• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Referendum français sur l’attaque contre la Russie

Referendum français sur l’attaque contre la Russie

Les Français s'inquiètent de l'agression annoncée de la Russie par la France.
 
La Charte des Nations Unies oblige ses signataires à rechercher un règlement pacifique de leurs différends (article 33 et suivants). Elle leur interdit formellement de "recourir à la menace ou à l'emploi de la force" (article 2), comme d'ailleurs d'intervenir dans les affaires intérieures d'autres Etats. Seul le Conseil de Sécurité a compétence pour engager des actions coercitives (y compris par la force) contre un Etat menaçant la paix internationale (articles 42 et suivants).
 
Evidemment le droit international est bien antérieur à la Charte des Nations Unies, tant sous la forme coutumière (non écrite) que conventionnelle (traités). En la matière le jus ad bellum, ou droit à la guerre, considère généralement l'agression non seulement comme la contravention majeure au droit international, puisqu'elle est à l'origine de toutes les exactions commises ensuite durant la guerre ainsi déclenchée, mais elle la considère également comme un crime au sens pénal, dont les auteurs (autorités politiques) sont personnellement punissables, contrairement bien sûr aux simples acteurs ou conducteurs d'une guerre menée dans les règles du jus in bello ou droit (humanitaire) de la guerre. La jeune Cour Pénale Internationale pourra d'ailleurs punir le crime d'agression. Ce crime d'agression, renommé au siècle dernier crime contre la paix, est toujours considéré comme une offense suprême, éventuellement supérieure aux crimes contre l'humanité (génocide par exemple) qui peuvent découler de la situation de guerre créée par le crime d'agression, comme l'ont montré par exemple les suites du crime du 6 avril 1994.
 
L'Organisation des Nations Unies a longtemps tenté de définir précisément l'acte d'agression, et l'a fait finalement en termes très généraux et évidents par la résolution 3314 de l'Assemblée Générale. L'annexe de cette résolution énumère cependant, à titre non limitatif, sept actes d'agression caractérisée. Le deuxième est "le bombardement, par les forces armées d'un Etat, du territoire d'un autre Etat, ou l'emploi de toutes armes par un Etat contre le territoire d'un autre Etat". La France s'apprête donc à agresser la Syrie. Accessoirement, le septième acte d'agression caractérisée étant "l'envoi par un Etat ou en son nom de groupes armés, de forces irrégulières ou de mercenaires qui se livrent à des actes de force armée contre un autre Etat", la France a déjà agressé la Syrie. Mais surtout le quatrième acte d'agression caractérisée est "l’attaque par les forces armées d’un Etat contre les forces armées terrestres, navales ou aériennes, ou la marine et l’aviation civiles d’un autre Etat". La France s'apprête donc à agresser la Russie.
 
Pour mémoire, le droit international n'interdit ni les alliances défensives ni les accords de défense, comme ceux en vertu desquels la France a des forces dans certains pays d'Afrique, ou comme l'accord de défense en vertu duquel la Russie a des forces en Syrie. Certes la présence des forces spéciales françaises clandestines en Syrie, notamment dans la vingtaine de bases militaires d'occupation étatsuniennes dans l'est et le nord, est illégale et constitue déjà le premier acte d'agression caractérisée de la résolution 3314 ("toute occupation militaire, même temporaire"). Mais par contre la présence des forces russes, à l'invitation du gouvernement syrien souverain, est légale. Attaquer les forces armées russes, qu'elles se trouvent au pays, dans des eaux internationales, de passage dans un port tiers, ou dans un pays tiers en vertu d'un accord de défense, c'est agresser la Russie, selon les définitions mêmes de l'ONU.
 
Le crime d'agression, ou de déclenchement d'une guerre, est d'une gravité suprême comme on vient de le montrer. Il autorise d'ailleurs la riposte au nom de la sacro-sainte légitime défense, notion de l'immémorial droit international coutumier rappelée par la Charte des Nations Unies (article 51).
 
Les Français inquiets ne peuvent cependant plus compter sur leur parlement pour veiller au respect du droit international par le gouvernement. En effet il y a exactement dix ans, le 21 juillet 2008, le parlement s'est définitivement désaisi de sa prérogative de déclarer la guerre, en votant la modification de la constitution proposée par le gouvernement de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, et plus particulièrement la modification de l'article 35 de ladite constitution, que son prédécesseur Jacques Chirac avait simplement violé en 1999 en agressant la Yougoslavie sans demander l'autorisation au parlement. La nouvelle rédaction de l'article a effacé cette prérogative du parlement, ainsi d'ailleurs que le terme de déclaration de guerre.
 
Il ne reste donc que deux voies aux peuples de France pour tenter d'empêcher leur gouvernement de commettre une agression caractérisée contre la Russie. La voie démocratique est de convoquer, par l'intermédiaire du parlement, la tenue d'un referendum sur l'opportunité d'agresser la Russie. La voie populaire est de convoquer des manifestations de rue massives, comme lorsqu'une question catégorielle ou de société intéresse la presse mobilisatrice.
 
Le monde est concerné par la paix internationale, les Français sont concernés par une guerre entre la France et la Russie.

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 13 avril 10:22

    Bonjour Stratediplo,


    « Le monde est concerné par la paix internationale, les Français sont concernés par une guerre entre la France et la Russie. »

    Oui ! A répéter, à marteler s’il le faut, à réécrire partout, comme dans le BEAU poème de Paul Eluard : ’Liberté, j’écris ton nom"...

    Nous sommes également concernés par n’importe quelle guerre que notre pays provoquerait par hégémonisme, inconscience, soif de pouvoir ou suivisme inconsidéré...


    • troletbuse troletbuse 13 avril 10:26

      @cevennevive
      Ou par crétinisme. Y’a déjà, paraît-il, 6 millions d’imbéciles qui ont regardé Macronimbus à la télé.


    • alvares9 alvares9 14 avril 10:00

      Oui il faut agir maintenant, mais cela ne sert à rien de demander un referendum, c’est dans la rue, en manifestant ensemble contre l’OTAN, en prenant les espaces publicitaires, les murs...

      Cela va aller vite maintenant, soit on agit fortement maintenant, soit on est partit pour la 3erme GM.

      Il est du devoir de tous les citoyens européens de s’organiser pour manifester leurs désapprobations, d’organiser des manifestations, de prendre les espaces publics, murs, panneaux publicitaires, pour dénoncer cette escalade de la violence qui ne peut nous conduire qu’à une 3eme guerre mondiale voulue par les USA contre la Russie et la Chine.

      Ne pas agir aujourd’hui, c’est ce rendre complice !

      L’histoire nous jugera et seul une action puissante des peuples dès maintenant, pourra empêcher cette guerre qui entraînera la mort de millions d’innocents !

      Car nous avons le pouvoir de changer les choses !

      https://www.mesopinions.com/petition/politique/manifestation-contre-3eme-guerre-mondiale-voulue/42194


    • alvares9 alvares9 14 avril 10:06
      Souvenir souvenir...
      "Hitler n’était pas un magicien !

      Il faut bien comprendre que sans le soutient de ceux qui sont très sûrement les « puissances supérieures » dont parle la fiche des RG français, Hitler n’aurait rien pu faire dans une Allemagne ruinée par la 1ère guerre mondiale !

      Encore aujourd’hui, il y a des personnes pour s’étonner du « miracle économique », de la relance de l’industrie et de la prospérité retrouvée après l’arrivée au pouvoir d’Hitler.

      Les personnes qui regrettent cette Allemagne nazie s’imaginent qu’Hitler était un génie ou un magicien…

      Mais il est temps d’ouvrir les yeux sur cette période, il n’y a pas eu de miracle économique, juste une importante aide financière US.

      La relance de l’industrie, le travail à la chaîne (Ford), l’huile de moteur, l’essence, les moteurs américains, la technologie (radio télécommunication, ITT, IBM…) tout cela a été fournit par les entreprises américaines aux nazis, sans eux, pas de prospérité retrouvée, pas de 2eme guerre mondiale et pas de Shoah !

      Sans leurs argents et leurs soutient stratégiques dès le départ, Hitler n’aurait pas pu payer les milices d’extrêmes droites et s’attirer les faveurs de nombreux autres politiciens, pour finalement arriver au pouvoir :

      « une grande partie des sociétés US ont carrément collaboré avec Hitler, et pas seulement au début de la guerre : Du Pont, Union Carbide, Westinghouse, General Electric, Goodrich, Singer, Kodak, ITT, JP Morgan

      Pire. La grande nouveauté stratégique d’Hitler, ce fut la « Blitzkrieg », la guerre-éclair : porter très vite ses troupes au coeur de l’adversaire.

      Pour cela, deux conditions indispensables :

      des camions et de l’essence, l’Allemagne n’ayant aucun des deux,

      c’est la Standard Oil (Esso) qui a fourni l’essence, tandis que les camions provenaient des usines allemandes de Ford et General Motors. »

      6 juin 44 : ce qu’on ne vous dira pas

      Les cartels bancaires à l’origine de nos malheurs« C’est à travers le cercle de connaissances de Smith que Hitler est entré en contact avec « Putzi » (Ernst Franz Sedgwick Hanfstaengl), un diplômé de l’Université de Harvard qui a joué un rôle important pour faire de Hitler un politicien à succès, lui donnant un soutien financier substantiel et des liens entre les personnalités britanniques de haut rang.

      Hitler se préparait pour la grande politique, mais tant que la prospérité régnait en Allemagne, son parti restait à la périphérie de la vie publique.

      Cette situation changera radicalement avec le début de la crise. Après l’effondrement du marché boursier provoqué par la Réserve fédérale américaine à l’automne 1929, la troisième phase de la stratégie anglo-américaine commença.

      La Fed et J. P. Morgan décident de cesser leurs prêts à l’Allemagne, provoquant une crise bancaire et une dépression économique en Europe centrale. »Source

      Il faut rappeler ici que la Réserve Fédérale américaine (FED) est contrôlée par des banques privées et a été créé par les mêmes grandes familles US (notament les Warburg (IG Farben) qui ont ensuite créé le mouvement sioniste puis soutenu Hitler.

      « le système monétaire américain est dirigé par une agence de l’État fédéral, [] (désignés par le Président des États-Unis), la gestion courante est déléguée à douze banques régionales qui fonctionnent comme des entreprises privées : elles émettent des actions à l’intention de banques privées partenaires. De plus, deux tiers des membres administrateurs de ces antennes régionales représentent des banques privées.« (leconomiste.eu )

      Avant la Seconde Guerre mondiale, Max Warburg a siégé au conseil d’administration de Interessen Gemeinschaft Farben ou I.G. Farben, le géant allemand des produits chimiques qui a produit du gaz Zyklon B, plus tard utilisé dans les camps d’internement nazis.

      Son frère Paul Warburg (fondateur de la réserve fédérale US) a siégé au conseil d’administration de I.G. La filiale américaine à 100% de Farben, qui était également associée à Standard Oil (Esso) (cependant, Paul Warburg mourut en janvier 1932, avant que Hitler ne soit élu chancelier). Wikipedia

      IG Farben était notamment connu pour avoir financé la campagne de Adolf Hitler et avoir développé le Zyklon B, le gaz des chambres de la mort. Wikipedia

      « C’est en effet grâce au charbon et à I.G. Farben que la rhétorique de Hitler put se transformer immédiatement en un redoutable dispositif de guerre. La structure de la société, comme celle de plusieurs autres firmes de l’époque, avait été calquée directement sur la Standard Oil (Esso) Trust de John D. Rockefeller à la fin du siècle dernier.[]

      Les installations industrielles d’I.G. Farben à Auschwitz fonctionnaient grâce au travail de gens réduits en esclavage, leur financement étant assuré exclusivement par I.G. Farben au coût astronomique de 250 millions de dollars []

      Diverses questions restent, certes, à élucider : en particulier celle des liens qui existèrent entre I.G. Farben et les cartels mondiaux de la chimie et du pétrole, et la dissimulation aux juges de Nuremberg des intérêts de la firme outremer . source : monde-diplomatique.fr

      Les dirigeants allemands d’IG Farben ont été jugé, mais pas les « vrais » dirigeants US….


    • alvares9 alvares9 14 avril 10:07

      Dans son livre intitulé “The Secrets Of The Federal Reserve”, l’auteur Eustace Mullins dit que “les actionnaires de ces banques, qui sont propriétaires des actions de la Réserve fédérale de New York, sont les gens qui ont contrôlé les destinées politiques et économiques des États-Unis, depuis 1914″. Et, selon lui, ces actionnaires sont :

      Les Rothschild ; Les Frères Lazard ; Israel Sieff ; La Compagnie Kuhn Loeb ; La Compagnie Warburg (IG Farben) ; Les Frères Lehman ; Goldman Sachs ; La Famille Rockefeller (Standard Oil (Esso) ; et Les Intérêts de J. P. Morgan.
      Source

      Voir aussi :
      Comment la Réserve fédérale a détruit la démocratie américaine…)

      « En septembre 1931, l’Angleterre abandonne l’étalon-or, détruisant délibérément le système de paiement international et coupant complètement l’oxygène financier de la République de Weimar.

      Mais le parti nazi connaît un essor miraculeux : en septembre 1930, grâce aux dons généreux de Thyssen, I. G. Farben, et Kirdorf, le parti recueille 6,4 millions de voix, ce qui le place en deuxième position au Reichstag.

      Peu après, une généreuse injection de fonds de l’étranger apparaît. Hjalmar Schacht était devenu le lien clé entre les grands industriels allemands et les financiers étrangers. Le 4 janvier 1932, lors d’une réunion entre Adolf Hitler, le chancelier allemand Franz von Papen et Montague Norman, un accord secret est conclu pour assurer le financement du parti nazi.

      Le politicien américain Dulles était également présent à cette réunion, ce que ses biographes n’aiment pas mentionner. Le 14 janvier 1933, Hitler tient une réunion avec Kurt von Schroeder, un banquier sympathisant nazi, von Papen et Kepler, au cours de laquelle le programme d’Hitler est entièrement approuvé.

      C’est là que fut tracée la voie finale de la montée au pouvoir des nazis, et le 30 janvier, Hitler devint chancelier. Ensuite a commencé la quatrième étape de la stratégie.[ ]

      « En août 1934, le géant pétrolier américain Standard Oil (Esso, Rockefeller) acheta 730 000 acres de terrain en Allemagne (environ 300 000 ha) et construisit de grandes raffineries de pétrole qui approvisionnaient les Nazis en pétrole.

      En même temps, les États-Unis fournissaient secrètement à l’Allemagne les équipements les plus modernes pour les usines d’avions, qui allaient bientôt produire des avions allemands.

      L’Allemagne reçut un grand nombre de brevets des firmes américaines Pratt and Whitney, Douglas et Bendix Corporation, et le bombardier en piqué « Junker-87″ fut construit en utilisant une technologie purement américaine.

      En 1941, au moment où la Seconde Guerre Mondiale était en plein essor, les investissements américains dans l’économie allemande totalisaient 475 millions de dollars, 120 millions de dollars rien que pour Standard Oil (ESSO Rockefeller), 35 millions pour General Motors, 30 millions pour ITT et 17,5 millions pour Ford. »Source

      https://resistercomprendre.wordpress.com/2018/04/02/pourquoi-le-mouvement-sioniste-a-besoin-de-antisemitisme/

    • Jean Roque Jean Roque 13 avril 10:47

       
      AH ! AH ! AH ! AH ! .... AH ! AH ! AH ! AH !... OH ! OH ! OH ! ... HI ! HI !
       
      QUAND LA CASTE A BESOIN DE SE TORCHER LE CUL AVEC LE RÉSULTAT D’UN SONDAGE ANAL DES GOGOCHONS... SEULEMENT smiley
       
      SINON ELLE MÉPRISE LES SOUMIS GLANDS REMPLACÉES ... elle a raison !
       
       

      Chanson « Bismallah au nom d’Allah » apprise en primaire par les souchiots


      • François Vesin François Vesin 13 avril 11:03

        Deux voies dites-vous, l’une et l’autre vouées à l’échec !


        1) Nos parlementaires qui ont voté le traité de Lisbonne contre
        le référendum que le peuple avait gagné ne vont pas par magie
        redevenir les garants de la démocratie sur laquelle ils s’engraissent !!!

        2) Le peuple dans la rue : le pouvoir a tout prévu grâce à l’arsenal
        de lois liberticides successivement votées ces dernières années !

        Il reste une voie pacifique qui consisterait à organiser la collecte de 
        nos impôts au profit d’un organisme qui s’appellerait « Trésor du Peuple »...
        car, c’est en les affamant que l’on éradique les mafias !

        • bob14 bob14 13 avril 12:19

          « l’attaque contre la Russie »... ?..pour les 65 printemps de sa Brigitte.. ?


          • mmbbb 13 avril 19:53

            @bob14 Cet article est amusant Donc on veut aller chatouiller l OURS Pour reprendre le bon mot de Staline Combien de division ? Les soldats de l armee de terre francaise n occuperaient pas le Stade France La moitie des chars Leclerc ainsi qu Helico et autres materiels sont cloues au sol rigueur budgétaire oblige .Lorsque notre armee se deploie en Afrique, nous louons des Antonov au Russes La bonne blague Par ailleurs qui ira mourir sur le Front russe pas moi. D ’autres par la Russie est un tres vaste pays aux hivers rigoureux Quant a Poutine son armee conventionnelle a ete modernisée Et si nous allions prendre pied sur le sol Russe, Poutine a quelques missiles tres performants , notamment nucleaire . Il l a dit sans ambages qu il userait de cette arme si son pays etait agresse Je l approuve Quant a notre devoir de memoire , Napoleon Hittler Moralite faut par faire chier les Russes . C ’est du grand n importe quoi Du tres grand et du tres lourd dans la déraison Nous sommes aussi con que la ministre britannique T MAY


          • Blek 13 avril 13:37

            Tout çà c’est de la propagande occidentale pour masquer les emmerdes de Trump avec le FBI . IL gesticule contre la Russie pour se dédouaner des accusations pro Russe qui lui sont reprochés. Et pour l’Occident en général se trouver un bouc émissaire devant la catastrophe économique et sociale que nous subissons , pendant qu’on parle de Poutine on noie le poisson.


            • V_Parlier V_Parlier 13 avril 16:46

              @Blek
              Il y a du vrai mais j’espère qu’ils ne s’estimeront pas obligés d’aller plus loin, histoire de dire : « les sacrifices qu’on vous demande, c’est à cause de la guerre ! »


            • mmbbb 13 avril 20:28

              @V_Parlier la guerre on sait comment cela commence, on ne sait pas comment elle se termine


            • Attilax Attilax 13 avril 22:51

              @mmbbb


              « La guerre on la commence quand on veut, on la termine comme on peut. »

            • njama njama 13 avril 13:50

              "En effet il y a exactement dix ans, le 21 juillet 2008, le parlement s’est définitivement dessaisi de sa prérogative de déclarer la guerre, en votant la modification de la constitution proposée par le gouvernement de Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, et plus particulièrement la modification de l’article 35 de ladite constitution...« 

              Oui c’est très important de le rappeler, car trop de monde ignore cette modification de la Constitution validée par les parlementaire réunis en Congrès à Versailles,   »Autrement dit, grâce à la réforme de la constitution, le gouvernement peut décider unilatéralement d’entrer en guerre et mettre le Parlement devant le fait accompli…" http://www.larevolutionencharentaises.com/spip.php?article278

              ce qui s’est vérifié en 2011 avec l’agression contre la Libye de Khadafi ... 

              Notez que en raison de cette modification de la Constitution, le peuple français n’est non seulement pas tenu de se sentir solidaire du gouvernement dans ses actions militaires, mais peut s’en désolidariser quels que soient les prétextes d’intervention militaire de l’armée française. L’heure est à l’objection de conscience parfaitement légitime, et peut-être bientôt à la désobéissance civile pour résister au bellicisme du gouvernement français qui s’égare dans des aventures post-coloniales


              • njama njama 13 avril 13:58

                Le plus étonnant c’est que même à l’UPR ils semblent ne pas connaitre, ou mal connaître cette modification de l’article 35 de la Constitution, Asselineau ne le citant que partiellement !

                François Asselineau (UPR) appelle Emmanuel Macron à ne pas intervenir en Syrie
                13 avril 2018

                L’UPR rappelle enfin que l’article 35 de la Constitution de la République pose que « la déclaration de guerre est autorisée par le Parlement ».

                https://www.google.fr/search?q=Asselieau+Breizh+info&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b&gfe_rd=cr&dcr=0&ei=N5fQWvGJI4L_8AfXjoGYDQ


              • Stratediplo 13 avril 14:47

                @njama
                J’avais déjà dénoncé cette abomination constitutionnelle à l’époque : www.stratediplo.blogspot.com/2008/08/lagressivit-inscrite-dans-la.html


              • Stratediplo 13 avril 14:50

                @njama
                Y a-t-il un examen de sciences politiques, ou simplement un questionnaire sur la Constitution, pour enregistrer un parti politique ou accéder à son comité directeur ? Le régime actuel est une démocratie, pas un Etat de droit.


              • mmbbb 13 avril 19:57

                @Stratediplo Vous croyez a cette histoire d agression ? 


              • njama njama 13 avril 14:09

                Concernant la Syrie, les objectifs poursuivis par les gouvernements français successifs depuis 2011 n’ont jamais été précisés, hormis de renverser Bachar al Assad, ce qui ne saurait être un casus belli mais seulement œuvre de sédition de sicaires sionistes pour renverser le gouvernement légitimement élu d’un pays souverain, bref une FORFAITURE NOTOIRE au mépris du Droit International !

                Article 35 de la Constitution Version en vigueur au 25 juillet 2008

                La déclaration de guerre est autorisée par le Parlement.

                Le Gouvernement informe le Parlement de sa décision de faire intervenir les forces armées à l’étranger, au plus tard trois jours après le début de l’intervention. Il précise les objectifs poursuivis. Cette information peut donner lieu à un débat qui n’est suivi d’aucun vote.
                Lorsque la durée de l’intervention excède quatre mois, le Gouvernement soumet sa prolongation à l’autorisation du Parlement. Il peut demander à l’Assemblée nationale de décider en dernier ressort.
                Si le Parlement n’est pas en session à l’expiration du délai de quatre mois, il se prononce à l’ouverture de la session suivante.

                https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006071194&idArticle=LEGIARTI000006527506&dateTexte=&categorieLien=cid

                • Stratediplo 13 avril 14:45

                  @njama
                  Oui, cela signifie non seulement que l’exécutif peut engager la France dans une guerre sans l’autorisation préalable du législatif, mais également qu’il est dispensé de déclarer formellement la guerre pour ce faire.


                • njama njama 13 avril 15:24

                  @Stratediplo
                  et quand on voit les résultats  ! Juppé sur l’intervention en Libye : « Oui, c’est un fiasco et un chaos »

                  Alain Juppé est responsable du chaos en Libye (vidéo)
                  Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères, en train de se vanter sur RTL le 1er septembre 2011 de l’action de la France en Libye

                  Mais, le 2 février 2016, Alain Juppé en visite à Alger a dû reconnaître ses torts. Cet aveu, tardif il est vrai, souligne à grands traits la politique des puissants de ce monde qui se permettent de se jouer du sort de millions de personnes et peut être pour des décennies. Et pour cause, la France était en 2011 aux avant-postes de l’attaque de l’OTAN contre la Jamahiria arabe libyenne et socialiste établie par le très courageux et très révolutionnaire Mouhamar Kadhafi et ses alliés en 1969.

                  L’intervention militaire en Libye, un « fiasco » selon Juppé
                  Par Hakim Megatli | 02/02/2016

                  Le maire de Bordeaux et néanmoins candidat aux primaires républicains à la présidentielle française, Alain Juppé a fait ce matin à Alger son mea culpa au sujet de l’intervention militaire de la France et ses alliés de l’OTAN en Libye. Juppé a fait ces aveux devant des journalistes algériens qui l’ont interrogé alors qu’il fut le chef de la diplomatie française. « Oui, c’est un fiasco et un chaos », a-t-il reconnu, bon joueur contrairement aux autres responsables français notamment Nicolas Sarkozy qui se vante à ce jour d’avoir « libéré » la Libye de Kadhafi.

                  lien d’origine (mort) : http://www.algerie1.com/actualite/lintervention-miliaire-en-libye-un-fiasco-selon-juppe/

                  https://www.egaliteetreconciliation.fr/Juppe-sur-l-intervention-en-Libye-Oui-c-est-un-fiasco-et-un-chaos-37601.html

                  pour mémoire, le discours impérialiste et intégralement mensonger d’Alain Juppé à l’ONU le 17 mars 2011.

                  « Prenons garde d’arriver trop tard. Ce sera l’honneur du Conseil de sécurité d’avoir fait prévaloir en Libye la loi sur la force, la démocratie sur la dictature, la liberté sur l’oppression. »
                  (5’38)
                  https://www.youtube.com/watch?v=A5ZFRryGnoE


                • Lugsama Lugsama 13 avril 14:37

                  Les armes chimiques aussi sont interdites, et la France n’a pas l’intention de bombarder les russes de toutes façons.


                  • roman_garev 13 avril 14:55

                    @Lugsama
                    Que voulez-vous exprimer par votre avatar hideux ?


                  • Stratediplo 13 avril 14:59

                    @Lugsama
                    L’usage des armes chimiques est seulement interdit dans les conflits internationaux, et seul le Conseil de Sécurité peut décider d’une menace à la paix internationale et autoriser l’usage de la force pour y mettre fin. Accessoirement, tous les visiteurs de Douma (Croix Rouge et Croissant Rouge par exemple) ont confirmé les déclarations de l’hôpital local, aucune attaque chimique n’a eu lieu là samedi 7, et les pays qui justifient leurs préparatifs guerriers par les mensonges des faux Casques Blancs sont justement ceux qui s’opposent à l’envoi d’une mission d’enquête de l’OIAC, comme précédemment. Vous ignorez les intentions de la France, et vous ne pouvez pas affirmer qu’elle dispose de missiles capables d’identifier et d’épargner les coopérants russes en Syrie.


                  • Lugpapa 13 avril 15:17

                    @Stratediplo

                    Les armes chimique sont interdites et pas seulement lors de « conflit internationaux », vous pourriez me répondre que la Syrie n’a pas ratifié le traité à la rigueur, mais la Russie oui. Les médecins ont bien confirmé l’utilisation d’armes chimiques, désolé de vous l’apprendre. Par ailleurs la Russie s’est engagé à Versailles à punir Bachar en cas d’utilisation, il doit être plus simple pour eux de lui trouver un remplaçant rapidement plutôt que de se présenter comme une nation dont la parole n’a aucune valeur. Sans la Russie il n’est rien et personne n’est irremplaçable, ça serait bien plus simple pour tout le monde.

                  • Lugpapa 13 avril 15:19

                    @roman_garev

                    Ne parlez pas comme ça d’un homme d’Etat.

                    Cette image est interdite en Russie, c’est tellement ridicule comme censure qu’elle est devenu célèbre et ultra-diffusé. Elle n’exprime rien de plus que le grotesque de la censure sur Internet.

                  • Stratediplo 13 avril 16:23

                    @Lugpapa
                    Je serais très intéressé par les références d’un texte de droit international interdisant l’usage d’armes chimiques dans un cadre national. Pour mémoire la France en utilise en maintien de l’ordre, les Etats-Unis en ont vendu à l’Irak pour utiliser en répression interne...


                  • V_Parlier V_Parlier 13 avril 16:56

                    @Lugpapa
                    Cette image est certes totalement ridicule tant elle ne veut rien dire (je n’en ajoute pas plus). Moi je vois qu’en France on n’a pas trop grand chose à dire, question caricatures de ministres : https://youtu.be/4ZuEjrZaSmQ?t=6m5s .


                  • arthes arthes 13 avril 18:32

                    @Lugpapa
                    Pourtine ne s’est jamais engagé à punir Bachar, en cas d’utilisation d’armes chimiques etc...Il n’a jamais dit cela.

                    De mémoire, il a dit qu’il ya aurait une enquête pour trouver le ou les coupables, et naturellement des représailles...Ma mémoire flanche t elle ?
                     
                    Quant ç la parole, avec l’histoire des mistrals, on peut donner des leçons aux autres !

                  • mmbbb 13 avril 20:03

                    @arthes le napalm employé par les francais deja en Algerie et massivement par les americains au Vietnam n est donc pas une arme chimique Par ailleurs les millions de litres de défoliants déversés sur ce pays n etait pas chimique Quant une bombe americaine tue des dizaines civils , l etat major classe ceci dans la rubrique « dommage collatéraux » Quelle hypocrisie comme s il y avait une « guerre propre » .


                  • Emohtaryp Emohtaryp 13 avril 21:43

                    @Lugsama

                     la France n’a pas l’intention de bombarder les russes de toutes façons.

                     smiley on sait jamais avec cette bande d’incompétents et de cons pétants.....
                    aurait-il peur de se mettre à dos encore un peu plus l’immense majorité de la population ?
                    Combien de pseudos ici, le troll Abarnou ??? on te demande même pas pour qui tu roules, tout le monde ici le sait....tu te crois malin, peut-être ? gros lourdingue ! smiley

                  • JP94 13 avril 21:46

                    @Stratediplo
                    Il a pas dû faire les manifs où les CRS balancent leur grenades lacrymo sur des groupes de manifestants avec des enfants simplement là à discuter, tandis qu’ils infiltrent des casseurs dans la manif...sous les protestations des manifestants.

                    Il a pas dû faire non plus cette manif où l’on nous « nassait » - impossible de quitter la manif puis on gazait à bout portant ceux qui protestaientn la bombe lacrymo directement dans les yeux ...

                    Mais que font la GB et Macron face à cet usage de gaz sur des civils ? il faut bombarder les responsables !!

                  • Lugpapa 14 avril 08:27

                    @mmbbb

                    Le napalm n’est pas une arme chimique non et il est interdit depuis 1980.


                  • Matlemat Matlemat 13 avril 15:45

                    Ce n’est pas la première fois qu’une guerre est commencée sur un prétexte bidon :

                     Irak 2003

                     Guerre du Vietnam

                     Attaque de la Pologne par Hitler

                     Guerre hispano-américaine


                    • amiaplacidus amiaplacidus 13 avril 17:02

                      @Matlemat

                      Les USA est la nation qui a utilisé des armes chimiques à large échelle, au Vietnam, avec le défoliant agent orange qui cause encore, actuellement, des milliers de naissances par année avec de graves malformations.

                      C’est aussi les USA qui ont été les seuls à utiliser des bombes atomiques. Il est vrai que comme le disait à l’époque un général US : « la vie de 100.000 de ces singes jaunes ne vaut pas celle d’un seul de nos boys ».


                    • JP94 13 avril 22:03

                      @amiaplacidus

                      Il reste 1 million de victimes de l’Agent orange au Vietnam. L’Etat vietnamien prend en charge ces enfants nés sans bras, sans jambes etc ... tandis que jamais les Etats-unis n’ont reconnu ces crimes dont pourtant la preuve est sous nos yeux ... Aucune indemnisation ....

                      Les Etats-unis ont même empoisonné les habitants d’une petite ville française ( l’affaire de Pont Saint Esprit)dans les années 50, pour voir ce que ça faisait ... Des morts, une population terrorisée, mais rien : enquête censurée sur ordre américain. C’était sans doute pour notre bien ...Ils ont pu constater que même une telle agression dans un pays allié, certes avait créé un climat de psychose, mais sans aucune réaction ni condamnation de cet allié....on aurait pu rompre les relations diplomatiques pour moins que ça...

                      Et pour ne pas parler des pays du Tiers-Monde que leurs compagnies minières empoisonnent tout en les pillant...sans dénonciation de notre presse.... Mais l’extractivisme tue.en silence.

                    • Allexandre 13 avril 16:10

                      C’est un peu tard pour émerger !!! Il fallait assiéger l’Elysée quand ce con de Sarko a réintégré la France dans le commandement intégré de l’OTAN. Maintenant, nous sommes dans une nasse, avec Trump aux commandes. Tout est dit.

                      Par ailleurs, des millions de femmes d’enfants et d’hommes sont morts depuis des décennies pendant que nous vivions comme des nantis et provoquions les guerres loin de chez nous. Notre mépris et notre sentiment de supériorité nous a donné tous les droits, oubliant qu’il n’était pas loin le temps où nous provoquions nos guerres intestines et nos millions de morts : mais c’était de notre fait.
                      Il serait bon que le « Blanc » comprenne que sa couleur de peau ne le met plus à l’abri et qu’il peut utiliser des esclaves, Noirs ou jaunes, musulmans ou bouddhistes pour endurer l’horreur de la guerre. La roue va tourner, c’est sûr, et les derniers seront les premiers, vous connaissez ??????

                      • V_Parlier V_Parlier 13 avril 17:03

                        @Allexandre
                        Question siège de l’Elysée, je ne sais pas si vous êtes passés dernièrement à Paris mais le barricadement a déjà été prévu en conséquence ! Là je peux vous dire que la première intention de tentative de mise en place de quelque chose qui pourrait ressembler à un siège en face de l’Elysée sera réprimée manu-militari dans le quart d’heure ! Ils seront plus diligents qu’au Bataclan et bien plus teigneux que Ianoukovitch le dégonflé sur la place Maïdan ! Les caméras étrangères n’auront même pas eu le temps d’arriver que ce sera plié ! (A moins qu’un conséquent cortège se forme en une seule fois pour arriver en un bloc, mais je ne rêve pas trop).


                      • JP94 13 avril 22:11

                        @Allexandre
                        Lorsque Lepen était en lice pour le 2d tour en 2002, il y a eu une manif spontanée le dimanche même, rue de Rivoli... Bref, on arrive à la Concorde et là, 20 cars de CRS bloquaient tout accès.Autrement dit pour l’Elysée la menace ne venait pas de Lepen mais des manifestants choqués par la présence d’un Lepen au second tout d’une présidentielle...

                        Et on en est là aujourd’hui où Macron détruit tout : le droit du travail, la laïcité , l’Education , la Santé, les Services publics, l’outil industriel, la Paix das le Monde et une diplomatie souveraine, ...où se situe le risque ? chez ceux qui s’opposent à cette politique, comme s c’étaient eux qui menaçaient la République !

                      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 avril 17:53
                        Nous appelons les Visages Pales à ne pas écouter l’Elysée Sorcière mais si votre Panthère Rose persiste à piquer l’Ours, l’Hexagone cabossé risque d’encaisser l’ancienne surproduction nucléaire soviétique !

                        « Monsieur Donald TRUMP, NE BOMBARDEZ PAS LA SYRIE ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès