inévitable qu'elle s'infléchisse. Que l'on a atteint un plafond biologique. Rien n'est plus faux. De nombreux pays, pas seulement le Japon toujours cité en exemple, dont l'espérance de vie est supérieure à celle de la France continuent à la voir augmenter. Un plafond biologique existe certainement mais il est assurément loin d'être atteint. Ainsi, dans un bel élan d'optimisme quant à l'état de la France, l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED) prédisait dans un rapport de 2010 que l'espérance de vie continuerait à augmenter continuellement jusqu'à dépasser 100 ans. (6)

D'autres répondront qu'une inflexion avec un recul se limitant à un an ne peut permettre de conclusions définitives. Ils ont raison.

Il n'en demeure pas moins que ce recul doit nous inquiéter. Qu'on ne peut que constater qu'il s'inscrit parfaitement dans le contexte européen. Qu'on ne peut nier que les indicateurs sociaux demeurent au rouge. Que lorsque l'espérance de vie recule, il est urgent de s'interroger sur les politiques futures. Que le désintérêt manifeste de nos dirigeants pour cette question tient de l'irresponsabilité.

 

Shanan Khairi, MD

 
 

1. INSEE, Evolution de l'espérance de vie à divers âges jusqu'en 2015, INSEE, 2016

2. Le Monde, L'espérance de vie recule pour la première fois depuis 1969, 19/01/2016 ; Libération,L'espérance de vie recule pour la première fois depuis 1969, 19/01/2016 ; L'Humanité, France : diminution de l'espérance de vie, 19/01/2016 ; Le Figaro, Recul de l'espérance de vie et baisse des naissances... le bilan morose de 2015, L'Express, L'espérance de vie recule, la faute au baby boom ?, 19/01/2016 et Le Point, L'espérance de vie recule et les naissances baissent en France, 19/01/2016

3. Le Point, Laurent Chevalier - Baisse de l'espérance de vie, sortons du déni !, 21/01/2016

4. World Health Organization, Database on Health and poverty, untill 2016

5. Statistiques officielles de World Health Organization et de World Bank, ONU.

6. Vallin J. et al., Espérance de vie : peut-on gagner trois mois par an indéfiniment ?, INED, "Population et Société", n°473, déc 2010


Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

75 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 22 janvier 2016 10:09

    Les gens sans espérance errent encore parmi les vivants mais sont déjà morts.
    Citation de Henri-Frédéric Amiel
    Vouloir mesurer l’espérance est un non sens.. !


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 janvier 2016 18:05

      @Le p’tit Charles

      grosse augmentation des CANCERS dus surement a la consommations de viandes trafiquées

      piquées amphetamines et autres douceurs PRC ET VEAU NON CONSOMMABLES

      TOUT ELEVAGE NON BIO EST A SUPPRIMER :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :: :


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 22 janvier 2016 18:06

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

      porc puant a la cuisson !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • Le p’tit Charles 23 janvier 2016 07:19

      @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE...Les français sont des moutons, qui gobent n’importe quoi...même de la viande trafiquée... !

      Le BIO n’existe pas..tous les sols de notre pays sont pollués..sans compter l’air irrespirable.. !

    • Morpheus Morpheus 22 janvier 2016 10:14

      Bon article, il faut d’ailleurs penser à noter le décalage entre l’arrivée des mauvais résultats et la prise des mauvaises décisions.
      Il est évident que nous voyons actuellement le résultat de nos gouvernements corrompus des dernières décennies. Mais nous n’avons pas fini d’en payer les pots cassé.

      L’année 2015 est l’année de l’inflexion de la courbe d’espérance de vie qui passe de croissante à décroissante. La tendance elle restera sur plusieurs années, en effet il s’agit d’un mouvement de tectonique des plaques avec beaucoup d’inertie.

      Un signal clignotant rouge de plus parmi le paysage...
      Encore faut t’il lever les yeux de son smartphone ou de sa télé pour s’en rendre compte.


      • eugene eugene 22 janvier 2016 12:45

        @Morpheus

         Je m’étonnais que personne ne traite ce sujet, oh combien révélateur. Il est vrai que ce n’est pas très porteur pour un gouvernement, qui depuis quelques années, justifie la régression sociale, ou l’excuse, en disant que si l’espérance de vie augmente, il est normal d’envisager de travailler beaucoup plus longtemps.

        Bravo au journal le point, et à l’express, qui depuis quelques temps sont bien plus pertinents que les journaux dits, « de gauche », et qui sont souvent maintenant à droite du gouvernement.
        Les journalistes donnent les brèves, les commentent à peine, mais surtout dans ce genre d’affaire, ne les croisent pas. Ce qui serait pourtant opportun, quand on fait le constat, par exemple, que les émissions diesels sont dix fois plus importantes qu’on le croyait, en regardant la pub.......
        Pas un hasard sans doute....Chacun adore avoir une diesel, mais déteste en suivre une.....les causes environnementales sont légions, et les maladies neuro dégénératives sont maintenant courantes, tandis que les cancers, même chez les enfants, où d’enfant, ils étaient rares, explosent....Quand on répand des pesticides près des écoles, dans des proportions inédites, et dans des pratiques que même les states proscrivent, à proximité des écoles et des maisons, il ne faut plus jouer au naïf. 
        Cette news en fait n’est pas une surprise. Voilà trois ans que sciences et vie faisait un numéro,sur l’espérance de vie « en bonne santé », qui avait déjà diminué. Et il aurait été naïf de penser que notre malade allait faire de vieux os. 

      • Croa Croa 22 janvier 2016 10:24

        « Et pourtant la presse en fait peu de cas. »
        Sur France Inter ils en ont tout de même parlé longuement l’autre matin. Comme d’habitude il y avait un spécialiste sauf que celui-ci s’est efforcé de nous démontrer que ce n’était pas la tendance, que ce recul était conjoncturel et que donc l’espérance de vie des français allait continuer à augmenter.
        On voit bien au contraire qu’il s’agit d’une tendance lourde. C’était même tout à fait prévisible avec la dégradation des services, notamment publics, de santé. La vie est aussi de plus en plus dure pour de plus en plus de gens modestes, ce qui fini forcément par avoir des conséquences globales.


        • Croa Croa 23 janvier 2016 09:16

          À thomas abarnou
          Pas prouvé en effet, le contraire non plus. Mais c’était prévisible (j’insiste !)
          *
          On peu aussi attendre d’être vraiment très sûr pour bouger... Faire comme avec le climat et attendre que les tendances soient irréversibles !


        • Lalita Lalita 23 janvier 2016 18:27

          @Croa
           Tout à fait :
          Ce livre avait fait un peu de bruit à l’époque.

          Espérance de vie, la fin des illusions
          Claude Aubert, Terre vivante, 2006, 127 p., 17 e.
          Laurent Testot

        • rocla+ rocla+ 22 janvier 2016 10:33

          Très bonne nouvelle , les malheureux le seront moins longtemps ... smiley


          • tonimarus45 22 janvier 2016 14:00

            @rocla+— bonjour— j’espere que cela touchera surtout les cons, les abrutis les bas du front, et les dechets d’humanite..ECT.. sans designer nommement qui que ce soit ??????


          • Trelawney Trelawney 22 janvier 2016 17:23

            @rocla+
            Si l’espérance de vie diminue à cause des conditions de travail, on peut en déduire que la loi sur les 35 heures est un échec smiley


          • Samson Samson 23 janvier 2016 01:57

            ... mais pour compenser, il y en aura beaucoup plus smiley


          • leypanou 22 janvier 2016 10:47

            Il n’en demeure pas moins que ce recul doit nous inquiéter. : pourquoi ? C’est comme quand on dit : « les SDF ne vivent en moyenne que 45 ans ».

            Dormir dans le métro tout le temps ou pire dans la rue, chercher où trouver à manger tous les jours, supporter le froid, surtout maintenant, et il y en a qui préfèrent qu’ils vivent plus longtemps ?


            • Croa Croa 22 janvier 2016 11:12

              À leypanou,
              Oui, parce que dans une société idéale le statut de SDF ne pourrait être que très provisoire.


            • eugene eugene 22 janvier 2016 12:50

              @leypanou
              De plus les SDF, souvent assis aux coins des rues, prennent les gaz d’échappement en plein dans la tronche. 

              Remarquez que les enfants, et surtout les petits, dans leur poussette partagent le même avantage au pays du diesel triomphant. 
              Ces derniers ont pourtant un avantage : A cet âge, on se croit immortel !

            • jack mandon jack mandon 22 janvier 2016 10:52
              Shanan Khairi

              Naturellement,

              Dans « espérance de vie » se love l’espérance.

              Sans trop consulter les statistiques, l’involution du monde porte à la désespérance.

              La solution consiste à s’inventer un monde et cultiver au mieux le potentiel qui nous est offert.

              Surtout éviter les médias et les statistiques qui nous tirent vers le bas.

              Merci de votre article


              • Abou Antoun Abou Antoun 22 janvier 2016 10:53

                Il y a les tenants d’une espérance de vie toujours croissante, s’appuyant sur les statistiques des dernières décennies.
                Mais il faut déchanter ...
                La génération qui commence à mourir est celle du baby-boom. La génération précédente celle des parents des baby-boomers a connu avant-guerre des conditions de vie plus saines (meilleure nourriture, plus grande activité physique, etc..) et surtout une sélection naturelle en période de guerre. Cette génération a donc pleinement profité des progrès de la science médicale et du bien-être procuré par les 30 glorieuses.
                Les baby-boomers sont les premiers enfants gâtés avec une tendance générale à l’embonpoint mais moins que leurs enfants et leurs petits-enfants frappés par la mal-bouffe, le sédentarisme et l’obésité qui en découle.
                Les jeunes générations apparaissent physiquement comme moins saines que les anciennes et je ne suis pas surpris par un retour en arrière, elles risquent plus d’être frappées par les troubles cardio-vasculaires, le diabète et toutes les maladies liées au surpoids. Par ailleurs la mal-bouffe prends des aspects divers il y a le trop salé, trop sucré, trop gras de la nourriture industrielle mais il y a aussi les problèmes liés à l’élevage industriel, (usage systématique d’antibiotiques et d’aliments douteux —> ESB, etc...) et la dégradation des milieux naturels (pollution marine liée aux métaux lourds, pollution de l’air dans les zones industrielles, etc..., pollution nucléaire liée aux accidents ou à l’incurie, déchets nucléaires, etc...). La toxicomanie ’dure’ semble également se développer plus chez les jeunes générations que chez les anciennes qui se contentaient de picoler de de fumer.
                Bref les conditions de vie et d’hygiène se dégradent liées à l’augmentation exponentielle de la population. Cela crée une autre forme de sélection naturelle mais la masse des individus est touchée et l’espérance de vie devrait continuer à baisser, ce n’est pas conjoncturel, c’est tendance.


                • eugene eugene 22 janvier 2016 13:06

                  @Abou Antoun

                  Bienvenue sur PREV’AIR | PREV’AIR
                  C’est la mesure de la qualité de l’air en france, et on peut voir que c’est pas terrible, quel que soit l’endroit où l’on vit...

                • mimi45140 23 janvier 2016 19:14

                  @Abou Antoun
                  Attention il ne faut pas oublier que les premiers baby- boomer font parti des résistants ,car la mortalité infantile au sortir de la guerre était beaucoup plus élevé qu ’ avant guerre , de même le calcul des naissances est bon mais avec une forte mortalité infantile qui fait considérablement baisser les statistiques 1 an après la naissance , regarder le nombre de baby-boomer qui part à la retraite par rapport aux naissances est un peu faussé de part ce fait. 


                • Aristide Aristide 22 janvier 2016 11:02

                  Si on enlève du classement mondial de l’espérance de vie les micro territoires comme Monaco, San Marin et autres Andorre, ... nous sommes dans la tête des pays sur ce critère et surtout sur l’espérance de vie en bonne santé, critère plus objectif sur la qualité de vie.


                  Maintenant, établir sans aucune démonstration que c’est le résultat de nos politiques économiques me semble assez contestable. Surtout sur la base d’une baisse dont les spécialistes de l’Insee explique largement les causes

                  « Les taux de mortalité se sont accrus aux âges élevés principalement du fait de conditions épidémiologiques et météorologiques peu favorables », précise l’Insee qui a identifié trois phénomènes de surmortalité : l’épisode grippal très long des trois premiers mois de l’année, responsable à lui seul de 24.000 morts, l’épisode de canicule qui a entraîné 2000 décès, et la vague de froid du mois d’octobre à l’origine de 4000 disparitions."

                  Surtout en France ou la politique de santé est des plus efficace ; à voir comment nos voisins des pays limitrophes viennent se faire soigner chez nous.


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 11:55

                    @Aristide
                    Non. La grippe ne tue quasi que les vieillards, les enfants en bas âge et les immuno-déprimés. Cela n’explique pas un recul sur toutes les tranches d’âges. Par ailleurs, la grippe, la canicule, l’hiver, c’est chaque année et la France en a connu des pires que ceux là. Enfin, 24.000 morts sur un total annuel supérieur à un demi-million ne suffisent pas à expliquer une inflexion statistique.

                    Par ailleurs il semble vous échapper que l’état du système de santé n’est absolument pas le principal déterminant de l’espérance de vie.


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 12:55

                    @thomas abarnou
                    Ca ça regarde les historiens. Mais pour les citoyens, « attendre 10 ans » avant de réagir lorsque l’espérance de vie recule est irresponsable. Les « rien ne dit que l’année prochaine », c’est de la pensée magique. L’année prochaine, c’est l’année prochaine et il sera temps alors d’interpréter les nouvelles données disponibles. Nous sommes en 2016.

                    Enfin, si vous considérez que l’espérance de vie ne « veut pas dire grand chose », c’est qu’il vous faut revoir ce concept et ses déterminants... Il y a des références dans l’article. Bonnes recherches.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 janvier 2016 13:58

                    @Aristide
                     l’épisode grippal très long des trois premiers mois de l’année,
                    Bonjour,
                    Votre point de vue est défendable et je n’interviens pas sur le fond, mais s’il vous plaît, pouvez vous ne pas céder à cette manie, comme tant d’autres, de mettre le mot ’épisode’ à toutes les sauces, le plus souvent hors de propos.
                    A l’appui de cette remarque je vous invite à consulter la rubrique ’épisode’ dans cette page où l’auteur dénonce justement cette nouvelle marotte. Ici il s’agit bien évidemment d’une épidémie de grippe, tout comme un ’épisode neigeux’ est une chute de neige. Est-ce trop demander que de nommer les choses par leur nom ?


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 14:34

                    @thomas abarnou
                    Ok. On y réfléchira dans 10 ans. Et les chiffres du chômage, je propose qu’on y réfléchisse dans 100 ans. Histoire d’avoir assez de recul smiley


                  • Slipenfer 1er Ziziledur 22 janvier 2016 15:05

                    @Aristide
                    une maladie qui fait 4000 disparitions cela fiche la trouille.
                    devient -on transparent avant de disparaitre complètement.... ?
                     smiley


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 17:30

                    @thomas abarnou
                    Une affirmation gratuite est sans valeur. Construisez nous un petit texte argumentant votre point de vue et nous le lirons avec plaisir. En attendant... rien du tout. Monsieur.


                  • Aristide Aristide 22 janvier 2016 17:33

                    @Abou Antoun


                    Lisez avant de m’attribuer l’usage de ce mot, c’est la citation d’un article de presse mis en lien.


                  • philippe baron-abrioux 22 janvier 2016 17:39

                    @thomas abarnou

                     BONJOUR et merci de ce message

                    que certains refusent de prendre en compte l’épidémie de grippe est une chose .

                     l’épidémie fut d’autant plus mortifère que le vaccin anti grippal n’était pas prévu pour lutter contre le virus de cette année 2015 qui a muté et est donc devenu du fait de cette mutation beaucoup moins efficace que ce soit pour les cibles les plus fragiles et même des moins fragiles victimes de complications .

                    il faut admettre aussi que les progrès de la médecine actuelle qui ont fait gagner de longues années de vie en bonne santé peuvent connaitre un effet de « plafond de verre » lié entre autres causes à un usage systématique d’antibiotiques qui ne parviennent plus à jouer pleinement leur rôle dans les cas où ils seraient pourtant le seul moyen thérapeutique efficace .

                     j’ajoute qu’il y a une pression exercée par cette société qui incite avec force à être toujours au sommet de sa forme et n’accepte plus la moindre petite baisse de régime (voir pub BEROCA°°) .

                     le cadre doit forcément être jeune et dynamique et le rester ,même durant le week- end si possible ,doit répondre toujours et partout grâce à son portable qu’il doit avoir à portée de mains toujours et partout (au restaurant ,en train, en avion et l’oreille collée à son mobile dans la rue et même aux W.C si possible .

                    une grippe et ce sont huit jours en général à rester le plus au chaud possible ,à lutter contre la fièvre MAIS cela est impossible pour le cadre ou le technicien supérieur( ou bientôt ) qui doit impérativement revenir sur son lieu de travail ,même s’il est encore contagieux et transmet son virus à son voisin de bureau ,voire à tout le bureau

                    chercher à attribuer ces chiffres à une dégradation de la situation économique du pays relève bel et bien d’un procès d’intention plus que d’une analyse sérieuse et objective .

                     les chiffres des naissances fléchissent eux aussi :

                     cela signifie t il pour autant que les Français ... ?

                    aucun chiffre sur une seule année ne signifie quoi que ce soit :dire le contraire peut juste faire plaisir à ceux pour qui rien ne va jamais . longue vie à eux !

                     bonne fin de journée et à bientôt .

                     P.B.A

                     

                     


                  • Aristide Aristide 22 janvier 2016 17:41


                    J’ai l’impression que l’on ne lit pas les messages, ces propos expliquant les causes de la baisse de l’espérance de vie ont été rapportés par le Figaro. L’explication provient des statisticiens qui disposent des chiffres détaillés sur les causes de décès mois par mois et par age, compare d’une année sur l’autre et expliquent les variations. Maintenant on peut tout remettre en cause comme l’auteur ... mais bon. 

                    Il faut tout de même avoir un sacré culot pour remettre en cause les résultats et analyse de l’Insee sans avoir à disposition les séries statistiques complètes et sur des décennies. M’enfin ...

                  • philippe baron-abrioux 22 janvier 2016 18:07

                    @philippe baron-abrioux

                     COMPLEMENT ;

                     AJOUTONS la campagne actuelle de grande diffusion sur les méfiances à l’égard des vaccinations pour laquelle les détracteurs n’évaluent sans doute pas à quel jeu dangereux ils se prêtent consciemment ou non .

                    que dire enfin de l’automédication (les chiffres des hospitalisations pour des situations d’urgence liées à des usages abusifs de certains produits en vente libre sont éloquents à ce sujet ) avec des médicaments vendus parfois sur Internet dont on évalue le pourcentage de contrefaits à 50 % ?

                     CE SONT AUTANT DE FACTEURS DE RISQUES GRAVES .

                     P.B.A


                  • troletbuse troletbuse 22 janvier 2016 18:27

                    @Abou Antoun
                    On pârle d’épidémie grippale tout simplement pour obliger les gens à se vacciner contre la grippe et engraisser les labos. Mais parle-t-on du cvancer que l’on ne peut guérir sauf par la chirurgie lorsque c’est possible ? Non.


                  • Abou Antoun Abou Antoun 22 janvier 2016 21:24

                    @Aristide
                    Lisez avant de m’attribuer l’usage de ce mot, c’est la citation d’un article de presse mis en lien.
                    OK, mille excuses.


                  • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 22:40

                    @Aristide
                    Faut surtout avoir un sacré culot pour écrire ce que vous avez écrit smiley

                    Les statistiques complètes dont vous parlez sont publiques. Comment croyez vous que j’ai construit les deux graphiques et le tableau présents dans l’article ? A partir de mon petit doigt ?

                    Tant les données de l’OMS, de la Banque Mondiales et autres organismes de l’ONU que de l’INSEE et de l’INED sont à la disposition de ceux qui prennent la peine de chercher.

                    Cherchez. Et puis revenez les commenter.


                  • Samson Samson 23 janvier 2016 14:04

                    @thomas abarnou
                    "Il faudrait voir dans 10 ans si la tendance se confirme. Donc dire que c’est de la faute de nos politiques de santé ou sociale est une abbération, une déformation des faits, invérifiable en l’état."

                    On peut aussi attendre que les cadavres s’entassent au coin des rues : l’augmentation de la pauvreté, des sans-abris et la réduction des budgets sociaux se font sentir à tout niveau et à travers toute l’€urope (pour ne pas parler des U$A) : cette tendance là est continue depuis les années ’80 et ne fait que s’accélérer depuis 2008.

                    Pas très compliqué à comprendre : en 2015, près d’1/4 de la population €uropéenne, soit 123 millions d’âmes - vivaient déjà au bord du seuil de pauvreté. Et il suffit de lire le dernier rapport d’Oxfam pour constater que la tendance s’accélère : quand le politique trahit l’intérêt de ses concitoyens pour ne servir que l’avidité démente de ces 1% qui accaparent la richesse planétaire, il y a une certaine logique à ce que les indicateurs statistiques marquent le pas.

                    Les mêmes causes produisant les mêmes effets partout, la doxa néo-libérale de rigueur à la BC€ et la Commission €uropéenne ne mène qu’à notre tiers-mondisation et notre paupérisation massive. Nulle raison que cette logique ne s’applique qu’aux Grecs, Espagnols et autres Portugais : le IVème Reich nous alignera tous aux mêmes standards, ce n’est qu’une question de temps.


                  • armand 25 janvier 2016 18:18

                    @thomas abarnou
                    d’accord avec ce commentaire mais alors pourquoi avoir massivement utilisé cet argument d’EV pour reculer l’age de départ , surtout lorsque tant de jeunes attendent un emploi ?


                  • troletbuse troletbuse 22 janvier 2016 11:09

                    L’espérance de vie baisse en France et nos politicards pourris disent que l’on a la meilleure sécurité sociale du monde de l’univers.
                    Mais il ne faut pas oublier que l’espérance de vie EN BONNE SANTE baisse également.
                    On nous a beaucoup parlé de l’augmentation d’espérance de vie lorsqu’il a fallu repousser l’age de la retraite.
                    Dans le tableau présenté, pourquoi notre pourriture poliicarde ne fait pas u tableau avec :’espérance de vie du genre humain"


                    • troletbuse troletbuse 22 janvier 2016 11:11

                      @troletbuse
                      N’oublions pas que la SS sert surtout à engraisser les laboratoires pharmaceutiques. C’est devenu le but premier de cette institution.


                    • eugene eugene 22 janvier 2016 13:59

                      Ce qui est intéressant dans ce genre de nouvelle, c’est aussi son traitement. Nous voyons les journalistes reprendre comme seul homme les explications du gouvernement, qui ne tiennent pas : Episode grippal....Foutaise, quand on sait qu’il n’impacte pas sérieusement une statistique, dans ce qu’il a de banal, et qu’il est loin, d’ailleurs, d’être semblable à ce qu’avait provoqué la canicule il y a quelques années.

                      Mais personne ne parle de l’espérance de vie en bonne santé, qui a commencé à baisser en 2013, et dont nous voyons logiquement le prolongement dans les faits, sur fond de dégradation de l’environnement et de la qualité de l’air. Car le voile persistant qui plane sur le pays, même s’il n’est pas encore semblable à ce qu’il est en chine, est un phénomène nouveau. L’extension du diesel est pour moi le grand scandale, dont personne ne parle ou presque, minorant les effets. Il suffit d’aller faire du tourisme dans un autre pays, moins impacté que la France à ce sujet, pour s’apercevoir de la différence. Le parc a doublé encore depuis le début des années 80, époque où le diesel n’était pas à 20%. Faites un calcul. Cela signifie maintenant qu’il est à 70%, que le nombre de diesels plus ou moins pourris, a été multiplié par 7 !.....Se trouver derrière une friteuse est devenu maintenant totalement banal, en dépit des contrôles techniques, et tout en sachant d’ailleurs que les nouveaux modèles, même avec leur FAP rejette du monoxyde d’azote de façon considérable. Sachant aussi que les français roulent de plus en plus, leur lieu de résidence et de travail, étant de plus en plus éloignés...Maintenant, il ne faudrait pas être trop étonnés, devant les nouveaux travaux sur l’ADN, qu’on s’aperçoive que la transmission héréditaire, impactée au niveau des gènes des alcooliques, par exemple, ne le soit par ces particules cancérigènes et dégénératives, qui passent la barrière sanguine, et placentaire. Mais quand la pensée magique nous tient, nous restons dans le déni. 

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 22 janvier 2016 14:06

                        Le passage de la retraite de 65 à 60 ans a fait gagner 2 ans d’espérance de vie !

                        et on nous a fait croire que cela allait continuer pour faire de nouveau reculer cet âge de la retraite ! conclusion : chômage, perte de l’espérance pour tous, ... pourquoi s’accrocher à une vie de m !...


                        • tonimarus45 22 janvier 2016 14:08

                          bonjour— ce qui lisent les pages necrologiques des « merdias » ce doutaient de cela car ils s"apercevaient de deces de personnes de plus en plus jeunes ????


                          • astus astus 22 janvier 2016 15:56

                            Je ne vois pas en quoi le recul de l’espérance de vie serait une mauvaise nouvelle, sauf pour ceux qui croient qu’ils pourraient devenir immortels, comme les transhumanistes, voire ressusciter, comme Jésus Christ. Mais les deux cas sont assez improbables d’autant que l’espérance de vie ne peut s’allonger indéfiniment, et si elle continue d’augmenter au Japon il faut noter que certaines personnes âgées commettent là-bas des délits pour se retrouver en prison et avoir ainsi un gite et un couvert (très chiches) qu’ils n’auraient pas autrement. 

                            La seule chose qui peut compter pour quelqu’un c’est son espérance de vie en bonne santé ou avec suffisamment de bonheur à vivre. Mais de cela l’auteur ne nous parle guère. Ensuite la vie est essentiellement une question philosophique : quelle vie, pour quoi faire, bref quel est le sens de notre existence ? Vouloir réduire la vie à des chiffres ou des statistiques n’en a aucun. Arthur Rimbaud est mort à 37 ans. Et alors ?

                            • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 17:32

                              @astus
                              Vous avez raison : une diminution de l’espérance de vie est une bonne nouvelle. C’est évident. Ou pas évidemment... smiley


                            • Aristide Aristide 22 janvier 2016 17:51

                              @Shanan Khairi


                              C’est bizarre comme réaction de se baser sur les chiffres de l’Insee et d’occulter complètement les explications que donne ce même institut des causes essentielles de cette variation.

                              Vous savez très bien que le premier outil nécessaire pour analyser correctement des séries statistiques est de lisser les moyennes sur plusieurs années afin d’éliminer tous les événements qui pourraient fausser l’interprétation. De plus comme d’autres essaient de vous l’expliquer on ne peut raisonnablement pas déduire quoique ce soit d’une variation annuelle pour une étude de ce type où l’on sait que les durées sont très longues par la nature de l’élément mesuré

                              Mais bon, si vous voulez à tout prix établir une nouvelle méthode d’analyse des séries en statistiques, vous avez le droit mais publier votre méthode, cela intéressera beaucoup de monde.

                            • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 22:45

                              @Aristide
                              Je n’ai rien occulté du tout. Je vous engage à relire le texte.

                              Par ailleurs, les statistiques dont vous parlez sont publiques. Croyez vous que les tableaux et graphes dans mon articles ont été construits à partir de mon petit doigt ?

                              Prenez la peine de chercher les informations et de les analyser avant de dire qu’elles ne sont pas disponibles. On vous prendra peut-être alors plus au sérieux...

                              Pour le reste, je pense avoir une formation en épidémiologie médicale suffisante pour pouvoir affirmer sans crainte que vos affirmations gratuites sont purement fantaisistes. Pourquoi croyez vous qu’on prend la peine de construire ces données ? Parce qu’elles ne signifient rien et qu’on aime perdre son temps ?

                              Allez... smiley


                            • Montdragon Montdragon 22 janvier 2016 18:57

                              Une fille née en 2015 en France, vivra 85,0 années si les taux de mortalité par âge (âge après âge) restent identiques années après années.

                              Voici la seule et unique lecture de cet indice conjoncturel.

                              En 2015, la mortalité générale par âge a augmenté dans les âges 60 et +...une mini-canicule et quelques épidémies ont un peu plus décimés nos anciens, qui pèsent de plus en plus lourd dans la masse globale de la population, ainsi E(0) est en baisse.
                              Les vieux pèsent électoralement, ils pèsent de plus en plus sur les chiffres, c’est ainsi.

                              Je réitère, E(0) en 2015 est indice conjoncturel, annuel....si cette situation se répète 5 ou 7 ans cela deviendra un phénomène lourd mais avant, non.

                              On ne fait pas d’infotainment catastrophiste avec des disciplines à tendances lourdes.


                              • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 22:46

                                @Montdragon
                                Affligeant...


                              • Montdragon Montdragon 22 janvier 2016 22:57

                                @Shanan Khairi

                                Cher ami, je ne propose ici que l’analyse statistique de cet indice (E0) que vous chérissez tant en vue de propagande.

                                Je n’ai ici que l’excuse d’avoir usé mes fonds de culotte en DESS de démographie....je pense que vous devez être infiniment plus éclairé que ma pauvre personne et vous invite par la même à faire rejoindre votre majeur à votre rectum en guise de réponse de ma part, bien humblement.


                              • Croa Croa 23 janvier 2016 11:11

                                À Montdragon
                                C’est tout le contraire : Il est impossible de savoir, même en moyenne, à quel âge décédera une petite fille née en 2015. À supposer que ce soit à 85 ans, elle décédera donc en 2100. Sait-on seulement si la planète sera encore vivable ?


                              • Lalita Lalita 23 janvier 2016 18:41

                                @Montdragon
                                Ce n’est pas contradictoire. Les personnes âgées de plus de 65 ans ont subi des conséquences d’autant plus graves de la canicule et de l’épidémie de grippe que notre système de santé se dégrade ainsi que la situation sociale. Avez vous été dans un hôpital recemment, avez vous vu comment sont prises en charge les personnes âgées,par un personnel débordé ? Vous rendez vous compte de l’isolement et de la précarité de certaines femmes âgées ?
                                Bien sur cela n’a pas du contribuer à leur faire passer l’arme à gauche...vous avez raison ;)


                              • Montdragon Montdragon 23 janvier 2016 19:32

                                @Croa
                                Relisez bien, attentivement, calmement, mon premier commentaire :
                                E(0) n’est pas une prédiction mais un état des lieux une année donnée.
                                Et me sortir c’est tout le contraire alors que c’est mon boulot, je vais rester poli^^.

                                C’est la différence entre E(0) et l’âge moyen au décès constaté chez des générations réellement mortes.


                              • Montdragon Montdragon 23 janvier 2016 19:36

                                @Lalita
                                Poï poï poï ! je n’ai rien dit de tel...l’hôpital est débordé je le sais.
                                Vous avez comme d’autres lu trop hâtivement, mon analyse est statistique, c’est mon boulot et ma formation.
                                Après analyse on recherche les causes, pas avant.

                                Chacun voit midi à sa porte.


                              • Lalita Lalita 23 janvier 2016 21:42

                                @Montdragon
                                 l’espérance de vie à ans baisse aussi...
                                 


                              • Lalita Lalita 23 janvier 2016 21:49

                                @Lalita

                                l’ EV à 40 ans et à 20 ans baisse aussi...


                              • tf1Groupie 22 janvier 2016 19:42

                                C’est juste un accident statistique, l’épaisseur d’un trait, qui ne révèle rien du tout ... sauf éventuellement l’impact de l’intégration de Mayotte dans les stats smiley

                                D’ailleurs les courbes fournies par l’auteur montrent bien que l’espérance de vie est rarement en progression constante.

                                Mais on aime bien se faire plaisir à en tirer les conclusions qu’on veut .

                                Quant à une espérance de vie à 100 ans je crois que c’est une bonne blague sauf à entasser les gens dans des mouroirs.

                                Bref, on s’approche d’un plafond, oh surprise !


                                • Shanan Khairi Shanan Khairi 22 janvier 2016 22:49

                                  @tf1Groupie
                                  Ha ben oui. Le fameux « plafond ». Curieux que seuls 8 pays au monde l’atteignent... Curieux... Curieux que, hormis l’Espagne, tous les pays ayant une espérance de vie supérieure à celle de la France continuent à la voir augmenter... Curieux...

                                  La France serait-elle bas de plafond ?


                                • tf1Groupie 23 janvier 2016 00:46

                                  @Shanan Khairi

                                  Vous devriez mieux regarder les courbes : dans toutes les zones on remarque ce plafonnement.
                                  Et votre remarque est peu convaincante sachant que tous les pays développés sont dans un mouchoir de poche (autour de 82 ans).

                                  La France est un des pays champion du Monde, un des plus proches de ce « plafond ».
                                  Alors ne parler que des pays qui font mieux que la France c’est très réducteur, surtout si vous retirez le cas de l’Espagne qui vous dérange.

                                  Et puis à vouloir faire de la France un cas très particulier vous démolissez toutes vos theories : ce serait dire que la France est socialement beaucoup plus inégalitaire et brutale que ses voisins ...

                                  Je répète : accident statistique.


                                • gogoRat gogoRat 22 janvier 2016 23:36

                                   D’aucuns prétendent que les Français aspireraient à des visées démocratique.
                                   Alors, qui donc serait concerné ?

                                   http://www.capital.fr/a-la-une/interviews/l-homme-qui-vivra-mille-ans-est-deja-ne-951957


                                  • adeline 23 janvier 2016 09:54

                                    Bonjour et merci de votre article. Les statistiques, ah quelle belle invention ! moi je crois ce que je vois autour de moi, et ce que je vois c’est pas très joli. Les personnes nées avant la guerre explosent souvent les 90 ans , les personnes nées dans les années 50/60 arrivent péniblement
                                    à 70 ans et ceux qui ont fumé et bu ( la majorité) décèdent autour de 60 ans, vous allez me dire « imbécile c’est normal » mais il y a un détail qui me chiffonne c’est l’apparition durant l’occupation américaine de cigarettes nouvelles , de chocolat de merde, d’ananas en boite, chwin-gum coca etc etc la jeunesse des années 50 a été élevée directement dans la mal-bouffe.
                                    Ces dernières semaines j’ai assisté aux obséques de plusieurs personnes ayant entre 58 et 62 ans.


                                    • Iren-Nao 23 janvier 2016 13:14

                                      J’approche l’age de Bowie il y a 2 semaines.
                                       Je fais donc partie de la catégorie vioque qui est fort naturellement en phase d’extinction.
                                      Je ne vois pas bien l’intérêt de devenir très vieux qui est un état globalement fort desagreable et qui coute un bras a la communauté en enrichissant Big pharma sur une planète stupidement surpeuplée.
                                      Prolonger a tout prix et a grand cout le séjour en souffrance sans aucun espoir me parait une imbécilité cruelle que je préférerais qu’on m’épargne.
                                      Pour ceux qui n’auraient pas compris :
                                      Tout le monde y passe et Le jour de ta naissance, tu es assez vieux pour mourir.
                                      Iren-Nao


                                      • Plus robert que Redford 23 janvier 2016 14:26

                                        @Iren-Nao

                                        C’est vrai, hélas ! Quel intérêt y a t-il à s’accrocher à l’existence alors qu’un état physique de plus en plus dégradé vous prive de tout ce que vous espériez réaliser faute de temps alors que vous étiez parfaitement valide mais sans une minute à vous pour cause de travail ! Quand je vois le nombre de « vieux » qui pourrissent la vie des autres en s’accrochant à leur misérable existence, j’en viendrais presque à souhaiter....


                                      • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 25 janvier 2016 21:26
                                        Plus robert que Redford 23 janvier 14:26

                                        ’@Iren-Nao

                                        C’est vrai, hélas ! Quel intérêt y a t-il à s’accrocher à l’existence alors qu’un état physique de plus en plus dégradé vous prive de tout ce que vous espériez réaliser faute de temps alors que vous étiez parfaitement valide mais sans une minute à vous pour cause de travail ! Quand je vois le nombre de « vieux » qui pourrissent la vie des autres en s’accrochant à leur misérable existence, j’en viendrais presque à souhaiter.... ’

                                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                        @Plus robert que Redford
                                        Bonsoir,
                                        ... ce 4 juillet, si c’est mektoub, j’aurais 78 ans ! Avec 7/8 opérations refusées depuis longtemps déjà -notamment à la colonne vertébrale (hernie) et aux hanches : coxarthrose inflammatoire très évoluée- ; 1 AVC, deux alertes infarctus du myocarde, HA sévère... etc, etc

                                        Autant dire que je joue les prolongations... me direz-vous !

                                        Les questions que vous vous posez avec notre ami Iren-Nao, je me les suis posées vers la quarantaine, en voyant dans son fauteuil-roulant, dans un état très lamentable, une victime d’AVC d’une soixantaine d’années... qui avait perdu la parole et toute autonomie... !

                                        J’ai même alors envisagé le SUICIDE, si un tel destin m’était réservé, et que cela fut possible d’une manière ou d’une autre -euthanasie envisagée- !

                                        Pourquoi vers la soixantaine j’ai abandonné ce projet ? Je considère avoir vécu en relative bonne santé jusqu’à 65/67 ans !

                                        Une étude américaine portant sur 6000 cas de personnes suivies en coma prolongé, montrait qu’il y avait deux catégories bien distinctes ayant vécu cette expérience : les suicidés et les autres !

                                        Après réflexion j’en conclus alors que le suicide posait un problème métaphysique qui ne pouvait pas s’aborder à la légère... !

                                        En êtes vous bien conscients tous deux où vous mettez les pieds... avec la vie des autres ???!!!

                                        Merci

                                        CQFD CQFD


                                      • Iren-Nao 26 janvier 2016 01:42

                                        @Mao-Tsé-Toung
                                        En êtes vous bien conscients tous deux où vous mettez les pieds... avec la vie des autres ??
                                         ?!!!
                                        Eh bien oui Mao, je me rend parfaitement compte que c’est mettre un pied dans la tombe qui est la destination finale de tout le monde.
                                        C’est si banal et inéluctable qu’il me semble que c’est tout simplement sans intérêt.
                                        Mourir, tout est dans la manière qui est plus ou moins desagreable ce qui peut a bon droit faire peur. Mais une fois ad patres ça semble être sans histoire et du domaine du rien.
                                        Bien sur des croyances spirituelles peuvent changer le donne mais le résultat on saura peut être plus tard, ..
                                        De toute façon je ne crois pas que l’on y puisse quoi que ce soit.
                                        La mort peut être un drame pour certain survivants temporaires, et je crains celle de certain autres. le chagrin me parait plus redoutable que la mort elle même.
                                        Patience attendons la nuit qui vient, elle soulage sans doute aussi..
                                        Iren Nao


                                      • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 26 janvier 2016 05:54


                                        Iren-Nao 26 janvier 01:42

                                        @Mao-Tsé-Toung
                                        En êtes vous bien conscients tous deux où vous mettez les pieds... avec la vie des autres ?? ?!!!
                                        Eh bien oui Mao, je me rend parfaitement compte que c’est mettre un pied dans la tombe qui est la destination finale de tout le monde.
                                        C’est si banal et inéluctable qu’il me semble que c’est tout simplement sans intérêt.
                                        Mourir, tout est dans la manière qui est plus ou moins desagreable ce qui peut a bon droit faire peur. Mais une fois ad patres ça semble être sans histoire et du domaine du rien.
                                        Bien sur des croyances spirituelles peuvent changer le donne mais le résultat on saura peut être plus tard, ..

                                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                        Merci beaucoup pour votre réponse ; votre réponse, permettez-moi de vous le dire insensée... !
                                        J’aurais préféré lire un plaidoyer pro domo pour une proposition d’euthanasie qui dépasserait quelque peu les conneries de notre camarade J.Attali !
                                        En effet vous soulignez un truisme bien connu : dès qu’un être vivant nait, il est assez bien vieux pour mourir ! Certains ont besoin de lire Heiddegher, ou un autre rigolo de même acabit pour l’affirmer, ou se l’affirmer !
                                        Là est le piège : en vérité, la mort nous dépasse autant que la vie... et ce n’est pas la peine d’entrer dans une rhétorique pompeuse sous couvert que des « grands penseurs », ou supposés tels, l’affirment comme nous pour nous persuader d’être dans le vrai : je parle de l’approche qu’on en fait du mystère, car il s’agit bien d’un mystère ; et quand on parle d’un mystère, on peut-être tout sauf péremptoire !
                                        Avouons notre ignorance de ces choses là... et de là viendra peut-être notre libération !
                                        En effet, il faut quitter dans la mesure du possible, notre conditionnement et là je ne vois qu’une solution : le témoignage de « sa » propre souffrance, car celle des autres nous ne la connaissons pas quoiqu’on en dise !
                                        C’est exact que comme on est, on croit les autres et là c’est encore un autre piège ; vous me croirez probablement pas, mais à mon age, malgré tous les avatars qui me tombent dessus, les vicissitudes et misères qui m’ont accompagné jusqu’à ce jour, je n’ai pas connu la souffrance ; alors comment en parler ?
                                        J’ai depuis longtemps émis l’hypothèse que c’était un don singulier comme le fait d’être né « surdoué » ; j’ai bien sur « interrogé » mes proches, tous les êtres que j’ai pu rencontrer... tout ça ne m’a pas fait avancer d’un pas !

                                        On fait dire au dénommé Bouddha :
                                        où que tu iras tu rencontreras la dukka -mal traduit : souffrance- !!!???
                                        ... et il nous donne la solution pour y échapper :
                                        l’extinction de tout désir -qui permettrait d’atteindre le fameux nirvana- vainc toute dukka !!!???

                                        Donc vous comprendrez que c’est là un langage qui m’est totalement étranger ; le « désir » est pour moi un des moteurs de la vie... qu’il faille le modérer est un autre sujet !

                                        Pourriez-vous expliciter « votre » souffrance, en essayant d’éviter de parler des conneries que, au cours de votre vie, et de manière flagrante on vous a inculqué sur le sujet ; et de grâce ne me parlez pas de la souffrance des autres... !!!

                                        Un grand merci d’avance !

                                        CQFD


                                      • Iren-Nao 26 janvier 2016 10:09

                                        @Mao-Tsé-Toung
                                        En tout cas je vous remercie de cette longue réponse.
                                        Laissons Dukka de cote, c’est un concept asiatique et comme je vis en pays Bouddhiste marié a une du cru assez bigote, j’en sais suffisamment pour savoir que en général la pensée asiatique nous est quasi inaccessible. Donc je ne vais pas essayer d’en parler Car comme me disais un copain Chinois tu peux apprendre a parler Chinois, c’est assez facile (je ne partage pas vraiment ce point de vue) mais penser Chinois çà tu ne pourras jamais. Et la je confirme.
                                        Pour ce qui est de la souffrance physique, je l’ai peu subie,mais assez pour devoir passer sous morphine, ce qui est par moment délicieux mais pas fort recommandable.
                                        La souffrance morale j’ai donne jusqu’à déjanter un peu.
                                        J’ai vu par contre des blesses grave souffrir, ça sent vite la merde.Et quand ils meurent on voit a leur visage que ça va mieux.
                                        J’ai vu la fin misérable de proches, ça je crains terriblement.
                                        J’avoue être devenu presque sans désir, et je ne trouve pas que ce soit le Nirvana, c’est juste chiant.
                                        Mon propos était surtout de dire que la mort étant une destination inéluctable, dont nous ignorons tout, il n’y a pas après tout de quoi en faire un plat, et j’ai approcher ce passage a pas mal de reprises, mais il était urgent de rester en contrôle donc, je n’en sais pas vraiment plus que les copains.
                                        Il y a longtemps que je n’écoute plus Attali, mais pour moi l’euthanasie parait une liberté normale, quant a Heidegger, je n’ai rien lu de ce Monsieur et je n’en ai même pas honte.
                                        Mon bon Mao portez vous bien aussi longtemps que possible et méfiez vous tout de même de vos désirs
                                        Cordialement
                                        Iren Nao


                                      • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 26 janvier 2016 13:09

                                        Votre CV me parle beaucoup plus que votre prose :

                                        Iren-Nao J’ai 59 ans, ne natif de Nantes (Loire-inferieure),

                                        Scaphandrier de profession, j’ai exerce cependant pas mal d’autres fonctions et metiers de par le monde ou j’ai vecu un peu partout et notamment longtemps en pays d’Islam.

                                        Je travaille a Borneo et vis en Thailande.

                                        Je suis macho, raciste, homophobe, footballophobe... et j’en passe.

                                        J’en suis a ma 5eme epouse dont une grise et une jaune, ma maison est pleine de pedes, j’ai adopte moults enfants et je cuisine le couscous mieux qu’un juif pied noir.

                                        °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                        @Iren-Nao
                                        ... pour le moins il me confirme, s’il en était besoin, que nous sommes tous différents ; très différents en fait !
                                        Juste un mot pour vous dire que je me méfie des boutades :
                                        « la pensée asiatique nous est quasi inaccessible » !
                                        « penser Chinois çà tu ne pourras jamais » !
                                        il faudrait s’entendre là-dessus sur ces affirmations péremptoires en évitant le piège de la sémantique ; je parle souvent sur AVTv du pharmakon à propos de l’écriture, à la fois poison et remède mis en exergue par la paire Socrates/Platon, il y a bien longtemps ! Rien de nouveau sous le Soleil !
                                        « Laissons Dukka de cote » : jamais de la vie car cet exemple nous permet de nous libérer de la dictature des mots ; quant à votre femme, s’interroger sur le fond des choses, c’est probablement pas trop son truc ! Et pour terminer je dois vous dire que votre CV me dit que votre éclectisme devrait vous pousser à vous interroger sur la maison-mère, qui contrairement au bouddhisme ne veut pas faire de chacun d’entre nous un intello, meme s’il n’est pas né pour !
                                        Il ne faut peut-etre pas le dire à votre femme, mais le Bouddhisme est une déviation « historique » dont je parle relativement souvent sur AVTv !

                                        Et pour vraiment terminer mon propos et vous remercier de votre témoignage exceptionnel :

                                        « Les ignorants s’enfoncent dans les mots comme les éléphants dan la boue ! »
                                        « Si vous ne rencontrez ni votre égal, ni votre supérieur : poursuivez votre route solitaire ; aucun partage n’est possible avec des insensés »
                                        La souffrance mise en évidence par la dukka parle en priorité de « l’impermanence des choses de ce monde » : concept intellectuel par excellence !

                                        Merci encore

                                        CQFD
                                         


                                      • mac 23 janvier 2016 14:03

                                        Pour aller dans le sens de l’auteur, il y avait déjà, du temps de l’antiquité grecque, des gens qui vivaient très vieux. Ces personnes appartenaient à l’élite et s’ils ne contractaient pas une maladie contagieuse de leurs domestiques, ils avaient pas mal de chances de vivre aussi vieux que les personnes âgées d’aujourd’hui.
                                        Il est donc permis de penser que l’augmentation du niveau de vie des plus pauvres (avec les conditions d’hygiène et d’alimentation qui vont avec) ont peut-être largement autant contribué à l’augmentation de l’espérance de vie que les progrès de la médecine.
                                        Dans ce cas tout le discours sur l’augmentation de l’espérance de vie pour justifier que l’on fera bientôt travailler des personnes au delà de 70 ans ne tient pas vraiment la route...


                                        • Montdragon Montdragon 23 janvier 2016 19:41

                                          @mac
                                          Mais 30% des bébés mouraient avant un an..c’est pour ça qu’on préfère utiliser E(1), l’espérance de vie à partir de un an, pour ces périodes jusqu’au début du 19ème siècle.
                                          En 1789, un bébé sur 4 mourrait avant un an.
                                          Hygiène et médecine, vous avez raison.


                                        • rocla+ rocla+ 23 janvier 2016 18:49
                                          Morpheus 22 janvier 10:14

                                          Bon article, il faut d’ailleurs penser à noter le décalage entre l’arrivée des mauvais résultats et la prise des mauvaises décisions.
                                          Il est évident que nous voyons actuellement le résultat de nos gouvernements corrompus des dernières décennies. Mais nous n’avons pas fini d’en payer les pots cassé.

                                          L’année 2015 est l’année de l’inflexion de la courbe d’espérance de vie qui passe de croissante à décroissante. La tendance elle restera sur plusieurs années, en effet il s’agit d’un mouvement de tectonique des plaques avec beaucoup d’inertie.

                                          Un signal clignotant rouge de plus parmi le paysage...
                                          Encore faut t’il lever les yeux de son smartphone ou de sa télé pour s’en rendre compte.


                                          • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 24 janvier 2016 04:43

                                            @Shanan Khairi
                                            Merci pour votre article... mais je croyais qu’il existait des STATISTIQUES davantage probantes qui
                                            concernent l’EV en bonne santé !
                                            Pourquoi vous n’en dites mot ?!

                                            CQFD


                                            • Theodore 24 janvier 2016 15:17

                                              Après la diminution du tabagisme chez l’homme il est possible que l’on paie l’augmentation exponentielle du tabagisme féminin


                                              • Gnagnagna 24 janvier 2016 16:12

                                                Un article d’inconnu parut en 2010 :

                                                "La France vit un paradoxe. D’un côté, la technologie médicale, dont nous sommes souvent les artisans-inventeurs-metteurs-au-point, progresse bien et est très pointue. D’un autre, les Français sont de moins en moins bien traités dans leur système médical jusqu’alors un des meilleurs du monde.

                                                En médecine comme en sécurité publique, la technologie et les machines ne peuvent pas remplacer complètement l’humain. Elles l’aident, l’assistent, le rendent plus efficace mais ne le remplacent pas. On n’a pas encore inventé le robot-infirmier qui fait les soins et qui rassure par sa sollicitude, sa veille et ses paroles aimables.

                                                En diminuant voire supprimant l’humain, on diminue la puissance de la technologie voire on l’annule. A quoi sert le défibrillateur cardiaque si l’unique infirmière en service à l’étage est occupée par une autre urgence ailleurs ? A quoi sert d’avoir cinquante lits si on est obligé de fermer le service faute d’effectif ?

                                                Par manque ou par une mauvaise organisation et par manque d’effectifs, les Français sont globalement de moins en moins bien soignés. Pourtant, grâce à des appareils de plus en plus performants, grâce à la recherche pointue de gens mal payés et mal considérés, on a des moyens technologiques plus efficaces. Mais on a moins d’hôpitaux, moins de personnels, moins d’accueil et de service de qualité, moins de réactivité (plusieurs mois pour un rendez-vous chez un spécialiste).

                                                Cela n’est pas lié à la qualité des personnes et à leur compétence ou à leur implication qui est grande mais au fait que la capacité d’action de chacune a une limite. Celle-ci est très souvent dépassée et entraîne une diminution de la qualité globale de la santé et mène parfois à des accidents dramatiques.

                                                La gestion strictement comptable, ce qui est peu intelligent, reconnaissons-le, par les politiques est LA cause de cette diminution de qualité. Ils vous répondront les poncifs habituels : qu’ils sont comptables devant le peuple des deniers de l’État, qu’ils se doivent d’en être économes, … 

                                                De ces deniers, ils se montrent particulièrement pingres quand c’est la population qui doit en bénéficier (pas seulement dans le domaine de la santé), mégotant, grignotant les millions d’euros par ci ou par là, alors qu’ils se montrent scandaleusement généreux par milliards d’euros pour eux-mêmes et certains complices riches et influents.

                                                Notre service de santé, l’un des meilleurs du monde, et notre protection sociale, que même les États-Unis, champions du libéralisme outrancier, nous envient, sont en danger. Tant que nous aurons des politiciens corrompus au pouvoir, tout ce que nos parents ont construit, en travaillant dur, en luttant, parfois en versant leur sang, se verra détruit petit à petit, cette destruction étant masquée par un paravent de paroles d’arracheur de dents, de boniments de camelot et de postures de matamore. "

                                                J’ajoute mon commentaire :

                                                On peut aussi ajouter une cause, humane cette fois, à la baisse de qualité de notre service de santé. Le harcèlement de l’administration sur les professionnels de santé contribue à démotiver ces derniers. Il devient difficile voire impossible de se faire prescrire une analyse ou un examen de précaution. Les médecins doivent sans arrêt répondre du bien fondé de leur prescription, ils doivent prescrire le moins possible s’ils veulent toucher leur prime à la fin de l’année. Donc, on ne prescrit que pour les affections déclarées… c’est-à-dire quand les patients sont malades de n’avoir pas été l’objet d’attention pour rester en bonne santé. La médecine préventive n’existe pas et ceux qui la pratiqueraient seront sanctionnés. Vous manquez de calcium, de magnésium, de vitamine D, … on s’en moque. Mais si ces carences vous rendent malade et même gravement, alors, peut-être, on s’intéressera à vous et encore avec parcimonie.

                                                Évidemment, les dirigeants, président, ministres, et tout l’aréopage des courtisans et profiteurs de haut vol, eux, n’attendrons pas un an pour obtenir un rendez-vous, auront dans la demi-heure, leur examen même compliqué… !

                                                Dans ma ville, trois médecins généralistes partent en retraite dans l’année qui commence. Aucun n’arrive à trouver un remplaçant. Vous vous installez dans une ville, aucun médecin généraliste ne veut être votre médecin traitant. Encore heureux s’ils veulent bien vous recevoir car de plus en plus refusent de prendre de nouveaux patients !

                                                Le médecin que je voyais ne prenait jamais ma tension, ni à moi ni à ma famille. J’ai dû changer de médecin pour que ce dernier s’aperçoive que je faisais de la surtension depuis un an.

                                                Le découragement entrainant le manque de sérieux, de respect de leur serment, de leur rôle et de leurs patients de certains médecins contribuent aussi à la baisse de la qualité de santé des Français.

                                                Il faut aussi parler des laboratoires pharmaceutiques. Ils se servent maintenant de la population comme d’un réservoir immense de cobayes sur lesquels on peut tester toutes sortes de produits tout en s’enrichissant fabuleusement - cf. le problème des vaccins, du cholestérol, du diabète, …

                                                Quant aux décideurs gouvernementaux… leur corruption associée à leur incompétence éblouissante ne nous laisse rien présager de bon non plus, dans ce domaine comme dans d’autres…


                                                • Lalita Lalita 24 janvier 2016 17:08

                                                  Il est difficile de se faire une opinion définitive sur la théorie de l’auteur étant donné que ni l’insee ni l’ined n’ont publié les taux de mortalité par âge depuis 2012.

                                                  Certes la population vieilli, on a subi en 2015 une épidémie de grippe avec un taux de mortalité plus élévé et une canicule mais :

                                                  En 2003 (10000 morts imputables d’aprés l’INSEE à la canicule : pas de baisse d’espérance de vie
                                                  Pour 2015, les pays voisins (italie, allemagne) ont aussi subi la canicule et la grippe, de plus leur population est encore plus âgée. Et pas de baisse d’espérance de vie.

                                                  Est ce que quelqu’un peut m’expliquer ce paradoxe ?

                                                  Et puis, encore une fois, le fait que la baisse de l’espérance de vie soit due aux décés aprés soixante -cinq ans n’enlève rien à la pertinence des causes avancées par l’auteur, au contraire.

                                                  La précarité touche aussi les personnes âgées et elles sont concernées au premier chef par le délitement du système de santé...

                                                  Enfin l’INSEE est une organisme dépendant de l’Etat. Peut-on les yeux fermés, faire confiance ? Je ne crois pas.

                                                  Enfin les arguments d’autorité sont un peu faciles...l’auteur est médecin il me semble...


                                                  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 24 janvier 2016 20:30

                                                    Lalita  24 janvier 17:08
                                                    « La précarité touche aussi les personnes âgées et elles sont concernées au premier chef par le délitement du système de santé... »
                                                    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
                                                    ... vous ne pouvez mieux dire !
                                                    En début de 2015, à près de 77 ans, ayant consulté le 15 suite à un malaise, une ambulance me convoya aux urgences à 5H du matin ! Là les médecins -écoutez bien- me reprochèrent dès mon arrivée d’avoir appelé le 15 ; à 11H se présenta le cardiologue qui me fit le même reproche, avant « consultation » !
                                                    Je lui demande alors : que fallait-il faire ?
                                                    Il me répond : appeler votre cardiologue -à 5H du matin !- alors que comme la plupart, que je sache, je n’ai pas son numéro de téléphone !
                                                    Maintenant je sais pertinemment que « les personnes âgées » nous sommes en danger de mort ou d’accidents graves avec des lascars pareils ! N’oublions pas que nous ne pouvons choisir le service des urgences ; c’est le 15 qui décide !
                                                    Sur les péripéties vécues avec le « système de santé » comme vous dites, je pourrai écrire plusieurs livres ; mais là ça a dépassé pour moi les limites imaginables !

                                                    CQFD
                                                     


                                                    • Shanan Khairi Shanan Khairi 4 mars 2016 22:05

                                                      @Mao-Tsé-Toung
                                                      Je comprend votre point de vue. Cependant, même si vous n’êtes probablement pas prêt à l’entendre, je comprend également le point de vue des urgentistes.
                                                      Malheureusement il se fait que les internes de garde prestent 24h de suite dans un contexte d’un horaire de 60 à 120 heures par semaine, qu’ils sont en sous-effectifs et que les services d’urgences sont débordés par les cas ressortant de la médecine générale ambulatoire (plus de 90% des admissions aux urgences ne correspondent pas aux critères médicaux d’une urgence).
                                                      Dans de telles conditions il est inévitable que le « service » rendu aux patients se détériorent, que le temps en salle d’attente s’allonge et que le personnel soit de plus en plus irritable voire en mode « agressivité-passive ».
                                                      C’est aussi de la responsabilité de l’électeur et des pouvoirs publics... faire des économies sur les soins de santé a des répercussions...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité