• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Quitter la France

Quitter la France

Devant la multiplication des mesures votées à l’encontre de la très grande majorité des Français : chômeurs, retraités, cadres, salariés, la constante dégradation du pouvoir d’achat, le démantèlement de tout le système social, la braderie de tous les services publics au privé…
Devant la dégradation constante des libertés : lois de plus en plus répressives, fichage des individus à partir de 13 ans, politique répressive vis-à-vis des immigrés…
Devant la dégradation voulue et entretenue par le pouvoir du climat social, la division des Français qu’on pousse à se battre les uns contre les autres, la rupture totale du lien social, les atteintes irréversibles à la solidarité…

Devant le climat de guerre civile provoqué par le petit autocrate de l’Elysée, son mépris pour l’ensemble des Français, son comportement de petit chef de clan, la dégradation et la perversion totales de la démocratie, de la fonction de chef de l’Etat…
Devant la conduite inéluctable de ce pays vers une autocratie policière…
Devant les atteintes à tous les droits : droit du travail, libertés, droit d’expression par la mainmise sur les médias entièrement à la botte…
Devant la morgue, le mépris, les insultes manifestés par tous les membres du clan mafieux au pouvoir vis-à-vis du peuple français…
Devant l’alignement inéluctable de ce pays des droits de l’homme et des libertés, sur le modèle ultralibéral anglo-saxon…
Devant l’aggravation de la précarité, de la misère, les atteintes portées au système de protection sociale et de santé…
Devant l’inéluctable organisation de ce pays en un système à deux vitesses : favorable aux riches, et impitoyable pour les pauvres…
Devant la livraison du pays, clés en main, aux puissances financières, aux vampires de la spéculation, aux conseils d’administrations du caca-rente…
Devant la transformation de ce pays en une société privée aux seuls bénéfices des nantis…

… Pour tous ceux pour qui c’est possible, une solution : quitter la France, s’expatrier.

La France est livrée, pour quatre ans encore, à ses pires ennemis, qui ont toute latitude pour faire voter les lois les plus scélérates, sans que la solidarité, qui, naguère, permit à son peuple de manifester pour empêcher les graves atteintes à ses droits les plus élémentaires, ne puisse plus s’exprimer : les Français étant totalement divisés, montés les uns contre les autres, isolés par le souci de leur propre survie, confinés dans le sauve-qui-peut-chacun-pour-soi, que les forces de la destruction au pouvoir ont réussi à imposer.

Les Français, sous la pression de conditions de vie de plus en plus précaires, se retrouvent soumis, oppressés, menacés, extorqués de leurs droits et de leurs libertés.

On épargnera l’épouvantable liste de toutes les mesures prises à l’encontre des citoyens ; chacun les connaît : démantèlement du droit du travail, franchises médicales, déremboursements, suppression de la durée légale du travail, remise en cause des droits des chômeurs, du RMI, des heures supplémentaires (à leur ancien taux), bientôt (c’est en route) du Smic, et des congés payés, lois liberticides, chape de plomb sur les médias, fichage des citoyens, précarisation du travail, atteintes au droit de grève, démantèlement de l’Education nationale, des services publics de proximité (hôpitaux, postes, tribunaux), économie en récession, inflation galopante, alignement de la politique extérieure sur l’Otan et les Etats-Unis (bientôt, sans doute, participation à une attaque guerrière en Iran), suppression du droit d’asile pour des milliers d’exilés menacés chez eux, chasse aux sans-papiers jusque dans les écoles, exercice d’un pouvoir autoritaire et absolu, sans le moindre contre-pouvoir possible.

La politique du petit Kondukator tout-puissant s’avère bien pire que tout ce qu’on en craignait, légitimement.

Rien ne s’arrangera d’ici la fin de son règne : on sait même que les choses ne vont faire que s’aggraver, pour la très grande majorité des citoyens.

Ce pays, livré au désespoir, n’a même plus les ressources de ses traditionnels moyens de lutte pour se défendre : les syndicats, divisés, n’arrivent plus à entraîner de mobilisation pour des grèves générales, les moyens d’expression légales : droit du travail, prud’hommes, sont mis sous l’éteignoir ; on n’assiste plus que, sporadiquement, à des manifestations corporatistes (pêcheurs, routiers, agriculteurs), sans aucun lien entre elles : chacun ne se battant que pour ses propres intérêts.

Ce pays n’est plus un peuple, mais un agrégat d’individus, de corporations, de communautés isolées et quelquefois opposées les unes aux autres ; le lien social en a été totalement rompu, le syndrome nimby y règne en maître, l’intérêt collectif n’est plus qu’un vague souvenir, le bien public une notion tombée aux oubliettes.

Ce pays est en danger. Quand les moyens légitimes d’expression des citoyens sont empêchés, leur dignité bafouée, leur liberté mise sous le boisseau ; toutes les conditions d’une montée en tension, prélude à une guerre civile s’accumulent, sans plus aucune soupape de sécurité pour les empêcher.
Les conditions d’une résistance sont étouffées dans l’œuf.

La cocotte-minute se transforme en bombe à retardement ; l’explosion sera inévitable, irrémédiablement suivie d’une répression qui créera toutes les conditions d’un Etat policier.

Tant que cette équipe sera au pouvoir, aucune amélioration n’est possible.

Aussi, une solution est tout à fait réalisable, pour toutes les catégories de citoyens pour qui c’est possible : s’expatrier le plus vite possible.

Pour tous les jeunes, en quête d’un premier emploi, l’horizon est large : d’autres pays de la communauté européenne (Espagne, Allemagne, pays scandinaves), le Canada, l’Australie, voire l’Inde.
Pour tous les cadres, qui viennent de voir voter une loi qui ramène leurs conditions de travail un siècle en arrière, de même.
Pour tous les retraités, contraints de grappiller les conditions d’une survie de plus en plus aléatoire, les nombreux pays de l’arc méditerranéen, où le niveau de vie est beaucoup moins élevé, et où leur retraite de misère leur assurera un niveau de vie décent : Maroc, Tunisie, voire Thaïlande, Vietnam ; où ils recevront, par ailleurs, un accueil des plus chaleureux.
Pour tous les travailleurs susceptibles de trouver de meilleures conditions de travail, à qualification égale, certains pays de la communauté européenne (toute la Scandinavie, l’Espagne...)

Je sais que l’expatriation n’est pas forcément une chose simple : rompre les liens quotidiens avec les familles, les amis, changer de cadre de vie, d’habitudes et de coutumes de vie, etc.

Pourtant, à bien y regarder, la plupart y ont beaucoup plus à gagner qu’à perdre : meilleur niveau de vie, nouvelles expériences, nouvelles relations, accueil chaleureux, conditions de travail améliorées, motivations à se créer un avenir.

De plus en plus de Français font, d’ailleurs, ce choix et, pour favoriser l’intégration, dans un premier temps, il est toujours possible de rejoindre les communautés françaises déjà sur place.

Il sera toujours temps, une fois le clan de bradeurs de la France, enfin chassé du pouvoir, de revenir dans la douce France y couler des jours plus paisibles, plus en harmonie avec son histoire et sa douceur de vivre.

Un tas de services vous offrent tous les renseignements souhaitables
.

La très grande majorité des Français vivant ou/et travaillant à l’étranger y bénéficient de salaires bien meilleurs qu’en France, et en sont tout à fait satisfaits


Leur chiffre est d’ailleurs en constante augmentation
 : actuellement, plus d’1,5 million…

Face au honteux slogan fasciste, repris par l’actuel gouvernement : "La France, tu l’aimes ou tu la quittes", vous avez le pouvoir de répondre : "La France, je l’aime, donc je la quitte" ; en attendant qu’elle retrouve sa dignité, sa démocratie, son sens de la solidarité, de sa liberté, de son égalité, de sa fraternité.

Face à une France en voie de fascisation néolibérale, c’est, aussi, un moyen de résistance.

Pour tous les autres, obligés de rester, il reste à en trouver les nouvelles formes.

Documents joints à cet article

Quitter la France

Moyenne des avis sur cet article :  3.73/5   (236 votes)




Réagissez à l'article

249 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 10 juillet 2008 10:11

    Oui,voila une bonne idée,que tous les gauchistes haineux qui n’ont pas accepté le suffrage universel de l’élection du Président Nicolas Sarkozy,élu démocratiquement par les citoyens français sur un vrai projet de société quitte la France !

    Ils n’aiment pas le Président ,il n’aiment pas la France,alors cassez vous !

    En aurez vous le courage ?


    • Yvance77 10 juillet 2008 10:28

      Espèce de pauvre tanche si j’osais je dirais pauvre m....

      Ne pas aimer un président qui dépèce la Nation, ne veut pas dire que nous n’aimons pas la patrie qui nous appartient tout comme à ce fumiste à la Rolex.

      Elu démocratiquement je le conçois bien, mais tout n’était que mensonge, et si tu refais une élection maintenant, je mets mes boules sur la table qu’il finit avec un score digne d’un classement tennistique -15 au bas mot.

      Ne t’appuyes pas sur ce qui n’a plus aucune valeur, car il a berné une partie du populo, qui fût la plus fragile, et qui s’en trouve encore plus fragilisée à ce jour, et on a pas tout vu.

      Sincèrement j’en suis arrivé au point ou si je rentre au pays et qu’un me dit je continuerais à voter le leader minimo, c’est direct mon poing dans la gueule sans discussion possible.

      Alors toi et tes copains de chambrée allez tous vous faire mettre une bonne fois pour toute, car moi je me suis cassé de ma région niçoise et j’ai laissé tout pour une raison bien simple. Il ne m’était plus possible de survivre. La fambée des prix (loyer surtout) ainsi qu’à toujours tout donner aux bien-aisés, ont fait qu’à un moment c’est plus possible. Et je travaillais en plus, comme tous.

      Alors quand ce fils de hyène en donne encore plus à ceux qui n’en n’ont pas nécessité, je me dis qu’il faut viser la tête sans trembler.

      "Casse toi toi même pauvre çon" comme dirait l’autre

      A peluche


    • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 11:17

      Lerma, si tu savais comme j’ai hâte de laisser loin derrière moi des abrutis serviles comme toi, comme la trentaine de pour cent d’imbéciles qui continuent à être pour ton Kondukator !
      J’y gagnerai sur tous les plans : l’intelligence, la solidarité, la convivialité, l’art de vivre, la générosité : bref, tout l’inverse de ce que tu représentes.


    • Laurent_K 10 juillet 2008 13:11

      Personnellement, j’ai un gros doute sur ces derniers chiffres. Les instituts de sondages -dont l’un est dirigé par la patronne du Medef et l’autre vient d’être racheté par un copain de Sarkozy- pipotent les chiffres d’une telle manière qu’on ne peut plus leur accorder de confiance.

      Alors, cooooooool ! Il y a un paquet de gens qui se sont faits berner l’an dernier et qui le regrettent amèrement mais il y a moins de débiles qui croient encore au conducator de Neuilly que ce que veulent nous faire croire les sondeurs.


    • Varsass 10 juillet 2008 16:26

      Lerma tu es une vile raclure, l’incarnation de ce qui ne va pas dans ce pays, la réponse aux pourquoi en est-on arrivé là ? et comment en est-on arrivé là ?

      Au début tu ne faisais que m’énervé, mais maintenant que je réalise que tu n’es pas le seul, j’ai honte, j’ai honte de mes concitoyens, honte de ceux qui nous dirigent, honte de leurs décisions, honte de mon pays.

      On est plus qu’une nation d’a-plat-ventriste, on lèche le cul de kadafi pour des contrats, on lèche le cul de hu jintao pour d’autres contrats, on tend gentillement les fesses aux US pour qu’il y enfoncent l’OTAN bien profond, on reçoit même des félicitations du président syriens pour notre politique...

      On est plus qu’un pays de planqué, de collaborateurs, et j’ai honte que tous ceux à travers le monde qui voient ça de l’extérieur nous mettent dans tous le même panier, Lerma et moi.



    • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:29

      J’aime ce genre de discours qui assène la démocratie tous les 3 mots, pour mieux faire taire les opposants. On se croirait au Chili en 1968...

      Personnellement, je compte continuer à me battre un certain temps. Mais si ça devient trop difficile, je pense partir, aussi. J’ai déjà quelques idées, le cas échéant. Comme je parle aussi anglais et allemand, ça ne devrait pas être trop dur... smiley

      Lerma, si vous ne comprenez pas que ceux qui vont partir aux premiers sont ceux qui peuvent partir le plus facilement, c’est à dire *pas* les cantonniers, mais les ingénieurs, les chercheurs, les artistes, les cadres, etc, c’est qu’on ne peut rien faire pour vous.

      Mais j’ai déjà dit tellement souvent qu’on ne pouvait rien faire pour vous que ça me parait certain : on ne peut rien faire pour vous. Si vous exercez vraiment la profession que vous prétendez exercer, la même que la mienne, vous ne pouvez pas voir d’un bon oeil la réforme sur le temps de travail des cadres, c’est simplement impossible ! Je continuerais à vous poser cette question jusqu’à ce que vous répondiez.


    • JC (Exether) 11 juillet 2008 09:31

      Ca fait quelques jours que je traine sur le site, et si je peux me permettre un conseil, comme on dit dans les forums anglosaxo : "Don’t feed the troll", ne pas donner à manger au troll, c’est à dire ne pas essayer d’argumenter avec quelqu’un qui n’argumente pas et dont tous les messages n’ont qu’un seul objectif : énerver les participants et empécher le débat.

      En plus, le site propose un moyen très simple pour signifier quand même son désacord, il suffit de noter le commentaire comme non constructif.

      Alors s’il vous plait, même si vous êtes énervés et que vous avez envie de l’insulter, n’en faites rien, cela ne vous grandi pas.


    • kolymine 11 juillet 2008 16:00

      non lerma on va pas vous faire le plaisir de fuir comme des laches :) on l’as déjà pas fait en 40 on le fera pas plus maintenant.
      allez fleurir le tombe de petain et lachez nous :)


    • Hakim I. 10 juillet 2008 10:17

      De plus en plus de français font, d’ailleurs ce choix , et, pour favoriser l’intégration, dans un premier temps, il est toujours possible de rejojdre les communautés françaises déjà sur place

      Ca s’appelle pas le communautarisme ça ?

      C’est marrant ca... ce qu’on nous reproche en france, vous le trouvez finalement légitime quand ca touche l’expatriation des francais.
      Cet article, que j’approuve quand même, me fait sourire jaune. Vous parlez d’expatriation, je parle d’émigration, oui ... vous deviendrez des immigrés (tout comme ceux a qui on reprochait d’envahir et de nuire à l’identité du pays) et comprendrez ce que c’est que de se déraciner pour trouver une herbe plus verte.


      • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 11:12

        J’ai bien précisé dans un premier temps, pour favoriser l’intégration.
        Ensuite, il est un tas de pays où l’intégration avec les populations autochtones se fait sans problème.
        Le communautarisme, en France, est le résultat de la politique de division menée par tous ces gouvernements successifs, qui ne cessent d’opposer les catégories de français les uns aux autres ; et il va, inévitablement se renforcer.
        Donc, oui, de l’air !!


      • cara 10 juillet 2008 23:53

        Eh bien Sisyphe, figurez-vous que nous, bons Français moyens d’environ cinquante ans, préparons notre départ vers des cieux plus cléments. Mais pas pour les raisons que vous invoquez dans votre billet.

        Ce qui nous insupporte, c’est le flicage de plus en plus présent, mais aussi la toute-puissante administration française, chiante, tatillonne en dépit du bon sens et innefficace, l’atmosphère malsaine qui règne dans ce pays avec ces revendications permanentes de ceux qui veulent le beurre, l’argent du beurre et le cul de la crémière sans le moindre effort, ce climat de luttes des classes d’un autre âge entretenu par tous ces trotskystes à la mords-moil, etc...

        Nous ne partirons pas avant deux ou trois ans ; pour l’instant, nous avons acheté un terrain, nous sommes enregistrés en tant qu’immigrants, et nous en sommes à la conception de notre future maison.

        J’ajouterai que nous avons failli émigrer voici 25 ans environ, mais que des obligations familiales nous en ont empêchés. Et que cette fois, ce sera un exil à temps partiel, car nous garderons une maison en France, où nous avons une famille et des amis.


      • claude claude 11 juillet 2008 11:10

        bonjour hakim,

        • je parle d’émigration, oui ... vous deviendrez des immigrés (tout comme ceux a qui on reprochait d’envahir et de nuire à l’identité du pays) et comprendrez ce que c’est que de se déraciner pour trouver une herbe plus verte.

        je vous trouve bien injuste. ca ceux qui soulèvent cette possibilité d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte, sont justement ceux ceux qui ont l’esprit ouvert, et pour qui les émigrés ne posent pas de problèmes fondamentaux.

        se retrouver entre compatriotes à l’étranger se fait dans le respect des lois et des coutumes.


      • marcopolo 7 juin 2009 20:52

        PERSONELEMENT, je ne te reproche rien, mais dans ta phrase ,j’ai l’impression que toi
        tu reproches quelques choses aux FRANCAIS.

        La difference entre s’expatrier et immigrer , c’est l’intégration.
        Si je m’expatrie en espagne, je dirais OLA !!!! pour dire bonjour, Je m’intègre.
        Si je m’expatrie au Maroc je dirais Salam !! Pour dire bonjour. Je m’intègre.

        Ma question est
        POURQUOI l 80% des Français Musulmans de moins de 40 ans vous parle en ARABES et non pas dans la langue de MOLIERE.
         POURTANT,
        ILS NE SONT NI IMMIGRES , NI EXPATRIER. puisqu’ILS SONT NES EN FRANCE.
        C’est à l’IMMIGRES ou L’EXPATRIER De s’adapter au pays de son choix. Alors pourquoi j’ai l’impression qu’en FRANCE c’est le contraire qui ce passe.

        LA FRANCE FINANCE DES MOSQUEES ! Je ne comprend pas trop pourquoi ? POUR L’OBTENTION DE VOTE POLITIQUE JE SUPPOSE.
        CITEZ MOI UN PAYS LAIQUE QUI FINANCE UN LIEU CULTE ?
        CITER MOI UN PAY MUSULMAN QUI FINANCE UNE EGLISE OU UNE CYNAGOGUE ?


        JE NE CROIS EN AUCUNS DE CES COMIQUES DE POLITICIENS« SARKO / SEGOL/ LES BLEUS/ LES VERTS.... », LES HOMMES POLITIQUES SERIEUX EN QUI JE CROYAIS , NE SONT PLUS DE CE MONDE« COLUCHE / BALAVOINE........ »

         FRANCE ne veux plus rien dire.


      • thirqual 10 juillet 2008 10:54

        Et pour prouver la qualité de bon français bien de chez nous, inaugurons des épreuves de grammaire et d’ortographe élémentaires ! Dehors le seb !


      • foufouille foufouille 10 juillet 2008 11:24

        plutot virer les facho........


      • Laurent_K 10 juillet 2008 13:16

        Majuscule au mot "France".
        Idem pour le nom "Français".
        Accents sur "étrangers" et "pèsent".


      • Zalka Zalka 10 juillet 2008 13:42

        "c’est virer tous les inutiles"

        Vous n’avez pas peut de vous retrouver en Terre Adélie ?


      • Philippe87 Philippe87 10 juillet 2008 14:39

        "Laisser les francais vivrent en paix" : non, l’infinitif ne s’accorde pas à la troisième personne du pluriel.


      • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:31

        Mais ce ne sont pas ceux que vous appellez les inutiles qui partiront les premiers. Mais vous avez peut-être d’autres projets pour eux, à base d’inhalation de Zyklon B ?


      • JPC45 10 juillet 2008 10:26

        si c’est meiux à l’étranger, appliquons alors ce que font les étrangers alors !


        • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 10:27

          Article navrant ou ridicule ?


          • Marsupilami Marsupilami 10 juillet 2008 10:33

             @ L’auteur

            "Tout ce qui est excessif est insignifiant", comme disait Talleyrand. Qui disait aussi : "Si cela va sans dire, cela ira encore mieux en le disant". Ce mauvais article est un chef d’œuvre d’outrance et donc d’insignifiance, et, comme le note malicieusement Hakim L. dans son post ci-dessus, est aussi et entre autre une incitation au communautarisme franchouillard en terres étrangères. Sisyphe, prisonnier de ses œillères hexagonales, ne semble pas savoir que la plupart des pays européens sont gouvernés par des régimes bien plus néolibéraux que celui de la France actuelle. Et ne parlons pas du reste du monde. Où se réfugier alors ? Sur Pluton ?


            • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 10:39

              Ouais, c’est celà 1 pur chef d’oeuvre  smiley

              Le Couronnement quoi !


            • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 16:29

              Je m’attendais parfaitement, en publiant cet article, aux réactions qu’il provoque.
              Je craignais même bien pire.

              Certains reproches sont fondés ; d’autres ne font, comme d’habitude, que révéler la servilité, la bétise, la soumission et la totale incurie des petits sarkolatres, au mépris de tout examen de la réalité.

              Je ne supporte plus la morgue et le mépris du petit Kondukator, se permettant de venir narguer ls travailleurs, les syndicats, après les avoir roulé dans la farine. Je ne supporte plus la dégradation, la perversion qu’il a entrepris de la fonction de chef de l’état, transformé en chef de clan, en valet des puissances financières, en diviseur des français. Je ne supporte plus sa lâcheté de se coucher devant tous les dictateurs, de bafouer l’honneur de la France, en vue d’hypothétiques contrats. Je ne supporte plus de le voir transformer, avec ses sbires et ses porte-flingues, le pays de la liberté et des droits de l’homme, en société privée, livrée aux vampires de la finance, succursale de l’empire en décomposition des Etats Unis d’Amerique.
              Je ne supporte pas de voir l’endive Fillon venir plastronner qu’ils ont gagné "le combat idéologique", en mettant les 4/5ème des français à genoux.

              Je ne supporte plus de voir transformer notre démocratie en autocratie policière, de voir, chaque jour, la bande de petits minables au pouvoir, détricoter le système démocratique et républicain, de venir démolir le lien social, la solidarité, et brader le bien public.

              Je ne supporte plus ceux qui continuent, niant toute réalité, à appuyer ce régime pourri de lâches, de cyniques, de démolisseurs.
              Si j’avais un genre de Lerma en face de moi, je ne pourrais me retenir de lui en foutre une bonne dans la gueule, tant autant de bétise, de veulerie, de servilité finit par me mettre hors de moi.

              Je ne supporte plus la division de ce pays, de ses traditions de solidarité, d’égalité, de liberté, de fraternité, de ses luttes pour le bien-être de tous, en corporatismes, en communautés, en individus tenants du chacun-sa-merde, et en défenseurs cyniques de la loi de la jungle.

              Je ne supporte plus ce qu’est devenue ma France, livrée, telle une république bananière, aux petits roitelets intouchables de la magouille, de la corruption, de l’asservissement du peuple.

              Je désespère de mon peuple de France, de ses justes révoltes, de ses salutaires rebellions, de ses nécessaires combats contre l’injustice, contre la dépravation, contre la braderie aux intérêts privés du bien public.

              Je désespère de ce système autocratique, où un clan représentant moins d’1/3 du peuple, se voit confier, pour 5 ans, la mainmise totale de tous les leviers de pouvoir du pays, sans aucun contre-pouvoir possible, de cette démocratie qui a viré à l’aigre du pouvoir personnel et absolu.

              Je désespère de ce peuple trompé, trahi, asservi, exploité, pressuré, muselé, et qui accepte ça sans se soulever contre tant d’injustice, d’iniquité, de cynique et froide volonté de le réduire au silence.

              Alors ; 4 ans encore comme ça ; franchement, je ne pourrai pas tenir : oui, de l’air : changer d’horizon, de conditions de vie, laisser loin derrière soi cette France avilie et amorphe, en attendant des jours meilleurs, en attendant qu’elle retrouve enfin sa fierté, sa dignité, son esprit frondeur, sa soif de justice et de révolte de 89, de 36, de 68 : son souffle de vie et de liberté, et qu’elle balaye ses fossoyeurs dans la fosse commune.

              Résistance.


            • melanie 10 juillet 2008 17:14

              oui et merci......à 200% en phase.

              A tout prendre , ce sera la Scandinavie, il y fait froid mais humaniste et intelligent.

              A Stockholm, les français sont bienvenus, dixit des amis suédois.


            • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 17:34

              Mélanie,

              Je vous le recommande également, Stockholm est une ville magnifique, d’une douceur de vie inconnue chez nous.

              Les milliers d’iles autour sont accessibles aussi facilement que prendre le bus chez nous.

              Attention, La vie y est chère.

              Moi je ne veux pas quitter la France maintenant, mais dans quelques années j’aimerais bien m’y installer.


            • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 19:56

              Il y a le Groenland , parait qu’on y respire à donf au Groéland...


            • Manggiofagioli 10 juillet 2008 21:19

              Mais justement, non, il faut se battre !


            • el bourrico 10 juillet 2008 10:48

              Ah Lerma, c’est toujours un plaisir.

              Le Hamas aussi a été élu démocratiquement... L’as tu accepté ? Comment no doit t’appeler alors, fasciste haineux ? Bushiste haineux ? Alors quoi tu acceptes le résultat des urnes uniquement quand il t’arrange ? Je signale que Bush n’a pas été élu démocratiquement, aux USA les élections c’est une peu comme au tennis, tu peux marquer plus de points que l’adversaire (avoir plus de voix) et perdre le match (les élections)... exemple sublime de démocratie dans ce pays à parti unique.

              Heil Seb59 !

              "Virer les inutiles et les étrangers" puis les homosexuels, les juifs, les gros, les étrangers, les bougnoules, les nègres, les faces de citrons, les petits, les infirmes, les vieux... c’est ce que tu voulais dire ? Puis si on peut pas les virer, notament ceux qui ont la nationalité Française, ben on a qu’a les enfermer hein ? Puis comme ça coute des sous de les entretenir tous ces parasites, zigouillons les hein ? Nazillon de mes deux !

              Allez les deux comiques ratés, je vous laisse.

              Pour l’article, je dirais de se méfier, l’étranger, c’est bien vacances, quand on y vis c’est autre chose. Sinon oui, l’utilité de cet article reste à démontrer.


              • Francis, agnotologue JL 10 juillet 2008 14:34

                Il part chez les ploucs faire la fantasia.

                Blague à part, la première partie est un morceau d’anthologie, et rien que pour ça, merci Sysiphe.


              • Internaute Internaute 10 juillet 2008 11:02

                Je suis d’accord avec tout le contenu de l’article sauf ce qui concerne Sarkozy et je m’explique. La situation de la France est le fruit d’une politique mondialiste menée depuis Giscard sans discontinuer et cela inclu le PS, l’UDF (rebaptisé Modem bas débit) et l’UMP.

                Seul l’emballage médiatique change lorsque change le pouvoir. Petite anecdote :j’ai suivi par hasard les débats au Sénat (ou à l’Assemblée ?) concernant la privatisation du livret d’épargne. Les amendements proposés par les socialistes consistaient tous à augmenter le revenu des banquiers alors que Christine Lagarde insistait que 0,6% de rémunération était largement suffisant.

                Le gouvernement a scié la branche sur laquelle il était assis. Les réformes proposées sont soit une évidence économique (quand les caisses sont vide il faut bien couper les budgets quelque part) soit une francisation de directives prises ailleurs à Bruxelles et c’est principalement l’objet des réformes. Pensez-vous que l’histoire des nouvelles plaques automobiles soit une réforme fondamentale à faire pour le bien de notre république ? C’est simplement une contrainte de plus nous qui tombe de Bruxelles.

                Depuis 30 ans on a fait rentrer des millions d’immigrés dont 22% sont au chômage. En même temps on a fait partir nos industries en les mettant en concurrence sur leur marché privilégié avec des importations de pays à bas coût. Question morale on n’a pas cessé de vilipendier toutes les valeurs qui pouvaient rassembler les gens autour d’un idéal français et on a transformé notre société en un melting-pot international sans repères pour personne. L’éducation nationale a été détruite, des diplômes sans aucune valeur sur le marché du travail ayant été distribués à des classes d’âge par pure démagogie. Que vaut le Bac quand 80% des élèves doivent l’avoir par principe ?

                Que veut-on dans ces conditions ? N’ayant plus d’espoir et se sentant comme un bouchon dans la tempête, les gens se replient bien évidemment sur le chacun pour soi, le communautarisme et même la religion.

                Le langage peut changer mais tant qu’on n’attaquera pas les quelques règles de base qui nous ont mis dans le pétrin on pourra les emballer avec des roses ou avec un discours plus républicain que cela ne changera absolument rien.


                • debase 10 juillet 2008 18:30

                  Cette situation catastrophique de la France, c’est le résultat de MAI68. Il n’y avait à l’époque aucune ’révolution’ à déclencher, une simple ’évolution’ se serait faite tout naturellement si ces salauds de trotskystes n’avaient pas réussi, grâce aux médias, à s’imposer partout et provoquer le grand chambardement. 

                  Réparer les dégâts ne sera pas chose facile et des mesures drastiques dans tous les domaines devront être prises, nous n’en sommes qu’aux prémisses...

                  Un petit rappel entre autres : chaque citoyen français actif a 49000 euros de dette à rembourser !!!

                  Comment vont faire nos enfants, qui d’ailleurs commencent peu à peu à prendre conscience ?

                  Sûr que ça va barder sous peu !


                • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 20:24

                  Celui là, il est bon : je le garde !


                • Newby Newby 10 juillet 2008 11:15

                  Voila moi j’en reviens de là-bas et je suis bien content d’être revenu, non que je n’y étais pas bien, mais la France c’est quand même pas mal. Et puis dites vous bien qu’il n’est pas facile de perdre ses racines et sa culture, il restera toujours un pôle d’attraction à vos racines.

                  Vos critiques sur la gouvernance actuelle se conçoivent, mais je pense que tout un chacun est capable en fonction de ses sensibilités politiques, et des gouvernements du moment de se faire ce genre de réflexions, "au secours fuyons".

                  Donc vos idées n’ont rien d’originales, il m’aurait été plus agréable de lire un article, plein de bonnes idées pour redresser la situation, et une bonne volonté pour appliquer ces idées plutôt que votre défaitisme.

                  Alors en effet vous pouvez partir, c’est très bon intellectuellement d’aller voir ailleurs comment ça se passe, on dit bien les voyages forment la jeunesse.



                  • gecko gecko 10 juillet 2008 12:42

                    moi aussi j ai connu l’expatriation (2ans et demi) et manifestement je vois que vous ne savez pas du tout de quoi vous parlez et au dela des gesticulations de notre président vous savez aussi bien que lui entretenir la haine et la jalousie ambiante... vous ne valez pas mieux !


                  • gloagf 10 juillet 2008 16:18

                    Bonjour Newby,

                    Je suis entièrement d’accord avec toi : l’expatriation est une excellente expérience tant sur le plan culturel que sur la formation professionnelle (j’ai été moi-même expat un an). Je partage également ton avi sur la valeur d’apporter de bonnes idées plutôt que des critiques.
                    Et j’ajoute, ayant travailler en pays anglo-saxon et au brésil, que le système de protection sociale français reste tout de même un exemple... A part les pays nordiques et l’allemagne, sincèrement, qui fait mieux que nous ?
                    Je conseille donc à tous de suivre le conseil de Sysiphe, l’expatriation, mais surtout pas dans l’esprit de Sysiphe : ne partez pas l’esprit dégoutté de la France, mais plutôt l’esprit ouvert et prêt à découvrir une nouvelle culture, un nouveau système : c’est une expérience très enrichissante !

                    Bien à vous,

                    gloagf


                  • foufouille foufouille 10 juillet 2008 11:37

                    en effet, je vois pas ou on peut se tirer.........sauf a avoir plein de fric
                    chaque pays a des avantages et des inconvenients. pour les cad sup no probleme. un bourgeois est tjrs bien vu. par contre le smicard qui bosse au luxembourg se fait traiter d’arabe.

                    en plus, si t’as les moyens de te casser, tu as aussi les moyens de lutter. surtout si tu peut faire un gros credit.

                    ton article me fait un peu penser aux post de l’institut montaigne (a l’envers bien sur) : des gros bourgeois chouine sur un site liberalo-ump qu’ils paient trop d’impot, qu’ils y a des gens qui foutent rien............ sauf qu’ils font rien, alors qu’a eux tous, ils pourraient creent leur parti ou lobby facho


                    • Olga Olga 10 juillet 2008 11:47

                      Tout à fait d’accord sur la mise à sac de la France, par qui vous savez, pour les raisons que vous savez...
                      Répression, fichage, démantèlement des services publics, privatisation, protection sociale jetée à l’égout...

                      Mais alors, pour ce qui est de s’en aller, je suis moins enthousiaste.
                      Pour aller où ? Les méthodes Sarkoziennes (à l’américaine) sont en train de s’appliquer partout...
                      La lutte doit se faire sur place, non ?


                      • Olga Olga 10 juillet 2008 11:59

                        Je précise, pour éviter tout malentendu, que je suis tout à fait d’accord sur le constat de la mise à sac de la France. Ce n’est pas la mise à sac qui suscite mon approbation. Je pense que vous aviez compris, mais je préfère prendre les devants...

                        Il ne suffit pas de parler, il faut parler juste.
                        [ Le Songe d’une nuit d’été, V, 1, Lysandre ]
                        William Shakespeare


                      • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 12:03

                        Oui, la lutte devrait se faire sur place.
                        Mais devant la division des syndicats, l’incapacité à mobiliser les français, divisés, et contraints au sauve-qui-peut-chacun-pour-soi, l’inexistence d’une opposition crédible et efficace, je crains que les dépeceurs de la France ne rencontrent guère de résistance, pour les 4 années encore à venir.

                        Alors, le fait de s’expatrier peut être une solution pour, je l’ai dit, certaines catégories de citoyens : les jeunes à la recherche d’un premier emploi, les retraités contraints ici à une survie de plus en plus difficile, et qui peuvent trouver dans des pays proches un niveau de vie beaucoup moins élevé, qui leur permette d’avoir un niveau de vie décent, des cadres qui pourront trouver dans d’autres pays européens, des conditions de travail plus satisfaisantes....

                        Bien sûr, ça ne concerne que des minorités, mais, pour eux, ça peut être une solution, en attendant que la France se débarrasse de ses prédateurs.

                        Après tout, l’homme est, au départ, un nomade, la terre est vaste, et il y a toujours un bénéfice à tirer de connaître de nouveaux horizons, d’autres modes de vie et de pensée.


                      • Olga Olga 10 juillet 2008 12:20

                        Qu’est-ce qu’il faut faire alors ?
                        On se casse et on attend que les prédateurs n’aient plus de gibiers ? En espèrant que les derniers prédateurs se bouffent entre-eux...
                        On reste en s’organisant pour ne pas se faire bouffer. D’autant plus que les gibiers sont beaucoup plus nombreux que les prédateurs...

                        "Ce ne sont pas les peuples qui doivent avoir peur du gouvernement, mais le gouvernement qui devrait avoir peur du peuple".


                      • dapeacemaker911 10 juillet 2008 13:33

                        @Sisiphe

                        Nous sommes des milliers a partager ton constat et ta revolte.
                        Nous avons BESOIN de toi comme de tous les autres car c est en reformant l unité que l on pourra avancer.
                        J aime mon pays pour les valeures auxquels il est associé dans mon esprit : Liberté, Egalité, Fraternité.
                        Meme si en cette sombre periode il pourrait etre facil de les oublier, ces mots n en sont pas, ils representent des actes.

                        Comme en d autres temps, le combat sera long et dur, mais nos motivations sont justes et sinceres, l Amour et le respect de la Vie nous anime, alors il ne faut pas avoir peur.

                        Je voudrais prendre contact avec vous, pour discuter, echanger... construire.

                        Merci.

                        Dam (peaceforevery0ne@hotmail.com)


                      • dapeacemaker911 10 juillet 2008 13:35

                        @Olga,

                        je suit tes commentaires depuis quelques temps, la demande de contact ci dessus s adresse aussi a toi.
                        Contactez moi s il vous plait.
                        Il est grand temps d arreter de se lamenter sur notre present et de travailler pour l avenir.

                        Dam

                        peaceforevery0ne@hotmail.com


                      • Olga Olga 10 juillet 2008 14:47

                        Dam

                        Je ne suis pas parano (pas complètement du moins), mais je ne te réponderai pas par mail... Quel que soit ton degré de sincerité. Simple précaution d’usage...


                      • Olga Olga 10 juillet 2008 17:57

                        parkway

                        " je suis contre la peine de mort, mais pas contre les coupsde pieds aux culs des malfaisants. "
                        Pourriez-vous être plus clair ?


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 20:03

                        c’ est pas travailler qu’ ils veulent , c ’est se lamenter ....


                      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juillet 2008 07:47

                        au lieu de la lutte finale essaie la turlutte , c ’est anti-anxiogène la turlutte , et après on est apaisé


                      • ZEN ZEN 10 juillet 2008 11:50

                        Il l’avait promis, il l’a fait....
                        "Je ne vous décevrai pas"...

                        Partir ? non résister !...
                        Et puis le billet d’avion augmente tous les jours, because le kérosène



                        • Kalki Kalki 10 juillet 2008 12:38

                          http://fr.wikisource.org/wiki/La_Marseillaise
                          QUESTION DERANGEANTE :
                          Il y a t’il des choses pour lesquelle il faut se battre ?

                          Oui, pour nos libertés, les notres et celles d’autrui, pour nous et nos enfants.
                          La liberté est un chose qu’il faut toujours conquérir et défendre, elle n’est pas acquise , JAMAIS !

                          ( Surtout pas dans nos sociétés et nos ’démocratie’. )

                          Aux armes, citoyens,
                          Formez vos bataillons,
                          Marchons, marchons !
                          Qu’un sang impur
                          Abreuve nos sillons !
                          Nous avons de la tyrannie
                          Repoussé les derniers efforts ;
                          De nos climats, elle est bannie ;
                          Chez les Français les rois sont morts. (bis)
                          Vive à jamais la République !
                          Anathème à la royauté !
                          Que ce refrain, partout porté,
                          Brave des rois la politique.


                        • Kalki Kalki 10 juillet 2008 12:38

                          La france ca ne veut plus rien dire, et ils n’ont plus envie de la défendre.
                          ( Tout ce qui a fait la france à disparue ou disparait, et les francais l’ont voté consciemment ou non, ou avec un petit diable médiatique pour lui souffler le bon choix, et ils prennent leurs responsabilités, ..., en quelque sorte ils sont dociles et ne reviennent pas sur leurs ’choix’, alors que parfois c’est nécessaire ... ).
                          Cela fais deja plusieurs fois qu’ils subissent tous le choix de certain, et de la majorité manipulable.

                          Simple, sarkozy a t’il tord ?

                          Cela fait des années, des décennies, que la grêve ne veut plus rien dire ... les politiques l’ont compris, et ils n’ont plus peur ( de se faire démettre et couper la tete ).
                          Cela ne veut plus rien dire pourquoi, parceque c’est un défilé de VACHE qui meuglent, en voyant passé un train devant leurs yeux.

                          Il y a bien des trains ...

                          TU AS RAISONS,
                          On ne doit pas défendre son bout de pain de liberté,
                          On doit défendre LA LIBERTE, c’est a dire toutes les libertés.

                          Et peut être que vous aussi, vous ne voyez pas ou sont tous les combats qui se jouent.

                          Pour moi, c’est simple, je prend mes responsabilités sur ma vie
                          je la prend à bras le corps ...
                          JE ne cherche pas à la fuire dans des mensonges, des illusions, ou des activités compensatrices pour oublier ma souffrance dans une vie de merde ( comme beaucoup ) et les choix ( inconscient ou conscient) qui m’aurait amené a ca .

                          Je ne pense pas qu’une révolution soiy possible avec des moutons ( ou des vaches ).
                          ET
                          Bien entendu, les revolutions ne se font pas avec une Majorité.

                          Cependant, la revolution en appelle également a une erreur fondamentale, le changement de pouvoir qui s’ensuis revient quel que sois la bonne volonté des ’dirigeants’ revolutionnaire a la même Chose.

                          L’éternel retour du meme.
                          ( si on fait les choses à moitié )

                          QUAND CHOISIREZ VOUS LA DEMOCRATIE DIRECTE ?
                          Cela nécessite certain postulat de base, mais entre :

                          Une utopie mensonge (la notre ... democratie représentative bicéphale ,politique aristocratique avec des forces/lobbys de l’ombre anti-démocratique, des medias de masse et des technologie bonne et dangereuse ... )
                          Et

                          Une société pensée,démocratie direct, écologique/durable mais surtout
                          une société enfin équilibré et visant l’équilibre.
                          Avec des individues équilibré, et visant a élever des citoyens libre à l’esprit libre...

                          Moi je fais mes choix en connaissance de cause.
                          On ne refera pas les sociétés, on ne changeras pas le monde avec des armes.
                          Mais on a encore la possibilité de creer et voila
                          ou est notre liberté.


                        • dapeacemaker911 10 juillet 2008 13:38

                          Salut l Ami,

                          tes commentaires m enrichisse je t en remerci.
                          J aimerais entrer en contact avec toi.

                          Cessons de nous plaindre, redressons la tete pour creer demain.

                          peaceforevery0ne@hotmail.com 

                          Dam


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 juillet 2008 12:05

                          Pour ma part, je ne vois aucune raison de quitter la France maintenant. Si j’avais dû le faire, c’était il y a dix ans. La France n’a pas beaucoup changé, elle se dévoile et se décomplexe.
                          J’ai eu envie de partir et puis, pas question de laisser des attaches, qui sont aussi ma liberté. La France, elle a ses faiblesses et ses atouts, sa pourriture et ses délices.


                          • Mathias Delfe Mathias Delfe 10 juillet 2008 12:12

                            Oula ! Sisyphe ! encourager l’expatriation vers la Tunisie ? n’y régnerait pas là-bas un conducator nommé Ben Ali ? et le Maroc, carrément dirigé par un roi, certes plus aussi tout-puissant que feu son papa, mais quand même ! Et la Thaïlande, un modèle de démocratie dirigé par des généraux putchistes et fréquenté par les beaufs amateurs de chair fraîche ! Quant au Vietnam, pas de problème, on est sûr que les droits de l’homme y sont respectés en même temps que la liberté de la presse…

                            Et cette incitation à rejoindre des pays où les salaires, à travail égal, sont plus élevés qu’en France rappelle furieusement la propagande libérale assénée par la droite depuis vingt ans (allez bosser en GB, jeunes gens, et achetez une maison en France, comme… les Britanniques).

                            La chape de plomb pesant sur la presse est encore lègère, puisque vous pouvez toujours vous exprimer sur Agoravox (où l’on vous censure nettement moins que moi-même, preuve peut-être que vous dérangez beaucoup moins que vous ne le pensez, car, si tout ce qui est excessif est souvent terriblement signifiant*, contrairement à ce qu’en dit la pauvre sentence si appréciée du misérable Talleyrand, en faire « des tonnes » comme au théâtre donne des armes à la critique).

                            Enfin, au rang des méfaits du sarkozysme, il ne faut pas oublier le pire de tous : l’atteinte intolérable au moral des armées !

                             

                            *tiens, comme la Terreur à laquelle réchappa Talleyrand soi-même.


                            • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 14:22

                              Je suis totalement découragé par l’absence de réactions, de mobilisation, de résistance de la très grande majorité des français devant le démantèlement de leur pays, et de leurs droits.
                              Pas un jour ne passe, qui ne batte en brèche la liberté, l’égalité, la fraternité, tous les droits acquis au prix de luttes parfois meurtrières ; pas un jour sans que des lois ne viennent atteindre les plus démunis, au profit des puissances financières, pas un jour sans que de nouvelles mesures ne viennent livrer ce pays à l’ultralibéralisme le plus cynique, et tout ça devant l’ahurissant silence et la résignation de la grande majorité de ce peuple qui en est victime..

                              Après la loi sur les cadres, hier ; aujourd’hui, c’est la déconstruction de la loi SRU qui est annoncée : plus d’obligation pour les communes d’avoir 20% de logements sociaux ; les loyers vont donc continuer à augmenter, les travailleurs précaires à habiter dans leurs voitures, les sdf se multiplier.

                              Comme le clan de mafieux au pouvoir dispose de l’intégralité des pouvoirs de décision, sans aucun organisme ou recours légal de contre-pouvoir, le démantèlement de la France va se poursuivre pendant encore au moins 4 ans, sans que rien ne s’y oppose : je suis totalement las de crier dans un désert.

                              Je pensais que le salut pouvait venir de la révolte des jeunes, de l’altermondialisme, d’une solidarité universelle qui pourrait les unir et devenir une réelle force de contestation, de proposition, de prise de conscience, de rébellion salutaire,
                              mais les forces dominant ce monde sont trop puissantes,les individus trop isolés, la répression de plus en plus institutionnalisée, pour envisager la moindre éclaircie dans les temps à venir.

                              En France, l’horizon est totalement bouché pour encore au moins 4 ans : les dégats risquent d’être définitivement irréversibles

                              Alors, quelles solutions ?
                              Au delà des gesticulations, des déclarations de principe, des emportements occasionnels, des colères rentrées, aucune, si ce n’est de faire le dos rond, d’être chaque jour plus grugé, plus soumis, plus réduit à merci.

                              Le peuple français est victime d’un choix soi-disant démocratique, fait par quelques millions de cyniques ou/et d’imbéciles qui, séduits par des mensonges, de la tromperie, de la traitrise, ont soumis le pays au joug d’un clan de valets zélés des puissances financières et de l’asservissement par les vampires de la spéculation et de la privatisation du vivant.

                              Des voix avisées s’élèvent, ça et là, pour essayer d’arrêter le massacre, d’empêcher le pire (N. Klein, Stiglitz, V. Forrester, Ziegler, Chomsky...) ; elles sont emportées et couvertes par le tapage de la com’, des strass et des paillettes de la tv et des médias aux ordres : dormez tranquilles, nous nous occupons du reste.

                              Brazil, 1984, Le meilleur des mondes ; ce n’est plus de la science-fiction, c’est du réel : bientôt Mad Max, pour les peuples privés d’eau, de nourriture...

                              Et tout ça jusqu’où ?

                              Au carnage final ?

                              Alors, oui, dégoûté, découragé d’être réduit à l’impuissance, je ne peux, pour autant, accepter de me voir chaque jour un peu plus extorqué de mes droits, de mes libertés, et réduit à une vie privée de sa dignité.

                              Et je dis que, pour tous ceux qui le peuvent, l’expatriation est, encore, une forme de résistance.


                            • Jimd Jimd 10 juillet 2008 15:51

                              <<devenir une réelle force de contestation, de proposition, de prise de conscience, de rébellion salutaire,>>

                              le probleme c’est que ce n’est qu’une force de contestation avec tres peu de propositions concretes....


                            • Mathias Delfe Mathias Delfe 10 juillet 2008 15:56

                              Ma foi, je partage pour une bonne part ton désarroi, mais je crains que fuir de Charybde pour Scylla dans un monde globalement tendu vers la réaction ne soit qu’une source de désillusions. Et puis à trop noircir Sarkozy on finit par se comporter comme ceux, à droite, qui assimilaient sans complexe Mitterrand à Brejnev. L’outrance est l’ennemie d’une bonne évaluation de l’adversaire.

                              Par ailleurs, le pire est peut-être à venir, car, après tout, les Américains ont mieux élu Bush Jr la seconde fois que la première (et ils sont encore fichus de préférer McCain à Obama).

                              Quoique, personnellement, pour ici, j’envisage plutôt un duel Villepin-Strauss-Kahn, tous deux tellement plus « convenables » que leurs concurrents respectifs dans leurs propres camps.

                              Mais enfin, quatre ans, c’est long, et à la place de Nicolas, je léverais un peu le pied sur… le café, s’il veut tenir le coup.


                            • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:42

                              Ta gueule.


                            • charlie 10 juillet 2008 12:54

                              J’ai écouté SARKOZY sur BFMTV...il a pris la parole dans le temple de la démocratie Européenne à Strasbourg...avec à ses côtés B.KOUCHNER et tout autour les élus des peuples libres ( y compris des communistes, c’est pour dire)
                              La France, et désormais, l’Europe ont un bon président...sérieux, ambitieux, volontaire, courageux...
                              L’assemblée dans sa quasi totalité à applaudi le discours !

                              Et pendant ce temps ségoléne saccage son appart et est suivie et écoutée par ...3 militants socialistes...pathétique !


                              • Laurent_K 10 juillet 2008 13:20

                                J’adore ton humour au second degré.


                              • el bourrico 10 juillet 2008 12:55

                                Si tu pouvais partir avec, ce serait faire oeuvre encore plus utile.


                                • el bourrico 10 juillet 2008 13:00

                                  Ah, Charlie est du voyage aussi, bonne nouvelle.

                                  J’écoute pas Sarko, Sarko c’est comme un navet ricain, pas besoin d’écouter, tout se devine, l’efficacité au degré zéro. Quand à la miss... je vois même pas pourquoi on en parle, le PS ne sert plus qu’a faire rire, et il le fait bien.

                                  Vivement que votre génial président se casse et en reveinne pas, parque qu’une chose est sure, il repassera pas, il ne restera que les fanatiques dans votre genre, il vous dirait que nous sommes le splus beaux, les plus forts, vous diriez oui.... le Hongrois dont les ancètres étaient des sans papiers qui aujourd’hui finiraient expulsés.. pardon, accompagnés... j’oubliais la novlangue.


                                • el bourrico 10 juillet 2008 13:02

                                  Mais toi aussi Lerma, allez réponds pour une fois, pourquoi l’occident a refusé le verdict des urnes à Gaza ?
                                  Ensuite, très cher, donnez moi voter définition de la démocratie.

                                  Réponds si tu l’oses, et autre chose qu’un slogan pour une fois.


                                • el bourrico 10 juillet 2008 13:14

                                  Je partirais pas, les crétins dans ton genre m’incite à rester et à chaque fois, à mettre le doigt sur vos incohérences, sur l’infantilité de vos raisonnements, et je reste parceque je peux vous traiter de tous les noms, parce que j’ai fini par n’avoir plus que du mépris pour vous, ainsi que pour ce site qui tolère les interventions comme les notres.
                                  Au début je disais trop rien, mais je me suis vite apperçu que vous n’étiez pas la pour échanger, vous êtes la pour faire chier. Donc on oublie le débat, on oublie les idées (d’ailleurs vous n’en exposez jamais, à part les idées de bistrot genre "c’est la faute des arabes", "faut tous les fouttre dehors ces parasites", etc, etc.. mais j’appelle pas ça des idées moi), et ne reste donc qu’un arène.


                                • el bourrico 10 juillet 2008 13:17

                                  Mais dis moi Charlie, de quel droit critiques tu le verdict des urnes ? Et ici en France on peux dire que les Français ont votés avec leurs pieds ? Alors ou elle est la Démocratie ? Comment oses tu choisir à la place des gens ? Reponds !


                                  Viens pas me parler de cervelle quand ton raisonnement ou ce qui en tient lieu se démonte en deux lignes, retourne sucer ton pouce et lire tes bouquin "ou est caché Charlie"... caches toi bien surtout.

                                  Et une merde nazillone de plus, ce site est un repère de connards.


                                • Cascabel Cascabel 10 juillet 2008 18:29

                                  Vous avez raison de rester, avec la crise du pétrole on en aura sacrément besoin des bourricos !


                                • charlie 10 juillet 2008 13:11

                                  la bourrique à gaza ils ont voté avec leurs pieds...ils n’ont pas de tête...un peu comme toi !
                                  et voila ce que ça donne !
                                  un jardin transformé en décharge...


                                  • décurion 10 juillet 2008 13:17

                                    En fait, ce que vous préconisez, c’est que les FFI, restent sur place, fassent tourner la machine, en se faisant entuber, pendant que les FFL, prépareraient le grand retour , dans une France enfin libérée.
                                    Ce film là, a déjà été fait, et aujourd’hui, le scénario, n’est plus le même.
                                    Ce qui a changé, c’est que partout ou vous irez, vous ne serez pas un allié, mais un immigré, d’autant plus mal accepté, que vous ferez des émules.
                                    A des degrés différents, peut être, vous trouverez, les mêmes meaux, mais aucune légitimité pour les combattre, et pire, vous contribuerez a augmenter l’impact de ces meaux.
                                    Vous n’allez pas assez loin, dans l’analyse de la situation.Sarkozy, n’est qu’un pion, et aprés lui, il y en aura un autre.La situation, ne risque pas d’évoluer en mieux, car de même qu’hier a préparé aujourd’hui, aujourd’hui prépare demain. Le pire est toujours à venir, et nous ne pouvons pas compter sur un processus démocratique pour changer l’avenir.La démocratie éxisterait elle, les dernières présidentielles, ont largemment démontrées, que nous sommes majoritairement trop cons pour l’utiliser à bon escient.
                                    Il en résulte que si la solution n’est pas à l’étranger, s’il elle existe, elle est ici,dans le pays, ou nous sommes en principe, légitimes et majoritaires, pour refuser un destin choisi par d’autres.
                                    Ce que avons à combattre, nous le connaissons depuis toujours, c’est le capitalisme.De l’esclavage au libéralisme, en passant par le colonialisme, c’est lui, s’adaptant aux situations, mais s’appuyant sur les mêmes leviers, assez puissant pour nous pousser à agir contre nos intérets.Ce capitalisme est aux abois, Il a besoin pour se maintenir d’un développement exponientiel, que la mondialisation et le libéralisme, ne peuvent pas lui apporter, en tout cas, pas à temps, pour empêcher son implosion.
                                    Notre système économique et financier, fonctionne sur le principe de la "cavalerie", une escroquerie qui s’appuie sur l’ignorance et la confiance de la victime.Quand le "pot aux roses" est dévoilé, tout s’effondre, et il faut repartir sur de nouvelles bases.
                                    Faut il attendre que tout s’écroule, pour reconstruire plus humain ?
                                    Faut il répondre aux provocations, et affronter les robocops du pouvoir ?
                                    Ce que je sais, c’est que pour continuer à vivre, la compagnie des pauvres me suffit, et je n’ai pas besoin des riches pour celà, par contre les riches, auront toujours besoin des pauvres, ne serait ce que pour se sentir riches, et éventuellement pour ramasser leurs merdes.
                                    Finalement, peut être que le plus intelligent, serait d’etre encore plus con que la moyenne, et chaque fois que Sarkochet dira "Hue, en avant", le laisser tout seul devant, et rester derrière.


                                    • el bourrico 10 juillet 2008 13:22

                                      Charlie

                                      En france ils ont voté comme des pieds, et pourtant, personne n’a imposé un blocus à la France. Mais ici on ne peut pas dire qu’ils ont mal voté, c’est contre le président, c’est pas bien. Mais toi tu peux dire qu’ils ont mal voté, et les faire crever par la suite est normal. SInon al démocratie c’est quoi ? et le suffrage universel c’est quoi ? d’attends toujours, à part des conneries y a rien qui viens comme réponse. vous comprenez ma question au moins ?

                                      Mais je te dis merci, ta réponse démontre ton absence de cervelle, ça m’évite d’avoir à le faire, même si la tâche est aisée.


                                      • chmoll chmoll 10 juillet 2008 13:25

                                        ct pas une blague qu’il avait dit chmoll,d’puis l’mois de fevrier bocoup d’français quitte s’pays,surtout pour la belgique

                                        asteur c les patrons de p’tites entreprises qui vont s’renseigner dans les chambres de commerce des autres pays frontaliers, pour s’barrer


                                        • charlie 10 juillet 2008 13:31

                                          J’espére qu’à gaza ils voteront à nouveau...c’est beau la démocratie à gaza...des syndicats, des partis politiques, une presse ...libres !
                                          Et puis des manif pour la culture, l’ouverture...pour la laïcité...avec un hamas qui légifére en assemblée et non les armes et un foulard sur la tronche...ça fleure bon l’intelligence tout ça...la démocratie à la gazaouis...pathétique !


                                          • charlie 10 juillet 2008 13:33

                                            un peu comme au liban d’ailleurs avec le hezbollah et en iran avec mahmoud et les lumières mollahnesques...pathétique !


                                          • nephilim 10 juillet 2008 13:33

                                            Ce n’est pas la fuite la solution, mais la lutte !!!


                                            • Marc Bruxman 10 juillet 2008 13:52

                                              Tiens c’est marrant les libéraux quittent la france et les étatistes aussi ;) Et dans tous les cas c’est en effet une très bonne expérience d’aller vivre à l’étranger, y compris même si le pays choisi n’est pas forcément

                                              Bon sinon Sysiphe, quel pays te tenterait ?

                                              J’aurais tendence à conseiller les pays-bas à ceux qui sont tentés et qui ne veulent pas forcément aller très loin. Bons salaires, très libéral au niveau des moeurs, et a un avantage énorme : les gens y grugent peu ce qui permet de maintenir un système social "équilibré".

                                              Sinon si vous avez un patron qui veut bien vous faire un cotnrat d’expatrié, tenter l’aventure un peu plus loin vaut le coup. Mais la les régime politiques risquent d’être largement pires que la Sarkozie. Mais vous y gagnerez la connaissance d’une autre culture ce qui n’a pas de prix. Vous verrez au passage que les médias mentent que ce soit ma courte expérience en Chine ou l’expérience d’une de mes connaissances qui a passé 6 mois à Théeran. Dans les deux cas c’est quand même largement moins pire que ce qui est décrit à la télé. Même si ce n’est pas l’eldorado. Par contre j’ai eu de très mauvais retours de l’arabie saoudite. (Le pote y a passé deux semaines et il a fait comprendre à son chef qu’il était pas super motivé pour y retourner tellement c’était invivable).


                                              • Dégueuloir Dégueuloir 10 juillet 2008 14:18

                                                Bah,je ne suis pas sûr que partir soit la bonne solution,surtout au seul motif que les valeurs qui font la France soit misent à mal par le néo-libéralisme sarkophage,le rafio sarko prend l’eau de toute part et nul doute que celui-ci va couler corps et bien assez rapidement,il se fait des "amis" un peu partout comme jamais, sûr que la déchéance est pour bientôt,lorsque le fruit pourri sera prêt à s’écraser sur le sol.......le signal sera les départs tonitruant des "traitres" de la gauche,qui collaborent actuellement........le lynchage est imminent !!!


                                              • Zalka Zalka 10 juillet 2008 13:53

                                                Je pense à un mini scandale qui avait eu lieu l’année dernière : "Si Sarko passe, je me casse" avait dit Yannick Noah. Au delà des discussions stériles sur l’intelligence de cette sentence où sur l’intérêt de l’effacer d’une interview, je voudrais signaler que le tennisman chanteur était revenu sur ses propos et avait admis qu’il s’agissait d’une erreur, qu’il ne fallait pas fuir.

                                                Fuir, c’est tout d’abord un manque de respect pour nos institutions et nos compatriotes. La loi de la démocratie, c’est tout simplement qu’on risque de ne pas apprécier le gouvernement si les vainqueurs ne sont pas vos favoris. Mais nous devons reconnaître la légitimité du vainqueur, de la même manière que nos opposants auraient du le faire si la gauche était passée. Bref, en affirmant qu’il faut partir vous agissez exactement comme tous ces tarés qui ont fui la France en mai 1981, s’attendant à voir débarouller les chars soviétiques sur les champs élysés.

                                                Fuir, c’est comme l’évasion fiscal : les règles adoptées par la majorité ne vous plaisent pas, donc vous fuyez. C’est malhonnête et moralement injustifiable. Si comme vous le pensez, ces lois sont dramatiques, convainquez en les gens autour de vous et faites campagne contre Sarko. S’il perd les élections, vous pouvez faire passer votre point de vue.

                                                Mais au final, je crois que vous êtes un peu comme les trotsko, au delà de 5% on est forcément populiste donc forcément illégitime. Ridicule.


                                                • Marc Bruxman 10 juillet 2008 14:39

                                                  Non je ne vois pas en quoi fuir serait mal. Si Le Pen ou Besancenot prenait le pouvoir je peux te garantir que j’ouvrirai immédiatement un compte bancaire à l’étranger et que je prendrai le premier Thalys et que je réfléchirai ensuite. Et j’aurais pas de scrupules à le faire. Après tout, les français auront votés pour ce tyran mais je n’ai pas envie de le subir, c’est mon droit. Surtout que si l’on parle d’une élection démocratique, il n’y a pas lieu de lutter. C’est différent si il s’agit d’un coup d’état ou d’une invasion étrangére. Parce que dans ce dernier cas le pouvoir n’a aucune légitimité. Sarko on peut chier dessus autant qu’on veut, il a été élu. (Et puis bon il faut arréter sur les mensonges, on savait très bien à quoi s’en tenir. D’ailleurs si il y avait eu autre chose que Ségolène en face il n’aurait jamais été élu. Dans la famille "tu l’as voulu, tu l’as eu, un grand coup dans ton cul", je demande la France !).

                                                  Tu n’a pas choisi ton pays de naissance, tu es né Français un peu par hasard, tu aurais pu naitre Américain, Congolais ou Chinois. Bref, c’est comme ca. Bien sur ton éducation a fait que tu apprécie naturellement les valeurs de la France. C’est normal aussi.

                                                  Mais pense qu’il y a des millions d’allemands de l’est qui ont amérement regrettés de ne pas avoir fui avant que ces enfoirés construisent le mur.

                                                  Maintenant si il y a un pays plus à même d’assurer ton bonheur et que tu as la chance de pouvoir y vivre légalement je ne vois pas ou est le problème. Parfois la majorité s’aveugle et fait de mauvais choix. Faut il souffrir avec elle de ses conneries. Ou faut il respecter la démocratie, laisser la majorité tenter son expérience et se barrer pour ne pas cautionner et surtout ne pas subir ?

                                                  Je ne suis pas très fan de Sarko du fait qu’il n’est pas libéral même si je pense que certaines de ses mesures vont dans le bon sens. Cela dit ce qu’a dit Noah ne m’a pas choqué du tout. Si vraiment il trouve que la France est invivable avec Sarko et que l’étranger peut lui offrir mieux, il a raison de partir.




                                                • Zalka Zalka 10 juillet 2008 14:47

                                                  Etre français, ce n’est pas que des libertés, c’est aussi des devoirs. Si on estime que la France est invivable, c’est aussi un devoir de citoyen que de s’impliquer pour que le pays redevienne vivable.

                                                  Par ailleurs, effectivement, les cas Le Pen Besancenot sont pertinents, mais il s’agit là d’extrême que moi même, sympatisant socialiste, n’applique pas à Sarko.


                                                • foufouille foufouille 10 juillet 2008 21:41

                                                  "democratique" ca veut rien dire. miniver


                                                • tvargentine.com lerma 10 juillet 2008 14:02

                                                  Oui,partez,partez en vacances comme tous les ans et consommez comme tous les ans

                                                  Seul les imbéciles peuvent comme l’auteur que "Devant le climat de guerre civile provoqué par le petit autocrate de l’Elysée, son mépris pour l’ensemble des Français, son comportement de petit chef de clan, la dégradation et la perversion totales de la démocratie, de la fonction de chef de l’Etat…
                                                  "

                                                  AGORAVOX ressemble de plus en plus à du "LE PEN DE GAUCHE"


                                                  • Dégueuloir Dégueuloir 10 juillet 2008 14:25

                                                    lol....mrs Lerma,vous êtes vraiment un sot !!...ou un provocateur.....


                                                  • Zalka Zalka 10 juillet 2008 14:42

                                                    Et pour le coup, ce n’est pas Fonzi (qui mérite tout de même qu’on lui dise de la fermer), mais Dégueuloir qui justifie sont pseudo...


                                                  • Zalka Zalka 10 juillet 2008 14:58

                                                    Donc basiquement, vous êtes d’accord avec moi. Vous lui fermez sa gueule en aidant à atteindre le fatidique -10, mais par contre exprimer la même chose en toute lettre est une insulte ?

                                                    Bon pour info, j’ai fait le contraire. J’ai signalé comme abus le troll, et je vous ai moinssé.

                                                    Par ailleurs, si vous trouvez mon commentaire insultant, avez vous signaler comme abus le commentaire de Lerma, qui traite d’imbécile l’auteur de l’article ainsi que tous ceux qui partageraient son opinion. Pour info, que je ne fais que comprendre qu’on puisse trouver imbécile une telle opinion, je n’émet aucun jugement de la sorte.


                                                  • Zalka Zalka 10 juillet 2008 15:47

                                                    Youhou, Arthur ?

                                                    Et bien ? Vous ne répondez plus ? Alors quoi ? Entre "Seul les imbéciles peuvent comme l’auteur " et "Ta gueule Machin", vous pensez vraiment que c’est moi qui sort la pire insulte ?


                                                  • Zalka Zalka 10 juillet 2008 18:11

                                                    Dites moi plutôt ou se trouve l’insulte. un type spamme et je lui intime de se taire : ou est l’insulte ?


                                                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 20:10

                                                    Zalka ta gueule Zalka


                                                  • Zalka Zalka 11 juillet 2008 09:48

                                                    Arthur Mage : je n’aime pas que vous soyez dans l’erreur, et je vais donc m’arranger pour correspondre à votre description en répondant à votre interrogation :

                                                    Mon message n’a pas été effacé parce que les modérateurs ne sont pas aussi cons que vous. Content ?

                                                    @Roclure : moi aussi je t’aime mon choupinet ? Alors, tu défend la liberté d’expression de Fonzi Brain cette fois. Mais toujours pas la mienne alors que j’ai été signalé comme abus ? Quelle odieuse mentalité de SS a Arthur Mage (selon vos critères).


                                                  • Zalka Zalka 11 juillet 2008 13:37

                                                    Si vous disiez vrai, tous ces posts auraient disparu avec le commentaire insultant de Lerma. Pourtant, rien du tout !

                                                    Encore plus étonnant, cela ne vous choque pas ! On peut donc qualifier l’auteur d’un article d’imbécile, mais pas dire à ce commentateur de la fermer !


                                                  • charlie 10 juillet 2008 14:55

                                                    FONFON...honte à toi...tu renonces au combat...déjà ???


                                                    • Yannick Harrel Yannick Harrel 10 juillet 2008 15:00

                                                      Bonjour,

                                                      Pour ma part je ne reproche rien au peuple Français, en revanche je suis très acerbe envers les élites de notre pays qui ont souvent privilégié leur intérêt personnel au mépris de l’intérêt public. Et qui comme seule solution n’ont su proposer qu’une n-ième refonte des institutions en lieu et place d’une remise en cause de leur gestion.

                                                      De plus, nombre de mesures m’effraient, et pour qui se tient au courant de l’actualité juridique il ne fait aucun doute que la France devient paranoïaque, à l’instar de nos amis d’outre-Atlantique. Là où autrefois la France était un phare civilisationnel, elle ne devient plus qu’une bougie dont la vacillante flamme est devenue à peine perceptible par les autres peuples. Quant à ses relations extérieures, comment ne pas dresser le constat notoire d’une réelle gabegie.

                                                      La flamme de la France est toutefois en chaque Français croyant aux valeurs et hauts faits ayant favorisé la grandeur du pays depuis la création du Royaume jusqu’à la République actuelle. Car la France n’est pas qu’un pays, c’est aussi une civilisation. Et même si le destin m’a fait (et me fera encore) louvoyer vers d’autres rivages, je n’en ai jamais pour autant oublié tout ce que la France m’a apporté.

                                                      Cordialement


                                                      • nephilim 10 juillet 2008 15:23

                                                        @Yannick Harrel
                                                        je suis entierement daccord avec vous .


                                                      • Francis, agnotologue JL 11 juillet 2008 10:37

                                                        @ Yannick Harel, j’approuve votre commentaire. Permettez-moi une remarque concernant votre phrase : ""Pour ma part je ne reproche rien au peuple Français, en revanche je suis très acerbe envers les élites de notre pays qui ont souvent privilégié leur intérêt personnel au mépris de l’intérêt public.""

                                                        Ces élites autoproclamées qui se réclament du pragmatisme ne sont pour la plupart que de vils opportunistes.

                                                        Le pragmatisme pour le vulgaire s’appelle opportunisme : les petits esprits ne font pas de différence entre pragmatisme et opportunisme, c’est là leur seul pragmatisme. Le libéralisme anglo-saxon est une aubaine pour eux, qui leur apporte avec ce joli mot de pragmatisme une légitimité théorique et un statut social qui leur faisaient - cruellement surtout pour les autres - défaut. Cela nous renvoie aux heures les plus sombres de notre histoire.


                                                      • el bourrico 10 juillet 2008 15:07

                                                        Bon alors c’est quoi la démocratie et le suffage universel ?
                                                        Vous utilisez ces mots sans visiblement savoir à quoi ils renvoient puisque vous êtes incapables de les définir.


                                                        • el bourrico 10 juillet 2008 15:17

                                                          Ouah, y en a qui signalent des abus , oulala, j’ai peur, vite, je vais aller me cacher...
                                                          Sans blague, si signaler les abus menaient quelque part, ça se saurait. Ici, c’est la loi de la jungle, l’extrême droite a déployé ses provocateurs au cerveau anémique, on tolère les insultes, les propos fascisant, on tolère tout. Preuve que le moindre espace de liberté peut être menacé par une clique d’agitateur, prêt à mentir de façon éhontée, n’hésitant pas à sortir des énormitée, à l’exemple des politiques. C’est un peu la technique Le Pen, je sors une connerie plus grosse que moi, j’insulte, je résouds les problème du monde d’un coup de baguette magique, je passe pour un con, sur le long terme je suis risible, mais au moins, on parle de moi, et c’est ça l’important.


                                                          • charlie 10 juillet 2008 15:18

                                                            la bourrique tu comprends rien ou t’es complétement con ???

                                                            la démocratie est un ensemble de valeurs...qui permettent à un peuple, à des Hommes...des citoyens de vivre ensemble, librement ...Ils votent, participent, font vivre la démocratie...syndicats, partis politiques (y compris et surtout d’opposition) presse libre, séparation des pouvoirs...suffrage universel, alternance...

                                                            tout ce que tu ne retrouveras pas à gaza, au hezbollah au hamas chez les mollahs les ayatollahs...bref tous les baltringues moyenâgeux


                                                            • jak2pad 10 juillet 2008 15:33

                                                              très bonne idée, celle que vous avez eue : partez dans un endroit accueillant, où il faudra un peu travailler et pas uniquement brailler,et vivre aux crochets des autres

                                                              emmenez les trois millions qui vous ressemblent, pensent comme vous et hurlent comme vous à la mort, et trouvez un seul pays au monde qui a envie de se récupérer une horde de bras-cassés, les nourrir, les amuser, et les écouter s’exprimer à longueur de temps

                                                              comme ça, moi, qui ne supporte plus ce pays, et qui déconseille à tous ceux que je connais d’y rester, je vais pouvoir y vivre en paix 

                                                              et je prendrai de temps à autre de vos nouvelles

                                                              cordialement , et avec espoir


                                                              • charlie 10 juillet 2008 15:40

                                                                FONFON nous a trahit...il a laché ses potes en cours de route...pipeau fonfon !


                                                                • Gzorg 10 juillet 2008 15:53

                                                                  Article blablateux, dont la pauvreté lexical n’a d’égal que la vacuité du sens.
                                                                  Aucun fond
                                                                  Aucune analyse
                                                                  Juste la fuite...toujours la fuite...comme n’importe quel pleutre de gauche haineux de son pays , pétris de contradiction mortifere, mélangeant tout et n’importe quoi


                                                                  Bref du Sisyphe pur jus...

                                                                  Du Gôgôche Bétâ et larmoyant qui croit vaincre la mondialisation en faisant exactement ce que cette derniere attend de lui, à savoir qu’il soit un travailleur nomade corvéable et transportable selon les besoins du marché...comme un bon petit caniche docile des doctrines à la Attali.


                                                                  Plutôt que de lutter il faut fuir...Voici donc la nouvelle philosophie des pleutres !

                                                                  ceux-la seront de toute façon inutile dans les combats à venir, qu’il parte donc , cela n’aura en fait aucune importance !


                                                                  • el bourrico 10 juillet 2008 15:59

                                                                    Moui, Adolfe aussi à été élu par une majorité, la majorité n’a pas forcement raison... c’est même rarement le cas. Trouve autre chose.

                                                                    Et non mon pauvre Charlie, tout faux. Trouve moi les valeurs communes entre l’Allemagne, les USA, Israël, la France. Désole mais ces pays sont très différents les uns des autres, alors mon pauvre, la démocratie ne se résume pas à la réponse fourre tout que tu m’a faite. Cites moi les valeurs dont tu parles, avec précision s’il te plait.

                                                                    Tu me parles de parti d’opposition ? ou est l’opposition aux USA ? Séparation des pouvoirs ? mais alors pourquoi chez nous Sarko tente de s’accaparer tous les pouvoirs ? Suffrage universel ? C’est ou ça aux USA le suffage universel ?

                                                                    Donc c’est bien de me dire que je suis con, mais ça n’empêche pas que ta réponse est à coté de la plaque.

                                                                    Allez précise.


                                                                    Et enfin, petite question, qui vous dit que la démocratie à l’occidentale est faites pous tous les pays, tous les peuples, toutes les croyance, toutes les mentalités ? Ce système n’a rien de génial après tout, il permet toujours aux ordures d’être des ordures, sauf que c’est plus sournois, il faut faire de la propagande en démocratie, ce qu’on nomme de nos jours "communication". Donc c’est peut être le moins pire, c’est pas forcement le meilleur pour tout le monde.


                                                                    • el bourrico 10 juillet 2008 16:01

                                                                      J’ai oublié la liberté de la presse.... Regarde qui possède la presse en France, et ose m’affirmer qu’elle est entièrement libre... pas chiche !

                                                                      Puis regarde comment vous traitez ceux qui ne sont pas d’accord avec vous ou le président, et reparle moi du droit à l’opposition.


                                                                    • el bourrico 10 juillet 2008 16:02

                                                                      Allez Charlie, accouche moi tes valeurs démocratiques universelles, je vais bien rire je sens, surtout avec les lois depuis le 11/09.


                                                                    • charlie 10 juillet 2008 16:07

                                                                      tiens la bourrique...fais joujou et lâche moi...c’est l’islamo que je veux avant de partir en ISRAEL...demain soir !

                                                                      La constitution de 1958 - Présidence de la République


                                                                    • charlie 10 juillet 2008 16:08

                                                                      t’as compris la bourrique...c’est pas le coran ça !


                                                                    • melanie 10 juillet 2008 16:05

                                                                      Hello,

                                                                      Savez vous que j’apprends le Suedois ????

                                                                      Venant de Montpellier, question climat, ça va être dur, mais quel soulagement de trouver un pays humaniste, intelligent et intégratif.

                                                                      Tout ce que la France de Sarko n’est pas.

                                                                      Je lirais en détail l’article ce soir pour argumenter de façon plus pertinente.


                                                                      • Gilles Louïse Gilles Louïse 10 juillet 2008 16:06

                                                                        Seuls les lâches quittent leurs pays parce que l’herbe est plus verte ailleurs.

                                                                         

                                                                        C’est pourquoi les immigrants ont mauvaise presse, ils trahissent leur patrie d’une certaine manière et sont méprisés partout, aussi bien chez eux quand ils y retournent que dans le pays d’accueil.

                                                                         

                                                                        Malgré les guerres et les occupations diverses et variées, les Français sont restés chez eux.

                                                                         

                                                                        Vous voudriez qu’on devienne nous-mêmes des immigrants ?

                                                                         

                                                                        J’espère que vous comprenez qu’il n’en est aucunement question. Ce n’est pas le genre de la maison.

                                                                         

                                                                        Bien à vous.

                                                                         


                                                                        • del Toro Kabyle d’Espagne 10 juillet 2008 16:32

                                                                          @ Rex (Louïse)

                                                                          C’est votre cerveau qui est un lâche : il a quitté votre boîte crânienne depuis bien longtemps.


                                                                        • Zalka Zalka 10 juillet 2008 16:37

                                                                          Les quebecquois apprécieront....


                                                                        • W.Best fonzibrain 10 juillet 2008 16:09

                                                                          le démocratie ,lol la blague


                                                                          on a dit non au traité européen et.... que dalle

                                                                          les irlandais ont dit non et... que dalle


                                                                          votez qui disent


                                                                          • arroc 10 juillet 2008 16:17

                                                                            Sysiphe,

                                                                            Je pense qu’il ne faut pas partir. Partir, c’est non seulement laisser les autres décider à sa place, mais aussi porter une part plus importante de la responsabilité du désastre en cours.

                                                                            Ne vous en faites donc pas tant, la France s’est relevée de la seconde guerre mondiale, et notre aboyeur élyséen n’est qu’un petit garçon qui n’a pas fini sa croissance intellectuelle. Dans quelques années il ne sera plus président, et il y a fort à parier que les gens lui montreront clairement leur mépris quand ils le croiseront dans la rue.

                                                                            Regardez comme il a peur quand un simple pêcheur l’apostrophe de façon un peu bourrue. C’est un grand Homme ça ? Indéniablement pas. Par contre, son nom sera sans doute à la base d’une future expression désobligeante dans le langage populaire, à l’avenir.

                                                                            Pour le reste, c’est à l’économie orchestrée par les copains (du pouvoir, pas de sarkozy : lui n’a aucun copain) et des coquins qu’il faut s’en prendre. Le président n’est qu’un vecteur de toute cette fange.


                                                                            • arroc 10 juillet 2008 16:18

                                                                              Sisyphe, mes excuses pour avoir estropié votre pseudonyme.


                                                                            • charlie 10 juillet 2008 16:19

                                                                              Toi, t’as pas écouté SARKO sur BFMTV...il a dit avant d’être élu qu’il n’y aurait pas de référendum...les Français ont voté pour lui en connaissance de cause...c’est ça la démocratie fonfon...


                                                                              • arroc 10 juillet 2008 16:30

                                                                                Charlie,

                                                                                Comment vous en vouloir ? Tant d’indigence intellectuelle ! On ne peut que vous prendre en pitié...

                                                                                Un lerma bis, avec un peu moins de fautes d’orthographe (c’est déjà ça)


                                                                              • charlie 10 juillet 2008 16:49

                                                                                merci arroc, tant de sollicitude me touche...

                                                                                et mitterrand qui n’a pas fait de référndum pour la peine de mort...c’est bien ou pas...tu sais, parfois le peuple est majoritairement con...et il faut bien avancer...sinon on en serait encore au moyenâge comme dans de nombreux pays...


                                                                              • arroc 10 juillet 2008 17:27

                                                                                Vous êtes risible une fois de plus, mais je vous répondrai quand même :

                                                                                Tout d’abord, à l’époque de la campagne, osez me dire que BFMTV était une chaîne majeure, d’audience nationale.

                                                                                Ensuite, je me souviens d’un discours de sarkozy, juste avant l’élection retransmis sur LCI je crois, qui se finissait dans un lyrisme absolument merveilleux : il y disait en substance et pêle-mêle, que non, il n’y aurait personne de laissé sur le côté de la route ; que ni les soins dentaires, ni les lunettes n’étaient un luxe et seraient mieux remboursés (ceci impliquant de meilleurs remboursements par la sécurité sociale) ; que tous auraient leur chance, que GDF ne serait pas privatisé, etc etc..

                                                                                Vous me direz que les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

                                                                                Mais s’il a menti sur tous les aspects positifs de son programme, pour avoir les mains libres et faire passer tous les points négatifs, on frise l’escroquerie.

                                                                                Donc pour justifier votre "légitime parce qu’il l’a dit sur une chaîne qui doit avoir une audience de 0.1% à un moment auquel il promettait l’inverse ou presque sur TF1", vous repasserez.


                                                                              • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 16:37

                                                                                Toil, le nervi, ta gueule !
                                                                                C’est en taule que tu devrais être, jusqu’à la fin de tes jours, dans une vraie démocratie.


                                                                              • arroc 10 juillet 2008 16:38

                                                                                Cette expression est si horriblement connotée qu’elle discrédite intégralement vos propos.

                                                                                Et elle prouve l’essence même de ce que bon nombre d’entre nous supposons : il n’y a plus que les ultras de l’extrême droite pour soutenir sarkozy.


                                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 20:13

                                                                                Ta gueule ss ssissi ça va le chien berger allemand ?


                                                                              • foufouille foufouille 10 juillet 2008 21:47

                                                                                la guillotine pour les fachos


                                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 21:49

                                                                                c ’était pas la peine d’ abolir la peine de mort , petit rigolo ....


                                                                              • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juillet 2008 07:51

                                                                                et des nazes pareils demandent aux autres d’ argumenter ....


                                                                              • zarathoustra zarathoustra 10 juillet 2008 16:41

                                                                                Je suis heureux que mes amis francais commencent a ce poser des questions quant à leur devenir et à celui de leur pays .Avoir concience de son mal n’est pas un remede en soit mais c’est un bon début !


                                                                                • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 16:52

                                                                                  Espoir.
                                                                                  Cette histoire me concerne directement, mais au-delà de mon cas, je voudrais en faire un contre-point à l’article du jour.
                                                                                  Je tourne en rond depuis quelque temps avec un projet difficile à finaliser pour monter une nouvelle activité. J’ai eu plusieurs entreprises de fabrication qui sont devenues non rentables pour cause d’importations chinoises (air connu). Ensuite j’aurais pu faire de l’import, comme beaucoup l’on fait dans mon secteur, mais je préfère créer, fabriquer et exporter, et non pas l’import, ce qui pour moi est juste du commerce pour le commerce et ne m’intéresse pas.
                                                                                  J’aurai pu partir à l’étranger sur les conseils de Sisyphe et envoyer de quelque endroit des containers d’articles pas chers en France. Vivre confortablement loin d’ici, avec peu d’impots et

                                                                                  Mon challenge c’était plutôt de trouver une nouvelle activité qui puisse être rentable avec une fabrication ici, en France, et développer un marché mondial à partir de la France. Pas facile !
                                                                                  Mais je crois que je tiens enfin une bonne piste. Je l’espère. Une nouvelle technologie, un design tip top, et très peu de concurrence à l’heure actuelle.

                                                                                  Ces 2 dernières années étaient désespérantes, tous les prévisionnels sur différents projets indiquaient une prise de risque maxi pour un gain très incertain voir même aucune réalité économique.
                                                                                  Cette fois le prévisionnel tient la route.
                                                                                  Je suis follement enthousiaste à l’idée de repartir dans une nouvelle aventure. Si ça marche je pourrai à nouveau aller dans les salons pros partout à l’étranger et essayer de vendre mon produit (très cher puisque made in France)

                                                                                  Bon, si ça marche je ne viendrais plus très souvent sur Avox.

                                                                                  Je sais je déplace le problème, Sisyphe ne parle évidemment pas de celà. Mais celà ça existe, et c’est me semble-t-il le nerf du problème. C’est bien joli de se battre pour des idées, mais regardons le monde autour, regardons à quoi il ressemble réellement, et ce que nous, 60 Millions de Français, nous pouvons concrètement faire pour continuer à exister économiquement, et pour en plus, si nous existons toujours, voir ce que nous pouvons contribuer à améliorer dans notre démocratie.

                                                                                  Ne désespérons pas, entreprenons, et surtout sachons regarder les bons côtés.

                                                                                  Think Different Sisyphe ! le pire n’est jamais sûr.



                                                                                  • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 22:02

                                                                                    Mon post n’a pas beaucoup de succès !

                                                                                    Pas remarqué par l’auteur ?

                                                                                    Lui, il parle d’aller voir ailleurs pour x ou x raisons.

                                                                                    Moi je pense que ça serait trop facile d’aller voir ailleurs.
                                                                                    Un peu lâche et pas patriote.
                                                                                    Je dis que tout le monde aurait 1 bonne raison de fuir sa vie, son histoire, sa nation.
                                                                                    Je ne dis même pas que je ne le ferai jamais. Je rêve de vivre à Stockholm.
                                                                                    Je dis : C’est pas parceque c’est difficile qu’il faut abandonner.
                                                                                    Je dis : C’est pas en se tirant dessus qu’on y arrivera.

                                                                                    Bof, pas assez polémique sans doute ?


                                                                                  • Philippe D Philippe D 11 juillet 2008 01:18

                                                                                    Bon,

                                                                                    Voili, Voilou. C’était notre article comique du jour !
                                                                                    Il nous était proposé comme d’habitude par Sisyphe, certifié "Grand Phare de la Pensée d’Agoravox", lequel va peut-être me répondre ici, vu que ce qu’il aime c’est la castagne et la polémique.
                                                                                    Pour le concret adressez-vous à quelqu’un d’autres qui accepte de foutre ses doigts dans le cambouis.
                                                                                    Reconnaissez que cet article restera quand même parmi les grands moments de la pensée de son auteur.

                                                                                    Bon voyage Sisyphe, reviens vite, car tu sais un seul être nous manque et tout est dépeuplé.


                                                                                  • ARTEMIS ARTEMIS 10 juillet 2008 16:52

                                                                                    QUE MES LECTEURS ME PARDONNENT MAIS J’ECRIS CE BILLET SUR LE POST LE PLUS LU AFIN QUE VOUS SACHIEZ LE SOUTIEN QU’ON PEUT AVOIR DE CERTAINS SYNDICATS
                                                                                    J’ECRIS EN REPONSE A L’ARTICLE DE LA CFDT QUI ME SCANDALISE VU CE QUE NOUS AVONS VECU
                                                                                    QUE LA CFDT ME POURSUIVE POUR DIFFAMATION JE M’EN FOUS JE PEUX PROUVER TOUT CE QUE J’AVANCE.................



                                                                                    Je suis ravie de pouvoir vous dire les mots qui vont suivre

                                                                                    il y a quelques mois j’ai été au coeur d’un conflit qui avait pour but de faire cesser les agissements scandaleux du conseil d’administration d’une association gérant des établissements dans le secteur médico social (adultes handicapés mentaux)
                                                                                    j’etais à cette époque cadre de direction et la majorité des cadres ont soutenu les équipes pour faire partir le conseil d’administration qui par ses orientations budgétaires faisait de la maltraitance institutionnelle

                                                                                    tous les cadres comme moi qui ont participé au mouvement de grève ont été licenciés ou démissionnés
                                                                                    il y a eu un chantage abominable du conseil général financeur
                                                                                    et qu’à fait la CFDT elle nous a lachés lamentablement elles nous a sacrifiés sur l’autel des emplois locaux........
                                                                                    je suis la seule a avoir fait une procédure pour harcèlement les autres ont eu peur et jamais au grand jamais j’ai eu le soutien de la CFDT

                                                                                    J’AI DECHIRE MA CARTE D’ADHERENTE VOILA MAIS UN JOUR LA VERITE VA ECLATER CAR MON AFFAIRE EST SUR FONDS POLITIQUE ET VOUS CFDT VOUS N’AVEZ RIEN FAIT RIEN DE RIEN

                                                                                    A OUI J’OUBLIAIS LES NON CADRES SYNDIQUES QUI ONT PARTICIPE AU MOUVEMENT AVEC LES CADRES ONT AUJOURD’HUI DES POSTES DE CADRES BIZARRE NON


                                                                                    • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 17:01

                                                                                      (reposté ici pour être lu)

                                                                                      Je m’attendais, évidemment, en publiant cet article, aux réactions qu’il provoque.
                                                                                      Je craignais même bien pire.

                                                                                      Certains reproches sont fondés ; d’autres ne font, comme d’habitude, que révéler la servilité, la bétise, la soumission et la totale incurie des petits sarkolatres, au mépris de tout examen de la réalité.

                                                                                      Je ne supporte plus la morgue et le mépris du petit Kondukator, se permettant de venir narguer ls travailleurs, les syndicats, après les avoir roulé dans la farine. Je ne supporte plus la dégradation, la perversion qu’il a entrepris de la fonction de chef de l’état, transformé en chef de clan, en valet des puissances financières, en diviseur des français. Je ne supporte plus sa lâcheté de se coucher devant tous les dictateurs, de bafouer l’honneur de la France, en vue d’hypothétiques contrats. Je ne supporte plus de le voir transformer, avec ses sbires et ses porte-flingues, le pays de la liberté et des droits de l’homme, en société privée, livrée aux vampires de la finance, succursale de l’empire en décomposition des Etats Unis d’Amerique.
                                                                                      Je ne supporte pas de voir l’endive Fillon venir plastronner qu’ils ont gagné "le combat idéologique", en mettant les 4/5ème des français à genoux.

                                                                                      Je ne supporte plus de voir transformer notre démocratie en autocratie policière, de voir, chaque jour, la bande de petits minables au pouvoir, détricoter le système démocratique et républicain, de venir démolir le lien social, la solidarité, et brader le bien public.

                                                                                      Je ne supporte plus ceux qui continuent, niant toute réalité, à appuyer ce régime pourri de lâches, de cyniques, de démolisseurs.
                                                                                      Si j’avais un genre de Lerma en face de moi, je ne pourrais me retenir de lui en foutre une bonne dans la gueule, tant autant de bétise, de veulerie, de servilité finit par me mettre hors de moi.

                                                                                      Je ne supporte plus la division de ce pays, de ses traditions de solidarité, d’égalité, de liberté, de fraternité, de ses luttes pour le bien-être de tous, en corporatismes, en communautés, en individus tenants du chacun-sa-merde, et en défenseurs cyniques de la loi de la jungle.

                                                                                      Je ne supporte plus ce qu’est devenue ma France, livrée, telle une république bananière, aux petits roitelets intouchables de la magouille, de la corruption, de l’asservissement du peuple.

                                                                                      Je désespère de mon peuple de France, de ses justes révoltes, de ses salutaires rebellions, de ses nécessaires combats contre l’injustice, contre la dépravation, contre la braderie aux intérêts privés du bien public.

                                                                                      Je désespère de ce système autocratique, où un clan représentant moins d’1/3 du peuple, se voit confier, pour 5 ans, la mainmise totale de tous les leviers de pouvoir du pays, sans aucun contre-pouvoir possible, de cette démocratie qui a viré à l’aigre du pouvoir personnel et absolu.

                                                                                      Je désespère de ce peuple trompé, trahi, asservi, exploité, pressuré, muselé, et qui accepte ça sans se soulever contre tant d’injustice, d’iniquité, de cynique et froide volonté de le réduire au silence.

                                                                                      Alors ; 4 ans encore comme ça ; franchement, je ne pourrai pas tenir : oui, de l’air : changer d’horizon, de conditions de vie, laisser loin derrière soi cette France avilie et amorphe, en attendant des jours meilleurs, en attendant qu’elle retrouve enfin sa fierté, sa dignité, son esprit frondeur, sa soif de justice et de révolte de 89, de 36, de 68 : son souffle de vie et de liberté, et qu’elle balaye ses fossoyeurs dans la fosse commune.

                                                                                      Résistance.


                                                                                    • Philippe D Philippe D 10 juillet 2008 17:14

                                                                                      Sisyphe,

                                                                                      Alors prépare tes arguments, tes projets, pour que dans 4 ans tu puisses nous proposer quelque chose qui nous fasse envie, qui ait une chance de pouvoir exister.
                                                                                      Mets-toi au travail tout de suite, 4 Ans c’est vite passé.
                                                                                      Pour que dans 4 ans tu nous apportes une alternative crédible, chiffrée et responsable.


                                                                                    • ARTEMIS ARTEMIS 10 juillet 2008 18:21

                                                                                      vous parlez de roitelets vous avez raison mais malheureusement il y a en a a gauche comme de droite

                                                                                      dans certains départements la gauche constitue m^me une sorte de mafia tenant tous les pouvoirs jusqu’à la presse

                                                                                      alors pour moi le pouvoir corrompt qu’il soit de gauche comme de droite.............
                                                                                      moi si je pouvais partir je partirai sans problème
                                                                                      mais croyez vous que l’herbe est plus verte ailleurs ??????


                                                                                    • ARTEMIS ARTEMIS 10 juillet 2008 18:34

                                                                                      bonjour

                                                                                      je viens de visiter votre site et vos articles m^me si je ne suis pas d’accord avec tout ce que vous dîtes j’aime bien votre style de provocation
                                                                                      vous êtes comme moi une voix libre 
                                                                                      je vous salue


                                                                                    • claude66 claude66 10 juillet 2008 16:59

                                                                                       Alors on fait nos valises chiche ! Claude66


                                                                                      • charlie 10 juillet 2008 17:03

                                                                                        oui claude, demain soir je pars pour ISRAEL...


                                                                                      • ARTEMIS ARTEMIS 10 juillet 2008 18:23

                                                                                        je vous suis vous m’acceptez ?


                                                                                      • ARTEMIS ARTEMIS 10 juillet 2008 18:24

                                                                                        JE VIENS AVEC VOUS 


                                                                                      • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:54

                                                                                        @Charlie : Ca y est, c’est l’Alyah ?


                                                                                      • tvargentine.com lerma 10 juillet 2008 17:11

                                                                                        On croyait que tu étais déjà parti !!!!!!!!

                                                                                        Casse toi !


                                                                                        • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:54

                                                                                          Pas très sympa pour Charlie, ça. smiley


                                                                                        • Bulgroz 10 juillet 2008 17:17

                                                                                          Pauvre sisyphe

                                                                                          Quel témoignage émouvant.

                                                                                          Sarkozy est élu Président et le monde à sisyphe s’est écroulé.

                                                                                          Quelle incapacité d’adaptation au changement !!!

                                                                                          et sisyphe parle de quitter sa France, la France d’avant Mai 2007 mais sait il seulement que vivre ailleurs nécessite, à defaut de compétences professionnelles, à minimum, de faire preuve d’adaptation, de compréhension au monde qui l’entoure et de tolérance envers ceux qui pensent autrement ?

                                                                                          Quel est le pays qui ressemble à la France d’avant Mai 2007 qui pourra accueillir le pauvre sisyphe ?

                                                                                          Quel est ce pays immobile où rien ne change qui pourra sourire à sisyphe ?

                                                                                          J’ose un pronostic : sisyphe ne trouvera pas de pays à sa mesure, il devra essayer les asiles pour vieillards, demander une dispense d’age et bien préciser : jamais rien ne doit changer à jamais !!


                                                                                          • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 18:07

                                                                                            Et voilà le bulgroz venir lacher sa hargne et son petit fiel baveux, comme d’habitude
                                                                                            Tristement prévisible, mon pauvre bulgroz

                                                                                            Mais ne t’inquiète pas pour moi, mon gros, et surtout n’essaye pas de jouer les voyants, quand tes oeillères t’empèchent même de voir ton triste quotidien.

                                                                                            Ce n’est pas d’un pays où rien ne bouge dont j’ai besoin, c’est d’un pays où tout ne se dégrade pas à la vitesse grand V, comme celui de ton petit Kondukator, et de ta soumission servile.

                                                                                            Depuis plus de 25 ans, je vis à mon compte, sans rien attendre de l’état ; alors, tu penses bien que ton petit autocrate, tu peux te le carrer, sans que ça ne me procure la moindre gène.
                                                                                            Comme tout bon imbécile, tu vois les autres et le monde à ton image ; je comprends que tu en retires tant d’amertume : mais le monde, mon brave, c’est bien autre chose que ton petit horizon de minable étriqué..
                                                                                            Les pays ne manquent pas où je pourrai réaliser mes projets ; que je ne pourrai JAMAIS faire dans ce pays que toi et tes semblables ont livré aux puissances de destruction.

                                                                                            Rien que le fait d’être loin d’individus comme toi sera déjà une énorme libération : la bétise crasse, le renoncement à sa propre dignité n’ont jamais constitué un environnement favorable à l’épanouissement : tu en es la preuve vivante.

                                                                                            Donc, ma biche, t’inquiète : je ne t’enverrai pas de cartes postale ; peut-être mes condoléances, à devoir assumer, des années encore, tant de veulerie et d’indignité.


                                                                                          • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 20:48

                                                                                            c’est quoi, réussir ?
                                                                                            C’est Selon les objectifs que chacun se fixe, non ?
                                                                                            Au sens ethique
                                                                                            Si tu estimes avoir réussi tes objectifs, tant mieux pour toi
                                                                                            Moi, ils sont toujours en route
                                                                                            Et encore rien ne les empêche
                                                                                            définitivement
                                                                                            si tu estimes que tu as réussi les tiens,
                                                                                            compte tenu de tout ce qui se passe autour de toi,
                                                                                            c’est qu’ils n’étaient pas bien ambitieux !
                                                                                            Faut il pleurer, faut il en rire ?
                                                                                            Fait-il envie ou bien pitié
                                                                                            Je n’ai pas le coeur à le dire
                                                                                            On ne voit pas le temps passer


                                                                                          • rocla (haddock) rocla (haddock) 10 juillet 2008 21:05
                                                                                            L’habitus selon Bourdieu

                                                                                            La notion d’habitus a été popularisée en France par le sociologue Pierre Bourdieu. Selon les mots du sociologue, l’habitus est un ensemble de dispositions durables et transposables, structure structurée prompte à fonctionner comme structure structurante (une référence au conatus, concept fondamental de l’Éthique de Spinoza). Il s’agit de l’incorporation des expériences, cette incorporation permettra alors à l’agent de se mouvoir et d’interpréter le monde social. Le rôle des socialisations primaire (enfance, adolescence) et secondaire (âge adulte) est très important dans la structuration de l’habitus. Sachant qu’"il n’y a pas deux histoires individuelles identiques, il n’y a pas deux habitus identiques, bien qu’il y ait des classes d’expériences, donc des classes d’habitus - les habitus de classe" (Question de sociologie, p. 75). Ainsi l’habitus est matrice d’action. Les socialisations de chacun vont être incorporées (les expériences étant elles-même différentes selon la classe d’origine) et donneront les grilles d’interprétation pour se conduire dans le monde (structure structurante). L’habitus est alors la matrice des comportements individuels, et permet de rompre entre un déterminisme supra-individuel en montrant que le déterminisme prend appui sur les individus.

                                                                                            Ce texte est une ébauche, une définition plus précise se trouve a l’article Pierre Bourdieu

                                                                                            La notion d’habitus chez Bourdieu est équivalente à celle de "représentation sociale" chez Doise (Psychologie

                                                                                            Sur Wikipédia


                                                                                          • Francis, agnotologue JL 11 juillet 2008 10:10

                                                                                            @ Rocla, si vous lisez Bourdieu, normalement vous devez virer à gauche, ou alors on sera en droit de se demander si c’est Bourdieu qui s’est mal exprimé ou si c’est vous qui avez mal lu ! Je dois dire que dans la première hypothèse, tout le monde à part vous, l’aurait mal lu !

                                                                                            Sisyphe, faut pas écouter Jean Ferrat quand on a le bourdon..


                                                                                          • Francis, agnotologue JL 11 juillet 2008 10:13

                                                                                            Rocla, je veux dire : si vous lisez et approuvez Bourdieu (il semble que oui, à lire vos posts récents).

                                                                                            Bien entendu, si vous critiquez Bourdieu vous êtes très bien à droite, restez-y.


                                                                                          • sisyphe sisyphe 11 juillet 2008 11:39

                                                                                            par JL (IP:xxx.x8.18.30) le 11 juillet 2008 à 10H10

                                                                                             

                                                                                            Sisyphe, faut pas écouter Jean Ferrat quand on a le bourdon..

                                                                                            Pourtant, c’est beau, JL !!

                                                                                            .


                                                                                          • Annie 10 juillet 2008 17:38

                                                                                            Je n’ai peut-être pas lu avec suffisamment d’attention l’article, mais il ne me semble pas que les Français qui ont quitté la France l’aient fait pour des raisons politiques. Economiques oui, et effectivement c’est la liberté dont nous jouissons en France ou ailleurs en Europe mais que nous refusons aux "migrants économiques" . En 81, pour les élections, je m’étais dit, si Giscard est élu, je me tire ; heureusement il ne l’a pas été parce que je ne sais pas vraiment ce que j’aurai fait, mais je me souviens avec toujours la même acuité que le climat politique m’était devenue insupportable, alors je comprends que l’on veuille partir.
                                                                                            Je souscris totalement à la liberté de partir, et de travailler dans n’importe quel pays. Je comprends aussi parce que je reviens en France de temps à autres et que je lis AV que le climat politique est non seulement pesant, mais a aussi un côté désespérant. Ce que je ne comprends pas est qu’en raison de réticences politiques ou morales, vous refusiez de vous rallier à Mme Royal ou à soutenir un autre membre de l’opposition parce qu’il ou elle manque de crédibilité (je ne fais aucun prosélythisme, je vous fais part de mon étonnement). C’est presqu’une question de tout ou rien. Le problème est qu’à vouloir tout avoir, sans jamais compromettre un peu de vous-mêmes ou vos grandes valeurs morales, vous allez vous retrouver les mains vides, et récupérer la France dans un piteux état.. 


                                                                                            • Bulgroz 10 juillet 2008 18:31

                                                                                              Avce Sisyphe, l’insulte est gratuite.

                                                                                              par sisyphe (IP:xxx.x34.184.215) le 4 mai 2008 à 19H42

                                                                                              Eh bien, je vois que sur un excellent article de Bayrem, il y a eu un déchainement de tous les petits fachos d’AV pour quoi ? Pour défendre le tortionnaire Ben Ali !

                                                                                              Ach ! La noztalchie du Fuhrer !

                                                                                              Tous les bulgroz, les drzzz, les lyon, tombent le masque, et nous dévoilent leur vraie gueule de petits salopards racistes, collabos avec le pouvoir en place, veules et bavants...

                                                                                              Bah ! Faut bien qu’ils se défoulent de la déculottée du borgne, les pôvres : alors il ne leur reste qu’à se raccrocher à l’esquif sarkozy, en espérant qu’avec l’éminence grise Portefeux, il aidera à les venger de leur humiliation...

                                                                                              En revanche, ce qui m’étonne, c’est que les responsables d’AV laissent sévir sur leur site tant de petites ordures racistes : pas de liberté pour les ennemis de la liberté !


                                                                                              Baissez le rideau, chez sisyphe, l’humnaité est nue, il fait honte.


                                                                                              • Bulgroz 10 juillet 2008 18:34

                                                                                                J’ai nommé Sisyphe, le commentateur le plus sympa d’Agoravox et aussi et surtout le plus argumenté : tout est dans la finesse et l’intelligence chez Sisyphe. Extraits complets de sa prose.

                                                                                                Sisyphe, le roi du commentaire et de l’analyse profonde : Un modèle pour tous

                                                                                                A X :Ratagaz Rex fait de la provoc.Con ou trop con ?
                                                                                                A Boss :Mais bien sûr ! Bosse et ferme ta gueule ! Pauvre abruti !
                                                                                                A Boss  :@ tuserastoujoursaussicon merci pour la pub ! ..
                                                                                                A Lyon :Lyon, ta gueule !
                                                                                                A X : Et sinon, il n’ y a pas de juif un peu moins con que les autres là-dessus ?
                                                                                                A Chris (qui a envoyé un commentaire mesuré et argumenté)le bon petit discours de la voix de son maître ... Sinon, vous préferez comment : avec ou sans vaseline, Chris ?
                                                                                                A X : ben ; toujours les mêmes ! Tu crois pas que les cons de droite ils bossent, non
                                                                                                A Xc’est carrément la caricature du parfait petit collabo.
                                                                                                A XMais dis moi, espèce de débile profond, tu l’as lu, le rapport au dessus ? Tu n’as pas lu que c’est depuis 2002 que le sort des travailleurs, des chomeurs et des pauvres s’est aggravé, quand celui des riches augmentait ? Et tu viens encore nous parler des socialistes et des 35 heures !
                                                                                                Pétard, je me répète, mais c’est pas humain d’être aussi con :FERME TA GUEULE  !!!
                                                                                                A XDécidément.... ta guueule !!!!! ...
                                                                                                A X A tous les facistes :Ach ! La noztalchie du Fuhrer !Tous les bulgroz, les drzzz, les lyon, tombent le masque, et nous dévoilent leur vraie gueule de petits salopards racistes, collabos avec le pouvoir en place, veules et bavants...
                                                                                                A Lerma : Mais qu’est-ce que tu peux être con, mon pauvre lerma : c’est pas possible, là : tu le fais exprès ? Oui, pauvre tache ...
                                                                                                A Dalziel :chacune de tes interventions est frappée du seau de la bétise la plus crasse : continue à te caricaturer comme ça :
                                                                                                A hgo04 :Et toi, tu mériterais d’être dénoncé pour accusation calomnieuse sans preuve, patate !Si t’as que des conneries comme ça à avancer, dispense toi d’écrire : ça fera de l’air à tout le monde : merci !
                                                                                                A X : T’as raison : des mecs comme toi, c’est dangereux de les autoriser à se regrouper en famille d’esprit
                                                                                                A Xl :Et toi Dalziel, tu leur préfères quoi ?... le droit-de-la-connerisme ?
                                                                                                A Xl :On ne sait pas de quelle "souche" tu es dalziel, mais ce que tu prouves, à chaque instant, c’est que tu en tiens une fameuse.... couche ! Et puis, les souches, ça ne sert à rien : ça s’arrache, et ça se fait bruler ! Au feu, les "de souche" !
                                                                                                A lui même : Jusqu’à preuve du contraire, le procureur devrait fermer sa gueule, en attendant une enquête et un jugement.
                                                                                                A personne en particulier mais à tout le monde à propos d’un article sur Mai 68 :Qu’est-ce qu’on peut lire comme conneries !
                                                                                                Sur un Article de Morice : Ah ! Un nouveau coup de pied dans la trollinière, et les voilà lachés, remontés comme des coucous. Les bulgroz, les hihan, les weinstein, les calmos, bruxman, etc.... ceux qui n’ont jamais rien à dire sur les sujets, mais de l’insulte et du rejet plein les doigts, la bouche, la gueule...Faut bien qu’ça sorte ; alors, ça se défoule : allez, les trolls, profitez : vous devez être tellement frustrés dans votre vie Mais gaffe à l’analyse et à la réflexion : vous savez que face à elles, vous risquez de disparaitre (c’est ce qui se passe, d’ailleurs, à voir tous vos posts foireux repliés ; et ça, je dois dire que c’est un vrai plaisir)
                                                                                                A Seb59 (intrégralité du post) :“C’est bon de sucer Bush ? “
                                                                                                A Bulgroz :Ne te gène surtout pas : gave toi ; tu débarrasseras le plancher un peu plus vite, et ça fera du bien à tout le monde...
                                                                                                A son ami Morice pour venir à son secours :On ne vous demande pas d’écrire un article, parce que ça, vous n’en êtes pas capables, mais au moins de nous épargner vos petits cacas nerveux : merci d’avance.
                                                                                                A X :si tu avais le 10ème du 1/4 de son intelligence, tu ne nous gartifierais pas de posts plus stupides et abjects les uns que les autres. Retourne à l’école.
                                                                                                A Lyon :C’est exactement ce que je me dis, à chacun de tes posts, et de tes liens foireux !Tant qu’il y aura des abrutis communautaristes comme toi pour précher la guerre, il y aura les mêmes dans le camp d’en face. Tu es une honte pour "notre république démocratique progressiste et laïque, terre des droits de l’Homme et des Lumières", au même titre que les fondamentalistes islamistes.

                                                                                                 

                                                                                                 


                                                                                              • sisyphe sisyphe 10 juillet 2008 18:40

                                                                                                Ah !
                                                                                                Mon auvre bulgroz : tu commences par poster un message confondant de bétise, de bassesse, de hargne, de mépris ; et , quand on t’y répond, à court d’argument, te voilà te réfugiant dans tes éternels petits copiés/collés, que tu as déjà posté des dizaines de fois, qui sont repliés à chaque fois, qui ne dévoilent que ta propre vacuité, sans même que t’en rendes compte.
                                                                                                Finalement, je te plains...


                                                                                              • Gzorg 10 juillet 2008 19:00

                                                                                                ...sans même que t’en rendes compte...

                                                                                                En Français ?


                                                                                              • Traroth Traroth 10 juillet 2008 19:55

                                                                                                Ta gueule.


                                                                                              • Belle lurette 10 juillet 2008 18:53

                                                                                                quand vous proposez de quitter la france à qui vous adressez vous ? aux jeunes, aux riches, aux diplomés.
                                                                                                Après je ne vois plus très bien.

                                                                                                Les grandes vagues d’immigration ont pour noms : famine, guerre, totalitarisme et elles ne sont pas si lointaines que ça, mais tôt ou tard ça va nous arriver, je ne me fais pas d’illusion, voyant à quelle vitesse sarko liquide la france, oui il me semble très pressé.
                                                                                                Moi meme aujourd’hui j’ai été touchée par une de ses mesures qui sent bon le social.

                                                                                                Ce qui est drôle dans l’histoire c’est que son électorat est plutot raciste, et s’il doit se retrouver un de ces quatre dans la peau d’un immigré alors la politique de sarko a beaucoup d’humour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès