• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réforme de la loi de 1905

Réforme de la loi de 1905

Laïcité

Je souhaite ouvrir ici un débat sur un sujet délicat et qui n’a pas fini de nous préoccuper. Il s’agit de la laïcité et de l’intention du gouvernement Macron de réformer la loi de 1905.

Depuis que le quotidien L’Opinion a publié les pistes envisagées par le gouvernement pour cette réforme, les réactions ont fusé de toutes parts.

Tout d’abord, quelques précisions sur le projet. Comme l’explique Hadrien Mathoux (Marianne du 14 novembre 2018) : « Le volet le plus important de la réforme concerne le contrôle et le financement des associations religieuses. En effet, nombre d'associations musulmanes sont inscrites comme associations de loi de 1901, afin d'éviter les obligations de transparence imposées aux associations régies par la loi de 1905. Pour les inciter à s'inscrire comme associations cultuelles, le gouvernement prévoit de faciliter leur financement, en revenant sur la loi qui interdit aux groupes religieux d'investir dans l'immobilier pour en tirer des revenus… et également de recevoir des aides de l'Etat "pour réparations et rénovation énergétique". En échange de ces facilités, la puissance publique veut soumettre les associations cultuelles à un contrôle strict, et notamment limiter le financement des mosquées par des puissances étrangères. La rivalité entre l'Arabie saoudite, le Qatar, la Turquie et les pays du Maghreb qui investissent dans les mosquées en France est fréquemment désignée comme l'une des causes principales de l'implantation du salafisme dans l'Hexagone. »

S’il s’agit d’éviter un développement dans notre pays d’un islam politique, il faut recourir à Article 26 de la loi 1905 qui stipule clairement : «  Il est interdit de tenir des réunions politiques dans les locaux servant habituellement à l'exercice d'un culte. » Aussi, les États qui financent les cultes dans un pays étranger ont-ils, bien évidemment, des arrières pensés et instrumentalisent la religion ; cette pratique peut être combattue par les moyens légaux et politiques, dont dispose déjà notre pays.

Lutter contre l’intégrisme de tout bord relève de l’obligation de l’État, lutter contre l’ingérence des pays étrangers dans les affaires des cultes en France est également du domaine de l’État.

Cependant, les pistes envisagées renvoient à une régulation des cultes par la puissance publique, ce qui revient à dire que l’État devient l’ordonnateur des cultes. C’est une question très délicate et en cas d’adoption d’une telle mesure, l’État n’est plus neutre.

Personnellement, je pense que l’arsenal juridique français peut répondre de manière satisfaisante aux besoins de contrôle nécessaire, pour que le vivre ensemble devienne la règle.

Enfin, il me semble que c'est aux cultes de s'adapter aux règles républicaines, et pas le contraire. L’État laïc n'a pas à assumer le rôle d’« autorité théologique » pour décerner des labels à tel ou tel culte.

Le religieux doit strictement demeurer dans la sphère privée et cela commence par le respect des règles de la vie en communauté. Tout prosélytisme – à commencer par les tenues vestimentaires instrumentalisées – et toute prêche haineuse et antirépublicaine, doivent être interdits.

Et que l’on ne vienne pas me parler de libre arbitre et de liberté de penser : ceux qui mettent en avant ces arguments, qu’ils commencent par lire « Discours de la servitude volontaire » d’Etienne de La Boétie, paru il y a quelques siècles déjà (en 1576 plus précisément).

Aucun livre, aucun mythe, aucune histoire ne doit dépasser l’humain et l’enchainer dans la haine de l’autre…


Moyenne des avis sur cet article :  1.2/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 21 décembre 2018 16:51

    ’’Lutter contre l’intégrisme de tout bord relève de l’obligation de l’État, lutter contre l’ingérence des pays étrangers dans les affaires des cultes en France est également du domaine de l’État.’’

     

    Houlaaaa !

    Va falloir interdire le CRIF ?

     

    Va pas être content, létal-miaou...

     


    • Jonas 22 décembre 2018 13:34

      "les pistes envisagées renvoient à une régulation des cultes par la puissance publique, ce qui revient à dire que l’État devient l’ordonnateur des cultes. C’est une question très délicate et en cas d’adoption d’une telle mesure, l’État n’est plus neutre."


      La modification de la loi de 1905 n’a juste pour but que d’officialiser publiquement l’islamisation de la France.
      La charia islamique est DÉJÀ en vigueur en France, ne serait-ce que par l’intermédiaire des innombrables terrains données pour un bail emphytéotique dérisoire par les maires, et la construction de mosquées dont un grand nombre sont entièrement financées avec vos impôts.

      Savez-vous que l’abattage rituel islamique est par exemple déjà réglementé par le ministère de l’agriculture français ? Il est précisé sur le site du gouvernement que la certification halal n’est délivrée que par les mosquées de Paris, Évry et Lyon (page 14).

      C’est le gouvernement français républicain et laïque qui dicte aux musulmans quelle est la viande pure qu’ils peuvent manger, et la viande impure qu’ils doivent rejeter !

      Une grande partie des écoles de banlieues laïques et républicaines séparent officiellement les enfants purs (musulmans) et impurs (mécréants), en permettant les repas sans viande dans les cantines scolaires, ainsi que le fichage nominatif des enfants musulmans, et ce, à la demande des parents musulmans, ne serait-ce que par les formulaires de demandes d’arrêt de la demi-pension pendant le Ramadan.
      Exemple, le Collège les Saules à Guyancourt :
       »Le service intendance du Collège les Saules a besoin de connaître le nom des élèves désirant effectuer le Ramadan en vue d’un remboursement des jours « non mangés » à la cantine.« 

      Collège de Reims, etc...

       »élève demandant à observer un jeûne prolongé lié à la pratique et aux usages d’un culte (ex. : ramadan) ;"
      http://sepia.ac-reims.fr/clg-ablancourt/-spip-/assr.html


      •  C BARRATIER C BARRATIER 22 décembre 2018 20:16

        Les sectes ne sont pas éternelles et on sait les interdire....Elles sont toutes les religions des autres, et pourraient tout autant se nommer religions. La laïcité de l’Etat ne signifie pas qu’il doive laisser faire les sectes qui tuent comme le salafisme.

        Les atteintes à la loi de 1905 visent au contraire à maintenir ces sectes, en lâchant du lest pour qu’elles acceptent de se plier à des oukases de l’état. Une secte dangereuse doit être interdite tout simplement.

        En table des news :

        Femmes ; interdire une secte violente http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=193

        Belkacem ministre s’est même permis de de contrer les habitudes de neutralité dans l’accompagnement scolaire



        •  C BARRATIER C BARRATIER 22 décembre 2018 20:22

          Je corrige le lien :

          Femmes : Interdire une secte violente http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=83

          Et j"ajoute que les politiques peuvent être dangereux, Macron aujoud’hui, Belkacem hier


          Voile, ostentations en sorties scolaires : halte aux accommodements http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=193

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Carlo Gallo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès