• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Religions, blasphème, la loi de 1905

Religions, blasphème, la loi de 1905

De nouveaux articles sur Agoravox évoquent le blasphème pour comprendre les réactions et les menaces d'intégistes musulmans qui semblent ignorer qu'il ne peut y avoir blasphème que de la part d'un adepte. Le citoyen français de base ignore ce mot s'il n'est pas un adepte. Le terme ne devrait pas être employé dans une disussion générale sur Agoravox, sauf si l'article est écrit par un imam.

Chaque citoyen a dans sa sincérité le droit de critiquer telle ou trelle philosophie ou religion. Notre code pénal ignore le mot blasphème.

Personnellement, j'évite toujours une critique agressive contre quelle religion que ce soit. C'est tout simplement une attitude laïque recharchant la fraternité. Je conçois bien que si la République française est constitutionnent laïque, aucun citoyen n'est contraint d'être laïque, j'en donnerai plus loin une illustration.

La loi de 1905 fur une loi d'apaisement, nous en avons besoin aujourd'hui comme autrefois

Certes la loi de 1905 fut ressentie à tort par les catholiques comme anti religieuse, alors qu’elle n’est qu’anticléricale, le cléricalisme étant l’exigence catholique de donner tous les pouvoirs dans notre pays à des clercs, des prêtres, des évêques et de bloquer ceux des « non clercs » laïques. Les non clercs sont parfois appelés laïcs, il y a des laïcs non laïques et même antilaïques, nous le verrons plus loin.

 Le clergé perd en 1905 son pouvoir hégémonique, sans que la République le freine dans ses actions religieuses.

La première résistance à l’hégémonie catholique liée à la Royauté, fut le fait des protestants revendiquant leur liberté de conscience, et Louis XIII dut faire le siège de Privas, tenu par les protestants. Quand ils se rendirent, ils furent massacrés.

 Mais les rois ne vinrent jamais à bout de cette résistance, malgré les dragonnades de Louis XIV, partout dans notre Vivarais, les camisards (huguenots) vaincus continuèrent leur résistance dans leur famille, et dans des assemblées dites du désert (dans la nature, dans des grottes),

Cette résistance fut la brèche dans laquelle s’engouffrèrent les révolutionnaires de 1789. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen d’août 1789, donne aux protestants et aux juifs la liberté de leur culte, les catholiques gardant bien sûr la leur.

En mars 1795 la Convention proclame par décret que « la République ne salarie aucun culte. »

Napoléon Bonaparte renverse la situation, en 1801 après son coup d’Etat. Par un concordat la religion catholique redevient religion d’Etat, les prêtres sont des fonctionnaires salariés de l’Etat qui n’est plus la République. Et surtout, les évêques, également salariés de l’Etat, sont choisis en fonction de leurs opinions politiques, de leur allégeance, au lieu d’être choisis par l’église catholique à partir de ses propres exigences. La religion catholique est instrumentalisée par Napoléon.

Cependant, le code civil, dit code Napoléon (1804) ne contient aucune référence religieuse.

Lorsqu’en 1902, les radicaux soutenus par les socialistes menés par Jean Jaurès obtiennent la majorité à l’Assemblée nationale, le concordat est toujours en vigueur. Emile Combes qui a formé le nouveau gouvernement ne fait pas avancer la séparation des églises et de l’Etat, il garde le concordat, pour conserver son pouvoir sur les évêques. Ainsi, il veut bien que l’Etat soit chez lui, mais il ne veut pas que l’Eglise soit chez elle, pour reprendre la formule de Victor Hugo

 

Revenons aux évolutions passées en matière d’Etat laïque.

La première constitution de la France du 3 septembre 1791 expose dans son préambule :

« Il n’y a plus ni noblesse, ni pairie, ni distinctions héréditaires, ni distinctions d’ordres, (j’en passe), ni aucune autre supériorité que celle des fonctionnaires publics dans l’exercice de leurs fonctions ».

 

La déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui suit le préambule donne les mêmes droits à chacun. C’est l’égalité qui fait partie de la laïcité, celle-ci ne reconnaissant aucune supériorité d’un prétendu noble ou d’un chef religieux.

Peu après Olympe de Gouges proclame la « Déclaration des droits de la Femme » considérée inférieure à l’homme dans les trois religions du Livre. Sa destinée était de faire des enfants et de rester à la maison. Cela va changer.

La séparation du droit civil, la loi des hommes, de la loi des religions entraînera le droit encadré à l’avortement, la gratuité de la contraception

En 1792, les registres des mariages et des naissances sont remis aux communes et ne dépendent donc plus des curés. C’est la création de l’tat civil. On introduit le divorce, que l’Eglise catholique interdisait.

La République est proclamée le 22 septembre 1792.

C’est la première séparation déclarée de l’Eglise et de l’Etat.

Et un grand pas vers l’égalité constitutionnelle, laïcité et égalité sont inséparables, et ensemble permettent la fraternité entre individus égaux.

 L’égalité est individuelle, seuls les individus sont titulaires de droits, pas les groupes quels qu’ils soient. Personne n’est ainsi laissé au bord du chemin.

Accorder des droits particuliers à des groupes comme au Royaume Uni, romprait l’égalité entre les citoyens, qui, en France ne sont nullement obligés de s’inscrire dans des groupes. Pas de communautarisme en France.

La République laïque et sociale chère à Jean Jaurès fait du social un droit. Ce n’est pas la charité religieuse, rarement désintéressée. L’Etat, les départements, les communes, les services publics, assurent le « social »

On en arrive en 1795 à un texte qui sera repris dans la loi de 1905. La constitution de l’an III dit en effet que « Nul ne peut être forcé de contribuer aux dépenses d’un culte. La République n’en salarie aucun.

C’était trop beau, la loi Guizot de 1833 qui institue les écoles publiques, y maintient l’instruction religieuse obligatoire.

Les Français vont vivre une marche à reculons, avec des lois réactionnaires

Il y a bien eu la Révolution de 1848 et la proclamation de la seconde République., Mais l’assemblée nationale élue, donne finalement une majorité pro cléricale avec Thiers.

 La loi Falloux de 1850 organise le monopole des congrégations religieuses sur l’enseignement primaire, malgré la forte intervention de Victor Hugo à l’Assemblée nationale contre le parti clérical. Je cite Victor Hugo qui demande

« l’Eglise chez elle, l’Etat chez lui »

La loi de 1905 si longuement élaborée peut être abimée, trahie par d’autres messieurs Thiers, d’où notre vigilance.

 

Qu’expose cette loi ?

La loi de 1905 proclame en premier lieu la liberté de conscience : "La République assure la liberté de conscience". Elle a pour corollaire la liberté religieuse, la liberté d’exercice du culte et la non-discrimination entre les religions.

Elle pose en second lieu le principe de la séparation des Églises et de l’État : "La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte". Il est mis fin au Concordat instauré en 1801 qui régissait les relations entre l’État et les cultes. Jusqu'alors, l’État reconnaissait quatre cultes (catholique, réformé, luthérien, israélite) qui étaient organisés en service public du culte. L’État payait les ministres de ces cultes et participait à leur désignation ainsi qu’à la détermination des circonscriptions religieuses. Les autres cultes n’étaient pas reconnus.

L’État se veut désormais neutre. Il n’y a plus du tout de religion légalement consacrée. Tous les cultes sont traités de manière égale.

Le régime de séparation a plusieurs conséquences, prévues par la loi :

  • le budget des cultes est supprimé, à l’exception du budget relatif aux aumôneries des lycées, des hospices, des prisons, etc.
  • Les aumôneries sont ainsi autorisées pour permettre le libre exercice des cultes dans les lieux publics fermés.

Les établissements publics du culte, jusque-là chargés de la gestion des cultes, sont remplacés par des associations cultuelles.

 Ces associations doivent avoir pour unique objet l’exercice d’un culte. Elles ne peuvent pas recevoir de subventions publiques. Leurs ressources doivent provenir de l’argent des cotisations d’adhésion, des quêtes et des collectes pour l’exercice du culte.

L’Église catholique refuse de constituer ces associations, qui ne reconnaissent pas l’autorité de l’évêque.

Devant le refus de l’Église catholique de créer de telles associations, une loi de 1907 prévoit que tous les édifices catholiques deviennent propriété publique. Ils sont mis à la disposition des fidèles et des ministres du culte. Quant aux édifices postérieurs à la loi de 1905, ils sont la propriété des associations cultuelles ou diocésaines qui les ont construits.

En 1923 un compromis est trouvé et des associations diocésaines, placées sous la présidence des évêques, sont constituées ;

  • les règles concernant le régime de propriété des édifices cultuels sont redéfinies. Restent propriétés de l’État, des départements ou des communes, les édifices religieux qu’ils possédaient avant la loi (notamment ceux nationalisés en 1789).
  •  
  • Les édifices religieux qui appartiennent aux établissements publics du culte sont, pour leur part, attribués aux associations cultuelles.
  •  
  • Ainsi, l’église est chez elle, elle a dans son sein tous les pouvoirs, et n’est plus assujettie au pouvoir politique, contrairement à ce qui se passait sous le Concordat qui n’en finissait plus. L’Etat est aussi chez lui, l’Eglise ne peut lui dicter ses lois. Victor Hugo est exhaussé.

 

Pour combien de temps ? Est-ce définitif ?

Des résistances à la loi de 1905, mais aussi des soutiens vont se manifester.

Xavier de Beauvais, ancien curé de la paroisse de St Nicolas de Chardonnet, conseiller doctrinal de l’association catholique intégriste « Civitas » a fait un discours intitulé « Sus à la laïcité » lors de la « Fête du pays réel », à Rungis, le 24 mars 2018 :

« Pas de laïcité dans nos quartiers. La laïcité, avec la loi de 1905, est un produit de la Franc-Maçonnerie, c’est une conception naturaliste de la vie qui introduit l’athéisme dans le domaine politique, social, scientifique. Pour l’Etat l’homme est la valeur suprême, alors que c’est Dieu.

La laïcité est la peste de notre époque. On passe d’une société basée sur le catholicisme à une société basée sur le principe de la laïcité. Le pluralisme conduit à l’anarchie. Aujourd’hui la France n’est plus chrétienne. Il faut avoir le courage de combattre les principes de la Révolution avec Charles Maurras. Jamais nos enfants n’iront dans une école où on a enlevé le crucifix. La laïcité est une nouvelle religion, celle de l’homme qui se fait Dieu, elle est injuste car elle abandonne les évangiles. Les chefs de la laïcité doivent être traduits en Haute Cour ».

Nous notons la parenté de cette expression antilaïque avec celle du président Nicolas Sarkozy, dans la basilique Saint Jean de Latran, à Rome, je cite :

« Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le pasteur ou le curé, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance ».

Sarkozy est un laïc antilaïque et la France l’a appelé à la présidence de la République !

Curieux rapprochement, Hitler, dans son discours du 26 avril 1933, précise, je cite :

« Les écoles laïques ne doivent pas être tolérées, car elles ne dispensent pas l’instruction religieuse, et une éducation morale sans fondement religieux est construite sur du vent. En conséquence, la formation du caractère doit venir de la foi, nous avons besoin d’un peuple croyant ».

Le nazisme s’en prenait aux Francs-maçons, comme Xavier de Beauvais.

Xavier de Beauvais, Hitler, même combat ?

Dans la même Fête du Pays réel, Virginie Vota, écrivaine catholique anti féministe, royaliste, affirme

« Le féminisme est la conséquence inéluctable du renversement de l’ordre naturel » 

 Les tenants de la fin de notre République laïque, ne doutent de rien, « l’Action française » du 20 octobre 2011 titre ; « 2012, en finir avec la République ».

D’un autre côté, les intégristes musulmans ne veulent pas de la loi des hommes. La France connaît les pires attentats, Charlie Hebdo, le Bataclan…

Le journaliste ancien grand maître du Grand Orient de France Patrick Kessel, le 28 novembre 2015, à Lyon s’exprime dans un colloque organisé par l’Union Régionale des Fédérations des Œuvres Laïques de Rhône Alpes et le Cercle Condorcet.

« Nous affrontons une idéologie qui est fondée sur la haine de l’Occident, une idéologie qui repose sur la peur des femmes, qui se développe sur la haine de la vie, et c’est surtout une idéologie qui prend une immense majorité de musulmans en otages, qui cherche à développer la guerre civile.

Nous sommes pris en étau entre d’un côté la montée d’un islamo-fascisme qui veut draguer nos jeunes paumés, et de l’autre côté la montée d’une extrême droite qui se sert de la peur suscitée pour essayer de gravir les échelons du pouvoir.

Ce que constatait Joseph Kessel en 2015 est malheureusement illustré, en ce mois de décembre 2021 par les déclarations de candidats à la présidentielle 2022 !

Faut-il donc désespérer ?

Non, car les défenseurs de la laïcité sont nombreux ; toutes les loges maçonniques, des philosophes ayant une large audience comme Henri Pena-Ruiz, Monique-Carillon, présidente de l’association « Chrétiens pour une Egalité dégagée de l’Ecole confessionnelle (CEDEC), Pierre Jourde, Professeur à l’Université de Genoble/Valence, Caroline Fourest, Michèle Vianès de Caluire (Rhône), qui au plan mondial, à l’ONU, fait avancer l’égalité hommes femmes.

En cette fin 2021, les manifestations de défense de la laïcité se multiplient.

Et bien sûr, nous tous et nous toutes réunis pour célébrer à Ucel cet anniversaire du 9 décembre, celui de la loi de 1905.

Suite à l’assassinat de Samuel Paty, Henri Pena-Ruiz écrit le 22 octobre 2020 dans « Marianne »/

« On ne peut se taire devant l’infamie d’un acte barbare qui s’en prend à l’humanité de l’homme, à l’école, à la République. Et il faut bien s’interroger sur les causes qui ont favorisé cet acte, à défaut de l’avoir produit directement.

La première de ces causes, c’est l’abandon graduel de la lutte culturelle contre le détournement de sens imposé par les Frères musulmans, qui ont voulu appeler islamophobie le racisme qui s’en prend aux personnes. Ce n’est pourtant pas le vrai sens du terme, qui veut dire la peur de la seule religion musulmane. Cet abandon est une lâcheté aux lourdes conséquences, dont entre autres la violence mortifère présentée indûment comme une résistance légitime.

La deuxième cause, c’est le rôle néfaste de certains parents d’élèves, pour l’instant minoritaires, qui, au nom de leurs traditions, refusent à l’école laïque son rôle émancipateur. Ce faisant ils nuisent à leurs propres enfants.

La troisième cause, c’est une lâcheté d’un autre type : celle d’une hiérarchie administrative obsédée par le souci de ne pas faire de vagues, qui en vient à désarmer la volonté d’émancipation des enseignants.

Il n’est pas étonnant qu’aujourd’hui dans les grandes agglomérations de nombreux enseignants du secteur public cherchent à changer d’emploi, et que les concours d’accès au professorat manquent de candidats.

 

C’est sur les jeunes qu’il faudrait pouvoir compter.

 

Proviseur du Lycée Lumière à Lyon, j’ai vécu en mai 1987 une extraordinaire manifestation de laïcité réinventée même si elle n’a alors à aucun moment été nommée.

Le lycée Lumière, à la frontière de Vénissieux, recrute des élèves du sud du département et d’un collège de Saint-Priest. Mon bureau est toujours ouvert, sans rendez-vous pour les élèves.

Un matin, au moment de la récréation, une jeune fille de 17 ans d’origine algérienne, se présente pour solliciter mon aide. Ses parents lui ont annoncé qu’elle va épouser en Algérie quelqu’un que d’ailleurs elle ne connait pas. Ceci avant son bac de Français, mais l’important n’est pas là. Je suis devant un mariage forcé qui s’annonce.

Je lui promets de m’en occuper, je lui explique que ses parents ne sont pas dans leur droit, elle est française, et la loi ne permet pas cela.

J’organise le soir même une réunion des professeurs de sa classe et des délégués élèves de sa classe. Tout le monde est outré, je demande à être immédiatement informé dès le début de la première heure où elle serait absente.

Cela ne tarda pas

Je téléphone chez elle, c’est sa mère qui répond et qui me dit que Messaouda est malade. Je lui demande de me la passer, Messaouda me confirme qu’elle est malade. Je lui dis que ça tombe mal avec le bac, et des papiers à faire et je lui dis : « je vais arranger ça « je m’occupe de tout ».

 

Dès 9 heures je téléphone aux services du procureur de la République à Lyon, j’explique la situation, l’urgence d’apporter une aide efficace à une mineure en danger. Il est convenu qu’on me rappelle avant midi, ils vont envoyer la police et interrogeront Messasouda dont je donne l’adresse à Grigny.

Pas de nouvelle à midi. J’appelle les services du ministère de l’intérieur, mon interlocutrice est très attentive à mes explications, elle s’en occupe immédiatement.

A 17 heures le commissariat de police m’appelle, je dois venir m’occuper de récupérer la jeune fille rapidement car ils ferment à 18 heures.

Logé au lycée, je vais chercher mon épouse qui m’accompagne. Nous trouvons la jeune fille en pyjama, pieds nus, boitillant.

Les policiers bloquent la circulation derrière moi, me demandent de ne pas m’arrêter. Retour sans problème. Mon épouse donne aussitôt un change de vêtements à la blessée. Elle dîne avec nous, mais sans appétit, bien tristement. Elle raconte. Les billets d’avion étaient pour le lendemain. Sa mère avait été intriguée par ma phrase au téléphone « je m’occupe de tout ». Messaouda avait compris mais n’avait rien expliqué. Elle fut donc enfermée à clef dans sa chambre.

Elle tenta de s’enfuir en sautant du balcon, (un demi-étage). Mais ses deux frères l’ont vue et l’ont ramenée à la maison.

J’accompagne Messaouda à l’infirmerie où Madame Pornet prendra soin d’elle, dans l’une des chambres d’isolement. J’informe les filles pensionnaires de sa classe. Madame Lamy, conseillère d’éducation chargée de l’internat, organise son admission à l’internat.

Des filles de sa classe de toutes obédiences religieuses ou philosophiques lui fournissent des vêtements et la reçoivent à tour de rôle en week-end chez elles. Elle partira même en vacances en août avec une famille.

La caisse de solidarité du lycée l’équipe d’un cartable, de classeurs et autres fournitures. Ses professeurs lui fournissent des photocopies des cours récents faites au CDI.

La solidarité est générale. Cette fraternité sans frontière rend tout le monde heureux. La jeunesse vient sans la nommer de réinventer la laïcité.

C’était l’époque des « TUC » avec un demi SMIC pour 20 h de travail par semaine, Messasouda peut payer son internat, c’est facile le lycée a son autonomie financière. Je l’embauche à mon secrétariat, et Madame Autran, secrétaire l’initie à l’informatique élémentaire. Elle travaillera là pendant les petites vacances, et déjà tout le mois de juillet, à plein temps (elle est seulement élève les jours de classe).

Plus tard sa famille la reprendra, elle se mariera, et bien sûr je la perdrai de vue.

Je me souviendrai de cet épisode en 1993 au lycée et CFA hôtelier avec internat de Dardilly. A Lumière j’avais un peu pataugé, il s’en est fallu de peu pour que Messaouda puisse être empêchée de prendre l’avion.

Une apprentie qui était régulièrement violée par son oncle, son père la lui livrant moyennant finance, vint à mon bureau pour m’indiquer qu’elle ne supportait plus sa situation, et me demanda quelle aide je pouvais luis apporter. Elle avait peur que sa sœur, un peu plus jeune qu’elle, subisse le même sort. Je l’accompagnai immédiatement à l’infirmerie pour son hébergement, ce que j’aurais dû faire pour Messaouda.

J’alertai l’assistante sociale qui plaça l’intéressée à la DASS, et fit poursuivre en justice son père et son oncle.

 

 Claude Barratier

(conférence du 9 décembre 2021 à Aubenas (ardèche)

P.S La loi de 1905 n’est pas appliquée partout. Sept territoires d’outre-mer : Guyane, Mayote, Saint-Pierre-et-Miquelon, Polynésie française, Wallis-et-Futuma, Nouvelle-Calédonie et Terres australes ne sont pas soumis à la loi du 9 décembre 1905 comme les départements du grand Est de la France ont encore leurs prêtres, évêques, pasteurs, rabbins, imams payés par l’Etat français.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.8/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Kaa 12 mars 09:06

    « comme les départements du grand Est de la France ont encore leurs prêtres, évêques, pasteurs, rabbins, imams payés par l’Etat français. »

    Pas LES départements du grand Est, mais l’Alsace Moselle, sous domination allemande en 1905 et « bénéficiant » de certains des « bienfaits » du concordat signé entre Napoléon et Pie VII, sous prétexte qu’on ne leur avait pas demandé leur avis en 1905. En fait, on n’avait pas plus demandé leur avis aux autres et tout ça n’est qu’une question de négociations entre lobbies puissants dont le clergé n’est pas des moindres.

    En fait, la loi de séparation de l’église et de l’état retirait à ce clergé des prérogatives importantes (gestion de l’état civil, écoles) et le transfert à des laïcs a forgé le mot « laïcité » qui n’a de sens en fait que par rapport à la situation antérieure.




    • L'apostilleur L’apostilleur 12 mars 09:19

      @ l’auteur 

      Félicitations. 


      • tonimarus45 12 mars 09:24

        @ C BARRATIER  vous etes assez instruit pour ne pas nous rappeler comment l’on devient « chretien »


        • tonimarus45 12 mars 13:54

          @tonimarus45 ah je vois que ma question demandant comment l’on devient chretien gene


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 mars 19:06

          @tonimarus45

          Une fois de plus vous « commentez » dans vos interventions sans avoir lu ce que vous « commentez ». Vous êtes un spécialiste.

          Mais, ici, vous posez une bonne question. Elle n’est nullement gênante mais incomplète.

          Selon moi, la bonne question se fait en trois parties :
          1/ Comment on devient chrétien ?
          2/ Comment on trahit le véritable christianisme quand on est devenu « chrétien » ?
          3/ Comment on s’enferme dans la trahison, devenant complice de la théologie criminogène dans ses applications criminelles très concrètes ?

          C’est surtout à cette troisième question que ceux qui s’intéressent au « christianisme » et aux autres religions refusent de répondre.

          Sur Agoravox comme partout ailleurs.


        • tonimarus45 12 mars 20:12

          @Pierre Régnier---Oh pour moi juste une reponse a la question "comment on devient chretien me suffirait -maintenant si vous voulez en meme temps repondre aux autres questions que vous posez ,pourquoi pas


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 mars 09:38

          @tonimarus45

          1/ Si l’on naît dans une famille chrétienne on reçoit d’elle une éducation chrétienne. Ça ne donne pas toujours une adhésion au christianisme, une croyance en Dieu. Il y a des consciences individuelles qui se développent dans l’indépendance d’esprit de l’enfant et, comme pour toute autre philosophie, il y a rejet de celle qui a été reçue.
          On peut aussi devenir chrétien à l’occasion de rencontres d’adultes.

          2/ On trahit le christianisme à l’intérieur des églises dites chrétiennes, en adoptant le dogmatisme qu’on y enseigne plutôt que la merveilleuse conception de Jésus de Nazareth : on croit aussi, comme les églises le demandent, que Dieu a appelé à massacrer « pour des bonnes raisons ». On se met à « bien interpréter », dans une répugnante tricherie, ceux des textes bibliques qui font dire à Dieu qu’il appelle à massacrer. On fait de ces horribles textes des textes aussi sacrés que ceux qui appellent à l’amour du prochain.

          3/ L’église chrétienne, comme les autres, s’est fondée essentiellement en s’attribuant et consolidant des pouvoirs sur la société et sur les individus, en trahissant Jésus et sa doctrine d’amour. C’est la raison pour laquelle elle obtient l’appui de bon nom d’athées pour lesquels, comme pour l’Église, c’est le pouvoir qui compte.
          La tricherie des athées de pouvoir n’est pas moins désastreuse que celle des croyants. On le voit particulièrement dans la France contemporaine quand les uns et les autres refusent de voir la croyance des musulmans dans les massacres de Charlie Hebdo, du Bataclan et dans les nombreux autres meurtres effectivement commis par des fidèles de l’islam.


        • L'apostilleur L’apostilleur 12 mars 09:42

          @ l’auteur 

          Avant Sarkozy et son discours que vous rappelez à Rome, Rousseau, Spinoza, Robespierre... disaient la même chose.

          La laïcité de 1905 qui s’attaquait au clergé, est un « kärcher » qui a 

          balayé aussi l’idée que défendaient ces grands hommes.

          L’antichristianisme en France ne sait toujours pas percevoir leur distinction. 

          https://onenpensequoi.over-blog.com/2020/11/la-religion-est-une-affaire-d-etat.html


          • rogal 12 mars 09:56

            Le sens que vous donnez à « blasphème » est arbitrairement restrictif. Le mot ne figure pas dans le code pénal, certes, mais dans les dictionnaires qui en relèvent l’usage, le blasphème contre une divinité n’est nullement le fait des seuls adeptes de celle-ci.

            Trésors de la Langue Française : « Parole, discours outrageant à l’égard de la divinité, de la religion, de tout ce qui est considéré comme sacré. ». C’est la perception par le sectateur qui fait l’outrage.


            • eddofr eddofr 15 mars 10:31

              @rogal

              Comment pourrais-je commettre un blasphème contre une « chose » à laquelle je ne crois pas ?

              « Blasphémer contre une divinité », dites-vous ?
              Encore faut-il reconnaitre l’existence d’une divinité pour concevoir le « Blasphème ».

              Si je dis que « Tunare » et « Karana » sont deux grosses putes violentes et sectaires, sachant que Tunare et Karana sont des divinités fictives issues du Panthéon imaginaire d’un jeu de rôle massivement multijoueur édité en 1999 (en l’occurrence « Everquest »), est-ce que je commets un blasphème ?

              Si j’insulte une divinité à laquelle je ne crois pas, donc un concept vide de sens, est-ce que je blasphème (si ce n’est aux yeux de celui qui y croit) ?


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 mars 15:59

              @eddofr et @rogal

              On a tort de se polariser sur le blasphème, que l’on soit ou pas indigné par la « chose ».

              Comme depuis toujours, le scandale concernant le domaine religieux c’est ce que l’on considère comme sacré. C’est en effet toujours vrai après les nombreux massacres commis par des fidèles de l’islam. Et le pire, aujourd’hui, c’est que ce sont des prétendus adeptes de la laïcité républicaine qui insistent pour qu’on respecte ce « sacré », même quand il est manifestement criminogène.

              Et criminogène le prétendu sacré de l’islam l’est depuis sa création, puisque ses textes fondateurs, sacralisés par les adeptes, appellent à tuer, et puique celui qui les a énoncés, le prophète Mohamed, fut lui-même un grand meurtrier.

              Mais la conception criminogène de Dieu a simplement été relancée et re-justifiée par Mohamed il y a 14 siècles. Des siècles plus tôt le judaïsme – au sein duquel cette concepion est fondatrice – et le (faux) christianisme ont justifié l’attribution à Dieu d’appels à massacrer massivement comme, par exemple, dans le Livre de Josué.

              D’une certaine manière le pire est dans le « christianisme » puisque c’est en trahissant Jésus et les Évangiles que cette religion continue de maintenir sacrée la croyance criminogène en un Dieu.


            • Jonas Jonas 12 mars 10:06

              « La première résistance à l’hégémonie catholique liée à la Royauté, fut le fait des protestants revendiquant leur liberté de conscience, et Louis XIII dut faire le siège de Privas, tenu par les protestants. »

              La France a été fondée sur le christianisme, un équilibre entre le pouvoir temporel du Roi et le pouvoir spirituel du Pape.
              Le Roi hérite de père en fils de la couronne en tant que bras légal du Christ sur Terre, depuis l’allégeance au Christ de Clovis, auprès de Saint Rémi.
              Le Roi se doit de servir le peuple dans la justice, la vérité, le bien commun, l’humilité et la charité, car telles sont les lois morales de l’Esprit imposées par Jésus Christ.
              Le Roi ne peut se départir de ce serment et des lois du Christ, sinon, il est sanctionné, comme à Canossa, où le Roi a du s’agenouiller devant le Pape, le Vicaire du Christ sur Terre.

              La Saint-Barthélémy fut un coup politique pour éradiquer un ennemi intérieur rongeant la France, qui vivait alors une période d’extrême tension, les protestants ayant même tenté d’enlever le roi et fomenté des conjurations pour prendre le pouvoir.

              Rappelons que les protestants de l’époque, en particulier les calvinistes, ont voulu instaurer l’état totalitaire en Europe : interdiction de la musique et des arts, destruction des Églises et d’un patrimoine technique et artistique millénaire inestimable, organisation d’une surveillance généralisée des populations pour vérifier l’application des bonnes moeurs, comme l’avait promulgué Calvin dans sa république de Genève.


              • troletbuse troletbuse 12 mars 10:14

                En plein milieu de la bataille, l’auteur vient nous parler de blasphème. smiley

                A-t-il demandé une trêve à l’ennemi ?

                Sans oublier de faire son auto-promotion, bien sur !

                On voit le niveau à laquelle est tombée l’éducation aujourd’hui, le niveau Zero !


                • Jonas Jonas 12 mars 10:16

                  Avec la déchristianisation progressive de la société, entamée dès le XIVème siècle sous Philippe Le Bel contestant l’autorité du Pape, les dirigeants tentent peu à peu de se défausser des lois du Christ pour gouverner avec les seules lois des hommes.

                  L’apogée sera la révolution française de 1789, où la papauté sera mise à l’écart face à la puissance des Jacobins, des Girondins, du Directoire, puis de l’Empereur.
                  Peu à peu, les hommes au pouvoir pécheurs font régner leurs lois au détriment de celles de Dieu : corruption, mensonges, terrorisme, la toute puissance de l’humain sans Dieu, qui n’est rien d’autre que l’oeuvre de Satan, la religion du Serpent (les droits de l’homme à la place des lois de Dieu).
                  On arrive aujourd’hui à une situation apocalyptique de totalitarisme soft, où une poignée d’individus, dirigés par un chef d’état « très démocratiquement élu », Jean Castex, qui ne rendent compte à personne se réunissent en secret (Conseil de Défense), ont pris la décision de vous interdire arbitrairement de sortir de chez vous, d’aller au restaurant, au cinéma, à la piscine, si vous refusez de recevoir l’injection d’un poison causant attaques cardiaques, thromboses, AVC, myocardites, péricardites, déclenchements de cancers, paralysie faciale, paralysie des membres, tremblements..., vendu à coups de centaines de milliards de dollars par Pfizer, une firme multi-condamnée par la justice américaine pour escroquerie en bande organisée, extorsion, fraude, corruption, production de fausses données et de faux documents, intimidations et menaces.

                  La lobotomisation des esprits par le relativisme, est la conséquence de la perte de tout repère religieux solide, Rome ayant été infiltrée par la franc-maçonnerie lors du Concile Vatican II (1962-65) non seulement ne joue plus le rôle protecteur qu’elle devrait assumer, mais au contraire se soumet au Nouvel Ordre Mondial.
                  Il reste heureusement une communauté catholique qui résiste, avec en tête de proue l’archevêque Carlo Maria Viganò.

                  « C’est pour la liberté que Christ nous a affranchis. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. »
                  Galates 5:1


                  • Jonas Jonas 12 mars 10:19

                    « C’est l’égalité qui fait partie de la laïcité, celle-ci ne reconnaissant aucune supériorité d’un prétendu noble ou d’un chef religieux. »


                    La laïcité, c’est la religion de la république, la franc-maçonnerie, l’adoration du Serpent.


                    • Jonas Jonas 12 mars 10:26

                      La république est dépassée et révolue, car elle est incapable de défendre la France submergée par l’immigration de masse.
                      La république est basée sur les droits de l’homme et du citoyen et de ses libertés individuelles. Ayant abandonné son socle civilisationnel stable chrétien, elle nie l’existence des peuples, leurs traditions, leurs identités et cultures et le bien commun.

                      Résultat, la république au nom des droits de l’homme, du multiculturalisme, du vivre-ensemble, de l’islamisation, de l’immigration de masse et du métissage peut venir à bout, en moins de 30 ans de la France en tant que nation.
                      Tout ce que les guerres n’ont pas réussi à faire, les républicains vont le réaliser en quelques décennies !

                      Au nom de ces droits de l’homme et de la négation aveugle et obsessionnelle des racines chrétiennes de la France, les mosquées sont construites sur des terrains offerts par l’État pour un loyer dérisoire (en général, un bail emphytéotique de un euro par an, pour y précher un islam misogyne, antichrétien et antisémite), quelles entreprises françaises peuvent se targuer de jouir de tels avantages ?
                      Dans une multitude d’écoles publiques laïques et républicaines de banlieue, des aménagements spéciaux sont prévus pour les musulmans, en particulier pendant le ramadan, ainsi que la mise en place de repas sans viande (halal). (séparation entre les élèves purs et impurs)

                      L’abattage rituel islamique est maintenant codifié par l’état français, la certification halal est délivrée officiellement par le ministère de l’agriculture pour les imams des mosquées de Lyon, Paris et Évry.
                      C’est le gouvernement français qui dicte aux musulmans quelle viande est licite (halal) et quelle viande est impure (haram) !

                      La religion laïque est un leurre, elle conduit inexorablement au délitement de la France en tant que nation, et c’est précisément ce que veulent les élites mondialistes.


                      • tonimarus45 12 mars 20:06

                        @Jonas---Arretez votre cinema toutes les eglises de france sont entretenues par l’etat en exterieur et en interieur grace aux subventions aux assos ad-hocs.Le halal oui ? et le casher, on en parle pas ? C’est vrai que les autres pays qui n’ont pas la chance d’etre la « fille ainee de l’eglise », n’ont pas d’ecole , de lieux de culte d’hopitaux ect
                        La religion catholique est a connaissance la seule a obliger par le bapteme un bebe qui n’a rien demande a endosser la chretiente .c’est ainsi que tous les d’athees et d’agnostiques ( la «  »religion«  »" plus importante en france ) sont decomptes comme chretiens


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 mars 10:56

                        @ l’auteur

                        Comme L’apostilleur je vous félicite, moi aussi, mais seulement pour votre action concrète de proviseur en 1987.

                        Pour le reste je vous le dis une fois de plus : il vous faut faire encore un effort pour que la loi de 1905 devienne réellement une loi d’apaisement.

                        « Chez elle » l’Église, comme le Judaïsme et comme l’Islam, continue, en 2022, d’enseigner que le Dieu dans lequel elle demande de croire a appelé à massacrer massivement, et elle continue de justifier ces appels.

                        Mais, pire encore, elle le fait toujours aujourd’hui avec la complicité de ceux des athées pour lesquels « ce qu’enseignent les religions on s’en fout ».

                        Résultat : les très concrets massacres explicitement commis au nom de leur Dieu par des fidèles de l’islam, comme à Charlie Hebdo et au Bataclan, le sont toujours avec la complicité, indirecte mais bien réelle, du pouvoir laïc.


                        • Jonas Jonas 12 mars 12:21

                          « La première résistance à l’hégémonie catholique liée à la Royauté, fut le fait des protestants revendiquant leur liberté de conscience, »

                          C’est tout à fait amusant comment vous inverser les rôles. Pendant plusieurs siècles, la France a été totalement construite et est devenue la première puissance mondiale sans la république, « ni les droits de l’homme ».

                          L’Église Catholique romaine a été le ciment de la civilisation européenne, en unifiant pendant des siècles les différents clans et tribus qui se combattaient (pictes, bretons, normands, alamans, saxons, germains, burgonds, etc...), à l’origine de ses valeurs morales et spirituelles, comme la charité, l’humilité, le pardon par la sainte Eucharistie de la messe commémorée tous les dimanches, les catholiques avaient la charge des hôpitaux, des malades, des pauvres, de l’éducation des enfants et de leur instruction (jusqu’en 1905).

                          Les papes ont plusieurs siècles d’avance sur toutes les autres civilisations, l’Église romaine a par exemple interdit l’esclavage sur le sol européen dès le VIIème siècle, sous peine d’excommunication.
                          L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
                          Il n’y a pas en France un village sans son Église au centre de la commune.
                          Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
                          Les universités qui se construisent sur toute l’Europe occidentale, sont à la charge de théologiens, prêtres, chanoines, abbés, soeurs, ordres catholiques bénédictins, cisterciens, franciscains, dominicains,... dans la hiérarchie du Pape de Rome.
                          C’est l’unité catholique de l’Europe qui permet par exemple à un Nicolas Copernic d’étudier dans l’université de Cracovie dans le royaume de Pologne, puis dans celles de Bologne, Rome, Padoue, Ferrare en Italie.
                          Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
                          Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

                          La gastronomie raffinée que vous dégustez (vins d’abbayes, bières, liqueurs, miel, jambons, fromages...), ont été dans la grande majorité des cas bonifiés par des moines.

                          La littérature chrétienne, le « Paradis perdu » de Milton, « Polyeucte » de Corneille, « Esther », « Athala » de Racine, Bossuet, « Mémoires d’outre-tombe » de Chateaubriand, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
                          C’est cette unité qui a permis par exemple à un Tomas Luis de Victoria d’étudier la musique en Espagne, de parfaire sa formation à Rome, d’être pris sous la protection du cardinal allemand d’Augsbourg Otto Truchsess von Waldburg, et de composer pour l’Officium defunctorum à six voix pour les funérailles de l’impératrice Marie d’Autriche.
                          Le calendrier grégorien de tous les pays européens toujours en vigueur aujourd’hui, élaboré par les meilleurs scientifiques de l’époque des universités catholiques sous l’égide du Pape Grégoire XIII, est basé sur la naissance du Christ.

                          Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
                          Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
                          Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
                          Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
                          Noël est fêtée depuis 15 siècles.
                          Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

                          S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, « fille aînée de l’Église ».
                          La république et sa religion maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.


                          • L'apostilleur L’apostilleur 12 mars 13:25

                            @Jonas

                            Pas mieux.
                            Vous présentez en quelques mots une autre face de la pièce catholique oubliée, ou plutôt cachée .


                          • L'apostilleur L’apostilleur 12 mars 13:45

                            @ l’auteur 

                            La tragédie huguenote a contribué à l’unité de la France à une époque où elle restait à consolider voire à construire sur certains territoires.

                            Toutes les civilisations se sont construites avec l’uniformisation religieuse. Napoléon se serait converti en Égypte pour la gouverner, s’il était resté.

                            Quel espagnol aujourd’hui reprocherait à Isabelle la très catholique d’avoir unifié son pays en chassant les musulmans et les juifs ? Comment serait l’Espagne du XXIe s si elle ne l’avait pas décidé ?


                            • tonimarus45 12 mars 15:38

                              @L’apostilleur —Toute les grenouilles de benitier pataugent avec plaisir dans la vasque


                            • SilentArrow 12 mars 17:04

                              @L’apostilleur

                              Comment serait l’Espagne du XXIe s si elle ne l’avait pas décidé ?


                              Ce serait un shithole islamique comme il y en a tant de l’autre côté de la Méditerranée, un nid de crotales de plus dont les habitants ne rêvent que de s’évader.

                            • L'apostilleur L’apostilleur 12 mars 18:30

                              @tonimarus45
                              Votre commentaire suppose que vous ayez lu quelques unes de mes opinions.

                              Comme vous l’avez constaté alors, elles sont absentes de tout prosélytisme ou de manifestations religieuses. 

                              Votre allusion valant habituellement pour les bigots, elle relève ici du ragot.


                            • tonimarus45 12 mars 19:49

                              @L’apostilleur---Pas de proselytisme quans on se felicite de cela«  »«  »«  »Quel espagnol aujourd’hui reprocherait à Isabelle la très catholique d’avoir unifié son pays en chassant les musulmans et les juifs ? Comment serait l’Espagne du XXIe s si elle ne l’avait pas décidé ?«  »«  »«  » ceci dit vous allez me dire franchement que vous etes athee ou agnostique


                            • L'apostilleur L’apostilleur 13 mars 00:47

                              @tonimarus45
                              On doit reconnaître au catholicisme d’avoir forger notre Occident devenu sans comparaison sur la planète. 
                              Ne détournez pas l’exemple d’Isabelle et de Ferdinand, voyez l’évidence. Les musulmans chassés étaient principalement des maghrébins.
                              Comparez l’histoire du Maroc ou de l’Algérie avec l’Espagne jusqu’à aujourd’hui, et vous comprendrez le sens de mon commentaire sans prosélytisme. 

                              Sauf à niez l’évidence. 


                            • tonimarus45 13 mars 01:05

                              @L’apostilleur---Oh , oh C’EST VOUS QUI PARLEZ D’ISABELLE ET FERDINAND.Le catholcisme, n’a rien forge du tout ou alors a coup de bucher et d’executions sommaires et d’eradications de certains mouvements religieux Et toujours du bon cote du manche( la je parle du haut clerge) c’est a dire des plus riches comme pendant la guerre d’espagne ou quand ils ont accompagne le coup d’etat contre morales qui pourtant avait diminue de 50% la pauvretee dans son pays ?Sans parler du pape benissant les troupes hitleriennes ; ?


                            • SilentArrow 13 mars 02:59

                              @tonimarus45

                              L’église catholique a rendu un immense service aux populations européennes en interdisant les mariages consanguins, contrairement à l’islam qui en a fait la promotion, avec le résultat qu’on peut tous constater aujourd’hui.

                              Tapez « Maghreb mariages consanguins » pour juger par vous-même de l’ampleur du désastre.


                            • L'apostilleur L’apostilleur 13 mars 09:35

                              @tonimarus45
                              Pour vous aider à comprendre, je ne parlerai pas de l’esclavagisme des arabo-musulmans ce ne serait pas constructif. 
                              Plutôt que des palabres, je vous suggère 3mn d’attention.
                              Ceux qui parlent le mieux des musulmans sont des musulmans. 
                              Ici c’est une réponse à votre déni de réalité... 
                              https://youtu.be/TIllTnnC1Zs


                            • L'apostilleur L’apostilleur 13 mars 13:27

                              @tonimarus45
                              « ...Sans parler du pape benissant les troupes hitleriennes ... »

                              Vous pouvez préciser votre scoop ?

                              Vous éviterez de passer pour un anti-chrétien primaire, médisant et menteur


                            • Esprit Critique 12 mars 14:34

                              Le Blasphéme est une notion qui germe dans les cervaux des dements, abrutis d’ideologie mortiféres, qui ne supportent pas que d’autres soint libres et n’aient pas a subir leur demence.

                              Imposaer par la menace de mort des conneries irrationelles que l’on trimbale dans sa tronche, tel est le parcours du musulman !


                              • SilentArrow 12 mars 17:11

                                Un de ces jours, il faudra organiser un concours de blasphèmes sur ce site, rien que pour voir ceux que ça fait sauter au plafond.


                                • tonimarus45 12 mars 19:50

                                  @SilentArrow---oui et l’on blasphemera toutes les religions ?????? ou juste qu’une


                                • 6russe2sioux CYRUS 12 mars 19:56

                                  @tonimarus45

                                  Salut OMAR tu retombe dans tes vieux travers a vouloir defendre une secte guerriere responsable de nombreux attentat sur inspiration du coran qui enseigne a convertir ou tuer les infidele ...

                                  Pas etonannt que ce soit la plus blasphemer , chose qui je te le rapelle est legale en droit francais .


                                • 6russe2sioux CYRUS 12 mars 19:57

                                  @tonimarus45

                                  regarde les boudhiste , il tue personne et personne ne se moque de leur religion .


                                • SilentArrow 13 mars 01:16

                                  @tonimarus45
                                  ,
                                  Ca ne sert à rien de blasphémer une religion dont les adhérents sont assez civilisés pour rigoler.


                                • SilentArrow 13 mars 01:59

                                  @CYRUS

                                  Salut OMAR tu retombe dans tes vieux travers...

                                  Ah ce pauvre vieux omar que des événements tragiques ont prématurément ravi à notre affection...

                                  « His body is gone
                                  But back here on the lawn
                                  His spirit continues to drool »


                                • SilentArrow 13 mars 13:02

                                  @tonimarus45

                                  oui et l’on blasphemera toutes les religions ?????? ou juste qu’une


                                  Aucune loi n’oblige à se moquer de toutes les religions celui qui décide de se moquer d’une religion en particulier.

                                  De même qu’aucune loi n’oblige quelqu’un à se convertir à toutes les religions s’il décide de se convertir à l’une d’elles.

                                  Il s’agit de choix que chacun est libre de fare mais que vous voudriez faire passer pour de la discrimination et de l’injustice.

                                  Alors, oui, s’il y avait un concours de blasphème, ma cible serait la sale bête de La Mecque et son trouduc de soi-disant prophète.

                                  Mais vous ne devriez pas vous sentir visé puisque vous avez déclaré être athée.


                                • tonimarus45 13 mars 14:57

                                  @SilentArrow-----

                                  «  »«  »«  »Alors, oui, s’il y avait un concours de blasphème, ma cible serait la sale bête de La Mecque et son trouduc de soi-disant prophète.

                                  Mais vous ne devriez pas vous sentir visé puisque vous avez déclaré être athée.«  »«  »« dites vous ; c’est ce que j’avais compris et je parierai que vous etes pour le raciste, facho de chez facho qu’est zemour voulant rehabiliter petain et comparant le ministre de l’education au docteur nazi mengele (cherchez sur le net qui est ce monsieur).Et oui je ne me sent nullement vise puisque etant athee 

                                  Et puisque vous avez emboite le pas a ce connard de cyrus pretendant que je suis un certain omar donc musulman je vais vous faire la proposition qu’il a refuse en »tortillant du cul pour chier droit« ( pourtant d’apres ce que j’ai cru comprendre et j’etais pres pour cette somme a faire le deplacement,il n’habite pas tres loin ce chez moi)

                                  Deposez 10000€ chez un huissiers que vous choisirez, je fais de meme on etabli un contrat et si je suis omar vous empochez mes 10000€ et si je ne suis pas omar musulman mais un »« bon blanc » c’est moi qui rafle la mise


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 mars 15:28

                                  @SilentArrow

                                  Dans le monde contemporain, avec la multiplication des massacres commis par des croyants musulmans il n’est plus possible de nier ce qui est le plus grave face aux religions :

                                  la société « laïque » n’a toujours créé aucune loi qui leur interdit de justifier et de transmettre aux nouvelles générations les appels à massacrer qu’elles attribuent au Dieu dans lequel elles demandent de croire.

                                  Que de nombreux athées et les gouvernants se foutent éperdument de ce pire aspect des religions les rend aussi responsables de cette horreur religieuse.


                                • SilentArrow 13 mars 15:58

                                  @Pierre Régnier

                                  Liberté de religion pour les gens et devoir pour l’état de refuser à une secte malfaisante le statut de religion.

                                  Ça voudrait dire quoi en pratique ?

                                  • Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent.
                                  • Une organisation déclarée secte malfaisante doit être éliminée, sa littérature détruite, ses lieux de rassemblement rasés, ses leaders expulsés comme des malpropres.

                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 16:22

                                  @tonimarus45

                                  c’est ce que j’avais compris et je parierai que vous etes pour le raciste, facho de chez facho qu’est zemour voulant rehabiliter petain

                                  La tu diffame mon gros , ne pas vouloir d’ une secte meurtriere en france n’ as rien a voir avec du fasccisme , d’ autre secte sont privé du statut de religion uniquement pour quelque arnaque financiere ....(scientologie , are krisna , templier , et meme les sedevacantiste qui se retrouve mit a l’ ecart de l’ eglise et de ses privilege (acces au batiment , permis de construire , statut religieux des pretre )

                                  De plus on peut constater que dans les pays ou cette secte a prix , les autre religion sont interdite et leur croyant tuer ou convertit de force .

                                  Et puisque vous avez emboite le pas a ce connard de cyrus

                                  Et la OMAR tOniMARus passe directe aux insultex ....au nom du prophete et du djihad contre les infidèle bien sur .

                                  Deposez 10000€ chez un huissiers que vous choisirez, je fais de meme on etabli un contrat et si je suis omar vous empochez mes 10000€ et si je ne suis pas omar musulman mais un »« bon blanc » c’est moi qui rafle la mise

                                  c’ est une arnaque mon gros , tu peut tres bien etre blanc et pratiquer la taquia , l’ huisier n’ y vera que du feux ....comment tu va prouver ta non pratique de l’ islam ou le fait que tu n’ ais jamais été OMAR ? et en plus tu veut nous piquer de l’ argent comme a des khoufar de dhimmi ?

                                  Reve smiley


                                • SilentArrow 13 mars 16:23

                                  @tonimarus45

                                  C’est ça, assénez-moi du facho, du raciste, du Pétain, rien que pour me faire sourire.

                                  Je n’ai jamais prétendu que vous étiez notre regretté omar, c’est juste que votre style le rappelle à mon souvenir.

                                  Si vous n’êtes pas omar, tant mieux. Ce serait la pire chose qui puisse vous arriver. 


                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 16:25

                                  @SilentArrow

                                  salut sirent bien ta blague sur le blaspheme ....

                                  Ah ce pauvre vieux omar que des événements tragiques ont prématurément ravi à notre affection...

                                  ce que ni bouddha , ni dieux , ni yavé , ni le diable ne veule atterit directement chez allah smiley

                                  prospectus de la secte recommandant des chatiment humiliant smiley
                                  https://i.pinimg.com/564x/a4/7e/f0/a47ef0020e115642b0bd0ceddbb3c503.jpg


                                • Xenozoid Xenozoid 13 mars 16:27

                                  @SilentArrow
                                  popov , ce n’est pas omar


                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 16:36

                                  @Xenozoid

                                  ne denonce pas les gens lynwec t’ as encore linguafourché smiley
                                  https://www.agoravox.fr/commentaire6292953
                                  Apres les erreur de compte pour me repondre va plus rester de doute ....


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 mars 16:41

                                  @SilentArrow

                                  Introduire ici la notion de « secte malfaisante » fait dévier et finalement nier le problème.

                                  Celui que je pose est celui du droit accordé aux religions de transmettre aux nouvelles générations la croyance dans les appels « de Dieu » à massacrer. C’est très officiellement que leur est accordé ce droit (ce que ne veulent pas voir les athées bien intentionnés comme C.Barratier).

                                  Ceux qui massacrent effectivement, comme à Charlie Hebdo, au Bataclan et en de nombreux autres endroits depuis, le font parce que leur religion leur a enseigné que leur Dieu leur commandait de le faire.


                                • SilentArrow 13 mars 16:51

                                  @Xenozoid

                                  popov , ce n’est pas omar

                                  Quelle perspicacité !

                                • SilentArrow 13 mars 17:09

                                  @Pierre Régnier

                                  Introduire ici la notion de « secte malfaisante » fait dévier et finalement nier le problème.

                                  • Une secte est définie comme telle s’il est plus facile d’y entrer que d’en sortir. L’interdiction de l’apostasie devrait être une condition suffisante pour qualifier une association de secte. Cette interdiction de l’apostasie étant un déni de liberté religieuse, l’association ne devrait pas bénéficier de cette liberté qu’elle interdit a ses membres.
                                  • Elle est définie comme malfaisante si, par exemple, elle enseigne le droit de massacrer au nom de l’idole.

                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 17:18

                                  @Pierre Régnier

                                  je croit que c’ etait pour moi puisque je parle de secte guerriere ....

                                  Tu ’n as pas tord c’ est bien un probleme de reforme et de transmission de ce livre .
                                  mais ca implique bien la comunauté entiere puisque les eventuel modéré n’ ont pas regler le probleme de leur congenere meurtrier ni expurger/reecrit les texte et encore moins creer un schisme « protestant » pour s’ eloigner de l’ oumma guerriere ...

                                  c’ est impossible de distinguer le terroriste du croyant pacifique ...
                                  Alors que chez nous les chretien ont tout fait pour eloigner les element violent et radicaux de la comunauté chretienne .

                                  Idem pour le boudhisme , ou les are krischan , les temoin de jehova , ou encore les mormon et les amish ...

                                  ce n’ est donc pas abusif de demander au migrant de renoncer a l’ islam ou de vivre dans un des 57 pays conforme a la chariah ... ou d’ ailleur les autre religion ne sont qu’ as peine toléré et souvent agresse violement pour les forcer a la conversion .

                                  LA FRANCE est le seul pays laîque non comunautarisé ...gardons la ainsi ...
                                  Ne tombons pas dans le travers des pays anglosaxon d’ une fausse laîcité comunautaire amenant les comunauté a s’ afronter .


                                • Xenozoid Xenozoid 13 mars 18:11

                                  @SilentArrow

                                  je sais que tu es popov de la time zone de yakoutsk.mais c’est pas grave le jeune padawan voyait omar partout aussi,lol


                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 18:27

                                  @Xenozoid

                                  Ben oui , le meme syndrome a balancer des insulte en permanence , a defendre sans cesse l’ islam le plus barbare et la gauche du FLN algerien smiley

                                  Et bien sur des expression identique , rajoute a ca que l’ un se pretendait programmeur et que l’ autre menace de lacher son fils programmeur sur les mechant qui l’ embete en contrant son islamophilie ....

                                  Enfin bien sur l’ interdiction du droit de blasphemer l’ islam ....

                                  Ca fait beaucoup linwec


                                • Xenozoid Xenozoid 13 mars 18:33

                                  @CYRUS

                                  ça fait trop pour toi.tu m’as fais rire


                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 18:34

                                  @Xenozoid

                                  tant mieux smiley ... un petite caricature pour blasphemez un peut entre libre penseur ?
                                  https://argoul.files.wordpress.com/2015/01/caricatures-mahomet.jpg?w=624


                                • Xenozoid Xenozoid 13 mars 18:35

                                  @jeune padawan

                                  alors on peu plus s’enregistrer sur avox ?



                                • Xenozoid Xenozoid 13 mars 18:40

                                  @jeunepadawan
                                   en plus ton auto statut de vigilant anti multipseudo, ne t’empêche pas d’être con,en plus de passer pour un rigolo


                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 18:41

                                  @Xenozoid

                                  bien sur que non , sauf contact a la moderation 

                                  mais tOniMARus45 est la depuis tonimarus45 10 décembre 2015 11:41
                                  il as juste reactiver son vieux compte et fait le mort sur les sujet islamiste ...
                                  Avant bien sur de se lancer dans une campagne ANTI Z en le traitant de GARGAMEL comme OMAR aimait tant le faire lol 





                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 18:57

                                  @SilentArrow

                                  c’ est en route .... 

                                  SilentArrow 12 mars 17:11

                                  Un de ces jours, il faudra organiser un concours de blasphèmes sur ce site, rien que pour voir ceux que ça fait sauter au plafond.



                                • 6russe2sioux CYRUS 13 mars 18:59
                                  @silentArrow  
                                  je vois toujours pas de boudhiste fanatique ou de chretien nous sauter dessus smiley ... ca grince un peut des dent mais ca va guerre plus loin 

                                • SilentArrow 14 mars 03:08

                                  @CYRUS

                                  Écrivain assassiné en Jordanie.

                                  Encore un exemple d’application de la charia.
                                  Cette vielle carne Allah est vraiment une sale bête.


                                • 6russe2sioux CYRUS 14 mars 04:09

                                  @SilentArrow

                                  c’ est dure de faire comprendre que lutter contre l’ islamisme n’ est n’ est pas lutter contre les musulman.

                                  Et encore plus dure de faire comprendre que ce caricaturiste etait certainement un musulman pieu , sincere et pacifique martyrisee par une composante guerriere et moyen ageuse de l’ islam fanatique , guerrier et intolerant .

                                  l’ islamisme a fait sa purge interne de tout les element reformateur , ne gardant que ceux qu’elle pouvais convertir aux meurtre et a la conversion forcé des infideles .

                                  trop d’ islamisme tue l’ islam.

                                  Tu est parfois dure avec mahomet qui n’ as vecu cet isalm que 10 ans et qui aurais certainement gerber de voir ce qu’ on as fait en son nom .

                                  Mais c’ est ta liberté de blasphemer , de t’ interoger , et de rester libre .
                                  y compris JC boudha ou rael ...


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 11:45

                                  @CYRUS

                                  On est presque d’accord.

                                  Je préciserai seulement que, face à la réalité que vous exposez assez bien, il y a en France une attitude aussi néfaste que le communautarisme établi, comme en Grande Bretagne, par les gouvernants.

                                  Je veux parler du négationnisme généralisé face à cette réalité. Il est pratiqué et cultivé par nos gouvernants, nos journalistes, nos enseignants et intellectuels divers, nos politiciens « de gauche » comme de droite, et aussi par C Barratier l’auteur de cet article.


                                • SilentArrow 14 mars 14:06

                                  @Pierre Régnier & Cyrus

                                  Il y a eu une tentative de réforme de l’islam par le Soudanais Mahmoud Taha.

                                  Ses contemporains l’ont pendu.


                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 14 mars 15:42

                                  @SilentArrow

                                  L’islam n’est pas réformable. Et ceux qui, en son sein, croient le contraire sont tués par leurs coreligionnaires, c’est malheureusement banal. Ce n’est pas une raison pour ne pas tenter de les aider.

                                  Je persiste à penser que le meilleur moyen d’aider les musulmans prenant conscience de l’horreur de leur religion consiste, si l’on est croyant juif ou « chrétien », à abandonner l’idée que, un millénaire avant que le prophète Mohamed - lui-même grand assassin - vienne la relancer et la re-justifier (et non pas la créer) la prétendue criminalité de Dieu était justifiée.

                                  En persistant à ne pas le faire les responsables actuels du judaïsme et du (faux) christianisme se font les complices de ceux qui assassinent des musulmans lucides et courageux comme Mahmoud Taha.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité