• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Qui veut désormais être prof ?

Qui veut désormais être prof ?

Le problème du recrutement des enseignants se fait de plus en plus aigu : posez la question autour de vous... Qui veut, désormais, entrer dans l'enseignement ?
 
Qui veut être muté, en début de carrière, dans une région lointaine, inconnue ? Qui veut affronter la violence ordinaire, l'indiscipline des élèves ?
 
Qui accepte d'être déconsidéré, méprisé dans une société où l'autorité des professeurs est sans cesse contestée par les parents, par les élèves eux-mêmes ?
 
Qui a envie de corriger des copies de plus en plus indigestes, mal orthographiées, mal rédigées, des copies de plus en plus nombreuses, car les classes sont de plus en plus chargées ?
 
Qui souhaite entrer dans un métier où l'enseignant est taillable et corvéable à merci ? Rencontres avec les parents, organisation de bacs blancs, de devoirs communs, correction des épreuves orales du baccalauréat, parfois dans des villes fort éloignées du lieu de travail et de résidence...
 
Qui a envie d'être contrôlé par des inspecteurs qui sont totalement coupés du terrain et n'en connaissent plus la réalité ?
 
La crise du recrutement des enseignants s'intensifie et ce n'est pas étonnant : même en période de crise et de chômage, le ministère a les plus grandes difficultés pour recruter de nouveaux enseignants : les candidats aux concours se raréfient...
 
La situation en devient dramatique : une campagne a même été lancée pour promouvoir le métier de professeur ! Des vidéos manquant totalement de réalisme ont été mises en ligne... on y voit un professeur d'histoire évoquer une expérience : le but étant de rendre les élèves acteurs du cours ! Les élèves sont invités à créer un nouveau parti politique ! 
 
Comme si on pouvait, ainsi, rendre, sans cesse, les élèves acteurs d'un cours, comme si les programmes n'existaient pas, comme si l'activité d'un enseignant pouvait se limiter à animer des débats...
 
La réalité est là : dans certaines disciplines, on voit, aujourd'hui, plus de postes offerts que de candidats, et les jurys n'osent même pas les affecter tous, sur les postes, tant le niveau est, parfois, particulièrement bas.
 
Triste réalité ! Un des métiers les plus importants de nos sociétés est sacrifié à des modes : la transmission des connaissances n'est plus au coeur de ce métier, or, elle est essentielle, seules les connaissances permettent de progresser, elles sont un support indispensable de la réflexion.
 
Il faut redonner du sens, du poids à ce métier, le revaloriser non pas avec des vidéos truquées et sans intérêt, mais en remettant à l'honneur la culture, la grammaire, l'orthographe, en instaurant d'autres rapports entre enseignants et élèves : l'autorité est indispensable et les parents ne doivent pas la contester...
 
L'administration doit, aussi, soutenir les enseignants, les aider dans leur tâche, ne pas mettre en cause leurs décisions.
 
Les enseignants se retrouvent trop souvent isolés face à leur classe, leurs élèves, les parents, l'administration...
 
Oui, ce métier peut être passionnant dans l'échange avec les élèves, dans la transmission des savoirs qui est essentielle, mais à force de réformes mal pensées, hâtives, précipitées, l'enseignement a perdu de son prestige : il faut, absolument, redonner à ce métier son lustre, et en montrer toute l'importance...
L'enseignement ne devrait-il pas être une priorité dans une société moderne ? Ne devrait-il pas être au coeur et au centre de toutes les préoccupations ?
Il est temps d'arrêter les vaines réformes pour remettre, enfin, le savoir et la culture à l'honneur !

 

Le blog : 

http://rosemar.over-blog.com/article-voulez-vous-etre-prof-123316012.html

 

Documents joints à cet article

Qui veut désormais être prof ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.64/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

117 réactions à cet article    


  • sarcastelle 5 octobre 2017 11:51

    Ajoutons que les vacances d’été fondent comme la neige. 

    Je ne plaisante pas : pour un père divorcé l’idéal est d’être dans l’enseignement : donner des vacances avec papa à son gosse ET en avoir de reste pour vivre aussi pour lui ou une nouvelle compagne sans l’emmerder continuellement avec ses lardons. 

    • Dzan 5 octobre 2017 12:54

      @sarcastelle
      T’es toujours là pour dénigrer, toi, l’aigri
      Pour quoi t’as pas passer le concours, puisque c’est si bien ?
      Parce qu’à part tomber sur les autres, tu ne sais RIEN.


    • Christ Roi Christ Roi 5 octobre 2017 13:40

      Bien fait pour les profs ! Ils ont appris aux enfants depuis des decennies la culture de l’irrespect, de la transgression, de la haine de l’Eglise, et maintenant de la sexualité satanique. Ils récoltent aujourd’hui ce qu’ils ont semé. C’est juste parfait. Tout va bien. smiley


    • Pere Plexe Pere Plexe 5 octobre 2017 18:22

      @Christ Roi
      ...c’est beau comme du Ben Laden ou du Bagdhadi !


    • Christ Roi Christ Roi 5 octobre 2017 21:34

      @Pere Plexe
      Vous vous trouvez intelligent ?


    • François Vesin François Vesin 5 octobre 2017 21:52

      @Christ Roi
      «  Ils ont appris aux enfants depuis des decennies 

      la culture de l’irrespect, de la transgression »

      Vous voulez sans doute apporter votre pierre, Pierre
      à l’édifice branlant ou le pédophile est roi et où ceux
      qui crient s’appellent des enfants  !!!


    • Christ Roi Christ Roi 6 octobre 2017 10:44

      @François Vesin
      Plutôt que de vous croire malin, vous feriez mieux de débrancher la télé dans votre cerveau et de reprendre une vie normale. Pour l’instant, vous n’êtes qu’un perroquet répétant des idioties de mougeon. smiley


    • mmbbb 7 octobre 2017 11:51

      @Dzan «  pourquoi et tu n a pas passe » Quant a Rosemar elle est toujours en train de geindre . Je m en tape de ses jérémiades Si ils n y a plus de professeur, ce seront les imans qui prendront la releve dans les banlieues et tant mieux .  Quant Onfray avance quelques vérités, il se fait fusiller , Le corps enseignant est devenu un grand corps malade . In fine l education nationale est devenu un grand bordel et l elite a les clefs pour foutre ses mioches dans les meilleurs etablissements le peuple est nique


    • Alcyon 7 octobre 2017 14:15

      @Christ Roi quand les parents arrêteront de démissionner de leur poste pour l’éducation (civique) de leurs enfants, peut-être que nous, profs (de math et physique pour ma part) pourront nous limiter à notre domaine de compétence (math et physique pour ma part).


      Le respect ça s’apprend à la maison. Mais pour se plaindre de ses lacunes, certains sont champions.

    • sarcastelle 7 octobre 2017 15:07

      @Dzan

      .
      J’ai bien failli passer le concours d’instit, mais les mutations dans ce métier étaient annoncées comme seulement intra-départementales. Cela m’aurait empêchée de quitter la région parisienne où je me trouvais à regret. Aussi ai-je préféré passer un concours des PTT, avec première nomination en région parisienne mais ensuite mutation nationale. Trois ans après j’étais en Limousin.
      .
      Naturellement je me suis classée première sur plus de trois mille candidats. N’est pas Sarcastelle qui veut. 

    • Christ Roi Christ Roi 7 octobre 2017 15:15

      @Alcyon

      Vous avez raison. Les parents ont démissionné de leur rôle de parents, mais devinez par qui ils ont reçu leur enseignement ? Par les profs. Ceux-ci récoltent les fruits de leur enseignement athée marxiste antiFrance libéral libertaire. Qu’ils ne viennent pas se plaindre maintenant.

    • Alcyon 7 octobre 2017 17:57

      @Christ Roi : mais quelle belle débilité. Encore un limité intellectuellement qui confond enseignement et éducation. Mais un idiot intégriste réfractaire nationaliste ne peut pas comprendre la différence.


    • Christ Roi Christ Roi 7 octobre 2017 21:51

      @Alcyon
      Au sujet des profs, j’ai bien parlé d’enseignement et pas d’éducation. Vous ne savez plus lire parce que vous êtes vous-même un produit de cet enseignement. Vous êtes une preuve vivante de l’effondrement du système éducatif. Continuez de regarder la télé, c’est tout ce que vous êtes bon à faire. Vous n’avez été programmé que pour cela.


    • Alcyon 7 octobre 2017 22:55

      @Christ Roi et désormais l’intégriste réfractaire extrémiste utilise des sophisme. En passant, je n’ai pas la télévision. Enfin, j’en ai une, branchée sur mon PC et ma PS4, qui me permet de surfer sur Internet et de jouer dans mon lit. Mais pas d’accès aux chaines de télévision, pourquoi faire de toute façon ? C’est comme un grand écran de PC, un télévision est juste moins chère qu’un écran 42 pouces.


      Donc voila, on a la preuve de l’intelligence limitée de notre « ami ». Si vous n’êtes pas d’accord avec lui, vous êtes un mouton qui regarde la télévision car il a été programme pour ça, sans même qu’il se demande si son interlocuteur la regarde, alors que je doute fort que notre « ami » ne l’ait pas et ne la regarde pas.

      Et son « argumentation » (c’est insulter ce terme que de qualifier ses interventions d’argumentation, je devrais plutôt l’appeler diarrhée buccale) tombe à l’eau. En fait, tu es la preuve vivante que même les plus limités intellectuellement peuvent apprendre à utiliser un clavier et une souris pour venir déverser leur diarrhée buccale sur un espace public.

    • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 2017 06:53

      @Alcyon
      Vous n’avez plus la télévision, mais on l’entend qui tourne encore dans votre tête dans vos commentaires. Débranchez vous VRAIMENT. Cessez de penser comme elle. Vous êtes au niveau de Hanounna ou cohen.


    • Alcyon 8 octobre 2017 12:18

      @Christ Roi, l’intégriste réfractaire extrémiste continue avec le slogan « si tu n’es pas avec moi c’est que tu es abruti par la TV ». C’est amusant à quel point certains sont tellement « ouverts d’esprit » qu’il ne reste désormais que de l’air entre leurs deux oreilles.


      Je dois avoir arrêté de regarder la TV il y a .... 22 ans. Et encore, quand j’étais adolescent, çà se résumait à enregistré le Club Dorothée pour regarder Dragon Ball en revenant de l’école le mercredi après-midi, sans les pubs.

      Mais bon, les « esprit libres » sont tellement libres qu’ils appliquent tous le même schéma de pensée, qu’ils recopient des blogs intégristes réfractaires extrémistes. C’est quand même merveilleux de voir à quel point ceux qui avalent le plus facilement la propagande sont ceux qui crient le plus « vous êtes des moutons ».

    • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 2017 16:04

      @Alcyon
      Vous avez beau me dire ce que vous voulez, vous avez les mêmes idées que la propagande officielle. Dites nous (enfin dites vous à vous-même parce que cela ne m’interesse pas en fait ) ce que vous pensez des femmes, des musulmans, de Trump, de cash investigation, de Darwin, de Melenchon, de la religion catholique, des américains, etc. et vous verrez bien que j’ai raison. Désolé.


    • Alcyon 8 octobre 2017 18:02

      @Christ Roi allo pauvre tâche, je n’ai abordé aucun de ces sujets.


      Quand on voit la liste proposée par ce limité, dans laquelle il inclut Darwin (je suppose donc qu’il pense que l’évolution est fausse, ce qui amène à penser que finalement, sa vie de merde n’est pas entièrement de sa faute, il est aussi très limité intellectuellement), on comprend de suite que ses priorités dans la vie sont de sentir spécial. Ne t’inquiète pas, tu l’es. Vraiment. Il y a des centres pour gens comme toi.

      Mais comme il se doit de se la jouer cool, il précise « ça ne m’intéresse pas ». Il faut vraiment être con pour poser une question suivi de « la réponse ne m’intéresse pas ». Sauf si on aime s’entendre/se lire, ce qui concorde avec le besoin de se sentir spécial.

      Les femmes ? J’aime regarder de jolies femmes. Et discuter avec des femmes intelligentes aussi. Et passer du temps avec mes amies femmes. Enfin ces deux derniers critères ne se limitent pas qu’à elles en fait. Mais je n’ai pas d’avis sur plus de 3 milliards de personnes d’un coup, ce serait un peu réducteur de parler d’autant de monde, dont le seul point commun est d’avoir un chromosome Y.
      Les musulmans ? J’évite de parler d’un milliard de personnes d’un seul coup, ce serait comme parler des chinois, et je n’ai pas spécialement de pensée précise pour autant de personnes d’un coup. Comme pour les femmes. Si tu parles de l’Islam (car tu sembles limité), va voir à la religion catholique, c’est identique.
      Trump ? Osef ? Sérieusement, qu’est ce que je m’en fous de ce type. Comme je m’en fous (désormais) de Macron, de Mélenchon, de le Pen, de Sarkozy, de Poutou, de Di Rupo, de Merkel. Pourquoi je devrais avoir un avis sur une personne que je ne rencontrerai jamais et sur qui je ne peux pas avoir d’influence ? Il faut vraiment avoir besoin de se sentir spécial pour penser que son petit avis de merde a une importance.
      Cash Investigation ? Késako ? Connais pas.
      Darwin ? Un grand scientifique. Rien de plus à ajouter, je ne le connais que sur ses travaux en Biologie.
      La Religion Catholique ? Je hais les religions. La croyance est personnelle, tu crois en ce que tu veux, je m’en fous et je crois en ce que je veux. Mais quand un groupe de personne impose son style de vie pourrie aux autres, alors que le mien ne les impacte pas, je n’aime pas. Et leur suffisance du « c’est comme ça que ça doit aller » me dégoûte.
      Américains ? Même topo que pour les femmes, les musulmans.

      Et tu aurais raison de quoi ? Fallait répondre pour être un mouton
      -les femmes sont l’égal de l’homme
      -pas d’amalgame
      -Trump = Satan
      -(je ne sais même pas ce qu’est cash investigation. Une émission de TV vu le titre ?)
      -Mélenchon = bien, sauf sur les immigrés
      -la religion catholique = ensemble de pédophile arriérés
      -américains = idiots (ou américains = gentils, faut voir dans quel camp de complotistes tu te trouves)

      J’ai tout bon, gros intégriste réfractaire nationaliste ?

    • Christ Roi Christ Roi 8 octobre 2017 23:00

      @Alcyon

      Du calme. Ce n’’est pas grave d’avoir la pensée commune. Votre long commentaire essaie de ne pas répondre au mien mais vous vous dévoilez pourtant en me traitant à la fin de « gros intégriste réfractaire nationaliste » (après vous être plaint plus haut que je vous insultais mais passons) ce qui veut dire, si on vous lit à rebours que pour vous,
      - il faut être maigre, ce qui est un des commandements de notre société homosexualiste.
      - Il faut être « tolérant », ce qui veut dire que vous êtes un athée darwinien haineux de la religion ce qui est là encore contradictoire avec votre « tolérance » mais passons encore.
      - il faut être progressiste, « ouvert » aux immigrés, au « progrès », à toutes les « avancées » sociétales sur la PMA, GPA, CETA, parce que c’est nouveau donc c’est cool.
      - il ne faut pas aimer son pays. Vous êtes un mondialiste.

      C’est bien ce que je pensais, en discutant avec vous, je regarde Tf1. smiley


    • Alcyon 9 octobre 2017 14:36

      @Christ Roi : et voila, l’intégriste réfraction raciste est de retour.


      1) Je ne suis même pas maigre, je m’en fous de ton poids. Comme du mien, sauf quand monter 2 étages devient trop fatiguant.

      2) La religion (le culte hein, pas la croyance) a amené assez de tueries pour que je ne l’aime pas. Surtout venant des cathos, qui sont « évolués » au point que dans mon enfance je me rappelle les attentas en Irlande du Nord, mais se plaignent des musulmans. Et c’est amusant cette critique de la tolérance, quand dans les faits on ne juge que les actions sans préjuger de la personne. Il faut m’expliquer où est l’intolérance quand on n’aime pas un concept, celui d’imposer son mode de vie aux autres. Tu as vu des athées venir chez toi t’imposer de ne plus croire ? Ben non, nous ne sommes pas Mère Thérésa. Et je suis un scientifique, pour moi quand une question peut être complètement répondue via la méthode scientifique, elle doit l’être et c’est la seule façon de le faire. L’existence ou non de Dieu n’est pas une question où la méthode scientifique s’applique, donc le mélange que font les intégristes « évolution = athée » prouve que, question intelligence, on a atteint le zéro absolu. Darwin était croyant, mais pas en un Superman colérique pervers (l’histoire du phar,aon, une merveille. Ou Isaac, oui j’ai lu la Bible) tueur narcissique intolérant (tu ne crois pas en moi ? Punition éternelle).

      3) Amusant car étant wallon, les partis « progressistes » sont contre le CETA. Pour la PMA et la GPA, je n’explique pas aux autres comment vivre leur vie, quand elle n’a aucun impact sur moi.

      4) Hein ? Ca veut dire quoi « aimer son pays » ? Non mais sérieusement. Je peux aimer une personne, une musique, une maison, un endroit dans cette maison. Mais un pays ? Sois plus précis que Diable. Bon, dans l’esprit (car on se sent toujours plus héroïque en paroles que face à la réalité), si demain l’Allemagne attaque la Belgique, je défendrai le territoire belge. Par pour le « pays » mais pour les gens qui y habitent et moi-même. Mais je refuserais d’envahir un autre pays.

      C’est fou quand même à quel point les extrémistes aiment bien utiliser 2 boites : « nous » et « les moutons ». Ce qui est une belle logique de suiveur, cf l’allégorie du zèbre de Kriss.

    • Christ Roi Christ Roi 9 octobre 2017 20:25

      @Alcyon

      Vous êtes sûr que vous allez bien ? smiley

    • Julien30 Julien30 5 octobre 2017 11:51

      « Qui souhaite entrer dans un métier où l’enseignant est taillable et corvéable à merci ? Rencontres avec les parents, organisation de bacs blancs, de devoirs communs, correction des épreuves orales du baccalauréat,parfois dans des villes fort éloignées du lieu de travail et de résidence... »

      Vous appelez ça être « taillable et corvéable à merci », vraiment ? Moi j’appelle ça juste faire le boulot pour lequel vous êtes payée, c’est trop pour vous ?

      • Dzan 5 octobre 2017 12:59

        @Julien30
        C’est mal formulé, je vous l’accorde
        Faire un métier qui est d’instruire, est devenu celui d’éduquer, alors que ce rôle est celui des géniteurs - je ne dis même plus parents.
        Les vacances ont été calculées pour correspondre au tourisme de masse. Il faur l’hiver remplir les stations de ski.
        L’été, mais c’est bien sur, pour continuer, a remplir les routes les campings et tout le reste.
        Il n’y a, une fois de plus, que les pleins aux as,qui peuvent choisir des écoles haut de gamme.pour leur lardons.


      • Armelle Armelle 5 octobre 2017 17:29

        @Dzan
        « Il n’y a, une fois de plus, que les pleins aux as,qui peuvent choisir des écoles haut de gamme.pour leur lardons »

        Vous me semblez emprunter un chemin sinueux !!! Ce propos plus qu’affirmatif insinuerait que l’école s’adressant au plus grand nombre est réellement bas de gamme ? Vous l’admettez donc ?


      • François Vesin François Vesin 5 octobre 2017 21:57

        @Dzan
        «  Faire un métier qui est d’instruire,... »


        C’était celui d’instituteur
        pour lequel toute notre vie
        nous aurions un indéfectible respect
        et une éternelle reconnaissance

        Celui qui nous aurait appris
        à lire, à écrire, à compter, à penser
        sur les bancs de l’école Communale,
        celle que la République mettait à la disposition de tous
        et dont elle se portait garante.

      • Dzan 6 octobre 2017 14:24

        @Armelle

        Bien sur que je l’admet
        Ma mère était institutrice à l’époque où les enseignants étaient respectés.
        Ma soeur aînée aussi, mais cela a commencé a se déteriorer

        Il y a des enseignants dans ma famille qui voient avec amertume le métier envahi, par des mastériens, qui n’ont pas du tout la vocation. Car « avant » c’était une vocation, un sacerdoce.
        Moi, né en 1944 dans la campagne profonde, mes copains de classe étaient tous des fils ou filles de petits paysans, vivant presque en autarcie.
        L’Instruction Publique , en a fait des hommes et des femmes, qui savaient lire, écrire, compter. Qui connaissaient leur pays de Dunkerque, jusqu’à Marseille ( Tamanrasset aussi, il sou elles en avaient entendu parler.
        Ils, elles ont appris les dates principales de l’Histoire. Les fables de La Fontaine, La mort du loup de Charles Péguy.
        Ils ont chanté la Marseillaise, appris les différents corps constitués de notre République.
        Certains sont même devenus professeurs à leur tour, d’autres, mécanos, conducteur de train, infirmières, et même psychiatre.
        Tous, issus du fond de la France.
        Je suis fier d’avoir été un d’entre eux.
         NB : J’étais loin d’être favorisé, puisque je devais donner l’exemple.


      • Dzan 6 octobre 2017 14:25

        @Dzan
        Horreur : Que je l’admets


      • Osis Osis 6 octobre 2017 15:25

        @Dzan

        « Ma mère était institutrice à l’époque où les enseignants étaient respectés. »

        Quelle belle époque...
        Chacun faisait son travail... déjà dans des classes de 30 ou 31 élèves...
        Les devoirs, copies et cahiers étaient réellement corrigés feuille par feuille...
        Il n’y avait jamais plus d’un cancre par classe...
        Le niveau du certificat d’étude primaire était supérieur au bac actuel...

        Enseignants désenchantés, plutôt que pleurnicher éternellement venez donc dans le bâtiment (ou les TP) on y embauche perpétuellement et personne ne s’y plaint... On est trop fatigué pour ça le soir, et vivant bien moins longtemps que vous, on a pas trop le temps de geindre sur notre sort...

         

         


         


      • mmbbb 7 octobre 2017 12:03

        @Armelle elle l a toujours ete peu ou prou . Désormais c ’est une évidence tellement la réalité ne peut être cachée. J ’ai regardé 5 minutes entre les murs OK c est édifiant ! Je ne vois pas un fils de notaire de depute de medecin de gauche dans ce type d ’ecole . Les presidents soss Macron Hollande et le mentor d Hollande, Mittérrand sortent du privé Etonnant ! Quant aux parents leur responsabilte est toujours eludee , un peu facile de charger la «  sociéte  ». ¨Pour finir j aime bien quand un professeur se prend une beigne ( un article de Rosemar sur certains professeurs ayant la peur au ventre , les pauvres ) parce l altérité cela se merite . Les profs sont pour la societe multiculturelle , qu ils assument.


      • Nicolas_M bibou1324 5 octobre 2017 11:56

        Bonjour rosemar,


        Mon père était professeur, à la retraite depuis peu. Il a constaté ces 10 dernières années que l’attention des élèves chutait dramatiquement, faites-vous le même constat ?

        L’enseignement ne sert plus à rien si les têtes blondes n’ont plus les neurones connectés.

        • rosemar rosemar 5 octobre 2017 19:26

          @bibou1324

          Oui, même en lycée, certaines classes posent des problèmes car l’attention est insuffisante, la dispersion se propage... 

        • sarcastelle 5 octobre 2017 11:57

          On envisage aussi de ne pas mettre que des débutants dans les écoles invivables des quartiers du même métal. 

          C’est bien compréhensible, mais ça tournera mal : le prof débutant reçoit une affectation souvent dans une école atroce mais n’est muté ensuite que s’il le demande ; si on veut mettre des profs expérimentés dans ces écoles il faudra les muter d’office en milieu de carrière, quand ils ont fait leur vie quelque part. Les candidats de vingt ans aux concours, informés de ce qui les attend, se raréfieront ! Tout le monde n’a pas le goût de la vie de garnison. 
          Comme quoi avec de bonnes intentions on peut aller droit vers l’échec. 

          • Eric F Eric F 5 octobre 2017 12:41

            @sarcastelle
            en milieu difficile, il devrait être possible de donner aux enseignants des avantages compensatoire, par exemple une priorité pour l’avancement, un bonus retraite, et des moyens par exemple classes moins nombreuses.


          • MagicBuster 5 octobre 2017 11:58

            Enseigner à des Français passe encore .... mais à des djihadistes anti France !!!!!

            Ils sont irrécupérables.


            • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:39

              @MagicBuster
              L’Anti-France !!
              C’est beau comme du Gotlib avec Superdupont !!
               smiley


            • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 2017 20:28

              @Le421
              « J’ai pensé à la fameuse phrase d’Albert Camus “Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde”. Très belle phrase, mais le problème c’est qu’en général on ne cite pas la deuxième partie de la citation “Ne pas nommer les choses, c’est nier notre identité”
              http://www.fdesouche.com/891339-bachelota-force-de-dire-quon-stigmatise-quartiers-sevit-lislamismeon-na-choses-se-degrader

              Les bourgeois collabos commenceraient à sortir du coma ?


            • Dzan 6 octobre 2017 14:27

              @Cadoudal
              Français de souche. Mouaaahhhhhhh.
              Moi, qui me m’adonne à la généalogie, il y a de quoi pleurer de rire devant vos affirmations grotesques.


            • mmbbb 7 octobre 2017 12:11

              @Dzan vous devriez plutot lire l histoire des immigrations en France . Il s’agit moins de refuser catégoriquement toute immigration quelque qu elle soit que d’accepter et de se soumettre a certains comportements violents ou us et coutumes etrangeres a notre art de vivre.


            • mmbbb 7 octobre 2017 12:15

              @Cadoudal Vous posez mal le probleme les bourgeois s ’en tapent , ils ne subissent pas cette mixité sociale imposée par l elite .Ils peuvent aisément partir en vacances frequenter des lieux ou l on cultive l entre soi et d’eviter ainsi ces lieux , ces espaces , ces banlieues déletéres .


            • Eric F Eric F 5 octobre 2017 12:38

              Il y a, dit-on (ce qui est certainement excessif), autant d’étudiants en psychologie en France que dans le reste de l’UE réuni, et le nombre de places a du être augmenté en université car la demande des étudiants explose. Quelle gabegie, l’argent public consacré à des formations sans débouchés devrait être recentré sur l’essentiel pour la société (déficit de profs et médecins) et l’économie (enseignement professionnel), l’orientation et la sélection devrait s’y focaliser.


              • Dzan 5 octobre 2017 12:51

                @Eric F
                + 10 0000000000000000000000000


              • gaijin gaijin 5 octobre 2017 16:45

                @Eric F
                « déficit de profs et médecins »
                il n’y a pas de déficit le problème n’est pas là c’est que les gens ne veulent plus y aller nuance ....même les étudiants qui ont fait médecine ne veulent massivement plus exercer ( quand ils ont finit de suicider ou d’être en burn out ......)

                la question c’est pourquoi ?

                les juges se suicident
                les flics se suicident
                les agriculteurs se suicident
                les médecins se suicident
                .................

                pourquoi ?
                https://www.youtube.com/watch?v=0HGSk9GKfuE
                vous voulez aller bosser là ? non mais alors ou ?
                et ben nulle part
                ..............


              • François Vesin François Vesin 5 octobre 2017 22:12

                @Eric F
                «  autant d’étudiants en psychologie en France que dans le reste de l’UE »


                Mais la France n’est-elle pas en pointe contre le terrorisme
                dont elle va buter les représentants sans tout le Moyen-Orient,
                lesquels envoient en retour des terroristes
                qui viennent buter au petit bonheur la chance
                les infâmes citoyens qui ont buté les leurs....etc..

                Quand on « est Charly » un jour de concert au Bataclan,
                il faut des escadrons de psychologues
                - les cellules psychologiques - mandatées par le gouvernement
                pour vous expliquer que vous venez d’être victime
                d’un terroriste armé par votre gouvernement
                pour déstabiliser un gouvernement
                qui ne veut pas obéir à l’OTAN
                dans laquelle votre gouvernement
                participe pour être agréable
                aux étasuniens
                qui veulent
                tout....sauf votre bien !

                De toute façon on n’a plus de sous pour les profs !
                Circulez, y a rien à voir disait le philosophe M. Colucci !

              • Destouches_ 6 octobre 2017 11:13

                @Eric F
                Il faut voir le bon côté des choses, me promener dans une fac de psycho fréquentée par 95% de nanas me changeait d’une école d’ingénieurs totalement délaissée par le beau sexe smiley

                Blague à part, l’absence totale de planification à la tête de l’état est une source intarissable de sidération.


              • mmbbb 7 octobre 2017 12:19

                @gaijin parce que le travail ne paie plus . outre l aspect pecunier j entends moralement , nous sommes une sociéte comptable et de statistiques ou le bien faire n a plus guere de place



                • LE CHAT LE CHAT 5 octobre 2017 12:58

                  La faute aux syndicats gauchistes qui cogèrent le mammouth et impose leur idéologie dans les programmes , en IUFM , plus de ballon mais un référenciel bondissant .....

                  on est devenus les plus nuls d’Europe en maths également


                  • Dzan 5 octobre 2017 13:03

                    @LE CHAT
                    Elève Le Chat, Zéro pointé ( euh pardon, il n’y a plus de notes)
                    Ce sont les technocrates de l’Education Nationale qui pondent des inepties pareilles pas les syndicats.
                    Et pour votre gouverne, le ballon de rugby est un « référentiel bondissant ...aléatoire »


                  • LE CHAT LE CHAT 5 octobre 2017 13:27

                    @Dzan

                    l’élève le Chat est un fils de prof et ne dit pas n’importe quoi ! pour faire carrière , il faut lècher les boules à la SNES !

                    ni moi , ni aucun de mes frères et soeurs n’a voulu faire ce job ..


                  • Alren Alren 5 octobre 2017 17:12

                    @LE CHAT

                    ni moi , ni aucun de mes frères et sœurs n’a voulu faire ce job ..

                    N’y avait-il pas dans ce refus la connaissance du rapport désastreux entre investissement moral permanent, stress, attitude hostile de la hiérarchie, sur salaire et considération ? Hum ?
                    Soyez sincère !


                  • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:43

                    @Alren
                    Soyez sincère !

                    Faut pas rêver...


                  • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:44

                    @LE CHAT
                    ni moi , ni aucun de mes frères et soeurs n’a voulu faire ce job ..

                    Mais cracher sur les enseignants en permanence ne doit pas en découler forcément...
                    Perso, « la cage aux lions », ça ne m’aurait pas tenté.


                  • foufouille foufouille 5 octobre 2017 13:21

                    si le niveau est bas, c’est qu’ils sont mal formés. non ?
                    le but est essentiellement d’avoir des remplaçants payés moins cher.


                    • Sozenz 5 octobre 2017 13:29

                      il n y a oas que les grandes villes . et si des bons pofs arretaient de vouloir se taper la gloriole ou accpetaient de vivre plus simplement ; ils pourraient enseigner à des élèves plus calmes , plus attentfs et leur permettraient d acceder à de très bons niveaux .
                       
                      tout est une question de choix .

                       l avenir n ’ est plus dans les grandes villes .... ( cela fait déjà un moment )


                      • hervepasgrave hervepasgrave 5 octobre 2017 14:09

                        bonjour,
                        Le titre de ton article est d’une connerie sans nom ma belle ou mon beau ?
                        Car tu ne vois cela que comme on te l’inculque .Pour être prof il suffit apparemment d’avoir 3,5 de note (j’ai vu cela sur le net) perso j’aurais -30 ,mais je ferais tout pour que les jeunes recherche a travailler avec des profs qui mérite le nom de prof. Et déjà ! il faut avoir le courage de batailler avec les élèves et les parents . Car malheureusement cela fait parti de l’évolution du métier n’en déplaise.Alors qui veux être prof n’est pour moi qui veux être médecin,avocat etc .Rien a voir avec quelques passions pour son métier,basta voila comment cela devrait être dit et pas autrement. La finalité des métiers aujourd’hui est toujours ailleurs que dans le métier.
                        cestpasgrave ! chercher l’erreur.


                        • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:48

                          @hervepasgrave
                          C’est comme pour les flics.
                          Les profession ne sont plus des sacerdoces, comme ce devrait l’être, mais des métiers « alimentaires ».
                          Point, barre !!
                          Le type peut être agrégé de droit, on va le trouver vitrier ou secrétaire...
                          Et il paraît que c’est normal.
                          Il faut être « flexible », d’après des gens complètement tordus !!


                        • François Vesin François Vesin 5 octobre 2017 22:24

                          @hervepasgrave
                          «  cestpasgrave ! chercher l’erreur. »


                          Voilà une moderne façon
                          d’évoquer « la crise » de vocations !

                          Par quoi est animé
                          celle ou celui qui veut se vouer
                          à l’éducation des enfants ?
                          - par la finalité !
                          Où est-elle la finalité ?
                          - mais oui « c’est sûr elle est d’ailleurs »
                          Et toi, t’es où ?
                          - et moi je suis resté en nesclavaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaage !

                        • hervepasgrave hervepasgrave 6 octobre 2017 20:44

                          @François Vesin
                          Bonsoir, je n’avais pas lu ton commentaire ? Mais je suis aussi un « n’eclave »de la vie comme toi .(que tu dis !),mais je l’ai toujours su et cela ne m’empêche pas d’agir a ma guise au tant que possible et je n’ai toujours pas eut la langue coupée ?. Mais il faut faire preuve de discipline et ne pas être qu’un emmerdeur .J’espère que tu comprends cela ? et puis cestpasgrave car je ne vois rien de moderne dans la crise des vocations ,mais plus un dérapage général que tout le monde fait.Du plus humble des métiers aux plus pointu.Alors la finalité est « d’ailleurs » et bien dis le toi ,au lieu de vouloir conclure par une connerie sans rapport avec la choucroute.
                          PS : les lecteurs et les rares commentateurs doivent apprendre d’urgence que les dialogues sont toujours pourris de la sorte.Des questions,des accusations et tout ce qui est innimaginable pour noyer le poisson. Allez !allez ! cestpasgrave !


                        • alain_àààé 5 octobre 2017 14:40

                          Madame l auteur je crois que vous étiez Professeur donc dans cet article vous défendez votre profession.vous avez oublié d écrire d abord que les instituteurs se sont toujours éloigné des professeurs de colléges et de lycées.ils se prenaient les nombriles du monde car ils avaient les premiers éduqués nos énfants

                          2eme ils ont fait des pieds et de mains sous miterrand qu ils passent d instituteurs a professeurs des écoles et pourquoi Mme pour raticer plus largement pour leur syndicat qui manquaient de plus en plus d hadérents.
                          3eme si on faisait travaillé les fainéants qui sont planqués au rectorat et au ministére dont on pourrait remplacé tous les places libre dans l éducation et surtout que ces messieurs et mesdames vont se planqués aux parlement alors qu ils ne connaissent rien a la vie du peuple.je terminerais par un ex qui m est arrivé et a beaucoup d autres.j avais un enfants qui mélangeait les chaussures des autres éléves,je me suis fait appelé par le directeur qui me dis si mon couple avait des problémes et lorsque je lui ai dis que mon épouse était professeur il ne savait plus ou se mettre et lorsque je lui ai dis qu au lieu de faire des partouzes dans les logements au dessus des classes.lui et tous les siens feraient pas mal de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de dire des conneries.un terroriste cgt dont les membres de ma famille ont été déporté

                          • Dzan 5 octobre 2017 15:16

                            @alain_àààé
                            Vu comme vous écrivez le Français, vous n’avez pas du les écouter vos instituteurs

                            "

                            Madame l auteur je crois que vous étiez Professeur donc dans cet article vous défendez votre profession.vous avez oublié d écrire d abord que les instituteurs se sont toujours éloigné des professeurs de colléges et de lycées.ils se prenaient les nombriles du monde car ils avaient les premiers éduqués nos énfants

                            2eme ils ont fait des pieds et de mains sous miterrand qu ils passent d instituteurs a professeurs des écoles et pourquoi Mme pour raticer plus largement pour leur syndicat qui manquaient de plus en plus d hadérents.
                            3eme si on faisait travaillé les fainéants qui sont planqués au rectorat et au ministére dont on pourrait remplacé tous les places libre dans l éducation et surtout que ces messieurs et mesdames vont se planqués aux parlement alors qu ils ne connaissent rien a la vie du peuple.je terminerais par un ex qui m est arrivé et a beaucoup d autres.j avais un enfants qui mélangeait les chaussures des autres éléves,je me suis fait appelé par le directeur qui me dis si mon couple avait des problémes et lorsque je lui ai dis que mon épouse était professeur il ne savait plus ou se mettre et lorsque je lui ai dis qu au lieu de faire des partouzes dans les logements au dessus des classes.lui et tous les siens feraient pas mal de tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de dire des conneries.un terroriste cgt dont les membres de ma famille ont été déporté

                            Je vous ai souligné toutes les fautes.

                          • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 6 octobre 2017 11:36

                            @Dzan
                            oui, bon, y’a toujours celui qui souligne, ça manque pas.... quand on écrit sur un clavier et sur un forum, c’est pas rare de faire des fotes car on regarde pas spécialemant et en plusse on ce reli pas toujourt....


                          • Amaury Grandgil Amaury Grandgil 5 octobre 2017 16:07

                            Les commentaires illustrent ce fait, on met sur le dos des profs des responsabilités qui ne sont pas les leurs. Il me semble que le premier lieu d’éducation c’est la famille d’abord et après l’école, l’école ne peut pas rattraper la mauvaise éducation des parents non plus.

                            Les profs sont mal payés (à ceux qui prétendent le contraire je suggère de tenter 5 heures d’affilée devant une classe de 30 gamins souvent mal élevés pour voir...). 
                            Ils le sont car ce boulot devient un genre de métier d’appoint pour des femmes d’ingénieurs ou autres bons jobs. Elles n’en ont rien à foutre du boulot et considèrent leur salaire comme une rente pour beaucoup, un boulot permettant d’avoir le mercredi...

                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 17:42

                              @Amaury Grandgil


                              oui Monsieur GRANGIL : homoparentalité, familles mono-parentale, démission du père, attaque contre la différence et l’Oedipe. le filiation. Sur votre propre site vous dites exactement le contraire de ce que vous dénoncez ici. 

                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 17:44

                              @Mélusine7

                              @Amaury Grandgil


                              oui Monsieur GRANGIL : homoparentalité, familles mono-parentales, démission du père, attaque contre la différence sexuelle et l’Oedipe. la filiation, théorie du genre. Sur votre propre site vous dites exactement le contraire de ce que vous dénoncez ici. 

                            • Armelle Armelle 5 octobre 2017 18:02

                              @Amaury Grandgil
                              Mais !!!?!. Je ne comprends pas très bien ce discours !!! A ce que je sache, les profs n’ont pas d’obligations quant à « l’éducation » des mômes, les programmes n’intègrent que l’instruction !!! Par conséquent, il semble évident que les intervenants n’ont manifestement pas trouvé le « comment » captiver l’élève !!!
                              Les classes où le bordel est tel qu’il serait impossible de faire son cours restent marginales, il ne faudrait pas non plus nous faire un tableau plus dramatique qu’il ne l’est non ? Vu nos fabuleux résultats au classement PISA, les élèves Français seraient seuls des cancres mal élevés ? D’ailleurs le derniers rapport PISA que j’ai lu indique que les collèges et lycées dans les zones favorisées, donc fréquentées par des élèves « de bonne famille » sont dans cette même moyenne de médiocrité !!!!!!!!
                              Et puis si l’on remarque les carences importantes et récurrentes, on notera une défaillance en capacité de lecture or la lecture ça s’apprend à 6 ans !!! Vous seriez donc en train de tenter nous faire avaler qu’un instit est incapable faire son taf parce qu’il se trouve face à une classe de voyous de 6 ans ???
                              ça devient amusant cette propension bien Française à toujours vouloir trouver un autre responsable que soi, permettant du même coupde de faire l’impasse sur de quelconques remises en question des savoirs faire et des mentalités !!!
                              L’éducation nationale est un « vieux machin », administrées par des « vieux machins » et dont on a mis les acteurs dans une véritable tour d’ivoire, alors que viendraient faire les bons élèves dans ce « machin » vieillissant et ennuyant ?


                            • Antoine 5 octobre 2017 18:45

                              @Armelle
                              Vous seriez donc en train de tenter nous faire avaler qu’un instit est incapable faire son taf parce qu’il se trouve face à une classe de voyous de 6 ans ???
                               
                              Voila, 6 ans.


                            • Armelle Armelle 5 octobre 2017 18:57

                              @Antoine
                              ben voyons...


                            • Antoine 5 octobre 2017 19:11

                              @Armelle
                              6 ans.
                              Malaise dans l’éducation nationale = malaise dans l’œdipe.


                            • pipiou 5 octobre 2017 19:18

                              @Armelle
                              « Les classes où le bordel est tel qu’il serait impossible de faire son cours restent marginales »

                              Euh, vous parlez par expérience où c’est juste ce qui vous passe par la tête ?

                              Vous êtes-vous déjà trouvée à gérer 20 voyous de 6ans, je ne crois pas.
                              Essayez vous verrez.

                              Y a déjà pas mal de parents qui sont dépassés par leur gamin de 6 ans.

                              Et sinon vous faites comment pour instruire des enfants qui sont pas éduqués ?
                              Essayez un peu de visualiser la situation.
                              Comment instruisez-vous un élève qui n’amène pas ses affaires, n’apprends pas son cours et vous dit « grosse putte j’en ai rien à battre de l’école ça sert à rien, dégage »


                            • Montdragon Montdragon 5 octobre 2017 19:50

                              @pipiou
                              Y a déjà pas mal de parents qui sont dépassés par leur gamin de 6 ans.

                              Génération d’abrutis qui n’osent plus rien faire même hausser le ton, normer un gosse et le conduire..
                              Parfois je dis « non » , « attends », « ne fais pas ça » à mes enfants devant d’autre parents d’élèves ils ont les yeux révulsés, je mériterai limite la place Djerzinski.
                              Le mougeon, mi-pigeon mi-mouton hollando-macronien, est un être faible sans valeur, professionnellement peu souple, culturellement atrophié, un parent merdique gavant ses pioupious de bonbons et d’attractions débiles en zones artisanales ; pollueur et intoxiquant ses gosses de poisons divers et variés.
                              J’oubliais, les gosses sont aussi très très vaccinés, comprenez-vous.
                              Ultra saturés de sucres, ces pauvres gosses sont nerveusement incapables de suivre 1/4 d’h d’école, ceci couplé à des instit démotivés, ça donne des demandes qui explosent en secteur privé.
                               


                            • bubu123 5 octobre 2017 21:53

                              @Armelle

                              je vous invite à passer une semaine avec des AED en collège par exemple, et vous comprendrez pourquoi c’est impossible de gérer des gosses pas éduqués

                              le nombre de gamin éduqué, poli, avec du respect pour le personnel ça doit être 1/4 et encore je suis sympa

                            • Armelle Armelle 6 octobre 2017 08:59

                              @pipiou bonjour
                              « Essayez un peu de visualiser la situation »
                              Je n’ai pas ce besoin puisque je l’ai vécue !!!
                              D’abord, à peine un pied dans l’établissement, un barbu désagréable m’a « gentiment » invitée à rejoindre dare-dare un syndicat m’expliquant que j’allais paraît-il avoir des ennuis, et puis rapidement ça été les reproches quant à ma façon d’enseigner, qui pourtant plaisait aux élèves, mon cours avec la même classe était calme et devenait un véritable bordel chez les autres profs !!! Comment expliquez-vous ça ?
                              Evidemment, les supports que « j’osais » utiliser pour assoir le cours dérogeait au protocole, jusqu’au moment où j’ai été convoquée par le directeur, lequel me pria de « reprendre le bon chemin », et cela malgré les bon résultats des élèves ; un comble !!!!
                               L’année suivante, j’ai effectivement repris le bon chemin, j’ai quitté cette maison de cinglés
                              Le discours récurrent que vous véhiculez commence à devenir inaudible et inopérant, ce que vous décrivez concerne des cas particuliers que l’ensemble de la profession reprend allègrement pour se dédouaner d’une médiocrité crasse et d’un manque de vocation manifeste !!!
                              J’ai d’autre part bcp d’ami enseignants qui ne vivent pas ce que vous décrivez, et en zone difficile en plus, alors si certains réussissent pourquoi pas les autres ?

                              « Y a déjà pas mal de parents qui sont dépassés par leur gamin de 6 ans » Vous vivez dans le monde de mad max ?
                              "Comment instruisez-vous un élève qui n’amène pas ses affaires, n’apprends pas son cours et vous dit « grosse putte j’en ai rien à battre de l’école ça sert à rien, dégage »« 
                              Si le belut d ’intervenant avait au départ trouvé »le truc« pour intéresser l’élève (ce qui ma foi est juste son travail), ça n’arriverait pas !!! et tout ça à 6 ans ? Dites donc, ils sont bougrement éveillés vos mômes, mal embouchés mais éveillés !!!
                              Sinon... heu »j’en ai rien à battre de l’école ça sert à rien", en l’état actuel des choses, je ne suis pas certaine que l’élève ait tort !!! PISA le confirme
                              En fait les enseignants se plaignent d’une situation qu’ils ont, eux mêmes, largement contribué à produire. Et maintenant ça vient se plaindre

                               


                            • Armelle Armelle 6 octobre 2017 09:23

                              @bubu123
                              Ma soeur est AED dans un collège en région parisienne, (Créteil, c’est quand même pas Neuilly !!!) donc pas la peine de prétexter une présumée ignorance de ma part à ce sujet pour argumenter votre pensée, en l’occurrence ses retours n’ont rien à voir avec ce que vous décrivez. Elle évoque ces situations dans le cadre de CAS PARTICULIERS, or l’hécatombe est générale !!!
                              Vous pensez poser une réalité avec du « subjectif » ??? Au même titre que « votre » 1/4 qui sort je ne sais d’où, de je ne sais quoi :: : Pfffffffff
                              Mais continuez, persévérez dans ce discours, ça ne peut être que bénéfique au développement des écoles type montessori et autres établissements ayant « compris » pour mieux agir...


                            • Armelle Armelle 6 octobre 2017 13:33

                              @Antoine
                              Bah ho Antoine, la dame viens de te dire que le constat est toutes zones confondues, donc comprend AUSSI les structures recevant des élèves de bonnes familles, bien élevés et respectueux !!!
                              Ben voyons, on va même mêler Freud à tout ça, la pseudo super culture de l’enseignant moyen le confine dans une analyse assez risible jusqu’à nous trouver des explications totalement tordues, et pensant naïvement à travers cette suprématie qu’il entretien stupidement, que le citoyens va avaler tout ce concentré d’âneries en tout genre !!!
                              Et vous prétendez instruire nos mômes ? 
                              Ceux qui ont le talent de tout savoir n’ont pas souvent celui de tout comprendre !!!
                              Réfléchissez à ce que vous faites et comment vous le faites et ensuite mettez-vous au boulot, ensuite on verra plutôt que culpabiliser les autres constamment !
                              Vous savez les gens ne sont plus trop dupes, quand j’entends le discours général des « usagers », les parents je parle (quelque soit la classe sociale), la médiocrité qui règne à l’éducation nationale est aujourd’hui démasquée, et que de vous voir patauger dans vos piètres arguments est lamentable.
                              En plus vous n’avez même pas une once d’honnêteté intellectuelle !!!
                              Pathétique 


                            • Antoine 6 octobre 2017 14:34

                              @Armelle
                              La crise dans l’œdipe concerne toutes les familles, même les bonnes familles puisque c’est liè à l’image que l’on a du masculin et du féminin et à la mixité.


                            • pipiou 6 octobre 2017 21:23

                              @Armelle
                              « et puis rapidement ça été les reproches quant à ma façon d’enseigner, qui pourtant plaisait aux élèves »

                              Oui bien sûr : les profs qui sont souvent absents plaisent aux élèves, des profs qui ne donnent pas de devoirs plaisent aux élèves, etc ...

                              Des gens qui se croient champions de la pédagogie et qui racontent leurs exploits scolaires je connais merci, laissez tomber.
                              Vous avez enseigné une année et vous avez tout compris, super !
                              Et vous applaudissez un gamin qui dit « l’école ça sert rien ».

                              Quand des élèves de 6 ans caillassent des bagnoles à la sortie de l’école vous trouverez certainement le « truc » qui va les intéresser...


                            • pipiou 6 octobre 2017 21:25

                              @Armelle

                              Mettez des enfants de ZEP dans une école Montessori, vous allez voir ce qu’ils vont en faire smiley


                            • mmbbb 7 octobre 2017 12:25

                              @Mélusine7 et oui vous soulignez un aspect de l eclatement de la famille alors que cette evolution est désormais un parangon . J ’ai une collegue dont le fils est presque le seul a etre dans une famille hass been Un de ces copains dont les parents sont divorces et venant a la maison a des troubles comportementaux Evidemment , les progressistes n ’evoquent jamais ce probleme .


                            • francois 5 octobre 2017 16:09

                              Rosemar, des chiffres, des sources seraient les biens venues au lieu d’un récit de vacances.

                              Ma voisine a laissé tomber son métier de comptable pour devenir enseignante.... MDR.
                              Mon DG, femme enseignante...
                              Mon DSI, femme enseignante...

                              • Raymond75 5 octobre 2017 16:13

                                Qui a lu le rapport Obin de 2004 ? Quelles conclusions en ont été tirées ? Quelles décisions concrètes ont suivi ? personne - rien - aucune !!! Qui aurait envie de vivre dans ces conditions ? personne. La lâcheté des politiques et de l’administration a tué l’école républicaine :
                                http://www.laicite-republique.org/rapport-obin-les-signes-et-manifestations-d-appartenance-religieuse-dans-les.html


                                •  C BARRATIER C BARRATIER 5 octobre 2017 17:27

                                  Il y a des décennies se posait la même question...J’en arrive à penser qu’il faudra se passer de l’école, trouver d’autres formules, de plus en plus de parents éduquent leurs enfants eux mêmes à la maison. Dans l’enseignement secondaire, on a pu intéresser les élèves en enseignait des matières professionnelles. Le problème est qu’avec leur bac pro (qui est l’équivalent du BEP d’autrefois ils vont en BTS ou à la fac et abandonnent rapidement largués. Avec toutes ces vacances, l’école est celle de la paresse, des élèves et des professeurs.....
                                  Il faudra bien trouver une solution pour le premier degré. Pour les lycées j’ai ou constater que ks élèves et les professeurs peuvent se passionner

                                  Pédagogie et méthodes actives, le lycée de demain ?

                                  http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=198


                                  • hervepasgrave hervepasgrave 5 octobre 2017 18:48

                                    @C BARRATIER
                                    Bonjour, vous êtes le parfaite exemple du monde tel qu’il est dirigé ! eh ! c’est franchement pas beau.Vous pouvez avoir une belle prestance ,mais vous puer la merde pour que le monde puisse progresser. Voila qui est dit et je n’ai pas de mots plus dur et je le regrette.
                                    Car ce que vous dites là est d’une imbécilité profonde ou alors si c’est une recherche volontaire ,Monsieur vous feriez mieux de ne pas vous mettre en avant (photo/nom)
                                    Car vouloir faire disparaitre l’école est d’une médiocrité et d’un manque de civisme .C’est plutôt pervers !
                                    Car comment voulez vous que des parents de cette dernière génération puisse éduquer correctement leurs enfants car eux mêmes n’ont pas eut une bonne éducation ? selon vous cela serait un avenir positif ! et puis a part quelques cas personnels ou des parents éduquent eux mêmes leurs enfants,il faut pour cela avoir tout son temps libre et sans problème de subsistance.
                                    Dans un deuxième temps nous tous pouvons effectivement aider nos enfants ,mais de manière ponctuelle et au coup par coup.Car il ne faudrait peut-être pas ignorer que vos parents éducateurs devraient être a plein temps sur l’affaire.Eh ! et oui tu peux bien avoir un niveau de culture supérieur ,mais c’est comme tous métiers il faut l’exercer toujours et a plein temps.Ce n’est pas difficile à comprendre,non ?
                                    et pour compléter le tableau quand l’état a subventionné les écoles privés,ils ont oublié une chose ,car ils avaient la tête derrière les futurs bénéfices financier et l’espoir de conquérir des coeurs.Mais c’est comme toutes choses ,cette école privée a grossi,grandi et a perdu elle aussi de la qualité.Voila ! Monsieur comment voir honnetement et clairement les choses.Mais je suppose que vous avez été dans une école privé chrétienne,mais a une autre époque et la vie pour vous était de toute façon taillée d’avance.Mais vous n’auriez pas eut de vacances vous ?Aie une éducation stricte,pauvre gosse.
                                    Je n’aime pas ce qui se passe en ce moment ou les enfants ne doivent pas fainéanter pour convenir a des adultes qui ne sont qu’a mettre sur le bucher.Les enfant doivent être rentable ?l’enfance elle nous l’avons eu alors eux,niet.
                                    cestpasgrave ? c’est pire que cela .Vous feriez mieux d’aller vous cacher, vous me faites vomir.


                                  • Sozenz 5 octobre 2017 18:52

                                    @C BARRATIER
                                    Avec toutes ces vacances, l’école est celle de la paresse, des élèves et des professeurs.....

                                    ah si nous pouvions remettre le gamins dès le plus jeunes age, à aller à l ecole , faire les devoirs le soir , leur faire faire le ménage de l école . et pendant leur vacances aller couper le bois à mettre dans le poêle a bois pour l hiver, à ces faineants ...

                                    ça vous arrive de prendre du temps à ne rien faire ? ou êtes vous un calus du boulot , qui lorsque qu il ne comble pas votre vide , cela vous rend dingue ?
                                    savez vous que le besoin trop de boulot est une pathologie ?
                                    savez vous vous faire plaisir ?
                                    bonne méditation sur votre vie ...


                                  • rosemar rosemar 5 octobre 2017 19:30

                                    @C BARRATIER

                                    Ce métier va-t-il disparaître avec les nouvelles technologies : recours à des vidéos-conférences, par exemple ?

                                  • rosemar rosemar 5 octobre 2017 19:35

                                    @Sozenz


                                    Merci pour cette mise au point...

                                  • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:53

                                    @C BARRATIER
                                    Avec toutes ces vacances, l’école est celle de la paresse, des élèves et des professeurs.....

                                    Ah ??
                                    C’est du Macron tout craché !!
                                    Pendant les vacances, lui, il lisait Kant et Machiavel chez sa mémé !!
                                    Un vaillant le Jupiter.
                                    Pas comme toutes ces feignasses de profs surpayés !!

                                    Il m’a semblé qu’on avait autant de vacances, nous.
                                    Bizarre...


                                  • Le421 Le421 5 octobre 2017 19:58

                                    @Le421
                                    En plus, essayez-donc de réduire les vacances !!
                                    Vous allez voir les cris de l’UIMH !!
                                    Vos copains pourtant...


                                  • François Vesin François Vesin 5 octobre 2017 22:38

                                    @C BARRATIER
                                    «  J’en arrive à penser qu’il faudra se passer de l’école »


                                    En ce qui concerne la sociabilisation d’une part,
                                    l’éveil aux valeurs communes - lire, écrire, compter, penser - d’autre part
                                    et enfin et surtout, l’identification citoyenne d’une « autorité morale »
                                    incarnée par le représentant de la République,
                                    il est certain que sans l’école
                                    on se promet de belle promotions de robots 
                                    façonnés au gré du bon vouloir, de la fortune,
                                    de la religion et du degré de soumission de leurs propriétaires... !

                                  • sleeping-zombie 5 octobre 2017 17:47

                                    Hello,

                                    A mes yeux, le principal problème de l’enseignant, c’est le mode de recrutement : aucun moyen d’intégrer la place autrement qu’a la sortie de sa prime jeunesse. Aucun moyen d’en sortir une fois qu’on y a passé 10-15 ans.

                                    Un peu comme pour l’armée... sauf que les militaires partent à la retraite à 45 ans.

                                    Du coup, l’enseignement, ça ressemble plus à une prison sociale qu’autre chose.


                                    • pipiou 5 octobre 2017 19:10

                                      @sleeping-zombie
                                      « aucun moyen d’intégrer la place autrement qu’a la sortie de sa prime jeunesse »

                                       ???
                                      On peut entrer dans l’enseignement à n’importe quel âge.


                                    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 18:02

                                      VIRAGE à 180 degrés chez Charlie HEBDO : Dessin de COCO :. Une cigogne qui porte un enfant (FIV, GPA,PMA). Et dans une bulle en dessous de l’enfant : ET ME VOILA A POINTER A POLE EMPLOI. La gauche enfin se réveille.


                                      • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 2017 18:31

                                        @Mélusine7
                                        Le Monde et Libération, journaux orientés à gauche, contribuent à la diffusion de ces idées, en publiant des pétitions liées au sujet, des lettres, ou des interviews de pédophiles rapportant leur expérience. Des pétitions contre la majorité sexuelle sont publiées en France. La plus célèbre, publiée dans Le Monde du 26 janvier 1977, et relayée également par Libération, concerne « l’affaire de Versailles » : trois hommes ont alors comparu devant la cour d’assises de Versailles pour « attentats à la pudeur sans violence sur mineurs de 15 ans », ce qui à l’époque était qualifié comme un crime, et pour avoir pris en photo leurs « partenaires ». Leurs trois ans de détention préventive suscitent une pétition de soutien, signée par diverses personnalités publiques : le texte affirme que les enfants n’ont subi « aucune violence », et qu’ils étaient « consentants », ajoutant « Si une fille de 13 ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ? » et « trois ans pour des baisers et des caresses, ça suffit »4. Parmi les signataires figurent Louis Aragon, Francis Ponge, Roland Barthes, Simone de Beauvoir, Gilles Deleuze, André Glucksmann, Guy Hocquenghem, Bernard Kouchner, Jack Lang, Gabriel Matzneff, Catherine Millet, Jean-Paul Sartre, René Schérer et Philippe Sollers (ce dernier déclarera plus tard ne pas s’en souvenir, ajoutant « Il y avait tellement de pétitions. On signait presque automatiquement »4 bien qu’il ait publié aux éditions Julliard Les moins de seize ans de Gabriel Matzneff dans la collection Idée fixe de Jacques Chancel en 1975).

                                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Apologie_de_la_p%C3%A9dophilie


                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 18:45

                                        @Cadoudal


                                        Je suis tout à fait au courant. Et Sollers est le mari de JULIA KRISTEVA (psychanalyste). Roudinesco a participé à Libération. Bon ! il ne s’agit pas de faire une chasse aux sorcières. L’époque était assez trouble. Rappelons-nous David HAMILTON ? Sollers a reconnu un moment d’égarement « littéraire »...

                                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 18:16

                                        Tous les psys (les vrais) le savent le besoin de savoir s’origine dans le questionnement sur la scène primitive. Cela s’appelle : l’épistémologie. Je veux savoir d’où je viens (filiation) afin de savoir où je vais. Ce qui nous différencie du robot. Sans filiation, pas de racine, et par conséquent : aucune nécéssité de grandir. L’apprentissage ne se résume alors plus qu’à un simple réflexe pavlovien : seule la perspective d’une récomprense motivera les enfants. 


                                        • Sozenz 5 octobre 2017 18:59

                                          @Mélusine7
                                          les enfants et aussi les adultes ,( mais les adultes ne le savent plus pour beaucoup ) on besoin de s amuser avant tout . ils ont besoin de ludique . les animaux sont moins cons que les humains car ils apprennent ce qui est important dans leur vie et donc leur besoins futurs en jouant ..

                                          je me demande souvent si les êtres humains ne sont pas juste des masos . ou s ils ont besoin de se rendre la vie pénible pour expier je ne sais qu’ elle faute ou se sentir de droit à vivre « normalement » , " simplement sans se violenter ...


                                        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 19:20

                                          @Sozenz


                                          Quand les enfants jouent ils sont souvent très sérieux. Au contraire des adultes : ils se prennent vraiment au sérieux alors qu’à y regarder de plus près, ils s’amusent....avec la vie des autres.

                                        • chocolatine chocolatine 5 octobre 2017 18:43

                                          bonjour @ tous
                                          Les enfants rois ne sont pas que le fait des parents ; à force de proclamer les droits à çi et à ça, l’idée méme de préjudice est sans cesse enseigné,par les enseignants eux mémes ! 
                                          A la fois on veut de l’autorité mais venant surtout des autres,les parents ont peur de l’,exercer , ne se sentent plus crédibles,car on leur oppose un savoir qu’ils n’auraient pas,et on juge leur façon de faire :
                                          dans les familles africaines le rapport aux parents est codifié : les enfants aident,la famille on la respecte,les personnes agées on les aide...Le voilà le problème,en France on dissocie tout ; les enfants profitent de l’incohérence, du raisonnement des adultes...Oui la fac c’est long et difficile mais en débutant on ne peut pas gagner comme si on avait l’agreg.........1400 euros en début de carrière

                                          .....quant à l’état des classes et des élèves ,une redéfinition de la place de chacun doit etre mise en place.........sinon ça ira en empirant....


                                          • Le421 Le421 5 octobre 2017 20:03

                                            @chocolatine
                                            Et moi, connard de gauchiste islamo-laxiste et tout et tout, j’aimerais bien qu’on rétablisse l’autorité de l’enseignant à l’école.
                                            Et quand les parents déboulent pour enguirlander directement le prof, je pense que 24H de GAV systématique seraient les bienvenus...
                                            En cas de litige - toujours possible - courrier au responsable...
                                            Directement le poing sur la gueule comme ça se voit maintenant, c’est au gnouf !!
                                            Sans passer par la case départ, sans toucher 20.000 !!


                                          • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 2017 20:20

                                            @Le421
                                            Wesh Wesh, le vieux babtou y pète un câble...

                                            Bientôt tu vas nous dire que t’es pour le respect de l’état de droit et l’application de loi ?

                                            Tu sais que le « padamalgam » se vend maintenant en solution injectable ?

                                            J’ai essayé, ça marche, une injection mensuelle et t’es tranquille...

                                            Comme ça même si t’oublie ta pilule du matin tu risques pas de raconter des conneries...


                                          • chocolatine chocolatine 5 octobre 2017 21:55

                                            @Le421
                                            en restant poli je confirme ce que j’écris.Les parents interviennent trop au niveau de l’école,si je suis quelque chose, je suis antilaxiste : et c’est bien ce que j’écris.Pas de téléphone portable à l’école, en rang avant de rentrer en classe, le moindre mot de travers envers un prof, sanction:exclusion,suspension allocation familiale.....trop de place est donnée au pourquoi du comment du peut etre de ce n’est pas sa faute.....parents à responsabiliser, éducation avec respect
                                            et arréter avec les problèmes de l’enfant des parents du voisin.........du chien.......


                                          • chocolatine chocolatine 5 octobre 2017 22:09

                                            @Le421
                                            tout sauf gauchiste.Les parents interviennent trop à l’école et on les y encourage ; c’est le droit de l’enfant qu’on met en avant.Les enseignants doivent etre cohérents,ne pas inculquer sans cesse des droits aux enfants et en oublier les régles qu’ils doivent leur imposer dans l’enceinte de l’école : un mot de travers= exclusion, premier avertissement, deuxième insulte =convocation des parents,et si les parents ne font rien ,on coupe les allocs........et arrétons avec ces psy scolaires prets à tout expliquer, les parents sont responsables de leurs enfants.Ils doivent les nourrir ,les habiller, les éduquer.Point final.Chacun à sa place et chacun son role.Et arrétons de tout mettre sur le dos de la société..


                                          • arthes arthes 6 octobre 2017 00:33

                                            @chocolatine

                                            Il s agirait donc pour les profs d abriter derriere des reglements stricts , leur propre incompetence, d exercer leur autorite grace a un statut social renforce qui ne souffre pas la contradiction et non par leurs qualites pedagogiques et humaines...Bref, le mal , le manque d interet a leurs cours vient non pas de la maniere dont ils enseignent ni du contenu de cet enseigne ment, d ailleurs est ce qu ils enseignent ou remplissent ils des tetes ? mais plutot de ce que les enfants sont turbulents et mal eleves par des parents irresponsables dans une societe qui infantilise.
                                            Ya p’tetre un peu des deux hein, cela dit, bon, pas toujours, mais c est un peu tard.

                                            Je pense que c est foutu , l education nationale, bref c est une entreprise de demolition avec des profs qui se zombifient.



                                          • Dzan 6 octobre 2017 14:43

                                            @Cadoudal
                                            Cadoudal : Commandant en chef de l’armée catholique et royale du Morbihan, Cadoudal prend le contrôle de presque toutes les campagnes du département tandis que les Républicains ne conservent plus que les villes. Défenseur d’une chouannerie populaire, il s’oppose à son chef, Joseph de Puisaye et à la domination des officiers émigrés. Il signe la paix en 1796, puis reprend la guerre en 1798. Il renonce à prendre Vannes mais il s’empare de plusieurs petites villes à l’automne 1799, avant d’être tenu en échec à la bataille du pont du Loc’h. Wikipédia.


                                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 5 octobre 2017 18:51

                                            Le « désir » d’enfant est une totale abérration. Freud a eu le tort de parler de : pénis neid (l’enfant-cadeau-du père qui vient compenser l’envie du pénis). Les féministes se sont jetées comme des tigresses enragées sur le morceau. 


                                            • francois 6 octobre 2017 10:20

                                              @Mélusine7
                                              Freud est une fumisterie devenu mode d’une petite bourgeoisie en manque d’aventure. 


                                              A la question de 
                                              Qui veut désormais être prof ?

                                              répond

                                              Qui peut-être parent ?

                                            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine7 6 octobre 2017 10:32

                                              @francois


                                              Il faut replacer Freud dans le contexte de l’époque. Mais comme pour toute avancée de la pensée, chacun en tire ce qu’il estime égoïstement être bon pour lui. Comme les nazis l’ont fait avec NIetzsche et leurs références « kitsch » à la Grèce (en délaissant la : sagesse). Freud avait raison sur un point : nous ne sommes pas maîtres en notre demeure (connais-toi toi-même). Freud n’était pas pédagogue. Contrairement à sa fille.

                                            • francois 6 octobre 2017 11:07

                                              @Mélusine7

                                              Freud avancée de la pensé, alors BHL est un philosophe.

                                            • egos 5 octobre 2017 19:19

                                              Qd le cadre, le contexte et les situations individuelles se délitent, 

                                              la réponse apportée tient en une formule : privatisations.
                                              S’ensuivent protestations, indignations, négociations, compromis et compromissions.
                                              Au bout du compte, chacune des parties y trouvera le sien.
                                              L’économie, l’enseignement, la politique, la sociologie n’entrent pas dans le champ des sciences exactes, dures, 
                                              le leur à ce jour s’avère largement inexploré, 
                                              c’est celui des sciences paradoxales, 
                                              lorsque les effets produits par une cause identifiée vont à l’encontre des résultats espérés.


                                              • Cadoudal Cadoudal 5 octobre 2017 19:28

                                                Si l’Education Nationale, comme la légion m’assure l’impunité et l’effacement de mon casier, je signe demain...

                                                https://www.valeursactuelles.com/societe/le-sulfureux-imam-de-brest-echappe-la-justice-64893

                                                Ils prennent encore les français ou c’est réservé à vos invités ?


                                                • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 6 octobre 2017 11:20

                                                  Vous n’avez pas parlé de l’aspect pécunier. Le salaire des profs n’est pas valorisant pour un jeune qui doit faire bac+5.


                                                  Et la revalorisation du cout de la vie : 25 ans que j’ai quitté l’éducation nationale, trop à l’étroit dans son système rigide. Je suis tombé de ma chaise il y a quelques années lorsque j’ai constaté que si je reprenais mon poste, je gagnerais 300 euros de plus maxi que lors de mon départ, à l’époque du franc et quand la vie était moitié moins chère.


                                                  • loulou 6 octobre 2017 14:33

                                                     Enlevez les illusions lyriques de la gauche.( Que j’ai eu !)

                                                     Enlevez le désir des pouvoirs de faire de notre société un monde à l’anglo-saxonne.
                                                     Avec le chacun pour soit et le libéralisme fou de rigueur.
                                                     Mais surtout , enlevez le « Grand remplacement »
                                                     et, mais, c’est peut être trop tard, pour corriger les problèmes, les profs reviennent dans les écoles.

                                                    • lloreen 6 octobre 2017 23:39

                                                      La question que vous posez ne dépasserait-elle pas le cadre de l’éducation nationale ?
                                                      En fait, qui veut désormais continuer à vivre une existence d’esclave dans une société consumériste vide de sens ?

                                                      Qui peut-encore consentir à se lever le matin en sachant que la journée qu’il va vivre ne correspond absolument plus à ses attentes ?

                                                      Qui peut encore accepter de vivre dans une société où l’humanité est mise entre parenthèses et où certains individus -dont on se demande vraiment s’ils possèdent une conscience- continuent à gesticuler et à déclamer du haut de leurs tribunes des discours insensés en total décalage avec les aspirations d’un nombre de plus en plus grand d’individus ?

                                                      Qui peut continuer à faire semblant de se contenter d’une vie étriquée consistant à fonctionner comme un robot programmé pour des tâches de plus en plus insignifiantes ?

                                                      Qui peut encore vraiment penser que la vie consiste à infliger la médiocrité d’une routine à ses enfants dont même les parents ne se satisfont plus ?

                                                      L’un des problèmes est la déresponsabilisation à tous les niveaux. Les parents se déchargent de leur responsabilité envers leur progéniture, laquelle se déresponsabilise en attendant tout d’une société qui ne s’est encore jamais inquiété le moins du monde du bien-être des individus. Il en résulte un attentisme et la démission à tous les étages, chacun rejetant sur l’autre ses propres insuffisances.

                                                      Il me semble que le malaise dans l’éducation nationale n’est que le reflet de celui de la société dont elle est le miroir. L’irrespect mis en exergue dans ce cadre se constate dans la société en général, que ce soit sur le réseau routier où les usagers affichent souvent un mépris certain à l’égard des autres conducteurs ou dans les lieux d’affluence où la bienséance fait bien souvent défaut.
                                                      Cette société consumériste a occasionné de nombreuses déviances dont celle de l’enfant-roi et du client-roi qui ont faussé les relations entre les individus. Elle a illusionné les individus sur leur rôle en leur laissant croire que le mépris et la condescendance envers les autres sont les règles nécessaires pour l’affirmation de soi en société.
                                                      Cette fracture relationnelle fait absolument le jeu des chefaillons et augmente le malaise de ceux qui s’y soumettent.
                                                      Reprendre ses responsabilités peut être la solution pour améliorer ses conditions d’existence en cessant d’attendre des autres ce que l’on refuse soi-même de donner.


                                                      • lloreen 6 octobre 2017 23:42

                                                        pardon : (...) inquiétée


                                                        • lloreen 7 octobre 2017 10:27

                                                          Je vous invite à visionner cette excellente contribution dévoilant la raison profonde du malaise ambiant actuel qui déborde d’ailleurs largement du cadre scolaire.
                                                          La crétinisation scolaire :https://vimeo.com/129099268


                                                          • Allexandre 7 octobre 2017 11:39

                                                            Enfin une analyse intelligente et qui sait de quoi elle parle. Enfin quelqu’un qui sait de quoi il parle !! Bravo !


                                                            • chocolatine chocolatine 7 octobre 2017 22:48

                                                              bonsoir @ tous
                                                              combien d’enfants
                                                              sortent de chez eux en claquant la porte
                                                              ne disent pas bonjour et vous insultent des 8 ans
                                                              sont dans une toute puissance sans aucune retenue, à 15 ans sont prets a frapper leur père ou leur grand père
                                                              etc etc....conclusion....Les parents doivent et l’école avec repenser l’éducation de leurs enfants chéris .............bien trop d’abord !


                                                              • zygzornifle zygzornifle 8 octobre 2017 16:07

                                                                plus il y aura de « chance pour la France » moins on voudra être prof ......

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès