• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Que peut-on attendre de ce nouveau quinquennat ?

Que peut-on attendre de ce nouveau quinquennat ?

 Quels que soient le président et les députés élus, L'Etat n'aura jamais les moyens de satisfaire tous les désirs des les Français, de faire vivre chacun comme il l'entend. Malheureusement, en déposant son bulletin de vote dans l'urne, chaque électeur pense avoir investi son" candidat espoir" et s'en va avec le sentiment d'avoir planté un arbre qui va lui donner des fruits. Hélas, il ne se passe pas un an sans que cet électeur découvre qu'il n'a rien vu se réaliser des promesses de ce candidat qui lui promettait ponts et merveilles. D'où, à chaque fois, la désolation et la haine contre ces élus, traités de " menteurs" et de profiteurs. 

 Les quinquennats se suivent et se ressemblent. On se souvient de l'euphorie qui a suivi l'élection de Nicolas Sarkozy. Le tout Paris était en fête et tout le monde pensait que c'était l'homme providentiel qui allait enfin réaliser les rêves de tous ces électeurs enthousiastes qui avaient voté pour lui. Sa cote de popularité avait atteint 65% en juillet 2007 pour chuter à 22% en mars 2011. 

 Et vint ensuite François Hollande, espoir des Socialités, dont l'élection a été célébrée dans un PARIS tout en lumière et par des partisans ivres de bonheur, voyant en leur idole l'homme qui allait concrétiser leurs espoirs, promouvoir l'économie française et mettre fin à la hausse du chômage. Quelle fut leur déception quelques mois après ! 

 Au fur et mesure que les mois et les années passent, la cote de François hollande baisse de plus en plus et son autorité déchoit aux yeux même de son entourage. Estimée à 55% en juillet 2012, sa cote de popularité a chuté à 21% en janvier 2014, à 19% le mois suivant, à 13% en septembre 2014 pour ne plus être qu' à 11 % en novembre 2016. 

 Emmanuel Macron qui accède à la magistrature suprême après une alternance jugée stérile par une majorité des Français, est arrivé dans une atmosphère exceptionnelle. Jeune, bel homme, diplômé de l'ENA, super intelligent d'après sa propre épouse et ancienne professeur, ce nouveau président qui vient donc avec une aura remarquable, semble disposer aujourd'hui de tous les atouts pour faire mieux que ses prédécesseurs : la confiance du peuple français et une majorité absolue à l'assemblée nationale . En sera-t-il ainsi ? On le saura dans les prochains mois... 

 Rappelons que d'une présidentielle à une autre, d'élections en élections, l'espoir et les attentes des électeurs naissent, grandissent, puis s'amenuisent peu à peu avec le temps et finissent par s'estomper. Le président" idole" devient ainsi l'homme à abattre. 

 Espérons qu'Emmanuel Macron échappe à la règle. Souhaitons que ses promesses soient tenues et qu'elles ne soient pas que des " parolé, parolé" comme dit la chanson de Dalida et Alain Delon. Les électeurs français font de moins en moins confiance aux politiciens. La preuve en est la forte abstention qui a atteint un taux record cette année ( plus de 50%), ce qui risque, à l'avenir, de constituer un véritable problème démocratique... 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.75/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Clark Kent Jeussey de Sourcesûre 23 juin 2017 18:05

    Il serait temps surtout de mettre fin à cette monarchie élective constitutionnelle et instituer (faute de mieux) un système parlementaire intégrant le contrôle des mandats des élus. Parmi les tares de la cinquième république, la présidentialisation qui induit culte de la personnalité et craoyance en un messie n’est pas la moindre.


    • Pere Plexe Pere Plexe 24 juin 2017 17:55

      @Jeussey de Sourcesûre
      Non seulement l’hyperpresidentialité ne s’arrange pas mais pire elle s’aggrave.

      La lettre de soumission des députés LREM au président, est aussi contraire aux institutions que révélatrice de cette dérive.
      Dans un système parlementaire c’est au peuple que le député doit fidélité.
      Pas au Président.
      Pour ce qui est du changement le système était tellement à bout qu’il fallait impérativement donner cette illusion.
      Mais que l’on ne s’y trompe pas le renouvellement du personnel politique, de toute façon asservi, est la garantie que l’on ne touchera pas au logiciel central.
      On change les acteurs mais pas le scénario, les musiciens mais pas la partition,.le packaging est relooké mais le produit reste le même.
      Otan,UE TAFTA libéralisme : les recettes son connues qui sont la continuité des quinquennats Sarkozy Hollande (ce qui au passage rend impossible toute critique sur le fond pour LR et PS qui ont appliqué les mêmes mesures)

    • oncle archibald 23 juin 2017 18:53

      A la différence de ses prédécesseurs qui annonçaient en campagne « vous en aurez tous », Emmanuel Macron répond souvent à ses interlocuteurs « je ne suis pas le Père Noël ». Moi je préfère.

      Le rôle de l’état n’est pas « de satisfaire tous les désirs des les Français » mais de faire en sorte que les choses évoluent dans le bon sens, par exemple en relançant l’économie et en faisant baisser le chômage. Emmanuel Macron qui inspire confiance aux entreprises a quelque chance de plus que François Hollande pour réussir cette gageure.

      A moins de souhaiter que le bordel ambiant ne s’aggrave encore parce que c’est propice à faire avancer quelque idées « révolutionnaires » qu’il partage, le quidam doit espérer qu’Emmanuel Macron réussisse. Il faudra attendre quelques mois pour voir dans quel sens ça va démarrer.


      • El Shogun El Shogun 24 juin 2017 08:03

        @oncle archibald
        C’est quand même dingue d’être aveugle au point de ne pas arriver à comprendre qu’il n’y a plus de politique intérieures nationales, ni de politiques économiques nationales propres :



        Dans cette perspective, à partir du moment où la France est vendue par morceaux depuis plus de 40 ans et inféodée à une oligarchie financière et politique supranationale, j’estime que toute personne européiste ou ayant voté pour un européiste convaincu (y compris ceux qui voulaient naïvement renégocier les traités) est un traître à la nation et n’aime pas la France.

        Nous sommes devenus un peuple de soumis !

      • Thierry SALADIN Thierry SALADIN 24 juin 2017 11:01

        Bonjour Oncle archibald, 

        Vous écrivez :
        « le quidam doit espérer qu’Emmanuel Macron réussisse. Il faudra attendre quelques mois pour voir dans quel sens ça va démarrer. »

        Mais il va réussir, Macron. Auriez-vous un doute à ce propos ?

        Il n’a quand même pas été vendu aux Français comme un paquet de lessive, pendant quasiment deux ans, pour ensuite ne pas réussir... Allons, allons !

        Et de ce côté-là, il faut avouer que le plan a parfaitement fonctionné : un coup de maître. Certains vont même jusqu’à parler de véritable hold-up de la démocratie, voire de coup d’État. C’est dire...

        Macron a donc des choses à faire, et il va s’y atteler, faites-lui confiance. Il va donc faire ce pour quoi l’Oligarchie l’a désigné : poursuivre la casse de la France et tout ce que nos anciens avaient construit à la Libération : le programme du CNR notamment.

        Et ce n’est pas les quelques députés de la FI qui pourront faire quoi que ce soit pour s’y opposer.
        Conséquence, « le bordel ambiant » comme vous dîtes, va hélas continuer, puisque justement ses priorités de président sont ailleurs : poursuivre les causes dudit bordel.
        Je précise ici que la féminisation du parlement restera, hélas, associée à cette politique. C’est dommage.

        Cordialement.

        Thierry Saladin


      • oncle archibald 24 juin 2017 15:50

        @Thierry SALADIN : ce que je n’accepte pas de la part des supporters de la France Insoumise et des autres pleureuses professionnelles c’est l’annonce d’un catastrophisme qui n’est en rien avéré. Les protections sociales en France, aujourd’hui comme hier, sont certainement parmi les meilleures du monde.

        Vous voulez nous faire avaler qu’en France une majorité de « misérables travailleurs » exploités par une poignée de « grands capitalistes » va se retrouver dans le même état de vulnérabilité que les salariés de la fin du XXI eme siècle et que cette régression est déjà commencée alors qu’il n’en est rien. Le discours de Madame Le Pen est sensiblement le même que celui de Monsieur Melenchon, il suffit de remplacer les sangsues qui seraient la cause de tous nos maux. « Infâmes capitalistes » pour l’un, « immigrés profiteurs » pour l’autre.

        La misère de certains, que je ne nie pas mais qui sont en France relativement peu nombreux, et la peur de tomber dans la misère demain que vous entretenez avec ardeur, sont le fonds de commerce de l’extrême gauche comme de l’extrême droite.

        Monsieur Melenchon et quelques autres en vivent fort bien depuis longtemps, si bien qu’ils n’appliquent pas à eux même ce qu’ils réclament avec ardeur pour les autres : le droit à la retraite à 60 ans. Ces gens là qui ont vécu toute leur vie sans avoir d’autre métier que de faire de la politique ne sont pas les mieux placés pour donner des leçons aux « travailleurs ». Porter une vareuse de mécano ne change rien à l’affaire.

        Une majorité de Français ont clairement exprimé qu’ils ne voulaient plus de cette classe politique usée jusqu’à la corde et ils espèrent qu’Emmanuel Macron arrive à faire mieux que ses prédécesseurs. Ils lui font confiance à priori, non pas aveuglement mais en restant dans l’expectative, tout autant que les abstentionnistes qui ne sont allés voter ni pour Monsieur Macron ni pour Monsieur Melenchon.

        C’est aux résultats que lles Français jugeront Monsieur Macron et son gouvernement. J’ai le sentiment que vous adoreriez voir l’activité économique paralysée par des gréves massives, les entreprises fragiles faire faillite de ce fait, le chômage repartir à la hausse, la dette s’alourdir, juste pour prouver à quel point vous avez raison. Je souhaite juste le contraire.


      • Sozenz 24 juin 2017 18:03

        Pour le code du travail , la promesse sera tenue .. il va faire le grand nettoyage !!


        • Sozenz 24 juin 2017 18:16

          @Sozenz
          pour un chomage a 7 % tout le monde peut le faire . perso je peux vous faire un chômage à 0% . je ne vous premets pas, ne pas avoir de révoltes . je ne dis rien non plus sur les conditions . mais tout est possible .
          il y a bien des 35 h pour 450 euros , on peut faire « mieux » encore .
          sur la derniere emission avec zemmour , il disait , il vaut mieux un petit salaire que du chômage .
          on va le mettre à 1 euro de l heure comme en Allemagne et on va voir s il est toujours d accord avec sa phrase ...

          bref on peut annoncer certains points quand tous les termes de la mise en place ne sont pas annoncés . ce n est pas de l escroquerie . ce n est pas du mensonge , ce n est pas illégale . c est juste une enc...légale ..
          en politique ça frise toujours la correctionnelle . et quand ils sentent que ça va etre difficile à passer ils créent des lois ou en retirent d autres .


        • oncle archibald 24 juin 2017 19:41

          @Sozenz : « ce n est pas de l escroquerie . ce n est pas du mensonge , ce n est pas illégale . c est juste une enc...légale .. »

          Une enculade ? Vous parlez sans doute de votre propre contribution non ? Parce que si un chômeur « à temps plein » accepte un boulot à mi temps plus une indemnité de chômage à 50% de la précédente, c’est du « gagnant-gagnant » comme aurait dit Segolène !

          Le chômeur rebosse ça lui remonte le moral, il perçoit nécessairement plus que ce qu’il touchait au chômage, il n’hésite pas à prendre un boulot qui n’est pas exactement ce qu’il cherche sachant qu’il pourra démissionner sans conséquences s’il trouve mieux puisque s’il démissionne de son mi-temps il ne perdra aucun de ses droits.

          Les Assedics perçoivent des cotisations sur son mi-temps et économisent 50% de son indemnité. Idem pour les autres caisses sociales et l’état s’il devient à nouveau passible de l’impôt sur le revenu.

          Vous êtes dépité que Macron essaye de faire mieux que son prédécesseur et vous caricaturez à loisir son projet pour servir le votre qui est totalement négatif : houlala, les Français, les « gens », « le peuple » vous êtes très malheureux ! Axiome fondamental !.

          Votre devise c’est « un Melenchon sinon rien ! ». Je vous la laisse ! Son projet est catastrophique et foutrait le pays en faillite en quelques semaines.


        • Sozenz 24 juin 2017 23:28

          @oncle archibald
          Une enculade ? Vous parlez sans doute de votre propre contribution non ?

          vous devriez douter ... vous ne me connaissez vraiment pas ...
           m enfin ..
          allez je vous laisse avec vos « sans doute »
          OUI , il y en a plein comme cela qui ne doutent de rien ...


        • oncle archibald 25 juin 2017 09:46

          @Sozenz : sincèrement vous y croyez encore à un mec qui passerait sa vie dans la même entreprise de 18 à 65 ans ? La révision d’un code qui a été établi du temps ou ce type de carrière etait monnaie courante pour l’adapter à notre époque avec de très probables changements professionnels tout au long de sa vie s’impose à mes yeux. Vouloir faciliter la mobilité et la formation des salariés ne me parait pas un « moins » mais un « plus ».


        • Sozenz 25 juin 2017 13:36

          @oncle archibald
          arretez de faire des caricatures pour faire passer une sale pillule . et puis quoi . ça vous derange en quoi une personne qui voudrait passer sa vie dans une meme entreprise ? ce n est aps mon truc , mais je peux très bien comprendre que certaines personnes aiment ;
           
          on ne va pas rentrer dans le systeme ou les personnes vont être adaptable . à la limite , les adaptables et ceux qui passent par plein de boulots ça leur fait peur ..
          ils veulent du jetable ( ils ne veulent même pas forcement du rentable pour le moment, ils trippent sur le corvéable . quand les hommes auront l esprit esclave , soumis , ils passeront à la vitesse supérieure . avec l evolution des technologie , il y aura les « techniciens » , les corvéables . et les autres iront pouvoir crever ou se fracasser la gueule entre eux pour survivre ....

          la formation , il y a deja trop de formés . vous avez tout un panel de personnes hyper formées qui n ont pas de taff . vous avez des formations longues qui sont totalement inutiles , par contre comme on les fait bosser en entreprise ; ça coute 0 à l entreprise , ça coute aux contribuables et ça retire du taff pour certains postes . ( je ne rejette pas toutes les formations , n alllez pas dire ce que je n ai pas dit , hein ...

          facilité la mobilité . oui c est très bien . vous passez un temps fou dans les transports . ou vous etes obligé de quitter votre region . ; c est bien ça , pour finir de retirer les racines ...
          plus (-) de racines, plus( -) de repaires ...

          je ne pense pas que vous reflechissiez à tous les impacts que cela représente .

          je suis peut etre pessimiste , ou negative . mais je regarde un peu plus loin que le bout de mon nez

          bref . alors remballer vos réflexions à deux balles et ayez un minimum d honnêteté .


        • oncle archibald 26 juin 2017 09:00

          @Sozenz : vous avez une curieuse vision de l’entreprise, comme si le temps s’était figé à tout jamais. Des entreprises qui vont perdurer quasiment sans évolution pendant trois générations c’est fini, il n’y en a plus. Des entreprises qui vont travailler avec les mêmes clients pendant des décennies non plus.

          L’entreprise change à toute vitesse, et si elle n’évolue pas elle crève, que ça plaise ou non. Et du coup ses besoins en personnel changent aussi. Et si le code du travail ne prends pas en compte ces évolutions incontournables, il paralyse les entreprises et le chômage augmente. Vous n’avez jamais déménagé pour raisons professionnelles au cours de votre carrière ? Etait-ce impossible à gérer ?

          Refusez vous à priori tout changement dans quelque domaine que ce soit ? Je ne vois pas où vous pouvez trouver une once de malhonnêteté dans mes propos.


        • Sozenz 26 juin 2017 19:04

          @oncle archibald
          elle est bien aussi votre vision de l entreprise . plus de fidelisation , plus de long terme .. meme sans parler de décennies
          faut allez vite vitre vite . votre vision de l evolution , c est la vision de prendre tout , tout de suite ... et qui dit prendre tout de suite , c est pas grave si on entube à tout va . je connais parfaitement ces fonctionnements comme les anciens ..

          pour savoir etre un oiseau sans nid , un voyageur il faut etre sacrement solide , et les personnes en general ne sont pas construite pour cela . ceux qui vivent comme cela sont sous cocaine ou sous antidepressuers bref . il faut etre sacrément ancré intérieurement pour ne pas tomber dans ces rouages. ne pas casser son noyau familiale , ne pas tomber non plus dans l alcoolisme .

          si vous n avez pas les yeux en face des trous pour voir cette réalité , et bien continuez continuez ..

           je crois que vous ne connaissez rien a comment les etres de toutes sortes ont besoin de se construire . vous n avez pas une once de psychologie ni de sciences humaines .
          Vous ne voyez que tunes ...
          Cavalez à votre perte ; go go go quoique apparemment vous etes vieux .
          vos petits enfants le connaitront . ils pourront vous dire merci ....


        • Sozenz 26 juin 2017 19:07

          Sozenz @ archi

          mais c est vrai vous rentrez dans le moule de la bonne pensée , de la pensée unique .. vous allez retirer votre epingle du jeu ... UN TEMPS... jusqu’ à ce qu on ait plus besoin de vous .. ou de vos enfants ou petits enfants .
          MARCHE OU CREVE , vous signez pour ça .


        • Le421 Le421 24 juin 2017 18:11

          Je suis partisan du « wait & see ».
          Perso, je suis persuadé que beaucoup vont tirer la langue avant moi.
          Surtout ceux que j’ai défendu et qui ont craché sur la FI.
          Je me permettrai certainement un petit sourire condescendant...
          Je sais, c’est salaud.
          œil pour œil, dent...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès