• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réfugiés légaux ? Immigrés illégaux ?

Réfugiés légaux ? Immigrés illégaux ?

« « Treize mères ont tenté de se suicider dont sept en 48 heures » dans le camp de réfugiés de l’île […] Pensant maximiser les chances de leurs enfants de rester […] en les laissant orphelins. Devant cette détresse, le Premier ministre […] a affirmé qu’il ne cèderait pas à un « chantage moral » et a précisé que « le gouvernement n’allait pas se laisser conduire sa politique par des gens qui arguent de la morale à mauvais escient » (ATTENTION ARCHIVE)

[…] Et depuis un an, le pays mène une politique extrêmement sévère de lutte contre l’immigration clandestine à travers l’opération « frontières souveraines ». Les bateaux d’immigrés sont ainsi interceptés en pleine mer, avant même d’atteindre les côtes de l’île. Placés dans des camps provisoires, les passagers hommes, femmes et enfants sont ensuite transférés dans des centres de rétention basés en Papouasie-Nouvelle-Guinée ou sur les îles du Pacifique… »

http://www.lepoint.fr/…/australie-les-methodes-musclees-con…

« … Le gouvernement australien a annoncé, en début de semaine, avoir intercepté deux bateaux de demandeurs d'asile sri-lankais alors qu'ils se dirigeaient vers les îles Cocos et Christmas. Un premier bateau a été directement renvoyé aux autorités sri-lankaises. Les 41 personnes à bord ont alors été arrêtées avant d'être relâchées après avoir payé une amende. Un autre bateau, parti de Pondichéry, en Inde, le 13 juin avec 153 personnes à bord, dont 37 enfants, a été appréhendé au large de l'île Christmas mardi. Les avocats des passagers ont réussi à ce qu'ils ne soient pas renvoyés au Sri Lanka, mais les autorités australiennes n'ont pas précisé le sort qui les attend… »

VOUS L’AVEZ COMPRIS, après ce flou volontairement entretenu, CE N’EST PAS A MAYOTTE, c’est en AUSTRALIE, en 2014. Et le « Haut-Commissariat aux réfugiés des Nations Unies s’inquiète, et l’Australie pourrait être accusée de violer la loi internationale et la convention des réfugiés de 1951… »

Entre parenthèses, notons cette propension, à l’ONU comme en France, à qualifier de « haut » comme s'ils anticipaient nos réactions tant ça vole bas dès qu’il faut passer aux actes et puis, cette convention de 1951 ne devrait-elle pas être actualisée, comme aurait dû l’être aussi, pour l'ONU le principe trop rigide de décolonisation avec le maintien des frontières en contradiction avec le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes… les droits universels intangibles devant toujours les chapeauter… Sûr aussi que notre Constitution de la Vème République, focalisée sur une paralysie de l’État causée par le défilé intempestif de gouvernements tombés en disgrâce aussitôt nommés (1) a besoin d’un bon toilettage… fin de la parenthèse.

« … En 2013, près de 20 000 clandestins, arrivés par bateau, ont demandé l'asile en Australie. Mais depuis six mois, aucune embarcation clandestine n'aurait atteint les côtes australiennes, affirme fièrement le gouvernement conservateur… »

A l’ONU, dans une France beaucoup moins pardonnable, on tortille du bassin pour s’embrouiller le cerveau, pour dire et ne pas faire, défaire dès qu’on a fait. Il y a des jours où on aimerait avoir des idées d’Australien (2) (3) !

(1) On doit pourtant mettre au crédit de la IVème République, faible et méprisée, la reconstruction après la guerre, les nationalisations, la sécurité sociale, les prestations nationales, le SMIG...

(2) On soupçonne même l’État australien d’avoir monnayé des passeurs pour qu’ils reviennent à leur point de départ !

(3) En 2001, l’Australie payait les pays voisins très pauvres (Nauru, Papouasie-Nouvelle-Guinée) pour qu’ils accueillent les réfugiés dont l’Australie ne vouait pas. L’Europe qui réfléchissait alors à la solution australienne a préféré laisser la Grèce et l’Italie seules confrontées au problème ! Et la France, qu’attend-elle pour payer les Comores plutôt que de brailler que le renflouement de Mayotte demande un effort inouï ?.. Le candidat Macron qui semble déjà avoir oublié les termes de son discours du 26 mars 2017 (un an seulement) avoue qu’on ne donne que 20 millions aux Comores alors que le traitement de l’immigration clandestine coûte plus de trois fois plus, même en se basant sur des évaluations aussi peu fiables que sous-estimées…

https://en-marche.fr/…/disc…/meeting-macron-mayotte-discours

Photo autorisée Wikimedia Commons Kwassa_Kwassa Auteur Ikissai


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 28 mars 11:04

    ça prouve que c’est pas le foutoir comme chez nous !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 mars 12:53

      @LE CHAT

      tout est dit ! Merci !


    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 mars 12:56

      Discours de Macron candidat le 26 mars 2017 :

      "... Je vous le dis, mes amis, Marine LE PEN vous a menti, tout bonnement , comme elle ment au reste de la population française. Répétez-le et dites-le. Vous êtes ici au milieu de l’océan Indien, vous le savez. Qui peut promettre qu’il n’y aura plus, demain, de kwassa-kwassa ? Personne ! Qui peut promettre sérieusement qu’il n’y aura plus d’immigration clandestine ? Personne ! Qui peut promettre, qu’en un clin d’oeil, il n’y aura plus d’insécurité ? Personne, raisonnablement !.."

      LES AUSTRALIENS L’ONT FAIT !


      • berry 28 mars 16:41

        @Jean-François Dedieu
        Il est tout à fait possible d’empêcher l’immigration clandestine, les australiens l’ont fait, ainsi que le Japon et la plupart des pays de l’est, Hongrie, Pologne, Slovaquie, république tchèque, etc... et plein d’autres pays encore.

        Macron joue un double jeu, comme Sarkozy et Hollande avant lui ; il prétend qu’il est contre l’immigration clandestine pour ne pas affoler les français, mais en réalité il est pour, il ne fait rien pour l’arrêter et il met les français devant le fait accompli.
        Il veut obliger la Hongrie et la Pologne à accueillir des quotas de clandestins, sous peine de sanctions financières !
        http://www.medias-presse.info/immigration-macron-sest-empresse-dactiver-les-sanctions-de-bruxelles-contre-la-pologne-et-la-hongrie/74166/
        https://francais.rt.com/international/42904-pologne-hongrie-napprecient-pas-decision-migrants

        Macron obéi à ses maîtres, comme Angela Merkel lorsqu’elle a organisé l’invasion migratoire en Allemagne en 2015.
        https://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/horst-seehofer-ministre-illusoire-202656


      • Cadoudal Cadoudal 28 mars 16:54

        @berry
        « Les mères allemandes ont mis au monde 607 500 enfants, 3 % de plus qu’en 2015 […] les mères de nationalités étrangères ont accouché de 184 660 enfants, ce qui représente une hausse de 25 % par rapport à 2015 »
        http://www.fdesouche.com/978477-allemagne-rebond-des-naissances-grace-aux-meres-etrangeres


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 mars 17:17

        @berry
        Et le rapprochement familial en prime à moins d’être inhumain si on est contre. 


      • Cateaufoncel 28 mars 18:27

        @Jean-François Dedieu

        Quoi qu’il en soit, les Allemands s’intègrent bien à leur nouvel environnement.

        Propagande électorale du Parti libéral (Freie Demokratische Partei) en 2005 et en 2017.

        https://pbs.twimg.com/media/DZNwXLnXcAAJfWV.jpg


      • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 05:29

        @Cadoudal

        Merci Cadoudal, on ne peut passer ce problème sous silence, je l’évoque en conclusion dans la réponse à Ouam si tu veux bien...


      • Jean Roque Jean Roque 28 mars 13:22

         
        160 envahisseurs soutenus par les collabos CGTistes, ils auront le papier cul d’identité booba et évidement des emplois prioritaires coloniaux. Rothshild et Soros feront un petit don au soumicat.
         
        Bourses accordées aux pseudo-migrants alors qu’on diminue l’APL de nos étudiants.
         
        Ouverture de la fonction publique non régalienne aux étrangers ( Poste, SNCF etc. ) alors que nous avons 6,5 millions de chômeurs.
         
        Accès aux professions de santé facilité pour les pseudo-réfugiés alors que nos enfants subissent le numerus clausus.
         
        Suppression de taxes pour les employeurs qui embauchent des envahisseurs.

         
        Prime de 1000 euros par colon pour les communes, mais pas pour les sdf souchiens


        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 28 mars 13:48

          @Jean Roque

          Merci d’intervenir.
          concernant le numerus clausus justement, nous manquons tellement de médecins (et plus encore à Mayotte) qu’il est difficile de penser qu’on pourrait envoyer des professionnels de santé à Anjouan où l’hôpital construit par les Chinois est vide ! ... et encore il faudrait ménager la grande susceptibilité de la grande puissance comorienne...


        • velosolex velosolex 29 mars 00:40

          @Jean-François Dedieu
          Perso, je ne vois pas de solution....Y en a t’il une, une fois qu’on a crée un problème insoluble. Ca me rappelle les énigmes, genre le chou, la chèvre et le loup, mais avec une rivière en crue, et un bateau pourri. 

          L’administration en quelques coups de ciseaux et en un vote fumeux, a réussit à Mayotte à créer à Mayotte un abcès d’interrogation et de purulence, suffisant à assurer des prises de têtes insolubles à des étudiants en droit international, en sciences po, voir en médecine, et en psychiatrie. Les autres cas d’école ( lampedusa, Australie, Calais...) sont des blagues à coté. 
          Car elle n’englobent pas un problème fumeux ; la légitimité de Mayotte par rapport aux Comores, au travers d’un découpage colonial qui n’a pas été reconnu par ceux ci. Pas plus par l’onu, d’ailleurs, qui donne raison aux comoriens, ceux ci considérant qu’ils ne peuvent être considérés comme des émigrés illégaux dans leur propre pays. On comprend donc leur susceptibilité si l’on fait preuve d’honnêteté. 
           Il semble que le père Ubu a élaboré cette blague, un soir qu’il était saoul. Maintenant qu’on a mis sous perfusion une ile, au mépris des autres, on a inventé là une formidable machine à cliver, à créer du malheur, du mensonge, de l’hypocrisie, du clivage. Là ou auparavant j’imagine vivait une communauté sans doute pas parfaite, mais heureuse. 
          Mayotte, c’est devenu le nombril d’un monde devenu fou, son hyperbole. 

        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 04:40

          @velosolex
          ne faudrait-il pas aussi proposer le cas d’école aux étudiants de géopolitique ?

          Il me semble que ces années 70 correspondent aux deux blocs, à la guerre froide et que garder un pied dans le Canal de Mozambique, c’était enfoncer un coin entre le Mozambique et Madagascar plutôt du côté URSS.

          C’est aussi le Canal de Suez fermé 8 ans donc le passage des tankers vers l’Europe.

          On a tous tendance à tomber dans l’anachronisme trompeur qui nous fait juger à contretemps tant en ce qui concerne les mentalités (l’autre jour j’ai vu le truand d’un vieux film gifler une femme, ce qui, en terme de geste ordinaire est très choquant) que le contexte géopolitique...


        • velosolex velosolex 29 mars 12:23

          @Jean-François Dedieu
          Je ne doute pas qu’il y avait là des raisons politiques. Tout comme celles qui ont présidé à la vente de la Louisiane, bien plus grande qu’actuellement, aux états unis d’Amérique, tuant là l’influence française à jamais.

          Par contre nous avons acheté la corse fort chère aux Génois.
           Il semble que les OSS 117 avec Jean Dujardin soit finalement aux manœuvres de la diplomatie gribouille soit très proche de la vérité. 
          Pour le reste, j’ai noté moi aussi combien la vision d’un vieux film, en dehors de ce qu’elle raconte, est enthousiasmante, quand au contenu sociologique. Un vrai voyage dans le temps, ses objets, et ses mœurs. Ainsi hier au soir « la femme infidèle », de Chabrol, sur arte

        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 12:37

          @velosolex
          pour la Louisiane, c’est Napoléon l’usurpateur qui avait besoin d’argent non ; et dire qu’il a toujours son fanclub !


        • Pauline pas Bismutée 28 mars 18:19

          Un détail : l’Australie est un continent (entouré d’eau) : ça aide.
          Les australiens empêchent que des réfugiés (refusés chez eux) soient recueillis par d’autres pays (la Nouvelle Zélande avait proposé de prendre 150 réfugiés, ce qui a été refusé par l’Australie) ; leur « protection » des réfugiés dépasse leurs propres frontières ...

          Vu leur traitement passé (et présent) de leur propre population indigène, pas vraiment un exemple a suivre ...


          • waymel bernard waymel bernard 28 mars 22:40

            @Pauline pas Bismutée
            Contrairement à l’Australie la Hongrie n’est pas entourée d’eau mais elle a érigé une clôture. La France pourrait s’inspirer de ces deux pays.


          • Xenozoid Xenozoid 28 mars 22:44

            @waymel bernard

            super, comme ça on sera tous derrière des miradors,une ferme tous étiqueté a la naissance....au moin cela sera plus direct pour ceux qui sont plus libres que les autres


          • Ouam Ouam 29 mars 00:13

            @Xenozoid
            on peut les envoyer chez toi au pays bas,
            En pro d’un gvt de l’évasion fiscale tu dois au moins cela auxs différentes peuples que tu ruines par les « optimisations fiscales » du cru.

            Et vu que tu adore l’universalisme et le no-borderisme open-bar, comme l’argent, c’est un saxcré coup double !
            De plus, ces gens sonts tellement talentueux que vous allez tripler votre pib ET en devenant honnettes smiley
             
            Je penses que tu est au moins à 101% d’accord avec ma proposition, le donneur de leçons.


          • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 04:53

            @Pauline pas Bismutée

            Mis à part le fait que Mayotte est aussi une île (un archipel à elle seule pour être exact), il est naturel d’élever le problème au niveau français, européen et mondial.

            Pour l’Australie, qu’est-ce qui empêche de parler de pratiques plus que droitières, fachos même d’un point de vue progressiste ?

            Notre France si molle ne devrait-elle pas être ferme et en même temps prouver qu’être ferme ce n’est pas être fasciste ?

            Bien sûr que l’exemple d’Hitler ne doit pas servir de modèle... il n’empêche que dernièrement sur Avox, un article attestait qu’en matière économique Adolphe avait été plutôt efficace... Emmanuel devrait l’être aussi tant Mayotte est au fond du trou.


          • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 04:58

            @Xenozoid

            Parce que vivre derrière les portes et les grilles en fer d’un bunker c’est l’idéal peut-être ?

            Ne soyez pas ridiculement réducteur, faut que les pays riches mettent sérieux la main à la poche ! Il n’y a pas de secret, faut les aider et les convaincre de ne pas croire que leur dieu y pourvoiera s’ils ont tant de gosses... 


          • Ouam Ouam 29 mars 00:41

            Salut JF D
            tu vois je ne m’etais pas trompé la dernière fois dans mes pronostics, et je te promets, non je t’assure que j’airai adoré etre dans l’erreur grave.
             
            Hélas les faits chez toi m’ont donné raison.
             
            Et lorsqu’on veut on peut, il y à longtemps que je prends l’Australie, le Japon et de nombreuxs autres pays en exemple.
             
            Bref il ne vous reste que 2 solutions et je t’assure que je suis encore désolé de ne pas en voir d’autres
             
            la 1ere
            Rester dans l’état actuel, ca va empirer pour les mahorais de souche, et sévèrement.
             
            Penser que l’état Francais fera quelque chose pour vous est complèmtement illusoire, il bouchera juste les trous du mécontentement et vous sombrerez dans le cahos encore plus que avec le cas no 2 que je vais évoquer derechef
             
            cas no 2, vous dites « fuck » à la France, et reclamez le retour à votre souveraintée totale.
            La vous serez enfin légitmes, mais cela sera dur, tres dur, il faudra vous responsabiliser sévèrement, mais au bout il est possible d’avoir un tres bon developpement économique tant que bien sur.
            - Le territoire n’est pas une poubelle ouverte auxs 4 vents.
            - Avoir es politiques un peu visionnaires et une bonne démocratie représentataive
            - Stopper net les poules pondeuses, pour organiser une éducation de masse possible de qualité
            - Développer le territoire correctement
            C’est bien tous ces points sur lesquels il faudra euvrer sans relache.
             
            Un exemple la meme Ile mais deux trajets politique radicalement différents
            Une qui fait de la « surponte » (haiti) à un pib de 805$ Habitants / an
             
            Une qui à bien géré son territoire (domminique) 5 082 $USD (2014)
             et son taux de fécondité est de 2.08 enfants femmes en 2010
             
            https://www.populationdata.net/pays/dominique/
            https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1164746-pays-pauvres/1191120-haiti est passé de 6 a 3 enfants femme qui est le plus haut de ces coins la.
             
            Comment veut tu en multipliant par 11 la pupulation en 100 ans avoir une croissance et un bien etre économique (sur ton ile cette fois) c’est juste impossible, sauf si bien sur elle étais complement vide cad remplie d’immenses espaces vièrges, ce qui n’est pas le cas

            Enfin peut etre qyue je me trompres, mais au vu des exemples pris ailleurs projetés.. ben...
            A+


            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 05:27

              @Ouam

              Salut Ouam.

              Nuançons, l’État peut de moins en moins se foutre de la gueule des populations ; petit à petit une prise de conscience s’est cristallisée. On constate, que pour tenir, l’État doit se montrer de plus en plus directif. C’est le cas lorsque son autorité doit légalement se répercuter depuis le chef dit républicain (de + en = monarchique, genre « je suis partout », contrairement à ce qu’il a laissé croire en tant que candidat) se répercute jusqu’au bas de l’échelle, les élus de base.

              Autre parenthèse, excuse mais je peux pas m’empêcher, une dérive parallèle s’est opérée dans l’Éducation Nationale quand le collègue principal était des nôtres pour faire remonter les problèmes et que retourné il n’obéit plus qu’à la hiérarchie pour faire redescendre les coups de bâton ! Un fonctionnaire doit fonctionner... une vision fermée qui amena jadis le beau pays de la liberté à collaborer avec le nazisme... je ferme la parenthèse...

              Les élus de base, à Mayotte, si enclins à faire passer d’abord leurs privilèges de caste en négociant quitte à s’enferrer dans les trahisons, soutiennent du bout des lèvres les blocages dus à la grève générale... cette nouvelle petite noblesse devrait démissionner en échange de la levée des barrages... Les organes centraux, Macron, Philippe, ne pourraient plus alors snober et court-circuiter le peuple de Mayotte (ils ne veulent pas dialoguer avec les initiateurs du mouvement). Et hier, le maire de Sevran a démissionné à cause du mépris de l’État pour les banlieues.

              Je ne te suis pas dans tes projections, l’État devra changer car les peuples de base le feront changer en même temps qu’ils rééquilibreront l’injuste partage de richesses toujours grignotées par les puissants jusqu’à ce que, cycliquement, cela craque !

              Mayotte est un cas d’école dans un contexte mondial en mutation forcée. Ta remarque sur la fertilité des femmes entre dans ce cadre et les Mahoraises ne peuvent se cacher derrière les Comoriennes parce qu’elles en font plus. Elles aussi ont trop d’enfants et le « dieu y pourvoira » devra évoluer aussi. mais là on touche l’épineux problème de la religion...


            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 12:04

              un kwassa-kwassa avec une trentaine d’Angolais intercepté en plein jour par la population.

              Et les autorités qui n’arrêtent pas d’égrainer les reconduites à la frontière, théoriques puisque les illégaux se voyaient seulement remettre un papier disant qu’ils avaient 30 jours pour quitter le territoire.

              Et s’ils entendaient « France entière » en disant « territoire »... Mais non, ils peuvent se les coltiner les Mahorais... entre « petits noirs d’Afrique » on ne peut que s’entendre, même entassés ! 



                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 29 mars 17:55

                  "... A ceux qui veulent opposer les deux notions de droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et d’intangibilité des frontières issues de la décolonisation, il répond que le texte d’application de la résolution du 14 décembre 1960 met en avant le droit des peuples à la libre détermination, donc à décider d’eux-mêmes, « et passe sous silence la question de l’intégrité territoriale ». Renforcé par une jurisprudence de la Cour Internationale de Justice. Quant aux résolutions de l’Assemblée générale des Nations Unies, « elles n’ont aucune portée contraignante en droit international..."

                  http://lejournaldemayotte.com/societe/mayotte-letat-francais-est-il-pret-a-regler-la-crise-diplomatique-avec-les-comores/



                    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 30 mars 07:05

                      En impliquant l’islam, un membre du collectif jette le discrédit sur le mouvement contre l’insécurité à Mayotte.

                      http://www.domtomnews.com/Les-propos-rapportes-dans-le-Canard-Enchaine-sont-un-reglement-de-comptes.html#.Wr3C3X8uDIU



                        • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 30 mars 16:00

                          Même en plein jour, 3 kwassa-kwassas en 48 heures ! pas une photo pour prouver qu’un patrouilleur est là ! Et le bras de fer entre grandes puissances (Comores-France) qui continue !

                          http://www.linfokwezi.fr/les-kwassas-kwassas-affluent-toujours-sur-les-plages-de-mayotte/



                            • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 4 avril 15:12

                              Une communication de Mayotte News (4 avril 2018) :

                              Immigration clandestine : 105 Africains arrivés en kwassas ce matin !

                              L’immigration clandestine reste au cœur de l’actualité avec l’interception ce mercredi matin dans le sud de l’île de 3 kwassas transportant au total 105 Africains. Ils ont été attrapés par le CODIM, Collectif de la défense et des intérêts de Mayotte.

                              5 immigrés ont pu prendre la fuite et se sont évaporés dans la nature, 100 restent sous la surveillance de la population en attendant l’arrivée des gendarmes.

                              Alors que la crise diplomatique Franco-Comorienne sur les reconduites à la frontière se poursuit, l’arrivée à Mayotte de kwassas se poursuit également avec un rythme soutenu. Pas de quoi calmer les barragistes qui ont clairement déclaré qu’ils ne lèveront pas les barrages tant qu’il n’y aura pas d’expulsions de Mayotte des immigrés clandestins.


                              • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 4 avril 15:16

                                Mayotte News ce mercredi 4 avril 2018 :

                                "Grève générale : Pas de levée de barrages sans reprise des reconduites à la frontière des immigrés clandestins. Tel est le mot d’ordre sur tous les barrages en place actuellement dans le département."


                                • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 5 avril 06:26

                                  ET PENDANT CE TEMPS, LE DRIAN CONFORTE LES DISSIMULATIONS CYNIQUES DES DIPLOMATES...

                                  Trois barrages, il restait trois barrages en signe de bonne volonté...

                                  Mais quand la population doit garder les plages parce que les kwassas continuent d’arriver, on se retrouve ce matin avec huit barrages !

                                  Où est le Champlain, le vaisseau fantôme censé garder la frontière ? Où sont les militaires par centaines censés protéger la population alors que ces bateaux arrivent armés ?

                                  Doit-on toujours accepter ce pourrissement de la situation par des autorités qui ne s’attaquent pas au problème mais comptent sur les dissensions dans la population ?

                                  Dans ce cadre-là, vous êtes seulement COMPLICES... la seule majorité qui compte ne doit pas être celle des moutons de Panurge contrariés de ne pouvoir paître en paix !

                                  « ... Mayotte est cédée à la France sous Louis Philippe, faites en sorte qu’elle ne soit pas cédée sous Édouard Philippe. »
                                  Question au gouvernement du député Mansour Kamardine, le 3 avril 2018.


                                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 6 avril 11:12

                                    Vous l’avez entendu hier soir le Souef, le ministre matois des Af. Étrangères de l’Union des Comores, un vrai Raminagrobis du blocage pervers. Dans ce monde feutré des négociations occultes, des marchandages louches, des clauses cachées, le Drian, aussi sournois et cauteleux, est un expert aussi.

                                    Et les manigances se feront sur le dos du peuple abandonné de Mayotte... L’un de ses porte-parole a dit tantôt que ce sera une lutte comparable à celle pour la départementalisation, devant durer des années...

                                    https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/si-comoriens-mettaient-autant-energie-developper-leur-pays-ils-font-reclamer-mayotte-iles-lune-seraient-plus-florissantes-comadep-576017.html


                                    • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 6 avril 11:16

                                      CIMADE, au sens étriqué d’une humanité passant par l’autre...

                                      Pour pasticher Coluche, ceux qui se veulent plus humains que d’autres.

                                      Comment ne voulez-vous pas qu’on se braque contre les droits-de-l’hommistes type Cimade tant ils sont maladroits, exclusifs, tant ils heurtent les sensibilités ! Et ce d’autant plus qu’ils ne sont pas d’innocents bisounours aux principes louables : selon eux, les Mahorais qui ne suivent pas leur « humanisme » borné sont seulement racistes et xénophobes.

                                      La Cimade en est arrivée à utiliser les mêmes moyens extrémistes, cela commence par la dénonciation caricaturale pour continuer avec une indignation sélective, jamais pour les locaux qui n’ont qu’à se débrouiller pour survivre en ouvrant qui plus est les bras au prétexte que d’autres sont plus malheureux encore.

                                      Alors ils passent des articles sur la « nauséabonde logique » des Mahorais, un peuple pourtant ordinaire qui ne demande qu’à vivre et progresser dans la paix. Ainsi ils soutiennent un sympathisant osant donner du « Herr » à un journaliste comparé à un nazi ! Au prétexte que ledit journaliste a lui-même osé donner la parole à un élu qui évoque une potentielle « guerre communautaire ». Comme si d’alarmer sur le pire qui pourrait advenir relevait d’un crime !

                                      https://www.lacimade.org/fantasmes-guerriers-de-bacar-ali-…/

                                      Dans un même jus, ce n’est pas avec des provocations telles que «  Mayotte : la chasse aux étrangers par la population est ouverte… et couverte » qu’ils vont pouvoir se targuer d’avoir arrangé les choses. Pour envenimer et mettre de l’huile sur le feu, ils sont forts !

                                      https://www.lacimade.org/mayotte-la-chasse-aux-etrangers-p…/

                                      Le média, KweziFM et télé n’a vraiment pas de rancune puisque ce matin, la Cimade était invitée au motif légitime que des humains sont traités de façon indigne sur le territoire national.
                                      Il s’agit des 96 ou 93 expulsés voilà une quinzaine de jours, interdits de rapatriement par les autorités comoriennes, ramenés à Mayotte où ils sont détenus administrativement depuis par les autorités françaises. Petite-Terre ayant refusé de mettre des gymnases à disposition, la France prive de liberté ces femmes accompagnées d’enfants (séparés des hommes) dans des conditions aussi odieuses qu’injustes. Plus que l’inconfort (matelas au sol sur 45 m2, quatre douches en 15 jours, enfants interdits d’espace…), c’est la maltraitance psychologique, plus particulièrement à l’encontre d’enfants encore scolarisés il y a peu, très choqués, et on le serait à moins, de ce qui leur arrive.

                                      Dans ce cas pourquoi ne pas nommer les premiers coupables, l’État théoriquement garant des droits humains ? L’État qui ne contrôle pas les frontières, l’État qui n’assure pas la sécurité, l’État qui amplifie les inégalités, L’État qui n’aide que d’une drôle de façon rappelant trop la françafrique, des pays théoriquement décolonisés… Et c’est bien grâce à une question de Patrick Millan que la représentante de l’association a néanmoins admis que des faits pareils ne se dérouleraient certainement pas en métropole.

                                      Sans aborder comme le fait cette dame, le complexe problème de la nationalité des mineurs, entre nous, beaucoup de partialité chez elle, pas un mot de sa part (mais nous sommes habitués) pour les Mahorais ! Qu’elle reste donc à croire que seuls les Cimadalais ont la capacité d’indignation, le monopole du cœur.

                                      Et puisque leur volonté est de toujours fustiger et heurter, qu’ils partent donc accueillir toute la misère du monde à Cimadalia, le pays de leurs utopies… Bon vent !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès