• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ralentisseurs : la grande querelle

Ralentisseurs : la grande querelle

En matière de limitation de vitesse en ville, j’ai découvert avec surprise que les ralentisseurs ne faisaient pas l’unanimité. En tant que fervent partisan de cet équipement, c’était une surprise pour moi. Force est de constater d’ailleurs que la politique des communes varie beaucoup en la matière ; ce qui donne aux voyages sur le réseau secondaire un aspect assez amusant sur ce point, chaque localité ayant sa propre politique en matière d’équipements de limitation de vitesse. Quelque esprit romanesque pourrait même trouver là des caractères psychologiques ! Mais nous nous bornerons ici à exposer notre point de vue en faveur des ralentisseurs.

Tranchons d’emblée une question : la nécessité de ralentir les voitures dans la traversée des petites localités, ou dans sur certaines voies des grandes villes n’est pas à démontrer. On peut apprécier hautement la voiture comme moi et comprendre tout à fait cet enjeu. Moi-même, si il n’y avait pas les équipements nécessaires (et aussi la peur du gendarme), j’aurais bien du mal à me discipliner toujours comme il le faut. Cette nécessité posée, on peut maintenant débattre des meilleurs moyens de gérer la vitesse des usagers dans cette circonstance.

Disons directement les choses : je pense que le ralentissement des voitures doit se faire avec des équipements dédiés, et non en détournant l’usage d’autres équipements. En clair, je pense qu’il est préférable d’user d’un dos-d’âne pour ralentir, plutôt que de détourner l’usage d’un stop ou d’un rond-point comme cela se voit trop souvent. Et voici pourquoi.

Il n’y a qu’un moyen de contraindre les véhicules à ralentir, c’est de mettre -d’une manière ou d’un autre- un obstacle sur leur chemin. Cet obstacle peut être une priorité à droite ou un ralentisseur, par exemple. Ou encore un feu, un rond-point, un cédez-le-passage, une chicane, une circulation alternée (priorité à un sens), un haricot (+ trottoir souvent), voir un passage piéton, un radar ou un feu tricolore qui s’enclenche selon la vitesse. Ou encore une bonne patrouille de gendarmes en vue ! Voir même, laisser une chaussée en état de dégradation (nids de poule), pour décourager l’emploi de cette voie ou la vitesse. Tous ces moyens, à leur manière, sont un obstacle sur le chemin des véhicules.

 

Ralentisseur : un outil efficace et non dangereux

Mais il me semble qu’il y a des obstacles plus ou moins dangereux. En règle générale, je trouve au ralentisseur la double qualité de n’être pas dangereux pour l’usager, et d’être redoutablement efficace à toute heure du jour et de la nuit (y compris pour les loubards). En effet, le ralentisseur n’aura qu’un effet désastreux sur les amortisseurs si il est pris (un peu) trop vite. Et on voit que même les loubards et les excités du samedi soir ralentissent sur les ralentisseurs. Le dos-d’âne semble aussi têtu et teigneux que l’animal dont il tire son nom ! En outre, c’est un équipement à peu près indestructible ou indégradable par quelque mécontent. Le ralentisseur a en plus cette vertu de pouvoir être parfaitement calibré selon la vitesse que l’on souhaite imposer. Certains sont doux et se franchissent allègrement à 50 km/h ; d’autres durs, et se franchissent à moins de 30 km/h.

Le ralentisseur a encore cette d’autres vertus. Il est le seul équipement qui impose physiquement de ralentir (on l’a vu plus haut, même les excités du volant ralentissent, pour préserver leur belle bagnole). Il a cette vertu de ne pas recourir à la sanction (contravention, points) pour être efficace : il se fait donc obéir sans avoir besoin de sévir, ce qui est plutôt positif psychologiquement. En outre, si on a un moment d’absence et qu’on l’oublie, le ralentisseur ne provoque pas d’accident, mais juste un sursaut. Le ralentisseur me semble donc l’équipement à la fois le plus doux, le plus efficace et le moins conflictuel. Il n’y a qu’une manière de le négocier : en ralentissant !

Mais de nombreuses communes rechignent à l’utiliser. Certaines arguent du coût : mais un dos-d’âne de base coute quelques milliers d’euros au maximum, ce qui est plutôt moins cher que pas mal d’autres équipements que l’on peut voir. D’autres part, certains usagers les abhorrent. Mais qu’on nous dise en quoi les autres dispositifs sont mieux ou moins chers ! Et si certains sont moins chers (comme de laisser une priorité à droite), c’est souvent au prix de la sécurité.

 

Les ronds-points détournés de leur usage.

Prenons quelques exemples. Le rond-point. Certaines localités disposent des petits ronds-points à l’entrée ou dans la traversée du village. Question coût, c’est certainement plus cher qu’un dos-d’âne. Pour les amortisseurs, c’est certainement pas mieux, car il faut souvent virer sec sur ces ronds-points trop étroits. Pour les camions ou les autocars, c’est parfois des complications pour passer. En outre, quand le cousin alcoolisé rentre tard, il lui arrive « d’oublier » le rond-point, et de rentrer de plein fouet dans le décor ! Ce qui peut causer des accidents graves, alors qu’un simple dos-d’âne eut plutôt « réveillé » le somnolent ! Quant à l’énervement, il n’est pas mieux de voir ces stupides petits ronds-points disséminés sans utilité.

Les chicanes.

Il y a le cas encore plus grave des chicanes. Certaines sont de véritables crimes. Je pense à ces gros bac à fleurs en béton armé, que des communes se plaisent à poser dans la rue centrale, et qui sont quasi invisibles de nuit. Une voiture qui percute, même à 50 km/h, un tel équipement, et c’est le drame assuré. Je ne parle même pas de quelqu’un qui arriverait un peu vite. De même pour la disposition de places de stationnement en plein sur la chaussée (mal éclairée !), qui risque de provoquer des accidents graves et inutiles. Ce genre de procédé devrait être tout bonnement interdit par les préfectures ! En outre, en pleine nuit, et sans personne en face, on a tendance à faire un joli slalom plutôt que de ralentir : c’est à dire que l’équipement n’est même pas vraiment efficace.

D’une manière générale, les circulations semi-alternées (sans feu, mais avec une simple priorité dans un sens ou dans l’autre) sont également dangereuses. D’abord, on ne voit pas toujours bien en face. Et en cas d’erreur, voilà que deux véhicules se retrouvent en choc frontal ! Un dos-d’âne ne serait-il pas préférable ? Un dos-d’âne est un obstacle doux, partiel. Alors que ces obstacles sont brutaux et définitifs : la moindre erreur peut conduit au drame. Je pense qu’il ne faut pas détourner ce genre d’équipements et procédés pour simplement ralentir la vitesse.

Les priorités à droite absurdes et dangereuses.

Il y a encore cette fameuse tendance à laisser des priorités à droite entre une route principale et des petites rues adjacentes. Est-ce vraiment sage ? Que ce soit une grande avenue en ville, ou sur une départementale en campagne, le conducteur n’est pas prêt psychologiquement à faire attention à chaque ruelle qui débouche sur sa droite. Surtout, si un usager débouche sur la droite de façon intempestive (du genre, « je ralentis pas, c’est moi qui ai la priorité »), cela peut conduire au drame. D’ailleurs, la plupart d’entre-nous, quand ils viennent de la petite rue, font instinctivement très attention, et abordent en douceur l’axe principal.

A ces priorités contre-nature, les communes ajoutent parfois une série de « stop » ou « cédez-le-passage » à contre-emploi. Là encore, cela énerve plus que cela ne fait réellement ralentir les usagers. Et cette incertitude peut conduire à des accidents inutiles. Bien-sûr que l’usager qui n’a pas respecté le « stop » ou la priorité sera dans son tort. Mais est-il besoin d’en arriver là ? Sans compter que souvent la visibilité est totalement nulle dans ce genre de carrefours avec une petite rue. C’est vraiment jouer avec le danger pour rien.

Les radars.

Il existe encore la question des radars en ville. Sujet épineux. Dans certaines grandes avenues, il est parfois impossible de mettre un ralentisseur, et un radar peut faire l’affaire. Mais d’une manière générale, le radar produit des sanctions (administratives et pécuniaires). Si son usage -notamment depuis l’époque Chirac/Raffarin- a permis de discipliner globalement la vitesse et la sécurité sur le réseau (même pour moi !), son usage ne doit pas devenir inutilement punitif. Pour ralentir les gens de passage ou les gens du coin il n’est pas nécessaire de les mettre à l’amande ! Un bon dos-d’âne fera le même travail sans sanctionner personne. En outre, le radar ne garantit jamais contre quelque chauffard qui n’en fait qu’à sa tête, alors que le dos-d’âne si.

Les haricots.

Il reste encore le cas moins emblématique mais non moins dangereux parfois des haricots (séparateurs). Là encore, les haricots ne doivent pas être utilisés n’importe comment. C’est le cas notamment dans les zones semi-urbaines (ou semi-rurales), y compris dans des sections à 70 km/h. Les haricots s’accompagnent souvent d’un trottoir sur le bas côté droit, afin de « canaliser » entièrement les voitures et les forcer à ralentir. Sauf que ces trottoirs peuvent surprendre l’usager qui ne s’y attend pas intuitivement. En effet, en voulant trop « serrer » les voitures pour les contraindre à ralentir, on peut aussi voir une voiture taper contre un trottoir et faire un écart (ce qui peut provoquer des accidents, avec les véhicules en face notamment). Certains haricots ou séparateurs dans des virages dangereux sont bien appropriés (sans compter bien-sûr pour les carrefours dangereux de certaines vieilles nationales). Mais quand ils sont employés mal à propos, ils peuvent devenir involontairement dangereux, ce qui est contraire au but recherché !

Un urbanisme parfois en question.

Il faut dire que l’urbanisme moderne pose parfois question. Aux abords de certaines localités, on construit parfois des lotissements sur plusieurs centaines de mètres (voir plusieurs kilomètres) tout le long de la route principale. En dépit du bon sens ! Déjà en terme de confort, il est quand même très particulier de construire des maisons juste le long d’une départementale passante (mais enfin, à chacun ses goûts). Mais ce qui est plus grave, c’est que ces habitations qui s’égrènent le long de la route, posent un problème de sécurité routière. En effet, les véhicules doivent sortir de ces maisons directement sur la chaussée, et ce parfois sans visibilité. En outre, il est toujours possible de voir un enfant ou un animal de compagnie ou un ballon surgir sous vos roues. D’une manière générale, ces gens pour nombre d’activités peuvent être amenés à marcher le long de la chaussée. Une chaussée départementale qui n’a nullement été conçue pour ça, au contraire d’une chaussée urbaine. Les riverains se pensent chez eux, et les voitures se croient encore sur la route inter-urbaine : mauvais ménage ! Pas plus tard que ce week-end, près de chez moi des riverains avaient improvisé un vide-grenier ainsi devant chez eux sur le bord de la route passante, les enfants traversant la chaussée, et les badauds se stationnant sans discipline le long de la route : il a faillit y avoir un accident. Et je ne parle pas des jeunes qui vont à pied en ville en marchant le long de la route, ou de la mamie qui sort les poubelles sur la départementale.

Les communes limitent souvent ces zones à 50 ou 70 km/h. Mais on peut se demander pourquoi la mairie n’a pas plutôt ouvert à la construction des terrains en retrait de la route, dans quelque autre coin du village ou du bourg. Ce genre de zone est hybride : les conducteurs peuvent avoir le sentiment d’être déjà sorti du bourg ou de la ville, d’autant que ce sont souvent des lignes droites. Ce genre de zone contraint en outre les municipalités à multiplier les équipements de limitation de vitesse sur des centaines de mètres aux abords de la ville.

 

Devinette et conclusion.

Pour finir, je pose une petite devinette au lecteur. Normalement, la présence d’un trottoir ou d’un caniveau au débouché d’une voie sur la rue principale, provoque la perte de priorité (même en l’absence de « cédez-le-passage »). En effet, ce type d’équipement présuppose qu’il s’agit du débouché d’une voie privée. Mais dans les aménagements périurbains modernes, il arrive souvent qu’un débouché de voie publique (type lotissement) soit traversé d’un caniveau (mais sans différence de niveau). Quelle est alors la priorité ? Le code de la route est obscur sur ce point.

Tout cela pour dire que je pense qu’il n’est pas bon de jouer avec les ambigüités de priorité, les chicanes ou les feux détournés de leur emploi, ou sur un recours excessif au radar pour modérer la vitesse en ville ou dans les traversées de bourgs. Le plus simple et le plus sain est de recourir aux ralentisseurs, en les calibrant sur la vitesse recherchée : c’est efficace et égalitaire, sans être dangereux ni punitif. D’autre part, on pourrait souhaiter que les communes cessassent de construire des lotissements le long des routes, mais plutôt en retrait des routes, afin de ne pas étendre à l’infini les zones de limitation de vitesse en périurbain.

 

Paul le vilain Leleu


Moyenne des avis sur cet article :  2.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 24 avril 11:56

    Après l’article de la vitesse voila un nouvel adepte des ronds points , chicanes , ralentisseurs ....

    Les seuls gagnants sont les fabricants d’amortisseurs et les perdants sont les automobilistes.

    Concernant les motards , les chicanes en entrée de village sont des pièges surtout de nuit ou avec une route glissante mais c’est vrai nous sommes des délinquants de la route

    Ca me saoule ces articles reprenant le discours ambiant et moralisateur.

    Avoir un peu de réflexion personnelle permet d’éviter ce discours de bienséance à l’égard de ceux qui veulent penser à notre place et agir pour notre bien


    • Fergus Fergus 24 avril 13:15

      Bonjour, devphil30v

      Autant je suis favorable aux 80 km/h, autant je désapprouve comme vous l’usage immodéré des ralentisseurs. Ce type d’équipement devrait être d’usage limité à des points potentiellement dangereux comme les sorties d’école.

      « Avoir un peu de réflexion personnelle permet d’éviter ce discours de bienséance à l’égard de ceux qui veulent penser à notre place et agir pour notre bien »

      A ce détail près que, contrairement aux Scandinaves, les Français au volant perdent trop souvent une grande partie de leurs connexions neuronales !


    • vesjem vesjem 24 avril 18:21

      @devphil30
      y’a qu’en France qu’on voit des conneries comme çà (ralentisseurs, radars, chicanes etc...)
      allons prendre modèle sur le circuit routier anglais ; aucune surprise, peu de répression, tout le circuit est d’une logique limpide en tous lieux
      allons voire les réseaux italiens où allemands, ou espagnols, ou portugais ! une simplicité biblique
      chez nous, on passe plus de temps à regarder les écueils sciemment installés, que de surveiller le trafic des piétons, vélos ou autos, augmentant du coup le risque de les percuter
      en France, nos zélés zélus se font des nœuds dans leur petit cerveau, pour accoucher de systèmes qui relèvent de la psychiatrie 


    • vesjem vesjem 24 avril 18:25

      @fergus
      jamais tu ne fais ton auto-critique, au lieu de dénigrer autrui, que tu ne connais pas ?


    • Paul Leleu 24 avril 19:07

      @devphil30

      prenez la peine de lire l’article avant de commenter de la sorte smiley

      « un nouvel adepte des ronds points , chicanes , ralentisseurs »... le propos de l’article est justement de faire le tris entre ces équipements. Et je dis pour ma part que je préfère les ralentisseurs en règle générale.

      Je dis notamment que les chicanes sont des dangers notoires, notamment de nuit... donc, prenez la peine de lire !

      Quant au « discours ambiant et moralisateur », je pense qu’avec un peu de « réflexion personnelle », vous serez capables de discerner le bon grain de l’ivraie...

      Habitant dans des zones rurales et périurbaine, les accidents de la route ne sont pas un sujet de plaisanterie... des gens meurent ou sont handicapés à vie...

      Force est de constater que la traversée des localités, des centres-bourg, ou des avenues résidentielles se fait à une vitesse plus raisonnable depuis qu’il y a certains équipements... c’est juste un constat... les gens ne savent pas se discipliner tous seuls (en tous cas, pas les français).


    • Fergus Fergus 25 avril 08:37

      Bonjour, vesjem

      Je ne dénigre pas tous les conducteurs, mais la minorité de personnes inciviques, et pour certaines irresponsables, qui sévissent sur les routes de France. C’est pourquoi dans mon commentaire j’ai écrit « trop souvent ». Pourquoi vous sentez-vous visé ??? 

      J’en profite pour rappeler que près de 90 % des conducteurs français possède au moins 8 points sur son permis et plus des trois-quarts leurs 10 points. Ce qui démontre qu’il est tout à fait possible de s’accommoder des règles en vigueur. 


    • Le421 Le421 25 avril 08:58

      @Fergus

      Autant je suis favorable aux 80 km/h,

      Vous connaissez le sarladais ?
      Adopter le 80Km/H pour la D704 de la même façon que sur la D25 tient de la connerie pure et dure.
      C’est dit.
      Mettre un radar tronçon sur une déviation toute neuve où il n’y a jamais eu d’accident pour réduire le bruit soi-disant et dans le sens de la descente uniquement tient de l’escroquerie crasse.
      Et les exemples de ce genre d’arnaques est incalculable.
      Heureusement, retraité, je ne suis plus tenu par le temps sur la route.
      Les livreurs travaillent avec des chaînes aux mains et un boulet aux pattes.
      Ils se rattrapent sur le temps de chargement des véhicules.
      Je me contente de commander sur internet des objets genre boules de pétanques.
      Difficile à casser...
      Quand aux ralentisseurs en tous genre, comme sur la route Sarlat Bergerac Bordeaux, le but premier est de favoriser l’A89.
      Quand vous aurez compris ça...


    • Croa Croa 25 avril 10:44

      À Fergus,
      Même pas aux sorties d’écoles ! Un panneau école suffit souvent, une signalétique renforcée au besoin est utile aussi, notamment des feux oranges clignotants activées aux heures d’affluence. Notons que ce qui rend certaines sorties d’écoles dangereuses c’est l’affluence de bagnoles qui se garent n’importe où pour déposer des gosses. Ça devrait être interdit dans de nombreux endroits !


    • Fergus Fergus 25 avril 10:50

      Bonjour, Croa

      « ce qui rend certaines sorties d’écoles dangereuses c’est l’affluence de bagnoles qui se garent n’importe où pour déposer des gosses. Ça devrait être interdit dans de nombreux endroits ! »

      Cette interdiction existe déjà en différents lieux. Ici pour réduire la pagaille sur la voirie, là pour limiter les risques d’attentat terroriste.


    • lucidus lucidus 25 avril 11:55

      @Le421 Parfaite analyse que je partage à 100%. Le but des élus mafieux, corrompus et cupides, est de favoriser les autoroutes pour remplir les poches des parrains et de piéger au maximum le réseau secondaire pour remplir celles de l’état, le parrain des parrains. Et les victimes ne sont pas à rechercher chez les oligarques ou les riches, mais chez les pauvres représentants, livreurs etc. Comme pour la chasse aux vieux diesels... Les millionnaires roulent en Tesla...


    • julius 1ER 25 avril 15:22

      @devphil30

      Bravo Delphi, tout à fait d’accord avec toi d’autant plus qu’il y a soit-disant une hauteur maximale légale .... qui n’est pas respectée si bien qu’on se retrouve avec des dos-d’ânes d’au moins 40 cms de haut ..... qui plus est lorsque l’on est en vélo il n’y a aucun aménagement (il pourrait y avoir une pente plus douce près des trottoirs or rien on casse les jantes des vélos sur des obstacles trop durs !!!
      il vaut mieux des barrières canadiennes ou des trucs dans le genre que ces casses-dos ou casses-amortisseurs !!! cà plus les radars ++++++ 
      Fait chier P Leleu avec ces punitions rampantes !!!!


    • vesjem vesjem 25 avril 18:32

      @Fergus
      en tant que compatriote régional, tu peux me tutoyer


    • vesjem vesjem 25 avril 18:35

      @Le421

      « sur la route Sarlat Bergerac Bordeaux, le but premier est de favoriser l’A89 »
      très juste
      fergus ne connait qu’une chose : la soumission


    • Ruut Ruut 26 avril 16:05

      @Croa
      Le soucis pour les écoles, c’est l’absence de parking assez grand.
      Le reste n’est que hypocrisie.


    • gaijin gaijin 24 avril 12:36

      une autre solution c’est d’interdire a ces saletées de bagnoles l’entrée des villes ( pareil pour les camions ) créer des parkings a 1 ou 2 km du centre ville ( marcher c’est bon pour la santé ) et des périfs pour ceux qui ne font que passer ....

      bien sur penser a 1 mettre des radars sur les périfs ( genre 2 x 2 voies avec terre plein central limité a 50 ) 2 fermer ensuite le périf a cause de la pollution

      ( entre temps ça fait des bénefs pour vinci a construire en employant des clandestins )

      quoi d’autre ?


      • Paul Leleu 24 avril 19:39

        @gaijin

        je ne sais pas... bien malin qui pourra nous trouver une solution idéale pour la mobilité aujourd’hui...

        dans ce domaine comme dans les autres, la société est tellement éclatée que les intérêts des uns entrent vite en conflit avec les intérêts des autres...


      • gaijin gaijin 24 avril 20:15

        @Paul Leleu
        « une solution »
        et si le problème c’était justement de chercher une solution ....
        chaque solution créant toujours plus de problèmes qu’elle n’en résout
        comme disait le proverbe : « mieux vaut laisser son enfant morveux que lui arracher le nez »


      • Paul Leleu 24 avril 23:20

        @gaijin

        on devrait laisser les jointés débiles et égocentriques, débouler à 110 km/h en centre-ville aux heures d’affluences et à la sortie de l’école ?? histoire de pas « intervenir » dans le cycle vertueux de la nature...

        le monde étant ce qu’il est, je laisserais la « non-intervention » au niveau spirituel...


      • Le421 Le421 25 avril 09:02

        @Paul Leleu

        on devrait laisser les jointés débiles et égocentriques, débouler à 110 km/h

        en centre-ville aux heures d’affluences et à la sortie de l’école...

        Techniquement impossible à moins d’être en hélico.

        Charles-Maurice De Talleyrand-Périgord :
        Tout ce qui est excessif est insignifiant...


      • Paul Leleu 25 avril 18:41

        @Le421

        bien sûr que si que c’est possible... tout dépend de la configuration des lieux... et c’est justement pour éviter de voir des jointés et des alcoolos débouler à toute blinde en centre-ville, que l’on a mis en place des dispositifs de ralentissements...

        si il y a des dos-d’âne, c’est d’abord par la faute de gens qui ne savent pas se discipliner, et qui mettent en danger la vie des autres et le confort de nos bourgs.


      • HELIOS HELIOS 25 avril 19:57

        @Paul Leleu

        $$$ c’est justement pour éviter de voir des jointés et des alcoolos débouler à toute blinde en centre-ville, que l’on a mis en place des dispositifs de ralentissements.. $$$
        Avec ce type de raisonnement, demain il faudra sortir avec sa cote de maille et pourquoi pas son arme pour se defendre des drogués et autres terroristes en tout genre.

        Il y a un code de la route et celui ci doit etre respecté.
        C’est seulement parce qu’il est irrespectable qu’il n’est pas respecté.
        Les maires limitent a 50 arbitrairement 3 km avant la ville ou le village pour une question d’assurance. Actuellement la mode du 30 est apparue accompagnée des dos d’ânes qui doivent bien rapporter a quelqu’un.

         Alors, 30 devant certaines écoles ou devant des passages particulierement chargés c’est comprehensible, le reste doit rester soumis a la regle commune.
        50 dans la zone urbaine, strictement urbaine et non pas sur les kilomètres precedents et suivant la ville.

        Pour les dos d’âne il serait aussi interressant d’empecher leur implantation là ou la mairie souhaite limiter le passage, comme une punition aux automobilistes, parce qu’elle ne peut pas fermer le passage et que les amis de la mairie, de la préfecture ou de quelques notables veulent privatiser leur petit domaine.
        Combien de passages alternatifs evitant de remplir la route principale, sont aujourd’hui bridés par ces dos d’âne, ces feux exagérément longs, ou un petit bout de sens unique et dont la consequence est la saturation de la seule route principale...

        Comme d’habitude, c’est le vice qui regit tout ce petit monde, cet entre soi, cette pensée unique que conteste ce salaud qui roule en diesel et de plus qui veut eviter l’embouteillage provoqué, en contournant le centre....
        La vitesse n’a rien a voir la-dedans, elle est seulement l’instrument de contrainte permanente qui est déployé en rase campagne et maintenant doit venir aussi vous dresser pour atteindre le nirvana de la citoyeneté et la soumission, la perte de dignité au final.

        Le dos d’ane n’a d’interet que lorsqu’il est exceptionnel et situé en général sur une section tres dangereuse ... la où il y a un croisement, un stop avec tres peu de visibilité ou un etablissement reglementé... ecole, pompier, hopital.

        Ne vous en déplaise, on vous detecte, vous tous les autophobes, les biens pensant-d’accord-qu’avec-vous-même... quand allez vous proposer le classement des citoyens comme les chinois sont en train de l faire.... pitoyable !!!


      • Paul Leleu 25 avril 23:04

        @HELIOS

        je dénonce justement dans mon article cette extension de la zone urbaine aux abrods des villes à cause des lotissements. J’avais aussi l’intention de dénoncer les excès de zones 30, mais j’ai oublié en dernière minute. Mais sur le fond, ça change rien à ce que je dis... dans les dispositifs de ralentissement, le dos-d’âne me parait le mieux adapté. Rien de plus.

        je ne doute pas non plus de la corruption et des petits arrangements des maires... mais ça n’a rien à voir avec le sujet en soi... d’ailleurs, la connerie des maires ressemble certainement à la connerie d’une bonne partie de leurs électeurs... quant on voit que des gens se font contruire un pavillon en bord de route, avec le salon qui donne dans les pots d’échappement, on se demande vraiment que penser... mais bon, la nature humaine est ainsi faite, et à chacun son ressenti... Alors, connards d’en-haut et connards d’en-bas, c’est un peu pareil pour moi.

        « Il y a un code de la route et celui ci doit etre respecté. » Force est de constater que sur certains points, il faut parfois y aider un peu... et je préfère un ralentisseur qu’un radar... ou un accident...


      • julius 1ER 26 avril 08:46

         Il y a un code de la route et celui ci doit etre respecté. » Force est de constater que sur certains points, il faut parfois y aider un peu... et je préfère un ralentisseur qu’un radar... ou un accident...

        @Paul Leleu

        le problème.... c’est qu’on a les 3 et pour différentes raisons !!!
        mais dans le même temps P Leleu vous faîtes partie des individus qui demandent toujours plus de répression, toujours moins de libertés sous prétexte de + de sécurité .... et le résultat pour ainsi dire ce sont les gilets jaunes ... tu parles d’une réussite ????? 
        on punit toute la classe parcequ’un individu dérape, et toutes ces répressions/sanctions aboutissent à quoi en fait .... exemple du permis à point des millions d’individus roulent sans permis ....tu parles d’une réussite !!!


      • jymb 24 avril 13:01

        Le moindre village est truffé de ces casses voitures, véritables trottoirs transversaux que certains délirants installent tous les 50 m sans aucun respect de la moindre norme, ou même communément en rase campagne aprés avoir repoussé les pseudos limites d’agglomération dans les champs, à des centaines de m voire km de la moindre maison

        Je suis un fervent partisan d’obliger le maire dans sa propre voiture à effectuer un controle de conformité en passant à 30 km/h stabilisé

        Dans ma région où il s’agit en général de murets transversaux, il finira le nez dans le pare brise avec le train avant défoncé dés le premier passage 

        Sinon je puis aussi vous faire visiter le casse voiture disposé avant un radar de feu rouge ( là, on est dans la psychiatrie grave) ou à chaque voie d’entrée dans un rond point ! Si, si, celà existe ! 

        Bref, lorsqu’il faudra réparer nos rues pour de nouveau les rendre carrossables, qui paiera l’addition de ces folies ? 


        • Paul Leleu 24 avril 19:33

          @jymb

          j’explique justement dans mon article qu’il y a un vrai problème avec ces lotissements construits le long des route en sortie de ville...

          mais dans les centres-bourg il faut bien faire quelque chose pour modérer la vitesse... et dans le genre, je trouve les dos-d’ânes moins exaspérants et moins dangereux que des priorités à droite vaseuses ou des chicanes en béton armé... c’est tout...

          parfois les mêmes gens qui râlent sont contents de prendre l’apéro en terrasse devant la rue principale, sans avoir des fous qui passent à 80 km/h...


        • Le421 Le421 25 avril 09:05

          @Paul Leleu

          des priorités à droite vaseuses

          Il est vrai que le Code de la Route est un simple accessoire en ce qui concerne la circulation des voitures.
          Priorités, stops, clignotants et autres détails, c’est d’un ennuyeux...


        • Paul Leleu 25 avril 18:39

          @Le421

          non... je dis simplement que le maintien délibéré de priorités à droite en faveur de petites rues sur des grandes rues me semble en fait dangereux... les municipalités y recourent pour casser la vitesse...

          mais à mon avis, c’est dangereux, car cela détourne l’esprit de la priorité à droite au profit de la limitation de vitesse... au risque de causer des accidents...

          c’est pourquoi je trouve les ralentisseurs mieux conçus et moins dangereux de ce point de vue


        • Gollum Gollum 24 avril 13:01

          Moi avec ces ralentisseurs sur lesquels je ne ralentis pas, car j’ai horreur qu’on me dicte ma conduite, j’ai plus d’amortisseurs. Ils sont morts, pétés...

          Pour la sécurité c’est pas top mais je n’en ai cure. 

          Je fais des écarts dessus car on peut les prendre avec un angle de 45° afin de ne pas les percuter de plein fouet. (Physique de base).

          Ce qui permet de ne pas ralentir trop.

          Enfin, pour la consommation et la planète c’est pas le top là non plus puisque réaccélération derrière comme il se doit...

          J’imagine aussi les dégâts chez les déménageurs, les transporteurs de produits fragiles, etc...

          Sans compter ceux qui sautent dessus à toute vitesse parce qu’ils ne les ont pas vus...

          M’enfin bon, vu les branques qui nous gouvernent, faut pas s’attendre à des mesures de bon sens hein...

          On a aussi mis des ralentisseurs latéraux dans ma rue en forte pente en bas de chez moi, censés ralentir car gênants. Sauf que personne ne ralentit et que la conduite est devenue accidentogène, ce qui ne manqua pas d’arriver avec un énergumène voulant éviter ces ralentisseurs et qui est venu s’encastrer dans une barrière... Bravo les flèches à l’origine de telles mesures, vous faites du bon boulot !

          Je passe, aussi, sur le côté infantilisant de telles mesures... comme si on était pas capable de soi-même de ralentir dans les zones dangereuses..


          • Paul Leleu 24 avril 19:36

            @Gollum

            je dis justement que les équipements doivent être placés comme il le faut, afin de ne pas devenir accidentogènes eux-mêmes...

            et que dans ce genre, je trouve que les ralentisseurs sont quand même les « moins pire » de mon point de vue...

            par ailleurs, il ne s’agit pas de détecter les zones dangereuses, mais bien de forcer les gens à ralentir dans la traversée des bourgs, ou dans certaines avenues résidentielles... l’expérience montre que l’automobiliste français ne se régule pas tout seul... c’est peut-être dommage mais c’est ainsi...


          • Le421 Le421 25 avril 09:11

            @Paul Leleu
            Par ici, on trouve des ralentisseurs à des endroits complètement anodins, quasiment en rase campagne, sans aucune justification autre que la grosse baraque qui se situe à côté. L’influence d’une « grosse tête » qui veut faire « sa » loi sur le domaine public...
            Perso, chaque fois que je passe à ce genre d’endroit, je klaxonne comme un malade. Normal, si il y a un ralentisseur, ce doit être un endroit dangereux. Donc, j’avertis !! Et si tout le monde faisait pareil, je pense que le ralentisseur disparaîtrait rapidement...


          • Paul Leleu 25 avril 18:45

            @Le421

            je n’ai jamais vu de ralentisseur en rase-campagne ni devant des grosses baraques... d’ailleurs, les grosses baraques en rase campagne sont généralement sises au fond d’un beau parc, et n’ont pas besoin de ralentisseur et n’entendent pas votre klaxon...

            il existe par contre à la sortie des ville des équipements de ce genre, quand la municipalité a laissé construire des lotissements le long de la route... j’en parle dans l’article, et je dis que ça pose problème.


          • jymb 24 avril 13:07

            Effectivement, oser parler de lutte contre la pollution quand ces obstacles obligent à quasi s’arrêter (donc freiner à mort), redémarrer et réaccélérer soit un record de résidus de freinage et de gaz d’échappement... 


            • Paul Leleu 24 avril 19:11

              @jymb

              il n’est nullement question de lutte contre la pollution dans mon article... mais de lutte contre la vitesse...

              mais peut-être préférez vous voir passer certaines gens à 80 km/h en centre-ville, à l’heure où vous prenez l’apéro et que les enfants courent...


            • Le421 Le421 25 avril 09:13

              @Paul Leleu
              Vous avez raison. Les nouveaux parents laissent leurs gosses divaguer sur la route sans y prêter trop attention, trop occupés avec leur « doudou », je veux dire leur smartphone...
              Le responsable, c’est toujours « l’autre » !!


            • Croa Croa 25 avril 10:51

              À Paul Leleu,
              Dans un centre-ville c’est 50km/h, pas 80 !  Les chauffeurs roulent généralement et d’eux-même bien moins vite dans les véritables centre-villes plus ou moins étroits et fréquentés.


            • MagicBuster 24 avril 13:29

              https://www.youtube.com/watch?v=VGE1JMerBuw

              https://www.youtube.com/watch?v=7iWYsyP3NVA

              Bonne vitesse le ralentisseur est rétracté.

              Vitesse excessive, le ralentisseur se lève.

              Le ralentisseur abime systématiquement toutes les voitures.

              Il faudrait se contenter de n’abimer QUE les voitures des chauffards.

              CQFD.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 14:10

                @MagicBuster

                La solution radar couplé à un feu rouge je la trouve pas mal .Au lieu d’amende on prend du temps perdu.


              • lala rhetorique lala rhetorique 24 avril 13:56

                Allons, allons, faut pas de faire du souci, avec la voiture autonome roulant à 10 km/heures, tout se passera très bien, on pourra donc se passer des ralentisseurs et autres accessoires.


                • Xenozoid Xenozoid 24 avril 14:04

                  @lala rhetorique

                  et des assurances et éventuellement de l’humain..joke


                • Paul Leleu 24 avril 19:28

                  @lala rhetorique

                  oui... j’y pense souvent ! ... bah, faudra s’y habituer quand ce sera comme ça... on écrira de la poésie à bord en regardant le paysage... on trouvera d’autres choses... pour le moment, je profite de voitures que j’aime...

                  plus largement, (et sans lien direct avec mon article) il se pose quand même la question de la répartition spatiale des populations sur le territoire... sujet encore bien peu abordé sous des termes réellement politiques... pour le moment, chacun « contourne personnellement » le problème en utilisant la bagnole... sauf que ça ne va pas durer éternellement (on le voit avec les gilets-jaunes qui ont explosé sur le tarif du diesel).


                • Le421 Le421 25 avril 09:14

                  @Paul Leleu
                  Et on fait comment pour remettre le pays au travail avec des poètes plein les rues ?


                • Paul Leleu 25 avril 18:49

                  @Le421

                  ben vous êtes insoumis selon votre logo ? Mélenchon considère les poètes comme l’élite véritable... si si, allez l’écouter...

                  il me semble que la capacité à vivre en poète est un objectif ultime de la vie... et que si il y avait plus de poètes, il y aurait moins de connerie...

                  maintenant, si vous préférez rester la tête dans le guidon, libre à vous...


                • simir simir 24 avril 15:29

                  En effet Gollum je les prend moi-même à 45 ° cela atténue la secousse.

                  Cete pollution de dos d’ânes et autres ralentisseurs m’ a poussé à acheter un SUV à grand débattement de suspensions.

                  Ce genre de véhicule n’est pas spécialement écolo vu le poids et le Scx mais il faut bien trouver la parade.


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 18:06

                    @simir

                    Avec une bécane genre enduro c’est que du plaisir...me souviens de quelques sauts faits en toute conscience. ..claquer un rapport, essorer la poignée et zouuu ...ça décolle .


                  • Paul Leleu 24 avril 19:24

                    @simir

                    moi j’ai plutôt des voitures sport ou routières assez basses... mais ça se passe très bien... il suffit de passer lentement et tranquillement...

                    je me suis donc habitué à traverser les bourgs à la vitesse réglementaire, ainsi que les grandes avenues résidentielles dans les villes...

                    et à réserver ma « liberté » pour les routes secondaires ou quelques tronçons autoroutiers... (mais pas les nationales blindées de radars et de gendarmes).

                    au total, je trouve quand même moins dangereux de passer un dos-d’âne un peu trop vite, que de percuter une chicanne parce-que tu rêvassais un peu... c’est tout...


                  • Croa Croa 25 avril 10:59

                    À simir,
                    Pas forcément à 45°, à 30 ou 20° on est bien moins secoué. L’important c’est de ne pas arriver carrément de face car la suspension sollicité en parallèle réagit très mal et c’est là que ça cogne !


                  • Pierre 24 avril 15:53

                    Tout n’est pas idiot dans cet article (par exemple, les haricots dangereux, surtout la nuit par mauvais temps alors qu’ils sont souvent gris, pas éclairés, bref de vrais traquenards ! Aussi cette maladie de mettre des stops partout et ensuite souvent d’en supprimer un alors que la bande blanche est encore visible et peut créer des confusions fatales, sans oublier cette manie de garnir, souvent avec des plantations coûteuses, ce qui entoure la chaussée et bouche toute visibilité, un vrai crime contre la sécurité...), mais alors, certains ralentisseurs ! J’en franchis souvent quelques-uns où, même à 2 à l’heure on a l’impression de désosser sa bagnole...Alors, comme ils sont souvent demandés par les voisins, la nuit, je klaxonne un max : ils sabotent mon carrosse, je bousille leur sommeil !


                    • Paul Leleu 24 avril 19:15

                      @Pierre

                      je ne nie pas que certains ralentisseurs peuvent parfois être mal calibrés... mais dans la majorité des cas, je trouve que ça va... et dans le genre, je les trouve beaucoup moins exaspérants ou dangereux que les autres équipements... c’est le sujet de mon article...

                      quant aux « voisins »... je dis dans l’article que je désapprouve les lotissements en bordure de route à la sortie des ville... c’est stupide... mais concernant les vieilles maisons dans les quartiers anciens, les gens n’y sont pour rien... et il faut bien que la traversée du bourg se fasse à une vitesse raisonnable, d’une manière ou d’une autre.


                    • Pierre 24 avril 22:11

                      @Paul Leleu
                      Eh bien, interrogez les maires qui vous expliqueront qu’ils sont sollicités par leurs habitants pour installer ces saloperies souvent d’ailleurs non réglementaires, ce dont ils se foutent pas mal.


                    • Paul Leleu 24 avril 23:25

                      @Pierre

                      mais je ne doute pas que les gens sollicitent les maires pour cela... mais avouez que c’est compréhensible ! Ils veulent pas avoir des fangios sous leurs fenêtres...

                      c’est vrai qu’il se pose la question de l’urbanisme en France, ainsi que du respect de la réglementation des équipements routiers.

                      après, si vous me dites que la France est un pays de beaufs individualistes avec des rêves de petits-bourgeois... ben oui... mais là c’est un autre débat... je peux pas changer les français... déjà quand j’ose les critiquer sur AVox je me fais démolir... Donc, il faut vivre avec son temps et ses congénaires... et avec ces foutues zones résidentielles


                    • Le421 Le421 25 avril 09:18

                      @Paul Leleu

                      Ils veulent pas avoir des fangios sous leurs fenêtres...

                      Fangio* n’était sûrement pas le plus dangereux des conducteurs.
                      Certains débiles qui pensent qu’à 30 à l’heure on peut faire n’importe quoi sont bien plus nuisibles... A 30 à l’heure dans un vélo, ça ne pardonne pas !!

                      *Il est décédé à 84 ans !!


                    • Paul Leleu 25 avril 18:52

                      @Le421

                      oui... mais l’expression populaire « fangio » ne renvoit pas directement au talentueux pilote... mais à ses piètres imitateurs... et si 30 à l’heure dans un vélo est un drame, 80 à l’heure dans le même vélo n’est certainement pas meilleur...

                      les « certains débiles qui pensent qu’à 30 à l’heure on peut faire n’importe quoi », étaient autrefois des certains débiles qui roulaient deux ou trois fois plus vite... alors, à défaut de pouvoir limiter la connerie humaine, on a songé à limiter la vitesse... choix philosophique smiley


                    • UnLorrain 24 avril 15:54

                      Un jeune en scooter, tué cervicales brisées, entendu a la radio. Lorsqu’il est quasiment sur un tremplin, surpris comme moi je peux l’être de ce gendarme couché, il est retombé droit comme un I sur la tête a ce que j’ai pu comprendre.

                      Parfois,quand le conseil général a du fric plus qu’à côté je suppose,la route dpmt est un « billard » et la circulation peut être visuellement excessivement rapide. Trop diront certains. On construira un rond point là,et la côte a monter se fera dans de nombreux cas pour les poids lourds, exasperement lentement surtout pour la voiture derrière. Je ne vais pas détailler éternellement l’accident mortel qui va se produire. Je suis a croire que si il n’y avait pas eu apparition de ce rond point, comprendre qu’il n’y en avait pas avant,le poids lourds aurait eu une allure normale et son dépassement mortel ne se serait pas produit.

                      La main humaine,qui interfère, maladroite toujours.


                      • Paul Leleu 24 avril 19:19

                        @UnLorrain

                        oui, c’est malheureux... mais je pense que par rapport à d’autres équipements, les ralentisseurs sont justement moins dangereux...

                        en règle générale, les accidents de jeunes en scooter ne sont pas tellemet liés aux ralentisseurs, mais à d’autres causes évitables (alcool, vitesse, conduite à risque) mais qui sont super cool-branché alors on en parle pas...

                        par ailleurs, il me semble indispensable de réduire la vitesse dans la traversée des localités et dans certains quartiers résidentiels... pour éviter aussi que des bouffons jointés en scooter ne percutent les honnêtes gens qui traversent...


                      • Croa Croa 25 avril 11:06

                        À UnLorrain,
                        Oui, contrairement aux idées reçues ces aménagements sont TRÈS DANGEREUX. Le seul accident qui soit arrivé dans ma rue c’est un type qui s’est mis de travers sur le ralentisseur qu’il n’avait pas vu ! En fait il était complètement bourré et c’était de nuit... Il n’empêche, sans dos d’âne point d’accident !


                      • Paul Leleu 25 avril 18:54

                        @Croa

                        oui... mais si il était pas bourré non plus...

                        et si votre type bourré avait percuté votre voiture en pleine nuit et tué votre passagère, je me demande ce que vous auriez pensé.

                        je pense que l’alcool est beaucoup plus dangereux que les dos d’âne...


                      • George L. ZETER George L. ZETER 24 avril 17:09

                        « En tant que fervent partisan de cet équipement  » dès le départ, votre brouet commence mal ! car, autour de nous, les « autres » pays eux ont une politique de se dire que les citoyens sont des êtres intelligents, et donc ; vont faire attention en traversant un village ; les comme vous ne marchez qu’à coups de pieds au c....et nous pourrissez la vie !


                        • Paul Leleu 24 avril 18:59

                          @George L. ZETER

                          si vous roulez à la vitesse autorisée dans la traversée des bourgs, localités ou quartiers résidentiels, normalement ça ne vous pose pas trop de problèmes... puisque ces équipements sont calibrés en général sur la vitesse recherchée...

                          maintenant, si vous ne vous souvenez pas à quelle vitesse on traversait les bourgs, les centres-ville ou les avenues résidentielles autrefois...

                          pour ma part, je dis juste que la ralentisseur me semble l’équipement le plus efficace, le mieux adapté et le moins dangereux dans cette tâche...

                          après, chacun à son opinion...


                        • Le421 Le421 25 avril 09:20

                          @Positronique
                          Chez Sanofi, ils cherchent des cobayes pour tester des pilules contre la connerie...
                          T’as du pognon à te faire, contacte-lez !!  smiley


                        • troletbuse troletbuse 24 avril 21:42

                          Ca fait matcher les entreprises de travaux publics et les garagistes. On voit que vous n’avez jamais été emmené à un hôpital, même couché dans une coque gonflage, dans une ambulance qui a au moins 300 000 kms et les amortisseurs d’origine. Eh bien, les ralentisseurs, vous les sentez passer dans tous les sens du terme. Tous les panneaux plantés sur les haricots sont en général pliés, la voiture aussi. Faut être cynique, excellent pour le commerce. Cerise sur le gâteau, la consommation augmente -bon pour les taxes-, la pollution aussi-mais là, on s’en fout vu que c’est du pipeau.


                          • Paul Leleu 24 avril 22:43

                            @troletbuse

                            imginez que certains équipements de ralentissement permettent justement d’éviter les séjours à l’hôpital...

                            le tout est de ne pas tomber dans la caricature.

                            mon article est en faveur d’une rationalisation des indispensables équipements de limitation de vitesse là où c’est nécessaire... et dans le genre, je trouve que les ralentisseurs sont les « moins pire »... voilà tout...


                          • HELIOS HELIOS 25 avril 20:19

                            @Paul Leleu

                            On a bien compris votre catechisme... vous considerez que parmi les mesures de contraintes c’est une des moins mauvaises !

                            Sauf que c’est au niveau du fond qu’il y a un problème, car vous partez de l’hypothèse qu’il est nécessaire d’imposer une contrainte.
                            Or, les automobilistes, comme tous les français, dans tous les domaines que l’on peut examiner, sont trés loins d’être cons et respectent le bons sens là où cela est nécessaire. !
                            On ne voit pas pratiquement pas de radar là où la vitesse est dangereuse, mais là où il y a un écart entre la vitesse raisonnablement possible et la limitation qu’on a choisi de mettre.
                            On ne rencontre pas aux centres ville des gens qui dépassent les 50 km/h lorsque la rue est étroite ou lorsque les trottoirs et les commerces sont pleins. Cela est evidement different sur des boulevards a 2x2 voies etc mais ce n’est pas le pb

                            La RESPONSABILITE et le BON SENS sont de mise et c’est en developpant ces qualités qu’on avance, pas ou soumettant, la plupart du temps de façon illegitime, ses semblables. Vous devriez regarder la saturation mentale des gilets jaunes qui en ont marre... car, ce n’est pas que le prix du gazole qui ne va pas, mais toutes ces petites humilitions permanentes qui pourrissent la vie. Aucune n’est suffisante pour une révolution, mais l’ensemble est devenu inacceptable.


                          • Paul Leleu 25 avril 22:57

                            @HELIOS

                            chacun son point de vue... je pense que vous avez compris le mien, et que vou gardez votre propre opinion. Pas de problème, évidement.

                            pour ma part, j’aime la voiture (et les belles voitures). Je constate juste que les ralentisseurs remplissent bien leur mission. Et que si ils n’étaient pas là, il est évident que la vitesse en ville serait en moyenne naturellement 20 km/h plus élevée.

                            Je partage l’exaspération sur le prix de l’essence (et pas que du gazole, figurez vous). Mais aussi sur les conrôles techniques, les assureurs vampires et mafieux, les garagistes escrocs, etc. Et aussi sur la privatisation de facto des cartes grises. Même sur les radars je suis circonspect (je l’ai dit dans mon article). Mais je fais la différence avec les ralentisseurs dans la traversée des bourgs et centre-villes, ainsi que dans certaines grandes avenues résidentielles. Voilà tout.

                            Je note par ailleurs, que les gilets-jaunes aiment aussi à prendre l’apéro ou à sortir paisiblement en ville... et qu’eux aussi s’indignent quand un poivrot ou un chauffard fonce en centre ville...

                            sur route, j’évite les nationales blindées de radars et de gendarmes en goguette, et circule au possible par les départementales (ce qui est possible dans les coins où je vais).


                          • HELIOS HELIOS 26 avril 10:56

                            @Paul Leleu

                            merci pour vos differentes réponses, raisonnables..
                            Comme toujours, il est queston de modération ! Que ce soit pour les radars, les règles ou les dos d’ânes, c’est l’exces qui est detestable, or pour ces alterations volontaires du profil de la chaussée, on est passé du souhaitable à l’obligation puis maintenant à cet exces que je ne suis pas le seul à dénoncer.

                            Voyez vous, c’est une question de conception humaniste de la vie en commun.
                            Je suis pour un responsabilité des membres de la communauté vis a vis des uns et des autres et à ce titre, je prefererai qu’on .1.forme convenablement les citoyens (ici dans une verticalité de propos), par une .2.formation technique et .3.reglementaire de la circulation, par .4. l’information, la .5.régulation, la .6.sanction :

                            .1. c’est a partir de l’ecole qu’on doit expliquer que la liberté des uns s’arrete là ou commence celle des autres et que le respect qui va avec, est la clef de la vie en commun.
                            .2. on doit leur apprendre a l’utilisateur d’un vehicule à s’en servir, car il y a des modes d’emplois d’une part et des conditions techniques et physiques quand le vehicule se déplace.
                            .3. on doit leur apprendre le code de la route, dans ses principes généraux et dans ses particularismes basés sur l’experience et les contraintes naturelles des territoires urbains ou « sauvages ».
                            .4. la circulation n’est pas identique partout, on doit informer d’abord, et il manque dans le code de la route le moyen d’informer le conducteur plutot que le contraindre de façon uniforme, de-contextualisée et evidement contraint a un nivellement deconnecté. Par exemple, ce qui ne fait pas polemique, voir un panneau 50 sur une bretelle de sortie d’autoroute ou de voie rapide est idiot... il serait tellement plus « responsabilisant » de mettre un panneaux (vert, au hasard, qui n’existe pas) indiquant que « 50 » est une vitesse maximum de sécurité dans un contexte moyen.
                            Le respect de ce « conseil » est suffisant et permet la responsabilisation qui se developpe ensuite sur l’ensemble de la societe. On peut même imaginer une assurance qui appliquerait une décote (type franchise) en cas d’accident où l’on demontre l’irrespect du conseil.
                            ... Imaginez une route (actuellement type « 80 ») qui indique selon les lieux des panneaux verts « 70 », « 90 » ou même plus... Quand aux radars cachés dans une descente, ceux-ci n’auraient plus lieu d’être, n’est-ce pas.
                            .5. Là on entre dans le contexte de votre « bébé », le dos d’âne qui pourrait être installé là ou vraiment le non respect d’une regle -devant une ecole -par exemple et si cela est pertinent-... mais c’est vrai pour d’autres solutions, rond-point, stop, feux etc.
                            .6. enfin la sanction... celle ci doit etre strictement limitée a la faute, immediate et, dans un contexte d’une societe où le déplacement est une obligation, on ne peut pas accepter la confiscation du permis de conduire qui revient a une privation d’un droit civique et donc une peine dont le cout (taxi ou autre solution) n’a aucun lien avec la faute en question.

                            Vous voyez, il y a ceux qui ne savent survivre que sous la contrainte, qui en redemande et veulent imposer leur vice aux autres..... et il y a les responsables, ceux qui savent respecter les autres, acceptent les eventuelles sanctions et qui preferent la liberté. Je ne vous en dis pas plus.

                            Merci de m’avoir lu.


                          • Eric F Eric F 24 avril 21:57

                            Je suis d’accord avec l’auteur que tant qu’à mettre des dispositifs pour ralentir, autant qu’ils soient spécifiques à cela et n’entrainent pas un surcroit de dangerosité

                            Donc on peut admettre en cas de besoin avéré (école, etc) les dos d’ânes respectant la pente réglementaire et la hauteur limite, or la plupart sont bien trop raides et trop haut, et on ne peut les prendre qu’à 15 à l’heure -ceux qui les prennent pour la première fois déglinguent le bas de châssis

                            NON aux ruineux rond points inutiles et volontairement sans visibilité (accidentogènes, car les chauffards foncent de toute façon)

                            NON aux « écluses » et chicanes surtout là où il y a insuffisamment de visibilité (très dangereux pour les cyclistes, les camionnettes passent de toute façon)

                            NON aux voies étroites entre des terre pleins surélevés (les camions doivent chevaucher dans certaines condition)

                            NON à la priorité à droite pour les petites rues latérales dans les zones urbaines, créatrices de danger (la baisse de la mortalité à partir des années 70 a surtout été liée à la généralisation des balises de priorité et stops)

                            En tant que cycliste fréquent, j’atteste de la dangerosité de ces dispositifs, je ne me suis jamais senti autant en insécurité que depuis leur prolifération, et je ne m’étonne pas de la hausse de la mortalité sur 2 roues.


                            • Paul Leleu 24 avril 22:53

                              @Eric F

                              moi je dois être cool dans ma tête, mais en règle général, ça se passe bien avec les dos-d’âne... tu ralentis, tu passes en douceur et tu continues... c’est pas comme ces chicanes ou ces priorités à droite ingérables, qui risquent de t’envoyer au tapis net...

                              quand j’étais cycliste, je gérais bien les dos d’âne aussi... un petit coup pour soulever le vélo quand tu vas vite... par contre, je me suis pris une voiture en stationnement sur la chaussée un jour que j’avais l’esprit ailleurs... et ce fut l’hôpital (heuresement rien de grave). Je trouve que les obstacles sur la chaussée sont finalement plus dangereux que les ralentisseurs... mais c’est juste mon sentiment.


                            • Eric F Eric F 24 avril 22:02

                              Je suis également d’accord, à propos des lotissements, que ceux qui sont construits à l’écart peuvent avoir une route à circulation restreinte, mais lorsqu’ils sont construits sur un axe existant, la route ne leur est pas privative et ils ne peuvent imposer leurs doléances, la multiplication de « zones 30 » sur des kilomètres est un abus de la disposition générale du code de la route sur le 50 en ville, le 30 ne doit être qu’exceptionnel et non à chaque passage piéton ou sortie de garage.


                              • Paul Leleu 24 avril 22:48

                                @Eric F

                                le problème est que ces lotissements sont déjà constuits.. et qu’on ne peut pas décemment ensuite laisser les voitures rouler à pleine vitesse devant ces habitations... je ne sais pas comment traiter cette affaire, qui m’énerve aussi...

                                à titre personnel, je me demande comment des gens peuvent se faire construire ou acheter des pavillons le long d’une départementale... mais je voudrais pas avoir l’air snob en cette matière...

                                de toutes façons, la responsabilité revient aux conseils municipaux qui gèrent les terrains constructibles et l’urbanisme... et en la matière, on peut dire que nos français bien de chez nous ont souvent un sale goût, et une désinhibition totale a massacrer les plus beaux paysages... mais c’est juste un avis personnel.

                                maintenant, on peut pas souhaiter qu’un gamin se fasse faucher sur le bord de la route... donc, il va falloir vivre avec ça... ce serait bien par contre de modifier un jour cette mauvaise politique de construction... d’autant que c’est une des raisons qui multiplie les limitations de vitesses


                              • séraphim 24 avril 22:22

                                Dans ma campagne profonde, il y a un petit village de 80 âmes, dont une bonne moitié de retraité, éloigné de des grands axes de circulation. Ce qui constitue la rue principale, est une route tortueuse, assez peu large, mais cela ne pose pas de problème particulier, puisqu’il n’y passe guère qu’un véhicule par heure en moyenne.

                                Seulement voilà, il a été décidé qu’il fallait « sécuriser » cette route (où je n’ai jamais entendu parler du moindre accident), donc, nous avons à présent : 2 ralentisseurs, une zone 30 et un rétrécissement juste en face l’école ... ou du moins ce qu’il en reste puisqu’elle est fermée depuis longtemps. 

                                L’ennui, c’est qu’étant en zone rurale, à chaque fois qu’un engin agricole un peu volumineux passe par là, il y a de la casse : un trottoir, un panneau, une quille, ...

                                Si bien qu’en même pas un an, il faut tout refaire. Donc il y a de l’argent pour cela, alors qu’objectivement ça ne sert à rien, par contre pour refaire la route, en état lamentable en dehors de ces 200 m « sécurisés », là ... rien.

                                Et ce n’est qu’un exemple, la tendance est la même depuis des (dizaines d’ ?) années : l’état du réseau secondaire (voire tertiaire) se dégrade terriblement, mais chaque bourg plus ou moins fantôme a droit a son aménagement urbain toujours plus improbable ... on marche sur la tête.


                                • Paul Leleu 24 avril 22:40

                                  @séraphim

                                  avouez que vous prenez un cas extreme guère représentatif... même si la manie des aménagements des voies urbaines est parfois exagérée, c’est évident...

                                  sur l’entretien des routes, je pense que ça ne relève pas de la même compétence. Il est probable qu’à l’intérieur de la ville/village, la commune puisse réaliser certains traveaux par arrêté municipal... alors que l’entretien des routes inter-urbaines relève du département.

                                  Ceci dit, même dans les campagnes les plus reculées il y a de terribles accidents... comme cette personne qui a perdu sa compagne sur la départementale, parce-que un paysan alcoolisé a débouché d’une voie adjacente avec son camion, sans respecter le stop... Boum... le type n’a pris qu’un surcis, et continue de vivre au même endroit... tranquille...

                                  ceci-dit, mon article est justement en faveur d’une rationnalisation des équipements de sécurisation routière...


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 22:41

                                  @séraphim

                                  Ça me fait penser aux abris-bus qui n’abritent plus ni du vent ni de la pluie ...du mobilier urbain qu’ils disent pour facturer de la merde en barre.


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 22:42

                                  @s�raphim

                                  Facturer cher bien sur . .


                                • UnLorrain 24 avril 22:59

                                  Une autre devinette : on voit désormais certaines bandes piétonnière empiéter de la largeur d’une bande sur les trottoirs. Sachant que le piéton a priorité absolue sur l’usager de la route a partir du moment ou il a posé son pied sur le passage protégé signifiant par là qu’il va traverser la route,que doit faire l’usager a la vue du piéton -un touriste par exemple, curieux il regarde les façades- en étant placé sur la large bande piétonne sur les trottoirs ? Vous avez 2 heures. ...sinon,fuyez.


                                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 avril 23:06

                                    @UnLorrain

                                    Les putes qui peignent en blanc un bout du trottoir pour que l’automobiliste puisse admirer plus longtemps leur plastique tarifée ?


                                  • UnLorrain 25 avril 09:05

                                    @Aita Pea Pea

                                    Hihi mais forcė .

                                    @Dom66

                                    Un ami me racontait comment ça fait de se faire contrôler aux USA, peut-être soupconnaient ils une odeur suspecte...comme dans les feuilletons, mains au dos menottees et le flic vous immobilise vous plaquant sur le capot voiture ( je passe sur cet autre ami y ayant travaillé quelques années. .au sein de son entreprise un homme va être soupçonner, des flics en civil dans la boutique le petrifieront par le flingue sur la tempe ) Sur routes françaises, la porcification évidente, le 30 janvier dernier 20h15 j’aurais pu crevé ou être sérieusement amoché, en effet,un verrat en poids lourds était arrêté voie de gauche sur autoroute, tous feux éteints, un branquignol de l’ex bloc de l’est probablement.


                                  • McGurk McGurk 24 avril 23:04

                                    Les ralentisseurs n’ont aucun intérêt. La plupart que j’ai pu voir (et je me suis pas mal baladé en France pour le constater) sont énormes, bousillent les voitures même à basse vitesse et sur des grandes lignes (ex : route le long d’un fleuve) les municipalités en mettent absolument partout.

                                    Dans certaines villes que je connais bien, pas loin de chez moi, ils en ont mis des totalement abusés dans les parkings. N’importe quel véhicule a un mal de chien à les passer. Le plus drôle que j’ai vu une fois, c’est un type qui avait une voiture japonaise (donc basse), avec en plus un pare-choc de tuning qui a dû reculer pour sortir dudit parking, faisant donc également reculer tout une file derrière lui, celles dans la rue et créant un superbe embouteillage.

                                    Pour ce qui est des chicanes, on en installe absolument partout et je me demande comment les voitures ne viennent pas s’y écraser, comme au rond-point devant chez moi, où la courbe est trop serrée. C’est encore pire que les ralentisseurs je pense.

                                    En fait, d’après ce que j’aperçois dans mon quartier et villes voisines, c’est surtout le comportement irresponsable des conducteurs qui, une fois le permis acquis, font absolument n’importe quoi. La semaine dernière, en plein passage piéton, une vieille m’a frôlé par derrière avec sa voiture elle a feint de s’étonner que je l’engueule à mort...

                                    D’ailleurs, la police de ma ville préfère ne faire qu’une petite surveillance du quartier deux fois par jour en voiture (dix minutes en tout à tout casser) plutôt que de se déployer sur le territoire communal. Du coup, je n’ y ai jamais vu un seul flic se balader ils préfèrent rester dans leur bâtiment à l’autre bout de la ville.

                                    En clair, c’est le conducteur qu’il faut pénaliser et responsabiliser car les Français conduisent passablement mal. En plus de déployer correctement les effectifs de police afin de montrer aux gens que tout n’est pas permis ce qu’ils ont tendance à croire au volant.

                                    Tous les ouvrages qu’on peut bâtir coûtent cher au contribuable et cet argent pourrait servir à d’autres choses plus importantes, comme le social par exemple qui en a bien besoin.


                                    • Paul Leleu 24 avril 23:34

                                      @McGurk

                                      déployer des policiers couterait encore plus cher... et comme vous le dites, les ronds-points mal taillés et les chicanes sont bien pire que les ralentisseurs...

                                      par ailleurs, comme vous le dites aussi, les français ne savent pas se discipliner tout seuls au volant...

                                      c’est pourquoi je trouve que au total, les ralentisseurs sont le « moins pire »

                                      après, moi aussi j’ai une voiture sport plutôt basse (mais pas comme un tunning, c’est pas du tout mon genre). Mais ça se passe très bien sur les dos-d’âne... c’est juste que je dois pas foncer sinon, ça tape à la descente. Mais j’ai le coup de main, et ça fonctionne nickel...

                                      mais quand j’ai une petite faute d’inattention, je trouve que le dos-d’âne est beaucoup moins dangereux que les autres dispositifs... j’en suis quitte pour un bon sursaut...

                                      et au total, je dois avouer que je roulerais souvent à 70 km/h plutôt qu’à 50, si il n’y avait pas tous ces machins dans les villes... maintenant je m’y suis habitué.


                                    • Dom66 Dom66 25 avril 01:03

                                      Je voudrais savoir combien d’entre vous, avez roulé aux USA.

                                      Dans les états que je connais j’y ai parcouru des milliers de Miles.

                                      Par là-bas ils se flinguent avec des tirs de guns et non avec des tires

                                      Tous les états du centre Nord et Nord Ouest. Dans l’ensemble ; Pas de chicane pas de ralentisseur mais des policiers jamais planqués au même endroit, avec son radar-gun, des patrouilles de routes et de highways, impossible de faire le zazou plus de 10 minutes, traversée des bleds en vitesse lente, tous respectent la vitesse indiquée par les panneaux. (sur youtube tapez "police pursuit")

                                      Avez vous vu les croisements où à chaque route (4, 5, voir plus) il y a un stop...en France ça c’est impossible

                                      Les prunes sont dissuasives.....mais voila cela demande des flics seul ou à deux par voiture, ici chez nous ils sont occupés à autre chose.

                                      Je suis contre ces ralentisseurs, contre les chicanes, contre les radars, mais pour le system US, c’est une des rares choses que j’aime chez eux, c’est conduire.


                                      • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:26

                                        Dommage qu’il n’y ait pas eu un ralentisseur d’incendie sur le toit de Notre Dame ....


                                        • zygzornifle zygzornifle 25 avril 09:30

                                          Quand on a un putain de mal de dos on est content des ralentisseurs,

                                          La dernière fois que je suis descendu a Nice dans la camionnette des pompiers j’ai du gueuler pour qu’ils passent au pas sur les ralentisseurs , dans mon patelin il y en a 9 sur 3 km , de la démence , de la débilité a se demander si il n’y a pas un tortionnaire en poste ....


                                          • Ruut Ruut 26 avril 15:55

                                            @zygzornifle
                                            Souvent c’est les locaux qui demandent les ralentisseurs.
                                            Puis une fois leurs maisons lézardés ils pleurent.


                                          • Ruut Ruut 25 avril 17:00

                                            Et pourquoi pas un limitateur de vitesse automatique obligatoire sur toutes les voitures neuves.

                                            -> Fini les dépassements de vitesses, même pédale a fond.

                                            Plus besoin des radars.

                                            Comme ça au lieu d’avoir des zones dangereuses, nous pourrons remplacer les chicanes, dos d’Ânes (pots de fleurs, arbres sur la route, etc...) et autres horreurs dangereuses qui abîmes nos voitures et maisons par de vrais pistes cyclables et des trottoirs utilisables par des poucettes.

                                            En plus ça ne coûterait rien a l’état (sauf des panneaux visibles, que le capteur de bridage les reconnaissent).

                                            L’autre bonne chose serait que la vitesse excessive ne serait plus une cause d’accident.

                                            Mais bon ça mettrait aussi fin aux pots de vins entre potes entrepreneurs et majorité en place......


                                            • Dom66 Dom66 26 avril 10:55

                                              @Ruut

                                              "limitateur de vitesse automatique obligatoire sur toutes les voitures neuves"

                                              Non ce n’est pas une bonne idée et c’est pour cet argument que je suis resté que une heure à l’association "lutte contre la violence routière"

                                              C’est un cerveau qu’il faut rendre obligatoire sur toutes les voitures neuves.

                                              Un bon exemple...je réside dans les PO, c’est la région de France où les clignotants fonctionnent le moins bien, certainement le vent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Paul Leleu


Voir ses articles







Palmarès