• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Racisme et sexisme, état des lieux

Racisme et sexisme, état des lieux

La plupart d’entre nous se dit antiraciste et antisexiste. Mais le sommes-nous vraiment ?

 

On englobe dans le mot racisme toute sorte d’aversion contre tous ceux qui sont différents.

Et à ce titre le racisme commence sur le palier de notre appartement.

Car si le voisin nous agace nous le traitons (souvent « in petto » car nous nous efforçons d’être pacifistes et qu’en plus les taches de mercurochrome son tenaces sur les habits) de n’importe quel nom d’oiseau. Et tout y passe : couleur de peau, religion, nationalité, profession, aspect physique, origine territoriale, comportement, habitudes alimentaires et bien d’autres.

Certes nous faisons des efforts dans le bon sens. Reste que certains comportements et préjugés sont tellement ancrés en nous qu’ils nous piègent sans que nous nous en rendions compte.

Deux exemples.

Le sexisme d’abord : on confond allégrement égalité des sexes et parité.

Mme Françoise Giroud avait dit un jour : « l’égalité des sexes sera réalisée quand à une place importante on nommera une femme incompétente ».

Si ce n’est que cela ça fait déjà un bon moment que l’égalité a été atteinte.

La parité : qu’on oblige par loi les partis à présenter un nombre égal de candidates et des candidats c’est une excellente chose. Qu’on doive passer par le législateur pour en arriver là c’est plus préoccupant.

Mais qu’on réserve des places aux femmes comme des places de parc aux handicapés est une preuve de sexisme puant. Et le pire c’est que cela ne nous interpelle pas.

On pourrait rétorquer qu’octroyer 50% des places aux femmes, signifie que le législateur, essentiellement de sexe masculin à l’époque, a voulu se préserver également 50% si par hasard un jour il y avait retour de bâton. Peut être. Mais si on avait des politiciens aussi clairvoyants la situation du Pays serait magnifique.

Bien entendu, les élues s’en accommodent fort bien, et se gardent bien de monter aux crénaux.

Le racisme ensuite : le slogan de SOS racisme est, depuis le début, soit des décennies : « touche pas à mon pote ».

Sous entendu : « car je le défends ». Et on défend les plus faibles.

Ce slogan affirme la supériorité du défendeur sur le défendu.

Sans émouvoir personne.

En réalité c’est un slogan d’un racisme crasse et nauséabond. 


Moyenne des avis sur cet article :  1.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Giordano Bruno 14 août 10:38

    Vous écrivez : La plupart d’entre nous se dit antiraciste et antisexiste.

    Ce n’est pas mon cas. Je n’entends pas non plus beaucoup autour de moi ce genre de discours. C’est effectivement très présent dans les médias, mais fort heureusement beaucoup moins dans la population.


    • bob14 bob14 14 août 10:45

      Le racisme c’est comme un pot de confiture..faut pas mettre un doigt dedans !


      • MagicBuster 14 août 10:58


        La solidarité est naturelle entre gens identiques.

        Il y a peu de solidarité dans notre monde.

        CQFD.


        • ZenZoe ZenZoe 14 août 11:05

          « touche pas à mon pote ».... En réalité c’est un slogan d’un racisme crasse et nauséabond.
          Tiens, pas bête du tout comme remarque smiley

          S’agissant des différentes formes de rejet de l’autre, je pense qu’il y a toujours une petite part de méfiance au fond de nous vis-à-vis de l’étranger quand il s’approche de trop près - peut-être un instinct primaire de défense qui nous porte à voir en l’étranger un envahisseur. Ce qui est le cas quelquefois. D’ailleurs, on remarque que plus les gens se sentent agressés sur leur territoire plus le « racisme » remonte à la surface. (La société humaine fonctionne sur le mode « tribal », beaucoup l’oublient quelquefois). Mieux vaut faire en sorte que chaque territoire soit respecté et tout ira mieux.

          S’agissant du racisme (et du sexisme), il y a aussi le concept de supériorité (sur une ethnie, une culture, un genre etc..). Là j’ai plus de mal à comprendre - et à admettre...


          • barbarossa 14 août 14:51

            @ZenZoe
            « tiens, pas bête du tout comme remarque »

            Encore un mot gentil comme celui-ci et je vous présente une demande en mariage, homme ou femme que vous soyez. 

          • ZenZoe ZenZoe 14 août 16:35

            @barbarossa
            Vous prenez les femmes mariées aussi ? smiley


          • barbarossa 14 août 18:40

            @ZenZoe
            bien sûr, je ne suis pas jaloux (comment faire pour ajouter un smile ?)


          • ZenZoe ZenZoe 14 août 21:14

            @barbarossa
            Juste en bas, quand vous répondez à une personne (sous FAIRE UN DON), il y a une liste de smileys et les touches clavier à utiliser.
            Voiààà, même si notre belle histoire n’ira sans doute pas jusqu’à l’autel, au moins vous aurez appris quelque chose avec moi... et ... smiley smiley


          • barbarossa 14 août 21:38

            @ZenZoe

             il y a des autels 5 étoiles ? smiley
            zut ça marche pas :->


          • MagicBuster 14 août 16:58


            Est-ce que cela ne vous viendrais pas à l’idée que l’homme est un mammifère prédateur territorial  ?

            Comme les lions , les guépards ... etc....
            Des animaux de la même espèce peuvent se chasser lorsqu’ils s’aventurent sur le territoire d’un autre ....

            Avez-vous déjà entendu dire que les guépards étaient racistes ?


            • Crab2 15 août 11:11

              Ce sont essentiellement des musulmans qui ne veulent pas voir les femmes dans l’espace public sinon couvertes de pieds en cape

              https://laicite-moderne.blogspot.fr/2017/08/beaute-et-nudite-suite-2.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

barbarossa


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès