• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Recyclage de nos politiciens

Recyclage de nos politiciens

Le chef de file du parti espagnol Cuidadanos a proposé le nom de Manuel Valls en tant que tête de liste du parti à la mairie de Barcelone en 2019. Ce dernier s'est dit intéressé et est en pleine réflexion. Quoi de mieux après la succession d'humiliations du matador en France depuis son départ de Matignon qu'un retour au bercail en effet …

Nous ne remercierons jamais assez notre ami espagnol de cette succulente suggestion, et profitons de l'occasion pour proposer à nos amis hongrois de faire la même démarche auprès de notre cher Nicolas Sarkozy. Après tout, ces petits français de sang mêlés qui ont tant fait de bien au pays ont le droit de sucrer des fraises et de se rapatrier après tous les services rendus à la Nation.

On me glisse dans l'oreillette pour le second que le Qatar s'en est déja occupé. Le recyclage de grands hommes est décidément la meilleure antenne de Paul Emploi en France. Avec eux pas de trous dans le CV. La grande écrivaine Christine Angot, par ailleurs chroniqueuse à ses heures sur une chaine publique, s'est attristée, je cite, d'une fuite des cerveaux. Elle devait j'imagine se référer à ses propres problèmes de plomberie neuronale.

La vie politique francaise a depuis 2007 pris un tour étrange. L'homo-politicus étant devenu ce qu'il est, les carrières s'écourtent. Il convient donc, au contraire des générations précédentes, de bien réfléchir à segmenter son cursus en plusieurs blocs, un peu sur le modèle LREM. Un premier cursus dans le privé. Un rebond en politique le temps d'un ou deux mandats pas plus. Enfin – pour le menu fretin – un poste de chroniqueur comme Roselyne Bachelot sur une chaine du cable.

Pour le haut du panier – les ex présidents et les ex premiers ministres – on peut imaginer un poste d'Associé chez Goldman Sachs, la Présidence de l'Union Européenne, la direction d'un fonds d'investissement, la création d'une Fondation, la direction d'un Club de Football ou … la Mairie de Barcelone.

Notre dernier président, feu Francois Hollande, un an à peine après son retrait de la vie politique, court les tréteaux et tacle son successeur avec un suspect acharnement. On a retrouvé Monsieur Petites Blagues, rôle où il excelle bien mieux que comme locataire de l'Elysée. Dans ses diatribes anti Macron perce une forme d'amertume sous les traits d'humour rosse. Flanby semble avoir complètement oublié que Macron fut son obligé et sa créature. N'y avait-il vraiment aucun cabinet noir, Monsieur Jean-Pierre Jouyet, pour faire chuter Fillon et filer le maroquin à l'actuel …

La collision entre les politiciens et les pantins des médias permet de réécrire au fur et à mesure une histoire qui se vit sous l'angle exclusif de l'instantanné et du carriérisme. Les politiques sont devenus des people qui sortent des livres, font les paons, changent de job, s'en vont, reviennent. On a toujours aucune nouvelle de Madame Royal, perdue quelque part au Pole Nord depuis sa nomination de Reine des Neiges intergalactique. Gageons que son retour, comme celui du Jedi, ne saurait tarder.

Un nouveau livre peut-etre, Ségolène …


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • DEMAX DEMAX 30 avril 16:56

    Il est grand temps de mettre le politiquement correct aux ordures, là où il n’aurait jamais dû sortir !!

    Frontistes, patriotes, souverainistes, identitaires, recommandez ce blog à vos amis(ies) > http://wolf.over-blog.com


    • arioul arioul 30 avril 17:06

      Ah qu’il était beau le temps où Monsieur Robespierre raccourcissait la politique française . Certains regrette De Gaulle , moi c’est ce cher Roby que je regrette , avec lui tous ces parasites nourris au sein de la République seraient moins nombreux à nous pourrir la vie.


      • Fergus Fergus 30 avril 17:29

        Bonjour, Christophe

        Article amusant.

        Pas sûr pour Valls que les électeurs de Barcelone soient prêts à voter pour un type qui, bien que né dans la ville, n’y a jamais vécu et n’en connait ni les codes populaires ni les arcanes.7

        Quant à Royal, la compagnie des pingouins lui va si bien qu’il serait dommage de lui faire croire qu’elle est regrettée en France, fût-ce au pays du chabichou !


        • Le Panda Le Panda 30 avril 17:38

          @Bonjour Christophe

          Le chef de file du parti espagnol Cuidadanos a proposé le nom de Manuel Valls en tant que tête de liste du parti à la mairie de Barcelone en 2019. Ce dernier s’est dit intéressé et est en pleine réflexion. Quoi de mieux après la succession d’humiliations du matador en France depuis son départ de Matignon qu’un retour au bercail en effet Nous ne remercierons jamais assez notre ami espagnol de cette succulente suggestion, et profitons de l’occasion pour proposer à nos amis hongrois de faire la même démarche auprès de notre cher Nicolas Sarkozy. Après tout, ces petits français de sang mêlés qui ont tant fait de bien au pays ont le droit de sucrer des fraises et de se rapatrier après tous les services rendus à la Nation.

          A ne pas en douter il parle un catalan similaire à celui que je puis utiliser, le hongrois je n’en connais que quelques bafouilles. Mais j’ai l’avantage de ne pas être un politique.

          Quoi qu’il en soit Vals ne peut nullement même en faisant « un coup d’état » être maire de Barcelone, tout l’ensembles des lois européennes l’interdissent tout au plus il pourrait être adjoint, ou conseiller municipal, le reste le billet est extra de par sa position que je prends au second degré. Enfin je l’interprète ainsi mais un moment de dilettante, donc moralité merci pour ce moment de détente Cdt 


          • Fergus Fergus 30 avril 19:01

            Salut, Le Panda

            Je crois que tu fais erreur. D’une part, Valls parle couramment le catalan comme il l’a démontré en s’exprimant dans cette langue devant le parlement de la generalitat. D’autre part, rien ne lui interdit de devenir maire de Barcelone dans la mesure où il possède la double nationalité !

            Cdlt


          • aimable 1er mai 15:14

            @Fergus
            un représentant multi cartes, un agent double , sans nationalité bien définie qui fonctionne au plus offrant, un individu dangereux pour un pays « souverain ».


          • Clark Kent Clark Kent 3 mai 14:14

            @aimable

            la "ploutocratie cosmopolite n’est pas une nouveauté...


          • Dom66 Dom66 30 avril 18:16

            A Barcelone je peux vous dire, (Dans les milieux bien informés) qu’ils ne voterons pas pour une ordure comme valls.


            • Lugpapa 30 avril 20:04

              @Dom66

              En même temps si vos « milieux bien informés » sont aussi représentatif la-bas qu’ils le sont en France il n’a pas trop de soucie à se faire. Quand il dit je réfléchi je suppose qu’il doit commander des sondages d’opinion pour évaluer ses chances.

              Si Cuidadanos, parti le plus important de Catalogne et très probable parti du futur premier ministre le lui à proposé, ce n’est pas pour suicider son score dans une ville importante comme Barcelone. Cs à obtenu 45% des suffrages à Barcelone lors du dernier vote pour le parlement catalan, autant dire que la Mairie semble difficilement perdable.

            • Dom66 Dom66 1er mai 00:06

              @Lugpapa

              Ce ne sont pas « mes milieux bien informés » comme je suis en catalogne Française et « Fan » du Barça, je vais souvent à Barcelone, et il m’arrive de discuter avec des amis, un peu penchés sur la politique, et l’un d’entre eux au parfum de la question Valls m’a dit qui aurait très peu de chance...

              « ce Sidi » perso je n’aime pas Valls et je m’en Bra*le un max. smiley


            • exocet exocet 1er mai 15:06

              @Dom66
              J’espere pour eux que les Catalans ne tomberont pas dans le piège et n’éliront pas ce gros tas de m.... de Valls.
              Un inculte, un demi-trisomique, un Mussolini au petit pied qui a prétendu mettre à genoux les Français...
              Catalans ! cet homoncule est l’ennemi des peuples, si vous avez le malheur de lui faire confiance, il vous trahira très vite et vous vendra, enchainés, soumis, pieds et poings liés aux pires intérets, aux plus immondes groupes de pression, au pire pouvoir madrilène le plus corrompu.


            • Lugpapa 30 avril 19:51

              Il est vrai qu’il est plus populaire en Espagne qu’en France, j’ai été assez surpris de le voir faire régulièrement les premières pages des grand journaux espagnoles. Sa stature d’ancien Premier Ministre de France lui y confère une stature qu’il perdrai en devenant maire.


              • lloreen 30 avril 20:32

                « d’ancien Premier Ministre de France ».

                Il n’a jamais été premier ministre de France mais directeur adjoint du président de la corporation républicaine « république française présidence », une entreprise privée enregistrée auprès de la SEC américaine. Il ne faut pas tout mélanger.
                https://www.societe.com/societe/republique-francaise-presidence-100000017.html

                Renseignements juridiques Dénomination REPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE Adresse REPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE, 55 RUE DU FAUBOURG SAINT HONORE 75008 PARIS Téléphone Afficher le téléphone SIREN 100 000 017 SIRET (siege) 10000001700010 N° de TVA Intracommunautaire Activité (Code NAF ou APE) Administration publique générale (8411Z) Forme juridique Administration de l’Etat, autorité constitutionnelle Date création entreprise 16-01-1947 Date de dernière mise à jour 01-01-2018 Tranche d’effectif 800 à 899 salariés


                • Lugpapa 30 avril 22:12

                  @lloreen

                  Déjà le premier ministre n’est pas à l’Elysée et ensuite, oh surprise, une administration à une existence juridique, incroyable comment est-ce possible..

                • lloreen 30 avril 23:57

                  @Lugpapa
                  Où ai-je écrit qu’il était à l’Elysée ? Et si le fait qu’une administration ait une existence juridique est une évidence, l’administration des finances pourra peut-être expliquer son fonctionnement aux français, cela les intéressera sans doute beaucoup de l’apprendre.


                • zygzornifle zygzornifle 1er mai 09:44

                  Il y a en marche pour le recyclage , il suffit de se Macroniser et hop le miracle s’accomplit on revient au milieu des copains qui ont déjà fait le pas ..... 


                  • Le421 Le421 1er mai 19:00

                    @zygzornifle
                    Macron place ses copines de promo aux commandes des plus grands organismes comme Radio France, Jean-Claude Mailly a également trouvé de quoi occuper sa retraite.
                    L’amitié avec Macron, ça rapporte...


                  • McGurk McGurk 1er mai 11:24

                    Moi je dis tant mieux.

                    Ca nous permettra de ne plus avoir un Hitler se disant « socialiste » alors que pour lui le socialisme n’est qu’un prétexte pour arriver à ses fins. Je n’ai jamais vu un politique être aussi autoritaire et particulièrement odieux.

                    Vu la manière dont il a parlé au policier qui ne lui a pas serré la main, je n’ose imaginer comment il traite ses subordonnés et son entourage.

                    Et puis il change de parti/d’idéologie aussi souvent que je change de chemise, la prochaine fois il sera au FN et ensuite chez les indépendantistes débiles espagnols. C’est l’un des nombreux carriéristes de ce qu’on ose encore appeler « l’Assemblée nationale » - ne représentant plus depuis longtemps nos intérêts.

                    De toute façon, en Espagne c’est qui exactement ? Un étranger dont la particularité est simplement de faire des beaux discours et de parler leur langue. En gros, il n’est personne.


                    • Blek 1er mai 20:36

                      @McGurk
                      OUI il est socialiste , juste à mettre national devant.


                    • McGurk McGurk 2 mai 01:09

                      @Blek

                      En réalité, Hitler a inclus « socialiste » dans le nom de son parti pour ratisser large au niveau de l’électorat. Une sorte de piège à mouche pour les gogos idéalistes de son temps.

                      Aujourd’hui, lorsqu’on les voit gesticuler ridiculement avec leurs habits démodés, on se dit « mais quelle bande de couillons » mais autrefois c’était un outil de propagande. Tout comme ces nouvelles idéologies pétries de bons sentiments gnangnans - communistes, « anarchistes », extrémistes -.

                      De nos jours on a les populistes très en vogue qui promettent le monde à n’importe qui, les « socialistes » (qui capitalisent quand même un max) et les capitalistes décomplexés qui prétendent « rassembler » et que « seul la voie du fric et de la rentabilité est possible ».


                    • mazig 1er mai 12:03

                      BON DEBARRAS !


                      • popov 1er mai 12:17

                        « Cuidadanos » ? C’est quoi ça ?


                        Je connais un parti qui s’appelle « Ciudadanos » (Citoyens), mais cuidadanos ???

                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 1er mai 14:22

                          Le petit « Franco »  est tellement déçu par son expérience du Pendule Gogoche qu’il acceptera moins que ça même en Terre d’Amazonie !!! 


                          • troletbuse troletbuse 1er mai 14:54

                            Est-ce que le trou du cul Valls est éternellement attaché à Barcelone ?


                            • Dom66 Dom66 1er mai 14:58

                              @troletbuse

                              Pas mal smiley  smiley


                            • Homphilo 1er mai 15:41

                              ben il a raté sa carriere politique.il a été rejeté par les francais en tant que premier ministre et a été à peine élu député ( avec fraude surement) après son eviction des affaires.


                              • Odin Odin 1er mai 18:43

                                Comme marrane, s’il ne trouve de poste sur son sol natal,

                                il pourra toujours appeler Bibi pour lui en trouver un.

                                Qui se ressemble s’assemble.


                                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 2 mai 09:12

                                  Si ça passe pas en Espagne, il pourra toujours essayer la Bolivie ou le Nicaragua.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès