• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Rendez la Russie encore plus grande par négligence

Rendez la Russie encore plus grande par négligence

Par Dmitry Orlov – Le 20 fevrier 2018 – Source Club Orlov

Après un an et demi de silence, accompagné de beaucoup de bruit médiatique, autour de l’enquête de Mueller sur la collusion de Trump le Terrible avec les Russes (et leur seigneur et maître, Vladimir Poutine le pirate) afin de voler l’élection à la jeune et innocente Hillary Clinton « la scintillante » Mueller a finalement pondu un œuf. Il a inculpé 13 Russes pour vol d’identité et fraude sur le net. Il allègue qu’ils ont acheté des informations personnelles volées (numéros de sécurité sociale, noms, dates de naissance, etc.) sur Internet, les ont utilisées pour créer des comptes PayPal et Facebook, puis les ont utilisées pour acheter des publicités sur Facebook dans le but de miner la foi des Américains dans l’excellence absolue de leur démocratie.

Il n’y a aucune preuve que quelqu’un dans l’équipe de campagne ou l’administration de Trump savait que cela se produisait. Il n’y a aucune preuve que l’un des 13 Russes avait quelque chose à voir avec Poutine ou le gouvernement russe. Il n’y a aucune preuve que tout ce qu’ils ont fait a eu un effet mesurable sur le résultat de l’élection.

Il y a cependant de nombreuses preuves que cet acte d’accusation n’ira nulle part.

Il y a une différence entre être inculpé et être reconnu coupable : une personne reconnue coupable est prouvée coupable ; une personne inculpée est protégée par la présomption d’innocence jusqu’à ce qu’elle soit reconnue coupable. Pour être condamné dans un procès criminel, une personne doit être physiquement présente devant le tribunal parce qu’on a le droit de faire face à ses accusateurs. Un procès par contumace est automatiquement un procès irrégulier. Les 13 Russes sont des ressortissants russes résidant en Russie. Selon la Constitution russe, les citoyens russes ne peuvent pas être extradés pour être jugés devant un tribunal étranger, et il semble extrêmement improbable qu’ils soient l’objet d’accusations pénales en Russie sur la base de l’acte d’accusation de Mueller. Par conséquent, ces 13 Russes doivent être présumés innocents en vertu de la loi américaine – pour toujours – même s’ils pourraient passer du temps dans une prison russe, condamnés en vertu de la loi russe.

Il est toujours possible que l’un de ces Russes se rende à l’étranger à un moment donné, soit emmené aux États-Unis pour être jugé, et soit reconnu coupable de blanchiment d’argent, de vol d’identité et de fraude sur le Net. Mais l’accusation d’avoir travaillé pour saper la foi du peuple américain dans la bonté salutaire de leur démocratie sera plutôt difficile à prouver, principalement parce qu’elle est bien faible en ce moment. L’accusation revient un peu à accuser quelqu’un de souiller des toilettes en y faisant un gros caca, comme tout le monde, mais sur les toilettes en question, il y avait un panneau qui disait : « Pas de Russes ! » Les 13 Russes l’ont ignoré et ont déféqué dedans quand même.

La raison pour laquelle les Toilettes de la Démocratie américaine affichent « Pas de Russes ! » sur la porte tient en 2 mots : « La Russie est l’ennemi ». Il n’y a pas de raison impérieuse pour laquelle elle devrait être l’ennemi, et la traiter comme telle est incroyablement déraisonnable et dangereux, mais c’est hors de propos. Dépeindre la Russie comme l’ennemi répond à un besoin psychologique plutôt que rationnel : les Américains ont désespérément besoin d’une entité sur laquelle ils peuvent projeter leurs propres fautes. Les États-Unis progressent vers un État policier fasciste  ; par conséquent, la Russie serait une dictature horrible dirigée par Poutine. Les États-Unis se mêlent traditionnellement des élections dans le monde entier, y compris en Russie ; par conséquent, les Russes se sont sûrement mêlés aux élections américaines. Les États-Unis sont le pays le plus agressif de la planète, occupant et bombardant des douzaines de pays ; par conséquent, les Russes sont accusés d’« agression ». Et ainsi de suite…

Si (pour une quelconque raison stupide) la Russie est effectivement l’ennemie de l’Amérique, il va de soi que les Américains voudraient la rendre plus faible plutôt que plus forte. Travailler pour renforcer son ennemi semble être une mauvaise stratégie. Et pourtant, c’est ce qui s’est passé : les deux dernières administrations américaines – Obama et Trump – ont toujours aidé et encouragé la montée en puissance de la Russie. Aider et encourager l’ennemi est déjà assez idiot en soi, mais il semblerait cependant qu’ils l’ont fait inconsciemment. Ainsi, si Mueller avait vraiment la santé et la beauté de la démocratie américaine dans son cœur, il aurait accusé les administrations Obama et Trump d’avoir aidé et encouragé l’ennemi par négligence grossière. Voici comment l’acte d’accusation se lirait :

1. L’administration Obama a faussement accusé le gouvernement de Syrie de mener une attaque à l’aide d’armes chimiques près de Damas le 21 août 2013 afin de trouver une excuse pour attaquer et envahir la Syrie. En fait, des armes chimiques ont été utilisées dans cet incident, mais pas par les forces contrôlées par le gouvernement syrien. Comme le gouvernement syrien n’avait aucun intérêt à utiliser des armes chimiques ou à conserver ses stocks d’armes chimiques, la Russie a pu négocier un accord international selon lequel la Syrie renonçait à tout son stock d’armes chimiques, qui a été détruit, et des inspecteurs internationaux ont certifié que la Syrie s’en était défaite. Cet incident a montré que la Russie était un partenaire digne de confiance, capable de résoudre pacifiquement les crises par la négociation. Cela a accru sa stature dans le monde et montré que les États-Unis étaient un État voyou prêt à utiliser tous les moyens, y compris l’utilisation d’armes chimiques contre des civils pour justifier son usage illégal de la force. Suivant les traces d’Obama, l’administration Trump, peu de temps après sa prise de fonction, a utilisé des accusations non vérifiées similaires, celles d’une attaque chimique syrienne, pour bombarder inutilement une base aérienne syrienne à l’aide de missiles Tomahawk.

2. En février 2014, l’administration Obama organisa et exécuta un coup d’État sanglant à Kiev, organisant un massacre à l’aide de mercenaires étrangers, accusant faussement le gouvernement constitutionnel ukrainien d’en être responsable, le renversant et installant un régime fantoche géré par la CIA et le Département d’État américain. La nature de ce régime, qui est composé d’oligarques et de criminels alliés à des groupes néo-nazis, et qui a élevé au statut de héros nationaux certains auteurs de génocide contre les juifs, les Polonais et d’autres encore pendant la Seconde Guerre mondiale, a été cachée au public aux États-Unis. Mais parce que la Russie et l’Ukraine ne sont pas ethniquement, linguistiquement, culturellement ou religieusement distinctes, et ont existé comme une entité unique pendant la majeure partie de leur histoire, la plupart des Russes ont compris ce qui s’était passé. Le chaos et l’anarchie qui suivirent le putsch donnèrent au gouvernement russe l’occasion d’organiser un référendum en Crimée, territoire qui fut brièvement annexé à l’Ukraine [par Khrouchtchev, NdT], mais qui faisait partie de la Russie depuis 1783, et de ré-annexer le territoire. Cela a également conduit à une rébellion armée dans l’Est de l’Ukraine et à la formation de deux républiques indépendantes de facto dans le Donbass, faisant de l’Ukraine un État semi-défunt qui ne contrôle plus son propre territoire. Tous ces développements ont provoqué une vague de sentiments patriotiques parmi les Russes, qui se sont sentis fiers de pouvoir réclamer ce qu’ils considéraient comme légitime et se sentaient menacés de voir l’Ukraine tomber à nouveau dans les mains des fascistes. Fidèle à elle-même, l’administration Trump a poursuivi cette politique de Barack Obama en fournissant à l’armée ukrainienne des armes létales et des conseils.

3. Bien que l’annexion russe de la Crimée, fondée sur une victoire écrasante dans un référendum populaire et une grande manifestation de soutien public, ait été parfaitement légale pour défendre le droit à l’autodétermination de la Crimée (contrairement à l’annexion précédente du Kosovo), l’administration Obama a jugé bon d’imposer des sanctions économiques à la Russie en représailles. Ces sanctions, conjuguées aux contre-sanctions de la Russie sur les exportations alimentaires de l’UE, ont finalement incité la Russie à rompre avec le modèle d’exportation de gaz et de pétrole tout en important pratiquement tout le reste, et à adopter une stratégie de remplacement des importations. Cela a permis à la Russie de devenir autosuffisante dans de nombreux domaines, tels que la technologie d’exploration et de production pétrolière et gazière, l’agriculture mais aussi dans de nombreux autres domaines. Bien que la Russie ait connu une période de difficultés économiques considérables qui a vu le pouvoir d’achat de sa population diminuer considérablement, l’économie russe a survécu. La popularité de la direction nationale n’a pas souffert parce que la plupart des Russes comprennent maintenant ce pour quoi ils se battent. Ils comprennent d’autant mieux, étant donné le barrage de nouvelles négatives venant d’Ukraine, qui est leur ennemi. Cela leur montre ce qui leur arriverait s’ils montraient de la faiblesse.

4. Bien que l’administration Trump ait surtout suivi les traces d’Obama dans ce projet de « Rendre la Russie encore plus grande » la dernière série de sanctions anti-russes, que l’administration Trump n’a pas imposée mais seulement annoncée, comme l’exige une loi du Congrès, a été involontairement un acte de pur génie. Ce que les larbins de Trump ont fait, c’est prendre le bottin du Kremlin et la liste Forbes des individus les plus riches de Russie, et les rassembler en une seule liste de personnes. Si ces sanctions étaient effectivement imposées plutôt que simplement affichées de manière menaçante, les personnes ayant des contacts avec les personnes figurant sur cette liste en subiraient des répercussions juridiques. Le génie de ce plan tient en deux parties. Premièrement, il y a eu des divergences d’orientation parmi les membres du Kremlin : certains étaient plus orientés vers les États-Unis que d’autres. Ce que cette liste a fait, c’est de rendre ridicules leurs espoirs de pouvoir apaiser les États-Unis. Avant, les États-Unis avaient quelques fans tièdes à l’intérieur du Kremlin ; maintenant c’est terminé. Deuxièmement, la Russie a eu des problèmes avec des individus fortunés qui transféraient leurs capitaux à l’étranger, vers la Suisse, vers divers paradis fiscaux à l’étranger, et plus particulièrement vers les États-Unis, qui sont la capitale mondiale du blanchiment d’argent. Mais maintenant Trump les a menacés de confiscation de leur richesse. Dans le même temps, le gouvernement russe a prolongé une amnistie fiscale pour ceux qui souhaitent rapatrier leur capital. En conséquence, un flot d’argent réintègre désormais l’économie russe, ce qui lui donne un coup de fouet important.

Une fois que vous avez tout mis ensemble, l’accusation contre les deux dernières administrations américaines pour avoir rendu la « Russie encore plus grande » en l’aidant et en l’encourageant, involontairement et par négligence grave, devient convaincante. Il n’y a, bien sûr, aucune chance que quelqu’un soit jugé pour cela, mais ce n’est peut-être pas nécessaire. Comme le montre le mouvement #MeToo, il n’est plus nécessaire dans l’Amérique contemporaine de prouver un crime ; une simple allégation est maintenant suffisante pour mettre fin à une carrière et ruiner une réputation. Vous pouvez aussi jouer à ce jeu : sur chaque politique ou initiative américaine annoncée contre la Russie, demandez-vous : Comment cela va-t-il aider à « rendre la Russie encore plus grande »  ? Parce que c’est le résultat le plus probable.

Dmitry Orlov

Traduit par Hervé, vérifié par Wayan, relu par Catherine pour le Saker Francophone


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 28 février 13:40

    A la 2eme élection d’ Eltsine, 4 conseillers américains envoyés pour l’aider dans sa campagne.

    Article du Time « Rescuing Boris »
     
    Les enregistrements Nuland Ambassadeur américain en Ukraine et le fameux « Fuck the EU » montrant l’implication US dans le coup d’état.


    • V_Parlier V_Parlier 28 février 16:27

      @Jean Roque
      Les médias ont d’ailleurs étouffé tout le reste du contenu de la discussion en ne faisant que relayer (avec un mécontentement mesuré et risible) le « fuck the UE » qui était, selon eux, la seule chose à discuter.


    • Dom66 Dom66 28 février 14:22

      Rien à ajouter, merci pour le partage.

      Il y a malgré tout quelque intelligents en Europe hélas pas chez nous en France !

      « La Russie est un voisin important pour l’Union européenne, c’est pourquoi le développement du dialogue entre Moscou et Bruxelles sur tout un éventail de questions est dans notre intérêt commun, a expliqué le chancelier autrichien, Sebastian Kurz. Selon lui, la paix à long terme en Europe n’est possible qu’avec la Russie, et non contre elle. « 



      • roman_garev 28 février 16:38

        @Dom66
        Bonjour Dom66.

        Sebastian Kurz se trouve justement à Moscou, il vient de parler avec Poutine.

      • Ouallonsnous ? 28 février 17:21

        @Dom66

        Absolument, sauf que ce n’est pas avec Bruxelles fakes des siono-anglo-yankees que Moscou doit renouer le dialogue mais avec les capitales et les peuples de tous les états-nations de l’Europe occidentale actuellement englués dans l’Union européiste !


      • Dom66 Dom66 28 février 18:35

        @Ouallonsnous ?

        Absolument, sauf que ce sont les peuples d’Europe qui élisent leurs dirigeants, et comme les médias d’Europe sont les représentants, et faiseurs de propagandes en faveur des USA, nous avons comme élus que des caniches, aux ordres de l’empire.

        Si les peuples d’Europe veulent la paix et un avenir, c’est avec la Russie qu’il faut avancer, et non avec ce pays qui est de l’autre coté de l’Atlantique ,qui veut continuer à dominer le monde.

        Et comme les Amèresloques (humaines) se rendent compte que petit à petit ils perdent de leurs superbe, ils deviennent de plus en plus dangereux.

        Vive l’Europe de l’atlantique à l’Oural….point


      • JP94 1er mars 00:21

        @Dom66

        « les peuples d’Europe élisent leurs dirigeants »... il y aurait beaucoup dire à ce sujet .
        1) On n’élit pas la toute-puissante commission européenne, qui est seule habilitée à rédiger les lois ...donc c’est quoi un député européen ? 
        2) les élections n’existent que tant qu’elles permettent à l’oligarchie européenne et européiste de se maintenir : qu’est-ce qui dit que l’UE n’a pas été créée justement pour que ce super-Etat empêche tout changement politique réel dans ces Etats souverains ? 
        3) des élections , sans débat, mais avec des moyens illimités exclusivement pour les candidats les plus soumis au Grand patronat financier, c’est courant d’avance .. c’est juste un vernis démocratique et d’ailleurs qui se sent libre en Europe, sans pression, libre et plein d’espoir pour ses enfants, , pour un monde meilleur ? qui , sinon l’élite financière ...

        Eh oui tous les médias puissants sont aux ordres du Patronat américain ...de ses intérêts exclusifs mais pourquoi ? parce que notre élite pense que pour garder des prérogatives face à ses classes populaires, elle doit renoncer à quelques-unes vis-à-vis de l’impérialisme dominant. Sans cet impérialisme, pense-t-elle, elle serait à la merci d’une défaite de classe... mais l’impérialsme US exige de plus en plus de la part du nôtre ... le tribut doit sans cesse augmenter...


      • Ouallonsnous ? 1er mars 16:44

        @Dom66

        Une seule solution à cette situation, retrouver notre souveraineté et pour cela, terminer notre révolution de 1789 qui s’est arrêtée à la mise au pouvoir de la bourgeoisie, ceux qui détiennent les « manettes » actuellement.
        Abordons dans le dernier opus de notre révolution la redéfinition du droit de propriété qui pour être légitime doit bénéficier au plus grand nombre pour la satisfaction de ses besoins légitimes tels que définies par la déclaration des droits de l’homme et le bon sens !

        Nous satisferont ainsi à l’universalisme que visait nos anciens !


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 février 14:31

        ll y a plus de dynamisme dans le pays qui a produit Trump après Obama que dans celui qui retourne vers le passé sans cesse.


        • V_Parlier V_Parlier 28 février 16:45

          @Olivier Perriet
          Conclusion : c’est bien le dynamisme ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 février 18:03

          @V_Parlier

          La plupart du temps c’est un atout


        • Zolko Zolko 28 février 15:36

          C’est pas le meilleur article d’Orlov : il joue un peu à Cap’tain Obvious.


          • Dom66 Dom66 28 février 18:52

            Rien à voir avec le sujet, mais uniquement une apartée

            Super la photo, le pont qui reliera la Crimée à la Russie est attendu avec impatience, par tous les Criméens.

            L’ouvrage concrétisera ainsi un peu plus le rattachement de la péninsule ; Ceci me fait plaisir, parce que ça en fait suer quelques un de pro-Kiev.


            • JP94 1er mars 00:44

              A propos d’annexion, la France elle-même a annexé , et de la même façon par consentement : 

               - La Savoie qui était un Etat en déliquescence...est cédé à la France en 1860...juste 150 ans ...

              Donc quand on trouve que la Russie s’est agrandie il y a plusieurs siècles ( après avoir été souvent envahie jusqu’aux victoires face au roi Suédois et aux Teutons , puis après la Révolution par 14 pays qui lui donnent des leçon , c’est cocasse ! 
              Le Japon voulait annexer la Sibérie , la France la Crimée, déjà ... sauf que c’est loin d’ici ...les Etats-unis en voulaient un morceau, l’Allemagne, évidemment, la Pologne a bien empiété sur la ligne Curzon..la Finlande, aussi etc etc ...
              En fait, ces puissances reprochent à la Russie d’exister... et même auparavant à l’URSS d’avoir vaincu Hitler , 
              Pourtant, elle a été un partenaire loyal de la France...et je me demande si ce n’est pas aussi cette union naturelle qui gêne les Etats-unis et l’Allemagne ? les élites françaises,sont soumises aux Etats-unis et sabotent , pour le compte de ce pays tiers, ses propres intérêts communs avec la Russie. Certains, même à droite s’en inquiètent,, devant d’ores-et-déjà voir ce qui se perd dans cette affaire ...
              Et curieusement au premier abord, c’est le PS et ses avatars, parti atlantiste,qui réalise au mieux une politique dictée par la puissance américaine..Mais il faut revoir son histoire et notamment l’histoire politique française au lendemain de la 2ème GM ... très vite après la Victoire de 45, voilà que les deux principales forces de la Résistance, De Gaulle à droite, et les Communistes, à gauche, se trouvent éloignées du pouvoir ... et ce n’est pas par hasard, car les partis qui prennent le dessus sont justement atlantistes, et ont été aidés, financièrement, par la CIA, pour récupérer la France dont ils avaient espéré dominer la souveraineté en l’affublant de l’AMGOT ( Allied Military Government fot Occupied Territories ... autrement dès la 2de GM, ils voulaient prendre la rélève de la Wehrmacht pour nous imposer un gouvernement militaire à eux !!!
              Mais cela, les petits élèves de l’UE ne l’apprennent pas ! ils n’apprennent pas qui est le maître !
              Au contraire, on l’appelle la Démocratie américaine notre alliée.

              • François Vesin François Vesin 1er mars 10:18

                @JP94
                « Au contraire, on appelle la Démocratie américaine notre alliée. »


                Merci pour cette « petite » piqûre de rappel !
                La 4ème République française est une tache
                sur nos livres d’histoires - une sociale démocratie
                faite de gauche et de droite (déjà) qui préparait
                aux ordres des USA ce qui deviendra le néolibéralisme
                putride qui gouverne le monde....et, quel est l’acteur
                majeur de cette ultime trahison en 1983 ?
                Celui là même dont la francisque fut le meilleurs
                des passes partout dans la politichiennerie française !!! 

              • JP94 1er mars 00:49

                Ce pont évoque la Contre-offensive du Kertch, une grande bataille durant la 2de GM , en 1943 je crois) et l’URSS alors avait réussi à s’y maintenir - mais pour le reste de la C !rimée, il fallut encore du temps pour y vaincre la puissante Wehrmach.. ce sera plus facile avec ce pont ! d’autant que la Wehrmacht n’y est plus ni son auxiliaire les FAU et sans un coup férir ...


                • izarn izarn 1er mars 01:11

                  Orlov est un américain.
                  La Russie n’a pas besoin des USA pour etre grande.
                  Si elle semble plus grande, c’est surtout que les autres s’enfoncent...
                  L’intervention russe en Syrie est symptomatique :
                  Comment avoir fait en 6 mois avec 40 avions des années 70/80, alors que les ricains et leurs alliés n’ont rien fait en deux ans avec leur Raptors, leur B2, Rafales, porte-avions G.Bush, Charles de Gaulle, tomawaks et autres, contre Daesh ??
                  Soit ils ont fait exprés, soit...
                  De toute façon le résultat est du pareil au même !
                  Poutine me fait penser à Buster Keaton :
                  On le voit adossé à un mur.
                  Quand il s’en va le mur s’écroule !


                  • baldis30 5 mars 09:14

                    @Jarnicoton
                    bonjour,

                    « complications juridicisantes, humanisantes, moralisantes, »

                    mais ne voyez-vous pas que ce sont nos amis, ce sont des modérés ( de l’intelligence cela s’entend..), il ne faut pas les accabler ainsi ils pourraient se vexer et ne plus nous aider pour gagner des élections ... Votre commentaire est très vilain ... très on n’agit pas ainsi envers des amis modérés ...  smiley


                  • microf 1er mars 11:43

                    La grandeur de la Russie ne fait que commencer.


                    • Doume65 1er mars 16:15

                      Merci pour cette analyse. J’ajoute mon grain de sel :

                      « la plupart des Russes comprennent maintenant ce pour quoi ils se battent. Ils comprennent d’autant mieux, étant donné le barrage de nouvelles négatives venant d’Ukraine, qui est leur ennemi. »
                      Les russes n’ont pas dû non plus oublier les années Eltsine et le chaos d’alors.

                      « En conséquence [de la liste des oligarques] un flot d’argent réintègre désormais l’économie russe, ce qui lui donne un coup de fouet important. »
                      Jamais entendu parler de ça. Et comment peu-on le mesurer, vu que cette liste est très récente ? On peut avoir un lien (sérieux) ? merci d’avance.


                      • roman_garev 1er mars 18:19

                        À mettre ce jour, le 1er mars 2018, sur vos tablettes.

                        La course aux armements est terminée, enfin dans un avenir prévisible.
                        Car les Yankees ont pour le moins 15 ans pour essayer d’atteindre le niveau actuel des nouveaux armes stratégiques russes annoncés aujourd’hui par Poutine devant le Parlement qui annulent toute la stratégie otanienne avec leur DCA désormais impotente, leurs porte-avions ne présentant que des cibles parfaites, etc., etc. Pourtant il est clair que durant ces 15 années la Russie ne va pas se reposer sur ses lauriers...
                        Désormais la Russie est le garant de la paix sur la planète.
                        À lire, à regarder et surtout à analyser l’adresse annuelle de Poutine devant le Parlement russe d’aujourd’hui


                        • Dom66 Dom66 1er mars 19:03

                          @roman_garev

                          Oui c’est exact et les américons le savent et c’est pourquoi ils sont dangereux, capable de foutre la merde sur terre avec le sang des caniches de l’OTAN….explications…..

                          « Lavrov : « L’armée US entraîne des Etats européens à utiliser des armes nucléaires contre la Russie »

                          https://francais.rt.com/international/48368-lavrov-armee-us-entraine-etats-europeens

                          Et si S.Lavrov le dit à Genève, devant le monde, c’est qu’il sait de quoi il en retourne.

                          Oui c’est vrai « Désormais la Russie est le garant de la paix sur la planète. »


                        • Dom66 Dom66 1er mars 19:29

                          @Jarnicoton

                          Poutine candidat sans étiquette contrairement aux autres, mais au moins 80% des Russes savent qu’il remonte la Russie après la grande décadence Eltsine, il suffit d’aller en Russie pour s’en rendre compte.


                        • roman_garev 1er mars 19:31

                          @Dom66
                          Bonjour.

                          Pourtant je crois que les Yankees ne le savaient pas... jusqu’à ce matin (n’oubliez pas le décalage horaire).
                          Leur réveil n’était guère agréable, je suppose...
                          Si on a su faire entrer dans un petit missile un moteur nucléaire... c’est vraiment à ne pas croire. Et à se demander comme vivre avec... en USA.

                        • roman_garev 1er mars 19:40

                          @Jarnicoton
                          Mais qu’est-ce que ça change ? Ces élections auraient pu être dans quinze semaines ou dans quinze mois, cela ne change rien au fait que désormais des aboiements atlantistes, même renforcés par une centaine d’Abrams rouillés aux frontières de la Russie, ne méritent qu’un sourire méprisant...

                          Pensez plutôt au bavardage tout récent des généraux, des experts et des journalistes ricains sur une éventualité (pourquoi pas ?) d’utiliser l’arme nucléaire d’un « petit » calibre... quelque part loin du continent nord-américain.
                          Aujourd’hui on leur a expliqué que la réponse serait instantanée... 

                        • roman_garev 1er mars 19:45

                          @Dom66

                          « au moins 80% des Russes savent qu’il remonte la Russie après la grande décadence Eltsine... »
                          Tous les 100% le savent, mais « seulement » 80% le veulent... Les 20% voudraient vendre la Russie par morceaux en laissant quelques miettes dans leurs propres poches...


                        • QAmonBra QAmonBra 1er mars 20:50

                          @roman_garev

                          привет, Роман

                          (. . .) « Les 20% voudraient vendre la Russie par morceaux en laissant quelques miettes dans leurs propres poches... » (. . .)

                          Nous avons probablement en gros le même % en France, mais chez nous ils sont aux commandes, ont tous les pouvoirs et la vente, ou plutôt la grande braderie « par morceaux » du pays, comme chez vous à l’époque de l’ivrogne, bat déjà son plein. . .

                           


                        • roman_garev 1er mars 21:05

                          @QAmonBra
                          Привет, друг.

                          Ouais, c’est affreux...

                        • jjwaDal jjwaDal 2 mars 06:17

                          Ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on peux se convaincre que la politique étrangère des USA est un foutoir sans non et qu’aux échecs ils ont baissé de niveau...
                          Ils ont fait de la Chine un véritable Titan en devenir sur le plan militaire et un géant économique au frais du contribuable et du salarié US sans prendre la mesure des conséquences à long terme de ce qu’ils faisaient.
                          Ils ont mis un tel bordel au moyen-orient (en fait partout où ils sont intervenus militairement ou non ) qu’ils se sont créé de « chaudes amitiés » pour longtemps. On peux dire qu’ils ont préparé le déclin de leur influence avec acharnement.
                          Ils n’ont toujours pas compris que leur pire ennemi est intérieur et qu’en voulant maintenir l’empire, ils précipitent son effondrement. Maintenir la supériorité militaire face à la Russie et la Chine achèvera de vampiriser leur économie, après leurs interventions (à coup de trillions de dette) aussi chaotiques qu’improductives.
                          Donc, le cadeau fait à la Russie en lui permetttant de développer/diversifier sa production industrielle/agricole, à l’abri d’un protectionnisme imposé est réel. Au pire, avec les BRICS, déjà Chine et Inde, elle a un débouché phénoménal pour ses ressources énergétiques et agricoles (le réchauffement aidant). Les Européens se débrouilleront avec leur connerie...


                          • Dom66 Dom66 2 mars 11:02

                            @jjwaDal

                            Tout est bon dans votre post…c’est exactement ça. Reste aux peuples d’Europe à agir pour changer de dirigeants… et de médias, et là c’est une autre histoire..


                          • QAmonBra QAmonBra 2 mars 11:41

                            Par ces temps de russophobie et bellicisme occidentaux, où l’emploi du nucléaire n’est même plus un tabou, le message militaire du « staff » russe, dont le président V. Poutine et son équipe ne sont que la partie visible, à mon humble avis peut aussi se résumer ainsi :

                            « Vu que vous semblez, bandes de tarés ! Toujours surpris par l’efficience de nos modestes moyens, en comparaison de la débauche financière des vôtres, nous avons le regret (oui car on préfèrerait investir ces moyens ailleurs !) de vous avertir que cela ne va pas s’arranger pour vous, loin s’en faut, en ne sachant trop vous rappeler que le terme »bluff« n’est pas d’origine russe ». . .


                            • microf 2 mars 11:55

                              Après la Conférence du Président Poutine hier présentant les nouvelles armes de la Russie, l´irruption du réel devant le monde factice que s´est imaginé ou crée l´Occident, sera très douloureux, car dans les médias Occidentaux on en parle presque même pas.


                              • alinea alinea 4 mars 13:23

                                Je ne sais pas si la Russie est plus grande ; elle nous prouve qu’elle sait s’adapter et dépasser au mieux les embûches, mais je sais que sa grandeur « éternelle » touche de plus en plus de cœurs, en tout cas celui de tous ceux qui ont les yeux, les oreilles et l’esprit ouverts.


                                • baldis30 5 mars 08:56

                                  bonjour,

                                  excellent article ! mais dites vous bien que :

                                  Si le ridicule tuait il y a longtemps que le gouvernement américain aurait eu droit à des funérailles intergalactiques en Univers-vision !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

roman_garev


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès