• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui sont vraiment les racistes ?

Qui sont vraiment les racistes ?

Depuis maintenant des décennies, le mouvement antiraciste et d’une façon plus générale, le politiquement correct répandu par les médias a une réponse bien simple à cette question : c'est l'extrême droite, ceux qui n'acceptent pas "la diversité", qui ont "peur de l'autre", les "identitaires" etc.

En conséquence ils ont lutté contre cette menace, mélange de fascisme, de racisme et d’extrême droite avec le peu de succès que l’on sait, la population française selon les sondages acceptant de moins en moins facilement l’immigration incontrôlée qu’elle subit depuis des années et ne se laissant plus impressionner sur ce terrain par les accusations de racisme.

Quelques observations et réflexions devraient remettre en question cette bonne conscience majoritairement de gauche sur la question du racisme.

Un policier quelque peu excédé vivant dans une résidence de banlieue me disait qu’il recevait la directive verbale de ne pas poursuivre ou verbaliser un jeune faisant de la moto sans casque dans les quartiers sensibles de peur des réactions des « jeunes » du quartier, en général des enfants ou petits enfants d’immigrés.

Et il s’agissait clairement de directives venant de la hiérarchie et même si elles sont souvent transmises de façon discrète, il arrive qu’elles le soient de façon plus publique. Ainsi, faisant allusion aux rodéos à moto ou en voiture qui empoisonnent la vie des braves gens de certains quartiers, M. Jean-Paul Pecquet , directeur territorial de la sécurité des Hauts-de-Seine (92) a lancé il y a quelque temps un appel aux policiers et gendarmes, en principe chargés du respect de la loi au micro de France Bleu : « Nous appelons nos policiers à ne pas créer un incident dont le trouble pourrait être supérieur au trouble initial. », une façon de dire qu’il ne s’agit pas de faire respecter la loi mais d’éviter des troubles.

Ce genre de conseil a des implications très graves : la loi sur l’obligation du port du casque a été prise en considérant la très forte mortalité des conducteurs de motos par rapport aux automobilistes et fait partie d’un vaste effort pour protéger particulièrement les jeunes contre un décès prématuré ou un handicap à vie. Il y a eu de nombreuses émissions télévisées sur ce thème avec la rééducation des paraplégiques à Garches ou ailleurs. En n’appliquant que rarement aux jeunes dans certains quartiers cette loi mais en l’appliquant strictement pour les jeunes de Versailles ou des beaux quartiers de l’ouest parisien, on peut dire que l’on montre plus de considération pour la vie et la santé des derniers que pour celles des premiers et donc que cette application différenciée de la loi est une forme de racisme.

On pourrait parler du laxisme des juges, ainsi quand on ne punit pas très sévèrement des jeunes qui s’attaquent aux forces de l’ordre, aux médecins urgentistes ou aux pompiers et bien sûr aux forces de police intervenant dans les mêmes quartiers mais qu’on les relâche après de courtes peines de prison ou des sanctions symboliques, cela amène les pharmacies, cabinets médicaux et superettes à les quitter. Qui en subit les conséquences sinon les victimes de malaise cardiaque ou autres, les blessés ou victimes collatérales en cas d’échauffourées habitant dans ces quartiers ou cités. Au final, la santé et la protection des personnes vivant dans ces quartiers est moins bien protégés à cause d’une idéologie de l’excuse empêchant de condamner lourdement comme l’indique la loi, des jeunes s’attaquant aux représentants de l’Etat, par exemple en jetant un réfrigérateur d’une tour de HLM sur des policiers alors que ces derniers s’approchent.

De nouveau on peut parler de racisme à l’égard des populations venant largement d’origine étrangère dans ces quartiers car on ne se donne pas les moyens de leur assurer le même niveau de protection contre les délinquants que dans des quartiers plus favorisés

On pourrait multiplier ce genre d’exemples qui ont tous en commun que, sous prétexte « d’acheter la paix sociale » ou éviter qu’une situation se dégrade, on la laisse pourrir et on se retrouve avec des « portiers » protégeant les trafics de drogue à l’intérieur des immeubles etc.

Cette différence dans l’action des représentants de l’Etat selon les zones géographiques ou populations s’apparente à ce que l’on appelait il y a quelques temps en Afrique du Sud une politique d’apartheid, c'est-à-dire une application différenciée de la loi pour les jeunes des cités et « quartiers » et ceux des beaux quartiers.

Alors, qui sont les vrais racistes : les Français de souche excédés qui vivent encore dans ces quartiers et qui le soir doivent parfois montrer patte blanche à un « guetteur » en bas de leur HLM ou ces hauts fonctionnaires ou « intellectuels » de gauche prétentieux qui, même dans leurs pires cauchemars, n’osent imaginer que leurs enfants aillent étudier dans un Lycée ou un collège ZEP de banlieue où la part d’élèves issus de l’immigration de première ou deuxième peut atteindre les 50% dans certaines classes, ce qui ne les empêche pas de pérorer sur le racisme des Français qui ont des idées trop à droite pour leur goût.

Qui est responsable de la situation actuelle ? Un Jean-Marie Le Pen qui depuis des décennies répète contre vents et marées qu’une immigration incontrôlée va créer des tensions explosives difficilement gérable ou ceux qui ont organisé ou laisser faire cette immigration incontrôlée ? Il serait temps que chacun prenne ou reconnaisse ses responsabilités.


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

123 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 28 février 12:26

    Le bobo ne sait pas faire la différence entre racisme, xénophobie, égoïsme de l’assiette où ethnocentrisme. Par tautologie le gauchiste a un intellect très limité.
     
    Comme dit Thomas Frank, les bobos gauchistes vivent de plus en plus comme des touristes dans leur propre pays.
     
    Principes délirants d’accueil inconditionnel de la loi DALO/Sarkozy : 20.000 logements offerts par Macron aux pseudo-migrants, illégaux régularisés par la loi Valls.
     
    Zambèze prioritaire sur Corrèze...
    grand remplacement voulu par l’oligarchie mondialiste avant tout ! UE, Mélenchon, Médef, même combat !
     
    http://www.boursorama.com/actualites/manuel-valls-presente-sa-politique-de-peuplement-ff3c68f5cf0337317613dff818bc053d?page=2


    • Choukass 28 février 13:37

      @Jean Roque
      Dois je créer un Jean Foque ?


    • juluch juluch 28 février 13:02

      Oui, il avait raison l’Ancien....bien raison !


      • Cadoudal Cadoudal 28 février 14:05

        @juluch
        Faux que j’aille en ville demain acheter la biographie d’un des derniers toubab piir...

        Ils vont nous manquer...

        "Ceux qui font et défont la France de nos jours sont des « toubabs ndialaxane », de faux Blancs, ajoutent-ils. Ces « toubabs ndialaxanes » nous rappellent les faux lions qui à la fin de la saison de l’hivernage animaient les festivités dans les régions.

        http://www.liberation.fr/debats/2017/02/19/la-france-en-campagne-vue-d-ailleurs-ou-est-deguaulle-le-toubab-piir_1549569


      • V_Parlier V_Parlier 28 février 16:09

        @juluch
        Je ne sais pas quel ancien. Mais il est dommage que l’auteur ne conclue pas par la vraie raison qui explique tout cela : Les gouvernements qui se succèdent depuis 30 ans ont été complètement guidés par l’esprit communautariste le pire qui soit. Ce même communautarisme qu’il prétendent combattre. En quoi ? Quand ils appellent à fermer les yeux sur ceux qui empoisonnent la vie des habitants de quartiers « difficiles », ils s’imaginent faire un bon geste envers les habitants de ces quartiers. Car dans leur esprit la racaille qui règne représente les habitants. Les habitants de ces zones de non-droit sont tous classés comme membres d’une seule et même communauté qui « ’s’exprime » par la délinquance.
        En ce sens, oui, par leur condescendance et leur fausse compassion, les gauchistes bobos sont lâches et racistes. En ce sens l’auteur a raison, bien que ça aurait pu être exprimé mieux.


      • V_Parlier V_Parlier 28 février 16:14

        @V_Parlier
        (Pour ce qui est du communautarisme, n’oublions pas qu’il n’a pas toujours été présenté comme un problème mais vu plus ou moins discrètement comme un moyen de casser la conception de la société « gauloise primitive » en tant que norme établie de fait. Bref, la transformer en une communauté parmi les autres. Leur esprit fonctionne comme ça, même quand ce n’est pas tout à fait conscient).


      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 16:39

        @V_Parlier Très juste et c’est cela que j’appelle le racisme des gens qui ont bonne conscience : comme vous le dites « dans leur esprit, la racaille qui règne représente les habitants ».


      • juluch juluch 28 février 17:11

        @V_Parlier

        L’Ancien c’’est JMLP.

      • Garibaldi2 28 février 19:02

        @Bernard Mitjavile

        ’’On pourrait parler du laxisme des juges, ainsi quand on ne punit pas très sévèrement des jeunes qui s’attaquent aux forces de l’ordre, aux médecins urgentistes ou aux pompiers et bien sûr aux forces de police intervenant dans les mêmes quartiers mais qu’on les relâche après de courtes peines de prison ou des sanctions symboliques’’.

        Vous avez des exemples précis ou c’est au doigt mouillé votre appréciation ?

        Votre ’’article’’ n’est qu’un copié/collé de votre article du 17 août 2015 sur Boulevard Voltaire.

        http://www.bvoltaire.fr/qui-sont-les-racistes/


        ’’Un voisin policier dans ma résidence de banlieue me disait qu’il recevait la directive verbale de ne pas poursuivre ou verbaliser un jeune faisant de la moto sans casque dans les quartiers sensibles, de peur des réactions.’’.

        Donc, si j’ai bien compris en 2015 vous habitiez en banlieue ET à SAINT LEGER LES MELEZES ?


      • OMAR 28 février 19:11

        Omar9

        Salut @juluch
        .
        « Ce qu’il faut dire aux Algériens, ce n’est pas qu’ils ont besoin de la France, mais que la France a besoin d’eux. C’est qu’ils ne sont pas un fardeau ou que, s’ils le sont pour l’instant, ils seront au contraire la partie dynamique et le sang jeune d’une nation française dans laquelle nous les aurons intégrés.".
        Jean-Marie Le Pen, 29 janvier 1958, Assemblée Nationale.

        Oui, JMLP avait bien raison, mais personne ne l’a écouté...


      • izarn izarn 28 février 19:13

        @juluch
        Et aussi le soviétique Georges Marchais !
         smiley


      • juluch juluch 28 février 19:29

        @OMAR

        salut Omar ça fait un bail !!

        comment vas tu ? smiley

      • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 19:31

        @OMAR Pas mal cette citation mais il faut la prendre dans le contexte de l’époque où Jean-Marie Le Pen était partisan de l’Algérie française.


      • OMAR 28 février 20:32

        Omar9

        Salut @juluch
        .

        Content de te lire.
        Mis à part le palpitant qui commence à avoir des ratés, les quinquets qui s’entrecroisent, la tension qui se prend de la hauteur et l’arthrose qui squatte mes lombaires, tout va pour le mieux.
        .
        J’espère tout le contraire pour toi.
        Bonne soirée....


      • Cadoudal Cadoudal 28 février 20:47

        @OMAR
        Pour l’arthrose, faudra changer les suspensions du 504 break mazout...

        http://www.forum-auto.com/automobiles-mythiques-exception/voitures-anciennes/sujet391567-4375.htm


      • juluch juluch 1er mars 21:57

        @OMAR

        A peu prêt la meme chose.

        un peu de tension, j’ai du mal de prêt, cervicale, lombaires, tendons + toutes mes fractures passées et autres gros bobo qui me rappelle les bons souvenirs.....vive le sport !  smiley

        sinon ça va....lol !!  smiley

      • sls0 sls0 28 février 13:42

        Ce texte aurait pu être écrit sous Chirac ou Sako.

        A l’époque l’extrême droite nétait pas avare de discours racistes et les gouvernements fermaient déjà les yeux du coté des banlieux.
        Il y a bien eu des gesticulations de Sarko, elles n’avaient qu’un but électoraliste.

        Oui l’extême droite à travers les âges a toujours attiré les beaufs racistes, c’est sa stratégie, son discours.

        • Buzzcocks 28 février 13:52

          @sls0
          C’est surtout le genre de texte qu’on a déjà lu mille fois. Une petite charge sur les bobos, les juges, l’anecdote sur le flic qui n’en peut plus du laxisme. Il manque juste les mots « droit de l’hommiste », et le texte du rédacteur indépendant aurait été vraiment parfait. Ah, il manque aussi, un petit tacle sur la gauche caviar.

           


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 14:05

          @Buzzcocks On a peut-être entendu mille fois mon texte mais des millions de fois le discours moralisant gauchiste opposé manipulation les bons sentiments au lieu de regarder concrètement les problèmes.


        • Cadoudal Cadoudal 28 février 14:10

          @Bernard Mitjavile
          Le seul problème de l’Humanité c’est l’Homme blanc...

          Une fois que t’as compris ça, tu comprends aisément dans quel paysage mental naviguent tous ces gens là...


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 14:23

          @sls0 Seriez-vous capable de définir ce que vous entendez par « discours racistes » en dehors de quelques clichés éculés. Je vous rappelle que Chirac avait refusé de débattre avec Le Pen entre les deux tours et soutenu l’organisation d’une campagne nationale de propagande et manipulation de l’opinion publique avec le soutien de l’Education Nationale, des médias, du showbiz et même des religieux pour « sauver la République » contre la menace fasciste et raciste. Cela lui avait permis d’obtenir plus de 80% des voix, résultat que certains dictateurs africains regardaient avec envie.


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 14:25

          @sls0 voir ma réponse plus bas


        • Buzzcocks 28 février 14:40

          @Bernard Mitjavile
          Le regroupement familial a été voté par les gauchistes droit de l’hommiste ? Non, par Giscard avec l’appui de la droite patronale qui a toujours voulu une main d’oeuvre bon marché, peu syndiquée, et pas trop chiante.
          L’électeur de Le Pen (père, fille, nièce (rayez la mention inutile) préfère lui glandouiller au chômage plutôt que d’accepter des boulots qui font un poil, mal au dos ou pas très rock and roll. A la Défense, quand les bobos gauchistes rentrent chez eux, c’est majoritairement Aboubakar qui ramasse les poubelles le soir. C’est comme sur les chantiers, pas beaucoup de Jean Marie pour se geler les couilles à casser des cailloux pour 1200 balles par mois.  


        • sls0 sls0 28 février 14:58

          @Bernard Mitjavile
          C’est depuis les années 70 sous Giscard voir avant que l’on s’en fout des banlieues, aussi bien la gauche que la droite qui sont tout deux aux ordres du CAC40.

          Au début c’était un peu plus humaniste.
          Maintenant avec une populatîn de beaufs accrocs à leur télé, c’est plus ça, le son des sirènes de l’extrême droite passe mieux.
          C’est l’ère du Dupont la joie qui arrive.

        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 15:03

          @Buzzcocks Giscard a effectivement soutenu le regroupement familial pour des « raisons humanitaires » et non pour trouver de la main d’oeuvre. C’est l’époque où le chômage a commencé sérieusement à monter et où l’immigration de travail qui avait lieu sous De Gaulle et Pompidou a été remplacé par une immigration de peuplement. Un exemple parmi des milliers d’autres, près de chez moi dans les Alpes un village a reçu 70 mineurs non accompagnés, aucun n’avait un travail et on essaie de leur en trouver mais ce n’est pas facile. Essayez de faire des analyses plus fines qui correspondent à la réalité.


        • foufouille foufouille 28 février 15:05

          @Buzzcocks
          tu as des tas de blancs qui ramassent les poubelles et c’est bien payé.
          sur les chantiers ce sont souvent des travailleurs détachés en dessous du smic. pas du mohammed des cités.


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 15:11

          @sls0
          Dire que l’on se fout des banlieues est faux, les problèmes ne sont pas simples et on y a consacré des centaines de milliards depuis Mitterrand avec Bernard Tapie comme ministre de la ville. On a consacré beaucoup plus d’argent aux banlieues qu’à n’importe quel département rural de France

          Ceci dit, la question demeure, pourquoi alors que l’on arrive pas à organiser la bonne intégration des immigrés dans ces banlieues malgré des sommes considérables et autres depuis des décennies, on continue à en recevoir des milliers dans ces banlieues en ne faisant qu’empirer les difficultés ? Il y a des responsables pour cela et ce n’est pas vraiment « les beaufs » devant leur télé (encore un cliché de plus que vous aimez utiliser au lieu d’analyser une situation).

        • berry 28 février 15:19

          @sls0
          C’est Cabu qui avait créé l’image du beauf raciste d’extrême droite en s’inspirant de Jacques Médecin.
          Il aurait mieux fait de voter Jean-Marie Le Pen, ça lui aurait évité de se faire assassiner par les islamistes en plein Paris.
          Le destin est taquin parfois.


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 15:27

          @foufouille Très juste. Je me souviens d’un médecin parisien qui disait que pendant ses études, beaucoup d’étudiants en médecine faisait les poubelles, les horaires les arrangeaient et cela leur permettait de gagner de quoi payer leurs études mais il ajoutait qu’aujourd’hui, ce n’était plus possible à Paris.


        • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 28 février 15:32

          @foufouille Très juste.Je me souviens d’un médecin qui disait que de son temps, les étudiants en médecine ramassaient les poubelles pour payer leurs études, les horaires étaient pratiques mais il ajoutait qu’aujourd’hui, ce n’était plus possible.


        • leypanou 28 février 16:52

          @Bernard Mitjavile
          Je me souviens d’un médecin parisien qui disait que pendant ses études, beaucoup d’étudiants en médecine faisait les poubelles pour payer leurs études : c’est dans les romans çà ; en réalité, cela n’existe pas sinon c’est l’échec assuré.

          Pire, je pense que le populo qui fait médecine est minoritaire : le populo doit gagner sa vie rapidement, car n’ayant pas les moyens de faire de longues études. C’est pour çà entre autres que beaucoup de médecins sont fils/filles de médecins.


        • Cateaufoncel 28 février 17:47

          @leypanou

          "C’est depuis les années 70 sous Giscard voir avant que l’on s’en fout des banlieues, aussi bien la gauche que la droite qui sont tout deux aux ordres du CAC40.« 

          Faux ! A l’époque - antiraciste - »on« pensait qu’avec les Polonais, les Italiens, les Espagnols, les Portugais aussi, il y avait eu des frictions dans les débuts, mais que tout cela avait finir par faire d’excellents Français, et que ça allait donc se passer de la même manière avec les nord-africains et les subsahariens.

          Quand on s’est aperçu qu’ils s’étaient communautarisés à donf, c’était trop tard, beaucoup trop tard. Ils étaient devenus »autarciques«  sociétalement et culturellement. Les Blancs, c’est juste, désormais, le mal nécessaire qui fait tourner la boutique et fournit du boulot. Ils n’ont pas encore les nombres pour songer à nous »exproprier", mais ils en rêvent.


        • Cateaufoncel 28 février 17:49

          @sls0

          La réponse ci-dessus est destinée à sIs0


        • Timmar 28 février 18:29

          @Bernard Mitjavile

          Ce texte est un condensé de raccourcis ignorants :


          1. Tu confonds enfant d’immigrès et immigrès.

          2. Tu ne mentionne en aucun cas le pourquoi ces « immigrès » se sont retrouvès en France, les « migrants » d’aujourd’hui ne sont-ils pas les refugiès d’une guerre dont la France est un des principal béligérant ? Ceux d’hier étaient poussè par le régime colonialiste Francais à rejoindre la métropôle...

          3. Tu confonds racisme (le fait de classer les humains en differentes races inferieurs et supérieurs) et xénophobie (pensée,discours et actes tendant à désigner de façon injustifiée l’étranger comme un problème).
          c’est dommage suffisait de dire : « nous au FN, on est xénophobes, pas raciste » t’aurais gagné du temps.

          4. ton argumentation s’appuie sur des faits divers...que l’on t’as raconté...

          5. tu considére les directives prises par la police par manque de moyen (laisser faire les rodéos de scooter) comme un « cadeau » fait par des « hauts fonctionnaires gauchistes ». Moi dajns ces 30 derniéres années je n’ai connue que 5 ans de « gauche » et elle n’avait de « gauche » que sa démarche.

          6. Seul point positif : le fait que tu rappel que ce sont les innégalitées sociales et les differences en therme d’éducation et de niveau de vie qui sont à l’origine de ces problèmes (banlieus-getho) et non leurs origines ethniques....

          Encore une foi on fait passer un problème sociale et surtout ECONOMIQUE pour un problème culturel et racial, comme le laisse entendre la fin de ton argumentation : 
          une classe avec +50% d’immigrès ne peut pas être perfomante, c’est vraiment la vision du « vieux Francais », je vis en Espagne depuis quelques années, les classes « d’étrangers » ont un niveau bien supérieur aux autres, car elles ne sont pas mises à part dans des « zones d’éducation ».

          Timmar



        • Cadoudal Cadoudal 28 février 19:03

          @Timmar
          Réfugiés d’une guerre Togolaise dont la France est un des principal belligérant ?
          Poussés par le régime colonialiste Français de Lomé à rejoindre la métropole ?

          J’ai du mal a classer ces deux là :

          http://fdrtogo.com/2017/08/14/le-president-national-a-rencontre-a-paris-les-deputes-laetitia-avia-et-patrice-anato/

          il doit manquer quelques cases, mais c’est le principe de tout raisonnement binaire..


        • Garibaldi2 28 février 19:08

          @Buzzcocks

          Des Aboubakar il n’y en a pas que pour ramasser les poubelles, il y en a aussi qui sont médecins, avocats, informaticiens, ... Moi je bossais avec un Mohammed ingénieur (BTP), super sympa et super compétent.


        • izarn izarn 28 février 19:17

          @Buzzcocks
          Un pays dont la majorité des gens passent leur temps à casser des cailloux pour pas un rond, cela s’appelle un pays d’esclaves dirigé par des connards....
          Merci de ta débilité ontologique.
          C’est rassurant de lire plus con que soi !
           smiley


        • Croyant 28 février 23:18

          @Buzzcocks
          Cela ne m’a pas empêché de bosser un an et demi à 1200 balles par mois, alors que j’ai Bac+4 et que je suis l’archétype du « Français pur souche ».


        • Timmar 1er mars 12:50

          @Cadoudal

          -Le Togo a été sous domination Française et Britanique a partir de la premiére guerre mondiale jusqu’en 1960, avant il était sous protectorat Allemand. 


          -Oui les occidentaux ont foutu le merdier dans ce pays comme dans beaucoup d’autre , avec un dictateur placé par la France qui a régné +40ans, un peu normal que les gens cherchent à se barrer non ? 
          t’en ferais pas autant si t’avais un fou furieux comme dirigeant (bon c’est deja le cas mais il a été élu)

          j’espére avoir « rempli » les cases qu’il te manquait :)

        • Cadoudal Cadoudal 1er mars 13:16

          @Timmar
          Ben, non, tu serais bien incapable de le faire avec tes deux cases :
          "les « migrants » d’aujourd’hui ne sont-ils pas les refugiès d’une guerre dont la France est un des principal béligérant ? Ceux d’hier étaient poussè par le régime colonialiste Francais à rejoindre la métropôle...« 

           »le Président National des FDR a chaleureusement félicité les deux jeunes députés pour leur brillante élection qui fait rêver toute la jeunesse africaine en général et togolaise en particulier."
          http://fdrtogo.com/2017/08/14/le-president-national-a-rencontre-a-paris-les-deputes-laetitia-avia-et-patrice-anato/

          La militante du PVR est-elle une réfugiée de guerre ou a t’elle été déportée par le régime colonial de Lomé ?

          Pour moi, c’est juste une descendante d’esclavagistes venue coloniser la France, bien contente de soutirer 7000 euros par mois aux indigènes qui ne l’ont jamais invité à venir...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès