• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Rapport 673 : la mise en place de la dictature numérique pour les (...)

Rapport 673 : la mise en place de la dictature numérique pour les Français

« Si une dictature sauve des vies pendant qu’une démocratie pleure ses morts… » Cette phrase extraite du rapport sénatorial résume, par toute sa perversité contenue, les propositions délirantes d’élus en perte de repères démocratiques. Les libertés individuelles deviennent négociables et résiduelles au nom d’un intérêt général façonné sur des bases douteuses si ce n’est fausses. Les Français doivent se réapproprier la République. Si nous ne réagissons pas, nous nous préparons à entrer dans une ère de viol permanent de nos libertés et de nos droits.

JPEG

Le rapport d’information fait au nom de la délégation sénatoriale à la prospective sur les crises sanitaires et outils numérique intitulé « Crises sanitaires et outils numériques : répondre avec efficacité pour retrouver nos libertés » propose de retrouver nos libertés en les plaçant sous contrôle étroit des technologies numériques. Traceur, bracelet électronique, contact tracing, concaténation et croisements des données personnelles, Pass sanitaire, tous ces instruments de la « démocratie » à la chinoise deviennent par une inversion des valeurs, les garants de nos libertés occidentales. Des libertés qui ne se seront jamais aussi bien portées qu’une fois placées sous contrôle permanent. C’est donc une vision tout « extrême orientale » de la liberté que nous proposent trois sénateurs dans un rapport de 140 pages, hors annexes.

Un rapport sous influence mondialiste

La lecture de ce rapport s’inscrit dans un courant intellectuel qui met sur un piédestal la technologie, ici les technologies numériques, et qui fait de l’homme un être vivant entièrement contrôlé par ces technologies. Le numérique devient l’Alpha et l’Oméga de nos existences ; l’outil par qui notre vie sera préservée à la condition impérative d’être surveillée. Il y a, dans ces 140 pages, une telle fétichisation maniaque du contrôle par le numérique que l’on pourrait se demander si ce rapport a bien été pensé et rédigé par des élus de la République tant ce document semble une production du Forum économique mondial repêchée dans les couloirs du Palais du Luxembourg. Précisons que ce rapport cite souvent des travaux de l’Institut Montaigne, think tank français d’inspiration très « libérale » et dont le président avait activement soutenu, dès 2016, la campagne d’un certain Emmanuel Macron.

La première partie de ce rapport titre, sans que cela soit une volonté humoristique, « le numérique, un puissant antivirus  ». Evidemment, on est tenté de placer en sous-titre « la bêtise, un puissant contaminant »… mais on ne le fera pas car ce rapport est le parfait exemple d’une pensée sous contrôle des théories développées par M. Schwab, voire de l’école du transhumanisme. Il faut donc aborder avec sérieux cette littérature.

A l’instar de l’ouvrage « Covid 19 : la grande réinitialisation » le rapport sénatorial énonce quantité de faits considérés comme des vérités qui ne se discutent pas. Par ailleurs, ce rapport adopte comme postulat que l’usage du numérique de façon poussée s’est révélé être le facteur de réussite dans la lutte contre la pandémie, sans s’interroger sur les autres facteurs mis en œuvre et sans démontrer que l’usage du numérique a eu un rôle effectif dans le combat contre la Covid-19. Pour les rapporteurs la simple concomitance de l’usage du numérique avec l’évolution de la pandémie suffit à conclure à un lien de causalité entre l’usage du numérique et l’évolution de la pandémie. La nouvelle science repose sur les croyances et non sur les faits analysés et interprétés. Les rapporteurs égrènent alors une série d’affirmations douteuses car sans fondements scientifiques et en décalage avec le réel.

Le contrôle numérique absolu

Le rapport 673 fait du numérique l’outil avec lequel la collectivité humaine pourra poursuivre son existence en se protégeant du virus. Le numérique et les outils associés (exploitation des bases de données par des applications informatiques, objets connectés, etc.) devient le glaive et le bouclier de l’humanité. 

La proposition phare du rapport est la constitution d’une plateforme permettant de centraliser toutes les données relative à chaque individu. Pour la France (deuxième partie du rapport), il est proposé un outil idoine de lutte contre les crises : en bon français, le Health Data Hub (page 80). Il s’agit d’une plateforme centralisant toutes les données avec comme clef, l’identifiant nationale de santé (INS) propre à chaque individu. Nous entrons dans l’ère de l’identité numérique ! (page 87), clef de voûte de « l’Etat-plateforme »… ami de Klaus Schwab, bienvenu.

Le rôle important des GAFA (page 44) dans la crise est mentionné car ils seront parmi les acteurs du croisement des données d’identification, médicales et de localisation des individus (page 52).

La centralisation des données collectées est de nouveau proposée dans la troisième partie du rapport où apparaît le « crisis Data Hub » (page 128). Il s’agit de mettre en place les outils et les passerelles entre bases de données pour pouvoir activer, en cas de crise, le croisement et l’usage de toutes les données collectées sur les individus. Ces mesures intrusives de contrôle individuel, seront ici mieux ciblées et limitées dans le temps. Il faut, nous disent les sénateurs, nous mettre en capacité de croiser les données médicales, celles collectées par les GAFA et celles issues des services publics. Ce croisement de données devrait se faire en appuyant simplement sur un bouton ! (page 129).

Dans ce système de contrôle permanent et de la constitution d’outils de croisement des données sur la population, le Pass sanitaire (page 42), le passeport sanitaire (page 38), le certificat vert numérique européen (page 39) sont perçus comme indispensables alors même qu’ils relèvent de la catégorie des outils contraignants car ils conditionnent l’accès à certains lieux/certaines activités. Les références de ce qui est utile, contenues dans le rapport, révèlent une vision paranoïaque du « danger » et de la riposte à ce danger : aspersion par des drones de produit virucide (page 16), voisinage pouvant être prévenu par SMS de la présence d’une personne contagieuse (page 17) etc.

Dans cette troisième partie apparait enfin ce qui d’évidence ne pouvait que surgir : le dieu vaccin ! C’est le cri du cœur des rapporteurs : la vaccination ! qui « offre une perspective de sortie de crise bien réelle et relativement rapide (…) (page 125). Le vaccin, produit non numérique de la boîte à outils sénatoriale, est donc l’objectif vers lequel sera dirigé l’humanité contrôlée.

Les postulats sans fondements du Rapport 673

Les signataires du rapport justifient leurs propositions sur la base d’observations censées pertinentes mais fort discutables voire erronées. Abordons quelques postulats sous l’angle de la critique.

 1°) Selon les rapporteurs, le numérique a permis d’assurer la continuité de la vie économique et sociale (page 7) pendant la crise sanitaire. Si cela est vrai pour l’organisation du télétravail, ce n’est pas le cas pour les métiers de la restauration et plus généralement pour toutes les activités qui nécessitent la présence des individus et/ou qui relèvent du champ de la sociabilité et des interactions humaines (notamment les arts vivants). Surtout, cela n’est pas vrai pour toutes les activités qui relèvent de la vie sociale : loisirs, sport, culture… Certes, les interactions directes entre individus deviennent proscrites dans le contexte « pandémique » mais aussi dans le courant de pensée mondialiste : les individus étant des dangers les uns envers les autres (qui est porteur d’un virus, qui ne l’est pas ?) et leur propension à vouloir se déplacer pour se rencontrer a des effets externes néfastes pour l’environnement. Ainsi, sous une telle influence intellectuelle, il est possible d’affirmer péremptoirement que le numérique a permis d’assurer la continuité de la vie économique et sociale dès lors que tout ce qui relève des interactions directes entre individus est considéré comme sans importance et voué à disparaître du point de vue des mondialistes sous influence du Forum économique mondial.

2°) Pour les rapporteurs, l’exploitation des données a contribué à faire avancer la recherche scientifique. Jolie affirmation mais quelles recherches scientifiques ? Quelle science et quelles avancées ? Les auteurs visent-ils les modèles prédictifs de l’Imperial College ? Les études frauduleuses comme celle du Lancet ? Les rapports d’efficacité des vaccins contre le Sars-CoV-2, encore expérimentaux et dont on ne sait rien, si ce n’est ce qu’en disent les fabricants notoirement connus pour produire des études mensongères sur l’efficacité de leurs produits ?

3°) Les rapporteurs mettent en parallèle les bienfaits du numérique face à la gravité de la crise sanitaire… Mais d’où sort cette notion de gravité de la crise sanitaire ? Les sénateurs entendent-ils la gravité du virus ? Cela n’est pas possible dès lors que l’exploitation des données statistiques nous a révélé le très faible taux de mortalité de la Covid-19 et la très grande efficacité de certains traitements. Sur ce point, les analyses comparatives de la gestion de la pandémie entre l’Uttar Pradesh et d’autres Etats voisins montrent à quel point l’usage de l’Ivermectine s’est révélé être d’une redoutable efficacité au point de reléguer l’usage du numérique pour un hobby de geek. Les sénateurs doivent sans doute être regardés comme invoquant la gravité des conséquences des mesures politiques de gestion de la crise. On pourrait être tenté de faire cette requalification des propos des sénateurs mais on ne le fera pas car la lecture du rapport est sans ambigüité : la gravité perçue par les sénateurs n’est pas du côté des mesures politiques mises en œuvre mais relève du seul virus. La confrontation avec le réel nous conduit donc à considérer que les sénateurs vont se complaire à confondre les effets sanitaires de la pandémie avec les effets des mesures politiques mises en place (Page 58) pour justifier l’impérative nécessité du contrôle numérique.

4°) Le rapport fait du numérique un standard de qualité par principe. Etrange position de principe qui fait du seul outil un garant de qualité. Or la question de la validité des informations traitées et de la qualité de leur interprétation est capitale. Dans la logique de ce rapport 673, tout est basé sur des modèles et sur des équations mathématiques mais rien ne repose sur des analyses, des observations empiriques et la compréhension des faits. L’usage du numérique et le croisement de données suffit à satisfaire le sentiment d’action et de prise sur le réel. D’où des dérives telles que celle de l’Imperial college ou de Mme Costagliola de l’INSERM : les modèles, et plus généralement les outils numériques, sont perçus comme des fondamentaux indépassables et seuls à même de nous permettre de comprendre et agir. En résumé, on parle des tuyaux, des coudes et des soudures mais on ne vérifie pas ce qui passe dans les tuyaux : pétrole, eaux ou boue, cela indiffère nos prêtres du tout numérique.

Une présentation de la réalité tronquée et approximative

Les sénateurs, dans leur présentation des faits, ne s’embarrassent pas de la subtilité de la réalité du terrain. Ainsi, lorsqu’ils vantent le confinement et osent citer l’exemple de la Chine qui a confiné, ils oublient (mais le savaient-ils ?) que la Chine n’a confiné que la région de Wuhan et non tout le pays ! Ce confinement chinois n’a donc concerné que 4,09% de la population chinoise et 1,93% du territoire. Le confinement chinois appliqué à la France aurait consisté à confiner, en population, la ville de Paris et sa petite couronne et, en superficie, la seule région de l’Ile-de-France. L’amour du numérique et de l’exploitation des données trouve rapidement ses limites quand l’usage du numérique va à contre-courant du narratif officiel du confinement à la chinoise appliqué à la France. Les chiffres sont impitoyables, citer l’exemple de la Chine en matière de confinement, sans en préciser la nature et le périmètre, est une entorse intellectuelle à l’exactitude.

Pour les sénateurs, la stratégie numérique est une réussite en Corée du Sud. Cela une fois de plus ne se discute pas. Inutile donc d’évoquer la fermeture des frontières au bon moment ou des politiques de gestion de crise ayant favorisé l’usage de traitements précoces, lesquelles auraient eu un rôle dans le faible nombre de morts en Corée du Sud, à Taiwan ou au Japon. Les rapporteurs ont peut être pressenti que cette fétichisation du numérique sent bon l’avènement d’une ère de la surveillance généralisée propre aux régimes autoritaires. C’est pourquoi, ils écartent la suspicion d’un revers d’ironie en écrivant « Il est de bon ton de s’inquiéter de l’avènement d’une « dictature sanitaire » » (page 13). Le ton est méprisant et c’est le mépris du zélé serviteur du maître envers l’esclave qui refuse son statut. Les auteurs auraient pu écrire « Il est de bon ton d’évoquer des traitements précoces… » mais ils ne le font pas car, et c’est une caractéristique du rapport, la notion de traitement, précoce ou pas, est inconnue des rapporteurs. Cette notion ne ressort pas de leur réalité.

Le rapport fait le lien entre l’efficacité de la lutte contre la pandémie et l’usage d’outils de surveillance numérique, mais sur quelle base ? Il tire de la concomitance de la mise en place de mesures liberticides et de la baisse de la mortalité une corrélation de cause à effet. Or la baisse de la mortalité a des causes surement multifactorielles : fermeture des frontières, isolement des seuls malades ou mesures médicales de soins précoces ! Fétichiser le numérique fait oublier l’un des fondamentaux de la santé : l’importance du médecin, de son diagnostic et du traitement. Le rôle du médecin est remplacé par la croyance en la maîtrise d’une situation au seul motif que l’on aurait de multiples applications numériques donnant en temps réel des informations sur les individus, leurs déplacements, leur mode de vie. La folie de la surveillance donne l’ivresse d’un pouvoir salvateur…. Nous entrons dans une nouvelle religion « scientistico-numérique »… Dès lors, les options intrusives sont légitimées. Le rapport parle même du rôle majeur du numérique confondant rôle et omniprésence. Avec un tel degré de rigueur scientifique, nos trois sénateurs auraient pu constater que concomitamment à l’évolution de la pandémie, l’absorbation d’eau par les humains a été observée et de conclure sur l’efficacité de la lutte contre la pandémie grâce à l’hydratation… c’est du niveau de ce rapport.

Le principe de proportionnalité pour distraire du caractère liberticide des mesures proposées

Les concepts de « Data Hub », « d’Etat-plateforme » et de « croisements massifs des données numériques » faisant songer à un immense Léviathan, les sénateurs tentent de minimiser l’impact liberticide de leurs propositions en se parant d’un principe de protection juridique. Le Rapport 673 va donc mobiliser le principe de proportionnalité pour déroger à des interdictions de croisements de fichiers (page 94). En clair, il sera fait une balance entre l’atteinte à notre vie privée et l’intérêt général de la mesure portant atteinte à nos libertés. Il faudra soupeser les conséquences de l’intrusion numérique avec l’objectif recherché de cette intrusion. Les questions auxquelles sagement les rapporteurs ne répondent pas c’est comment apprécier cette proportionnalité ? Où placer les curseurs de la tolérance d’intrusion et qui sera fondé à fixer les limites ? Que vaudront ces « Data Hub » si les données de base sont faussées ? La CNIL est évoquée par les rapporteurs pour l’inciter à moderniser son action, c‘est-à-dire à mieux tolérer ce qui hier était interdit. On peut raisonnablement penser que les jours de cette institution, dans sa forme actuelle, sont désormais comptés.

Les rapporteurs vont alors écrire cette phrase sordide digne d’un potentat vicieux « Si une dictature sauve des vies pendant qu’une démocratie pleure ses morts, la bonne attitude n’est pas de se réfugier dans des positions de principes (…) » (page 102). Sous la plume des rapporteurs, les positions de principes sont cette ennuyeuse propension à s’accrocher à la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et à tous ces principes forcément démodés qui nuisent au croisement généralisé de toutes les données récoltées sur chaque individu. Bien sûr, il conviendra de mettre en place les outils techniques et juridiques pour concilier l’efficacité - entendre la mise en place de la surveillance généralisée - avec nos valeurs - entendre les valeurs redéfinis par ceux-là même qui mettent en place la surveillance généralisée, à n’en pas douter ces « valeurs » seront désormais limitées au manger, boire, regarder la télé, se reproduire (et encore) voter et mourir- . Dans ce système de pensée délétère, le Pass sanitaire est perçu comme une merveille pour lutter contre des problèmes que le pouvoir a lui même créés car s’il n’y avait pas eu les confinements et les interdictions de tester des traitements précoces, la pandémie serait restée circonscrite à l’Event 201.

Avec un humour surement involontaire, nos rapporteurs précisent que tout cela doit se mettre en place dans un régime démocratique transparent et contrôlé en permanence (page 136). Problème : la crise sanitaire nous a révélé la totale absence de contre-pouvoirs en France, tant politiques, que juridiques et médiatiques. S’il est indispensable de mettre en place des contre-pouvoirs, il est indispensable de bien prendre conscience que les contre-pouvoirs actuels ont failli. Or, le rapport n’évoque absolument pas cette question puisque les rapporteurs se placent dans un monde merveilleux où tout fonctionne bien du point de vue institutionnel et où tout ce qui a été décidé est parfait. Seule la mise en œuvre des décisions laisse à désirer.

Le régime démocratique transparent de nos rapporteurs est un régime dans lequel le citoyen peut être facilement sanctionné : désactivation des moyens de paiement, des titres de transport et prélèvements automatique des amendes (page 159) ! La presse, même généraliste, a réussi à qualifier ces propositions de liberticides, c’est dire.

L’aveuglement des rapporteurs

La fascination pour le Pass sanitaire par nos trois rapporteurs est si inébranlable qu’ils n’ont même pas envisagé que cet outil intrusif et ségrégationniste puisse être abandonné voire interdit par certains Etats : Israël et Danemark, pourtant cités dans le rapport, et Etats-Unis. Sommet du comique, les sénateurs vont reconnaître que le Pass sanitaire et le passeport sanitaire relèvent de la catégorie des outils contraignants car ils conditionnent l’accès à certains lieux/certaines activités mais écrivent-ils… comme le permis de conduire ! (page 55). La comparaison est audacieuse.

Pour les sénateurs, le certificat vert devrait devenir un dispositif permanent car rien ne dit que nous sortirons du Covid, ni que de prochaines pandémies ne surgiraient pas… (page 41). Pourtant, avant la crise du Covid, on vivait bien sans certificat vert et avec des virus et même beaucoup de virus par m3 d’air !!!!

Les GAFA sont perçus par les sénateurs comme des outils indispensables dans notre démocratie. Le rôle néfaste des GAFA est ignoré dans le rapport. Pourtant, ces outils, en étant devenu presque d’utilité publique dans les échanges, ont un tel poids dans le fonctionnement actuel de nos sociétés qu’ils constituent des dangers en restant entre des mains privées. Le rapport sénatorial, toujours dans un rapport d’inversion avec le réel, indique que les GAFA ont joué un rôle important dans la désinformation (sic) et l’information : la réalité est tout autre ! En effet, souvenons nous que les GAFA ont censuré toute publication mentionnant le rôle trouble du laboratoire de Wuhan dans la diffusion du virus, toute publication évoquant l’inutilité du masque en plein air, ils ont vanté l’efficacité du Remdesivir, celles des vaccins expérimentaux tout en sanctionnant toute mention des effets secondaires qui actuellement explosent. Bref, les GAFA ont joué un rôle délétère dans la crise, mais pas aux yeux de nos rapporteurs.

Les rapporteurs évoquent les mesures politiques mises en place par M. Macron et affirment que le confinement a sauvé des vies, ce qui n’est pas démontré et même ce qui est fort douteux quand on jette un œil aux études récentes révélant que cette mesure, loin d’être efficace, a aggravé les problèmes. Ce rapport n’est pas rédigé pour faire un état des lieux de ce qui s’est passé dans le monde réel, mais il est produit pour entretenir la légende d’une crise sanitaire effroyable habilement gérée par le pouvoir, avec des outils idoines s’inspirant d’autres pays - le confinement est emprunté à la Chine, mal emprunté comme évoqué supra mais on emprunte évidemment pas à la Chine la distribution de traitements précoces - , et des outils numériques qu’il faut généraliser en faisant table rase de nos libertés.

Les rapporteurs allèguent enfin, sans la moindre démonstration, que les vaccins sont la seule issue possible à la crise. Déclaration erronée puisque la vaccination expérimentale n’empêche pas d’être contaminant, d’être contaminé ni de faire les formes les plus graves de la Covid en cas de rencontre avec un variant du virus, variant au demeurant stimulé par cette vaccination : voir le point 2.3 du mémoire en défense du ministre de la santé présenté au Conseil d’Etat dans la cadre de l’affaire de l’octogénaire vacciné et toujours privé de ses libertés passées.

Conclusion

Indéniablement, le rapport 673 s’inscrit dans une logique de la crise permanente et de la recherche perpétuelle du zéro virus. Etre malade est une alternative interdite ou du moins limitée au maximum grâce à l’action efficace du numérique.

Nous entrons dans une société de la peur permanente, du contrôle permanent et de la culpabilisation permanente de ceux qui négligeraient ou entraveraient le numérique.

Comme l’a si directement affirmé M. Schwab dans son dernier ouvrage, le monde d’avant c’est fini. Le rapport sénatorial dans son délire du tout numérique et d’une société entièrement vouée de façon paranoïaque à l’éradication des virus, sonne étrangement faux dans ses tentatives de concilier usage des données numériques et protection des libertés. Les sénateurs ont beau parler de nouveaux cadres techniques et juridiques, ils ont beau invoquer un principe de proportionnalité dont le réel intérêt sera de limiter au maximum les libertés individuelles, nos sénateurs échouent à rendre cohérente leur vision d’un monde du tout numérique dans le respect, même minimal des libertés individuelles. Cet échec sénatorial à rendre leur rapport cohérent est intrinsèquement lié à la qualité des signataires de ce rapport : ce sont des élus dans le cadre d’une démocratie. De fait, ils ne peuvent pas balayer d’un revers de main la notion même de démocratie ce que M. Schwab fait très bien en écrivant que la démocratie n’est pas compatible avec le mondialisme.

Ce rapport est donc l’une des productions des mondialistes dont on perçoit la logique d’incessante guerre mentale envers des citoyens coupables de vouloir conserver quelques libertés individuelles, coupables de se contaminer, coupables de limiter la performance du numérique en agitant de vieux principes, coupables de ne pas entrer dans le nouveau monde que leur ont préparé des êtres obscurs et anonymes.

Enième avatar de la dégringolade de notre pays sous le régime d’Emmanuel Macron, ce rapport a le mérite d’être cash. Il ne nous cache rien de l’autoritarisme qui nous attend et de la mise en veilleuse de nos libertés individuelles. Bien entendu, les meilleures intentions seront invoquées pour justifier la dictature de demain : ce qui sera fait le sera pour notre bien collectif ! Cette justification, à la différence des technologies numériques, est datée car toutes les dictatures se sont justifiées au nom de la préservation d’un intérêt général. L’idée est donc de faire du neuf (une dictature efficace basée sur le tout numérique) avec du vieux (des justifications bidons pour asservir la masse au bénéfice des quelques dignitaires et profiteurs du régime).

Rendons hommages aux sénateurs qui ont si bien perçu la pensée du Forum économique mondial pour la transcrire dans un rapport destiné au bien du peuple. Deux des trois sénateurs étaient médecins avant de se lancer dans une longue carrière politique, ce qui donne encore plus de relief à leur silence sur la référence aux traitements précoces diffusés en parallèle des mesures numériques mises en place dans beaucoup de pays d’Asie dont la Chine ou Taiwan.

Les auteurs du rapport 673 sont :

Véronique GUILLOTIN : médecin de formation. (Mouvement radical).

Christine LAVARDE (Les Républicains), ayant participé au rapport pour avis sur le projet de loi climat et résilience, spécialiste en économétrie. « Ce qu’on essaye de faire comprendre à travers ce rapport, c’est qu’au quotidien, chacun abandonne ces données personnelles, ne serait-ce qu’en naviguant sur son smartphone. Pendant les confinements, nous n’avons pas cédé nos données mais nous avons été privés de liberté de déplacement : en cédant ces données dans un cadre très restreint, nous pourrions reconquérir ces libertés de déplacement », conclut la sénatrice à propos de ce travail de prospection. » dans 20 minutes.

René-Paul SAVARY : (Les Républicains), médecin généraliste. Le 2 février 2016, l'émission Cash investigation d’Élise Lucet le montre participant, avec quelques autres élus, à un déjeuner avec Syngenta, une multinationale de l’agrochimie qui fabrique des pesticides utilisés dans l’agriculture – un déjeuner de travail organisé par le Club de l'Europe, argue-t-il après la diffusion de l'émission. En 1978, il devient médecin généraliste mais dès 1983, il entre dans la carrière politique. Il veut rendre le vaccin anti-covid obligatoire ! Il faut prendre le taureau par les cornes et les citoyens par la piquouze !


Moyenne des avis sur cet article :  4.79/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

74 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 21 juin 09:06

    Ach... Les sénateurs sont beaucoup trop gras pour être bienveillants...


    • Ecométa Ecométa 21 juin 18:48

      @Clocel

      Une Élite sénatoriale totalement « Sénile » 

      On peut dire que l’ « Élitisme » est un long couloir avec au fond une porte ouverte sur le « fascisme » et le « nazisme » !

      Ce n’est pas la fin de l’histoire : c’est l’histoire du siècle dernier qui se répète !


    • sylvain sylvain 21 juin 21:45

      @Ecométa
      c’est une fin perpétuelle de l’histoire


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 juin 23:01

      Bonjour Ecométa,
      .
      Merci pour votre commentaire que je partage. smiley
      .
      Voici un témoignage concernant les conséquences des restrictions de nos libertés suite à la dérive de la gestion sanitaire du Covid-19 de Vera Sharav, une survivante de la terreur des NAZIS, nous alerte sur cette répétition de l’histoire !!! Elle nous trace des parallèles de la dérive vers le fascisme et la stigmatisation des gens ... l’histoire se répète et la plupart de gens, comme à l’époque, restent indifférent .... !
      .


    • doctorix, complotiste doctorix, complotiste 22 juin 00:08

      @Clocel

      C’est encore bien pire qu’on ne croit :

      https://www.facebook.com/Les-éveillés-avaient-raison-Bonave3-104173385240735/videos/le-transhumanisme-nest-plus-un-secret/758597131474862/

      Il faut détruire ce démon délirant...et ses acolytes, Zuckerberg Elon Musk et Bill Gates. Heureusement, ils sont fous, et tout ça va se casser la figure.

      Si tout va bien.

      Déjà, il semble que Fauci va être éliminé de la scène, c’est un bon début.

      Si Trump remonte en scène, les trois autres suivront.

      Et macron ne devrait pas survivre au coup de balai.


    • leypanou 21 juin 09:59

      En effet, souvenons nous que les GAFA ont censuré toute publication mentionnant le rôle trouble du laboratoire de Wuhan dans la diffusion du virus  : çà c’est une hypothèse.

      Une autre hypothèse est que le virus a été délibérément diffusé contre la Chine, autrement dit une arme biologique : rappelons-nous que beaucoup d’athlètes ayant participé aux Jeux Mondiaux Militaires à Wuhan en 2019 ont eu des symptômes ressemblant à ceux du covid, mais les médias aux ordres se sont bien gardés de creuser le sujet.

      En fait, il y avait 2 hypothèses : le virus était-il naturel ou créé en laboratoire ? Et s’il avait été créé en laboratoire, sa diffusion était-elle accidentelle ou délibérée ?

      Pour ceux qui veulent en apprendre un peu plus sur la question, c’est .


      • Régis DESMARAIS Régis DESMARAIS 21 juin 10:06

        @leypanou
        La référence au rôle des GAFA par rapport au laboratoire de Wuhan ne concerne que la censure de cette hypothèse par les GAFA et non la validation de cette hypothèse. Il y a quelques mois toute personne qui émettait cette hypothèse se faisait censurer alors qu’aujourd’hui la presse émet aussi cette hypothèse et la censure sur ce point a cessé. D’où le rôle négatif des GAFA qui censurent une information qui repose sur suffisamment d’élément pour pouvoir être avancée. Sinon, vous pensez quoi de cette proposition de croisement généralisé de toutes nos données numériques ?


      • leypanou 21 juin 14:52

        @Régis DESMARAIS
        Je ne suis plus au point de constater ce qui ne me convient pas dans ce que fait le régime actuel mais comment faire pour avoir un minimum d’efficacité.
        Votre article est très bien car il informe : il faut maintenant faire savoir son contenu au plus grand nombre. Et çà, ce n’est pas gagné.
        7’56 de video pour ceux qui ne l’ont pas visionné : ça vaut le coup.
        Entre parenthèses, la droite majoritaire au Sénat n’a rien à envier à la majorité actuelle concernant tous ces sujets. Je dirais même qu’à part des gens comme F Philippot et N Dupont-Aignan, les autres dirigeants politiques n’ont rien à dire de différent sur ce qui se passe concernant la gestion de la « pandémie¹ ».
        ¹ : j’écris « pandémie » car c’est plutôt une plandemie ou encore scamdemie.


      • njama njama 21 juin 16:20

        @leypanou

        et les (déjà) vaccinés ne se sentiront pas concernés...
        alors qu’ils devraient réfléchir à terme, car il me semble avoir lu que la validité du passeport vaccination ne serait que de un an, peut-être pour des raisons d’une durée d’immunité temporaire, incertaine, inconnue (?), ou pour adapter des vaccins à de nouveaux variants (?), et en route pour un abonnement annuel !

        Comme elle le dit dans la vidéo, certains articles dans la loi Covid en Suisse peuvent durer jusque 2031, et en France... ???


      • Alice Alice 21 juin 22:06

        @Régis DESMARAIS

        GAFAM, GAFAM.

        Vous avez oublié un des pires


      • babelouest babelouest 22 juin 15:36

        @leypanou soyons brefs, car c’est simple, compte tenu de ce que nous avons su alors, et qui a été effacé depuis.
        — le virus a été créé au labo P4 de Fort Detrick, zone militaire qui était autrefois le lieu où se concevaient les armes biologiques US (il ne l’est plus ?....)
        — dans le courant de 2019 déjà des Étatsuniens furent malades. Fin juillet 2019 le labo fut fermé « pour présomption de fuites ». Il fut rouvert en fin 2019.
        — octobre 2019 comme beaucoup d’autres pays, les États-Unis ont envoyé leurs équipes sportives militaires à.... Wuhan, pour les Jeux militaires. Leurs équipes n’ont pas du tout brillé, certains étaient manifestement malades au point de peiner à finir les épreuves.
        — septembre-octobre 2019 une souche assez semblable, de ce qui ressemblait à une grippe avec complications pulmonaires, se répand rapidement dans le nord de l’Italie. Assez semblable, mais non identique.
        — les équipes des autres pays rentrent tranquillement, sans le moindre contrôle sanitaire à l’arrivée : en tout cas c’est le cas de l’équipe de France qui est revenue seulement au début de 2020 (après les jeux militaires proprement dit comme pour les JO il y a des Jeux paralympiques.).
        — depuis le mois de mars 2020 on ne parle que de Wuhan, de son labo, de ses chauves-souris, de ses pangolins..... ASSEZ ! Comme pour X-Files, « la vérité est ailleurs ».
        On se souvient de l’affaire, dont on ne parle plus, de ce rassemblement évangélique du côté de Mulhouse. Ce fut effectivement un foyer, du fait du rassemblement en vase clos de personnes venant de nombreuses régions et de l’étranger. J’y connaissais par l’intermédiaire d’une autre personne un personnage, très âgé, qui n’en a pas réchappé.
        Mais le chœur, derrière, continue à scander : WU-HAN ! WU-HAN. ! On les paie combien ?


      • Alice Alice 22 juin 18:15

        @babelouest

        Fort Kubrick : cf. l’affaire des enveloppes après les attentats du 11 Septembre 2001, l’enquête a prouvé fin 2001/début 2002 que la poudre venait de Fort Kubrick. Mais pour le Covid-19, il n’y a pas de preuves.

        Les USA ont créé une trentaine de labos de ce genre en dehors des USA. Ce qui ne veut pas dire que ce virus soit artificiel.

        L’Italie est un partenaire majeur de la Chine pour la Nouvelle Route de la Soie smiley L’Italie venait de reconnaître l’Etat Palestinien (tout comme le Vatican) smiley L’Italie faisait obstacle au flot de migrants inondant l’Europe smiley

        Vous avez oublié l’Iran : à la même période l’épidémie éclatait à Qom, siège du parlement iranien, tuant au moins 10 parlementaires iraniens (Qom est à presque 5000 km de Wuhan). L’Iran venait de signer avec la Chine pour vendre son pétrole, contournant ainsi le blocus, et avait décidé de s’affranchir du $.

        Mais pas de preuves que ce soit orchestré..


      • Yann Esteveny 22 juin 18:27

        Message à tous,

        Juste pour les plus jeunes et les distraits, la « poudre » qu’évoque Alice dans le message ci-dessus est le bacille du charbon :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Enveloppes_contamin%C3%A9es_au_bacille_du_charbon


      • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 21 juin 10:13

        EXCELLENT article remarquablement rédigé et sourcé 

         smiley

        La technologie permet la dictature numérique, on ne peut pas revenir en arrière.

        Pourquoi croyez vous qu’ILS veuillent nous vacciner de force ?

        Pour notre bien et sauver des vies !!!! OUAF OUAF seuls des simplets lobotomisés peuvent gober ça !

        Ils, ces multi milliardaires de Davos clament depuis des lustres qu’il faut réduire la population mondiale ; alors notre santé ils s’en branlent !

        NON le vaccin est un traceur sous cutané imparable ajouté à la reconnaissance faciale, la monnaie numérique et autres joyeusetés techniques, le controle social sera absolu

        Hitler et Staline en rêvaient, la société « libérale et démocratique » (sic) le réalise

         smiley


        • eddofr eddofr 21 juin 10:41

          Merci pour ces informations.

          Cela fait plaisir et cela rassure de constater à quel point nos dirigeants, éclairés, ont conscience de la nécessité de contrôler le peuple, par nature indiscipliné, stupide, dangereux.

          Bon, les mesures préconisées sont insuffisantes, mais c’est un début.

          Vivement que les progrès technologiques et les moyens techniques permettent d’affecter un drone de surveillance à chaque individu !


          • sylvain sylvain 21 juin 21:49

            @eddofr
            Vivement que les progrès technologiques et les moyens techniques permettent d’affecter un drone de surveillance à chaque individu !
            Au vu de ce qui se passe, ce sont les gens qui l’achèteront eux mêmes pour leur sécurité . De toute façon, un bon smartphone, c’est a peu près l’équivalent


          • troletbuse troletbuse 21 juin 10:54

            « C’est trop gros pour être vrai »

            Voilà le raisonnement d’une majorité de mougeons qui pensent continuer à vivre comme avant..... en se vaxxinant.

            Ca vient, ca vient mais ils ne voient toujours pas.

            En 2024, les riens et les sans-dents ne pourront plus se déplacer dans une voiture « polluante », c.a.d ; non équipée d’un mouchard obligatoire à leur frais ou bien d’une « vieille » voiture, c.a.d. une voiture dont l’état fixera arbitrairement l’âge, quelques années même si des vieux cons font 3000 kms par an seulement. Au rebut. Faut faire marcher l’économie et être écolo !  smiley



            • njama njama 21 juin 10:58

              Ce Rapport du Sénat ne fait que mettre en œuvre un projet qui date d’avant cette pseudo-pandémie, projet de l’U€ que les sénateurs ne pouvaient ignorer, un projet qui transforme les citoyens de l’U€ et du monde en un vaste marché au prétexte de santé publique.

              Report : EU Planning “Vaccination Passport” Since 2018
              “Roadmap on Vaccination” outlines 3 year plan for boosting “vaccine confidence” and advancing “electronic tracking”

              By Kit Knightly , Global Research, May 25, 2020 / OffGuardian 22 May 2020
              ... ( traduction)

              Rapport : l’UE prévoit un « passeport de vaccination » depuis 2018
              Un rapport publié par la Commission européenne fin 2019 révèle que l’UE cherche à augmenter la portée et la puissance des programmes de vaccination bien avant la « pandémie » actuelle.

              L’objectif de la feuille de route est, entre autres, d’introduire un « carnet de vaccination/passeport commun » pour tous les citoyens de l’UE.
              Cette proposition sera présentée à la commission en 2022, avec une « étude de faisabilité » qui se déroulera de 2019 à 2021 (c’est-à-dire, pour l’instant, environ à mi-chemin).
              Pour souligner ce point : la « feuille de route pour la vaccination » n’est pas une réponse improvisée à la pandémie de Covid19, mais plutôt un plan en cours dont les racines remontent à 2018, lorsque l’UE a publié une enquête sur l’attitude du public à l’égard des vaccins intitulée « 2018 State of Vaccine Confiance"
              Sur la base de cette recherche, l’UE a ensuite commandé un rapport technique intitulé « Concevoir et mettre en œuvre un système d’information sur la vaccination » , sur – entre autres – la plausibilité d’un système de surveillance de la vaccination à l’échelle de l’UE.
              Au 3e trimestre 2019, ces rapports ont tous été combinés dans la dernière version de la « feuille de route pour la vaccination », un plan politique à long terme visant à diffuser « la sensibilisation et la compréhension » des vaccins tout en luttant contre les « mythes sur les vaccins » et en combattant « l’hésitation à la vaccination ».
              Vous pouvez lire l’intégralité du rapport ici , mais vous trouverez ci-dessous quelques-uns des faits saillants les plus préoccupants [c’est nous qui soulignons] :
              - « Examiner la faisabilité de développer une carte de vaccination/un passeport commun pour les citoyens de l’UE »
              - « Développer des orientations de l’UE pour établir des systèmes électroniques complets d’information sur la vaccination pour un suivi efficace des programmes de vaccination. »
              - « surmonter les obstacles juridiques et techniques entravant l’interopérabilité des systèmes nationaux d’information sur la vaccination »

              Le 12 septembre 2019 , lors du « Sommet mondial sur la vaccination » conjoint UE-OMS, ils ont annoncé les « 10 actions vers la vaccination pour tous » , qui couvrent une grande partie du même domaine.

              Un mois plus tard, en octobre 2019 , l’ événement 201 a eu lieu .
              (...)

              https://www.globalresearch.ca/eu-planning-vaccination-passport-since-


              • I.A. 21 juin 19:15

                @njama

                Très belle contribution, merci !


              • Adèle Coupechoux 21 juin 21:35

                @njama

                La population a accepté le confinement jusqu’à dénoncer ceux qui ne le respectaient pas.
                La population a accepté de se faire cureter le nez jusqu’à en saigner et à dénoncer ceux qu’elle côtoyait.
                La population...c’est elle qui donne des informations, elle qui informe si elle est végétarienne, quelle est sa date de naissance, sa religion et bien sûr si elle est testée positive ou non….

                Elle accepte le passeport vaccinal, elle accepte n’importe quelle intrusion...Dans sa sphère privée..

                Mais ça c’était aussi avant...


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 juin 11:03

                Et après, « ils s’étonnent » que les gens n’aillent plus voter ^^


                • njama njama 21 juin 11:10

                  Les plans européens pour les « passeports vaccinaux » étaient en place 20 mois avant la pandémie. Coïncidence ?
                  Par Paul Anthony Taylor, 27 avril 2021
                  (...) La « Commission européenne » – l’organe exécutif de l’Europe – a publié pour la première fois une proposition de passeport vaccinal le 26 avril 2018...
                  Passeports vaccins : à qui profitent-ils vraiment ?
                  A qui profitent réellement les passeports vaccinaux ? Certainement pas des gens ordinaires, pour qui le partage de leurs dossiers médicaux et autres données personnelles pourrait bientôt devenir obligatoire simplement pour participer à la société. Au lieu de cela, le principal bénéficiaire sera l’industrie pharmaceutique multinationale. Alors que les ventes mondiales de médicaments et de vaccins devraient déjà atteindre 1 500 milliards de dollars cette année, les sociétés pharmaceutiques et leurs investisseurs salivent à l’idée que les passeports pour les vaccins deviennent obligatoires dans le monde entier.

                  Le marché total des vaccins COVID-19 devrait représenter 100 milliards de dollars de ventes et 40 milliards de dollars de bénéfices après impôts. Les vaccinations annuelles contre les mutations du coronavirus pourraient encore augmenter ces chiffres. À moins que nous ne résistions aux passeports vaccinaux et que nous votions plutôt pour la raison, les fabricants de médicaments et de vaccins pourraient forcer le monde à une dépendance économique et politique à long terme. Notre objectif urgent doit donc être de remplacer le « business pharmaceutique avec la maladie » poussé par la cupidité par un système de santé basé sur des approches véritablement préventives . Accepter l’alternative de l’industrie pharmaceutique à cela est tout simplement impensable.

                  ... https://www.globalresearch.ca/european-plans-vaccine-passports-place-20-months-prior-pandemic/5741702

                  article initialement publié sur Dr. Rath Health Foundation

                  https://www.dr-rath-foundation.org/2021/04/european-plans-for-vaccine-passports-were-in-place-20-months-prior-to-the-pandemic-coincidence/


                  • njama njama 21 juin 12:27

                    Le Rapport reconnaît tout de même au sujet du « contact tracing » que

                    « cette technique fournit des informations incomplètes, susceptibles de générer de nombreux faux positifs : elle ne dit rien, par exemple, de l’environnement (intérieur ou extérieur), de la position des personnes, de leur physiologie, de leur charge virale, du respect des gestes barrières (en particulier le port du masque) etc. Ces biais ne peuvent être atténués que par des hypothèses statistiques nécessairement fragiles.

                    Enfin, l’efficacité du contact tracing dépend de la fiabilité du modèle épidémiologique sous-jacent, encore très changeant et incertain : combien de temps faut-il rester à proximité pour qu’il y ait un risque de contamination significatif ? La transmission se fait-elle plutôt par aérosols, qui restent longtemps dans l’air, ou par gouttelettes, plus lourdes ? Etc. »

                    http://www.senat.fr/rap/r20-673/r20-6736.html#toc127

                    et donc si vous ne voulez pas être « traçé » à votre insu, il suffit de désactiver la fonction bluetooth de votre mobile, ou d’arrêter de vous balader H24 avec cette prothèse sans fil smiley


                    • Emin Bernar Emin Bernar 21 juin 13:03

                      c’est ce climat gouvernemental et sénatorial qui explique l’abstention !


                      • njama njama 21 juin 13:15

                        Sur ce sujet La Minute de Ricardo

                        « Le rapport de l’horreur ! »

                        https://www.laminutedericardo.com/LMDR/le-rapport-de-lhorreur/



                        • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 22 juin 09:42

                          @Clocel
                          Ah OUI faut voir ça 2 minutes 19 secondes
                           smiley  smiley  smiley


                        • njama njama 21 juin 13:43

                          Mike Yeadon, ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer, lance un dernier avertissement.

                          Les mensonges des gouvernements cachent quelque chose. Restez à l’écart des vaccins expérimentaux.

                          Réagissez avant qu’il ne soit trop tard.

                          (4’03)  :https://odysee.com/@MissRedPill : 


                          • sylvain sylvain 21 juin 22:02

                            @njama
                            eh ben il y va pas par quatre chemins le gars . il risque d’avoir du mal dans sa branche a l’avenir . En tout cas ça donne une idée de la proportion de personnes prêtes à prendre des risques pour résister . C’est pas beaucoup, comme d’hab, mais ça pourrait suffire


                          • zygzornifle zygzornifle 21 juin 15:21

                            Le sénat, c’est la ou l’organisme prépare ses pets et ses rots les plus retentissants ....


                            • njama njama 21 juin 15:28

                              @zygzornifle

                              Je n’ai pas connaissance que la Covid aurait tué un seul sénateur... ni même un député, immunité parlementaire ?
                              Il y a juste la Roselyne Bachelot qui a eu quelques vapeurs

                              c’est dire que cette épidémie est si redoutable...


                            • njama njama 21 juin 15:32

                              ce virus est vraiment nul, il aurait pu permettre de rajeunir la classe politique


                            • HELIOS HELIOS 21 juin 15:25

                              Résumons... les Français doivent se réapproprier la république, est-il écrit plus haut ?

                              Ben si on peut dire... je préférerai que les français se réapproprie la France d’abord et si la république n’est pas d’accord, pour une fois, je suis comme Melenchon, il faudrait voir a en modifier les dogmes.

                              Si cette dictature numerique est possible, c’est justement parce que la constitution a des défauits qu’il va être urgent de corriger.

                              Hélas, je ne pense pas qu’en restant chez soi les jours d’éléction, ce sera possible.


                              • njama njama 21 juin 15:42

                                @HELIOS

                                La dictature numérique, technologiquement elle serait possible, théoriquement aussi sur le papier, mais politiquement c’est pas une affaire gagnée d’aller claquer une identité numérique à tous les français... si on ne veut pas de leur soupe vaccinale, et en pratique, je ne sais pas ce que cela pourrait donner si l’on déconnecte nos mobiles, ou qu’on les connecte que de façon aléatoire, car il faut bien un moyen pour la mettre en œuvre, pour collecter les données. On n’en est pas encore au stade des implants.


                              • HELIOS HELIOS 21 juin 17:11

                                @njama

                                C’est bien vrai ce que vous dites... mais comme le mot l’indique « dictature » et dictat sont les mêmes.
                                Le dictat qui vous impose d’avoir votre « téléphone » (ou n’importe quel futur mouchard electronique, même s’il a encore plus de fonctions que ça) n’est qu’un pas de plus.

                                Savez vous que nos automobiles, vont devoir etre equipé du même mouchard dés 2022 ? merci Google. Et si vous croyez, comme l’indique les journalistes que ce ne sera qu’a l’usage exclusif de la police ou en cas d’accident, vous vous faites des illusions. C’est le message qu’on donne avant, et ensuite au fil du temps, ce sera le controle technique puis le concessionnaire (qui ne devrait déjà pas connaitre votre nom grace a l’immatriculation, mais vous voyez, il connait même votre adresse), puis les assurances, puis ceux qui vous feront payer une taxe pour rouler...

                                On vous vantera que cette boite noire peut communiquer (linky ?) et vous n’aurez plus besoin de tag pour l’autoroute et surement les portiques a l’entree des villes, le stationnement etc... elle gerera même votre kit main libre en plus des limitations de vitesses automatique ! Il est pas beau l’avenir de la grenouille dans la casserole ???

                                Vous a-t-on consulté pour savoir si vous acceptez que votre auto soit ainsi pistée ?? Il vous en a parlé, votre député ?

                                Tout cela ce sont des coups de canif dans la « Liberté »... et vous savez, a force de coup de canif insignifiant, la liberté diminue comme peau de chagrin et a l’arrivée, elle disparait.

                                Non, non, je ne suis pas pessimiste... il y a quelques années je croyais ne jamais voir cela... et maintenant, j’ai bien peur de la vivre avant de disparaitre. C’est fou comme ce genre de mesures arrivent rapidement.... plus rapidement que les autres en tout cas.


                              • rhea 1481971 21 juin 16:28

                                La meilleure réponse est de jeter son smartphone, c’est ce qu’on fait certains 

                                chinois. Ayant pris des cours d’informatique dans les années 1970, je n’ai pas

                                de smartphone et je ne vais jamais sur Facebook.


                                • nemesis 22 juin 09:11

                                  @rhea 1481971

                                  Idem pour moi.
                                  Pendant près de 40 ans, j’ai fait du Hard et du Software mais, je me contente d’un portable à grosses touches comme pour les vieux (2€ pour 2 hr chez Free).
                                  Un PC c’est bien assez. Quand j’ai du temps à perdre à la ville, j’emporte toujours de quoi lire



                                  • Ecométa Ecométa 21 juin 18:34

                                    Décidément ils n’ont rien compris à rien : ils sont « séniles » au « Sénat » !

                                    Seraient-ils t « immunodéprimés » ? 

                                    Ils n’ont pas vu toutes les stupidité qui ont été pondues tout au long !

                                    C’est pas une « bêtise artificielle » qu’ils appellent « intelligence » qui va arrêter un virus quel qu’il soit ! Ni un vaccin ARNm.

                                    Jusque-là, il n’y avait pas de danger à se faire vacciner tous les ans avec le vaccin de la grippe saisonnière... à part attraper la grippe quand même ; mais là avec les « MAXins » ARN messager... deux ou peut-être trois fois par an : on peut s’interroger ? 

                                    Le lavage régulier des mains et une bonne aération suffisent ; et puis, il y a le « système immunitaire » humain , qui , d’immunité individuelle devient immunité collective ! Tout ce passe, comme si ce « système immunitaire humain » était une fantaisie : on l’ignore !

                                    Il faut entretenir convenablement son système immunitaire car il est suffisant pour lutter contre les virus et bactéries... sauf arrivé un certain âge... mais ainsi va la vie ; sauf que , là, on vaccine les enfants et que, là, ça va se gâter pour eux en terme de système immunitaire !

                                    Et il y a les antibiotiques si nécessaire.... je sais c’est pas automatique mais de là à les ignorer faut pas déconner... arriver un moment plutôt que de laisser les gens mourir chez eux, il faut les soigner quand il sont malades et ainsi sauver des vies !

                                    Mais il est vrai que le « système immunitaire humain », qui a des millions d’années, est un concurrent commercial à abattre ; qu’il est totalement crétin à côté de ce que la « bio-génétique » peut apporter en quelques mois !

                                    Quelle négation, même quel nihilisme, de la science et de son corollaire la technoscience, plus exactement du « scientisme » et du « technoscientisme » : en ce qui concerne les forces et capacités de la « NATURE » !


                                    • I.A. 21 juin 19:18

                                      Toujours aussi intéressant et agréable à lire, merci.

                                      Troletbuse a très certainement raison :

                                      « C’est trop gros pour être vrai »

                                      Voilà le raisonnement d’une majorité de mougeons qui pensent continuer à vivre comme avant..... en se vaxxinant.

                                      Ca vient, ca vient mais ils ne voient toujours pas "


                                      A part VGE, le coronavirus n’a pas tué nos vieux politicards...


                                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 21 juin 22:33

                                        Bonjour,

                                        .

                                        Merci pour cet article.
                                        .

                                        ’’La première partie de ce rapport titre, sans que cela soit une volonté humoristique, « le numérique, un puissant antivirus ».’’

                                        fin de citation

                                        .

                                        J’interprète ce titre, « le numérique, un puissant antivirus », de manière suivante :
                                        L’antivirus sont toutes les moyens numériques de contrôle et nous, les opposants au système corrompu, sont les soit disant les « virus » !
                                        .
                                        Nous devons détruire la matrice de ce projet diabolique et esclavagiste !
                                        .

                                        Voici un fervent supporteur de la matrice :

                                        Écoutez ce discours choquant de Laurent Alexandre (le fondateur de Doctissimo et influent soutien politique du gouvernement depuis l’élection d’Emmanuel Macron) qui reflète la pensée des personnes qui se définissent comme « l’élite » voire « des

                                        dieux » en exprimant le mépris envers la classe populaire et moyenne. Pour Laurent Alexandre nous sommes des « inutiles » !
                                        Voila ce qu’on enseigne en France dans les grandes écoles ENA et HEC !!!!!


                                        • jimluno 22 juin 00:20

                                          @eau-du-robinet
                                          J’ai écouté le « Dieu », et à 3’ environ, il dit « va être » qu’il prononce « va-t-être ». Il cause mal la France, le Dieu !


                                        • Ecométa Ecométa 22 juin 08:28

                                          @eau-du-robinet

                                          Ici, je préfère le débat de fond ; mais excusez-moi, car je ne peux m’en empêcher car il serait « Urologue » de formation : il a dû se pisser dessus l’Urologue et futurologue !


                                        • Adèle Coupechoux 22 juin 14:01

                                          @eau-du-robinet

                                          Comme vous l’écrivez, Laurent Alexandre n’est pas seul malheureusement. Tout comme Hitler, Mussolini, Franco…
                                          Ce type est répugnant, il est extrêmement dangereux pour notre humanité...Je ne comprends pas comment ses propos n’ont pas été davantage dénoncés.
                                          Personne dans l’opposition pour réagir !
                                          Comment nos systèmes ont pu basculer aussi soudainement dans l’horreur ?


                                        • Les ricains n’ont aucun ami, ni allié, ils n’ont que des intérêts .

                                          Ils volent et pillent tout le monde .

                                          M Desmarais avez vous fait quelque chose pour vous opposer au vol des brevets de la carte à puce de roland Moréno par le fond de pension IN Q TEL, de la C I A ?

                                          Les politiciens français de l’époque ont noyé le poisson , ils ont levé les bras en signe de protestation , braillé inutilement et le soufflé au fromage de la politique française est retombé comme un gros paquet de merde .

                                          On peut avoir des idées et c’est recommandé pour rester intellectuellement éveillé .

                                          Mais les politiciens français dans leur totalité ne savent que trahir et voler le peuple français et la France .

                                          TOUS POURRIS SANS AUCUNE EXCEPTION .


                                          • nemesis 22 juin 08:57

                                            @SPQR complotiste chasseur de comploteur...

                                            Le Yankee c’est la dichotomie par excellence :
                                            ça brandit les Droits de l’Homme dès qu’il se trouve un µicro devant une bannière et, ça viole la Souveraineté des Nations sans aucun état d’âme.


                                          • njama njama 22 juin 08:37

                                            La France n’est plus en situation épidémique.

                                            Les dispositions prévues dans la loi à la demande du Conseil d’État imposent désormais à MM. Jean Castex, Gérald Darmanin, Olivier Véran, de mettre fin sans délai au pass sanitaire.

                                            explications :

                                            https://www.francesoir.fr/societe-sante/fin-du-pass-sanitaire

                                            Article original de Dominique Peretti sur Twitter.

                                            https://threadreaderapp.com/thread/1406398997577732097.html


                                            • chantecler chantecler 22 juin 08:37

                                              Excellent article .

                                              Merci .

                                              Contrôle de la population mondiale ou non , cette pandémie , ce virus a été l’occasion en mettant en avant toute une série :

                                              de mesures techniques et marchandes de faire des profits démesurés pour certaines grosses entreprises que ce soit big pharma , des gafa ,de vente à distance etc etc

                                              de restriction de libertés individuelles .

                                              C’est d’autant plus impressionnant que rien ne dit que tout ce qui a été entrepris pour contrer cette pandémie a été nécessaire et efficace .

                                              Y compris la vaccination .

                                              Dont nous sommes priés de croire à son coté irremplaçable dans la lutte anticovid et donc à la nécessité de l’imposer .

                                              Par contre nous avons pu constater combien nous étions peu préparés à subir ce genre d’agression tant les structures médicales traditionnelles , y compris les lits d’hôpitaux , les praticiens de terrain, les thérapeutiques basiques ... étaient désorganisés voire interdits .


                                              • nemesis 22 juin 08:51

                                                @chantecler

                                                il fallait bien faire des coupes claires dans les budgets ministériels pour satisfaire toutes les prétentions nationales :
                                                politique africaine,
                                                économie européenne,
                                                pensions diverses et variées sans contrôle (+ RSA, AMG, etc...) à l’international,
                                                soutien de l’OTAN, de l’hégémonie yankee,
                                                subvention aux territoires d’Outre-mer,
                                                2 Mds par an pour les 50,000 « mineurs isolés »

                                                pour un pays en déclin alourdi de charges sociales, avec une balance commerciale en perpétuel déficit. Ca fait un peu beaucoup non ?

                                                On n’a même pas les moyens d’offrir un petit frère au Charles-de-Gaule...
                                                Seules les TERRASSES permettent aux français d’éviter la morosité qui les guette.
                                                Ah, les TERRASSES, comme les Vespasiennes, quel soulagement, on en oublierait de se rendre aux urnes !


                                              • chantecler chantecler 22 juin 09:02

                                                @nemesis
                                                Tu peux ajouter le mille feuille administratif , les hauts et moyens fonctionnaires qui se retrouvent dans toutes les administrations de l’européenne à locale , y compris l’hôpital mais qui manque de soignants ,et l’EN qui manque d’enseignants de terrain ,-les spécialistes étant en sur nombre- les équipements et les effectifs de la police, les organismes de propagande et de soutien au système , les dépenses absurdes militaires et autres dont les matériels sont liés à des offres publiques de concurrence internationale , qui font que nos entreprises en sont écartées et ferment , etc etc ....


                                              • nemesis 22 juin 09:23

                                                @chantecler

                                                Au début de la Pandémie, un Professeur de médecine dénonçait la disproportion des effectifs de l’ASM Il de France : pour 70,000 personnes, 50% d’administratif compte-tenu du doublon des Services.
                                                Je ne me souviens plus du détail mais, j’espère que ça a fait du bruit en haut lieu et que les Syndicats antagonistes se sont un peu mis sur la gueule...

                                                Ceci dit quand on a appris que pour satisfaire les exigences de l’UE ou des Associations susceptibles ad-hoc, le budget doit indéfiniment supporter les 50,000 mineurs isolés... on ne peut que redouter la sclérose du Pouvoir décisionnaire qui rechigne à faire des vagues... sauf lorsqu’il s’agit de fermetures d’usine par milliers ou d’éborgner les GJ !


                                              • @chantecler

                                                Prendre les choses avec une certaine légèreté est un peu moqueur voir cyniquement criminel .
                                                Le gouv.fr a interdit les autopsies concernant les décès covid ce qui a eu pour conséquence de ralentir durablement l’analyse et la politique de soin .
                                                C’est quelque part criminel , n’est ce pas !
                                                Alors des commentaires à la va comme j’te pousse dans les orties , c’est limite de la beaufitude de café du commerce .OK !

                                                Donc le gouv.fr, le ministre et le ministère de la santé ainsi que l’ordre des médecins actuellement devaient être devant une lourde accusation de crime passible de la cour d’assises .

                                                Effectivement :
                                                Ne sont concernés que les morts qui ne parlent pas et n’ont aucun droit ! sauf les ..... ?


                                              • @SPQR complotiste chasseur de comploteur...

                                                Macron et son gouvernement ont carrément chier dans la gueule des morts du covid .....


                                              • nemesis 22 juin 08:38

                                                Certains semblent découvrir ce Principe philosophique qui régit la vie en Société :

                                                 « accepter une limitation de liberté en contrepartie d’un gain en sécurité. »


                                                • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 22 juin 09:10

                                                  LA DICTATURE PURE !

                                                  Mes articles son systématiquement refusés malgré le vote positif et suffisant.

                                                  Je remercie Pauline pour son témoignage. 

                                                  Pauline pas Bismutée 13 juin 20:29

                                                  @Mohammed MADJOUR

                                                  Votre article est a +3 en modé.


                                                  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 22 juin 09:38

                                                    @Mohammed MADJOUR
                                                    il n’y a pas que vous momo
                                                    Le Panda il est toujours scotché à +4 (je vote pourtant pour lui à chaque fois)
                                                    le respectueusement yann esteveny 
                                                    doctorix
                                                    et plein d’autres
                                                    Pourquoi ??????
                                                     smiley


                                                  • Ecométa Ecométa 22 juin 10:02

                                                    Il y a trois sortes de personnes dans cette affaire du covid-19 !

                                                    En premier il y a les « comploteurs » qui complotent à visage découvert et à ciel ouvert, sans vergogne car ils sont sûr de leur « immunité », de leur « impunité totale ».

                                                    Puis il y a les « complotistes » dont je suis plutôt fier d’être . Des complotiste qui dénoncent ce complot politico-économico-technoscientiste antidémocratique à ciel ouvert, mais qui se voient traités de « complotistes » par ceux-là mêmes qui dénonce ce complot contre : la démocratie, la République, L’État-Nation, la Santé Publique, la liberté de la presse ! 

                                                    Puis il y a les « cons-pelotés » qui se sont fait « TESTiculer » à tour de bras et qui désormais, comme si c’était une mode, que ça relevait du « dernier cri », se font « MAXiner » dans des « MAXInodromes ». 

                                                    Ces « cons-pelotés » ne se rendent pas compte qu’il faudra se faire « MAXiner » tous les ans et même deux, voire trois fois par ans avec une « merde génétique » qui pose plus de problème qu’elle n’en résout au bout du compte !

                                                    Qui plus est on « MAXine » les enfants et il faudra le faire tous les ans et plusieurs fois ! Quelle perturbation en terme de « système immunitaire » chez un enfant en devenir, et même de jeunes adultes ? En réalité on ne sait pas : ils ne savent pas ! 

                                                    Mias peut importe : on y va gaiement, la main dessus et les doigts dedans !!!

                                                    Nous sommes « en marche » vers le « transhumanisme » : l’être augment de conneries technoscientistes ! 

                                                    Les sophistes et les cynique technoscientistes ont gagné

                                                    C’est la fin du « Principe d’ Humanité » et de l’ « HUMANITÉ » !

                                                       


                                                    • Adèle Coupechoux 22 juin 14:13

                                                      @Ecométa

                                                      Bien dit !

                                                      Notre système immunitaire est sacrifié désormais. Pas grand monde ne semble s’en apercevoir...


                                                    • Ecométa Ecométa 23 juin 11:14

                                                      @Adèle Coupechoux

                                                      Je dirais même que les «  complotistes » sont des « lanceurs d’alerte » extrêmement qualifiés dans les domaines où ils interviennent : même les plus qualifiés !


                                                    • troletbuse troletbuse 22 juin 12:35

                                                      Demain Richard Boutry sera sur Radio-Quebec avec Alexis Cosette.


                                                      • troletbuse troletbuse 22 juin 12:42

                                                        Dans cet excellent article, on voit que le rapport a ete redige avec Chrstine Lavarde (pas Lagarde), specialiste en econometrie. 

                                                        C’est quoi cette specialite ? Serais-ce pour mesurer sa connerie ?


                                                        • Sébastien A. 22 juin 12:45

                                                          Bonjour et merci pour cet article.

                                                          Je l’ai également lu (je vous conseille en outre la synthèse de 8 pages pour ceux qui ne veulent pas le lire en entier).

                                                          On y retrouve cette phrase qu’on nous sert à tout bout de champ quand il faut nous faire avaler la pilule de la privation de liberté (p.5 de la synthèse) : « Si nous ne nous préparons pas, d’autres le feront à notre place. »

                                                          Donc brave gens, il vaut mieux que ce soit des sénateurs français qui vous privent de vos libertés plutôt que de vilains chinois ou d’affreux américains.

                                                          Pièces et main d’œuvre (un collectif grenoblois) écrit depuis des années sur le techno-totalitarisme qui se met en place et désigne notre société comme étant une « société de la contrainte » (du latin constrictor : qui resserre) et c’est exactement cela. On resserre le maillage numérique jusqu’à nous étrangler.

                                                          Je ne résiste pas au fait que dans la phrase suivante (toujours p.5), le rapport des sénateurs parlent de « valeurs démocratiques » en mettant eux-même les guillemets.

                                                          Que n’a-t-on écouté De Gaulle qui voulait supprimer le Sénat !


                                                          • Adèle Coupechoux 22 juin 14:11

                                                            Merci pour cet article si bien documenté. C’est glaçant.

                                                            Je repense à « l’échiquier du ma l »...Ils sont toujours là parmi nous à attendre de recommencer ce qu’ils n’ont pu terminer. Avec toujours les mêmes schémas fratricides.

                                                            A cela se rajoutent « les vieux » qui ne veulent pas mourir et ont décidé que la vie s’arrêteraient avec eux.


                                                            • eddofr eddofr 22 juin 17:01

                                                              Je me suis fait vacciner, mais j’ai pas « tous anticovid » sur mon smartphone et s’il faut un passeport vaccinal pour quelque chose, je m’en passerai.

                                                              Clairement, je ne crois pas aux nanomachins (traceur, puce de contrôle ou je ne sais pas quoi de plus farfelu encore) dans le vaccin.

                                                              Par contre, je veux bien croire qu’ils sont un peu expérimentaux les « vaxxins ».

                                                              Ca tombe bien, vu les facteurs de vulnérabilité Covid que je me trimbale, le rapport bénéfice risque est finalement « très raisonnable » pour moi.

                                                              Et vu mon espérance de vie, si ça dois me tuer dans 10 ans, c’est pas trop grave, je serai mort d’autre chose avant.

                                                              Allez, je me dévoue, je vous dirais dans six mois si je suis mort !

                                                              Clairement aussi, je crois dur comme fer à l’addiction des gouvernements à l’information privée des citoyens.

                                                              Plus en ont, plus ils en veulent et moins ils peuvent s’en passer.

                                                              L’information c’est la Coke des gouvernements, et il sont grave « Accros ».



                                                              • Yann Esteveny 22 juin 19:16

                                                                Message à Monsieur Régis Desmarais,

                                                                C’est un très bon article sur un sujet fondamental et je vous remercie d’en faire part à tous.

                                                                Je vous cite : « Les Français doivent se réapproprier la République. Si nous ne réagissons pas, nous nous préparons à entrer dans une ère de viol permanent de nos libertés et de nos droits. »
                                                                Le problème est beaucoup plus grave que cela. Cette République depuis ses origines est un mélange de flagornerie et de traîtrise aux peuples de France. Le processus de suppression du pays et aussi avancé que celui des consciences humaines. C’est un programme et il fort difficile à croire.

                                                                Pour ceux qui savent lire entre les lignes et au delà des images, dans un monde complètement numérique la préoccupation du Régime est devenue non pas de contrôler un virus produit mais de contrôler l’homme assimilé à un virus afin de faire de lui une bête. Cela peut vous rappeler un film réalisé par des gens trop initié(e)s :
                                                                https://www.youtube.com/watch?v=nwOdi5nfWLU
                                                                Si jamais le lien doit être supprimé par Youtube, il s’agit d’un extrait de 3 minutes 30 s du film Matrix de 1999 où l’agent Smith débute sa thèse par : « Je voudrais vous faire part d’une révélation surprenante (...) ». Peut-être que « Révélation » dans le texte mais surtout « contre-Révélation » seraient beaucoup plus exacts ?

                                                                Respectueusement


                                                                • La politique de Macron et ses intentions relèvent plus de l’impression( impressionnisme) que du cubisme .

                                                                  Macron ne parle jamais de démocratie , il en donne une impression flou , opaque .

                                                                  Macron trace les contours géométriques d’un projet qu’il attribue aux autres mais il brouille la réalisation pour servir son intérêt et ceux pour qui il roule .

                                                                  Macron n’est jamais là où la logique humaine le donnerait, il n’est pas capable d’être un président français pour la France et les français mais un sordide conspirateur. 

                                                                  Dimanche voter avec vos pieds , soyez responsable .Sans quoi votre connerie rejaillira sur l’avenir de vos gamins .



                                                                  • Polybe 27 juin 11:12

                                                                    Au lieu de parler de GAFA, il serait préférable de parler de GAFAM.

                                                                    En oubliant le « M » on rend service à cette multinationale.

                                                                    Avec l’obligation de la dématérialisation, on est obligé de passer par le « M » sur chacun de nos ordinateurs alors que les autres sont encore facultatifs.

                                                                    Pour ce qui concerne la protection de la vie privée dans ce qu’on appelle une « Dictature molle » :

                                                                    Big Brother is watching you… avec la possibilité de prendre en main à distance les micros ou cameras de nos appareils ou d’intercepter nos données au passage.

                                                                    Il en est de même avec :

                                                                    Les compteurs communicants tels que LINKY (CPL pouvant se mélanger au CPL privé) et les futurs appareils ménagers connectés qui permettront de savoir ce qu’il y a dans le réfrigérateur, les vêtements qui seront insérés dans les lave-linge et les fréquences de lavage…,

                                                                    Les voitures connectées (dont le bouton d’appel d’urgence),

                                                                    Les smart TV connectées qui permettent de savoir ce qu’on regarde,

                                                                    Les téléphones mobiles,

                                                                    Les téléphones fixes,

                                                                    Les ordinateurs,

                                                                    Les cartes bancaires,

                                                                    Les cartes de fidélité,

                                                                    Les assistants tels que Google Home,

                                                                    Nos données personnelles qui transitent par internet :

                                                                    Fournisseurs d’accès internet,

                                                                    Fournisseurs de webmails,

                                                                    Opérateurs de réseaux de communication,

                                                                    Constructeurs d’appareils,

                                                                    Editeurs de systèmes d’exploitation (Cortana…),

                                                                    Editeurs de navigateurs,

                                                                    Editeurs d’anti-virus,

                                                                    Editeurs de logiciels,

                                                                     

                                                                    Où est la sécurité ?

                                                                    A revoir le documentaire de 2018 "Apple, Google, Facebook… Les nouveaux maîtres du monde"

                                                                    Vidéo à revoir : Application APPLE SIRI : https://www.youtube.com/watch?v=Kt0NEZYwnCY&t=438s

                                                                    Le ROMAN d’ Aldous HUXLEY (Le Meilleur des Mondes -1932) :

                                                                    Extrait : « La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude. »

                                                                    « Sous la poussée d’une surpopulation qui s’accélère et d’une sur-organisation croissante et par le moyen de méthodes toujours plus efficaces de manipulation des esprits, les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques - élections, parlements, Cours suprêmes, et tout le reste - demeureront, mais la substance sous-jacente sera une nouvelle espèce de totalitarisme non violent. »


                                                                    • chantecler chantecler 27 juin 11:25

                                                                      Oui absolument

                                                                      .

                                                                      Internet est devenu un outil très sophistiqué de surveillance de la population .

                                                                      Focalisée ou

                                                                      Généralisée (algorithmes).

                                                                      A des fins commerciales et politiques .


                                                                      • BA 27 juin 12:03

                                                                        A propos du variant indien :


                                                                        Variant Delta du Covid-19 : une quatrième vague avant la fin de l’été, un "scenario probable".


                                                                        Une équipe du CNRS de Montpellier s’est penchée sur plusieurs scénarios possibles, face à la montée en puissance du variant Delta sur le territoire. Alors qu’actuellement, le variant Alpha (anglais) est toujours majoritaire, il pourrait être progressivement remplacé par le Delta, déjà majoritaire dans le département des Landes, et provoquer une quatrième vague.


                                                                        https://www.midilibre.fr/2021/06/27/variant-delta-du-covid-19-une-quatrieme-vague-avant-la-fin-de-lete-un-scenario-probable-9634126.php


                                                                        • jjwaDal jjwaDal 27 juin 14:15

                                                                          On peut penser que ce rapport aura plus de succès que celui délivré répertoriant les erreurs, les manquements, les défaillances dans le « plan » pandémie du gouvernement.
                                                                          Alors que la piste d’une origine naturelle du virus est sévèrement remise en doute (80 000 prélèvements dans la nature et les fermes et rien de rien...), on semble considérer comme accessoire que ce virus est été accidentellement relargué dans la nature après des acquis liés à des manipulations humaines, dans ce pays (Chine) « remarquable » dans sa gestion expéditive de la Covid-19. Il n’en est rien.
                                                                          Une pensée étriquée au dernier degré ignore l’absolu nécessité d’une diversité des approches et des attitudes dans la lutte contre une maladie nouvelle.
                                                                          Par définition si tout le monde fait la même chose, il est impossible de prouver que qu’il y avait des approches bien meilleures en alternative à la catastrophe.
                                                                          Nos ancêtres rongeurs du Permien contemporains de la mise en place des trappes de Sibérie ont ainsi échappés à l’hécatombe qui tua 99,9% des espèces vivantes en ne faisant pas comme les autres. Aujourd’hui on y passerait tous (en cas d’épidémie sérieuse il est vrai) en passant à côté d’options rejetées avec même examen. On l’a vu avec l’absence dans tous les grands pays d’études en double aveugle d’études dignes de ce nom sur des molécules soupçonnées d’intérêt majeur dans la lutte contre l’épidémie mais ne rapportant de l’argent qu’aux caisses d’assurance maladie et au citoyen...
                                                                          En lieu et place on a tout misé sur des vaccins de nouvelle technologie imposés avant tout recul significatif.
                                                                          Cette mise en avant de la technologie « salvatrice », alors même que la science a été ignorée autant qu’on peut l’être par les décideurs est indicative d’une pensée étriquée et myope.
                                                                          La monotonie et l’uniformité des réponses est ce qui engendrera un jour une hécatombe dans notre espèce. On n’y est pas, vu qu’aucun pays ne va voir sa population décroître suite à cette petite épidémie. Mais ce n’est pas la « Nature » qui aura notre peau mais bien cette minorité arrogante de ses certitudes à deux balles et qui oublie tous les critères de bon sens, pour que « tout continue comme avant. » (N. Sarkozy).


                                                                          • Claude Simon Claude Simon 27 juin 18:00

                                                                            Face à ce déferlement de propagande par la peur, je suis au regret de considérer que :

                                                                            les décideurs politiques peuvent continuer à se morfondre dans leur bêtise prédatrice, n’ayant plus aucune légitimité républicaine (sauf à 0.017%, moins qu’un anodin virus), on leur souhaite bonne déroute, et bien plus après 2022 ;

                                                                            -les collabos qui leur lèchent les pompes, retourner sa veste trois jours avant comme en 44 risque de ne pas suffire ;

                                                                            courage aux autres.


                                                                            • Claude Simon Claude Simon 27 juin 18:42

                                                                              Ce post est en réponse à jjwaDal.


                                                                            • placide21 27 juin 19:08

                                                                              Ceux-là n’on pas hésité à risquer leur vie pour la liberté : https://www.sensation-bretagne.com/wp-content/uploads/tourinsoft/Pointe-de-Saint-Cast-T.Poriel.jpg (pointe de bay saint cast) La liberté ou la mort (devise de la révolution française) Nous ne sommes pas du bétail dont on prend soin pour en tirer profit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité