• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui réussira à vendre l’idée de « Simone Veil au Panthéon » aux (...)

Qui réussira à vendre l’idée de « Simone Veil au Panthéon » aux sceptiques que nous sommes ?  

        Ministre de la santé en 1974 dans le gouvernement de Jacques Chirac (sous la présidence de Valérie Giscard d'Estaing), Simone Veil décède à son domicile parisien de la place Vauban le 30 juin 2017, à quelques jours de son 90e anniversaire et c'est la presse qui perd pied : en effet, on ne compte plus les Unes toutes plus idiotes les unes que les autres. Jugez-en vous-mêmes :

- Simone Veil : icône pour la lutte des droits des femmes

- Simone Veil a traversé l'histoire et elle a fait l'histoire

- Simone Veil, une femme debout

- Simone Veil, une femme française

- Simone Veil, une grande dame en Chanel

- Simone Veil, la vie à bras le corps

- Simone Veil, la disparition d'un mythe

- Simone Veil, une histoire de France... etc... etc... etc...

 

 Vraiment, c'est dans ces moments-là, moments privilégiés, que l'on réalise par qui cette presse de ventriloques hyper-réactive est encadrée. D'où le niveau de l'information - un niveau abyssal -, délivré par cette presse tout au long de l'année.

 

_____________________

 

 

l

  Ca y est, c’est fait. Macron, l’homme qui aime nous surprendre et qui n’a peur de rien, capable de prendre des risques auxquels peu d’entre nous se risquerait… Macron l’a annoncé : la ministre de la santé de Giscard d’Estaing ira rejoindre son mari au Panthéon.

A noter le fait que cette décision fait l’unanimité… l’unanimité parmi ceux qui la soutiennent, c’est sûr ! D'autres, perplexes, se taisent ou bien ricanent sous cape et médisent. 

S’il est tentant de croire que ceux qui se rangent derrière cette décision le font par conviction - et c’est à ceux-là que ce billet s’adresse - on pourra tout aussi bien penser que d’autres acquiescent avec zèle sans doute parce qu’ils n’imaginent pas qu’ils puissent - dans le sens de… qu’ils soient autorisés sans préjudices pour eux-mêmes et leur carrière professionnelle médias, politique et showbiz ainsi que pour leurs proches - s’y opposer ouvertement : « Comment ça ? Simone Veil au Panthéon, pourquoi faire ? » Et d’autres encore doivent soutenir sans condition ce voyage au panthéon car ces derniers savent trop bien que personne, jamais, ne leur reprochera d’avoir joyeusement soutenu la décision de Macron, ni demain ni dans dix mille ans. Et par les temps qui courent à toute vitesse, c’est sacrément utile d’être irréprochable sur certains sujets en particulier.

Face à cette unanimité multifactorielle, unanimité tous azimuts, qu’il nous soit permis, à nous qui n’avons rien à gagner ni rien à perdre, à nous qui sommes libres comme l’air, de douter du bien-fondé de cette décision : Simone Veil au Panthéon. Il est vrai que nous ne risquons rien en rendant public ce doute d’autant plus qu’aucun tribunal, même pas celui de l’Histoire, ne pourra nous condamner pour l’avoir fait.

Aussi, selon le grand principe suivant (base du droit pénal) « Tout ce qui n’est pas interdit est permis » en accord avec le libre arbitre et la libre conscience de chacun, et puis surtout, parce que notre belle et grande démocratie d’opinions médiatique et politique éprise de controverses et de débats francs et honnêtes n’aime rien tant que les remises en cause dérangeantes, tolérante qu’elle est, tellement tolérante cette démocratie ! et plus particulièrement avec ceux qui refusent le prêt-à-dire-oui, le prêt-à-ne-pas-penser car, lucide et avisée, notre démocratie a compris ceci : toute remise en cause est salutaire ; de ce questionnement naît la pensée, une pensée digne de ce nom ; à savoir : une pensée capable de démasquer les tenants d’une dictature molle avec les faibles et impitoyable avec ceux seraient tentés, justement, de lui arracher son masque de carnaval et de tartuffe à cette dictature à la fois molle et impitoyable.

N’est-ce pas ?

Gardons à l’esprit toutefois que l’on ne persécute jamais le mensonge ; en revanche, on ne compte plus ceux qui y ont laissé leur carrière et leur vie pour avoir dit et parfois même, hurlé la vérité.

Qu’à cela ne tienne !

Pour toutes ces raisons, passons en revue les faits qui nous sont rappelés – faits qui justifieraient la présence panthéonesque (à ne pas confondre avec « pantalonnade ») de Madame Veil ; rappels destinés sans doute aux « défaillants de la mémoire » et puis aux autres : les ignorants et à ceux qu’étaient pas nés :

Alors oui, il y a eu la loi sur l’avortement quand la grande bourgeoisie, giscardienne de surcroît, se piquait de féminisme. Mais cette loi, c’est le parlement qu’il l’a votée à la majorité ( toute la gauche, le centre et une partie de la droite) et non Simone Veil ! Certes, il y a eu quelques éclats de voix, des cris, des insultes aussi, mais tout est rentré dans l’ordre rapidement ; en revanche, notre ministre de la santé et le gouvernement auquel elle appartenait, ont soigneusement oublié, tête en l’air qu’ils sont, de mettre l’argent sur la table afin que les hôpitaux, tous les hôpitaux, puissent répondre à la demande ; aujourd’hui encore, l’avortement est sous-financé.

Rappelons aussi l’absence de mobilisation de ceux qui s’opposaient farouchement à cette loi ; que l’on ne nous raconte donc pas d’histoire : si mobilisation il y a eue… ce sursaut anti-avortement n’avait rien de comparable aux millions de contestataires qui ont occupé les rues contre « Le mariage pour tous » - projet de loi instrumentalisé ad nauseam par le parti de l’instrumentalisation par excellence - diversion, diversion quand tu nous tiens ! - le plus souvent au détriment des droits des salariés : le PS.

Là encore, à propos de cette loi sur l’avortement, si quelques-uns ont donné de la voix, il n’était pas des millions. Loin s’en faut.

Avec cet épisode politique des années 70 et la place qu’y occupe la ministre de la santé d’alors, Simone Veil, il semblerait que l’on nous fasse le coup de l’abolition de la peine de mort conduite par Robert Badinter en 1981 à l’arrivée des troupes de Mitterrand. Là encore, personne n’a occupé la rue pour s’opposer à cette abolition ; rien de comparable cette contestation, là encore, sous Mitterrand, à la mobilisation du mouvement de l’Ecole libre contre la loi Savary et la menace qu’aurait fait peser sur l’enseignement confessionnellement privé » la réforme de son financement et de son contrat avec l’Etat.

Pour revenir à cette abolition, précisons que personne n’a exigé que soit maintenue cette peine de mort qui ne concernait plus que quelques têtes, ici et là, tous les dix ans. Graciés le plus souvent qu’ils étaient tous ces infortunés ! Car, très vite, il s’est avéré que la peine de mort n’était qu’un sujet de discussion du café du commerce vite épuisé, après deux ou trois bières et deux rots.

A cette occasion, Badinter, avec la complicité des réseaux PS et le soutien des médias, s’est forgé du jour au lendemain une réputation d’homme politique courageux et téméraire à moindre frais, sans coup férir pour ainsi dire même si ce dernier ne pouvait pourtant pas ignorer ceci : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.

N'empêche ! Badinter au Panthéon, prochainement ? Ante mortem tellement il y aurait urgence !

 (Dites ! laissez-lui le temps de mourir quand même !)

 

 Toujours à propos de Simone Veil et l'idée de sa panthéonisation, les Européistes, inconditionnellement serviles, intégristes et autres culs-bénis de l’U.E aux carrières lucratives particulièrement ascensionnelles en comparaison avec leurs compétences et talents, nous rappellent qu’elle a été une grande, une très grande européenne.

Quand on sait ce qu’est devenue cette Europe sous Giscard, Mitterrand et leurs successeurs – à savoir, un trou noir pour les salariés et les patriotes amoureux de leur pays ; un pays dépecé à chaque directive de la Commission qu’un Parlement sans courage, sans volonté ne contrôle plus - chômage, baisse du pouvoir d’achat, souveraineté vendue contre un plat de lentilles pour les uns – nous tous ! - et des carrières mirobolantes pour les autres ; finalement, une Europe instrument d’un mondialisme sans honneur ni justice.

 

 Le Panthéon pour Simone Veil, vraiment ?

Tous persistent et re-signeraient si besoin était.

Alors bien sûr, il y a eu Auschwitz : là, on est dans le dur, dans le viagra. No joke ! On sort l’artillerie lourde : la grosse Bertha ! Une tonne qu’elle pèse… non … mille tonnes… en millions ! De quoi être inquiets tout de même car là, ça sent le coup fourré et la possibilité d'un chantage redoutable ; un chantage à ciel ouvert, décapotable et cabriolé : chantage à l'antisémitisme et... et... chantage au négationnisme, carrément ! sans passer par la case "révisionniste" qui plus est.

Là, je meurs. Que dis-je : là, nous mourons tous, six pieds sous terre sans rémission.

Mais, rassurez-nous vite alors ! A Auschwitz, Madame Simone Veil y est allée contrainte et forcée ? C’est bien ça ? On ne se trompe pas ? A aucun moment il n’a été question pour elle d’y aller… disons par solidarité envers ceux qui ne pouvaient pas ne pas y aller… ou bien encore, parce que cela lui aurait échappé qu’il aurait été encore possible pour elle et d'autres, de se soustraire à l’injonction, non pas « Auschwitz ou la mort » mais bien plutôt : « Auschwitz et la mort ! » - d’une pierre deux coups…

 (Que voulez-vous ; c’est encore et c’est toujours cette satanée efficacité allemande qui jamais ne fait faux bon !)

 Alors : c’est bien ça ? Oui ? Non ?

 

 Et pour finir, et sans honte, tellement l'impunité leur est garantie à tous, les partisans du Panthéon pour Simone Veil nous rappellent que cette dernière a été toute sa vie durant un soutien indéfectible à un état étranger qui répond du nom d’Israël : non contents d'avoir été une Grande féministe, une Grande européenne, une Grande déportée (y en avait-il des petits ?), ses supporters croient nous convaincre de la nécessité de sa retraite au Panthéon sous prétexte qu'elle aurait été une Grande israélienne.

Là, les choses se gâtent sérieusement car enfin, un tel soutien mérite-t-il le Panthéon ? La réponse est d’une telle évidence depuis 1967 ! Il suffit de penser aux multiples résolutions de l’ONU et plus important encore : à la remise en cause dans le traitement des êtres humains de toute notion de droit, de justice et d’une morale humaniste par un régime et une politique dont il n’y a plus rien à sauver. 

Toujours sur le même sujet, on pourra à loisir voir et revoir les images d'une Simone Veil somnolente, piquant du nez, le nez dans son assiette, chaque année, au dîner du CRIF, cette autre officine israélienne vindicative et insultante, pendant qu'à la tribune, ses dignitaires continuent de trainer la France dans la boue de l'antisémitisme, tout en sommant sa classe politique jusqu'au sommet de l'Etat, de se plier avant de rompre et de se soumettre aux desiderata israéliens : une humiliation dans le déshonneur d'une lâcheté sans nom car personne ne lèvera le petit doigt pour dénoncer ce hold-up de voyous : surtout pas Simone Veil.

Disons les choses : ce soutien au CRIF et à Israël ne mérite rien, d’autant plus qu’il ne s’est jamais accompagné d’un mot, d’un seul, en faveur d’un peuple spolié, humilié, volé, martyrisé, maintenant vaincu, à genoux, silencieux qui répond du nom de Peuple palestinien.

 

 Alors… toujours partisans d’une Simone Veil au Panthéon et qui plus est, après Voltaire, Rousseau, Jaurès, Marie Curie, Zola, Hugo, Jaurès, Jean Zay, Geneviève de Gaulle, Jean Moulin... ? Faits d’armes, de science, de philosophie, de littérature, de politique et autres exploits…

La question demeure et le "pour quoi" aussi.

Après un "Aux grands hommes la patrie reconnaissante" inscrit sur le fronton de l'édifice Panthéon, d’aucuns pourraient arguer en faveur d’une sorte de « démocratisation » du droit d’entrée au Panthéon. Après Simone Veil, les caissières de chez Auchan ou de chez Casino - « Aux salariés payés au lance-pierres, la Grande distribution reconnaissance » -…ou bien les salariés licenciés à cinquante ans, condamnés à l’oisiveté et à la pauvreté ; merci la robotisation, les délocalisations et le mondialisme : « aux salariés sacrifiés, le grand Capital reconnaissant » …

Oui, non ?

Reste alors, le fait du Prince ; un prince président enclin à penser par opportunisme politique qu’il aurait tout à gagner en autorisant un tel ou une telle à franchir le seuil de cette église maintenant républicaine et laïque (un nouveau concept) - « Aux hommes et femmes d’influence le Président et ses chances de ré-élection reconnaissants » ; puis, plus tard, une maîtresse, un beau-frère, une belle-sœur…

Oui ? Non ? Comment ça ? Vous hésitez encore ?

 

 Mais alors : vendez-nous l’idée de Simone Veil au Panthéon  !

Des arguments que diable !

Si ! Si ! Vendez-nous l’idée de Simone Veil au Panthéon !!

Tenez ! Dites-nous que ça ne nous coûtera pas un sou et que les frais seront pris en charge par la famille de la défunte…

Vendez-nous l’idée de Simone Veil au Panthéon !!!

Les caractéristiques, les avantages… à court, moyen et pourquoi pas, longs, très longs termes !

Allez ! Vendez-nous l’idée de Simone Veil au Panthéon !!!!

Dites-nous, que nous tous dormirons mieux avec Simone Veil reposant au Panthéon plutôt qu’ailleurs ! Parce que le sommeil c’est pas rien non plus ! Et que Simone Veil au Panthéon c'est bon pour notre santé à tous !

Mais dites quelque chose, de grâce ! Car c’est maintenant ou jamais ! Nous sommes tout ouïe ! Parlez !

Vendez-nous l’idée de Simone Veil au Panthéon !!!!!

 

***

 

simone weil n'ira pas au panthéon, simone veil au panthéon emmanuel macron dit oui

        Et c'est alors que...

        Veil pour Weil, au prénom identique, ayons une pensée émue et affectueuse pour Simone Weil, ce double V doublement méritant.

Agrégée de philosophie en 1931 à l’âge de 22 ans, Simone Weil aura tout sacrifié (santé, confort matériel, palmes et carrière académiques) à la vérité de l’existence et à son destin auquel elle n’aura pas cherché à échapper, s’y livrant tout entière. Ce petit bout de femme têtue et courageuse, décédée à Londres de la tuberculose après son départ de France au moment de l’arrivée des troupes allemandes, aura partagé le sort des ouvriers agricoles et celui des ouvriers de l’industrie automobile, chez Renault, comme fraiseuse, car à ses yeux : « Contempler le social, constitue une purification aussi efficace que se retirer du monde ».

Elève d’Alain, admiratrice de Platon, de conviction révolutionnaire, très vite elle milita dans les rangs de l’extrême gauche. Elle a couru la révolution aussi longtemps que ses forces physiques le lui permettaient… en Espagne ; antistalinienne, en Russie.

Issue d’un milieu cultivé, elle condamnait une culture ignorante de l’univers et du sacré sources de toute morale universelle. Très tôt, elle a considéré le « déracinement » des Peuples comme une calamité, la plus grave maladie morale d’un siècle de l’argent et de la marchandise, car ce déracinement abolit les devoirs de l’homme envers l’homme, encourageant une liberté sans spiritualité, une liberté vide et abstraite.

 

  Agnostique, elle éprouvera ce qu’il est convenu d’appeler « la présence du Christ », à la fin des années 30. Les évangiles deviendront alors son livre de chevet. Profondeur rare d’une vie spirituelle intense, Pascal, Saint Jean de la Croix, sainte Thérèse de Lisieux succèderont à Platon.

 Toute son œuvre sert la prédiction suivante : le siècle qui est le nôtre sera non pas religieux mais… notre siècle sera celui de l’enracinement et de la spiritualité ou bien… il ne sera qu’un nouvel enfer sans purgatoire pour le plus grand nombre, et pas seulement pour les plus faibles d’entre nous.

 Alors oui ! Cette Simone-là, cette Simone W... Weil-là... au Panthéon ? Mais oui ! Mille fois oui !

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.1/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 10 juillet 14:41
    La « panthéonade » (selon le néologisme que Régis Debray a forgé par dérision), c’est-à-dire la décision de « panthéonisation » par les représentants de la République est aussi dérisoire que la canonisation ou la béatification dans l’église, et même davantage, car les catholiques les plus naïfs peuvent croire que des prières bien ciblées peuvent décider un saint à intercéder en leur faveur dans des circonstances difficiles, alors qu’un citoyen , fût-il le plus sincère des patriotes, n’a même pas la consolation de cette illusion.

    Pendant les cérémonies et les débats, au moins, les enfants sont pas dans les pattes des adultes qui peuvent vaquer à leur business.

    • njama njama 10 juillet 15:47

      Sur les 75 grands personnages du Panthéon, on ne trouve que quatre femmes.

      Depuis 1907, Sophie Berthelot (1837-1907) en tant qu’épouse du chimiste Marcellin Berthelot, scientifique et homme politique panthéonisé.

      Depuis 1995, Marie Curie (1867-1934) au nom de son mérite de scientifique.

      Depuis le 27 mai 2015, Germaine Tillion (1907-2008). Ethnologue, résistante, déportée à Ravensbrück en 1943, elle a consacré ses travaux après-guerre à l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et aux crimes nazis.

      Geneviève de Gaulle-Anthonioz (1920-2002) est entrée au Panthéon le même jour que Germaine Tillion. Résistante de la première heure comme elle et déportée en 1944 au camp de Ravensbrück.

      source : ladepeche.fr 09/08/2015

      Si on y ajoute Simone Veil, ça fera 3 déportées pour 5 femmes ... 


      • njama njama 10 juillet 16:05

        Simone Veil grillera-t-elle la politesse à toute une liste d’impétrants en attente d’être Immortelles smiley

        Des associations favorables à la parité hommes-femmes proposent de faire entrer au Panthéon d’autres femmes remarquables : résistantes, scientifiques, femmes de lettres, philosophes, artistes, championnes, telles qu’Olympe de Gouges, Solitude, George Sand, Camille Claudel, Louise Michel, Hélène Boucher

        source : ladepeche.fr 09/08/2015

        Mais notez qu’il y a des résistances farouches face à ces volontés d’enlévements pour panthéonisation, à Nohant on ne veut pas entendre parler de ce transfert nécromaniaque et que George Sand soit arrachée à sa terre, idée lancée sous la présidence de Mitterrand.


        • Massada Massada 10 juillet 16:38
          L’UNESCO vient de déclarer que Simone Veil, son combat, son histoire, son empreinte dans l’histoire, appartiennent intégralement à l’héritage mondial du peuple palestinien.
           
          La résolution a été votée par 12 voix contre 3 et 2 abstentions.
           
          Une autre résolution a été soumise par l’Autorité palestinienne, mais repoussée à une autre session en raison du calendrier, faisant du Panthéon où reposera la Palestinienne Simone Veil, un site de l’héritage mondial palestinien.


          • OMAR 10 juillet 20:59

            Omar9

            Pauvre @Massacrada

            Il aurait juste fallu que l’UNESCO déclare Hébron un site palestinien de l’héritage mondial en danger pour que les sionistes d’Israël hurlent à l’antisémitisme :
            http://fr.timesofisrael.com/netanyahu-le-vote-de-lunesco-sur-hebron-est-une-decision-delirante/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=7256815418-EMAIL_CAMPAIGN_2017_07_07&utm_medium=email&utm_term=0_47a5af096e-7256815418-55542117

            @massacrad, si tu crois que c’est’ avec ton commentaire à un shekel troué, que tu vas calmer les convulsions de ton Netanyahu ?


          • Gambetta 11 juillet 19:17

            @OMAR



            Raconte moi mon petit crustacé qu,as tu encore contre les juifs 

            Balek tu te fais remarquer et on va te prendre soit pour un con soit pour un raciste soit pour un con de raciste 

            Laisse les juifs en paix si on emmerdait les musulmans comme tu fais chier les juifs tu aimerais ? 

            J,ai pas envie de ça sur ce site .des connards qui sont là que pour foutre le bordel.

            Te fais pas plus boujadi que tu es.

          • OMAR 11 juillet 22:33

            Omar9

            @Gambetta tu es aussi gonflé que ton ballon...
            Mais comme lui, tu n’es fait que d’air.....


          • lisca lisca 10 juillet 16:49

            Simone Weil a un visage touchant et pur. D’accord pour qu’elle soit au Panthéon, à la place de SV.
            En principe, on enterre les gens au Panthéon pour de hauts faits d’héroïsme ou pour de grands services rendus à la Nation. Parfois parce qu’ils sont les conjoints de quelqu’un.
            Il ne faudrait pas en arriver à panthéoniser une vieille dame, juste parce qu’elle est l’amie de gens puissants.
            Simone Veil n’a jamais mené de guerre que sourde et contre le pays où elle a fait son beurre, quelque rancune qu’elle lui ait tenu. Se retrouver prisonnier quand on est innocent n’est pas de l’héroïsme, juste du malheur et de l’injustice.
            Elle ne nous aimait pas, Momone, sans même s’en cacher, mais aimait bien le charme discret de la bourgeoisie bien française.
            Qu’elle repose dans un cimetière bourgeois, parmi les siens, couverte d’hommages familiaux et de fleurs de serre. Chacun sa place.


            •  C BARRATIER C BARRATIER 10 juillet 17:51

              Elle a sa place et fortement au Pantheon par ce qu’elle a fait pour que les femmes disposent de leur corps. J’aime bien les deux Simone, mais le résultat de leur action personnelle n’est pas comparable

              N’en déplaise aux réactionnaires de tout poil, c’est une avancée vers l’égalité hommes femmes...Ce n’est pas fini

              En table des news

              Femmes : Conquêtes, reponsabilités nouvelles.Prenez votre part de pouvoir http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=228

              • sophie 10 juillet 17:59

                @C BARRATIER
                « Elle a sa place et fortement au Pantheon par ce qu’elle a fait pour que les femmes disposent de leur corps. », excusez moi mais vous ne manquez pas d’air, c’est exactement le contraire... l’homme se branle dans un vagin , dit « ciao » et elle reste dans la merde


              • John Doe 10 juillet 19:02

                @sophie
                 Bonsoir


                «  l’homme se branle dans un vagin , dit « ciao » et elle reste dans la merde »
                Nous ne sommes pas tous les mêmes ! Dit donc ! lol

              • dupuis jacqueline dupuis jacqueline 10 juillet 21:33

                @C BARRATIER
                 Je partage votre point de vue........je pense qu’il ne sert à rien de ressasser les vieilles lunes et de tout mélanger ..... mais qu’il convient d’extraire « la substantifique moelle » de l’« affaire » Simone Veil pour comprendre ce qui pousse les gens à lui solliciter une place au Panthéon....et, vous en résumez parfaitement la raison dans votre commentaire.

                C’est aussi simple que cela.......Il faut être une femme (et j’en suis une) pour comprendre ce que fut cette victoire capitale menée pour les femmes qui depuis des siècles se battent vainement contre le rouleau compresseur que représente l’autoritarisme des hommes. 

                Monsieur ULESKI , j’admire votre plume....mais vous n’êtes qu’un homme ..et sans doute ne pouvez-vous pas comprendre.

                J. DUPUIS

              • Michel Maugis Michel Maugis 11 juillet 02:24

                @C BARRATIER

                « Elle a sa place et fortement au Pantheon par ce qu’elle a fait pour que les femmes disposent de leur corps. »

                Et pourquoi, faire que les femmes disposent de leur corps donne droit et fortement au panthéon ?

                Donner une opinion n’est pas un argument qui justifie l’opinion

                Surtout que cet aspect du droit à l’avortement est de Françoise Giroud , et que Simone Veil ne voulait surtout pas le mettre en avant, de peur que les réactionnaires ne vote pas la loi.



                Cette panthéonisation est une véritable honte, et signe l’aspect vulgaire, démagogique, sournois de Macron et de ceux qui le soutiennent. C’est un gosse qui trouvé un jouet.



                S’il fallait que tous ceux qui firent que les femmes disposent de leur corps soient au Panthéon....





              • socrate socrate 10 juillet 18:57

                Serge Uleski
                Article iconoclaste mais tellement juste. En restant basique pour ne pas dire simplet : l’abbé Pierre ou Coluche n’ont-ils pas fait plus pour les « sans dents » que cette Mme Veil, par ailleurs très honorable, mais sans plus, comme vous l’écrivez fort bien.


                • OMAR 10 juillet 21:02

                  Omar9

                  Bonjour Serge"Vraiment, c’est dans ces moments-là, moments privilégiés, que l’on réalise par qui cette presse de ventriloques hyper-réactive est encadrée."

                  C’est étonnant qu’un certain @moderatus n’a pas encore censuré votre excellent article.


                  • moderatus moderatus 11 juillet 13:56

                    @OMAR

                    Je suis là Omar , je ne censure personne , et surtout pas des articles.

                    Et si vous écriviez un jour, je voterai pour la parution de votre article, c’est promis

                    mais je crois que votre talent se limite à déverser votre fiel, sur les articles des autres dont vous ne partagez pas les idées.

                    Je n’ai pas comme vous la haine comme porte drapeau.


                  • OMAR 11 juillet 15:28

                    Omar9

                    @moderatus

                    La haine, le mépris des musulmans et la fourberie font paries intégrantes de votre cœur et de votre bulbe....
                    Et je ne suis pas le seul à le penser...
                    @La mouche du coche : « Article haineux... ».
                    @Et hop : C’est vous qui devenez haineux en me traitant de nasillons parce que je ne suis pas d’accord avec votre discours victimaire complètement ridicule.
                    @Extra Omnes :Vous nous les cassez avec votre « haine »,« 
                    @Zolko : »
                    Vous cherchez à culpabiliser le reste du monde,, etc...

                    Et quand votre fourberie est confondue, vous censurez les coms :
                    @Jeekes : « Tiens, s’il en fallait une preuve, mes trois messages sur le sujet ont déjà disparus ».
                    .

                    Dommage, car à un moment, j’avais cru qu’il subsistait encore quelque chose d’humain en vous...


                  • Xenozoid Xenozoid 11 juillet 15:40

                    @OMAR

                    il y a 3 pseudos qui sont arrivés en même temps revenant d’un lointaint passé sur ago....
                    moderatus,amaury, et.....je te laisse deviné
                    les 3 on changés leur profil,tres précieusement,amaury était tres obsedé par la sexualité des djeuns,modératus ne dis jamais ce qu’il pense, le troisième ...a toi de deviner
                    y ’a tout une faune ici , mais ce n’est qu’illusion

                  • OMAR 11 juillet 18:08

                    Omar0

                    Pardon @Xenozoid

                    Pour la 3ème personne, est-ce la peste brune ?
                    Car, je viens de sentir ses relents pestilentiels...


                  • Xenozoid Xenozoid 11 juillet 18:11

                    @OMAR

                    c’est bien d’être menacé de mort par eux, ça veux dire qu’il te respecte,mais bon,si guerre il y aura,on est tous mal barré, au moins ca mettra les chose a ce quelles sentent,de la merde
                    moi je préfere cova comme personne(et il le sait) a modératus,mais c’est toi qui voit...


                  • moderatus moderatus 11 juillet 18:48

                    @OMAR

                    Vous avez besoin de la caution des autres , vous vous sentez seul Omar ?

                    exprimez vos idées tout seul comme un grand .

                    Je n’ai jamais écrit une ligne contre les Musulmans, contre les terroristes oui. 

                    Vous faites l’amalgame entre Musulmans et terroristes ? vos amis vont vous botter le cul.

                    Mon côté humain existe , je vous assure, la preuve le premier article que vous écrirez je je soutiendrai promis, juré, sauf si c’est une ode aux terrorisme bien sur.


                  • Jelena Jelena 10 juillet 21:33

                    Ce qui me fait sourire, c’est qu’en France on proclame que l’IVG fut autorisée grâce à la bienveillance de Simone Veil et que donc elle mérite mille louanges... Alors qu’en Yougoslavie, l’IVG fut autorisée en 1977 et donc sous le règne de cet « horrible dictateur communiste » qu’était Tito.


                    • dupuis jacqueline dupuis jacqueline 10 juillet 21:37

                       SERGE ULESKI : ma réponse à@C BARRATIER
                       Je partage votre point de vue........je pense qu’il ne sert à rien de ressasser les vieilles lunes et de tout mélanger ..... mais qu’il convient d’extraire « la substantifique moelle » de l’« affaire » Simone Veil pour comprendre ce qui pousse les gens à lui solliciter une place au Panthéon....et, vous en résumez parfaitement la raison dans votre commentaire.

                      C’est aussi simple que cela.......Il faut être une femme (et j’en suis une) pour comprendre ce que fut cette victoire capitale menée pour les femmes qui depuis des siècles se battent vainement contre le rouleau compresseur que représente l’autoritarisme des hommes. 

                      Monsieur ULESKI , j’admire votre plume....mais vous n’êtes qu’un homme ..et sans doute ne pouvez-vous pas comprendre.

                      J. DUPUIS

                      • JP94 10 juillet 21:37

                        La mort de Simone Veil est une véritable aubaine pour Macron au moment où il va casser le Droit du Travail et gouverner par ordonnance,tandis que les salariés seront démobilisés par la période de congés..

                        Que ne doivent les Rothschild, les Pigasse, les Gattaz susurrer aux oreilles des rédactions d’en remettre des couches et des couches sur Simone Veil, femme politique servant donc de caution et de thème de dérivation aux politiques de régression sans précédent que Macron va dans la ligne des Hollande, des Sarkosy, des Giscard et de tous les politiciens adoubés par le Patronat ont commencé de réaliser.
                        Comme le dit l’auteur de l’article, Simone Veil fille de la Grande bourgeoisie qui passait son bac( tandis qu’un autre lycéen, Henri Krasucki lui ,né à Ménilmontant, était arrêté et déporté pour son rôle de responsable en première ligne dans la Résistance) n’a jamais lutté pour les aspirations sociales, combattu le Patronat, luttant au contraire à ses côtés, comme les Giscard, Chirac, Hollande, Macron.

                        Et effectivement, les Européistes sont de la partie : C’est la commission du bicentenaire de la Révolution, sous Mitterand, en 1988 qui décida du transfert au Panthéon de ... Jean Monnet, 

                        Le maître-européiste au Panthéon pour le Bicentenaire de la Révolution, c’est très significatif !

                        Jean Monnet, fils de bonne famille,et homme d’affaires qui fit de bonnes affaires sous la Prohibition, intime des Rockefeller et de la garnde banque US , conseiller de Tchang Kaï Tchek dans les années 30, ennemi de De Gaulle ( dans les archives ouvertes depuis : il veut détruire De Gaulle, « ennemi de la Construction européenne »), homme de la CIA, d’après De Gaulle, en tout cas financé par elle pour le projet européen ...
                        La Nation reconnaissante à un promoteur de l’Atlantisme ? 

                        Donc à ce titre, Simone Veil, tout aussi européiste, peut bien aller au Panthéon ! 

                        Et Marat, llui, a été sorti du Panthéon !! 

                        En 1948, au moins , on y mettait Paul Langevin ... et en 1924 Jaurès ... qui ne voulait pas y être, lui !

                        La question est effectivement : pour quoi ? C’est rarement pour les raisons invoquées... 

                        • Vraidrapo 10 juillet 23:06

                          @JP94
                          Si ça continue de cette façon, le Panthéon sera bradé comme la légion d’honneur... Heureusement que les Places sont limitées.


                        • Jonas 11 juillet 01:17
                          Simone Veil a fait adopter la loi sur l’autorisation de l’IVG.
                          En France, plus de 220 000 avortements sont pratiqués chaque année, un véritable génocide à l’échelle industrielle.
                          Comble du cynisme, ce programme d’extermination de masse est financé entièrement par vos impôts, à hauteur de 70 millions d’euros par an.

                          Porter atteinte à la vie d’autrui n’est pas un droit, le foetus humain n’a pas le même ADN que sa mère, il est donc un corps étranger, un être unique, une identité à part entière, une vie en puissance.
                          Y mettre fin volontairement est un crime.

                          « C’est une pauvreté de décider qu’un enfant doit mourir pour que vous puissiez vivre comme vous le souhaitez ».
                          Mère Teresa

                          « L’avortement tue deux fois. Il tue le corps du bébé et il tue la conscience de la mère. L’avortement est profondément anti-femmes. Les trois quarts de ses victimes sont des femmes : la moitié des bébés et toutes les mères »
                          Mère Teresa

                          « Le plus grand destructeur d’amour et de paix est l’avortement qui est la guerre contre l’enfant. La mère n’apprend pas à aimer, mais tue pour résoudre ses propres problèmes. Tout pays qui accepte l’avortement n’enseigne pas à son peuple à aimer, mais à utiliser toute violence pour obtenir ce qu’ils veulent ».
                          Mère Teresa

                          L’institut de sondage Opinion Way dans une étude de 2013 révélait que 85 % des femmes déclarent avoir ressenti une souffrance au moment de l’IVG médicamenteuse, y compris une souffrance morale pour 82 % d’entre elles.

                          Les responsables du »Planning familial« aux USA n’ont aucun scrupule à vendre les organes de foetus avortés pour se faire de l’argent, une déshumanisation et une désacralisation de l’homme, le réduisant au niveau d’un meuble ou d’une voiture.

                          Quand un pays tue ses enfants en masse en refusant le « miracle qui sauve le monde » par lequel Hannah Arendt désignait la naissance, il finit soit par s’éteindre, soit par être submergé.
                          L’extinction de la population française est programmée à grande échelle par l’ONU et l’UE pour être remplacée par une population extra-européenne (berbères, arabes, asiatiques, africains sub-sahariens), une »migration de remplacement" :
                          L’individualisme, l’égoïsme rend aveugle ceux qui ont délaissé la communauté et abandonné Dieu au nom du bien-être personnel, ce qui à long terme, amènera en quelques décennies l’extinction de la communauté tout entière, laissant place à une tiers-mondisation du pays.

                          • babelouest babelouest 11 juillet 05:23

                            @Jonas, vous n’avez pas honte ?...... smiley


                          • Jonas 11 juillet 07:50

                            @babelouest
                            honte de quoi ?


                          • babelouest babelouest 11 juillet 08:32

                            @Jonas
                            A deux ou trois semaines, l’embryon est encore à peine celui d’un animal. Pas un être doué de raison.


                          • Michel Maugis Michel Maugis 11 juillet 13:47

                            @Jonas


                            L’espèce humaine est essentiellement, et de plus en plus, une espèce CULTURELLE !!

                            Un embryon n’est pas un être humain comme ne le sont pas les ovules et les spermatozoïdes.

                            Le fait est que refuser le droit à l’avortement tue la femme qui accouche dans la clandestinité.
                            La différence avec ceux qui veulent ke droit à l’avortement, ceux qui le refusent tuent sciemment un être humain.
                            Les communistes qui lutèrent depuis toujours pour le droit à l’avortement doivent donc aller au Panthéon ?


                            Pourquoi pas Sarkonazy au Panthéon ? Et Hollande avec le criminel Fabius pour avoir reconnu le droit des Syriens à ne pas être « massacrés » par un « dictateur »

                            MACRON, c’est sûr, est déjà de son vivant dans le panthéon des CONS.



                          • Gambetta 11 juillet 19:25

                            @Michel Maugis

                            Je connais même de adultes à moustache qui ne sont pas tout à fait des êtres humains 

                            Ils ont un langue de vipère et un cerveau de colibri.

                            Tu me suis mon tout petit Michel ? 

                          • Michel Maugis Michel Maugis 12 juillet 06:00

                            @Gambetta

                            « Tu me suis mon tout petit Michel ? »


                            Cela ne m’est jamais arrivé de suivre des fauxculs et des connards.
                            un cerveau de colibri est beaucoup plus puissant que celui d’une amibe. 

                          • Jean 12 juillet 12:36

                            @babelouest oui bon, faut relativiser hein, en Hollande, l’icg c’est 22 semaines (théoriquement) et là c’est déja un petit homme non ?


                          • Jean 12 juillet 12:38

                            @Jean
                            10 puissance 12 excuse je voulais écrire « un petit humain »


                          • bob14 bob14 11 juillet 07:28

                            Revenue de l’enfer pour faire une loi qui massacre des millions d’embryons ?...A 8 semaines, l’embryon mesure 3 cm et pèse près de 3 g. Son cerveau se développe à toute vitesse ainsi que les organes sensoriels qui ne sont pas encore opérationnels. Les jours qui suivent sont essentiels pour la constitution de ses yeux et de ses oreilles internes, responsables de l’ouïe mais aussi de l’équilibre... !


                            • babelouest babelouest 11 juillet 08:28

                              @bob14

                              Et ?......


                            • bob14 bob14 11 juillet 08:57

                              @babelouest....Un sacré génocide depuis cette loi non...Pire que celui des juifs..mais personne n’en parle...bizarre !


                            • babelouest babelouest 11 juillet 09:29

                              @bob14
                              Les grands génocides, ce sont les Amérindiens, ce sont les Hutus, ce sont les « sujets de Léopold II », cela ne manque pas. Bloquer la croissance de ce qui n’est même pas encore un animal... ou alors vous êtes aussi contre la culture des blés, des salades et des tomates, puisqu’on leur enlève la vie.


                            • bob14 bob14 11 juillet 10:06

                              @babelouest....votre réponse est aussi stupide qu’une arapède sur son rocher...comparez un embryon à une salade..faut être à la masse ou con depuis la naissance !


                            • babelouest babelouest 11 juillet 12:50

                              @bob14
                              Dois-je vous rappeler une certaine élucidation de meurtre ? Je n’ai plus la référence, mais cela m’avait marqué.

                              Un homme vivait tranquillement dans son appartement. Il n’avait pas d’animal de compagnie, mais il avait une belle plante d’appartement. Il la bichonnait, il lui parlait très souvent, la plante était magnifique.

                              Un jour un malfrat est entré dans l’appartement, et devant la plante a tué l’occupant pour lui prendre son argent. Il avait été assez adroit pour ne pas laisser de trace (peut-être serait-ce plus facile aujourd’hui avec les recherches d’ADN), et la justice piétinait.

                              Un enquêteur avait fini par savoir que le mort avait de vrais rapports étroits avec sa plante. Il a proposé, et obtenu une expérience. De vagues suspects avaient été décelés, mais rien ne pouvait les faire accuser formellement. Il a eu une idée. Il a fait poser sur la plante des électrodes pour mesurer son stress. Il est connu qu’elles ont un certain potentiel mesurable. Il a donc fait confronter la plante, et les suspects, auxquels il a fait ajouter des quidams neutres.

                              La plante n’a réagi électriquement, et de façon claire, qu’avec un seul des suspects. Aucune réaction avec les « neutres ». Sur celui-là la surveillance et les recherches se sont approfondies, et quand on lui a annoncé ce qu’on avait trouvé, en particulier la réaction de la plante, il a fini par s’effondrer, et avouer. Les plantes n’ont peut-être pas une vraie vie autonome comme des animaux supérieurs, mais elles ont une certaine « intelligence » électrique, car les soins à une plante ont un aspect électrique au même titre que les connexions entre les dendrites et les axones sont un fait établi. Un mélange d’impulsions électriques, et d’échanges chimiques.

                              C’est pourquoi je maintiens tout ce que j’ai dit. Un embryon jeune n’a même pas encore de système nerveux, ce n’est encore qu’un agrégat de cellules primordiales susceptibles de devenir plus tard des cellules plus spécialisées. Même pas des plantes, en somme.

                              J’espère que ma démonstration est assez claire. Merci. Je ne suis pas biologiste, donc j’ai évité d’abreuver tout le monde de termes scientifiques.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires