• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quels sont les 35 parlementaires qui n’ont rien foutu en 2019 ? (...)

Quels sont les 35 parlementaires qui n’ont rien foutu en 2019 ? (3/3)

JPEG

En 2019, tous les parlementaires ne se sont pas montrés aussi zélés que nos 55 députés et nos 40 sénateurs des classements précédents.

 

Classement Général : « les 35 parlementaires métropolitains qui travaillent le moins ». 14 députés et 21 sénateurs obtiennent moins de 10 des 60 points disponibles sur ce classement.

 

« Les 14 députés qui travaillent le moins »

 

527ème Sophie Errante, députée LREM de Loire-Atlantique, dernière de notre classement des députés, n’a cumulé que 5 des 60 points disponibles.

526ème Franck Marlin, député Les Républicains de l’Essonne, obtient la note moyenne de 6,5/60.

525ème Aurélien Taché, député LREM du Val d’Oise, obtient la note moyenne de 6,7/60.

 

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 7 et 9/60 :

524ème Pascale Fontenel-Personne, députée LREM de la Sarthe

523ème Bernard Reynès, député Les Républicains des Bouches-du-Rhône

522ème Jean-Charles Taugourdeau, député Les Républicains du Maine-et-Loire

521ème Thierry Solère, député LREM des Hauts-de-Seine

520ème Bruno Bonnell, député LREM du Rhône

519ème François André, député LREM d’Ille-et-Vilaine

518ème Philippe Folliot, député UDRL du Tarn

 

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 9 et 10/60 :

517ème Pierre Person, député LREM de Paris

516ème Antoine Savignat, député Les Républicains du Val-d’Oise

515ème Christophe Di Pompeo, député LREM du Nord

514ème Alain Tourret, député LREM du Calvados

 

« Les 21 sénateurs qui travaillent le moins »

 

310ème Colette Giudicelli, sénatrice Les Républicains des Alpes-Maritimes, dernière de notre classement des sénateurs, a cumulé moins de 1 des 60 points disponibles.

309ème Alain Bertrand, sénateur LREM de Lozère, obtient moins de 2 points sur les 60 disponibles.

308ème Olivier Léonhardt, sénateur non rattaché de l’Essonne, obtient la note moyenne de 5,5/60.

 

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 6 et 7/60 :

307ème Frédérique Gerbaud, sénatrice Les Républicains de l’Indre

306ème Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône

305ème Joseph Castelli, sénateur UDRL de Haute-Corse

304ème Christine Herzog, sénatrice Debout la France de Moselle

 

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 7 et 9/60 :

303ème Philippe Nachbar, sénateur Les Républicains de Meurthe-et-Moselle

302ème Edouard Courtial, sénateur Les Républicains de l’Oise

301ème Xavier Iacovelli, sénateur Parti Socialiste des Hauts-de-Seine

300ème Jean-Jacques Panunzi, sénateur Les Républicains de Corse-du-Sud

299ème Alain Cazabonne, sénateur MoDem de Gironde

298ème Daniel Dubois, sénateur UDRL de la Somme

297ème Alain Joyandet, sénateur Les Républicains de Haute-Saône

296ème Frédérique Espagnac, sénatrice Parti Socialiste des Pyrénées-Atlantiques

295ème Samia Ghali, sénatrice Parti Socialiste des Bouches-du-Rhône

 

Le groupe suivant obtient une note comprise entre 9 et 10/60 :

294ème Claudine Kauffmann, sénatrice Debout la France du Var

293ème Bruno Gilles, sénateur Les Républicains des Bouches-du-Rhône

292ème Yannick Borel, sénateur Parti Socialiste des Côtes-d’Armor

291ème Christine Lanfranchi Dorgal, sénatrice Les Républicains du Var

290ème Denise Saint-Pé, sénatrice MoDem des Pyrénées-Atlantiques

 

Classement Assiduité : « les 11 parlementaires métropolitains qu’on ne voit jamais ». 2 députés et 9 sénateurs obtiennent moins de 5 des 20 points disponibles sur ce classement*. La première des exigences qu’un électeur est en droit d’attendre de son représentant national, c’est qu’il soit présent dans les institutions où il est censé le représenter.

 

Les deux députés « qu’on ne voit jamais » dans l’hémicycle

 

527ème Franck Marlin, député Les Républicains de l’Essonne,

526ème Sophie Errante, députée LREM de Loire-Atlantique

 

Les neuf sénateurs « qu’on ne voit jamais » dans l’hémicycle

 

310ème Colette Giudicelli, sénatrice Les Républicains des Alpes-Maritimes, semble ne pas connaître l’adresse du Palais du Luxembourg puisqu’elle n’a (d’après nos infos) jamais été enregistrée présente dans l’hémicycle ou en commission.

309ème Alain Bertrand, sénateur LREM de Lozère, ne fait guère mieux avec 1 semaine de présence au Sénat et 1 participation en commission.

 

Le groupe suivant n’a été présent qu’entre 12 et 15 semaines et 8 à 20 fois en commission :

308ème Olivier Léonhardt, sénateur non rattaché de l’Essonne,

307ème Christine Herzog, sénatrice Debout la France de Moselle

306ème Edouard Courtial, sénateur Les Républicains de l’Oise

305ème Joseph Castelli, sénateur UDRL de Haute-Corse

304ème Frédérique Gerbaud, sénatrice Les Républicains de l’Indre

303ème Stéphane Ravier, sénateur Rassemblement national des Bouches-du-Rhône

302ème Jean-Jacques Panunzi, sénateur Les Républicains de Corse-du-Sud

 

*Se reporter à l’avertissement ci-dessous.

 

Le classement concerne l’ensemble des 527 députés et des 310 sénateurs métropolitains (Corse incluse) en fonction sur les 12 mois de l’année 2019 (sessions ordinaires et extraordinaires).

 

3 notes ont été attribuées.

 

Une note d’assiduité sur 20 points :

  • Semaines d'activité sur 10 points : Nombre de semaines où le sénateur a été relevé présent en commission, a pris la parole (même brièvement) dans l'hémicycle ou a participé physiquement à un scrutin public
  • Présences en Commission sur 10 points : Nombre de réunions de commission où le sénateur a été relevé présent

 

Une note de participation sur 20 points :

  • Interventions en Commission sur 10 points : Nombre d'interventions prononcées par le sénateur dans les commissions
  • Interventions longues en Hémicycle sur 10 points : Nombre d'interventions de plus de 20 mots prononcées par le sénateur en hémicycle

 

Une note d’activité sur 20 points :

  • Amendements adoptés sur 4 points : Nombre d'amendements signés par le sénateur qui ont été adoptés en séance
  • Rapports écrits sur 4 points : Nombre de rapports ou avis dont le sénateur est l'auteur
  • Propositions de loi écrites sur 4 points : Nombre de propositions de loi ou de résolution dont le sénateur est l'auteur
  • Propositions de loi signées sur 4 points : Nombre de propositions de loi ou de résolution dont le sénateur est cosignataire
  • Questions écrites sur 4 points : Nombre de questions écrites soumises par le sénateur au gouvernement

 

AVERTISSEMENT CONCERNANT CE CLASSEMENT

 

Classement des parlementaires sur l’année 2019 entrés en fonction au plus tard le 2 janvier 2019 arrêté au 20 décembre 2019 à 23h59.

Toutes les données relatives à l'activité parlementaire présentées sur ce site sont issues des sites, de l’Assemblée Nationale, du Sénat et du Journal Officiel. Il s'agit donc d'informations intégralement publiques (article L.122-5 du code de la propriété intellectuelle). Ces informations sont mises-à-jour toutes les 8 heures à partir des sites officiels. Les données des dernières semaines sont donc amenées à évoluer régulièrement et ne sauraient refléter la présence en temps réel des sénateurs à l'Assemblée.

Nous établissons ce classement à partir du retraitement des informations disponibles sur les sites nosdeputes.fr et nossenateurs.fr. Nous remercions à l’occasions le travail de RegardsCitoyens.org.

Si les présences en commission sont enregistrées et diffusées publiquement à tous, les présences en hémicycle ne le sont pas. Pour détecter la présence d'un parlementaire en séance d'hémicycle, les sites nosdeputes.fr et nossenateurs.fr détectent la participation orale au sein des comptes-rendus de séance diffusés. Il est cependant rare que tous les parlementaires présents parlent lors d'une séance et ne peuvent donc pas être comptabiliser de manière exhaustive les présences des députés et des sénateurs en hémicycle.

Comme le définit la Constitution, les députés et les sénateurs ne sont pas élus selon le principe du mandat impératif et sont donc un élu de la Nation avant d'être celui de sa circonscription. C'est pourquoi nous nous intéressons exclusivement au travail législatif et de contrôle du gouvernement propres à la fonction parlementaire. Nous conseillons aux visiteurs de ce classement s'intéressant à l'activité en circonscription de leurs élus de consulter les sites/blogs des parlementaires qui peuvent être une bonne source d'information.

Tout classement porte en lui une part d’arbitraire et d’injustice. Notamment, il ne rend pas compte de la complexité ou de la qualité du travail fourni. Par ailleurs, au cours d'une législature, certains parlementaires ne peuvent parfois plus siéger pour diverses raisons (nomination au gouvernement, mission gouvernementale prolongée, ...). Ils sont alors remplacés par leurs suppléants, puis reprennent parfois leur siège plus tard au cours de la législature. Il y a également des parlementaires malades ou ayant des responsabilités extra-parlementaires qui peuvent expliquer une activité plus réduite à l’Assemblée nationale ou au Sénat. Ces responsabilités sont indiquées sur la page dédiée à chacun d’eux. Nous invitons donc les visiteurs à consulter toutes ces pages avant de faire des jugements hâtifs uniquement fondés sur ce classement.

Nous sommes conscients que les réunions de groupe, ainsi que les participations à divers travaux préparatoires ou une présence dans les bureaux de l'Assemblée ne sont pas visibles via ces sources d'informations, mais il est impossible de les prendre en compte sans source exhaustive. De même, nous ne pouvons prendre en compte la présence en hémicycle à partir des informations relatives aux votes car les informations publiées sont malheureusement incomplètes (pas de mention des délégations de vote, ni de tous les votants pour les scrutins publics).

Faute de compte-rendu public ou exploitable, les réunions des groupes politiques et de nombreuses délégations ou missions parlementaires internationales restent en revanche difficiles à prendre en compte. Bien qu'elles représentent une charge de travail importante limitant naturellement la participation aux travaux de l’assemblée, les missions confiées individuellement à quelques parlementaires par le gouvernement ou l'Elysée ne sont malheureusement pas documentées et ne peuvent donc être prises en compte en l'état.

Ce classement ne doit être appréhendé que comme une introduction à l'activité des députés et des sénateurs.

 

MéchantRéac.fr (infrastructure technique et les quelques supports de communication) a été entièrement financé par son fondateur. MéchantRéac.fr est un site d’opinion. Nous vous invitons à consulter les rubriques « Qui suis-je ?  » et « Qu’est-ce qu’un méchant réac ? ». Les mentions légales peuvent être utilement consultées.

 

Tout parlementaire cité dans ce classement dispose d’une tribune libre d’expression qui sera diffusée sur le blog du site Méchant Réac ! ®. Vous pouvez adresser votre tribune à laurent.paul.sailly@gmail.fr ou laurent@mechantreac.fr.

 

REPRODUCTION AUTORISEE SOUS RESERVE DE MENTIONNER : « Classement réalisé par le site Méchant Réac ! ® pour le blog www.mechantreac.blogspot.fr – Décembre 2019 »


Moyenne des avis sur cet article :  1.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 28 décembre 2019 12:03

    Le mieux serait de réduire le nombre d’élus. Propositions de l’ UPR dans son programme :

    .

    -"Une réduction drastique du «  millefeuille  » administratif par la suppression de 4 209 postes d’élus.


    -Réduction du nombre de députés de 577 à 500, soit 1 pour 130 000 habitants comme en Allemagne, ce qui équivaut à la suppression de 77 postes de députés (et des attachés parlementaires qui vont avec).


    -Suppression des 74 députés européens. Par la sortie de la France de l’Union européenne.


    -Réduction du nombre de sénateurs de 348 à 101, soit 1 par département (à comparer à 100 sénateurs aux États-Unis pour 325 millions d’habitants et 69 en Allemagne pour 83 millions d’habitants), ce qui équivaut à la suppression de 247 postes de sénateurs (et des attachés parlementaires qui vont avec).


    -Retour aux 22 régions de France métropolitaine d’avant la réforme Hollande et leur réduction au rang d’établissements publics régionaux comme avant la réforme Defferre de 1982, soit la suppression des 1 757 postes de conseillers régionaux.


    -Division par 2 du nombre de conseillers départementaux, soit la suppression de 2054 postes de conseillers départementaux.


    -Maintien des 35 885 maires et l’arrêt des regroupements forcés de communes"

    • lahalle 28 décembre 2019 14:54

      @Fifi Brind_acier
      Réduction du nombre de députés..... Et si on faisait l’inverse, et qu’on multipliait leur nombre par deux...
      Les raisons évoquées pour expliquer les nombreuses absences en séance étant le travail local et en commission, il suffirait lors des élections de voter pour un binôme homme-femme... Ce qui solutionnerait en premier, le problème de la parité. Ce binôme aurait pour but la présence obligatoire d’un des membres en séance, tandis que l’autre membre assurerait la présence locale ou en commission...
      Oui me direz vous.. Mais et le budget...
      Alors, il ne faut rien changer au budget consacré et rémunérer le binôme au même niveau que l’unique député aujourd’hui... Ce qui, à mon avis résoudrait un autre problème... Le niveau social des députés qui, leurs émoluments étant divisés par deux se trouveraient bien plus proches de la réalité sociale française...


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 28 décembre 2019 16:15

      @Fifi Brind_acier

      « Réduction du nombre de députés de 577 à 500, »

       

      Je propose une diminution drastique des Parlementaires, pas seulement parce qu’ils sont trop nombreux mais pour les punir d’avoir voté de très mauvaises lois comme la loi Veil, l’auto-amnistie, la constitution de l’UE refusée par le peuple, le mariage des homos, de nombreuses lois qui violent la constitution, etc… :

      Aux USA, 435 députés et 100 sénateurs pour 310 millions d’habitants.

      En France 65 millions d’habitants avec le taux de 65/310 = 0,21, on pourrait avoir 91 députés et 21 sénateurs. On a 577 députés, 348 sénateurs, 79 députés européens actuellement soit 1004 parlementaires (environ).

       

      Prière de prévoir de leur faire passer un examen comme au permis de conduire sur l’histoire de France, sur la Constitution, sur les droits de l’homme de 1789, sur le préambule de la Constitution de 1946, sur La Marseillaise, sur les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

       

      De toute façon, actuellement, plus de la moitié des Français en âge de voter n’est pas représentée comme les non inscrits et les abstentionnistes. En royauté, ils le sont puisque le roi doit se soumettre aux lois fondamentales du royaume.


    • Eric F Eric F 28 décembre 2019 21:28

      @lahalle
      il y a déjà un suppléant par député, donc les constituer en binôme dont il faudrait qu’au moins 1 assiste à chaque séance ne révolutionnerait pas le scrutin. Ceci étant, on peut diminuer le nombre de sièges, à budget égal, pour rémunérer les deux un peu mieux qu’une demi-indemnité (la démagogie a ses limites). Faire des binômes homme-femme relève davantage du gadget que d’autre chose, mais c’est en vogue, soyons moderne. Un gros/un maigre aussi peut convenir, si on veut la parité pondérale smiley


    • Eric F Eric F 28 décembre 2019 21:40

      @Fifi Brind_acier
      Revenir aux 22 régions me parait en effet un bon plan, elles avaient une taille, une cohérence et une « proximité » adéquates, mais en fusionnant l’étage département avec l’étage région, ça fera ainsi un étage de moins dans le millefeuille administratif. Car il ne faut pas se faire d’illusion, la taille n’y est pour rien, c’est le nombre d’étages qui fait la couteuse redondance de postes (pas seulement élus, mais surtout ronds de cuir). Les « grandes régions » bricolées et de taille hétérogène sont une « fausse bonne idée ».
      Le département était la bonne taille à l’époque de la Révolution (préfecture à une journée de cheval), la petite région correspond désormais à ce critère (aller/retour et démarche à la préfecture en une journée) et avec une meilleure « taille critique » pour de grands projets.


    • Et hop ! Et hop ! 30 décembre 2019 10:33

      @Fifi Brind_acier : «  Réduction du nombre de députés de 577 à 500, soit 1 pour 130 000 habitants »

      Réduction à 100 députés, un par département, c’est largement suffisant.

      Avec obligation de voter en personne, et augmentation de leurs moyens (logement de fonction à Paris, secrétariat).

      Les députés représentent les départements avec leur particularité (rural, montagne, littoral, urbanisén industriel, frontalier, etc..), pas les individus qui y habitent et qui constituent des catégories sociales qui sont les mêmes dans tous les départements (jeunes / vieux / enfants, cadres / employés, ruraux / urbains, handicapés, chômeurs, étudiants, etc..).


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 30 décembre 2019 17:32

      @Fifi Brind_acier

      Un homme et sa femme député LREM, sortent au restaurant pour fêter leur deuxième nouvel an ensemble.
      Alors que le serveur s’approche pour leur remettre les menus, la députée lorgne le contenu des assiettes sur les tables voisines pour trouver l’inspiration.

      Tout à coup, elle donne un petit coup de pied discret à son mari :

      - Chéri, retourne-toi et regarde. Je crois que c’est Victor Hugo à la table à coté…

      L’homme se retourne machinalement et répond d’un air consterné :

      - Chérie, tu sais bien que Victor Hugo est mort depuis longtemps.

      La députée en proie au doute réplique :

      - Tu es sûr ?

      Mais quelques secondes plus tard, elle donne un autre coup de pied à son mari

      - Non, regarde… Il a bougé !


    • agent ananas agent ananas 28 décembre 2019 12:36

      Dommage que l’auteur n’indique pas combien ces parasites coûtent à la collectivité ...

      Si il y a des économies budgétaires à faire c’est certainement parmi ces élus inutiles qui coûtent un pognon de dingue aux contribuables.


      • ETTORE ETTORE 28 décembre 2019 12:36

        A mon avis, la présence ou non de ces députés à leurs bancs doit être lié .........

        au menu de la cantine.

        Je ne vois pas d’autres explications.


        • lloreen 28 décembre 2019 15:26

          Mise en application en France du « Droit des Peuples à disposer d’eux-mêmes » décidé par l’ONU Pétition : https://conseilnational.blogspot.com/... Texte du Procès de Milan : https://www.conseilnational.fr/wp-con...


          • Le421 Le421 28 décembre 2019 18:30

            Entre nous, comme cela a été écrit précédemment, les parlementaires LREM pourraient être parfaitement remplacés par des quilles.

            Et ça coûterait bien moins cher !!


            • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 28 décembre 2019 20:14

              Ces nouvelles m’angoissent : a-t-on retrouvé Sophie ? Et si oui, bon sang, où donc errait-elle ?


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 28 décembre 2019 20:45

                @Un des P’tite Goutte

                Moi c’est Penelope qui m’inquiète. Est-elle obligée aujourd’hui de faire l’entretien des bagnoles de François ?


              • troletbuse troletbuse 28 décembre 2019 21:08

                Dommage que tous les arrivistes LREM n’aient pas la note de 1/60


                • jmdest62 jmdest62 29 décembre 2019 09:58

                  Tout le monde sait que le nombre de députés n’est pas le fond du problème ...mais plutôt leur représentativité.

                  Ca fait des années qu’on parle de proportionnelle , des années qu’on signale que la « répartition sociologique » de L’AN n’est pas en adéquation avec la diversité de notre pays .....il a fallu des années pour que les femmes soient représentées (presque) comme il se doit mais quid des jeunes , des employés/ouvriers etc etc.....

                  Si un martien se contentait d’étudier les députés pour connaitre la France il en déduirait que le français est plutôt d’âge (très) mur et de situation plutôt (très) confortable avec , à la marge , quelques contre-exemples , pour donner le change.

                  De Gaulle a voulu , avec la 5ème république , stabiliser les institutions . Ses successeurs ont fait en sorte de figer l’ensemble.

                  Faire des économies de « bouts de chandelle » en diminuant le nombre de députés ne rendra pas ce système +juste ou + efficace.

                  °

                  Dans un classement il ne peut pas y avoir que des premiers sinon ça n’est plus un classement  smiley

                  Quand on supprime les derniers du classement on ne fait que créer de nouveaux derniers que l’on finira par éliminer etc....et donc à terme ......

                  @+


                  • jmdest62 jmdest62 29 décembre 2019 17:53

                    @kimonovert
                    il y a lieu de décaler l’élection des députés 


                    Un retour en arrière qui , pour le coup , serait un réel progrès !
                    Il y a tant de choses à remettre en ordre qu’il est grand temps pour une constituante et une 6ème république.
                    @+


                  • Et hop ! Et hop ! 30 décembre 2019 10:58

                    @jmdest62

                    Les députés ne représentent pas les catégories sociales mais les départements avec leurs particularités (rural, littoral, montagne, frontalier, industriel, urbain,...).

                    Il n’y a pas besoin d’appartenir à une catégorie sociale pour la représenter, d’être un vieux, un chômeur, un étudiant ou un handicapé pour représenter les vieux, les chômeurs , les étudiantsou les handicapés. L’Assemblée nationale n’est pas un pannel représentatif pour faire des sondages d’opinion.

                    Ceux qui militent pour une VIe République veulent un retour au régime parlementaire de la IIIe République, le gouvernement changeait toutes les semaines, les députés étaient corrompus.

                    Il faut revenir à la Ve République, en imposant la séparation des pouvoirs : pas de fonctionnaires ou anciens fonctionnaires députés, en interdisant le charcutage électoral, en supprimant le système des investitures par les partis, en diminuant à 100 le nombre de députés et de sénateurs, en leur donnant un logement de fonction et un secrétariat à Paris, en interdisant les votes par procuration, en interdisant le lobbying qui est de la corruption, en imposant de supprimer plus de lois et de réformes qu’il n’en sera créés, en interdisant au président de la République d’accaparer la fonction de chef du gouvernement pour s’en tenir à sa fonction, etc. 


                  • Et hop ! Et hop ! 30 décembre 2019 11:07

                    @jmdest62 : «  Faire des économies de « bouts de chandelle » en diminuant le nombre de député »

                    Passer de presque 1 000 députés et sénateurs à 200 c’est pas une économie de bouts de chandelle.

                    C’est surtout un gage d’efficacité, un débat est moins difficile à 100 personnes qu’à 500. Surtout que ces 500 députés n’assistent qu’à 1 débat sur 10, voir moins, et que par conséquent leusrs électeurs ne sont très pas représentés dans la plupart des débats. Il faut imposer aux députés une présence à tous les débats, et interdire les votes par procuration. 

                    Pourquoi pas 1 000 députés pendant qu’on y est.


                  • jmdest62 jmdest62 30 décembre 2019 12:14

                    @Et hop !
                    Vous êtes vraiment marrant ....ou vous ne suivez pas les travaux de l’assemblée (ou les deux !)

                    1. un député ne représente pas un département mais une circonscription. Dans mon département 5 circonscriptions = 5 députés de 4 partis différents
                    2. Les députés travaillent sur des lois applicables au niveau du pays en essayant d’apporter leur expérience de terrain , normalement acquise au sein de leur circonscription .
                    3. Pas besoin d’appartenir à une catégorie sociale pour la représenter : Pour la représenter , sans doute , mais pour défendre ses intérêts ou tout simplement apporter une vision différente de la société là c’est une autre histoire.
                    4. Sous la 3ème les députés étaient corrompus ....ah bon !!! et sous la 5ème ??? La corruption , sous sa forme moderne , le Lobbying , existe et existera toujours et il faudra toujours la combattre.
                    5. Pour terminer : vous accablez ceux qui veulent que l’on réécrive la constitution tout en avançant vos idées pour changer la 5ème ...vous êtes sur la bonne voie.

                    @+


                  • Et hop ! Et hop ! 2 janvier 12:49

                    @jmdest62

                    Si il n’y avait qu’un député par département, le département deviendrait une circonscription, et le député représenterait un département. On parle déjà de député du Cantal ou du Morbihan, pas du député de la circonscription de Murat ou d’Auray.

                    Oui, le lobbying est un anglicisme qui désigne la corruption et la haute-trahison depuis qu’elles sont tolérées au parlememnt européen, puis en France, selon le modèle américain. Toute officine représentant les intérêts d’une puissance étrangère ou d’une multibnationale qui prend l’initiative d’influencer l’opinion d’un député ou un haut-fonctionnaire, en offrant des voyages, des costumes, de l’argent, en l’invitant à des colloques ou ou des réunions, en lui conférant des avantages ou des dons, se rend coupable de corruption. Les puissances étrangères et les entreprises multinationales doivent s’adresser aux gouvernements par la voix officielle du service qui en est chargé, et pas officieusement à des fonctionnaires ou à des députés.

                    La base du projet de VIe République est de remplacer le régime présidentiel pour revenir au régime parlememntaire de la IVe République, considéré comme plus démocratique, en oubliant toutes les tares qui ont obligé De Gaulle à faire une nouvelle constitution.

                    Il y a une dérive des institutions de la Ve République, en particulier la concentration des fonctions de chef de gouvernement par le président de la République, et l’accaparement des fonctions législatives par des hauts fonctionnaires, c’es-à-dire par les représentans du pouvoir exécutif.


                  • lloreen 30 décembre 2019 11:33

                    D’Allemagne, le pays où une constituante est en place depuis le 1er novembre 2014.

                    https://www.verfassunggebende-versammlung.com/

                    Dans sa vidéo Jo Conrad juge les politiciens ainsi que les journalistes il exprime ce que beaucoup pensent. il parle de leurs fautes et de leur trahison envers le peuple.


                    • lloreen 30 décembre 2019 11:35

                      Le cadeau de la France à tous les peuples du monde.

                      Procès des dirigeants français à Milan du 16 au 20 décembre.

                      https://www.youtube.com/watch?v=5yVSGj0UEA8

                      La France dispose d’un conseil national de transition depuis le 18 juin 2015, qui un outil juridique reconnu par le droit international afin de permettre aux peuples opprimés de retrouver leur souveraineté, créé par un collectif de français et proclamé à l’ONU.

                      Ce conseil national de transition a élaboré un programme et créé une cour suprême.

                      https://www.conseilnational.fr/

                      https://www.conseilnational.fr/transition-programme/

                      https://www.mesopinions.com/petition/justice/approuver-mandats-arret-delivres-cour-supreme/52273

                      Impact du Procès de Milan sur la France et le monde

                      https://www.youtube.com/watch?v=x1wfAy9rncg


                      • sophie 30 décembre 2019 11:45

                        N’oubliez pas les préfets de réserve, les diplomates et et et les « experts »

                        bref passons à 1 député par région (idemn sénateurs) 0 préfet de réserve et plus de « diplomates » ; la tu vas gagner de la thune ( arf j’oublie la pépinière de generaux et officiers .... et gouverneur


                        • Ecureuil66 30 décembre 2019 15:32

                          Merci à l’auteur pour cette étude fastidieuse ....je sais que tout est dans le journal officiel (le fameux JO) mais dieu qu’il est pénible à lire....et pourtant il faut bien qu’on contrôle un peu nos élus et surtout qu’ils sachent qu’ils sont contrôlés ! ensuite à l’électeur de tirer ses conclusions.

                          .Dans le même ordre d’idée il est toujours très intéressant de savoir qui est à l’origine d’une loi on a ainsi parfois des surprises ! Là aussi il faut se plonger dans le JO , même chose pour savoir ce qu’a voté votre élu sur telle ou telle proposition de loi .... ah ceux qui s’abstiennent cherchent à garder tous leurs électeurs mais ne prennent aucun risque et ne font guère avancer le schmilblick....à dégager donc !

                          Au moins ce long article nous montre que si on veut on peut savoir ce que font nos élus et leur demander des comptes ou tout simplement voter pour quelqu’un d’autre à la prochaine élection...


                          • lloreen 30 décembre 2019 17:03

                            Le procès de Milan.

                            https://www.youtube.com/watch?v=0BYcQyorInQ

                            Justice et souveraineté pour les peuples du monde entier.

                            https://www.youtube.com/watch?v=NT9rmYneCvM

                            Impact du Procès de Milan : https://www.youtube.com/watch?v=x1wfA... Pétition pour la souveraineté : https://conseilnational.blogspot.com/...

                            L’heure est à la libération des peuples de l’oppression.

                            D’Allemagne, le pays où une constituante est en place depuis le 1er novembre 2014.

                            https://www.verfassunggebende-versammlung.com/

                            Dans sa vidéo Jo Conrad juge les politiciens ainsi que les journalistes il exprime ce que beaucoup pensent. il parle de leurs fautes et de leur trahison envers le peuple.


                            • lloreen 30 décembre 2019 17:04

                              CNT:Faites vos valises.

                              https://www.youtube.com/watch?v=qMarvryxAdg

                              Tous les peuples du monde sont d’accord ! Il fallait seulement que l’un d’entre eux trouve la formule qui convienne à tous. La France l’a fait lors du Procès de Milan : https://www.youtube.com/watch?v=x1wfA...

                              Et n’attend plus que votre accord : https://conseilnational.blogspot.com/...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès