• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > RD Congo : Les Massacres de Beni – Le livre

RD Congo : Les Massacres de Beni – Le livre

Retour sur l’épisode le plus sanglant des dix dernières années au Congo avec le livre accessible sur ce lien : Les Massacres de Beni – Kabila, le Rwanda et les faux islamistes. Un travail de recherche au plus près des sources, de recoupement et d'analyse des données réalisé sur plusieurs mois.

Rappel

Automne 2014. Les internautes sont horrifiés en découvrant le flot d’images effroyables en provenance de Beni, un territoire de l’est de la République Démocratique du Congo. Au cours d’une série d’attaques particulièrement barbares, des civils sont tués en masse de façon extrêmement cruelle : crânes fendus à coups de hache, corps balafrés à la machette ; des femmes enceintes éventrées, des bébés égorgés ou tués la tête fracassée contre un mur. Les attaques, jamais revendiquées, se répètent jusqu’à trois fois par semaine, suivant pratiquement le même mode opératoire. L’armée, la police et les casques bleus ne peuvent pas capturer un seul assaillant, ni même empêcher de nouvelles attaques, en dépit d’un déploiement massif des unités sur terrain.

Qui sont les tueurs et pourquoi s’en prennent-ils à la population ?

Version officielle pas crédible

Selon la version officielle, les tueurs sont des rebelles islamistes ougandais qui s'en prennent à la population congolaise dans le cadre de leur nouvelle stratégie. Sur 214 pages, l’ouvrage explore les faiblesses de cette version officielle, identifie des responsables inattendus, met à nu les complicités dans les rangs de l'armée et le rôle du Rwanda voisin. L’ouvrage situe la tragédie de Beni aussi bien dans le cadre d'une stratégie de maintien au pouvoir du président Kabila, l’exécution cavalière des accords secrets entre Kinshasa et Kigali et la géopolitique régionale. Le terrorisme islamiste aura servi de couverture. Il aborde la question de l’impunité chronique qui règne au Congo et le fiasco judiciaire à Beni où les tueurs ont été systématiquement remis en liberté, soit sur décision des autorités, soit en s’évadant de prison.

L’ouvrage se veut être un appel pour la création d’un tribunal pénal international pour le Congo, un pays où la récurrence des crimes d’une cruauté toujours plus insoutenable et l'organisation de l’impunité ont fini par devenir un problème de sécurité régionale.

Boniface MUSAVULI est diplômé de l’Université Lumière Lyon 2 (faculté de droit). Militant des droits de l’homme et membre du Think Tank DESC-WONDO spécialisé dans l’analyse des questions militaires et sécuritaires au Congo et dans la région des Grands Lacs, il est l’auteur de l’ouvrage ‘Les Génocides des Congolais – De Léopold II à Paul Kagame’.


Moyenne des avis sur cet article :  3.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Bertrand Loubard 8 juillet 17:44


    Merci pour la présentation de ce livre que je lirai dès que possible.

    Pour moi, il faut bien se rendre compte que depuis octobre 1990 et la guerre d’agression de l’Ouganda (C. à. d. : Belgique, Canada, G-B, USA , dans l’ordre alphabétique) contre le Rwanda, quand il y avait autant de « chance » que ce soit l’une des deux parties (Ex-Gouvernement - FPR) qui eut commis des crimes contre la Paix, des crimes de guerre ou contre l’humanité, mais qu’il n’y avait aucune preuve « évidente » d’un coté ou de l’autre, les Hutus rwandais étaient désignés comme « évidemment » coupables. Et cela malgré la présence de « doutes raisonnables » à l’avantage des Hutus. Après le 04 juillet 1994, lorsque dans « certains cas » ces doutes étaient levés et de nombreux éléments de preuve convergeaient, pour une multitude de crimes, vers le FPR, des menaces étaient immédiatement brandies par le "Gouvernement Kagamé« et fusaient alors inévitablement les accusations de »complotisme«  type »antisémitisme", de négationnisme, de révisionnisme et de complicité active avec les Hutus génocidaires. Cette stratégie du type « Doctrine du Choc »[1] en argumentant, d’une manière infondée, sur le négationnisme et le révisionnisme, a eu pour effet de tétaniser tout esprit critique, de paralyser toute tentative d’approche objective. En fait elle a mis en oeuvre les Principes de la Propagande de Guerre.

    J’espère avoir confirmation de cette stratégie et de « ses variantes » dans votre ouvrage. Les meurtres de Sharp et catalan ferait-il partie de cette tactique ?

    Bien à vous et bon courage


    [1] Naomi Klein 2007 - "The Shock Doctrine"


    • John Doe 8 juillet 18:49

      Très bon article 
      C’est une guerre et un peuple oublier !

      Alors là, il ne faut pas déconner !
       Je cite « L’armée, la police et les casques bleus ne peuvent pas capturer un seul assaillant, ni même empêcher de nouvelles attaques, en dépit d’un déploiement massif des unités sur terrain.
      Qui sont les tueurs et pourquoi s’en prennent-ils à la population ? »



      Je vais répondre 
      Les assassins sont les puissances qui ont toujours dominer le monde 
      Avec les gouvernements mit en place, ces pseudo Chef d’état africain qui ont vendu 
      Leur âme aux diables et toute l’Afrique et parasité par, c’est chef d’états africains 
      Qui sont soumis comme des chiennes à leur maître pour s’enrichir sur leurs propres peuples !

      J’espère un jour les peuples Africains comprendrons que c’est pseudo-chef état africains
      Et leur z’amis sont là pour les diviser et qu’il s’entretue entre eux ! Qu’il comprenne que c’est eux
      Qui ont coupé les pays en plusieurs petits territoires pour mieux les diriger, et 
      Pour voler les matières premières, or pétrole, etc. J’appelle cela de la soumission !
      J’espère de tout Cœur que l’afrique tout entière se lèvera un jour contre, ces vermines 


      Ne veux pas citer de pays, mais nous et les connaissons.




      • Bertrand Loubard 9 juillet 08:09

        @John Doe

        De chocs en chocs, la soumission gagne du terrain à coup de millions de morts...mais dans les trois « guerres mondiales africaines » ...il s’agit de noirs...Donc  !!!!

        « On » commence par les ajustements structurels, par la démocratisation et le multipartisme à l’occidental, et finalement, la défense de "nos valeurs mises en danger« . »On« suit avec quelques troubles  »spontanés" dus à la pauvreté et à la surpopulation, conséquences des mesures précédentes. Ensuite viennent, d’« eux-mêmes », les attentats terroristes, les guerres d’agression et les assassinats de Présidents. « On » promeut la « genèse » d’un génocide. « On » finit par installer des bases militaires pour « nous » défendre préventivement contre le chaos qu’« on » a créé intentionnellement et assurer la pérennité de l’état de tétanie intellectuelle et morale que les chocs provoquent. Les exportations d’or, de diamant, de coltan, de bois précieux, de terres rares etc. explosent, les commerces d’armes progressent et les PIB sont « techniqués » pour atteindre les croissances normales. Tout converge vers les acteurs principaux : les dirigeants de la Communauté Internationale riveraine de l’Atlantique Nord, Clinton, Obama, Cameron, Blair, Michel, Verhoofstadt, Chrétien, Baril, Goldstone, Arbour, Desforges, Braeckman, Cros, etc., et de leurs « tchi-tchi boys » africains dont bien entendu les Musévéni, Kabila et Kagamé, etc. : « Our » guys..... !



      • JBL1960 JBL1960 9 juillet 23:35

        @Bertrand Loubard « On » promeut la « genèse » d’un génocide. Absolument !
        C’est à chaque fois le même ressort, le même schéma. Parce que depuis, au moins, 1492 l’ordre (affirmé divin) est de tuer l’indigène/aborigène/païens/non-blanc...
        C’est dans le Contre-rapport de la Commission Vérité & Réconciliation « Meurtre Par Décret - Le Crime de génocide au Canada » qu’est le mieux expliqué (je trouve) la mécanique de la machine à tuer à la page 9 : Comme tous les non-chrétiens partout dans le monde étaient décrétés sans âmes et sans aucun droits, ils devaient être conquis et détruits pour leur salut...
        Il faut savoir qu’Hitler s’est inspiré de la solution finale au problème indien, qui était notamment que les femmes indigènes cessent de procréer, pour SA solution finale. Le génocide amérindien et la guerre des Boers d’ailleurs furent les sales précurseurs d’Hitler.
        Il est aussi décortiquer la mécanique du génocide sous le prisme du verre correcteur ultime (page 43) et qui a été utilisé dans les pensionnats pour Indiens dans toutes l’île de la Grande Tortue dès 1840 pour vous dire s’ils sont entrainés et depuis longtemps...
        Dans ce contre-rapport on peut y lire des témoignages des survivants de ces pensionnats qui racontent les tortures, les viols et les meurtres et cela est très difficile à lire, de nombreux traducteurs ont été nécessaires pour que le plus grand nombre prennent connaissance de la vérité pour nous permettre d’enrayer cette machine à tuer...
        En cela, dans le même domaine celui du génocide amérindien précurseur de tous les génocides suivants, il faut lire le livre de Steven Newcomb « Païens en terre promise, décoder la doctrine chrétienne de la découverte » car il décrit les massacres des premiers colons/envahisseurs/exterminateurs et également la justification de ce génocide qui a été sécularisée et légitimée par le juge Marshall en 1823 dans l’affaire Johnson vs McIntosh et qui prévaut toujours aujourd’hui...
        Et Newcomb dans son dernier article nous explique comment nous pouvons agir pour faire tomber l’empire anglo-américano-christo-sioniste et cela est valable en tous lieux, il me semble.


      • JBL1960 JBL1960 9 juillet 23:53

        @ l’auteur = Savez-vous s’il serait possible d’avoir une version numérique de ce livre et en accord avec l’auteur de faire des publications d’extraits ?
        Voyez-vous je pense que seule la vérité libèrera les peuples et pouvoir proposer des lectures, téléchargements ou impression gratuits, en format PDF comme je le fais est à mon sens inestimable mais surtout nécessaire. Car l’accès à la vérité, n’a pas de prix.
        En accord avec Kevin Annett, par exemple, R71 a entièrement traduit son livre « Truth Teller’s Shield : A Manual for Whistle Blower & Hell Raisers » ► « le bouclier du lanceur d’alerte » et j’ai réalisé la version PDF que nous avons ainsi pu proposer en lecture/téléchargement/impression gratuits. Il a été relayé ici-même d’ailleurs il y a peu.
        J’ai présenté ce PDF, ainsi que l’auteur, par ce billet de blog, ICI.
        Pour moi, la lecture de ce livre nous permet de devenir TOUTES et TOUS des lanceurs d’alerte, ce qui rendra très difficile, pour ne pas dire impossible, aux pouvoirs en place de tous nous bâillonner ou nous emprisonner, ou pire nous génocider, non ?
        Vous pouvez me contacter via mon blog, vous avez mon adresse mail dans mon à propos.
        Et si voulez consulter tous mes PDF voici la page de mon blog dédiée, il y en a 32 pour le moment.
        Pour finir, j’ai présenté, en lien avec Jean-Loup Izambert et son éditeur, dans mon style la sortie du Tome 2 de son livre « 56 » - Mensonges et Crimes d’État .
        Au plaisir ; JBL

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès