• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Régionales Ile-de-France : Comment Huchon finance sa campagne avec nos (...)

Régionales Ile-de-France : Comment Huchon finance sa campagne avec nos impôts

affiche huchon.jpg

On avait déjà la "jurisprudence" Georges Frêche, célèbre pour son matraquage électoral à grands renforts de spots diffusés à la radio, à la télévision, les campagnes d’affichages sur les bus, les TER, sans bien sûr parler de la presse locale qui obéit au doigt et à l’oeil au patron ! Et le meilleur, c’est qu’on le récompense pour cela !

 

Le petit Georges a fait des émules, Jean-Paul Huchon, son camarade, Président du conseil régional d’Ile-de-France s’y met aussi ! Pour le plus grand plaisir des franciliens qui j’en suis sûr seront enchantés, que dis-je, ravis de financer la campagne du président socialiste sortant !

 

Avec sa nouvelle campagne de promotion personnelle des transports, Jean-Paul Huchon profite de gigantesques affiches pour nous annoncer la mise en place du nouveau train des franciliens, après tout de même cinq années d’attente, mais seulement à que quelques semaines des élections régionales, ouf l’essentiel est préservé !

Trois, voire quatre panneaux par quais dans les stations de métro sont donc là pour nous rappeler au bon souvenir de Jean-Paul qui nous signale, parce que les franciliens n’ont pas l’air de vraiment le ressentir, que les transports sont la priorité de la région ! Inutile de préciser que ces affiches sont également placardées sur tous les lieux de passages d’Ile-de-France, à croire que le président sortant commence à s’inquiéter du début de campagne de Valérie Pécresse qui organise justement samedi 3 octobre des conventions dédiées aux transports en IDF.

Autant de campagnes aux frais des contribuables qui semblent se répéter dans les 20 régions gérées par des présidents socialistes qui peinent, à l’image de Jean-Paul Huchon et Georges Frêche à masquer le manque criant de résultats en matière de logement, de formation, de transports et de développement économique.

On savait les socialistes experts en matraquage fiscal des particuliers et des entreprises, on comprend désormais où passe l’argent qu’ils se sont donnés "tant de mal" à récolter...

 

Mathieu SOLIVERES


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Bill Grodé 1er octobre 2009 11:10

    Tout à fait d’accord avec votre article.
    Moi aussi j’ai été choqué par cette campagne qui a sans doute coûté fort cher , ainsi que quelques autres ( a propos de la loi sur les « sans-papiers » , par exemple).
    Je vous plusse, bien que je ne partage pas la conclusion sur le manque de résultats dans les domaines que vous mentionnez.
    Je précise que je suis un électeur de « polochon » et que je ne réprouve que la campagne d’affichage publicitaire.


    • jakback jakback 1er octobre 2009 11:51

      Billet utile et juste, mais téméraire. L’important est de le dénoncer, ce que vous faites très bien.


      • Redj Redj 1er octobre 2009 12:24

        Bof, Sarkozy a bien financé sa campagne présidentielle en profitant du ministère de l’intérieur (donc avec nos impôts).
        Sarkozy repart en campagne présidentielle en se finançant sur le budget de l’Elysée (donc encore avec nos impôts).
        Vous critiquez les méthodes de Georges Frêches, mais le gouvernement fait pire avec ses spots de propagande pour la relance, le budget alloué à la communication...

        Vous me faîtes bien rire les jeunes umps, encore plus mauvaise foi et langue de bois que vos modèles...


        • Bulgroz 1er octobre 2009 13:52

          La sanction pénale la plus efficace pour un élu politique reconnu coupable de prise illégale d’intérêt, c’est de ne pas être réélu.

          Laissons donc ce monsieur Huchon se présenter aux élections régionales pour tenter d’obtenir un troisième mandat de président de région.

          De toutes façons, il n’est pas bon pour la démocratie que les mandats électifs restent trop longtemps entre les mêmes mains : douze années de présidence Huchon, c’est assez. J’espère que les électeurs franciliens voteront majoritairement pour la candidate d’en face au deuxième tour que sera Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur.

          La brigade financière s’est intéressé aux liens unissant depuis 1994 M. Huchon à la société de consultants Progress, dont il présidait le conseil d’administration, après en avoir été le PDG. Les policiers ont été intrigués de découvrir que Progress avait, jusqu’à une date récente, pris en charge le loyer de l’appartement de M. Huchon, dans le 15e arrondissement de Paris. «  C’était un avantage en nature, pour des réceptions de clients à mon domicile. Nous avons réduit la voilure chez Progress, je paye aujourd’hui mon loyer », affirme M. Huchon.

          Le président de la région justifie son activité chez Progress par le souhait de n’avoir « jamais voulu dépendre de la politique pour vivre. Au conseil régional, je touche une indemnité de l’ordre de 5000 euros. Or, j’ai des dettes, des enfants à charge. Il n’est pas choquant que j’aie une activité complémentaire. »

          Quand on sait que le Président du conseil Régional d’IDF a été condamné le 20 Janvier 2007 à 8 mois de prison, 60 000 Euros d’amende et un an de privation des ses droits civiques et civils

          « Jean-Paul Huchon a fait prévaloir un intérêt personnel sur l’intérêt général dont il est pourtant le garant en sa qualité d’élu » dit le jugement. Il a donc « porté atteinte à l’indispensable devoir d’impartialité que doivent présenter les élus », estime le tribunal, qui conclut : « Un tel comportement participe inévitablement à la dégradation des responsables politiques et nuit à l’indispensable confiance que les citoyens doivent avoir dans leurs représentants ». (Libération)

          Lors de l’audience, Huchon avait affirmé qu’il ignorait tout des liens professionnels que sa femme entretenait avec des sociétés en contrat avec la région.

          Condamnation confirmée en Novembre 2008 en appel sauf pour la privation de ses droits qui l’a fort opportunément permis de se maintenir à la Présidence du Conseil Régional.

          et que sa femme elle aussi, condamnée à 4 mois avec sursis et 20000 Euros d’amende pour  « recel de prise illégale d’intérêt ». Elle a « sciemment profité des fonctions exercées par son mari », dit le tribunal. Il souligne que les manœuvres frauduleuses lui ont permis de toucher des indemnités de chômage entre deux contrats.

          La décence aurait été que le PS vire Huchon et que celui ci ne se représente pas pour ne pas ternir sa fonction de manière si scandaleuse.


          • LE CHAT LE CHAT 1er octobre 2009 15:12

            Salut cousin ,

            qu’ils le virent , qu’il aille au bal , Huchon ! smiley


          • joelim joelim 1er octobre 2009 22:58

            Ségoléne qui va faire le tapin sous les fenétres de Bayrou à 22 h avant le 2 ème tour des présidentielles. La décence socialiste se résume à cela...

            Bah, çà s’appelle chercher une majorité et appartient au processus démocratique, qui est un concept un peu compliqué j’en conviens pour les gens de l’UMP.


          • Togafi 1er octobre 2009 14:51

            Inutile de réagir à la polémique politique... La seule chose intéressante ce sont les faits : ce que dénonce notre ami Mathieu est une campagne sur le thème des transports en plein période pré-électorale !
            Du moins c’est ce qu’il croit ! Car de mémoire, cela fait déjà plusieurs années que nous, voyageurs réguliers matraqués par l’affichage publicitaire, devont nous taper des campagnes sur le thème des transports entre les mois de septembre et octobre : la Ratp, le Stif, la Sncf, la Région... Je crois même que cela fait 2 ou 3 ans que « La Région fait grandir les transports », avec cette campagne où elle explique quelles sont les infrastructures financées par une partie du budget régional...
            Bref, en fait, pas de quoi s’étonner vraiment sur le principe d’une campagne à cette période... Après, est-ce qu’une collectivité locale doit communiquer sur ce qu’elle fait avec de l’argent public, c’est un autre débat, important lui aussi !
            Togafi.


            • TSS 1er octobre 2009 20:39


              UNI c’est pas un peu d’extrême droite ça ?...!!


              • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 2 octobre 2009 09:02

                Allons plus loin. La Region Ile de France finance avec NOS impots la SURVEILLANCE GENERALISEE des usagers des transports en commun.

                Avec le Pass Navigo nominatif, l’Ile de France non seulement beneficie d’un outil dont la police reve, mais qui en plus est non conforme aux recommandations de al CNIL. Le Pass Navigio, imposé de force, stocke vos deplacements avec date et heure de passage dans une station.

                Rappel du timing :

                2004 http://www.neteco.com/50201-la-cnil-denonce-la-politique-de-generalisation-des-pass-navigo-par-la-ratp.html 

                Janvier 2009 http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/01/06/01011-20090106FILWWW00415-la-cnil-critique-le-nouveau-pass-navigo.php 

                Le budget du STIF est validé par le conseil regional, c est Huchon qui le dit, donc il approuve le Pass Navigo !

                Dites NON a Huchon et a sa vision du monde. En ces temps d’anniversaire de la chute du mur de Berlin, il est bon de rappeler notre attachement aux valeurs liberales anti etatiques !


                • JFCAMPION JFCAMPION 2 octobre 2009 16:30

                  http://democratie.20minutes-blogs.fr/

                  Ces dessins résument qui est Huchon. Pour connaître un peu ce Monsieur (Conseiller municipal comme moi de Conflans Sainte-Honorine) qui n’est pas sans interêt il n’est surement pas socialiste ou de gauche et d’ailleurs pour ceux qui en doutent je vous conseille de lire son livre « De battre ma gauche s’est arrêtée »,2008, vous serez surpris. C’est la blague de l’UMP à Conflans, Jean-Paul ? trop à droite pour nous.... C’est un social-démocrate, ennemi déclaré des communistes sauf quand il en a besoin pour les élections. Je dirai surtout que le bilan est nul, même ces alliés vert le reconnaissent en privé.
                  Ensuite ses ennuis judiciaires avérés auraient du le dissuader par éthique de se présenter mais les franciliens sont en dangers.....surtout d’ailleurs un certain Jean-Paul

                  Le PS méritait mieux comme candidat. La rénovation c’est pas pour demain.

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires