• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Recrudescence d’actes d’espionnage en France

Recrudescence d’actes d’espionnage en France

Une affaire d'espionnage au bénéfice de l'État d'Israël (Mossad) impliquant trois hauts fonctionnaires : Quai d'Orsay - Matignon - ministère de l'Intérieur - un haut gradé de la Défense, et Laurence B une consultante quadragénaire franco-israélienne secoue le landerneau du contre-espionnage français. Les quatre hommes impliqués se sont vus retirer leur habilitation au secret, bons pour leur mutation à un poste subalterne, et une information judiciaire pour trahison a été ouverte. Il se murmure que si la photographie et l'identité de la « tentatrice » ont fuité, c'est dans l'espoir de ne pas voir cette affaire passée aux oubliettes de la diplomatie franco-israéliennes. Deux diplomates israéliens impliqués dans une autre affaire (opération Ratafia 2010) avaient dû quitter le territoire en raison d'une proximité douteuse nouée avec des fonctionnaires d'un de nos services lors d'une opération commune...

Selon Jacob Cohen, le Mossad (service secret israélien extérieur) pourrait compter sur 4.000 sayanim (honorables correspondants) et/ou adeptes de la hasbara (propagande & désinformation) en France ! Le chiffre peut paraître exagéré sur une population estimée à 550.000 israélites, mais il reste semblable à celui des 4.185 binationaux franco-israéliens ou Français ayant un parent juif (manaha) servant dans l'armée israélienne. Bienvenue dans le monde du renseignement et celui du contre-renseignement, un monde multidimensionnel fait d'actions réprouvées : déloyauté, espionnage, ingérences, sabotages, terrorisme, etc., capables d'entamer l'ordre politique, économique, social ou culturel. « L'espionnage visant la France et l'Union européenne est considéré comme ayant vocation à se développer, tant en raisons de la contestation, par de nouveaux acteurs, de la place de la France dans le monde, que de l'exacerbation de la compétition économique » (Le Dictionnaire du renseignement, ouvrage collectif paru aux Éditions Perrin 2018). Si les risques liés à l'espionnage semblent être délaissés par les citoyens pour le terrorisme « présenté comme une menace majeure », les réseaux du terrorisme ne bénéficient plus, comme cela fut le cas dans les années soixante-dix (Carlos, etc.), du soutien de pays ayant aujourd'hui rejoins l'espace Schengen...

Le renseignement et les différents volets qui le composent entretiennent le trouble dans les esprits mal informés ou déformés par la propagande ou le contre-renseignement adverse. Le renseignement intérieur et extérieur reste un instrument indispensable à notre indépendance et à notre sûreté. Ses attributions et responsabilités dépassent largement le cadre des frontières nationales, nos amis ne sont plus des amis sincères, en fait il ne l'ont jamais été et nous faisions semblant d'entre d'être dupe. Pourtant : « Des pays et des services qui sont des adversaires résolus peuvent coopérer en matière d'antiterrorisme, parce que cela répond à leurs intérêts » (op. cit.). La France qui accueille près de 20 000 Tchétchènes, procède régulièrement à des échanges d’informations avec la Russie, ce qui n'a pas empêché l'attentat au couteau du 12 mai par un Tchétchène francisé en 2010 et d'assassiner deux nationaux. Comme Lord Palmerston (1784 - 1865) disait : « L'Angleterre n'a pas d'amis ou d'ennemis permanents ; elle n'a que des intérêts permanents » sentence que paraphrasera le général de Gaulle : « Les États n'ont pas d'amis ; ils n'ont que des intérêts ». Les Américains sont plus concis : « America first », les Chinois de développer leur « soft power ».

Le renseignement, terme générique utilisé pour définir différents domaines d'actions est le crime astucieux par excellence ; reçoit le nom d'espion l'individu qui utilise ses connaissances (savoirs), ses accointances (relations), son entregent pour obtenir ou simplement rassembler des informations pour les livrer ensuite à un autre pays ou une entreprise concurrente. L'espionnage est un délit protéiforme qui se pare de toutes les livrées pour mettre en pratique des méthodes aussi vieilles que le monde lui-même. L'idéal pour l'espion étant de s'approprier quelque chose détenu par un tiers, pour bien souvent le livrer à un autre tiers. Aucun domaine n'est épargné : la Recherche fondamentale et appliquée - la Défense - les hommes politiques - l'administration - les universités - les acteurs économiques - les think tanks, les lois en préparation - les normes - etc., sans oublier les médias utilisés à des fins de propagande, de déstabilisation, ou d'agent d'ingérence.

Le travail des agents de l'étranger se déroule à tout moment sous nos yeux mais reste très difficile à déceler et encore plus à intercepter. Selon le Nouvel Observateur : « Les services secrets russes n’auraient jamais été aussi actifs et influents en France même pendant la Guerre Froide ». Il y aurait selon des sources internes à la cellule H4 (Russie) de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure, plus d’une cinquantaine d’espions russes travaillant sur notre territoire sous couverture diplomatique, et une vingtaine « d’illégaux », des espions sans couverture diplomatique généralement bien implantés dans la société française depuis plusieurs années. Le président Sarkozy en personne a interpellé Poutine : « Au lieu d’espionner chez nous, tu ferais mieux de t’occuper des terroristes ». Les Russes sont loin d'être les seuls, les Américains sont très présents au cœur de l'Europe (Manning, Echelon, Snowden, Wikileaks), et l'Allemagne (épicentre du renseignement américain en Europe via les contractors) tant « vantée » pour sa santé économique finance le BND (service fédéral du renseignement sous le contrôle chancelier) et le MAD (renseignement militaire sous le contrôle du ministre de la défense) via le patronat de ses grandes entreprises.

La Chine qui occupe la troisième place sur le podium des SR hyperactifs (la palme revient à la Russie, deuxième les États-Unis) est en pointe pour l'acquisition du renseignement. Le jeudi 24 mai, l’émission « Quotidien » sur TMC révélait que deux anciens officiers ayant appartenu à la DGSE avaient été placés en détention provisoire et mis en examen au mois de décembre 2017, au chef de : « trahison par livraison d’informations à une puissance étrangère, provocation au crime de trahison et atteinte au secret de la défense nationale ». Un lieutenant-colonel qui fut en poste à Pékin (1997) a transmis au SR chinois des documents sur les procédures en cours à la DGSE. « Le secret qui entoure l'activité de renseignement est une nécessité : cacher les centres d'intérêts d'un service, ses méthodes et sa production est une condition essentielle de sa capacité à remplir ses missions. (...) Quand les méthodes employées sont connues, il faut parfois renoncer à les utiliser parce qu'elles ont perdu toute efficacité » (Op. cit.).

Où se trouve un Chinois c'est déjà la Chine nous apprend le dicton. Chaque année, la France qui accueille 2 millions de touristes chinois, fait l'objet de dizaines de vols, de tentatives d'appropriation de secrets. L'Empire du milieu mise principalement sur le renseignement humain avec de faux étudiants-stagiaires, « l'invitation » de chercheurs, de fausses annonces sur un réseau très prisé des cadres à la recherche d'un emploi... Selon le BFV, plus de 10.000 Allemands et des fonctionnaires européens auraient été approchés...

Le magasine Vanity Fair a dévoilé dans son numéro de septembre 2014, les grandes lignes d'un rapport secret remis au coordinateur national du renseignement attaché à la présidence de la République. Ce rapport rédigé par la Délégation interministérielle à l'intelligence économique en 2010, service chargé de la veille et de la protection des entreprises françaises, dresse l'inventaire des SR chinois dans l'hexagone : l'aéronautique - le domaine spatial - le nucléaire - les télécommunications - l'optoélectronique - les énergies renouvelables - l'industrie pharmaceutique, etc., plus d'un millier d'entreprises est concerné et la France protège une quarantaine de secteurs convoités.

Le Dictionnaire du renseignement de préciser dans sa rubrique consacrée à la Chine : «  La stratégie de la Chine consistant à devenir une puissance mondiale de premier rang repose, pour une large part, sur ses services de renseignement. (...) Elle compterait 7.000 fonctionnaires, auquel il convient d'ajouter probablement 50.000 agents illégaux. (...) Ils ont fait des États-Unis leur principale cible et en Europe sont particulièrement présents en France, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Allemagne  ». Le rapport sur la cyberdéfense du sénateur Jean-Marie Bockel, proposait : d'« Interdire sur le territoire national et européen le déploiement et l’utilisation d’équipements (...) qui présentent un risque pour la sécurité nationale, en particulier les routeurs ou d’autres équipements informatiques d’origine chinoise. » Tout transfert de technologie accroît les risques. On en viendrait à regretter le COCOM et sa nomenclature...

L'espionnage s'apparente parfois à un dol ou à une ruse blâmable dont la victime aurait pu souvent s'en prémunir. Si nos entreprises étaient correctement protégées et leurs agents de sécurité et les citoyens suffisamment avertis des risques encourus, il n'y aurait moins d'espions ou de « vampires » vivants aux « crochets » des dites entreprises. Chaque entreprise, petite, moyenne, ou grande a le devoir de veiller elle même à ses propres intérêts. Certaines d'entre elles n'auraient donc qu'à s'en prendre à elles mêmes, mais hélas, leur mésaventure a des répercussions sur la compétitivité, les brevets, les emplois directs ou indirects. Une anecdote édifiante. Lors de sa visite à Tel-Aviv, le premier Ministre Emmanuel Valls fut invité à confier son téléphone cellulaire à la sécurité avant son entretien avec son homologue israélien ! Ignorait-il qu'il suffit de quelques secondes pour le « cloner » ? Ce sont souvent les méconnaissances du danger et leur propre aveuglement, à moins que ce ne soit leur incompétence ou celle de leur personnel en la matière qui font la couche de l'espionnage.

Que penser des 2 % (j'ai oublié la source) de « Français » qui pensent qu'espionner leur pays, c'est à dire trahir, n'est pas un acte grave ! Qu'ils sachent qu'une fois découverts leur employeur clandestin les sacrifiera sans aucun scrupule ni problème de conscience. Ils réaliseront, mais trop tard, qu'ils n'ont été que des agents « kleenex », c'est à dire manipulés, parfois à leur insu, raison supplémentaire pour rester extrêmement vigilant. Un caractère trempé et entier évite d'avoir à entrer en conflit avec sa loyauté et son engagement national, quand bien même quelques convictions seraient-elles ébranlées à l'occasion d'un bouleversement politique. Accepter une situation contraire à ses principes ou à la fidélité de ses pairs, expose un jour ou un autre à être en porte à faux et conduire à la trahison. Signer un pacte ne serait-il que moral, avec le diable, ne peut que conduire aux regrets et aux remords, affects que l'on a trop souvent tendance à sous estimer à leur juste valeur dans leurs répercussions sur notre être, l'image que nous avons de nous et sur nos relations sociales.

On peut admirer, toute raison gardée, quelques unes des affaires ayant été découvertes et rendre hommage aux maîtres artisans impliqués, mais ceux-ci ne saurait rester que des cas d'études. Soit on admire l'habileté de l'espion, soit on se moque de la naïveté de ses victimes à s'être laissées prendre au piège, mais force est de constater que certaines cibles sont toutes désignées pour devenir la victime « consentante » de ce qui leur arrive. Écouter chanter les sirènes de l’étranger (trolls) n'est jamais exempt de risques, toute sympathie affichée alimente des fichiers..., et une collusion avérée peut se révéler génératrice de désagréments. La conjointe de l’un des deux ex-agents suspectés a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire pour « recel des crimes et délits de trahison...

La loi N°80-538 du 16 juillet 1980 précise : « Toute personne qui livrerait des informations d'ordre économique, commerciale, technique non secrètes à des étrangers, des personnes physiques ou morales pourrait faire l'objet de sanctions pénales. » Oyez, oyez ! Le simple fait de rechercher des informations peut être punissable de 2 à 6 mois d'emprisonnement.


Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • xosonuc 21 juillet 12:34

    Mais non, vous êtes complétement paranoïaque.


    • Christ Roi Christ Roi 22 juillet 03:26

      Puisqu’on vous dit que les complots n’existent pas 


    • zygzornifle zygzornifle 21 juillet 14:17

      Il parait que les chiffres du chômage ont étés espionnés .....


      • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:26

        @zygzornifle

        Il est vrai que de tels chiffres relèvent d’un savoir faire de pointe ! smiley
        Dans l’article, je lis : « Le président Sarkozy en personne a interpellé Poutine : Au lieu d’espionner chez nous, tu ferais mieux de t’occuper des terroristes ».
        -> Encore un qui aurait mieux fait de faire profil bas, et bien bas. J’espère que Poutine n’a pas oublié de dire à Sarko et Hollande : « Tu ferais mieux de t’occuper de tes terroristes plutôt que de bombarder la Libye et de soutenir les terroristes en Syrie ».

      • zzz'z zzz’z 21 juillet 14:44

        On vend nos entreprises stratégiques pour un cornet de frites très souvent accompagné de ketchup. Depuis Sarkozy, Palantir reçoit nos big datas, le crime de haute trahison pour le gugusse de l’Élysée a été aboli… La page des impôts en ligne contenait une vidéo Google. Patrick Drahi, citoyen Israélien possède, Numéricable, SFR, des journaux, des tv. 

        C’est organisé au sommet de l’état. Avec le contrôle de l’internet, il n’est plus possible d’échanger de façon sécurisée.

        Il y a comme un défaut, en effet. Le terrorisme, en plus de mette à mal les principes régaliens, nous met tous à poil au niveau de la fameuse phrase de Gobbels : Si vous n’avez rien à cacher, si vous ne maquillez rien et que vous ne complotez pas contre le Reich vous n’avez rien à craindre de nous. 

        Nos sommes des moutons en route pour l’abattoir… 





        • sls0 sls0 21 juillet 16:43

          Normalement dans une entreprise sérieuse sur les documents il y a des cases à cocher : confidentiel, restreint, libre entreprise et libre vis à vis de l’extérieur.

          Pour faire plaisir à une boite allemande qui bossait pour nous j’ai accueilli des ingénieurs japonais.
          La demande était faite à un niveau suppérieur au mien.
          J’ai transmis des documents, ça prend du temps les coup de feutres sur les recettes de cuisine pour ne laisser que le principe de conception.
          C’est 4-5 ingénieurs qui maitrisent leur jobs que l’on a en face, ça fuse les questions, il faut faire attention à ne pas se faire piéger.
          J’ai été invité à Kobé l’année suivante, ils n’ont pas trop dû m’en vouloir pour mes coup de feutre.
          On peut avoir de bons échanges très constructifs sans pour cela donner les recettes importantes.
          Les principes déclenchent des idées.
          Quand on voit la navette russe Bourane, le principe était copié en partie sur la navette US mais de conception elle était bien plus sécurisante et mieux conçue.
          C’est orienté espionnage industriel où l’on se fait pillé allègrement.

          L’espionnage style le téléphone de Valls, pour quelle raison ? Pour contrôler qui applique bien les ordres d’Israël ? Les discours, les lois et les actes du bonhomme c’était suffisant. Refiler son téléphone à une nation étrangère ça peut choquer, là Valls n’a pas tiqué, c’était des potes, des frères dans sa tête.


          • Trelawney Trelawney 24 juillet 08:10

            @sls0
            Normalement dans une entreprise sérieuse sur les documents il y a des cases à cocher : confidentiel, restreint, libre entreprise et libre vis à vis de l’extérieur.


            A la légion étrangère, pour être certain qu’une note de service importante allait être lu pour tout le monde, le lieutenant colonel tamponnait « Confidentiel Défense » dessus. Et ça marchait

          • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:32

            @sls0
            Les actes du bonhomme, en effet. Depuis Sarkollande le sabotage par les « volontaires bénévoles » au pouvoir est bien plus efficace que par les espions des nations étrangères eux-mêmes. Si on me demande alors pourquoi il y a plus d’espions russes la réponse est logique : Car les autres n’en ont plus besoin puisqu’ils obtiennent tous de leurs valets officiellement en place. smiley (Et la FAF ce n’est pas pour faire joli). Et il ne faut pas s’imaginer que nous n’avons pas d’espions non plus...


          • aimable 21 juillet 18:02
            je dis toujours que nous ne pouvons pas faire confiance au multi- cartes , s’il fallait un exemple le voici, moralité , ne jamais leur confier des postes a responsabilités .
            pris la main dans le sac , Il faudrait leur retirer la nationalité Française et les expulser .

            • Alren Alren 21 juillet 18:57
              Une des façons de voler des secrets industriels est la coopération avec une firme étrangère qui implique le transfert de technologies.

              Sous la pression de Hollande, Dassault aurait dû livrer de tels secrets à l’Inde sous prétexte d’une commande considérable, la « commande du siècle ». heureusement l’Inde s’est repliée sur l’achat de 30 Rafale achetés « sur étagère », c’est-à-dire sans transfert de technologies et le rafale ne peut toujours pas être copié.

              Ne doutons pas que si la « coopération » avec la Pologne à propose des hélicoptères Caracal avait abouti, tous les renseignements recueillis par nos « amis » polonais auraient été retransmis immédiatement aux concurrents US.

              La fusée Ariane, les avions Airbus, doivent l’essentiel de leurs qualités aux ingénieurs français. Mais l’Allemagne gagne beaucoup d’argent avec leur vente maintenant.

              Le futur char de combat franco-allemand aura un moteur allemand alors que le moteur français, plus compact à puissance égale est supérieur.
              Il aura blindage allemand alors que celui du Leclerc est excellent.
              En revanche le système de veille et de tir, sera français car les Allemands ne savent pas faire l’équivalent. Or ce système est essentiel à la qualité du blindé.
              Mais qui empochera la plus grosse part lors de la vente de ce char ?
              Cela illustrera encore une fois combien nous sommes les dindons de ces « collaborations ».

              Je viens de lire qu’une start-up française de quarante personnes était en mesure de fabriquer un matériel et des logiciels capables de détecter et neutraliser toutes les attaques informatiques sur les grands systèmes avec une idée révolutionnaire (mais encore secrète).
              Mais cela fait de l’ombre à des grands groupes français qui sont sur le créneau depuis longtemps sans grand succès.
              Il est du devoir du pouvoir politique, quel qu’il soit, de favoriser cette start-up qui pourrait, pour une fois, faire de notre pays le mieux protégé dans le cadre de la cyberguerre qui fait rage et va s’accentuer encore, à mesure que la très haute technologie jouera un rôle croissant dans l’économie, donc dans le niveau de vie des Français.

              • leypanou 23 juillet 19:16

                @Alren

                faire de notre pays le mieux protégé dans le cadre de la cyberguerre : avec Windows comme système d’exploitation quasi-officielle, cela m’étonnerait beaucoup.

                La Chine n’aurait jamais pu construire des avions civils aussi rapidement sans transfert de technologies ; pareil pour tous ces produits plus ou moins sophistiqués qu’elle fabrique maintenant. Pire, elle fait çà dans tous les domaines, même en sport en faisant venir des personnes qualifiées pour former les Chinois, pour pouvoir s’en passer plus tard.

              • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:35

                @Alren
                Une start-up, dès que ça sort de l’eau c’est racheté illico par un grand groupe. Ceux qui les fondent le font d’ailleurs très souvent dans cette intention, sans que les ingénieurs ne soient forcément au courant.


              • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:37

                @leypanou
                Moralité : Ce qui est en train d’arriver maintenant aux US et aux multinationales plus généralement est bien mérité. Au moins ils couleront avec nous, bouffés par les Chinois. D’ailleurs, dans ma vie de tous les jours, je n’accepte plus qu’aucun mondialiste ne geigne à cause des Chinois, je rembarre vite fait.


              • leypanou 24 juillet 15:37

                @V_Parlier
                Cette affaire de Windows comme OS dans l’administration ou des entreprises sensibles est extrêmement grave. Pareil pour tous ces serveurs basés aux États-Unis.


              • bob14 22 juillet 06:56

                Temps (Mossad) au gouvernement...ciel clair à nuageux..Mer calme à agitée... !


                • zzz'z zzz’z 22 juillet 08:06

                  @bob14
                  Vous y avez rangé un capteur à … Ha, au temps pour moi, j’ai mal lu !


                • zygzornifle zygzornifle 22 juillet 08:36

                  Espionner en France hahahaha mais quoi ? meme le Rafale a été dépecé par ses acheteurs devant des espions internationaux , peut être espionner les comptes a Macron planqués a l’étranger autrement je ne voit pas trop .....


                  • HELIOS HELIOS 23 juillet 00:50

                    @zygzornifle


                    Pourquoi démonter les Rafales... il suffit bien de demander les docs a son constructeur, Mr Dassault (ie Bloch), juif par nature.... 
                    D’ailleurs faire de l’espionnage industriel est-ce bien necessaire quand un pays a des ingenieurs capables de déplomber un iPhone....

                    C’est suffisant d’être juif pour être traitre ?

                    Et dans ce cas là, la nature humaine etant ce qu’elle est, tous les muzz envoient aussi le résultat de leur petit boulot au Maroc, en Algerie, en Tunisie et pourquoi pas au Hezbollah dans la bande de Gaza....

                  • kader kader 24 juillet 12:45

                    @HELIOS

                    ouais la nature humaine est à peu comme ca.
                    Elle aime etre flattée payée caressée dans le sens du poil...mais bon tout simplement beaucoup le fond pour l’argent car ca doit etre bien payé de trahir.

                    L’espionnage se fait dans tous les sens... la France doit avoir des israeliens qui leur donne des infos en israel etc


                  • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:41

                    @zygzornifle
                    L’espionnage industriel peut être un simple « benchmark » pour vérifier où en sont les concurrents/partenaires/adversaires potentiels, rien de plus. Quant à l’espionnage des « ragots » ministériels il est peut-être aujourd’hui plus utile, tant la communication officielle est brouillée.


                  • Chourave Clark Kent 22 juillet 18:14

                    Encore un article antisémite !


                    • Dom66 Dom66 22 juillet 19:32
                      No comment désolé

                      Mais voici la liste des agents les plus influents


                      • aimable 23 juillet 07:48

                        @Dom66

                        dans cette liste certains sont très très actifs .
                        une bonne naissance et c’est le piston, plus que le talent .
                        il ne faut pas s’étonner qu’ Israël soit si riche , je suppose que c’est pour tous les pays pareil .
                        dans tout ce beau monde , combien de multi-cartes ?

                      • kako 22 juillet 20:35

                        Il y a quelque chose que je n’ai pas bien compris : les israéliens disposeraient de 4000 espions en France (appelés pudiquement honnorables correspondants, même si ça n’a rien d’honorable ...) et on me dit que c’est la Russie avec ses cinquante espions qui serait le pays le plus actif, chez nous, en matière d’espionnage ? Autrement dit, on considère donc que la Mossad, joue à domicile et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter ? La France serait le Vassal d’ Israel ? C’est incroyable cette volonté de vouloir à tout prix diaboliser la Russie ...


                        • Jeekes Jeekes 23 juillet 10:14

                          @kako

                           
                          Oui.
                          Mais si c’est le nouvel obs qui le dit...
                           


                        • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:43

                          @Jeekes
                          La presse papier bobo est souvent imbattable sur le sujet. C’est tellement gros qu’une fois sur deux ils ne se rendent même plus compte qu’ils donnent eux-mêmes les infos brutes utiles pour mettre en défaut leurs affirmations péremptoires.


                        • Montdragon Montdragon 22 juillet 21:11
                          En effet, cela fait 30 ans que les bouquins d’espionnage évoquent les sayanim en dormance prêts à donner « un coup de main » sans trop savoir de quoi il en retourne...simplement que c’est pour le « pays ».
                          La plupart n’en savent pas plus..mais leur fidélité millénaire est toutefois à considérer comme de la trahison en vers leur pays d’accueil, la France dans notre cas.






                          • Dom66 Dom66 22 juillet 21:35

                            @Montdragon

                            Merci du lien...« évacués vers Israël » leurs copains et metteusr en scènes

                            Autre lien ICI et ICI  pour l’Europe



                          • Odin Odin 23 juillet 11:37

                            @Montdragon

                            «  Je me lève chaque matin en me demandant comment je pourrai être utile à Israël » DSK 

                            « Je considère que tout Juif dans la diaspora, et donc c’est vrai en France, doit partout où il le peut apporter son aide à Israël. C’est pour ça d’ailleurs qu’il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. » DSK 

                            https://streettelevirtuelle.wordpress.com/2011/08/25/france-israel-dsk-je-me-leve-chaque-matin-pour-israel-video/


                          • Oceane 23 juillet 14:37

                            @Montdragon

                            Ces « Casques blancs » organiseront bientôt des attentats en Europe. C’est à croire que les psychopathes au pouvoir n’apprennent jamais rien.


                          • aimable 23 juillet 16:52

                            @Oceane

                            l’ expression c’est presque toujours vérifiée  ; fait du bien a un vilain il te ch.e dans la main .
                            surtout que ces fameux casques blanc ne sont pas clairs dans l’histoire des gaz toxiques , leur extraction est peut être une récompense pour services rendus .

                          • V_Parlier V_Parlier 24 juillet 14:46

                            @Oceane
                            Et on dira, comme là-bas, que c’est un coup d’Assad et de Poutine...


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 juillet 21:31

                            Bof... Le plus simple est de nommer a la tête d’une entreprise un anglo-saxon...voir ce qui arrive à Airbus.


                            • bob14 23 juillet 06:31
                              Recrudescence d’actes d’espionnage en France.. ?..tout ça pour avoir la recette de la crêpe suzette... smiley

                              • zygzornifle zygzornifle 23 juillet 13:04

                                Espionner pour avoir un badge H comme Benalla-akbar .....


                                • Doume65 23 juillet 13:04

                                  « Les russes sont ceux qui nous espionnent le plus. » J’aurais bien un tout petit doute, si ce n’était pas le Nouvel Observateur qui le disait smiley


                                  • MagicBuster 23 juillet 13:55

                                    Il parait que Benalla est le responsable France du Mossad ... LoL MDR


                                    • Eric F Eric F 23 juillet 17:07

                                      Le groupe Alcatel, qui a été le n°1 des télécoms dans les années 80, a signé à l’époque un contrat avec la Chine, peu à peu il a du y installer des usines, puis des centres de recherche, d’abord pour des besoins locaux puis peu à peu pour réexporter. La Chine a acquis le savoir faire pour ses entreprises, dont Huawei qui est en passe de devenir le numéro 1, alors qu’Alcatel, racheté par Nokia, n’est que des décombres. Et il n’y a pas eu besoin d’espion en France, tout a été donné sur un plateau.


                                      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 juillet 22:59

                                        Article honnête, donc à la limite du publiable.... Il faut donner ce genre de coups de semonce de temps en temps pour ne pas tomber dans le total déni..


                                         PJCA

                                        • Trelawney Trelawney 24 juillet 08:36

                                          Depuis la fin de la seconde guerre mondial, les services d’espionnage français n’ont jamais été fiables. Ce fameux SDECE que certains appelaient « piscine » et que les militaires surnommaient « moulin à vent » a toujours servi de plastron aux actions d’espionnages français plus confidentielles et plus secrètes dirigeaient elles au sein du renseignement militaire (ex deuxième bureau) qui a toujours existé et existe encore.

                                          Même le commandement des opérations spéciales est noyauté et le service de renseignement russe connait déjà le nom des opérateurs nommés avant même que ceux ci en prennent connaissance.
                                          Mais avec la lutte contre le terrorisme islamique, les passerelles entre les différents services de renseignement se font plus facilement.

                                          Pour ce qui est du privé, il n’est pas vital de dépenser de l’argent dans un service de renseignement (sauf à piquer des clients) lorsqu’une OPA agressive suffit à posséder l’entièreté de l’entreprise.

                                          L’affaire Benalla nous montre qu’il est facile de se construire trés rapidement un service secret parallèle et sans hiérarchie direct, donc indétectable. Le Mossad, le SVR, la CIA, le SDECE, le MI6 sont noyautés depuis qu’ils existent. Ca permet de faire passer des messages aux pays concernés et en dehors du circuit diplomatique. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès