• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Refuser le plat de lentilles

Refuser le plat de lentilles

Le politique ayant échoué à récupérer le mouvement d’origine citoyenne, et voyant que les menaces ne serviront de rien face à une mobilisation qui dépasse largement le cadre de ses moyens de répression, le pouvoir s’apprête à distribuer (parcimonieusement) les plats de lentilles.

Le gouvernement, confronté pour la première fois à un mouvement spontané qu’il n’avait pas vu venir (et qu’il n’a aucun moyen de contrôler), commence tout doucement à perdre de sa superbe et la panique s’installe. Pas à cause d’une journée de blocage (qui plus est un samedi), les conséquences financières seront forcément limitées.

Non, ce qui inquiète, c’est le précédent que cela risque de créer dans l’esprit des Français qui pourraient bien redécouvrir à cette occasion que le vrai pouvoir c’est le pouvoir de la rue. Les sans-dents, les laissés-pour-compte d’une économie qui n’a jamais réalisé autant de profits plantureux, et jamais ne les a si peu redistribués.

Les gens ordinaires pour qui l’automobile n’est pas un luxe, mais bien un indispensable sésame pour avoir accès au marché de l’emploi, et aux infrastructures. Cette tranche de la population française qui a déserté les centres urbains désormais hors de prix pour un pavillon de banlieue, seul moyen pour elle d’accéder à la propriété et n’être plus condamnés à devoir payer éternellement des loyers toujours plus élevés, en pure perte.

Aussi, le Français est notoirement frondeur et l’on ne saurait compter les épisodes dans l’histoire de France où le peuple de régions entières — écrasé par les taxes et excédé par la cherté des denrées de première nécessité — s’est soulevé comme un seul homme. On se souviendra comment, par une belle journée de juillet, les Parisiens, face à une énième augmentation du prix du pain, s’étaient révoltés, avaient pris la Bastille — symbole de l’oppression du pouvoir — puis entamé ce qui allait devenir la plus sanglante des révolutions au coeur de l’Europe.

La propagande est à la démocratie ce que la matraque est à la dictature (Noam Chomsky).

Or si la classe dominante semble tant et plus évoluer dans un monde totalement déconnecté des réalités de la vie des Français, croyez qu’ils sont parfaitement conscients de l’immense fragilité de leur pouvoir, qui ne repose que sur la propagande et la répression. Répression menée par des forces de l’ordre qui, lorsqu’on y regarde de près, sont composées de gens issus du peuple, en butte aux mêmes taxes iniques. Méprisés par leur hiérarchie, détestés par le peuple qui y voit logiquement des instruments de répression à la solde d’une élite accapareuse, je n’ai pas l’impression qu’ils constitueraient un rempart bien solide contre les conséquences d’une révolte massive.

La tactique du pouvoir : le plat de lentilles

Et il n’y en aura pas pour tout le monde, forcément. Il s’agit, par des mesurettes dont la mise en oeuvre s’apparente à une usine à gaz, de redistribuer bien parcimonieusement une infime partie des recettes aux ménages à faible revenus. Le but ? Se présenter comme un gouvernement responsable, soucieux des conséquences sociales d’une telle rage taxatoire sur le pouvoir d’achat de la France d’en bas. En réalité, il s’agit surtout de préparer le clivage, qui sera matraqué par la voix des médias à la botte, entre les Français qui bossent (au sein de la start-up nation) et les « # ?$ ! de feignasses d’assistés » qui ne savent que couiner et geindre sur leur sort en toute occasion. Et c’est même encore plus pervers que ça, en fait…

Une histoire de « tiens » et de « tu l’auras »

Vous avez tous été confrontés, ces dernières années, lors de l’achat d’un téléphone mobile, d’un ordinateur ou d’un autre produit de consommation, à la pratique du « cash-back ». Dans les faits, vous payez le prix affiché, mais on vous fait miroiter que cela vous donne droit automatiquement à un remboursement (cash-back) d’une partie du prix, directement par le fabricant. Les plus perspicaces (ou les plus méfiants) d’entre nous auront immédiatement compris qu’il y a un loup : pourquoi mettre en place une gestion administrative forcément coûteuse pour… appliquer une ristourne ? Ne serait-il pas plus « simple » de faire une simple promotion, avec un prix alléchant ? Faut-il préciser que cette technique de vente augmente mécaniquement le prix final, puisque les taxes d’import et la TVA sont calculées sur le prix de vente, avant déduction d’un hypothétique remboursement ?

Vous l’avez compris, dans les faits, la plupart du temps, quand vous achetez le produit, vous vous apercevez que le cash-back n’était « valable » que pour une période donnée, et que vous n’êtes pas éligible à l’obtenir : pauvre consommateur !

La même chose s’applique au plat de lentilles que l’on vous fait miroiter : qui vous a dit que c’était une mesure appelée à durer dans le temps, ou plus exactement, qu’est-ce qui empêchera, dans six mois ou un an, le gouvernement de reprendre de la main gauche ce qu’il avait donné de la main droite, au titre de l’égalité de tous les citoyens devant les lois ? Ils pourraient même vous la jouer façon « à l’insu de notre plein gré » : un contribuable ne bénéficiant pas de la subvention qui assignerait l’État en justice au titre qu’il serait discriminé. Le serait alors « obligé » de mettre fin aux subventions : pauvre gouvernement !

Une affaire de dignité humaine

Qui vaut tout également pour les idées sur un « revenu universel » que l’on voit fleurir ici et là, et qu’on imagine être une mesure à l’initiative des partis de la gauche sociale. Seulement voilà, il n’en est rien, pour deux raisons :

  • il n’y a plus de gauche en France, il faudra vous y faire. Même le programme du PS est un condensé de doctrine ordo-libérale mâtiné de suivisme Otanesque ;
  • le « revenu universel » tel que prôné par les partis de gauche et (bizarrement) soutenu par la droite n’est qu’une manière de transformer les citoyens en obligés (au sens moyenâgeux du terme).

Souvenez-vous que le travail est constitutif de la dignité de l’homme : votre salaire, vous ne le mendiez pas, vous le gagnez à la sueur de votre front. c’est, concrètement, l’expression de votre participation à la vie de l’économie nationale, à la société. Vous ne le devez à personne, vous n’êtes redevable de rien.

Dès l’instant où l’on parle de remplacer cette souveraineté par une allocation (qui rapidement s’assortira de conditions, je vous en fiche mon billet) vous devenez vous-même un assisté, avec toutes les conséquences qui en découlent, et notamment l’impossibilité de critiquer l’État devenu providence, qui aurait le pouvoir extravaguant de vous couper les vivres sur base d’une simple décision administrative.

Plus graves sans doute sont les conséquences sur votre dignité humaine : d’individu libre vous devenez client d’un système, le plaçant ainsi automatiquement en position d’autorité, et vous, en position d’avoir à subir cette autorité, comme un enfant1

Est-il besoin d’expliquer en détail en quoi ceci s’applique à la proposition du gouvernement d’Edouard Philippe d’instaurer une forme de soupe populaire dont la casserole contiendrait un peu d’essence en lieu et place du traditionnel bouillon ?

>> Permalien vers l’article sur le site du Vilain Petit Canard

Notes

  1. À ce sujet, je ne puis que vous conseiller de lire les écrits d’Étienne Chouard sur le partage dans les sociétés dites primitives, en ne perdant pas de vue que ces us et coutumes ont été en usage durant la plus grande partie de l’humanité.

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • Tall Tall 16 novembre 16:31

    Oui, le pouvoir manipulateur de la propagande est devenu très puissant.

    Interrogez les jeunes et même moins jeunes sur mai 68, et combien sauront ce que sont les accords de Grenelle  ?

    Or c’est « Grenelle » qui fait de mai 68 une révolution totalement réussie. Mais le pouvoir ne veut pas que cette idée se répande naturellement.

    Vous pensez bien : 1 mois de manif et de grèves pour obliger le patronat à augmenter le salaire minimum de 35% dans tous les secteurs ... faudrait pas ce que ça recommence !

    Voilà pourquoi tous les docs sur mai 68 passés à la télé ce printemps à l’occasion des 50 ans de l’événement, ont glissé Grenelle sous le tapis.


    • Tall Tall 16 novembre 16:32

      Ce mouvement pourrait peut-être engendrer un nouveau parti, un peu comme le « 5 étoiles » italien de Beppe Grillo.

      Car avec le clivage Le Pen — Mélenchon, tout reste bloqué


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 16:41

        @Tall

        Ce clivage est lié à un phénomène relativement nouveau, que j’appelle « les mots volés », le résultat de la véritable politique d’inquisition qui rend impossibles les emprunts idéologiques, les synergies ou les rencontres sous peine d’excommunication qui peut s’accompagner d’une véritable campagne de destruction de la vie de ceux qui oseraient enfreindre l’interdit.

        J’ai un article de fond en prépa là-dessus, mais c’est difficile, parce que le sujet est à la fois grave et polémique : les gauchistes me traiteront de nazi, l’extrême droite me traitera de gauchiasse, et personne ne trouvera l’article à son goût avant d’avoir compris l’idée maîtresse.

        La démocratie n’est pas affaire d’éthique, le gouvernement n’a pas à décider de ce qu’il est bon de penser et ce qui est interdit : voilà la clé.


      • Alren Alren 16 novembre 16:50

        @Tall
        Ce n’est pas le clivage Le Pen Mélenchon, c’est l’opposition absolue France Insoumise Rassemblement national !

        Madame le Pen n’a de cesse de fustiger les syndicats de salariés et demeure pro-capitaliste.


      • Fergus Fergus 16 novembre 16:56

        Bonjour, Alren

        D’accord avec vous : RN et FI ne sont pas fongibles au niveau des appareils politiques, et très peu au niveau des électorats.


      • kalachnikov kalachnikov 16 novembre 16:56

        @ Alren

        LFI n’est pas un parti de gauche mais un parti progressiste. Il n’y a plus de gauche et d’ailleurs, ce parti rassemble la carpe et le lapin. La gauche, c’est la lutte des classes et qui dit classes dit interêts de classe. Mélenchon fait parti d’une classe et a un interêt de classe. Et ce n’est pas un idéaliste sinon il ferait comme Jésus et irait vivre parmi les lépreux. Mais non, il fait comme tous ceux de sa classe : il investit dans la pierre, ne fréquente que les gens de sa classe, les Zemmour et autres Dassault, ne veut pas payer la prime de précarité, pratique entrisme et cooptation, etc.


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 16:57

        @Alren
        Les syndicats des sans papiers islamo LGBTistes Medefiens ?

        Combien de divisions ?

        « Au contraire, dans les années 60, les syndicats étaient résolument opposés à l’ouverture des frontières afin de protéger les salaires et le marché de l’emploi, dit-il. C’est le patronat qui a fait pression pour qu’on laisse entrer des travailleurs étrangers. Et nous, on a plié. 

        « C’est là qu’on s’est aperçus que, si on avait obtenu 26 % du vote général, on ne faisait plus que 21 % chez les électeurs syndiqués. Or, dans un pays syndiqué à 70 % où le parti a toujours été lié au mouvement ouvrier, ça n’avait pas de sens ! On était en train de devenir le parti de la petite bourgeoisie des villes alors que les classes populaires nous laissaient tomber. »

        https://www.ledevoir.com/monde/europe/530579/le-virage-de-la-social-democratie


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 17:03

        @Alren

        C’est exactement le même mécanisme qui joue : l’anathème, l’ostracisme, l’intolérance et le refus de discuter avec l’autre, la question étant de savoir QUI refuse la discussion ? Les militants ? Non...


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 17:04

        @kalachnikov

        +1 

        Un pur produit du Parti Solférinien.


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 17:25

        @Philippe Huysmans
        QUI refuse la discussion ? Les militants ?

        Oui...

        Rien à dire à une colonialiste Gabonaise camarade d’une Algérienne ouvertement raciste...

        Et rien a dire non plus à ceux qui la soutiennent...

        REMIGRATION


      • Tall Tall 16 novembre 17:32

        @Alren
        Sans Mélenchon que devient LFI ?
        Et il déteste la blonde


      • Tall Tall 16 novembre 17:37

        @Philippe Huysmans
        J’ai un article de fond en prépa là-dessus,
        Bonne idée ...il faut crever l’abcès... ça va gueuler, c’est sûr, mais plus personne ne pourra nier le problème, et c’est 1 premier pas.


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 17:38

        @Tall
        Il déteste aussi tonton Tony, il est pas raciste dans ses détestations bien qu’il affiche certaines préférences...

        https://www.lemonde.fr/europe/article/2018/03/06/en-italie-le-premier-senateur-noir-est-membre-de-la-ligue_5266573_3214.html


      • Yanleroc Yanleroc 16 novembre 17:38

        @Tall, la blonde ne le déteste pas : ici


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 17:44

        @Tall

        C’est juste que j’aimerais survivre à la publication, alors je polis, lis, je relis, je corrige, et je relis...


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 17:46

        @Yanleroc
        Premier ministre :

        -Monsieur le président Mélenchon... 45 fois..

        On attend

        -Madame La Présidente Le Pen...

        On peut toujours attendre...


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 17:48

        @Philippe Huysmans

        C’est juste que j’aimerais survivre à la publication, alors je polis, lis, je relis, je corrige, et je relis...


        et ont perd le « naturel »,mais c’est parce que je vois les mots autrement


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 17:48

        @Philippe Huysmans
        Tu veux un coup de main pour le polissage ? lol..


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 17:56

        @Xenozoid

        Sans doute, mais ce genre de texte équivaut à se promener entre deux tranchées à Verdun au beau milieu du conflit : je vais m’en prendre plein la gueule des deux côtés.


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 17:57

        @Philippe Huysmans
        ok,mais vu que j’ai pas lu,c’est ta seule censure qui vaille


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 17:59

        @Cadoudal

        Si c’est toi qui signes, ok.   smiley


      • Tall Tall 16 novembre 18:00

        @Yanleroc
        Ben oui, elle a subi le même sort que lui avant la campagne présidentielle, et Fignon aussi ... 


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 18:07

        @Philippe Huysmans

        Non merci, ils seraient capables de construire une mosquée à l’emplacement de mon mausolée juste pour m’emmerder...

        https://www.lieux-insolites.fr/morbihan/cadoudal/cadoudal.htm

        Je veux pas finir comme ma Duchesse en territoire occupé...


      • Tall Tall 16 novembre 18:08

        @Philippe Huysmans

        équivaut à se promener entre deux tranchées à Verdun au beau milieu du conflit 
        Ben oui, les obus te passeront au-dessus, volant d’une tranchée à l’autre


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 18:09

        @Tall
        et il y aura des déserteurs dans les 2 camps(3 en fait)


      • #LPD21-Turmeric-Soap #Nénette LP/R 16 novembre 18:17

        @Philippe Huysmans

        Pas un seul r, pas une seule fois ! Wow, Donald, joli !!!! Essaye encore !


      • Tall Tall 16 novembre 18:18

        @Xenozoid
         ... candidats pour le nouveau parti peut-être.
        Et si le système essaie de créer lui-même ce nouveau parti ( comme avec Macron ) ils auront une vraie révolution après


      • #CVN68-Sulphur-Sooce #Shawford 16 novembre 18:20

        @#Nénette LP/R

        Tss tss tss, je vais pas commencer à me trumper moi même.

        (Sister, retourne dans ton bac à sable)

        Désolé pour cette interruption du programme.

        Twiiit !! interrupteur [ON]


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 18:20

        @Tall
        hmmmm !!!pour l’instant c’est twiter or facebook


      • #CVN68-Sulphur-Sooce #Shawford 16 novembre 18:27

        @Xenozoid

        T’as pas de FB ?

        Dommmmaaaage !

        @plouche


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 18:32

        @#Shawford
        nope.mais j’ai trainer dans plein de forums .en 20 ans,olala,maintenant c’est rigolo,car cela me rapelle une caricature.mais d’une façon caricaturé,c’est pour ça que je te reconnais


      • #CVN68-Sulphur-Sooce #Shawford 16 novembre 18:56

        @Xenozoid

        Yep.

        Au fait :

        - je vais bouffer au Burger Quizz (interro écrite pour ceux qui se reconnaîtront : TEST de certification ➰ ultime !!!!! ).

        - puis et en fonction je plonge dans le Grand Bain ou dans Bohemian Rhapsodie au Cinoche.

        Deux LT de la muerte, sur vos écrans ce soir en VO, VF et VOSTF !

        A ne louper sous aucun prétexte !!!!!

        Tschuss


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 18:57

        @Cadoudal

        Pas besoin de le raser, on réhausse un peu la protubérance au centre du mausolée, disons 30 mètres, et ça fait une mosquée de village tout-à-fait acceptable.

        Je ne connaissais pas l’histoire de Cadoudal, quel couillu quand même...


      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 19:20

        @#Shawford

        a l’époque je faisait ça

        idiots

        and

        Bushkrieg

      • Xenozoid Xenozoid 16 novembre 19:22

        @Xenozoid
        et ça aussi, les croisés


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 20:24

        @Philippe Huysmans

        Je ne connaissais pas l’histoire de Cadoudal, quel couillu quand même...

        Merci pour lui...


      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 16 novembre 21:01

        @Cadoudal

        Je le pense sincèrement : l’article était très bien fait, je n’ai pas résisté au plaisir de le lire, et de me dire qu’un gars qui refuse un grade de général (et la pension qui va bien avec) pour défendre ses idées, serait vraiment bienvenu quelque part en France, en 2018. C’est peut-être ce qu’il y a de bien avec le net. Une multitude de passionnés qui mettent en ligne des articles qui peut-être n’intéresseront pas tout le monde, mais rendent hommage à tel personnage méconnu, ou telle période de l’histoire. Ils sont les meilleurs garants d’une transmission honnête de la tradition.


      • Alren Alren 17 novembre 12:04

        @Philippe Huysmans

        "C’est exactement le même mécanisme qui joue : l’anathème, l’ostracisme, l’intolérance et le refus de discuter avec l’autre, la question étant de savoir QUI refuse la discussion ? Les militants ? Non..."


        Quelle discussion peut-il y avoir entre un militant FI et un militant RN ?


        Il suffit de voir sur Agoravox combien les obsédés de l’immigration sont fermés à toute discussion sur la cause réelle de la paupérisation du grand nombre qui est le capitalisme financiarisé et ses conséquences : fraude et fuite fiscales des riches encouragées, délocalisations, attaque contre les droits et les revenus des travailleurs.


        L’attitude Madame Le Pen, hostile je le répète au syndicalisme des salariés, est très ambiguë sur les traités européens et l’euro ainsi qu’au capitalisme en général.

        Tous les mouvements d’extrême-droite ont été favorables au capitalisme aussi bien en France que dans tous les pays du monde. Tous ont haï "le salaud à casquette« , »les classes dangereuses", les syndicalistes ouvriers et bien sûr une minorité, autrefois le juif, aujourd’hui le musulman, mais aussi l’immigré qu’il soit italien, polonais, algérien.


        En face de cette haine, de ces ostracismes, le militant FI veut développer la solidarité, la fraternité.

        C’est incompatible.



      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 novembre 12:15

        @Alren

        Je crois que poser la question comme vous le faites amène la réponse qui est de se soumettre à l’anathème, à la politique du tabou.

        Laissez-moi vous poser une question : qui composait la résistance, en France, en 44 ? Cela allait des communistes à la cagoule, non ? Pourtant pas trop « compatibles » non plus ?


      • Anatine 17 novembre 13:57

        @Philippe Huysmans

        Je partage. Si 80% des francais se levent, toutes les opinions sont representees...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès