• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Raqi, ouzo, café turc et bouzouki

Raqi, ouzo, café turc et bouzouki

La semaine prochaine, Erdogan se rendra à Athènes pendant deux jours pour parler d'accords commerciaux bi-latéraux. Aucun premier ministre turc n’avait rendu visite à la Grèce depuis 65 ans

Il suffit d’avoir voyagé dans l’un ou l’autre des deux pays pour avoir constaté les séquelles d’un passé commun conflictuel dont l’aspect folklorique n’est que la partie émergée de l’iceberg. Si les Grecs ont rebaptisé tous les aspects de leur vie quotidienne héritée des Turcs (café oriental, chansons sirupeuses et pâtisseries au miel), ce n’est pas par esprit de clocher ni pour des raisons religieuses, mais parce que la mémoire collective a été marquée par une domination des Ottomans s’étalant sur quatre siècles, de 1430 à 1830.

Le sort fait pas l’Union Européenne à chacun des deux états (refus de donner suite à sa demande d’adhésion pour l’un, diktat d’austérité pour l’autre) et les relations particulières d’amours déçues que chacun d’eux entretient avec l’Allemagne depuis les années 30 (alignement stratégique et flux migratoires) sont à l’origine de nombreuses spéculations sur l’évolution des relations turco-grecques et les répercussions possibles sur des réalités géopolitiques qui dépassent largement le cadre régional.

M. Çavuşoğlu, vice-Premier Ministre turc né en Grèce, a déclaré que cette visite allait "améliorer" les relations bilatérales. Trois projets de coopération sont sur la table :

- le premier concerne la mise en place d’une ligne régulière de ferrries entre et Thessalonique.

- le second est un projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Istanbul et Thessalonique

- le troisième concerne la construction d’un pont sur la Maritza, entre Kipoi et İpsala, à la frontière entre les deux pays.

En fait, les relations ont commencé à se détendre avec l’arrivée de Tsipras au pouvoir en 2015, mais il reste de gros points de friction entre les deux pays, comme la souveraineté de la République de Chypre sur tout son territoire, les droits de souveraineté sur la mer Égée, et le statut de la basilique byzantine de Sainte-Sophie. Plus récemment, la Turquie a accusé la Grèce d’avoir donné refuge à des partisans du « coup d'Etat manqué » de 2016, qui auraient détourné un hélicoptère militaire pour s’enfuir. Mais sur ce dernier point, le Premier ministre turc Binali Yıldırım qui effectuait une visite d'une journée en Grèce en juin dernier a déclaré au cours d’une conférence de presse qu'il ne voulait pas que la question « porte un coup aux relations turco-grecques », alors qu’un tribunal grec venait de refuser leur extradition vers la Turquie.

La prochaine visite d’Erdogan à Athènes s’inscrit donc dans un contexte qui semble estomper les vieilles rancœurs et mettre en avant les atouts géopolitiques favorables à une coopération entre les deux états. Les peuples grec et turc ont plus de points communs qu’ils ne veulent bien le dire, et leurs réflexes de solidarité lors des récents tremblements de terre sont plus éloquent à ce sujet que les discours des tribuns.

Le rapprochement des frères ennemis pourrait bien devenir une épine dans le pied de l’UE et dans celui de l’OTAN à moyen terme.


Moyenne des avis sur cet article :  3.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 1er décembre 2017 16:32
    La Grèce et la Turquie ?

     Cette dernière continue de chercher le coin a enfoncer dans l’UE et entre les pays européens pour exercer ses mefaits.
    Normal me direz vous, ce sont les interets turcs. A nous de ne pas nous laisser avoir.

    Quand aux projets :

    ... qui financera ces projets ? les grecs sans le sou ? l’UE qui cherche a integrer les turc contre la volonté des citoyens europeens ? l’Arabie Saoudite ou je ne sais quelle montagne d’argent moyen-orientale afin de faciliter l’immigration... et pourquoi pas Soros...

    ... Il y a-t-il une étude sur la pertinence économique de ces projets ? et de la pertinence sociale ?

    Pauvre de nous !

    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 1er décembre 2017 17:04

      @HELIOS

      l’argent n’a ni odeur en ce qui concerne son origine, ni morale en ce qui concerne sa destination, et vice-versa. Tout ce qui importe aux créanciers est le taux d’intérêt, donc le montant de ces intérêts au final, et la probabilité d’être remboursés. Les capitaux n’ont jamais eu de frontières ni idéologie.

      Pour ce qui est de la « pertinence » sociale et économique, il se trouve que dans chacun des pays concernés, il existe des gens qui savent lire et écrire. C’était déjà le cas de leurs ancêtres quand les nôtres grimpaient encore dans les arbres.

    • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 1er décembre 2017 17:19

      @HELIOS

      Le projet de liaison Izmir-Thessalonique par ferry ne coûte rien, zéro centime d’euro, zéro kuruş  : les deux ports existent depuis longtemps et sont très bien équipés pour ce type de liaison, et les navires d’autres lignes peuvent être prélevés des liaisons qui vont voir leur trafic diminuer avec cette mise en oeuvre. Si la mayonnaise prend, un autofinancement permettra le renforcement des infrastructures et du matériel.

    • OMAR 2 décembre 2017 21:30

      Omar9

      Calmez-vous, @HELIOS
      .
      Ou plutôt, arrêtez d’alarmer et de terroriser stupidement et gratuitement les lecteurs.
      .
      Jamais la Turquie ne fera parie de l’U.E ;
      Par la volonté du « choc des civilisations ».
      Ou plus clairement, par anti-Islam...


    • François Vesin François Vesin 1er décembre 2017 17:07

      « Cette dernière (la Turquie) continue de chercher le coin a enfoncer 

      dans l’UE et entre les pays européens pour exercer ses méfaits. »

      La Turquie affranchie de l’OTAN
      qui donnerait à la Grèce l’envie d’en faire de même 
      ce sont deux occasions de moins pour l’empire
      de maintenir ses menaces sur Europe ! 

      En ce qui concerne le financement des projets Turco-Grecs
      l’axe Moscou-Téhéran-Pékin pourrait y pourvoir !


      • xana 1er décembre 2017 20:24

        @François Vesin


        Exactement.
        Un petit prolongement à la « Route de la Soie » pourrait bien intéresser les BRI.

        Quant aux frères ennemis (Turcs et Grecs) également trahis et humiliés par l’RU et par l’Empire, ce serait une bonne occasion de se raccommoder en prenant une revanche retentissante.

        Moi je le sens bien, pas vous ?

      • Rincevent Rincevent 2 décembre 2017 00:11

        @xana

        Un petit prolongement à la « Route de la Soie » pourrait bien intéresser les BRI
        .
        C’est comme si c’était fait. La compagnie chinoise COSCO contrôle le port d’Athènes depuis 2016…


      • Arthur S Jeussey de Sourcesûre 2 décembre 2017 08:48

        @Rincevent

        au fait, pour le projet de ligne à grande vitesse, il ne peut y avoir que trois propositions :


        - siemens-alstom qui va devoir choisir entre TGV et ICE et obéir à la volonté de la commission européenne

        - China CNR et CSR : TGV Chinois avec la CDB, spécialisée dans le financement des infrastructures et leur financement 

        - Shinkansen japonais (dont le prix du billet atteint celui de l’avion

        le suspense est insoutenable !
        on se demande bien lequel des trois a une chance d’emporter ce marché !



      • Rincevent Rincevent 2 décembre 2017 19:54

        @Jeussey de Sourcesûre

        Les Chinois sont déjà bien partis en Turquie : https://www.youtube.com/watch?v=on1OLH6AxNM


      • Rincevent Rincevent 2 décembre 2017 20:01

        PS

        A l’occasion, je viens de découvrir une chaine TV chinoise en français : https://www.youtube.com/watch?v=Ssxdo-pOHiA


      • JBL1960 JBL1960 1er décembre 2017 20:36

        @ JdSs = Hé hé voui, comme vous dîtes, l’argent n’a pas d’odeur, ou alors celle du pétrole...
        L’accord de gazoduc entre Israël, l’Italie, Chypre et la Grèce laisse hors du coup les Turcs et les Palestiniens, et Gilad Atzmon en juin dernier avait prévenu : Jérusalem, Nicolsie et la WWIII

        De plus, la Nation Mohawk a publié un article hier, que j’ai traduit et publié cet aprèm qui nous pose directement la question de savoir si nous voulons la guerre perpétuelle puisque l’empire anglo-américano-christo-sioniste veut se coltiner avec tout le monde, l’Iran, le Hezbollah, la Corée du Nord et pourquoi la Chine, la Syrie, et derrière la Russie... Intitulé : Le dessin de la Création vs la Loi Fédérale Indienne, le lien vers cet article s’intitule C’EST LE MOMENT DE CHOISIR...
        Je l’ai transmis à Kahentinetha et Thahoketoteh.
        =*=
        Pour ceux que ça intéresse, je n’ai pas fait trop de pub pour ne pas gêner Doctorix ou AVX, mais j’ai relayé par ce billet Un médecin français candidat au prix Nobel de Médecine – le 3ème article de Doctorix et l’ai proposée en relayage à pas monde de monde et il a été bien repris... La section commentaires vous est ouverte si vous voulez apporter des précisions, liens, avis...
        Et avant que de se faire éparpiller façon puzzle...
        JBL1960


        • gruni gruni 2 décembre 2017 10:21

          Bonjour Jeussey


          « porte un coup aux relations turco-grecques », alors qu’un tribunal grec venait de refuser leur extradition..."
          Oui, quelques centaines de réfugiés politiques turcs, mieux vaut ne pas en parler, les affaires sont les affaires. Ah, la géopolitique, pas un pour rattraper l’autre. 

          Merci pour l’article Jeussey

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès