• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui est Alexandre Grothendieck ?

Qui est Alexandre Grothendieck ?

 

Alexandre Grothendieck (1928-2014), un des plus grands mathématiciens se posa dans les années 70 la question de la légitimité et de la finalité de la science. Ses travaux ont contribué entre autres à la divulgation de ces petits écrans qui captent le regard de tout un chacun aujourd’hui.

Comme Ettore Majorana, disparu mystérieusement à 31 ans, il fut obnubilé par les mathématiques. Qu’ont-ils donc découvert pour y consacrer leur vie ?

« Alexandre Grothendieck fut écarté du Collège de France, quand les plus grands universités américaines acceptaient de se poser la même question […] 

Il craignait que la technique ne finisse par détruire la planète, inaugurant une écologie radicale quand le mot n’existait pas encore […]

Il décrit un monde où les parallèles n’existent pas ; où le plan est une illusion utile aux ingénieurs mais sans réalité quand on se plonge dans un univers, le nôtre, infiniment grand ou infiniment petit ». Philippe Douroux, Le Monde du 8 mai 2019.

« [Les mathématiques sont un pays] aux richesses luxuriantes se modifiant à l’infini partout où il plaît à la main de se poser pour cueillir ou pour fouiller » Alexandre Grothendieck, Récoltes et semailles.

100000 pages, toute la vie du chercheur n’intéressent personne. Notre monde est tellement prétentieux et fier de ses 200 ans de développement des sciences et des techniques qui l’ont façonné, qu’il en vient à mépriser la pensée d’après-demain.

Sans doute, cela vaut-il mieux.

Ce monde individualiste et matérialiste n’est pas prêt à concevoir l’inconcevable. On ne peut le blâmer, mais seulement le considérer avec dédain, à l’instar d’Alexandre G.

Pour les autorités scientifiques, il s’agit de « gribouillis », de « désordre », d’un « hurluberlu ébahi » ; « ça ne vaut rien ».

Quelle manque de curiosité, qui, pourtant devrait être la première qualité d’un scientifique !

Dans ce monde de l’extrême vitesse, on n’a pas le temps de déchiffrer cent milles pages. Et dans cet Etat en faillite, on n’a pas les cinq cent mille euros nécessaires à leur conservation et à leur analyse.

Si ne survit que ce qui est marchandisable, alors, l’homme n’a pas plus d’avenir que ses marchandises.

On se souvient encore de Galilée, malgré la dictature de la pensée de l’époque.

On ne se souviendra pas d’Alexandre G, dans cette démocratie des imbéciles.

Alexandre Grothendieck le savait ; dans son testament il avait demandé qu’on brûle tout, si quelques mois après sa mort, aucune solution n’avait été trouvée pour conserver ses écrits. Heureusement que ses héritiers ne l’ont pas écouté ; mais plus de cinq ans plus tard, ce « qui ne vaut rien », ou ce « qui est l’œuvre d’un génie » est toujours dans des cartons, en attente de déchèterie.

Philippe Annaba


Moyenne des avis sur cet article :  4.94/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • pierre 11 mai 11:20

    Bel article, merci, combien sont passés à la trappe comme lui ?

    Vous vivez dans un monde ou le président fixe lui même la durée des travaux pour « refaire » Notre Dame : 5 ans max , alors analyser 100000 pages cela doit être de l’ordre du 1/4 d’heures.

    Cordialement


    • Ruut Ruut 13 mai 10:08

      @pierre
      Pour Macron ça vas plus vite encore, il connaît tout sans avoir lue -> cf le grand débat.


    • Gollum Gollum 11 mai 11:50

      Bon rappel de ce génie hors norme. Ceci dit, quand vous écrivez que cela n’intéresse personne, je suis un peu dubitatif.

      Je lis ceci sur Wiki consacré au bonhomme :

      Le 10 mai 2017, l’université de Montpellier rend ainsi publiques les notes de Grothendieck, soit quelque 18 000 pages de notes manuscrites réparties dans 35 boîtes d’archives. Il s’agit maintenant de décrypter ces notes de calculs, de schémas et d’équations en tous genres, un travail jugé compliqué par le directeur de l’institut Grothendieck de Montpellier, dû non seulement à un problème de lisibilité de son écriture à la main, mais aussi de compréhension du fond, car « il faut être dans les mathématiques de Grothendieck pour le comprendre », a-t-il expliqué. Ce travail de déchiffrage devrait visiblement prendre des années, mais les mathématiciens s’en réjouissent car, d’après eux, ces notes constituent un trésor pour les mathématiques, et une véritable énigme à résoudre.


      Bref, si on en croit Wiki cela semble encore intéresser du monde.


      Ceci dit le gars ne semblait pas bien stable psychiquement si j’en juge ces lignes :


      La Clef des Songes, un manuscrit de 315 pages écrit en 1987, est le récit de Grothendieck sur la façon dont la considération de la source des rêves l’a conduit à conclure que Dieu existe.

      Dans le cadre des notes de ce manuscrit, Grothendieck a décrit la vie et la parole de 18 « mutants », les personnes qu’il admirait comme visionnaires bien avant leur temps et qui annonçait un nouvel âge. Le seul mathématicien de sa liste était Bernhard Riemann. Influencé par la mystique catholique Marthe Robin qui prétendait survivre sur la seule Eucharistie, Grothendieck a failli mourir de faim en 1988. Sa préoccupation croissante à l’égard des questions spirituelles était également évidente dans une lettre intitulée Lettre de la Bonne Nouvelle envoyée à 250 amis en janvier 1990. Dans cette affaire, il a décrit ses rencontres avec une divinité et a annoncé qu’un « New Age » commencerait le 14 octobre 1996. Au début de 1990, il jeûne pendant 45 jours, cet épisode est presque mortel pour lui, son fils Alexandre rappelle qu’il ressemblait à un prisonnier d’Auschwitz.


      On n’a pas vraiment la sensation qu’un nouvel âge ait débuté en 1996 mais peut-être suis-je aveugle... 


      • pierrot pierrot 11 mai 11:56

        le journal LE MONDE a publié un article sur ce sujet.

        Les archives dont une partie est entreposée dans une cave de Paris sera analysée mais c’est un travail de bénédictin.


        • arthes arthes 11 mai 16:28

          Les plus belles oeuvres de ce génie littéraire que fut Pouchkine ont été éditée bien après sa mort pour cause de censure...Et s’il n’y avait que lui, Ahhhh, oui ; il y en eu bien d’autres, et heureusement « les manuscrits sont immortels ».


          • leypanou 11 mai 18:58

            Beaucoup de personnes reprochaient à A Grothendieck d’avoir quitté l’Institut des Hautes Scientifiques car financé par le complexe militaro-industriel. D’autres son écologisme réel. J’ai eu comme professeur Roger Godement qui ne voyait pas les choses de cette manière, R Godement étant du type plutôt anarchiste.

            En tout cas, A Grothendieck a marqué les mathématiques en France de son empreinte.


            • Abou Antoun Abou Antoun 13 mai 09:32

              @leypanou
              Bonjour,
              J’ai eu aussi R. Godement comme professeur à Paris après son retour d’Algérie.
              Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il était anar.
              Il était à coup sûr marxiste, peut être communiste mais certainement pas encarté.
              A ce sujet cette discussion est intéressante.
              Le plus marrant c’est que le même Godement a été pris de court (comme beaucoup) par mai 68. C’était un (bon) prof hautain peu enclin à communiquer avec les étudiants, et soudain le voilà à faire des confidences sur sa jeunesse au Havre ses parents petits commerçants, etc. Je n’ai pas apprécié.
              Bref j’aime le mathématicien, le professeur, pas l’homme.


            • Raymond75 11 mai 21:58

              Merci pour cet article ; on ne parle pas assez de l’histoire des sciences, et des personnages parfois fantasques mais géniaux qui l’ont illustré.


              • ddacoudre ddacoudre 11 mai 23:19

                Bonjour

                Je ne connaissais pas ce mathématicien. Mais le fond de l’article e convient, car il est d’une réalité constante quelle que soit les époques et ceux qui en son les scientifiques. son histoire à rappeler celle de Mandelbrot qui a du quitter la France pour travailler sur ces Fractale

                Cordialement ddacoudre overblog


                • Jean De Songy Jean De Songy 12 mai 06:31

                  Compétition internationale de math, l’archipel boobalandais (Guillaume Fourquet) en chute libre  :
                   

                  http://www.geombre.fr/2016/11/timss-2015-la-france-chute-dans-le-classement-des-mathematiques.html
                   


                  Tout le monde sait pourquoi.... mais chuuuutttt.... pas bobo....

                   


                  • Herodote 12 mai 20:13

                    bonjour à tous et bonjour à l’auteur,

                    je suis l’archiviste ayant classé les archives « mathématiques » de Grothendieck consultables à l’Université de Montpellier.

                    J’aimerai éclaircir les choses sur cette question : non les archives de Grothendieck n’ont pas été détruites, elles sont classées avec soin et conservée. Elles ont ensuite été numérisées et visible ici : https://grothendieck.umontpellier.fr/

                    Si une « pépite » mathématique existe encore, c’est ici qu’elle se trouvera. Un autre lot, plus conséquent de documents se trouvent à Paris mais n’a pas encore trouvé de lieu de conservation. Il s’agit d’écrits un peu particulier traitant de thématiques de réflexion plus « philosophiques » comme Dieu, le Diable par exemple. Grothendieck était l’un des plus grands mathématiciens de l’histoire et critiquait la toute puissance de la science (il pensait notamment aux désastres de la bombe atomique). Il est l’un des plus premiers écologistes et a dénoncé le stockage de fûts radioactifs en plein air à Saclay. Il était jusqu’au boutiste. Bref. Un homme brillant aux milles vies.Il n’a pas demandé qu’on brûle ses archives, il en avait brûlé beaucoup de son vivant dans un grand tonneau métallique !

                    Effectivement, il avait peur que ses travaux ne servent une mauvaise cause et il est devenu, soyons honnêtes, surtout dès les années 70, assez paranoïaque.

                    Son repli a d’ailleurs entraîné une production mathématique moins conséquentes.

                    Anti-conformiste, il refuse notamment le prix Craaford et l’argent qui va avec !

                    Il héberge un japonais dont le permis de séjour est périmé, il se défend seul à la barre ! il n’avait pas peur de personne et surtout pas du « système ».

                    Attention aux légendes urbaines véhiculées par Philippe Douroux, souvent très mal renseigné sur la question des archives Grothendieck. A travers son ouvrage et tous ses articles réchauffés, il parle beaucoup... Le côté « flou » de la condition de conservation de ces archives a été lancé par ce journaliste, au moment même où héritiers et Université discutaient d’une valorisation optimale de ces travaux. Je ne comprends pas sa campagne de dénigrement envers l’Université qui était le dépositaire de ses documents. Et qui les avait conservés dans de bonnes conditions.

                    Quoiqu’il en soit, soyez donc tous rassurés : ces archives sont visibles depuis chez vous ! je vous conseille également la lecture de « La folie créatrice. Alexandre Grothendieck et quelques autres » de Joseph Rouzel qui a connu le mathématicien. Lorsque l’on lit beaucoup et rencontre les personnes qu’il a connu, je pense qu’on approche vraiment la vie du personnage, dans sa simplicité (vie d« ermite », retour à la nature, bio etc) et sa complexité. J’ai eu la chance de connaître Grothendieck après sa mort et j’avais envie de partager un petit bout de cette histoire avec vous.

                    Frédéric Troilo


                    • Ruut Ruut 13 mai 10:13

                      @Herodote
                      Merci

                      https://grothendieck.umontpellier.fr/

                      Ce site contient les archives mathématiques d’Alexandre Grothendieck de 1949 à 1991. On y trouvera des manuscrits, des « tapuscrits », parfois des documents imprimés, dans un classement fidèle pour l’essentiel (quand il existait ) au classement de l’auteur. Sur les 28000 (environ) pages de ce fonds, seules 18000 (environ) sont actuellement accessibles : pour des raisons de droits on ne peut diffuser les lettres des correspondants de Grothendieck sans leur autorisation.

                      Pour accéder aux archives : lien des archives

                      Présentation générale du fonds Grothendieck

                      Rédigé par Hélène Rodriguez et Frédéric Troilo, sous la direction de Sophie Dikoff

                      Université de Montpellier


                    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 13 mai 15:06

                      @Herodote
                      Merci pour vos précisions et surtout pour le travail de conservation sur les archives de Grothendieck que vous avez fourni. Il est grand temps de rendre hommage à l’un des mathématiciens les plus brillants de notre histoire. Il est certainement l’un de ceux dont les travaux sont les plus cités dans les papiers publiés par arxiv, donc reconnu dans le monde entier.
                      Il avait aussi le goût de la facétie, comme le montre la célèbre lettre à Quillen intitulée « Pursuing stacks », qui fait quand même six cents pages, dans laquelle il expose sa théorie de l’homotopie.
                      Je ne l’ai pas connu personnellement, mais j’ai eu pour professeurs des gens qui participaient à cette grande aventure de la géométrie algébrique avec lui, comme Raynaud, Giraud, Demazure ou Samuel.


                    • Zevengeur Zevengeur 14 mai 12:30

                      Bonjour,

                      Merci pour cet article qui attire l’attention sur ce grand mathématicien.

                      JPP le connaissait personnellement, il a publié une page sur son site à ce sujet : 

                      https://www.jp-petit.org/Nouvelles/Grothendieck.htm

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

annaba philippe

annaba philippe
Voir ses articles







Palmarès