• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Renouveau de l’ère marchande et de la vie privée ?

Renouveau de l’ère marchande et de la vie privée ?

Renouveau de l'ère marchande et de la vie privée ?

 

Tout se vend

 

D'abord si il s'agit d'une société qui vous vend un objet connecté (smartphone, tablette, enceinte connectée) elle agira en son sens donc si pour son propre intérêt elle doit espionner ses clients elle le fera d'une manière ou d'une autre. Le Big Data s'avère très très lucratif, vos habitudes de vies, de consommation, de fonctionnement valent de l'or quand elles sont réunies sous forme de base de données et revendues à des fabricants. Un scandale éclatera ici et là mais la finalité sera la même devant des milliards d'euros, l'éthique, la morale et la raison pèsent peu.
Dans les années qui viennent les fabricants qui jadis fabriquaient des appareils électroniques autonomes feront les mêmes appareils mais connectés, votre plaque de cuisson, votre micro onde, votre aspirateur tout sera inter-connecté et toutes les données seront collectées, ordonnées et triées à des fin commerciale.

Joindre le futile à l'agréable

 

Quel intérêt pour l'usager ? Il n'y en a pas la plupart du temps, des options futiles sont ajoutées. Amusantes au débuts, occultées puis oubliées dans l'usage récurrent... En revanche il faudra régulièrement le mettre à jour, pour les fabricants les moins scrupuleux il vous faudra impérativement être connecté à internet pour user du produit. Des tonnes d'options inutiles viendront se greffer et l'obsolescence logicielle et psychologique viendront s'additionner à l'obsolescence matérielle donnant plus de largesse au fabricant pour qu'il puisse s'assurer que vous changerez votre appareil sans que pour autant vous ne lui en teniez rigueur.
 

L’État sait moi

 

Staline n'aurait pas osé l'imaginer même dans ses rêves les plus fous.
Hitler ne l'aurait pas cru.
Pinochet s'en mordrait les doigts.

Au début des réseaux sociaux en 2008 un ancien du KGB déclarait que dans les années 70 on se tuait pour obtenir les informations que chaque utilisateur poste aujourd'hui sur Facebook. Ça en dit long sur l'intérêt que peuvent représenter ces données pour les institutions. N'importe quelle dictature ferait du tout connecté un outil de contrôle tel le télécran pensé par Orwell.



L’État pourra à terme couper tel ou tel appareil chez nous savoir quand on s'en sert, donc savoir si on est chez nous et ce qu'on y fait. Plus il y a aura d'objet connectés plus il pourra déterminer notre planning précisément. Les États vont donc encenser le tout connecté dans les médias et nous pousser à l'adopter le plus vite possible sans crainte aucune. Ils nous offriront des garanties concernant la vie privée et le fonctionnement des appareils, qu'ils s'empresseront de contourner sous couvert d’État d'urgence. L'essentiel n'est pas qu'il puisse vous espionner là maintenant, l'essentiel est qu'ils puissent le faire au besoin.

 

Domotique ou résilience

 

Quel rapport entre les 2 ? L'un éloigne l'autre, plus la domotique est prégnante dans vos quotidiens moins vous pouvez vous en passer et éventuellement vous en sortir en cas de choc (évènement naturel destructeur, dictature, dysfonctionnement majeur...). Vous perdez donc encore un peu de résilience, en plus des supermarchés qui nous ont rendu dépendant d'une longue chaine pour nous nourrir si un choc comme ceux sus-cités arrivait, vous ne pourriez potentiellement plus ouvrir la porte de votre maison, plus utiliser un quelconque appareil ménager ou fermer ou ouvrir les volets etc etc...

L'avènement de la domotique c'est le parachèvement de la perte de résilience de l'homme.
 

Résultat


Pour l'industrie c'est un moyen d'augmenter ses ventes de façon exponentielle avec les nouvelles obsolescences et l'analyse des habitudes de consommation au travers du Big Data.
Pour l’État c'est une arme de flicage inespérée.

Cette collusion d'intérêts entrainera le processus de vente massive d'objet connectés en tout genre et si jamais les associations de consommateur arrivent à conscientiser l'opinion sur les pratiques listées ci-dessus alors ils l'imposeront à coup de normes pour des raisons X ou Y en évoquant toujours des bonnes intentions...

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • aimable 9 octobre 2018 14:02
    faire prendre conscience a des individus qui n’ont a l’esprit qu’une seule chose , épater la galerie avec les plus innovants des derniers modèles sortis , c’est franchement pas gagné voir mission impossible car pour atteindre ce but ils sont prêt a tout , même a s’ endetter .
    ( ils sont addict au m’as tu vu )

    • Arthur S Bécassine 9 octobre 2018 14:52

      « Pour l’État c’est une arme de flicage inespérée. »


      Sauf qu’on ne pourra plus appeler ça « état ».
      L’état, lui aussi va disparaître, et ce ne sera pas pour faire place à une société sans classes...
      La privatisation libertarienne dit déjà que son but est de réduire l’état à ses attributions régaliennes : justice, police, armée.
      Ces « services » là aussi seront privatisés et deviendront : censeurs, milice, mercenaires., et l’état sera deux ou trois monopoles financiers, commerciaux et industriels planétaires et complémentaires, plus totalitaires qu’une monarchie absolue, ce sera l’avènement du père Ubu-Soros-Bezos-Arnault.

      Jusqu’au XXème siècle, l’état était public. Désormais, plus aucune possibilité d’évolution personnelle ne sera possible. Les rôles se transmettront par clonage des mêmes dans une éternité cauchemardesque.

      • Arthur S Bécassine 9 octobre 2018 17:42

        @bébert

        Je ne viens sur Agoravox que quand j’ai fini le ménage, la lessive et la cuisine. Mon mari est très exigent sur ces trois points et je me fais un devoir de le rendre heureux quand je rentre de l’atelier clandestin de couture tenue par un Chinois rue du Sentier. Comme il me paye au noir, ça permet de ne pas perdre les indemnités chômage de mon mari, mais comme c’est payé à la pièce, je ne peux pas aller faire pipi sinon, c’est plus rentable, alors je me retiens et j’ai de la cystite. Vous avez une solution ?

      • HELIOS HELIOS 9 octobre 2018 18:38

        @Bécassine

        ... tu peux aussi traverser la rue... avec ton mari !... nan, j’déconne....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Calvero

Calvero
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès