• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quelle renommée pour ce savon originaire du sud !

Quelle renommée pour ce savon originaire du sud !

JPEG

Quelle renommée pour ce savon originaire du sud ! Mais aussi quelle modestie ! Quelle humilité dans les couleurs, les formes !

Le savon de Marseille, si connu, doit sa réputation à ses parfums de nature, de campagne provençale, d'oliviers aux rondeurs apaisantes, d'arbres aux fruits de soleil : la savon de Marseille rayonne d'éclats lumineux, ceux du sud, ceux de la Provence !

 

Ce savon aux allures rustiques, aux couleurs de vert-bronze, s'épanche, répand une mousse voluptueuse pleine de simplicité, de générosité : nul parfum frelaté, nul colorant dans ce galet aux formes carrées...

Le savon se libère dans l'eau et laisse des traces lumineuses de blanc, il fait la peau douce, légère.

 

Le savon se marbre de traînées blanches : il se nuance de couleurs claires, d'un vert tendre...

 

L'odeur rustique nous fait voir des paysages du sud, des mas, des collines couvertes d'oliviers, des champs de lavandes, des thyms parfumés et bleutés !

Ce savon fait surgir, aussi, des images du passé : des lessives d'autrefois, des bains dans une bassine, des cuisines au sol recouvert de tomettes.

 

Oublions ces savons à la blancheur éclatante, souvent trompeuse, ces savons frelatés pleins de colorants, d'ingrédients chimiques ! Retrouvons le naturel de ces savons d'autrefois !

Le savon de Marseille révèle des couleurs de terre, de campagne, de pinèdes : il fleure bon la nature !

 

Loin de la sophistication des savons d'aujourd'hui, ce savon-là est authentique par ses teintes brunes, ses senteurs ensoleillées d'olives, ses formes brutes.

Retrouvons cette nature qui nous fait vivre, qui nous nourrit, nous abreuve ! Renonçons à ces savons qui polluent, qui laissent leurs traces, leurs empreintes partout...

 

L'olive, fruit sacré des dieux, donne à ce savon des senteurs uniques, des couleurs de vert et de bronze...

L'olive fruit du sud, du soleil, lui donne toutes les splendeurs de l'azur.

 

ATTENTION !

"Il faut savoir qu’il n’existe pas d’appellation contrôlée pour le savon de Marseille. De nombreux savons se prétendent donc être « savon de Marseille » sans en avoir les composants naturels et ses caractéristiques écologiques. Ils peuvent pourtant provenir de Chine, de Turquie etc.

Ceux produits industriellement contiennent des additifs (colorants et parfum) contrairement à ceux produits artisanalement et peuvent donc assécher la peau.

Vous pouvez vous procurer du véritable savon de Marseille dans les savonneries qui continuent à le produire de manière traditionnelle dans des chaudrons : Le Sérail, Le fer à cheval, Marius Fabre et Rampal Latour."

On peut se procurer ces vrais savons sur internet...

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/02/quelle-renommee-pour-ce-savon-originaire-du-sud.html

 

Un lien utile :

http://www.aufeminin.com/soins-corps/savon-de-marseille-s696670.html
 

 

Photos : rosemar


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • San Jose 29 octobre 18:49

    On fait du surf sur les vagues de l’océan, avec ce savon-là ? Non ? Peuh !


    • @Rosemar seillaise

       Effectivement pour se laver les orteils

       Rien ne vaut le savon de Marseille

       Mais pour le reste à partir de la cheville

       Utilisez le savon d’Alep pour vos jolies gambilles

       smiley


      • rosemar rosemar 29 octobre 19:46

        @Armand Griffard de la Sourdière

        Mais j’utilise aussi le savon d’Alep :

        http://rosemar.over-blog.com/2017/02/un-savon-venu-d-orient.html


      • JC_Lavau JC_Lavau 29 octobre 19:57

        @rosemar. Et puis ça rend drôlement savonte.


      • kimonovert 29 octobre 19:48

        Aqua, Sodium Laureth Sulfate,Glycerin, Sodium Chloride,Cocamidopropyl Betaine, Acrylates Copolymer, Citric Acid, Isopropyl Palmitate, Parfum, Sodium Benzoate, Sodium Lauryl Sulfate, Styrene/Acrylates Copolymer,Alpha-Isomethyl Ionone, Benzyl Alcohol, Benzyl Salicylate, Butylphenyl Methylpropional, Citronellol, Coumarin, Eugenol, Geraniol, Hexyl Cinnamal, Limonene, Linalool : que du bon !


        • rosemar rosemar 29 octobre 19:53

          @kimonovert

          Trop d’ingrédients ! C’est une contrefaçon... seulement 6 composants dans le vrai savon de Marseille...


        • rosemar rosemar 29 octobre 19:55

          @kimonovert

          Un savon sans colorant, biodégradable...


        • kimonovert 29 octobre 21:08

          @rosemar

          L’article 2 de https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005616341 impose l’emploi du français ! Ici c’est la composition d’une crème lavante et hydratante...


        • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 29 octobre 23:40

          @rosemar

          Aqua(emulsioneur), (Sodium Laureth Sulfate,Glycerin(subsitut de graisse), Sodium Chloride(super base , supsitut de soude)=savon),(Cocamidopropyl Betaine, Acrylates Copolymer, Citric Acid, Isopropyl Palmitate, Parfum, Sodium Benzoate, Sodium Lauryl Sulfate, Styrene/Acrylates Copolymer,Alpha-Isomethyl Ionone, Benzyl Alcohol, Benzyl Salicylate, Butylphenyl Methylpropional,=conservation +texture) (Citronellol, Coumarin, Eugenol, Geraniol, Hexyl Cinnamal, Limonene, Linalool = terpene aromatique pour parfumer ) : que du bon(pas vraiment) !

          l’ eau , cree une emulsion c’ est deja une tromperie , si ca depasse les 10%

          Vous voulez faire du savon ? des ester graisseux , et une base forte , on tamponne bien par lavage , mais jamais on ne fait une emusion sur un savon de qualitée .

          Sur un bon savon les terpene sont melanger a l’ huile , jamais apres a une pate industrielle savoneuse/emulsioner a l’ eau dopé au ion facon lave vaiselle .


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 29 octobre 20:03

          Dans les douches communes je me méfie du savon de Marcel ...ne pas le ramasser.


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 29 octobre 20:26

            Les clients des maisons citées dans l’article sont fidèles à leurs fournisseurs parce qu’ils les savent honnêtes ?


            • alexis42 alexis42 29 octobre 21:12

              @Séraphin Lampion
              Une petite panne d’1 heure ?
              Dans 90% des articles, vous êtes le premier à commenter, ce qui laisse penser que vous êtes en permanence à l’affut de nouvelles publications.


            • @alexis42
               Peut -être que Sérapharin était à la messe pour l’avé Maria... avec sa savon.net
                smiley


            • phan 29 octobre 20:50
              Je nettoie mon lit au savon ...

              • phan 30 octobre 08:11
                Tard le soir, deux prêtres prennent une douche. Ils se déshabillent et entrent dans la douche. Ils réalisent alors qu’il n’y a pas de savon. 
                Le prêtre Marcel dit qu’il a du savon de Marseille dans sa chambre et s’y rend sans prendre la peine de se rhabiller. Il prend deux morceaux de savon, un dans chaque main et s’en retourne vers la douche Il est à mi-chemin... 
                Lorsque trois nonnes arrivent dans sa direction. Il n’a aucune place où se cacher. Il se plaque alors contre le mur comme une statue. Les nonnes s’arrêtent et sont stupéfaites de voir une statue qui paraît si vivante. La première nonne tend la main et touche son pénis. Surpris, il laisse tomber un morceau de savon. « Oh ! Regardez, c’est un distributeur de savon La deuxième nonne veut aussi essayer et y tire également et il laisse tomber son deuxième morceau de savon. La troisième nonne n’est pas la moins curieuse et tire deux, trois fois le pénis sans résultat . Elle continue son effort et soudain s’écrie « Oh Bonne Mère, il donne également de la lotion, c‘est tarpin dégaine ! ».

              • San Jose 30 octobre 20:31

                @phan
                .
                C’est plus que faible, hein ? J’ai fait l’effort de moinsser. 


              • phan 30 octobre 22:25

                @San Jose

                Oh, peuchère Sarcastelle, vous tirez ou vous pointez ? 

              •  Adibou Adibou 29 octobre 21:21

                Un sujet glissant s’il en est... Nous le savons tous, risque de dérapage dans les commentaires.

                Le risque dans la douche : laisser tomber le cube de 600g de chez Marius Fabre sur les orteils. smiley

                Mais il est des savants de Marseille qui ne jurent que par lui : pour le corps, le linge ou assommer son voisin, très pratique en voyage.


                • rosemar rosemar 29 octobre 23:15

                  @Adibou

                  600 grammes... oui, un pavé, mais il existe aussi des petits formats...


                • Waspasien 29 octobre 22:57

                  Ah, le savon de Marseille !

                  Debout dans l’évier, sous l’eau froide même en plein hiver, ma mère me savonnait des pieds à la tête ; ça piquait les yeux.

                  Quand j’avais mal au ventre, elle découpait un angle du bloc de savon et faisait une guille...

                  Y’a que les Lyonnais qui savent ça...

                  « Quand t’es bouché de la bonde, pour faire aller, tu peux y mettre une guille de savon ».

                  (Avec l’accent)



                  • rosemar rosemar 29 octobre 23:17

                    @Waspasien

                    Je ne suis pas Lyonnaise, et je ne connaissais pas cet usage...


                  • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 29 octobre 23:23

                    @rosemar

                    c’ est ca ou la quenelle au choix ...

                    guille -quille , exquille , ou shard , echarde ...

                    une vrai relique linguistique g=q sh=ch , presque un article entier a faire sur les derive des bateau mal amaré a la tour de babel ....


                  • Aimable 29 octobre 23:54

                    @rosemar
                    L’après , de ce traitement doit être a l’origine de l’expression buller .
                    Par contre après avoir commis cet article personne ne vous a passé un savon .



                  • Abou Antoun Abou Antoun 30 octobre 15:10

                    @Waspasien
                    La pratique s’étend au moins aux deux départements de Loire et Saône et Loire.
                    Le truc n’est qu’un lubrifiant.
                    Le savon demi-sec peut également être utilisé pour enrober les vis à bois avant de les enfoncer, c’est le même principe, ça glisse.
                    Les Français, de tout l’hexagone, devraient se mettre au truc, très économique avant de se faire mettre profond, à sec, par la classe politique.


                  • njama njama 30 octobre 10:25

                    Le vrai savon de Marseille est fait avec de l’huile d’olive dans sa préparation originelle mais actuellement depuis ces dernières décennies on en trouve faits à base d’huile de palme.

                    Pareil pour le savon d’Alep, vérifier la composition avant d’acheter, et qu’il est estampillé par un maître savonnier, ce qui n’est pas toujours évident sur les marchés provençaux qui diffusent beaucoup de contrefaçons.

                    L’huile de palme rend la peau sèche. Le vrai savon d’Alep a des vertus dermatologiques contre l’acné, l’eczéma, crevasses, démangeaisons,... en plus d’être à 100% biodégradable.

                    Ce qui fait la qualité, et le prix, d’un savon d’Alep c’est le pourcentage d’huile de baies de lauriers, lequel peut atteindre 20 % ou plus pour les savons les plus fins.


                    • Waspasien 30 octobre 10:53

                      @njama
                      C’est vrai et le savon d’Alep a une odeur très agréable. Par contre, je trouve qu’il mousse peu.

                      Je me méfie quand-même de ces produits légèrement bactéricides ; les dermato en sont revenus car du fait de leur faible activité, ils ne réduisent que les bactéries fragiles et sans danger mais laissent la place à celles, bien plus résistantes, qui profitent de l’espace gagné pour proliférer.

                      Ce sont les « bien portants » qui généralement utilisent ces savons et donc leurs défenses naturelles fortes pallient à ce léger dérèglement.
                      Les « malades » eux, utilisent des pommades issues des labo pour soigner leur maladie.

                      Un signe : en chirurgie, autrefois on demandait aux patients de se laver à la bétadine ; à présent, on leur demande de se laver avec un simple savon liquide surgras.


                    • njama njama 30 octobre 12:30

                      @Waspasien
                      Les savons, de Marseille, de Alep ou d’ailleurs n’ont jamais prétendu être bactéricides. Ce qui est bactéricide c’est d’avoir une plaie propre, eau + savon conviennent très bien pour cela.
                      La bétadine comme d’autres désinfectants tuent sans distinction les cellules saines comme celles endommagées par une blessure. Sauf plaie profonde il vaut mieux utiliser une solution de chlorure de magnésium à 20g/l qui stimule fortement l’activité des leucocytes pour nettoyer une plaie sans altérer les cellules saines.


                    • Waspasien 30 octobre 13:15

                      @njama

                      Ah bon ?
                      Ici et sur beaucoup d’autres sites on loue les propriétés désinfectantes de ce savon...
                      https://www.marius-fabre.com/fr/19-savon-d-alep
                      https://fr.wikipedia.org/wiki/Savon_d%27Alep
                      http://www.savon-alep-guide.com/savon-alep-bienfaits


                    • foufouille foufouille 30 octobre 13:29

                      @njama

                      La bétadine est bien plus efficace que du savon et ton perlinpimpim qui est un sel.


                    • Abou Antoun Abou Antoun 30 octobre 15:05

                      @njama
                      Connaisseur et utilisateur du savon d’Alep Je confirme .
                      Pour en savoir un peu plus.


                    • njama njama 30 octobre 15:40

                      @foufouille
                      Une plaie ne signifie pas infection, ou qu’il y aura infection, c’est pour cela que c’est débile de l’asperger systématiquement d’un antiseptique qui va altérer le terrain biologique, les cellules saines comme celles blessés, sauf bien sûr s’il y aurait présomption d’une possible infection ce qui n’est pas le cas dans au moins 90 % des blessures, en général des petits bobos, des petites coupures superficielles. Faut voir avec le contexte...


                    • foufouille foufouille 30 octobre 16:22

                      @njama

                      certainement mais en 1600 sinon c’est mieux de supprimer tout microbe et bactérie ce qui évite les infections totalement surtout sur une plaie profonde.


                    • San Jose 30 octobre 20:33

                      @foufouille
                      .
                      Non, quand on ne se vaccine pas il faut s’entraîner à résister aux infections. 


                    • Massaliote 30 octobre 12:03

                      Un cube de savon de Marseille glissé dans un vieux bas, placé à hauteur des jambes dans le lit protège des crampes nocturnes. Remède de grand mère qui, d’après plusieurs personnes qui l’ont expérimenté, est efficace.


                      • Massaliote 30 octobre 12:05

                        @Massaliote
                        A placer aussi dans les armoires pour éloigner les mites.


                      • rosemar rosemar 30 octobre 12:10

                        @Massaliote

                        Et, en plus, un produit aux multiples usages !


                      • Djam Djam 30 octobre 13:21

                        @Rosemar

                        Merci pour ces quelques informations de consommation avertie...

                        J’ajouterai à vos informations, celle-ci : « Beaucoup de sociétés se disent savonnerie ou revendiquent la notion de Maître Savonnier. Ce ne sont en fait que des « conditionneurs » de savon. La base savon provient essentiellement d’Asie du Sud-Est et le travail consiste uniquement à colorer, parfumer et mouler cette base savon fabriquée selon un procédé moderne qui peut bénéficier de l’appellation Marseille selon le code de l’AFISE. »

                        ...extraite de wikipédia, donc... avec toutes les précautions à apporter aux « infos » de cette pseudo encyclopédie virtuelle où tout le monde ramène sa petite fraise !

                        j’ajouterai aussi, que si l’authentique savon de Marseille est effectivement le plus adapté pour nos petites toilettes, je vous suggère d’essayer d’arrêter l’utilisation de savon, sous toutes les formes proposées...

                        Les travaux qui font suer, qui tachent, qui graissent, qui cradouillent ne concernent plus que le bâtiments et tous les métiers physiques. Les petits bureaucrates, tous transformés en dactylos sur clavier virtuel n’ont pas besoin de savon ! De l’eau chaude et un gant à la japonaise suffisent à vous laver et à vous assurer une peau vraiment douce !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès