• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui de la poule ou de l’œuf ? (suite et fin)

Qui de la poule ou de l’œuf ? (suite et fin)

Nous avons eu une réponse à cette question existentielle dans mon dernier article, celui du 7 août, grâce à une personne tout droit venue de l’Amérique profonde, en fait : de l’out back du Texas.

La sincérité de cette personne était entière, parfois stupéfiante, car pour elle, il n’y a aucun doute sur le fait que tous les animaux, et notamment les ovipares, sont apparus sur la Terre tels quels avant de pondre leur premier œuf !

Pour cela, cette personne s’appuie sur la foi, totalement aveugle, qu’elle a dans les prêches exaltants de son église évangélique. Cette église s’appuie, elle-même, sur la décision prise, en 2008, par l’EFCA (Evangelical Free Church of America), association de quelque 1 400 églises évangéliques des États-Unis.

L’EFCA revendique notamment que : la Bible, inspirée verbalement par Dieu, est sans erreur dans les écrits originaux (As the verbally inspired Word of God, the Bible is without error in the original writings).

Avant de vous donner, dans cet article, la réponse de la science à la question de l’œuf ou de la poule, notons que l’affirmation de l’EFCA, gratuite et audacieuse, pose cependant de nombreuses questions :

De quelle Bible parle cette association ? De la Bible chrétienne, dite Holy Bible en américain ou de la Bible hébraïque, c’est-à-dire de la Bible juive ?

La différence n’est pas mince, car comme vous le savez, la Bible chrétienne est composée de l’Ancien testament, qui représente quelque 70 % de toutes ses pages et du Nouveau testament pour les 30 % restant. Or, l’Ancien testament, c’est la Bible hébraïque, la Bible des juifs  ! Bible que les chrétiens ont subrepticement « rebaptisée  » Ancien testament !

Pourquoi les chrétiens ont-ils pris possession de la Bible hébraïque et y ont collé le Nouveau testament ?

Cela paraît assez simple ! Sans la Bible des juifs, le Nouveau testament n’existerait pas et donc Jésus Christ n’existerait pas non plus. Pas non plus la chrétienté et ses centaines d’églises différentes, aux interprétations elles aussi différentes !

Quel lien l’Église catholique apostolique et romaine a-t-elle trouvé dans la Bible hébraïque pour asseoir l’existence de son Nouveau testament ?

Dans la Bible juive, le verset 7-14 d’Isaïe prédit la naissance d’un enfant, un garçon, nommé Emmanuel, sorti tout droit des parties basses d’une jeune fille (le mot vierge ne lui est pas attribué dans la Bible juive), par la volonté du Seigneur.

Dans le Nouveau testament (Matthieu 1:23), l’Église catholique apostolique et romaine annonce que le nom d’Emmanuel est celui donné au nouveau-né d’une vierge nommée Marie. Puis, subrepticement, dans Matthieu 1:25, l’époux de cette Marie, un dénommé Joseph, charpentier de son état, décide de l’appeler non pas Emmanuel comme la Bible hébraïque le mentionne, mais : Jésus ! Ensuite, par l’opération divine et incroyable du Saint-Esprit (Mathieu 1:18), Jésus devient subitement Jésus-Christ ! Le fils, non pas de Joseph comme chacun aurait pu le penser, mais d’un Dieu, le Dieu d’Abraham, celui de la Bible des juifs. Ce Dieu, celui d’Abraham, devient alors et tout naturellement par filiation avec Jésus, l’un des trois dieux des chrétiens : la très fameuse Trinité (en fait, c’est un concept emprunté à l’hindouisme, vieux de 3 500 ans).

Cela peut paraît brouillon, incohérent, absurde, non chronologique (1:18 avant 1:25), mais c’est la réalité des textes des évangiles chrétiens.

Insensé, irrationnel oui, bien sûr ! mais bigrement astucieux ! La Bible juive finit, en queue de poisson, par l’attente d’un Messie : l’enfant Emmanuel. L’Église catholique apostolique et romaine confectionne astucieusement 4 textes, tous un peu biscornus, où elle fait naître un enfant. Enfant qu’elle nomme d’abord Emmanuel (pour faire le lien indispensable avec la Bible hébraïque), puis Jésus, et enfin : Jésus Christ ! L’affaire est très intelligemment jouée et sera ainsi ficelée pour de nombreux siècles. Le Nouveau testament est donc bien, comme l’affirme l’Église catholique, la suite logique et miraculeuse de l’Ancien testament, c’est-à-dire de la Bible des juifs, dite Bible hébraïque.

En ayant adjoint le Nouveau testament à la Bible hébraïque, l’Église catholique apostolique et romaine a formé un ensemble biblique que la chrétienté nomme couramment : la Bible ! Très astucieux, à nouveau !

Mais, en reconnaissant que cette Bible est « without error », la chrétienté valide donc aussi le calendrier hébraïque. Calendrier dans lequel la Création divine date de 5 777 ans ; affirme que la Terre est au centre de l’Univers ; que cette Terre a été recouverte d'une couche d'eau de 9 km de haut suite au Déluge ; que grâce à ce déluge Dieu a pu facilement éliminer toute la population mondiale, sauf les 8 individus du clan de Noé ; etc., etc.

Pourquoi les églises chrétiennes ne célèbrent-elles pas Roch Hachana, le Nouvel An juif, ayant validé l'absence d'erreur dans la Bible et donc aussi dans le calendrier juif que leur Bible porte ?

Jour du Nouvel An juif (le 1er Tichri. Ce sera le 21/09/2017 du calendrier grégorien, calendrier de Jules César modifié, astucieusement aussi, il y a seulement 435 ans !) où le Monde a été créé par le Dieu d’Abraham. Le Dieu des juifs comme des chrétiens, et aussi des mahométans ! Pourtant, très paradoxalement, les églises chrétiennes préfèrent célébrer le 25 décembre, comme jour de la nativité d’un autre Dieu, le dénommé Emmanuel-Jésus-Jésus-Christ. Savent-elles ces églises qui ont réponse à tout, que leur 25 décembre est une fête païenne ? Le 25 décembre est le jour retenu par l’empereur romain Aurélien pour fêter le Dieu Soleil (Sol Invictus) !

Pourquoi l’EFCA précise-t-elle : « sans erreur dans les écrits originaux » ? Veut-elle dire qu’il existe des Bibles non constituées d’écrits originaux ? Celle des catholiques, par exemple ?

L’EFCA ne doit pas et ne peut pas mentir, car son Dieu lui a dit : « Tu ne mentiras point ! » Donc, il faut obligatoirement supposer que la Bible qu’elle publie, elle, est constituée des écrits originaux, tant ceux de la Bible hébraïque, que ceux de ses 4 évangiles ! Sinon, cela n’est pas cohérent.

J’ai en ma possession la « Holy Bible » des évangéliques, ainsi que la Sainte Bible des chrétiens de France. J’ai aussi la Torah (les 5 premiers livres de la Bible hébraïque, que les chrétiens nomment Pentateuque) en français.

J’affirme que le Pentateuque, qui relate, jour après jour, la Création divine, et notamment l’existence du Dieu d’Abraham (Dieu des 3 religions), est exactement le même, mot pour mot, dans la « Holy Bible », dans la Sainte Bible et dans la Torah ! Le Pentateuque est l’élément fondamental sur lequel ce sont construites les 2 religions purement monothéistes ainsi que la chrétienne autour de Dieu le père, Dieu le fils et Dieu le Saint-Esprit. Sans le Pentateuque, rien n’existe ! Le Pentateuque (dont je rappelle qu’il est un écrit hébreu, donc juif) est la racine et le tronc de l’arbre sur lequel ont poussé le Nouveau testament et le Coran, c’est-à-dire la chrétienté et l’islam. Donc, bénie soit la Bible hébraïque pour ces 2 religions grandement prosélytes !

Tout cela pour dire à celles et ceux qui, croyants fragiles, traitent les gens comme moi d’abrutis, car ils lisent leur Bible au premier degré, qu’une lecture comme la mienne n’a jamais tué personne ! Au contraire, ce sont ses diverses interprétations (une par église, une par mosquée et, il y en des milliers) qui sont seules sources de haines, de conflits et de tueries séculaires !

Après cette longue digression, quid de la science sur notre sujet du jour : la poule ou l’œuf ?

Oui ! la science confirme la fable hébraïque : la poule est venue avant l’œuf ! C’est prouvé grâce à la présence de la protéine ovocledidine-17.

Ainsi, la personne venue tout droit du fin fond des États-Unis a dit vrai. Son Dieu est bien le plus fort, le plus costaud, le plus omniscient. Mais, j'ai 6 petits-enfants, tous ont moins de 10 ans. Je leur ai posé la même question. Trois ont répondu que c'était l'œuf et trois autres que c'était la poule. Je vous rassure, aucun des trois n’a prétendu être un Dieu. Mais, tous ont déjà appris à l'école publique et laïque que la Terre avait plusieurs milliards d'années et la première poule ou le premier œuf (celui d’un dinosaure, par exemple) avait lui aussi plusieurs des millions d'années.

La vérité sort de la bouche des enfants, sûrement plus que de livres écrits par le père Noël qui n'ont, depuis des siècles, pour seuls interprètes que des curés, des marabouts, des pasteurs, des chamans, des imams, des griots et autres rabbins. Des personnes, honorables, qui n'ont, souvent, pour seul talent de savoir par cœur plusieurs dizaines de versets et d'incantations, qu'ils psalmodient à leurs ouailles incrédules et vulnérables, avides qu’on leur rappelle que le père Noël existe bien, car il est Amour, Miséricordieux et que, de croire en lui ouvre automatiquement les portes de son Paradis.

Pour conclure, les croyants doivent repenser, si cela est possible, leur "cogito ergo sum". Descartes voulait dire : « Je ne suis (n'existe) que si je pense par moi-même », c'est-à-dire sans l'aide d'une personne qui prétend interpréter, pour mon compte, la Vérité !

 

Crédit photo : lululataupe.com (point d'interrogation de P-A Teslier)


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

178 réactions à cet article    


  • baldis30 14 août 2017 09:57

    bonjour,

    saine attitude ....et deux excellents articles ...

    Mais à la décharge de la Bible , quelle qu’elle soit il faut dire que sous une forme quelquefois allégorique elle rapporte des faits réels comme par exemple les sept plaies d’Egypte ( y en avait-il sept en même temps ou d ans des temps très longs peu importe..) . Par exemple on ne peut pas éviter de faire le rapprochement du feu de Dieu de l’éruption de Santorin corroborée aussi par des documents égyptiens ... De même on sait par des études de sédimentologie que de vastes inondations se sont produites dans la vallée de l’Euphrate ... ... d’où le mythe de Noé par exemple !

    Après les faits il y a eu bien sûr la manipulation en faveur d’une caste... disons celle des prêtres de toutes les relogions qui se sont succédées en empruntant les unes aux autres ... Goebbels avait des prédécesseurs ...

    Et ensuite le transfert dans la PEUR (thème très actuel.....).

    On pourrait aussi faire un parallèle avec la peur des gaulois en regard du ciel qui leur tomberait sur la tête ... L’éruption de l’Eiffel (vers - 5000 av J.C. ) pourrait être la base de cette croyance ...

    Il y a des faits et ensuite la manipulation des faits ... par la PEUR

    Quant à l’œuf et la poule en se plaçant seulement sur le plan évolutif on se rappellera que le phénomène de conjugaison entre deux cellules s’est développé aussi sur les mêmes organismes qui se scindent par scissiparité ... sans que l’on sache lequel a précédé l’autre ...


    • egos 14 août 2017 10:19

      Il est communément admis que la réponse à cette question est : 

      le coq.

      • MagicBuster 14 août 2017 10:56

        @egos

        Raymond Devos : Le petit poussin (extrait)

        .../...

        Est-ce l’œuf le père de la poule, ou la poule la mère de l’œuf ?
        Ça ne peut pas être le coq !

        Les coqs, eux, ne pondent pas d’œufs !
        Quoiqu’il n’y ait pas de poules sans eux ! (œufs)
        Sans eux... les coqs !

        Comme il n’y a pas de coqs sans elles... (ailes)
        Sans elles, les poules !

        Évidemment ! Parce que sans ailes,
        il n’y aurait ni coqs, ni poules, ni poussins !
        .../...


      • bionet bionet 14 août 2017 15:31

        @MagicBuster
        en revanche la connerie n’existe pas sans les hommes


      • jjwaDal jjwaDal 14 août 2017 16:27

        @egos

        Ce que dit Astier...


      • bionet bionet 14 août 2017 18:22

        @jjwaDal
        NON, relisez bien avec vos lunettes cette fois.


      • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 2017 20:13

        @bionet. Et les femmes ? Impuissantes à la connerie ?


      • bionet bionet 14 août 2017 20:46

        @JC_Lavau
        Au contraire, en première ligne.


      • pemile pemile 14 août 2017 20:51

        @bionet « Personne n’aura jamais la preuve que Dieu existe car Dieu ne se révèle qu’à ceux qui l’aiment. »

        On en conclu donc que personne n’aime Dieu ?


      • bionet bionet 15 août 2017 11:21

        @pemile
        Le problème de l’athée c’est qu’il aborde les sujets à l’envers.
        En vérité tout prouve que D.ieu existe puisque nous sommes sa création ainsi que tout l’univers.
        Le croyant n’a pas de problème, D.ieu est le créateur et il l’a reconnu.
        Cette question n’a pas de sens pour lui, allez-vous demander à vos enfants qu’ils prouvent que vous êtes son père ou sa mère ?
        C’est à l’athée de prouver que D.ieu n’existe pas.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 août 2017 06:59

        @egos


        N’est-il pas un tantinet indélicat de se gausser ainsi de textes qui sont d"évidents tissus d’absurdité, mais qui ont joué une rôle-clef dans l’Histoire de l’humanité ? Et des douzaines de gens - dont moi ! - venons ici contribuer au crétinisme aoûtien habituel... pendant que les USA courent vers une nouveau fascisme et qu’un accident bête pourrait conduire a une guerre en Corée comme la mort d’un prince autrichien a jadis mené à la guerre de ’’14... ! Vite trois (3) aves chacun pour se faire pardonner I 

        PJCA

      • MagicBuster 14 août 2017 10:24

        Même les plus croyants vont chez le médecin ou à l’hôpital :
        Pourquoi est - ce qu’ils ne prient pas  ?

        Ça ferait de la place plus vite sur terre et dans les files d’attente.


        • bionet bionet 14 août 2017 12:35

          @MagicBuster La majorité des soi-disant guérisons miraculeuses sont frauduleuses, c’est de la mise en scène.


        • Pascal L 14 août 2017 14:59

          @bionet
          Avant de sortir des arguments d’autorité, vous devriez vous renseigner sur le phénomène. Vous ne trouverez bien évidement aucune preuve allant dans le sens des guérisons, mais également aucune preuve allant dans l’autre sens. Tout est basé sur le témoignage des personnes qui ont reçu ces guérisons. Donc personne ne vous oblige à y croire, mais rien ne vous autorise à les traiter de frauduleuses ou d’accuser les témoins de mensonge, à moins que vous ayez des preuves, ce qui ne peut arriver que pour des cas particuliers. Personnellement, j’ai reçu une telle guérison mais je ne parlerais qu’en présence de mon avocat car cela ne peut vous aider. 

          « C’est une très mauvaise manière de raisonner que de rejeter ce qu’on ne comprend pas. » (Chateaubriand)

        • bionet bionet 14 août 2017 15:22

          @Pascal L
          Je rêve, pourquoi toujours être dans la provocation, est-ce un signe d’impuissance ?
          Il existe des centaines de témoignages écrits et vidéos qui affirment que la plupart de ces guérisons sont des mises en scènes frauduleuses.
          Alors pourquoi faire semblant de l’ignorer ??? Vous avez du temps à perdre sans doute pour nier l’évidence.


        • Pascal L 14 août 2017 18:45

          @bionet
          Les mises en scènes frauduleuses existent bien, mais vous ne pouvez en faire une généralité. Vous avez d’ailleurs parfaitement le droit de ne pas y croire. Je ne provoque pas quand j’affirme que j’ai reçu une telle guérison, mais même là, vous pensez que je vous raconte des histoires. Pourquoi vous en ferai-je le récit ? J’ai également été témoin d’autres guérisons et j’ai le droit d’affirmer que ces guérisons sont réelles. Les guérisons sont toujours des messages personnels entre Dieu et la personne guérie. Dieu ne cherche d’ailleurs pas notre confort, mais juste que nous lui faisions confiance. La guérison est une forme d’authentification de son message et son caractère privé implique que personne n’est obligé d’y croire. L’aspect durable de la guérison fait que vous ne pouvez penser à une hallucination.


        • bionet bionet 14 août 2017 20:47

          @Pascal L
          Vous avez raison, il existe tant de traîtres que je ne crois même pas ce que je vois.


        • Jean Kinsonrien 14 août 2017 10:46
          J’admire cette merveilleuse perte de temps... mais la vie civilisée elle-même n’est-elle pas savoir à quelle perte de temps nous allons nous consacrer. 

          Pour ce qui est de la religion, je m’en tiens à cette phrase tirée de la jolie fable cinématographique « Captain Fantastic » (où plane la présence de Noam Chomsky) :

          « Leslie abhorred all organized religions. To her, they were the most dangerous fairy tales ever invented, designed to elicit blind obedience, and strike fear into the hearts of the innocent and the uninformed. »

          • bionet bionet 14 août 2017 12:58

            @Jean Kinsonrien
            Il est une chose qui n’est pas une fable, c’est la mort inévitable qui ne saurais tarder.
            Pourquoi D.ieu l’a-t-il voulue ?
            Pour que chacun passe en jugement de ses paroles prononcées et de ses actes réalisés sur cette terre.
            Il existe une façon d’échapper à ce jugement, la repentance pour naître de nouveau et abandonner la faute, c’est à dire renoncer à faire le mal.
            Qu’est-ce que le mal ?
            La désobéissance à la volonté de D.ieu.
            Qu’est-ce que la volonté de D.ieu ?
            Elle est annoncée dans les écritures de la Bible.
            Vous n’êtes pas encore choisi pour avoir la foi ?
            Repentez-vous de vos fautes, tant qu’il vous reste un souffle de vie, tant qu’il est encore temps. Après....c’est le jugement.


          • Pascal L 14 août 2017 15:13

            @bionet
            Tiens, l’hérésie gnostique !

            Vous semblez connaître le sens de la vie, apparemment à partir de la lecture de la Bible, mais vous y ajoutez la réincarnation. Pourquoi n’est-elle pas déjà définie dans la Bible ?
            Dans la Bible, la miséricorde de Dieu est absolue, pourquoi juger ensuite ce qui a déjà été pardonné ? Ne serait-ce pas vous qui refusez l’amour qui vous est offert gratuitement ?
            « Qu’est-ce que le mal ? La désobéissance à la volonté de D.ieu.  »
            La volonté de Dieu ? Qui peut la définir ? Pour les Chrétiens, le mal est le refus de l’amour. Au moins, là, ça ne dépend que de vous et vous êtes entièrement responsable de vos actes.

          • bionet bionet 14 août 2017 15:25

            @Pascal L
            vous avez vu « la réincarnation » dans mon propos, c’est une hallucination .


          • Pascal L 14 août 2017 15:39

            @bionet
            J’avais lu « naître de nouveau » mais plusieurs sens sont possibles...


          • bionet bionet 14 août 2017 18:24

            @Pascal L
            Pas dans la Bible, un seul sens.
            *** Jean 3
            4 Nicodème lui dit : Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une seconde fois dans le sein de sa mère et naître ?
            5 Jésus répondit : En vérité, en vérité, je te dis : Si quelqu’un n’est né d’eau et de l’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu.
            6 Ce qui est né de la chair est chair ; et ce qui est né de l’Esprit est esprit.
            7 Ne t’étonne pas de ce que je t’ai dit : Il vous faut être nés de nouveau.


          • Pascal L 14 août 2017 18:59

            @bionet
            Effectivement, mais je n’utilise pas la même traduction et le texte est sensiblement différent sur le verset 7 : « Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. ». Il me semble que naître d’en haut me paraît plus conforme à l’enseignement de Jésus. Il ne s’agit pas d’une renaissance mais de la nature spirituelle de chaque être humain qu’il acquiert à la naissance avec le reste. C’est bien cette nature spirituelle qui peut bénéficier du salut et non notre corps fait de chair. Pour se faire une idée de ce qui pourrait nous attendre, il faut lire le récit de la transfiguration des Evangiles et pas la vision d’Ezékiel. En tout cas ce texte est bien un rejet de la réincarnation tel que peuvent le penser les gnostiques.


          • bionet bionet 14 août 2017 20:48

            @Pascal L
            Tout a fait d’accord avec vous.


          • Daniel Roux Daniel Roux 14 août 2017 11:31

            La bible, le nouveau testaments, la thora, le coran et tous les autres livres sacrés, sont destinés à être lu par des prêtres à la masse de paysan illettrés et crédules des époques antiques et moyen-ageuses.

            Ils n’étaient pas destiné à être lu, critiqué, commenté, décortiqué, par une foule de personnes instruites, à l’esprit éveillé par les lectures et l’instruction.

            Prétendre que la Bible et les autres bouquins sont dictés par Dieu, est comme prétendre que les textes mythologiques sont des histoires vraies et que Homère était le premier journaliste accrédité auprès de l’Olympe.

            Quand à cette interrogation existentielle de l’œuf et de la poule, je ne suis pas d’accord avec l’auteur.

            La première forme de vie était une cellule ultra simple mais tout de même assez élaborée pour vivre, c’est à dire utilisée de l’énergie pour se reproduire. Logiquement, ces cellules ne sont pas apparues d’un claquement de doigt divin. Elles sont issues de l’assemblage de ce qui pourrait être des virus ou quasi, non vivants mais complexes.

            Hors, ce qui se rapproche le plus d’une cellule n’est pas la poule mais l’ovule de la poule ou le spermatozoïde du coq.

            CQFD.


            • bionet bionet 14 août 2017 12:49

              @Daniel Roux
              Pour être plus précis, citons nos sources :*** ÉPHÉSIENS 4
              11. Il est celui qui a donné des envoyés, des inspirés,
              des annonciateurs, des pasteurs et des enseigneurs,
              12. en vue de l’organisation des consacrés, pour une oeuvre de service,
              la construction du corps du messie,
              13. jusqu’à ce que nous parvenions tous à l’unité de l’adhérence
              et de la pleine pénétration de Bèn Elohîm en homme parfait,
              à la mesure d’une stature, celle de la plénitude du messie.
              Traduction N. Chouraqui

              Pour le reste il est bien évident que D.ieu n’a pas besoin d’un oeuf pour créer une poule (ce serait vraiment un dieu minable), en revanche c’est la poule qui à besoin de l’oeuf pour produire un poussin.
              Cette question est stupide.


            • Pascal L 14 août 2017 15:38

              @Daniel Roux
              « Ils n’étaient pas destiné à être lu, critiqué, commenté, décortiqué, par une foule de personnes instruites, à l’esprit éveillé par les lectures et l’instruction. »

              Ce qui est étonnant, c’est que aujourd’hui, les exégètes se sont emparés des textes pour les lire, critiquer, commenter et décortiquer et malgré tout, ces textes continuent à avoir du sens (sauf pour le Coran dont l’exégèse scientifique est récente et très contradictoire avec le sens donné par les Musulmans).

              « Prétendre que la Bible et les autres bouquins sont dictés par Dieu, est comme prétendre que les textes mythologiques sont des histoires vraies »
              Tout à fait d’accord, mais cela n’enlève rien à leur intérêt. La Bible (ancien et nouveau testament) a toujours été compris par les Chrétiens comme un ensemble de témoignages (sauf pour les fous ignorants cités au-début de l’article). Sa nature de témoignage autorise toute les analyses, remises en contexte, etc. Sur l’ancien testament, il faut tenir compte du fait qu’il a eu une transmission orale du texte pendant plusieurs siècle, la mise par écrit date du 7ème siècle avant J.C. Les histoires qui y sont racontées ne doivent être comprises que comme le support de quelque chose de plus important. Si à la place de l’histoire de la genèse, les juifs avaient du apprendre par cœur un traité sur la miséricorde de Dieu, cela ferait longtemps que le texte aurait été oublié. L’archéologie, les textes historiques donnent des indications sur le contexte qui permettent d’éliminer ce qui n’a pas d’importance.

            • bionet bionet 14 août 2017 18:38

              @Pascal L
              Un athée ne peut bénéficier que d’un miracle mais pas d’une relation spirituelle avec le Messie par le biais de la prière.
              La foi apporte une expérience réelle qui est vécu par le croyant dans sa vie personnelle.
              Le croyant peut témoigner qu’il à reçu le soutien de son créateur au cours de sa vie et dans quelles circonstances, seul ceux qui l’ont vécu savent de quoi ils parlent.
              La foi ne naît pas par hasard. Elle vient de la confiance que le croyant à en D.ieu.
              Sans cette confiance rien ne peut se produire excepté un miracle comme dit ci-dessus.
              Mais la confiance ne saurait venir sans la connaissance et pour cela il est indispensable d’avoir lu la Bible au moins une fois dans sa vie.
              Ceux qui s’y refuse au-delà de toute croyance ne sauront JAMAIS ce qu’elle contient et de quoi l’on parle.
              Dans la Bible point de place pour le hasard.
              *** Romains 10
              17 Donc, la foi naît du message que l’on entend, et ce message c’est celui qui s’appuie sur la parole du Christ.
              Trad. Semeur


            • Daniel Roux Daniel Roux 14 août 2017 19:14

              @Pascal L

              Bien sûr qu’ils ont un intérêt surtout si l’on sait que la bible, pour évoquer ce qui est reconnu, prend sa source dans les mythes babyloniens qui eut même prennent leur source dans ceux d’un peuple qui a subit, comme des recherches le montrent, les conséquences de la rupture d’un barrage naturel séparant une mer et une grande plaine.

              Dans les mythes, il y a la part une part d’histoire et une part de symbolique.

              Les deux intéressent l’humanité.

              La religion, ses prêtres et ses pratiques sont d’une autre nature, proche de la magie et de la manipulation des esprits.


            • Pascal L 14 août 2017 19:15

              @bionet
              Là, je suis globalement d’accord, mais j’ai quelques contre-exemples en tête.

              Il est vrai que pour les athées, la première rencontre avec Dieu fait plutôt dans le spectaculaire, mais il existe beaucoup de personnes qui ont entendu parler du Christ sans être Chrétiens et qui établissent avec lui une relation particulière par la prière. Les exemples que j’ai en tête étaient des Musulmans. Ce qui est dit d’ʿĪsā dans le Coran n’a pas grand chose à voir avec ce qui est enseigné dans le Christianisme, mais quelques Musulmans se rendent compte qu’il a eu un rôle plus important dans cette foi que ce que qui en a été dit plus tard. Ils commencent à le prier et peuvent très bien arriver à vivre pleinement cette relation d’amour qui finit par les transformer. Beaucoup aussi passent par la vierge Marie pour se convertir.
              Ceux que je vois venir pour demander le Baptême catholique n’ont pas forcément lu la Bible, mais cette lecture est indispensable pour comprendre cette nouvelle relation qu’ils ont établi avec Dieu. De toutes façon, il faut deux ans d’apprentissage et de discernement pour pouvoir être baptisé.

            • Pascal L 14 août 2017 19:31

              @Daniel Roux
              Votre vision du déluge est probablement la bonne.

              Comme je l’ai déjà dit, la Bible est un ensemble de témoignages et qu’une part de ces témoignages remontent à l’époque Babylonienne, je ne serai pas étonné, mais le Dieu qui se dévoile dans la Bible n’a pas grand chose à voir avec les dieux Babyloniens, le monothéisme n’est pas suffisant pour justifier une identité.
              La magie, c’est ce que disaient déjà les juifs du Christ au premier siècle, critique qui a été reprise ensuite dans le Coran et on peut comprendre. Reste que vous pouvez être l’objet d’une guérison non expliquée aujourd’hui au 21 siècle et ce, sans l’intervention d’un prêtre. 
               Personne ne vous demande de croire aux miracles, même pour devenir Chrétien. Par contre, pour y arriver, il vous faudra montrer que votre esprit est libre de toute influence. Si vous n’êtes pas demandeur, personne ne vous le proposera. Le Christianisme est la religion du Christ, pas celle du pape ou d’un prêtre, ce qui veut dire qu’aucun dogme ne peut affirmer quelque chose de contraire aux Evangiles de la tradition des apôtres.

            • baldis30 14 août 2017 22:21

              @Pascal L
              bonsoir

              « L’archéologie, les textes historiques donnent des indications sur le contexte qui permettent d’éliminer ce qui n’a pas d’importance. »

              Oui, mais non seulement l’archéologie, mais aussi la vulcanologie ( Santorin, Eiffel), la sédimentologie ( plaine de l’Euphrate), l’astronomie, la palynologie. C’est un éclairage sur des faits rapportés qui étaient bien réels ... mais repris par des prêtres qui affirmaient ainsi leurs pouvoirs ....


            • bionet bionet 15 août 2017 14:11

              @Daniel Roux
              « La religion, ses prêtres et ses pratiques sont d’une autre nature, proche de la magie et de la manipulation des esprits. »

              TOUTES CHOSES QUI SONT DÉNONCÉES COMME DES MAUVAISES PRATIQUES DIABOLIQUES DANS LES ÉCRITURES DE LA BIBLE DEPUIS 2000 ANS VOUS N’AVEZ RIEN DÉCOUVERT SACHEZ-LE


            • Pascal L 15 août 2017 15:42

              @baldis30
              « mais repris par des prêtres qui affirmaient ainsi leurs pouvoirs ». C’est pour cela que l’interprétation de la Bible est très complexe. Nous ne savons pas grand chose sur Moïse qui ne peut apparaître comme un personnage historique. Mais votre spéculation est aussi peu fondée que le reste.


            • bionet bionet 14 août 2017 12:34

              Mais où avez-vous lu que D.ieu ait écrit que tout individu ait reçu l’ordre de croire en sa Parole ?
              D.ieu n’est ni un dictateur ni un père noel.
              Le mot « foi » veut dire « faire confiance », il n’est donc pas question de faire appel aux raisonnements d’hommes pour avoir la foi, c’est D.ieu qui choisi ceux qui lui feront confiance.
              Si vous n’avez pas été choisi pour avoir la foi, portez plainte contre D.ieu mais cessez de faire croire qu’un homme qui n’a pas reçu la foi est capable de comprendre les écritures.
              Vous êtes un parfait ignorant qui s’autorise d’étaler sa prose pour faire de l’effet mais votre texte n’est rien d’autre qu’un coup d’épée dans l’eau.
              Vous ne savez mêmes pas que c’est D.ieu qui choisi ceux qui croiront en lui.
              Alors avant de vous permettre de parler de la Bible, lisez-la entièrement si vous en êtes capable.
              Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires