• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réchauffement climatique et extinction de la race blanche

Réchauffement climatique et extinction de la race blanche

Il n’y a évidemment pas de relation directe entre le réchauffement climatique et l’extinction prévisible de la race blanche (non hispanique). Pourtant, les deux phénomènes proviennent tous les deux de la frénésie de consommation de combustibles fossiles.

RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE ET EXTINCTION DE LA RACE BLANCHE 

Jacques-Robert SIMON

 Définir une race constituée d’individus identiques est évidemment hors de portée ; il est déjà impossible d’avoir des atomes strictement identiques, les isotopes (éventuels) vont perturber les classements. Généralement, on décide que si les différences à l’intérieur d’un groupe sont plus importantes qu’entre groupes, la distinction n’a pas de sens. Du point de vue génétique, l’espèce humaine est remarquablement homogène. Lorsque Homo Sapiens quitte l’Afrique il y a environ 80 000 ans pour aller peupler l’Eurasie puis le reste du monde, sa population est ridiculement faible, elle comprend quelques centaines à quelques milliers d’individus. Cette maigre population est probablement due aux effets dévastateurs d’une éruption volcanique (super-volcan Toba). Les autres hominidés vont disparaître et Homo sapiens restera le seul du genre Homo à peupler le monde entier. Prenons cependant trois catégories plus ou moins arbitraires noires, blanches et jaunes qui, si elles ne se distinguent pas par ce qu’elles sont, vont se distinguer considérablement par ce qu’elles vont faire.

 L’espèce humaine a envahi la totalité de la planète et sa population est passée d’environ 1000 il y a 80 000 ans à plus de 7 milliards de nos jours : 60% en Asie, 16% en Afrique, 10% en Europe, moins de 9% en Amérique du Nord. Des caractères liés avec la géographie, le climat, les conditions locales apparurent. L’évolution des espèces peut être rapide puisqu’il a été démontré que la transmission de caractères acquis au cours d’une vie à la descendance est possible.

 Pour tracer les habitudes des diverses populations, il est judicieux de déterminer la quantité d’énergie utilisée par personne et ce qu’il en a fait par ingéniosité. L’Homo sapiens (l’Homme) a très longtemps dû se contenter de l’énergie solaire pour sa vie ou sa survie. Les baies et les plantes qu’il cueillait avaient transformé et stocké pour lui l’énergie lumineuse en produits consommables grâce à la photosynthèse. Le rendement (énergie utilisable sur énergie lumineuse reçue) de la photo-réaction est faible, bien inférieur à 1%. La perte d’énergie se fait sous la forme dégradée de chaleur. La densité de population doit rester faible pour que l’énergie solaire puisse subvenir entièrement à ses besoins, à moins qu’un centre urbain donné possède les structures hiérarchiques nécessaires pour « esclavagiser » la population d’un vaste territoire autour de lui.

 L’ingéniosité des Hommes va donc devoir pour longtemps se contenter de l’énergie solaire. Il va découvrir le feu, ses armes et outils en pierre taillée, la roue, ses premiers émois artistiques… L’âge du bronze survient de 3000 à 1000 av. J.-C notamment au Proche-Orient. L'âge du fer débute vers 1100 av. J.-C. dans le monde méditerranéen, puis plus tard dans le nord de l'Europe et en Afrique. Ce sont les exploits technologiques les plus marquants qui sont généralement retenus. Le degré d’organisation et de sophistication des sociétés est relié au pouvoir d’assujettissement du suzerain qui, pour ce faire, s’identifie toujours à un ou des dieux surnaturels, inaccessibles, infaillibles. La lumière du soleil permettait la création de structures moléculaires et supramoléculaires sans égales de perfection pour les plantes, les animaux, les Hommes mais aussi d’une certaine façon pour leurs sociétés.

 À l’aide des seuls machines solaires  : les ânes, les bœufs, les chevaux mais surtout les esclaves, des civilisations se créèrent et des monarques s’identifiant à des dieux firent bâtir de phénoménaux monuments en unissant par l’asservissement les forces d’une multitude de sujets. Ainsi virent le jour les grandes pyramides vers -2500 ans en Égypte mais aussi postérieurement la grande muraille de Chine, les aqueducs Romains ou les temples incas. La seule énergie solaire permettait donc de construire des édifices stupéfiants tant par leur caractère imposant que par leur esthétisme. L’esclavagisme, plus ou moins intériorisé par les sujets, était la condition sine qua non pour permettre de tels exploits car il permettait de joindre des forces individuelles en un tout cohérent. L’ingéniosité devant être déployée tenait compte de l’énergie disponible, le nombre d’esclaves en particulier. 

 « Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme ». Pour ce qui nous préoccupe, il s’agit de cerner les sources d’énergie et ce qu’il en advient lors des phénomènes ultérieurs, physico-chimiques mais aussi sociologiques. Jusque vers 1800 environ, la consommation d ‘énergie par habitant de la planète était approximativement constante et était très majoritairement liée à l’énergie solaire. À partir de cette date la consommation de gaz naturel, de pétrole et de charbon prend une importance considérable, la croissance (encore en cours) devenant phénoménale de 1940 à nos jours. Très rapidement l’apport des énergies fossiles accumulées pendant des millions d’années surpasse considérablement l’énergie humaine, ce qui change drastiquement les possibilités d’organisation des sociétés humaines. L’ingéniosité permettra d’utiliser au mieux ces nouvelles sources d’énergie, par exemple avec la machine à vapeur ou le moteur électrique.

  L’utilisation des combustibles fossiles s’accompagne d’émission de dioxyde de carbone, les températures moyennes de la planète s’élèvent lentement. Le réchauffement climatique est dû à l’utilisation massive d’énergies non renouvelables afin d’injecter des quantités considérables d’énergie dans les sociétés : c’est une mesure globale de multiples changements sociétaux toujours inséparables. 

 Parler de race blanche (non hispanique) est probablement provocateur sauf pour dénoncer ses méfaits. Les pays occidentaux (Europe et Etats-Unis) peuplés jusqu’à nos jours d’individus correspondants à peu près à cette description sont responsables de la très grande partie de la pollution induite par la consommation frénétique d’énergies fossiles. La consommation d’énergies fossiles par habitant est mesurée par la quantité d’émission de CO2 correspondante ; celle-ci était 13 fois plus importante aux USA qu’en Chine en 1960, le chiffre était encore de 2,5 plus grand en 2011.

   Un individu donné absorbe environ 2000 Calories (kcal) par jour pour se maintenir en vie. Il y a "travail" au sens physique du terme lorsqu'une force F déplace un corps sur une certaine distance. Le rendement entre l’énergie ingérée et le travail fourni n’est que de l’ordre de 1%, le reste est dissipé sous forme de chaleur : l’Homme utilise son apport en énergie d’une façon très inefficace. Un moteur classique conduit à des rendements en énergie mécanique de 20-40% : 1 litre d’essence est équivalent à environ 100 paires de bras d’hypothétiques esclaves. Si l’on considère maintenant la consommation totale d’énergies fossiles d’un citoyen nanti, on se rend compte que c’est comme si il avait 23 esclaves à plein temps pour son agriculture, 237 pour son secteur tertiaire et résidentiel, 145 pour son industrie, 22 pour ses transports. La simple consommation de gaz, de charbon et de pétrole conduit donc à engendrer des suzerains solitaires régnant sur d’hypothétiques esclaves : l’individualisme règne en maître.

 Les pays occidentaux riches d’esclaves mécaniques ont donc comme trait commun dominant d’exaspérer l’individualisme : les régimes despotiques ou même seulement contraignants n’ont pas pu survivre à cette tendance incontournable. Les démocraties mêmes sont fragilisées constituées qu’elles sont devenues d’une somme d’égoïsmes. L’apport des énergies fossiles est la contribution dominante à cette inutilité de rassemblement pour vivre ou construire.

 Une société individualiste ne permet pas toujours (voire jamais) une liberté économique, par contre les autres libertés sont possibles. Une énumération n’est pas nécessaire mais l’envie de jouir sous toutes ses formes de la vie se répand parmi la plupart des gens habitant les pays dits riches. Ces sociétés meurent de ne plus faire aucune distinction entre le nécessaire et le superflu. La première des conséquences de la libération de la Femme fut l’éclatement de la famille et le faible taux de natalité qui en découle. 

 L’indice de fécondité (le nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer) était en 1960 de 2,85 en France et 2,37 en Allemagne. Le nombre d’enfants diminua considérablement pour devenir en 2012 2,01 en France et 1,38 en Allemagne. Le chiffre apparemment haut noté en France correspond sans nul doute à des apports exogènes. Les femmes françaises de parents français n’ayant qu’une fécondité de 1,7. Les USA ne rechignent pas à publier des statistiques « ethniques » contrairement aux pratiques européennes. En 2014 l’indice de fécondité des blancs américains était de 1,88, les noirs 1,87, les asiatiques 1,72 et les hispaniques 2,13. Le désir de procréer dépend apparemment plus des conditions environnantes que de l’ « ethnie », quand bien même on attacherait une importance quelconque aux apparences Une baisse de la natalité est visible dans tous les pays européens (2014), Espagne 1,32 ; Italie 1,37 ; Pologne 1,32 … Russie 1,74. Il est donc bien certain qu’un groupe d’apparence blanche issu d’Europe qui a permis une métamorphose scientifique, culturelle et religieuse du monde inégalée depuis un millénaire va s’éteindre.

 Les pays qui ont émis et qui émettent le plus de gaz à effet de serre sont donc ceux qui connaissent une baisse très significative des naissances : représentent-ils le futur de tous ? Dans le cadre de négociations internationales sur le climat, tous les pays se sont engagés à contenir leurs consommations d’énergies fossiles. Une augmentation de la consommation globale est cependant prévisible si l’on permet l’émergence des pays émergents (Chine, Inde, Brésil…). Cette mise à disposition d’esclaves mécaniques se traduit et se traduira par des changements importants des façons de vivre, survivre, procréer dans d’autres sociétés qu’Européennes ou nord américaines. L’uniformité qui se dessine des couleurs de peau, des besoins énergétiques, des modes de vie peut laisser place à quelques différences culturelles si on y prend garde.


Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

100 réactions à cet article    


  • howahkan Hotah 7 septembre 2016 09:00

    Salut, pour moi , je le vois clairement comme dans éclairé , même si nous sommes tous identiques à 100%, demain cela ne changera rien du tout à nos comportements..parce que les raisons de la folie récente,genre 3 ou 4000 ans voir un peu + ou - selon le degré de mensonge de l’histoire officielle des humains n’a rien à voir ni avec la PSEUDO race, ni avec la culture , ni ni ni ni...

    en ce sens le projet totalitaire de mixité de pseudo races est une crétinerie totale,absolue venant de gens qui visiblement ne connaissent rien du tout d’eux mêmes ce qui est très banal hélas ....

    sans en faire des pages et des pages je ne peux décrire un peu ces visions a propos de tout cela....

    mais si je vais mal et suis en conflit cela commence avant tout avec moi même, en moi même de ma faute intégrale ..

    l’homme pseudo moderne, je dis pseudo car tout humain a toujours vécu une époque moderne par rapport à lui, l’homme moderne auto satisfait à un degré incroyable, avec les mots , cet humain se fuit ,sans le savoir, et envahit le monde extérieur avec sa souffrance de vivre...

    cette souffrance de vivre cache un dialogue direct avec L’Origine...et si de nos jours on vénère le criminel de masse, on enferme ou détruit toute personne susceptible de montrer un chemin d’éveil à.....soi et a sa propre nature qui est celle de L’Origine..

    mais l’origine des problèmes intéresse une ultra minorité qui a arrêter de se fuir, de fuir la vie..

    qui est concerné par le cœur du problème c’est a dire soi même ??? quasiment personne encore pour le moment...alors le malheur va continuer jusqu’à ce que.....


    • Paul Leleu 7 septembre 2016 17:46

      @howahkan Hotah


      moi ce qui m’interroge c’est la façon dont l’auteur accorde aux « femmes immigrées » la natalité française. Ca ne tient pas debout.

      Il y a plein d’immigrés dans de nombreux autres pays... Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie... qui affichent des taux bas... alors ? 

      Les statistiques ethniques qu’il publie sur les USA semble corroborer mon point de vue, puisque les différentiels de natalité américaine sont minimes entre les « races »... et les « noirs » et les « asiatiques » font même moins d’enfant que les « blancs » (les « hispaniques » arrivant en tête). 

    • izarn izarn 8 septembre 2016 02:43

      @Paul Leleu
      Une femme immigrée pas conne, fait pas plus d’enfant qu’une française d’origine.
      Si elle en fait plus, c’est l’islamisme salafiste. Ou frère musulman.
      La religion est la plaie de l’humanité. Une merde à éliminer.
      Sinon on va tous crever à cause de ces connards et leurs dieux de merde....
      En fait Satan, a déja remplacé leur Dieu, mais ils ne s’en rendent pas compte....
      Il vénèrent en fait le Diable.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:07

      @howahkan Hotah
      Je suis d’accord, « Connais-toi toi-même » est la chose la plus difficile à faire. Cependant, dans mon texte je ne préconise rien, ne souhaite rien, je relie les faits les uns avec les autres sans émettre de voeux.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:10

      @Paul Leleu
      Les statistiques « ethniques » sont interdits en France. Par contre, des différences de seulement 0,2 impliquent des résultats considérablement différents en économie.


    • fred.foyn 7 septembre 2016 09:24

      Il me semble, que toutes les races sont d’origine noire (Afrique)...donc ce sera la fin de l’humanité dans son ensemble programmée par les cycles de la nature et surtout les hasards de l’univers-chaos... !


      • Alren Alren 7 septembre 2016 15:43

        @fred.foyn

        Il me semble, que toutes les races sont d’origine noire (Afrique)...donc ce sera la fin de l’humanité dans son ensemble

        Ceci est évident : il n’existe aucun mécanisme qui tuerait les humains à peau claire et pas les humains à peau foncée puisque c’est la même espèce et que les races n’existent pas !

        La surpopulation de l’Afrique par exemple qui manquera d’eau potable et de nourriture pour tout ce monde, ne sera pas un avantage pour le continent mais un drame terrible.

        D’autant plus que les pays du nord seront amenés à prendre des mesure violentes pour empêcher l’immigration clandestine, allant jusqu’à ordonner de tirer à vue à ses gardes-frontières ou faire tirer à vue par des robots pour éviter les problèmes de conscience aux humains.


      • fred.foyn 7 septembre 2016 17:17

        @Alren....Pour moi, la différence des gens se voit par leur niveau intellectuel, et non par la couleur de leur peau.. !


      • mmbbb 7 septembre 2016 18:57

        @fred.foyn il y a des intellos tres con et votre commentaire l’est


      • izarn izarn 8 septembre 2016 02:53

        @fred.foyn
        Non...
        Le concept de noir n’avait aucun sens il y a un million d’année...
        L’homo sapiens ne fut jamais noir, ni blanc, ni jaune, ni rouge....
        Les phénotypes c’est ultra compliqué....
        En bref on y comprends rien encore....
        Il est possible, que l’homo devint noir par la suite, ainsi qu’il devint blanc ailleurs...
        Le noir n’est pas basique, c’est aussi une évolution de l’espèce.
        En fait...Vous etes raciste ?


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:13

        @fred.foyn
        Oui, l’origine de tous les Hommes est africaine. Il existe effectivement des cycles dans les systèmes mais il faudrait que je travaille un certain temps pour apercevoir si votre proposition est correcte.


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:16

        @fred.foyn

        Les Homo Sapiens ont effectivement une origine africaine, des populations d’apparence noire, jaune, blanche en ont dérivé. Cette observation est faite depuis toujours.

      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 10:40

        @izarn
        Non.


      • Séraphin Lampion Jeussey de Sourcesûre 7 septembre 2016 09:38
        Ilest fréquent de voir assimilés les concepts de races et de cultures humaines. 
        Il n’y a pourtant pas de relation de cause à effet entre ces deux dimensions.
        L’idée d’inégalité n’a aucun fondement scientifique, en revanche la diversité est observable. 
        Sil’on observe l’évolution des avancées technologiques de la préhistoire à nos jours, on pourrait penser qu’elles étaient autrefois plus aisées, voire même le fruit du hasard. C’est ignorer la complexité et la diversité des opérations impliquées dans les techniques les plus élémentaires. On peut considérer que toutes les cultures, à toutes les époques, ont eu leur part d’inventeurs, avec les mêmes exigences de créativité, d’innovation, de ténacité dans l’effort de recherche. 
        Mais ceci n’a entraîné de véritable mutation, de changements significatifs dans les rapports que l’homme entretient avec la nature,que deux fois dans l’histoire de l’humanité et à dix millénaires d’intervalle :
        - la révolution néolithique 
        - et la révolution industrielle. 
        Ces bouleversements (périodes d’histoire particulièrement cumulatives) dépassent largement les influences singulières d’une culture ou d’une race et dépendent d’éléments au-delà de la conscience des hommes. 

        • izarn izarn 8 septembre 2016 03:06

          @Jeussey de Sourcesûre
          En fait, ce n’est que la découverte du fer qui sépare les civilisations depuis quelques milliers d’années...
          Parce que le néolithique, on est pas les seuls sur terre !
          L’extermination des indiens d’amérique est basée sur leur méconnaissance du fer...
          Analyser la technologie c’est comprendre l’Histoire.
          L’histoire des puissants et des héros on s’en branle....C’est de la salade pour les couillons.
          Faut bien rever, hein ?


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:18

          @Jeussey de Sourcesûre
          Le néolithique et la révolution industrielle marquent il est vrai deux ruptures. La Science des transitions (1er ordre, 2ième ordre...) s’applique a priori à la sociologie. Déterminer les principales rétro-actions est nécessaire pour comprendre. Je vais essayer.


        • DTC (---.---.150.253) 7 septembre 2016 10:02

          Rien que le titre ... chercheur au cnrs, prof ... ça fait peur !!


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:20

            @DTC
            Vous n’avez pas à avoir peur : je n’essaie que de comprendre, je ne veux convaincre personne.


          • Daniel Roux Daniel Roux 7 septembre 2016 10:07

            Effectivement le mot « race » est provocateur et surtout anachronique.

            Le désir de procréer a à voir avec le niveau d’éducation, la culture et la politique familiale.

            Les Allemandes et les Italiennes, par exemple, sont aussi éduquées que les Françaises. Par contre, culturellement, la place des femmes dans ces deux sociétés sont légèrement différentes. En Allemagne et en Italie, les mères sont fortement poussées à abandonner leur emploi pour s’occuper des enfants.. et du mari, pas en France.

            Le nombre de place en crèche ou structures assimilées, fait la différence. Les villes où les crèches sont plus nombreuses en Allemagne voient leur taux de natalité augmenter.

            Sinon, concernant l’espèce humaine, il semblerait que le chromosome Y soit en voie de mutation accélérée. Certains scientifiques prévoient sa future disparition. 


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 8 septembre 2016 20:27

              @Daniel Roux
              Utiliser le terme « race » était pour moi plus une simplification qu’une provocation. Mais je ne pense pas que le problème soit dans l’usage de mots, plutôt dans le vécu que certains font subir à d’autres. La disparition du chromosome Y est peut-être possible, je ne le sais pas, mais je pense que des changements considérables vont se produire avent cela.


            • Trelawney 9 septembre 2016 09:13

              @Jacques-Robert SIMON
              La notion de race blanche noir et pourquoi pas hispanique a été inventée par des politiques au 17ème siècle pour faciliter le commerce, l’esclavage et la colonisation.

              Une différence raciale existe lorsque des sous espèces de cette race ne peuvent pas s’accoupler pour procréer, comme le gorille et l’homme. L’homme est une sous espèce de la race des primates avec un signe distinctif évident : il marche debout.

              Il existe une race d’équidés avec des sous espèces âne, cheval, zebre etc, qui eux peuvent s’accoupler pour procréer. Est-ce qu’un noir, blanc asiatique et une sous espèce de l’homme ? certainement pas car c’est un signe distinctif comme les yeux bleu ou les cheveux blonds


            • gogoRat gogoRat 7 septembre 2016 11:14

               Enfin une réflexion de fond sur Avox  : merci !!
               
              « Ces sociétés meurent de ne plus faire aucune distinction entre le nécessaire et le superflu. »
               
               Toutefois, osons une touche d’optimisme potentiel pour une perspective de rédemption de ’la race blanche’ : par l’ennui.

               « Le chômage est déplaisant parce qu’il n’est pas tout à fait généralisé » disait Louis Scutenaire
               
               Cette dite ’race blanche’ désigne les ensembles culturels qui ont le plus profité d’un accès à l’otium ( permis par le superflu de  "
              23 esclaves à plein temps pour son agriculture, 237 pour son secteur tertiaire et résidentiel, 145 pour son industrie, 22 pour ses transports" ).
               Seule une généralisation de confrontation à l’ennui permettra à l’humanité de laisser décanter nos vanités pour laisser émerger le nécessaire de nos vaseux superflus !


              • mmbbb 7 septembre 2016 19:05

                @gogoRat c’est la mode l autoflagellation de la repentance en occident « Dieu pardonne moi je suis de la race blanche , je t implore afin que tu me pardonnes tous les peches , je suis indigne de vivre ... » Le paradoxe est que les habitants du sud veulent vivre a l occidental et beneficier des apports de la science.


              • hunter hunter 7 septembre 2016 19:17

                @mmbbb

                Et se taper les filles blanches aux cheveux clairs....c’est un gros fantasme de ces populations !

                Adishatz

                H/


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:20

                @gogoRat

                Ma famille était très pauvre, sans un logement (petit, inconfortable) nous sombrions, sans une morale, nous sombrions également. 

              • foufouille foufouille 7 septembre 2016 11:30

                L’Homo sapiens (l’Homme) a très longtemps dû se contenter de l’énergie solaire pour sa vie ou sa survie. Les baies et les plantes qu’il cueillait avaient transformé et stocké pour lui l’énergie lumineuse en produits consommables grâce à la photosynthèse. Le rendement (énergie utilisable sur énergie lumineuse reçue) de la photo-réaction est faible, bien inférieur à 1%. La perte d’énergie se fait sous la forme dégradée de chaleur. La densité de population doit rester faible pour que l’énergie solaire puisse subvenir entièrement à ses besoins

                quel délire !


                • Alren Alren 7 septembre 2016 15:36

                  @foufouille

                  quel délire !

                  Ce passage est très sensé au contraire et correspond à la réalité !


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:23

                  @foufouille

                  Je maintiens ce qui est écrit. J’ai même travaillé à titre professionnel sur ce sujet. 

                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:24

                  @Alren

                  Merci, c’est vrai. 

                • Traroth Traroth 7 septembre 2016 11:52

                  La « race blanche » ? C’est quoi, ça, la « race blanche » ?


                  La couleur blanche de la peau des populations d’origine européenne n’est qu’une adaptation aux climats européens, moins ensoleillés que les climats africains d’où est originaire Homo Sapiens. Le but de cette adaptation est de faciliter la synthèse de la vitamine D. Rien de plus. Ça ne constitue en aucune manière une race.

                  • César Castique César Castique 7 septembre 2016 18:23

                    @Traroth


                    « Ça ne constitue en aucune manière une race. »


                    N’empêche qu’à partir de son ADN, on peut déterminer la région du monde d’où un individu est originaire

                    Le professeur Luigi Luca Cavalli-Sforza, spécialiste de la biologie des populations et membre associé de l’Académie des Sciences a établi l’existence de neufs groupes de populations, classées par distances génétiques, correspondant à des aires géographiques précises :


                    1. Papous de Nouvelle-Guinée et Aborigènes d’Australie ; 2. Habitants des îles du Pacifique (Polynésiens, Canaques de Nouvelle-Calédonie, etc.) ; 3. Habitants du Sud-Est asiatique (Khmers, Thailandais, Indonésiens, Malais, Philippins…) ; 4. Asiatiques du Nord (Mongols, Tibétains, Coréens, Japonais, Chinois du Nord) ; 5. Peuples de l’Arctique ; 6. Indiens d’Amérique (du Nord, centrale et du Sud) ; 7. Européens blancs (caucasoïdes) ; 8. Caucasoïdes non-européens (Nord-Africains, habitants du Proche-Orient, Iraniens, Indiens, Pakistanais, etc.) ; 9. Africains.


                    Comme il est antiraciste, il parle de « clusters », (groupes en anglais) - c’est-y pas plus politiquement correct ? -, et ramener tout ça à une histoire de vitamine D, ça peut passer au bar des Sports, au Café du Commerce et dans les classes de 6e, mais guère au-delà.


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:28

                    @Traroth
                    Chacun peut distinguer un Homme noir d’un blanc. Le mot race n’est pas utilisé à cause de son emploi par les nazis. Je n’ai rien de commun avec ces derniers mais je n’aime pas tricher avec les mots. De plus des croisements avec l’homme de Néandertal ont eu lieu avec les Eurasiens, pas les Africains. 


                  • Traroth Traroth 13 septembre 2016 14:17

                    @Jacques-Robert SIMON
                    Chacun peut distinguer un homme grand d’un homme petit, chacun peut distinguer un droitier d’un gaucher. Bizarrement, ces caractéristiques n’ont pas le même contenu idéologique...


                  • sparker808 (---.---.48.194) 7 septembre 2016 13:45

                    Certainement que des caractéristiques physiques sur lesquelles nous nous identifions vont disparaitre. Que les humains à peau blanche diminuent ne constitue par pour autant une disparition, juste une mutation, le réchauffement climatique que vous mentionnez en est peut-être une cause/raison.
                    Toujours est-il que très certainement les particularismes culturels construits empriquement, qu’on le veuille ou non, vont se gommer, ce qui est déjà le cas, pour laisser place à une culture mondiale unique et partagée qui se déclinera en individualité régionale ou très locale mais intégré à un ensemble mondial reconnu et partagé.
                    Nous sommes à l’heure de la mondialisation rendue possible par la révolution numérique, nous n’en sommes qu’au tout début sans possibilité encore d’en voir la portée et les transformations dans notre rapport au réel. L’avenir de l’homme est certainement dans l’espace car l’approche démographique ne nous permet pas de spéculer sur la terre uniquement.
                    A force de ne s’attacher qu’à ce que l’on perd on ne voit pas l’immensité de ce que l’on gagne. 


                    • Alren Alren 7 septembre 2016 15:34

                      @sparker808

                      J’ai approuvé votre commentaire.
                       
                      Cependant cette phrase : "L’avenir de l’homme est certainement dans l’espace car l’approche démographique ne nous permet pas de spéculer sur la terre uniquement." ne correspond pas à ce que nous savons déjà sur la vie dans l’espace pour des êtres vivants ayant évolué sur une planète.

                      La microgravité, les rayonnements cosmiques qui transpercent les légers blindages des vaisseaux spatiaux, les exigence biologiques en matière de nourriture, tout indique que des stations de vie autonomes même satellites de notre planète ne seraient pas viables.
                      Il suffit de voir combien la station spatiale internationale a besoin de ravitaillements réguliers, forts coûteux à hisser à son orbite, sans compter l’état physique des quelques spationautes qui y ont fait des séjours de quelques mois, état qu’on évite d’évoquer dans les communiqués officiels artificiellement optimistes, pour en être certains.

                      L’avenir de l’humanité est plutôt à mon sens dans de gigantesques villes flottantes construites en pierre ponce artificielle et donc insubmersibles comme tout radeau. La pierre ponce, à la différence du bois est imputrescible et ininflammable.
                      Cette pierre ponce artificielle pourrait être obtenue en fondant le sable siliceux des déserts avec le rayonnement solaire très fort qui y règne grâce à des miroirs de concentration comme à Font-Romeu-Odeillo dans les Pyrénées.

                      Mais je n’oublie pas que bien des visions d’avenir ne sont restées que des visions sans le moindre début de réalisation et que je me trompe peut-être.


                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:30

                      @sparker808

                      Je partage entièrement ce que vous écrivez : un espace commun se met en place. Je crains qu’une distinction stricte entre riche et pauvre subsiste. 

                    • leypanou 7 septembre 2016 14:28

                      Il est donc bien certain qu’un groupe d’apparence blanche issu d’Europe qui a permis une métamorphose scientifique, culturelle et religieuse du monde inégalée depuis un millénaire va s’éteindre. : et alors, la terre va s’arrêter de tourner ? Et qui vous dit que le monde d’après ne sera pas meilleur ?

                      De toute façon, on ne sera plus là ni vous ni moi, qu’est ce que cela peut faire ?


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:33

                        @leypanou

                         Bien entendu, d’autres feront peut-être un monde plus fraternel, plus libre, plus égalitaire. Il se dessine cependant un monde de multinationales très structurées à côté du monde du numérique. 

                      • Alren Alren 7 septembre 2016 16:00

                        Un litre d’essence est équivalent à environ cent paires de bras.

                        D’un professeur à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la ville de Paris, on attendrait mieux ...

                        Il est certain qu’il aurait été plus pédagogique de dire qu’un litre d’essence dans une tondeuse à gazon permet à une seule personne de tondre autant de pelouse que le ferait, dans le même temps, cent hommes utilisant une faux.

                        Cela reste d’ailleurs à calculer.

                        Cependant, il est indubitable que notre société est toujours plus gourmande d’énergie pour se maintenir et « progresser ».

                        En passant du vélo à la « Mobylette » puis à la voiture, l’ouvrier-type, toujours plus éloigné de son lieu de travail du fait de la spéculation immobilière, a considérablement augmenté sa consommation d’énergie.

                        Il faut bien comprendre que ce phénomène est irréversible car associé à la notion de confort auquel nous tenons par dessus tout après y avoir goûté. Ainsi l’air conditionné dans les voitures se systématise, quoi que consommant de l’énergie supplémentaire, car personne ne veut plus rouler dans des étuves en été maintenant que c’est possible.

                        Et c’est vrai pour tout au point que la production d’énergie et la pollution qu’elle engendre est une préoccupation majeure de notre temps.


                        • hunter hunter 7 septembre 2016 20:15

                          @Alren

                           " l est certain qu’il aurait été plus pédagogique de dire qu’un litre d’essence dans une tondeuse à gazon permet à une seule personne de tondre autant de pelouse que le ferait, dans le même temps, cent hommes utilisant une faux."

                          Le calcul est plus complexe que ça, mais grosso modo c’est l’idée !

                          Je vous renvoie vers une conférence de Jancovici (voir mon messge à Sarcastelle plus haut), où il explique tout ça précisément, avec les calculs précis, car comme je lle disais à Sarcstelle, en ce qui concerne la valeur de la force produite par un muscle humain, il faut intégrer le facteur temps, car un muscle se fatigue, et fatigué, la valeur de la force produite va décroître....

                          Il faut aussi intégrer que certains individus voient leur muscles se fatiguer plus vite que d’autres, donc il faut fonctionner sur une moyenne.

                          Si vous n’êtes pas trop allergique aux maths, visionnez une conf’ de Janco, c’est carrément passionnant et ça démontre par la rigueur des maths, que notre modèle de société actuelle, n’est absolument pas pérenne !

                          En tout cas, il produit en amont de chaque conférence, un travail considérable qui correspond à des heures de calculs, même si bien entendu, l’ordinateur est là pour compiler, il faut quand même récolter les données, et programmer les calculs à faire.

                          Adishatz

                          H/


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:41

                          @Alren

                          C’est exact que des présentations plus correctes peuvent être données, mais les conclusions resteront identiques. Le confort devient vite une nécessité sans même que l’on y pense. Il se pose le problème de qui a le confort et a-t-on assez d’énergie pour ce faire. 

                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 20:19

                          @Alren
                          C’est exact que l’image était trop floue pour être parlante. Désolé !


                        • HELIOS HELIOS 7 septembre 2016 16:04

                          ... moi j’en conclu que l’avenir de l’homme c’est le nivellement par le bas !

                          Comprenez ce que vous voulez.....

                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:43

                            @HELIOS

                            Si l’on confie notre avenir aux seuls marchands ??… Nous devons impérativement chasser les marchands du temple. 

                          • non667 7 septembre 2016 18:02

                            réchauffement climatique = vaste escroquerie !

                            au début était la terre, immense masse de plasma (morceau de soleil ? ) éclairée /chauffée trèstrès légèrement par celui-ci qui au fil des milliards d’années s’est refroidie (en perdant des calorie en se frottant au vide sidéral ) au point de se solidifier superficiellement ,les milliards d’années qui vont suivre ne vont pas inverser le phénomène quelque soit le nombre de fougâts que les hommes pourront faire ! smiley smiley smiley


                            • lloreen 7 septembre 2016 18:40

                              @non667
                              « réchauffement climatique = vaste escroquerie ! »

                              Exactement. C’ est de la même trempe que la vente des indulgences autrefois. De nos jours, les escrocs se sont recyclés dans un autre délire qui fait tout autant tinter leur tiroir-caisse.


                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:45

                              @non667

                              À l’échelle du milliard d’années notre cause est en effet désespéré. 

                            • alinea alinea 7 septembre 2016 18:21

                              J’adore les chiffres, le mélange des dates, on passe du bronze à l’âne !! Mais je retiens, le cheval, comme énergie solaire smiley


                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:47

                                @alinea

                                Le cheval est un engin solaire : il mange de l’herbe.

                              • alinea alinea 10 septembre 2016 01:30

                                @Jacques-Robert SIMON
                                « engin » me plaît !!! les chevaux sont mes amis.


                              • César Castique César Castique 7 septembre 2016 18:33

                                « Parler de race blanche (non hispanique) est probablement provocateur sauf pour dénoncer ses méfaits. »


                                Evidemment. Vous voyez pas qu’on se mette à parler de Shakespeare et de Goethe, de Rembrandt et de Rubens, de Palladio et de Michel-Ange, de Mozart et de Beethoven, de Pascal et de Lavoisier, d’Euler et de Tesla, ça, ça la foutrait vraiment mal... smiley

                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:48

                                  @César Castique

                                  J’ai une grande fascination pour Mozart, Rubens … Je voulais en fait exprimer ce que vous avez écrit. 

                                • vachefolle vachefolle 7 septembre 2016 18:38

                                  Pourquoi parler de race blanche, puisque vous expliquez que ça n’existe pas.
                                  Ca s’appelle du Racisme, ce que vous faites, et comme vous le dites, nous sommes tous des africains.

                                  Votre article laisse un gout très désagréable et trés gauchisoclassique, que tous les malheurs du monde sont liés au méchant homme blanc colonialiste... ou comment au nom du concept d’anti-racisme on en arrive au Racisme anti-Blanc.

                                  Donc, pour un scientifique, arrêtez de généraliser avec des termes aussi vagues que Occident ou race Blanche, puisque vous etes convaincu que ca n’a pas de sens.

                                  Les pays occidentaux (Europe et Etats-Unis) peuplés jusqu’à nos jours d’individus correspondants à peu près à cette description sont responsables de la très grande partie de la pollution induite par la consommation frénétique d’énergies fossiles.

                                  Vous oubliez la responsabilité des pays Arabes exportateurs de cette drogue qui ont accumulé sans vergogne des trésors de dollars. Vous ne les critiquez pas car Ils n’ont pas la bonne couleur de peau ? Qui est le plus responsable le dealer ou le consommateur ?

                                  Les pays occidentaux riches d’esclaves mécaniques ont donc comme trait commun dominant d’exaspérer l’individualisme : les régimes despotiques ou même seulement contraignants n’ont pas pu survivre à cette tendance incontournable.

                                  Moi, je dirai que cette conséquence est plutôt une bonne nouvelle !! vous la déplorez ?

                                  Mais une fois de plus votre analyse est trop vague. Est-ce que la Roumanie du temps de l’URSS était dans cette catégorie... Vous oubliez la Russie, je suppose qu’elle est du coté des gentils malgré sa production fossile ?

                                  Les pays qui ont émis et qui émettent le plus de gaz à effet de serre sont donc ceux qui connaissent une baisse très significative des naissances :

                                  Chapeau pour cette déduction, est-ce que le Co2 nuit à la fertilité ?!

                                  Au fait vous oubliez dans votre analyse, la responsabilité du Japon pays que l’on peut qualifier sans racisme de non-Race Blanche, et qui a largement pollué sa part durant ses années en tant que toute première puissance industrielle. On ne parle même pas de la Chine premier pollueur mondial toute catégorie, qui sacrifie sa population sur l’autel du capitalisme le plus brutal.


                                  • izarn izarn 7 septembre 2016 23:51

                                    @vachefolle
                                    Les « races » humaines polluent....
                                    Reste à savoir si, nous pouvons continuer ainsi sans nous auto-détruire....
                                    Fukujima est un début de reflection, non ?


                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:55

                                    @vachefolle

                                    C’est vrai certaines personnes sont qualifiées de racistes (les blancs pour faire court), d’autres non avec le même comportement. C’est parce que les « blancs » sont considérés comme dominants, les dominés ne font que se rebeller.
                                    C’est vrai une analyse plus fine pourrait être faite, mais mon travail a justement consisté à concentrer les résultats disponibles. 

                                  • lloreen 7 septembre 2016 18:42

                                    « La densité de population doit rester faible pour que l’énergie solaire puisse subvenir entièrement à ses besoins, »

                                    Ce raisonnement me dépasse...
                                    Donc vous imaginez que l’ intensité du soleil est en corrélation avec le nombre d’ humains qui peuplent la terre ?


                                    • izarn izarn 7 septembre 2016 23:54

                                      @lloreen
                                      Théoriquement l’humanité doit se stabiliser.
                                      Pour se faire, il faut éliminer les religions et programmer la liberté sexuelle.
                                      Contradictoire non ?
                                      Haahahahha !
                                      Et pourtant....
                                      Le sexe encule Dieu !


                                    • izarn izarn 7 septembre 2016 23:56

                                      @izarn
                                      Il suffit de relire « la Genese » dans la Bible...


                                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 08:57

                                      @lloreen

                                      Avec le nombre maximum d’humain, oui. Mais on peut utiliser également l’énergie nucléaire, ce qui change tout. 

                                    • vachefolle vachefolle 7 septembre 2016 20:52

                                      pour la gouverne de l’auteur, la chine est le premier contributeur de CO2 depuis 2006, et représente 25% de la production mondiale...

                                      Il faut donc mettre ca en perspective...

                                      Aujourdhui par an, la chine produit autant de gaz CO2 que la France en 20 ans....

                                      Voila de quoi faire cogiter les neurones de l’auteur sur la responsabilité des différents pays !


                                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:07

                                        @vachefolle

                                        Je sais que la Chine a 1,35 milliard de personnes jaunes et communistes. Il était impératif de faire basculer ce pays dans notre orbite de consommation pour le futur. Mais ceci ne change rien à l’analyse. 

                                      • JC_Lavau JC_Lavau 7 septembre 2016 20:56

                                        Simon, tu es géophysicien ? Alors cesse de te croire compétent dans des domaines que tu n’as jamais exploré, jamais maîtrisé. Tu n’es qu’un perroquet qui rabâche en doubleplus canelangue ce que la presse aux ordres lui dit de croire.

                                        La physique de l’atmosphère et des océans, ça ne s’apprend pas dans Li Monde ou Libé.

                                        — 
                                        Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes, et fraude à l’évolution climatique :
                                        http://deonto-ethics.org/impostures/index.php?board=30.0


                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:09

                                          @JC_Lavau

                                          Je ne suis pas géophysicien et je veux bien apprendre. 

                                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 septembre 2016 16:19

                                          @Jacques-Robert SIMON.
                                          Il faut vraiment te rappeler toutes les bases, à toi.
                                          Seules 2 % des espèces végétales, dont le maïs, se sont déjà optimisées au Miocène pour la pénurie actuelle en dioxyde de carbone atmosphérique, en changeant de chaîne photosynthétique..
                                          Les 98 % autres espèces végétales, dont toutes les espèces arborées, attendent 1200 ppm pour atteindre leur optimum végétatif. Elles l’attendront encore quelques dizaines de milliers d’années, si d’aventure une nouvelle glaciation ne vient réinstaller la plus tragique des pénuries.

                                          Les raies d’absorption infrarouge atmosphérique par temps clair du CO2, respectivement à 4,3 µm et à 15 µm sont déjà quasi saturées. L’absorption est de 60 à 70 % dans la bande des 15 µm de l’ozone et du gaz carbonique, d’environ 80 % dans la bande des 6 µm de la vapeur d’eau, de 85 ou 90% dans la bande des 4,3 µm du dioxyde de carbone. La sensibilité marginale des éventuelles variations en plus, est donc anecdotique, de très loin inférieure à l’influence de la couverture nuageuse. Or la couverture nuageuse est prudemment omise par les modèles informatiques de L’Intergovernmental Pack of Carbocentric Crooks, car vachement trop compliquée pour eux.

                                          La fraude à « 70 % des arbres menacés par le changement climatique »
                                          www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/la-fraude-a-70-des-arbres-menaces-153196
                                          Fraude : nulle trace de corpus expérimental soutenant « acidification des océans »
                                          www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/fraude-nulle-trace-de-corpus-152331
                                          Non, le dioxyde de carbone est incapable de diriger le climat
                                          www.agoravox.fr/actualites/medias/article/non-le-dioxyde-de-carbone-est-154558
                                          Le GIEC n’est pas sans précédents dans l’histoire de l’humanité
                                          www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/le-giec-n-est-pas-sans-precedents-153653
                                          Ces ruses pour compromettre des milliers de scientifiques naïfs
                                          www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986

                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température néo-zélandaises, et des météorologues néozélandais ont protesté.
                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température russes, et des météorologues russes ont protesté.
                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température scandinaves, et des météorologues scandinaves ont protesté.
                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température ruraux aux Tazunis afin de les conformer aux bulles thermiques des villes, et des météorologues U.S. ont protesté.
                                          L’IPCC modifie chaque année les relevés du passé, afin de les conformer à leur modèle de branques.
                                          Etc. etc. etc.
                                          Fraudes partout. Lyssenko était petit joueur comparé à l’IPCC.


                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 20:26

                                          @JC_Lavau
                                          Merci pour vos informations.


                                        • coinfinger 7 septembre 2016 21:20

                                          Le réchauffement climatique , j’adorre le sujet les niais y rassemblent leurs conneries .
                                          Extinction de la race blanche ! comme les Russes et les Canadiens disent , 4 degrés de plus , çà nous déplairait pas . Les autres blancs , les tempérés , ils se précipitent pour les vacances vers le Sud , pour avoir encore plus de chaleur . ... Non , c’est les jaunes et plus encore les noirs qui sont menacés , question race .


                                          • roman_garev 7 septembre 2016 21:32

                                            @l’auteur

                                            « la race blanche (non hispanique) »
                                            Kekceksa ? Un nouveau mot dans la théorie raciale de M. Hitler ? 

                                            Pour ne laisser dans la catégorie que la population considérée (française, je présume), il faudrait ajouter davantage de « non- », à savoir non-germanique, non-slave, non-turque, non-de-Caucase, non-hindou... Je n’ai rien oublié ?

                                            • roman_garev 7 septembre 2016 21:34

                                              @roman_garev
                                              Ah, j’ai oublié « non-arabe ». Peut-être encore quelques tribus également insignifiants pour l’auteur.


                                            • non667 8 septembre 2016 14:55

                                              @Robert Lavigue
                                              Ce serait la première fois que je vois définir une race par sa seule langue, mais ici rien n’est impossible !!!!

                                              ignorant ? voir wiki : le sémite est une langue parlée par des tributs vivant au moyen orient . (arabes , hébreux ,etc..... ) par la suite les personnes parlant ce langage . donc pas une race le sémite ne caractérise donc pas une race .

                                              L.I.C.R.A. = ligue contre le racisme et l’antisémitisme  ce terme impropre utilisé à la place de judaïsme est destiné à cacher/masquer que le judaïsme est une religion mais aussi par définition une race au sens le plus étriqué du terme puisque réservée à la seule descendance d’abraham par isaac (ismaël exclus ! d’où conflit judéo-islamique ) ! conflit qui nous touche par les attentats car les islamistes considèrent a juste titre que nous sommes des soutiens/complices d’israël  !


                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:10

                                              @roman_garev

                                              Catégorie proposée par l’administration américaine. 

                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 20:27

                                              @roman_garev
                                              « Blanc non-hispanique » provient des références américaines.


                                            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 septembre 2016 09:20

                                              @Robert Lavigue

                                              C’est une définition qui provient des USA, les hispaniques sont les principaux immigrés. 

                                            • cathy cathy 7 septembre 2016 23:28

                                              L’auteur pense aux Almoravides pour la race blanche non hispaniques. Ils ont vraiment un problème avec la couleur... il pourrait s’agir d’une jalousie hallucinatoire. 


                                              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:11

                                                @cathy

                                                Je ne connais pas la Mauritanie.

                                              • izarn izarn 7 septembre 2016 23:46

                                                Le réchauffement climatique anthropique c’est de la foutaise.
                                                Aucune preuve scientifique valide.
                                                De plus les théories sur le climat sont invalides, et niaises.
                                                Par contre que l’humanité détruise son environnement, et par suite en subisse les conséquences désastreuses, ça c’est vrai.
                                                Aucun rapport avec le climat. L’Humanité s’est débrouillé avec depuis des dizaines de milliers d’années, sans problèmes.
                                                Sinon, nous ne serions plus la....
                                                La connerie humaine n’a rien à voir avec le CO2....
                                                C’est Soros qu’il faut éliminer, pas le CO2...


                                                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:12

                                                  @izarn

                                                  Ce n’est pas faux, Soros est probablement plus nuisible que CO2, mais il n’est pas seul … et ce n’était pas le sujet. 

                                                • vachefolle vachefolle 7 septembre 2016 23:59

                                                  A l’auteur, et pour la culture générale sur AGORAVOX....

                                                  Voici la contribution à l’effet de serre en cO2 cumulée de 1970 à 2013 par pays, à partir des données du site :

                                                  http://www.iea.org/publications/freepublications/publication/co2-emissions-from-fuel-combustion-highlights-2015.html

                                                  United States  214 321,7
                                                  People’s Rep. of China  137 129,3 Former Soviet Union (if no detail)  52 717,3 Japan  43 906,4 Germany  38 861,3 Russian Federation  38 157,1 India  30 589,3 United Kingdom  23 219,0 Canada  19 316,3 Italy  16 218,9 France  16 188,2 Poland  14 740,6 Korea  12 426,4 Mexico  12 011,2 Australia  11 848,0 South Africa  11 761,7 Islamic Rep. of Iran  10 331,5 Brazil  9 843,5 Spain  9 532,4 Ukraine  8 548,6 Saudi Arabia  8 163,5 Indonesia  7 957,5 Netherlands  6 498,3 Turkey  6 355,8 Chinese Taipei  6 132,7 Czech Republic  6 034,4 Romania  5 512,0 Argentina  5 152,6 Belgium  4 755,3 Thailand  4 715,6
                                                  chiffres en millions de tonnes.

                                                  voila de quoi relativiser la soit disant responsabilité de la « Race blanche » dans l’effet de Serre, puisque en gros :

                                                  USA = CHINE + Russie + URSS
                                                  JAPAN = GERMANY
                                                  INDIA = ITALY+FRANCE
                                                  KOREA=POLAND.....

                                                  Bref nous sommes tous des pollueurs, quelque soit notre RACE, ou notre nationalité.


                                                  • roman_garev 8 septembre 2016 08:28

                                                    @vachefolle
                                                    « Russie + URSS »


                                                    Ah bon ? Je ne savais pas que c’étaient deux pays différents (existant sur le globe en même temps). Il serait aussi intelligent d’écrire, par exemple :

                                                    Germany + Allemagne de l’Est + 3ème Reich

                                                    En gros, une érudition qui brille à aveugler...


                                                  • vachefolle vachefolle 8 septembre 2016 10:38

                                                    @roman_garev

                                                    encore un commentaire affligeant de votre part, mais c’est vrai que vous êtes un spécialiste de la provocation.

                                                    Alors pour votre gouverne, les statistiques datant de 70, elles commencent par s’appliquer a l’’URSS qui (lisez un peu) a disparue et est redevenue la Russie. D’’ou la nécessité d’amalgamer ces deux statistiques..

                                                    Est-ce que vous avez compris, ou est-ce qu’une explication plus détaillée est nécessaire ?????


                                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:15

                                                    @vachefolle

                                                    Merci pour les chiffres. Il faut aussi prendre ceux par habitant. 

                                                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 20:28

                                                    @vachefolle
                                                    Merci.


                                                  • Hector Hector 8 septembre 2016 08:57

                                                    Bien sur un peu de prospective ne fait pas de mal même si une quantité de paramètres et d’impondérables concernant ce métissage inéluctable nous échappe totalement.
                                                    Il est vrai que je croise peu de « Papous » dans la rue et je peux être à peu prés sur que nos petits enfants n’aurons pas ce faciès particulier des Aborigènes d’Australie ni leurs conformations.
                                                    Mais selon l’INED il y a eu en 2010, 27% de mariages mixtes toutes nationalités confondues dont une multiplication par 3 de migrants d’Afrique subsaharienne.
                                                    Mais il y a plus simple que ces études hautement scientifiques. Il suffit de regarder dans la rue combien de femmes blanches ont des enfants noirs ou métissés. Je suis bien placé pour ça puisque j’habite entre une crèche, une maternelle et une école primaire et ce n’est ni un quartier défavorisé ni particulièrement privilégié, pas de HLM mais beaucoup d’immeubles découpés en studios puisque j’ai aussi un IUT non loin.
                                                    J’habite là depuis 2008 et je peux vous assurer que pendant ces quelques années la population de ce quartier a vraiment changée et ce vers un métissage de plus en plus visible.
                                                    De plus en plus de propriétaires de maisons « bourgeoises » de deux ou trois étages ont vendu « à la découpe » en raison de ce changement de population et sont partis s’établir ailleurs.
                                                    Bien sur il est très difficile, voire impossible de faire des stats dans quelques rues mais c’est une évidence, le blanc est en train de devenir beaucoup plus foncé.
                                                    Sans parler d’une multiplication inouïe de Kebab ressemblant plus à des officines maffieuses de par le nombre croissants d’hommes à la mine patibulaire et au regard franchement menaçant dans les locaux ou installés dehors en cette saison qu’à des établissements traditionnels. Et je ne me crois pas paranoïaque.
                                                    J’ai peur de ce changement et de ce qu’il risque de nous apporter.
                                                    J’ai peur surtout de cette religion prosélyte, totalitaire et démographiquement tellement plus active qui accompagne toujours la couleur.
                                                    Maintenant s’il fallait encore une preuve alors ouvrez n’importe quel canard people, n’importe quel site, n’importe quelle émission télé et l’on se rend compte que l’actualité est souvent de couleur foncée.


                                                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:17

                                                      @Hector

                                                      Je n’ai pas à aimer on non les mariages mixtes, de toute façon ils se feront. 

                                                    • cathy cathy 9 septembre 2016 09:31

                                                      @Jacques-Robert SIMON
                                                      Oui, ils se feront par la force.


                                                    • Hector Hector 10 septembre 2016 09:55

                                                      @Jacques-Robert SIMON
                                                      Que vous les aimiez ou non, ce dont on se fiche, ce n’est pas qu’ils se feront : Sortez et voyez, il se sont fait et ils se font aujourd’hui à grande vitesse.


                                                    • soi même 8 septembre 2016 21:08

                                                      Comme le dire, faire tellement d’étude pour s’étaler dans du grand ordinaire, c’est affligeant.


                                                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:18

                                                        @soi même

                                                        Désolé de vous décevoir.

                                                      • Massada Massada 9 septembre 2016 08:48

                                                        1) la notion de race humaine a perdu tout fondement scientifique
                                                        2) aucune preuve scientifique que le changement climatique est anthropique


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 09:20

                                                          @Massada

                                                          On semble horrifié par l’utilisation d’un mot qui n’est qu’un descriptif sommaire. Par contre, je suis certain de la nature anthropique du réchauffement climatique. 

                                                        • Massada Massada 9 septembre 2016 10:20

                                                          @Jacques-Robert SIMON
                                                           
                                                          Je comprends mais c’est de l’ordre de la croyance
                                                          Le GIEC est une organisation intergouvernementale et non un organisme scientifique. ces derniers ne sont qu’associés et recrutés en fonction de leur point de vue.
                                                           

                                                          C’est un moyen pour le GIEC de refuser le débat contradictoire.

                                                           

                                                          Loin d’être une autorité indiscutable, le GIEc a été secoué par de nombreux scandales (finances, transparence de fonctionnement, faux rapports, dissimulations de données, pressions, etc...).

                                                           

                                                          Les modèles affirment que l’homme a une responsabilité dans le réchauffement constaté depuis 1860, mais ils ne savent pas la mesurer : l’amplitude des températures est trop faible, la résolution des modèles trop grossières.

                                                           

                                                          Autant dire que l’on nage dans le brouillard : les gaz à effet de serre peuvent représenter 30, 60 ou 80% du réchauffement observé, on e sait pas. Les décisions prises en ce domaine (comme le protocole de Kyoto ou cop21) reposent sur des incertitudes majeures.


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 9 septembre 2016 20:31

                                                          @Massada
                                                          Le GIEC a toujours été prudent et ses conclusions sont maintenant bien établies.


                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 9 septembre 2016 21:17

                                                          @Jacques-Robert SIMON : « Le GIEC » aux ordres « ... ses conclusions sont maintenant bien établies » par la presse aux ordres.


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 septembre 2016 09:23

                                                          @JC_Lavau

                                                          Le GIEC présente des conclusions correctes, cependant de multiples autres choses sont occultées. 

                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 10 septembre 2016 14:26

                                                          @Jacques-Robert SIMON. Rappel :

                                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température néo-zélandaises, et des météorologues néozélandais ont protesté.
                                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température russes, et des météorologues russes ont protesté.
                                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température scandinaves, et des météorologues scandinaves ont protesté.
                                                          L’IPCC a fraudé les relevés de température ruraux aux Tazunis afin de les conformer aux bulles thermiques des villes, et des météorologues U.S. ont protesté.
                                                          L’IPCC modifie chaque année les relevés du passé, afin de les conformer à leur modèle de branques.
                                                          Etc. etc. etc.
                                                          Fraudes partout. Lyssenko était petit joueur comparé à l’IPCC.


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 10 septembre 2016 15:22

                                                          @JC_Lavau

                                                          Il n’en reste pas moins que la consommation des énergies fossiles devra cesser dans 2 ou 3 générations au maximum. 

                                                        • JC_Lavau JC_Lavau 13 septembre 2016 18:43

                                                          @Jacques-Robert SIMON. Dans ce cas comment vas-tu faire pour réaliser les prophéties du Gang Intergouvernemental d’Escrocs Carbocentristes ?
                                                          Les grandes pénuries en dioxyde de carbone atmosphérique comme à présent ont été rares à l’échelle terrestre. Seules 2 % des espèces végétales terrestres s’y sont adaptées, en changeant de chaîne photosynthétique. A savoir le maïs, la canne à sucre, le sorgho et certains millets, qui ont basculé vers une chaîne en C4 ; les cactées et l’ananas qui ont basculé vers une chaîne à CAM. Les 98 % d’autres espèces attendent un triplement de la teneur atmosphérique.
                                                          Sûr que ça, la presse aux ordres te l’a bien caché. Mais il reste les cours de physiologie végétale...
                                                          Ah ouais, ta religion t’interdit d’ouvrir les cours.


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 15 septembre 2016 09:04

                                                          @JC_Lavau

                                                          Je n’ai aucune religion et j’apprécie les cours hors catéchèse. 


                                                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 15 septembre 2016 13:26

                                                          @JC_Lavau

                                                          Merci pour votre référence que j’ai lue.

                                                        • cathy catowl (---.---.40.172) 1er octobre 2016 13:21

                                                          La notion de race à deux définitions. Une définition taxonomique et une autre génétique. Selon la génétique, les races n’existent pas ’réellement’ car ce sont des objectifs impossibles à atteindre. Mais la race existe en tant qu’objectif et peut être défini comme un ensemble d’individus génétiquement identitiques. Les éleveurs croient pouvoir atteindre une race mais lorsqu’ils s’en rapprochent , ils mettent en danger la possibilité reproductrice des individus qu’ils ont sélectionnés.
                                                          Par contre, en taxonomie, les ensembles ’races’ intérieurs à l’ensemble ’espèce’ sont possibles car la définition est d’ordre pratique et beaucoup plus large qu’ en génétique. Le mot ’race’ étant politiquement tabou, il est préférable de lui substituer soit le mot ’type’ (originellement un ensemble intérieur à la race) ou bien le mot ’variété’ . C’est ainsi que l’on parle maintenant de variétés de chiens, de chats... Le mot ’type’ est davantage utilisé pour les humains. Si Madame Morano avait parlé de ’type caucasien’ plutôt que de ’race blanche’, elle n’aurait pas eu de problème. Les types sont des ensembles intérieurs aux anciens ensembles appelés ’races’. Autrefois, les types, maghrébin, hispanique appartenaient à la race blanche. Maintenant, il n’y a plus que des types situés directement à l’intérieur de l’ espèce humaine.
                                                          Les mots ’ethnie et ’populatio’n appartiennent plus à la démographie et à l’ethnologie qu’à la biologie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité