• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui sauvera Eric Zemmour ?

Qui sauvera Eric Zemmour ?

Semaine après semaine, à chacune de ses interventions face aux invités de Laurent Ruquier, comment ne pas voir en Monsieur Zemmour un être complexé qui ne s’est jamais pardonné d’être né dans un milieu modeste et d’avoir réussi… et seulement réussi (1).

Boudant son plaisir, toujours prompt à adresser des reproches à ceux qui, sans retenue, aspirent à goûter le leur, Monsieur Zemmour sera impitoyable envers quiconque a le courage, le culot ou l’ambition de se hisser, décomplexé vis-à-vis de ses origines sociales, jusqu’à la plénitude de son potentiel d’être humain dans des domaines tels que l’écriture ou bien, ceux d’une ambition et d’une expression artistiques.

D’autre part, rappelons ici, à toutes fins utiles, et contrairement aux affirmations de Monsieur Zemmour, qu’il n’y a pas d’art mineur ou de sous-culture – terme qu’il destine, entre autres, aux artistes du Rap, une de ses cibles préférées : il n’y a que des artistes mineurs ou bien, pas d’artiste du tout derrière une œuvre qui n’en serait pas une et de sous-culture, une culture qui n’aurait pas d’histoire, pas d’origines ni d’encrage ni de racines dans une société humaine quelle qu’elle soit.

Tout en sachant que de sous-culture à sous-homme il n’y a qu’un pas, et même s’il se garde bien de le franchir, on serait en droit d’attendre de Monsieur Zemmour qu’il soit à l’avenir, un peu mieux inspiré.

1. Réussir dans le sens de… être connu et ne pas ou ne plus avoir de problèmes de fin de mois. 

*** 

Ce qu’il appelle péjorativement « les bons sentiments » qu’il se refuse à considérer comme la manifestation d’un esprit humaniste, l’indisposent au plus haut degré, sous prétexte, sans doute, que le registre de la compassion a toujours été opposé à l’intelligence : du moins le croit-il !

Car, pour "faire intello" n’est-il toujours de bon ton de se moquer de cette compassion ? Même si Zemmour chez Ruquier, c’est un peu et souvent, le lycée qui fait la leçon au collège ; et guère plus, sinon moins.

***

Né à Montreuil (93) Eric Zemmour.jpg, les êtres revendicatifs le gênent comme il n’est pas permis, et plus spécialement ceux qui ouvertement se considèrent comme humiliés (plus particulièrement les enfants des cités) ou bien ceux qui les soutiennent (les rappeurs et les artistes engagés) ; à leur contact, un seul réflexe : nier leur souffrance qui peut être la leur pour mieux étouffer la sienne à la racine de laquelle l’on trouvera pourtant l’humiliation d’une communauté dépossédée (matériellement et émotionnellement) et dans laquelle il est né - référence au départ forcé d’Algérie de ses parents après l’indépendance de ce pays, comme des dizaines de milliers d’autres...

Avant de se précipiter dans le camp des puissants, à droite de l’échiquier politique, comme pour mieux se persuader de la supériorité de la raison du plus fort sur les affects qui minent les plus faibles économiquement et culturellement.

Privée d’œuvre, sinon quelques livres sur la classe politique qui finissent très vite dans les bacs à 1euro des bouquinistes, révérencieux face aux grands hommes (morts de préférence) qui ont fait l’Histoire (N’a-t-il pas tenté à deux reprises d’entrer à l’ENA ? Faut-il y voir là un lien de causalité ? A tort pour Monsieur Zemmour qui devrait se rassurer, puisque Victor Hugo, à titre d’exemple, n’avait fait que des études secondaires), méprisant face aux contemporains non estampillés « génies  », Monsieur Zemmour, esprit confus et décidément très scolaire (ses références littéraires se limitent à Balzac, Flaubert et Hugo ; Rembrandt pour la peinture) serait un client parfait pour la psychanalyse.

Chez lui, tout est refoulement et névrose dans une entreprise d’auto-castration émotionnelle sans aucun doute dommage pour tout le monde, et en premier lieu, chez ceux que Laurent Ruquier reçoit, et qui, pour un peu , en viendraient à s’excuser soit d’écrire, soit de chanter ou bien encore, d’être en colère face à une réalité sociale d’une violence parfois insoupçonnable.

Car, si là d’où l’on vient ne saurait en aucun cas empêcher quiconque d’aller voir ailleurs et de s’y installer, en revanche, il n’est sûrement pas nécessaire, une fois arrivé à destination, de conspuer à des fins de les rabaisser, celles et ceux qui n’ont pas eu la chance – ou su la saisir, faute d’aptitudes ou de volonté -, d’effectuer un tel déplacement à la fois horizontal et vertical même et surtout, si ce mépris et ce déni semblent n’avoir qu’une seule préoccupation : se protéger du danger et conjurer la peur d’un éventuel retour à la case départ, défait et humilié, pour la seconde fois, par une classe qui n’aura pas oublié que Montreuil ne sera jamais ni Neuilly ni Paris.

 Et d’aucuns s’empresseront d’ajouter : combien de temps encore, les rescapés d’un déterminisme social le plus souvent impitoyable devront-ils donner des gages de bonne conduite et de fermeté d’âme (cachez donc cette compassion nauséabonde !) à ceux auxquels ils pensent devoir leur repêchage social, oublieux qu’ils sont de leurs droits et de leurs mérites ? 

 ***

Vraiment, il est regrettable que le service public nous impose semaine après semaine, le spectacle pitoyable d’un Zemmour arc-bouté à ses hontes et à ses douleurs les plus intimes, derrière ce masque qui fait de lui un autiste dont le coeur en hiver peine à battre en public dans ce faux dialogue avec les autres qui, insoupçonné en lui, n’est qu’un monologue sans fin et à haute-voix avec lui-même…

Un lui-même atrophié, aux renoncements sans nombre, dans un déni auto-infligé de sa propre histoire, de ses origines et de celles des autres dans la même foulée ; déni qui, soit dit en passant, n’a jamais sauvé qui que ce soit de l’amenuisement ni permis à quiconque de faire l’économie d’une sérieuse remise en cause de soi et qui trahit une aversion profonde pour tout ce à quoi Eric Zemmour aurait dû ressembler et auquel il a échappé mais qui, chaque semaine, au grès des invités, revient le hanter comme un cauchemar à l’effet boomerang à la fois persécuteur et prophétique. 

Mais alors…qui sauvera Eric Zemmour de ce cauchemar qui a toutes les allures d’un naufrage existentiel ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.48/5   (62 votes)




Réagissez à l'article

97 réactions à cet article    


  • Karl-Groucho 18 novembre 2009 13:40

    Faut-il (vraiment) s’user l’énergie & les rétines avec des shows plus ou moins collabos déguisés en shows vaguement agitateurs, puis, pour compléter, s’user les neurones et les nerfs en accordant la moindre importance à ceux qui s’en accordent bien assez déjà d’eux-mêmes ?

    Sans télé, on se réapproprie SON temps, et on redevient un (petit) peu humain.


    • La mouche du coche La mouche du coche 18 novembre 2009 17:51

      z
      z
      L’auteur « Chez lui, tout est refoulement et névrose dans une entreprise d’auto-castration émotionnelle »

      Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que l’auteur parle de lui ? Sa tête sur la photo ?
      z
      z


    • Merci pour ce commentaire.

      Je ne pourrais que difficilement vous contredire.

      Rassurez-vous ! Tout ce que je sais sur Eric Zemmour, je l’ai trouvé sur Youtube et DailyMotion

      Cordialement


      • Mat Mat 18 novembre 2009 14:15

        Très bon portrait ! 

        Monsieur Zemmour est hors du temps et aspire à un présent se fiant éternellement au passé, qui nierait toute forme de nouvelle culture comme étant une culture a part entière et qui interdirait toute forme de réflexion émergente sous prétexte que les valeurs établies sont plus importantes que toutes les autres. Il est passé maitre dans l’art de dénigrer quiconque aurait comme projet fou de faire quelque chose de nouveau et se réfugie dans la littérature scolaire, c’est en somme un mouton intégriste qui n’est ouvert que sur SON monde et qui excelle dans l’art du sourire faux-cul et des raccourcis intellectuels , encore un joli personnage à ranger dans le palmarès des meilleurs égoïstes de ce gerbant paysage médiatique.

        • abdelkader17 18 novembre 2009 14:44

          « La culture,devenue intégralement marchandise,doit aussi devenir la marchandise vedette de la société spectaculaire »
          Guy Debord


          • anty 18 novembre 2009 14:59

            Qui sauvera Zemour ?

            Facile ,la pub qu’on fait autour de lui

            et à mon avis il a encore pour un certain temps


            • fouadraiden fouadraiden 18 novembre 2009 15:20

              Abgeshkroteit est comique


              que ns dit ce zombie qd il sort la langue de son cloaque , écoutez , si si , si je n’aime pas les arabes et les noirs c’est à cause des juifs .


              • Jiache 18 novembre 2009 15:27
                Qui sauvera Eric Zemmour ?pas moi !

                • zigpus 18 novembre 2009 15:36

                  DUR DUR !
                  Mais assez bien vu.
                  Mais quel besoin de tirer sur l’ambulance ? Vous a-t-il fait un tort quelconque ?
                  Il se détruit lui-même auprès des auditeurs.
                  Mais il est vrai que ses propos n’incitent pas« à sauver Zemmour », surtout quand on l’a vu servir la soupe aux puissants ou définis comme tels.


                  • Bardamu 18 novembre 2009 17:05

                    En ce monde consensuel jusqu’à l’écoeurement, mielleux à en vomir, avons-nous la chance d’y trouver quelque perle rare : ici, un trublion, un empêcheur de s’épandre et de pleurnicher en rond pour en tirer de faciles et si lucratifs bénéfices... à savoir, le talentueux Zemmour !

                    Pas parfait, certes, le garçon !... mais tellement déjà, au regard des mous, des approbateurs ou autres mutins de Panurge, faux rebelles mais véritables idiots utiles au système en place qui l’entourent, nous entourent, nous étouffent jusqu’à l’asphyxie !

                    Et déjà, quelque écrivassier de salon, plumitif laborieux griffonnant des pages destinées à rester blanches d’une encre transparente -pur ressentiment jeté éperdument sur l’écran !- voue aux gémonies ce si précieux critique, seul pavé jeté ici-bas dans la marre d’huile de la bien-pensance !

                    Alors, Bardamu dégaine, lui qui hait la tartuferie, les larmes de jeunes filles envahissant les visages éplorés des puceaux littiéraires, les coups bas, la jalousie sans raison, la petitesse en bref !

                    En plus, notre auteur ose la psychologie à deux balles !... bref, il nous fait la totale.

                    Mais, à y bien réfléchir, il paraît évident que le journaliste en herbe ne met ici en avant les supposées victimes de Zemmour qu’en proportion de l’injustice qui lui serait aussi faite !

                    Lui, génie méconnu, grand écrivain n’ayant accès à une notoriété publique forcément méritée qu’à cause de types aussi infâmes que ce Eric là !

                    Alors, il fouille notre auteur... dans le passé zemmourien ! partout !... s’improvisant aussi mauvais psychologue qu’écrivain d’ailleurs, énième scribouillard sans grâce, sans style.

                    Alors : « Vive Zemmour, et abat le pitre ! »

                    Un article pour ça, tout de même !... quand il suffisait de consulter le psy du coin qui, pour une poignée d’euros, lui aurait par avance donné raison : que de temps gâché !


                    • Vous écrivez : « Vive Zemmour, et abat le pitre ! »

                      Sans doute a-t-on les héros que l’on mérite.


                    • claude claude 18 novembre 2009 18:15

                      éric zemmour grand écrivain ?

                      non, juste bon grammairien.

                      le clézio est un grand écrivain, desproges est un grand écrivain, on peut aussi citer paul guth, daninos, pierre dac, aimé cesaire, becket...

                      zemmou est un nain qui rêve de grandeur, c’est tout.


                    • Bardamu 19 novembre 2009 02:18

                      Vous lisez toujours aussi mal, Claude !
                      Le syndrome Caroline Fourest ? 


                    • italiasempre 19 novembre 2009 11:52

                      Claude, je me demande comment vous pouvez avoir un jugement aussi péremptoire vu que :

                      mais au final, je m’en fous, car n’étant pas maso, je ne le regarde pas et tourne le bouton de ma télé. et je ne lis pas ses articles.

                      Comment faites vous ? Etes-vous extralucide ? 
                      Ou alors vous achetez votre prêt-à-penser, ce qui est plus probable.


                    • Sur Marianne, Zemmour élu, parmi d’autres, personnalité politiquement correcte du PAF, tartuffe de l’impertinence.
                      à cette adresse :
                      "http://www.marianne2.fr/A-decouvrir-subito,-Marianne-656-Politiquement-incorrect,-mon-oeil !_a182773.html


                    • Gazi BORAT 18 novembre 2009 17:12

                      Caroline Fourest, Tarik Ramadan, Eric Zemmour...

                      Voici ce qui semble tenir lieu de débat intellectuel.. Disserter des interventions d’animateurs d’émissions télévisée de la grille « divertissement. »

                      On discutait autrefois dans les bistrots de Sartre ou d’Aron..

                      Mais bon.. Vu l’exemple qui nous est donné au sommet, un président qui bat les records d’inculture à ce post depuis au moins deux républiques.. A quoi s’attendre ?

                      gAZi bORAt


                      • Eleutheros 18 novembre 2009 17:57

                        J’agrée complètement à votre message, c’est coutumier cela-dit.


                      • TSS 18 novembre 2009 18:43


                        pour connaître le niveau Zemmourien il suffit de se rappeler comme il etait mis sous l’eteignoir

                         quand à la place de Nolleau ,c’etait michel Polac à ses cotés... !!


                      • ELCHETORIX 18 novembre 2009 19:36

                        @ gazi , il ne faudrait pas mettre Tariq RAMADAN sur le même plan que les ceus-cités par vos soins .
                        j’apprécie un peu ZEMMOUR , mais ce dernier n’a pas le même bagage intellectuel que TARIQ.
                        La Caroline n’a pas fait le poids dans le débat au cours de l’émission de TADDEÏ .
                        Puis les livres de Tariq RAMADAN sont d’un autre « tonneau » que ceux de Caroline FOUREST .
                        Hasta la vista !
                        RA .


                      • Philippe D Philippe D 18 novembre 2009 20:17

                        Bonsoir Léon,

                        Bien d’accord avec toi.


                      • @Léon

                        __________

                        Qui critiquera les critiques ? Celui qui a gardé un esprit un tant soit peu... critique.

                        _____________

                        Ceux qui distribuent des baffes doivent mettre un point d’honneur à en recevoir, tels  un devoir et un droit. Ou bien alors, ce sont des petits, tous petits joueurs. Et là, on revient à notre sujet : Eric Zemmour…

                        Et son fans-club ?!


                      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 19 novembre 2009 08:55

                        qu a fait Zemour ? C’est simple, Serge ULESKI est en realite son miroir, pour poursuivre la psychologie de upermarché, encore un de ces bobos branchoulles Nouvelobsisants http://sergeuleski.blogs.nouvelobs.com/ fiers de leur superiorite culturelle http://www.contre-feux.com/profile/SergeUleski/

                        Ils sont autrement moins ambitieux pour les classes populaires qu ils meprisent en realite que les types comme Zemour.

                        Mais oui, imaginez que les types du 93 soient des Zemour cultivés mais de gauche ? Que resterait il aux bobos ? Envers qui se sentiraient ils superieurs ?


                      • french_car 19 novembre 2009 10:53

                        Gazi effectivement Tarik Ramadan vole 10 km plus haut que les 2 autres trissotins que vous citez.
                        Et vous oubliez Finkielkraut dans votre galerie de portraits.


                      • Ne renoncez pas ! Prenez votre plume et allez- y !

                        Internet est là pour ça.


                      • franc 18 novembre 2009 17:52

                        Kool Shen le rappeur est plus intelligent et plus psychologue que l’auteur qui semble au contraire avoir plein de complexes par rapport à Zemmour .---------------------------- chez Ruquier Il accepte la critique du rap de Zemmour et va même jusqu’à défendre Zemmour en disant que celui-ci a bien plus de talent et était bien plus compétent que la fille qui l’a remplacé un moment , --------------------------------------de plus le respect va jusqu’à jouer du foot avec lui .

                        Moi qui comme Zemmour n’aime pas le rap et la plupart des rappeurs trop violents et trop bling bling à mon goût ,c’est le règne de la frime et du fric de l’idéologie capitaliste que j’abhorre .,je dois pourtant m’incliner devant Kool Shen et le féliciter pour son attitude intelligente qui force le respect .

                        Je précise que je n’aime pas le rap parce qu’il n’ ya aucune mélodie et que je suis très mélomane( j’ai adoré la musique depuis l’ âge de trois ans en écoutant les premiers disques de Dalida que j’ ai tellement aimés à cet âge qu’un jour j’ai dit à ma mère « Maman j’aime Dalida »----et ma mère de répondre : « tu veux te marier avec elle »---------------« Oui »
                         
                        J’ajoute que je considère le rap comme faisant plus partie d’un mouvement culturel apparenté au théâtre ou à la poésie comme le slam (que je préfère )plus que la musique en tant que telle ,puisque l’interprète ne chante pas mais ne fait que parler et qu’il n’existe pas de mélodie dans la chanson elle-même mais seulement un certain fond musical qui accompagne le texte,d’autant plus que le texte des rappeurs souvent laisse à désirer pour ne pas dire parfois exécrables .




                        • Vous écrivez : « Kool Shen le rappeur est plus intelligent et plus psychologue »

                          Ne dites pas n’importe quoi voulez-vous, il se pourrait qu’on nous lise sur Agoravox.


                        • french_car 19 novembre 2009 10:56

                          Va falloir que je demande à mes fils d’arrêter d’acheter Kool Shen smiley


                        • Zemmour n’aime pas le rap parce que le rap n’aime pas Zemmour et tous les leaders d’opinion qui n’ont que des opinions et rarement des jugements avisés et informés. 


                        • histrion histrion 18 novembre 2009 17:59

                          Respect Eric Zemmour

                          Continuez ...


                          • claude claude 18 novembre 2009 18:08

                            si l’on parle d’éric zemmour, je préfère celui-ci : éric zemmour qui aime les femmes et qui le montre bien

                            quant à celui dont on parle, il est tout ce que je n’aime pas chez un homme : arrogant, méprisant, néocon, réactionnaire, misogyne, ... avec une moumoute sur la poitrine (beurk !)...

                            certains samedis, lorsqu’il dodeline de la tête en croisant les doigts sous le menton, il me fait penser à une gargouille... il ne lui manque plus que de petites cornes et des oreilles pointues...

                            quoi qu’il en soit, cet homme semble rejeter tout ce qui le lie à son enfance : son statut d’enfant émigré, son origine nord-africaine, la modestie sociale de ses parents... comme s’il en avait honte. pour lui l’appartenance à une caste est plus importante que la valeur réelle de l’individu...

                            bref c’est un petit monsieur que je n’aime pas du tout, qui dit tout haut des conneries que d’autres pensent tout bas.


                            • En ce qui concerne les femmes, Zemmour n’a aucune imagination. Elevé par des femmes, Science Po ou pas, Zemmour a beaucoup de mal à les imaginer autrement qu’avec une couche Pampers à la main.


                            • frédéric lyon 18 novembre 2009 18:24

                              Qui sauvera Serge Uleski ? Personne, pas même Agoravox.


                              • histrion histrion 18 novembre 2009 18:35

                                Vous me le retirez de la bouche ...

                                Il faut regarder E Zemmour sur d’autres émissions que celle de Ruquier ( I Telé et France O)


                              • malqp 18 novembre 2009 18:36
                                On pourrait aussi dire que le Mc do c’est de la grande gastronomie, au même titre que la cuisine française. Nan ? Bah pourquoi pas ? Si on compare le chiffre d’affaire et la popularité, je pense que les grands cuisiniers français sont loin derrière.
                                Tsss… bientôt on étudiera Diam’s et compagnie à l’école… Bonne chance pour trouver des figure de rhétorique ou un sens autre que nique la France cette nation de putains.

                                une petite précision sémantique néanmoins :
                                Sous-culture n’est pas le terme approprié, le terme approprié est non-culture, culture inférieure….
                                Une sous-culture, ça n’ a rien de péjoratif, une sous culture est un sous ensemble d’une culture :
                                par exemple : la culture française est une sous culture de la culture latine (ce qui pourrait se discuter). Ca ne veut pas dire que la culture française est inférieure à la culture latine, mais simplement que c’en est un constituant.

                                Dire que le rap est une sous culture est donc un piège, ça voudrait dire qu’il se rattache à la culture française, alors que dans la forme, il s’agit d’une musique américaine.

                                je n’ai jamais compris l’aplatventrisme des français pour ce qui est de la culture made in usa.la plus petite merde cul …turelle americaine est encencee en france.des paroles vulgaires,debiles soutenues par un rythme inchange qu’on apelle rap est porte aux nues par les medias ,bobos en premiers.de la sous culture de merde permet à des rats comme ceux de ntm de s’enrichir, d’etre celebres et d’insulter ceux qui les ont fait rois.pauvre france

                                Pour en avoir assez écouté quand j’étais plus jeune, le rap c’est de la merde, c’est a chier, pourquoi j’écoutais ? Parce que comme j’étais con, superficiel, attardé et sans aucune personnalité(le niveau 0 de l’humanité), je me croyais original d’écouter une merde qui sans m’en rendre compte a ce momment n’avait pour fonction que de crétiniser ma génération, dès que j’ai commencé a penser par moi même je ne pouvais plus supporter cette putréfaction sonore, je reviens de loin, si vous saviez comme j’ai honte, quand on a été contaminé, la guérison est longue et ça peut laisser des séquelles définitives.


                                • Vous écrivez : « Parce que comme j’étais con, superficiel, attardé et sans aucune personnalité(le niveau 0 de l’humanité) »

                                  No comment.


                                • Big Mac 18 novembre 2009 20:49

                                  Oh vous savez malqp parlait de lui à l’imparfait, ce qui veut dire qu’au temps présent il vous a cédé la place.


                                • Bardamu 19 novembre 2009 02:40

                                  Certains évoluent ! 
                                  D’autres régressent !
                                  Ici, l’un a beaucoup évolué (rejetant le rap de sa jeunesse), et l’autre beaucoup régressé (l’aimant ou faisant semblant de l’aimer).

                                  Des organes de presse tels Télérama ou le Nouvel Obs présentement -qui dépêche un de ses pisseurs de copie- ont énormément contribué à enterrer définitivement ce qui restait de culture française.
                                  Les socialistes n’ont encouragé le rap que pour des raisons démagogiques.
                                  Pas bon, ça !
                                  On voit où en est le rap... comme le socialisme !

                                  L’auteur attaque Zemmour pour cette raison surtout : une querelle de chapelles, Figaro-ci, Nouvel Obs-là !
                                  Enfin, pas honnête que ceci : le quidam tenu dans l’ignorance au milieu d’un réglement de comptes en interne. 

                                  Jean-Paul Dubois (Une vie française) du Nouvel Obs est bien le seul valable en cette bande de journaleux -que Balzac aurait eu plaisir à éreinter : sûrement parce qu’il a de l’humour... et qu’il est plus écrivain que journaliste !


                                • airspeed 18 novembre 2009 19:12

                                  Mr ULESKI
                                  Pourquoi ne pas simplement éteindre votre TV .
                                  Votre souffrance dans ce cas précis est facilement réversible .
                                  Allez hop , un peu de NTM , de DIAM’S sur votre électrophone et ça ira mieux .
                                  Une petite marche sur les Champs-de-Mars par la suite vous fera également le plus grand bien ;
                                  évitez tout de même les jours de distributions de billets de banque !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès


Derniers commentaires