• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Requiem pour un catalan ombrageux

Requiem pour un catalan ombrageux

Vous êtes dans le sud du Maroc, sous un soleil brûlant, au km 28 de la route qui mène de Smara à Laâyoune. Dès que vous croisez une station-service désaffectée, prenez la mauvaise piste à droite en direction de Sidi Ahmed Laroussi. Au bout de 5 km, freinez : vous êtes arrivé au Relais Michel Vieuchange, situé à 26°42,13’ de latitude Nord et 11°55,34’ de longitude Ouest si vous êtes amateur de GPS.

Vous vous garez, parmi quelques 4x4 et camping-cars poussiéreux, devant des bâtiments à l’architecture saharienne, aux murs faits d’adobe et de pierres noires de Smara. Vous admirez la tour supportant le château d’eau, construite à la façon du minaret de Tichitt, en Mauritanie. Tout autour, le désert, mer minérale, blanche et silencieuse s’étendant à perte de vue. Au loin, à l’horizon, le Gor el Berd (la Montagne du vent) découpe de ses reliefs de grès noir l’azur du ciel.

Vous avez soif et vous en avez plein le dos. Vous entrez dans vaste salon saharien au plafond fait de stipes et de feuilles de palmiers. Vous êtes chez Patrick Adam, l’hôte des lieux et l’un des rédacteurs les plus lus, commenté, talentueux et controversé d’Agoravox. Vous demandez à le voir. Vous ne le verrez pas : il est mort.

Toi l’ami que je n’ai jamais vu...

Curieux d’évoquer la mémoire d’un ami rencontré dans le cyberespace. Que sait-on de lui ? Pas grand-chose, à part les trente-quatre articles qu’il a écrit sur Agoravox du 7/02/2006 (« L’islam va mal ») au 14/11/2006 « Le corps est laïque ». Dix mois d’écriture passionnée, véhémente, urgente, polémique et furieuse alors qu’il se savait très malade et peut-être même condamné. Dix mois pendant lesquels il est devenu un de mes meilleurs amis, un ami que je n’ai jamais vu et que je ne verrai jamais.

Tout entier tourné vers les autres, habité d’une implacable et lucide fraternité rugueuse et orageuse, ennemi déclaré de la langue de bois, hanté par les fracas de l’Histoire et les convulsions des civilisations et des religions, Patrick Adam livrait peu de lui-même dans ses articles et, suprême élégance de l’impersonnel, il n’a pas dit un mot du mal qui le rongeait déjà lorsqu’il publia son premier article.

Comment dès lors faire le portrait et raconter l’histoire d’un homme qu’on n’a connu que par ses écrits et pendant si peu de temps ? En faisant un détour temporel.

La saga de Michel Vieuchange

Né en 1904 dans une famille bourgeoise de Nevers, Michel Vieuchange découvre la splendeur minérale du désert en faisant son service militaire au Maroc en 1926. Ce Rimbaud du XXe siècle, catholique mystique et assoiffé d’absolu, en oublie immédiatement ses études littéraires. Démobilisé et de retour en France, il n’a plus qu’une obsession : revenir au Sahara. Ce qu’il fait très vite, en compagnie de son frère Jean. Ils montent une expédition qui mènera Michel mènera dans une région entre le sud marocain et la Mauritanie où se situe une cité aussi mythique, désolée et désolante que la légendaire Tombouctou de René Caillé.

Michel Vieuchange part seul pour ce voyage initiatique qui débute le 11 septembre 1930. Déguisé en femme berbère (ombre d’Isabelle Eberhart ?), puis enfermé dans un couffin rudement amarré à dos de chameau, il parcourt frénétiquement 4500 kilomètres dans ces immensités désertiques avant d’arriver à Smara le 1er novembre 1930. « Nous entrerons aux splendides villes », écrivait Rimbaud. Chaviré par, la transcendance, la faim et l’épuisement, Michel Vieuchange entre donc à Smara. Il n’y restera que trois heures. « Etait-ce donc ceci ? Et le rêve fraîchit » (Rimbaud toujours) : « Trois heures seulement j’ai erré dans tes ruines - chassé aussitôt loin de toi. Et ces trois heures, je ne pus te contempler ni errer au hasard, ni m’asseoir un instant, te parcourant à pas pressés - comme un anatomiste - comptant les travées de ta mosquée, les distances, relevant la position de tes édifices, et leur orientation »(extrait de son carnet de route). Sur le chemin du retour, il chope la dysenterie. Il meurt un mois plus tard à Agadir, dans les bras de son frère Jean qui y est en poste.

De la trajectoire météoritique de ce poète mystique mort à 26 ans, il nous reste son carnet de voyage sobrement intitulé Smara, qui sera édité en 1932 avec une préface de Paul Claudel dont voici un extrait :« Rien ne lui coûte, la fatigue, le danger, la faim, la soif, la nourriture grossière, l’eau pourrie, la vermine, les sables et les feux de l’Enfer. Il donne tout son argent, il se confie tout seul à quelques brigands dont la langue même lui est inconnue. Il passe des heures roulé dans un ballot, lié par les quatre membres comme une bête qu’on sacrifie. Une première tentative échoue ; il recommence et réussit. Ce n’était pas payer trop cher le droit d’errer pendant deux heures dans ce village fait de quelques tas de pierres amassées par les nomades et déjà évacué par eux. Ce n’était pas trop cher, car celle-là qu’il désirait a été fidèle au rendez-vous. Il n’a pas plus tôt gravi la selle de son chameau comme un trône de torture, il n’a pas plus tôt dirigé vers le Nord les naseaux de cet animal douloureux, qu’il a reconnu sur sa bouche ce baiser glacé et au fond de ses entrailles ce frisson dévastateur. La route qu’il a faite dans la contraction de l’espérance, il la refait dans celle de l’agonie. Mais l’intelligence et l’attention restent éveillées dans ce corps indomptable, vidé par la dysenterie et secoué par l’affreux galop d’une bête elle-même à moitié morte : jusqu’au dernier moment la boussole, la montre, le crayon relèvent tous les détails et tous les fléchissements à travers le vide de l’inestimable itinéraire ; le regard pur et acéré perce, domine les êtres obscurs qui l’entourent  ».

De Smara à Smara

En automne 1998, Patrick Adam et son compagnon Mohamed Ayoubi décident de mettre leurs pas dans ceux de Michel Vieuchange en faisant le même périple. Trois mois de voyage dans ce désert blanc toujours aussi peu fréquenté, qu’ils relatent dans leur livre De Smara à Smara (éd. L’Harmattan).

Tombé amoureux du désert et de ses habitants dans la queue de la comète Vieuchange, depuis longtemps familier des paysages et cultures sahariennes, Patrick Adam, qui n’hésitait pas à se définir à la fois et contradictoirement comme « athée », « agnostique » et « mystique sauvage » monte un camping à Smara et poursuit parallèlement des recherches d’historien et d’archéologue autodidacte à l’écart des chemins battus.

De Smara à Agoravox

Le 7 février 2006, une voix tonitruante se fait entendre sur Agoravox. Celle de Patrick Adam. « L’islam va mal », tonne ce prophète érémitique du désert. Lucide, il s’empresse d’ajouter : « Oui l’islam va mal, et je ne suis pas seul à le dire. Si ma mère est souffrante, et si je dis à mon entourage qu’elle va mal, est-ce une insulte ? Ici aussi, les esprits épris de justice sociale et d’oxygénation du cerveau, osent le dire. Ce n’est pas rendre service à l’Autre (dont vous vous proclamez le Chevalier Blanc) que de vouloir l’empêcher de suivre l’évolution normale de l’Humanité qui, sur n’importe quelle rive de la Méditerranée ou sur n’importe quel continent, ferait mieux de passer son temps à regarder en avant plutôt que derrière lui, vers un Âge d’Or qui n’a existé que dans la nostalgie de ceux qui cultivent le mal vivre de pauvres gens privés de réponses satisfaisantes devant un monde en questionnement incessant ».

Car si Patrick Adam était hyper-critique vis-à-vis de l’Islam, il aimait les musulmans - comme il aimait tous les humains. On choisit rarement sa religion. Il le savait mieux que personne, lui qui, né au pied du mont Canigou, face à l’abbaye préromane de Saint Michel de Cuxa, élevé dans le catholicisme catalan, avait renié la sienne sans abjurer de la transcendance.

Une transcendance brutale, sauvage, tellurique et a-religieuse qui l’a sans doute incité, pressentant sa mort prochaine, à écrire son ultime article, Le corps laïque. Oui Patrick, le corps est laïc, l’esprit libre et l’âme religieuse ou non si ça lui chante.

D’Agoravox à Smara

Vous revoilà à Smara où vous avez garé votre 4x4 ou votre camping-car. Le camping de Patrick Adam est en vente. Le relais Michel Vieuchange n’a pas perdu son âme tellurique mais le corps laïque de son créateur. Ses projets d’extension et de développement sont en cendres, des cendres que le désert blanc absorbera dans une marmoréenne indifférence.

En cendres ? Non. Vos neurones frémissent. Votre cortex associatif grouille soudain de connexions synaptiques. Un miraculeux mirage s’exhale à l’horizon de l’imaginable. Vous êtes pile au centre de cet horizon. Ces bâtiments fonctionnels près desquels vous vous êtes garé sont secoués de métastases constructives. Le relais Michel Vieuchange de développe par-delà la mort. Dans cet espace cérébral apparaissent les chambres d’hôte, le petit musée botanique, géologique et archéologique, la boutique d’artisanat saharien, la salle de réunion et la bibliothèque saharienne que Patrick projetait de réaliser.

Une oasis dans le désert qui est en vous.

NDLR : Sur la disparition de Patrick Adam, voir également l’article de Demian West ainsi quecelui de son frère Philippe.


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (323 votes)




Réagissez à l'article

104 réactions à cet article    


  • Marie Pierre (---.---.148.211) 12 décembre 2006 15:18

    Merci Marsu, sans voix !!!!


    • ka (---.---.30.12) 12 décembre 2006 15:36

      Putain Marsu je regrette encore plus en lisant ton requiem de ne pas avoir pu rencontrer Patrick ailleurs.

      Merci pour ce bel hommage et merci à Patrick pour toutes les belles choses qu’il nous a donné et qu’ils continuent à nous donner à travers ce qu’il nous a laissé : ses écrits.

      Je suis si triste en pensant qu’on ne pourra plus se prendre la tête sur tel ou tel sujet et si contente à la fois d’avoir pu le faire pendant quelques temps, trop courts à mon goût mais c’est la vie.

      Salut Patrick et merci.


      • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 décembre 2006 15:40

        MARSU VIEIL AMI

        Je suis apparemment le premier à réagir sur ton magnifique texte , hommage à notre ami Patrick Adam .

        Tou les deux sans l’avoir jamais vu nous nous sommes pris d’amitié pour ce grand bonhomme plein d’humanité et qui nous la rendait bien .

        Il est de la trempe de ces découvreurs de désert comme René Caillé , qui aimaient non seulement leur pays d’origine mais l’afrique et l’Islam meme si beaucoup et surtout les intéressés ne l’ont pas compris .

        Merci à toi encore une fois .


        • CAMBRONNE CAMBRONNE 12 décembre 2006 15:42

          Je n’étais pas le premier mais en bonne compagnie .


        • André Fasbendair André Fasbendair 12 décembre 2006 15:44

          A Marsu,

          wow, ... je pensais pas qu’un jour tu écrirais, ... je pensais que tu faisais la mouche (tu sais la mouche du machin)...

          éh, Marsu, je vais te dire, ... si j’avais le temps, ... je grimperais dans ma caisse et je t’offrirais une bonne Chimay (les moines, tout ça ... tu vois ...) avec de la bonne cochonaille.

          éh Marsu, encore un truc ... ! ... Patrick doit certainement bien se marrer de là-haut (ou de là-bas) ...

          Amitié

          André


          • armand (---.---.202.79) 12 décembre 2006 15:58

            Merci Marsu d’avoir levé le voile sur ce refuge âpre et minéral dans ce beau requiem où pas un mot n’est de trop. On comprend mieux l’amour de Patrick pour cette terre, amour sans concession, où la fougue donne la main à la raison la plus incisive. Comme l’a ajouté Cambronne, Patrick était de la trempe « de ces découvreurs de désert » proche de René Caillé,certes, et se gardant des mirages qui ont perdu les Saint-Avit et Morhange de P. Benoit.


            • Paul M (---.---.106.131) 12 décembre 2006 15:59

              Merci beaucoup Marsu.

              Merci pour ce bout de route avec lui, il va nous manquer.

              Amicalement


              • Kelsaltan Kelsaltan 12 décembre 2006 16:05

                Superbes hommage et article, Marsupilami !

                Est-ce qu’il y en aura d’autres ?


                • Voltaire Voltaire 12 décembre 2006 16:20

                  Très beau texte ! Très bel hommage.

                  Il est de ces gens qui laissent une trace, indélébile, sur le papier, dans la mémoire ou dans les coeurs.


                  • Bernard Dugué Bernard Dugué 12 décembre 2006 16:23

                    Bel article qui fait ressortir quelques traits de notre regretté confréravoxien Patrick Adam, avec son âme de poète et sa quête de sens, sur le chemin, souvent insurgé, tel un Suarès du désert.

                    En guise d’hommage à Patrick, je copie ce texte sur Suarès, je suis certain qu’on y verra quelques ressemblance, à Dieu Patrick

                    «  »"Tous s’accordent pour reconnaître en Suarès un intempestif, un homme en rupture avec l’esprit de son temps et de son entourage. « Les dieux lui avaient octroyé à profusion le talent et l’intelligence. Ils lui avaient refusé cette affinité avec l’époque qui fait les trois quarts du succès. » (Henri Petit, Le parisien libéré du 25 octobre 1949.)

                    Suarès suscitait déjà l’animosé autour de lui à L’école Normale supérieure, où il était le condisciple et l’ami de Romain Rolland. « Suarès, note Romain Rolland dans son journal, est celui de mes condisciples qui, depuis mon entrée à l’École, (il y a trois mois), m’est le plus sympathique, de beaucoup ; et je sais que cette amitié est réciproque. Jusqu’alors, je ne connaissais que pour l’avoir vu, à Louis-le-Grand, aux classes de philosophie de Charpentier ; je lui avais entendu lire quelques devoirs, et surtout, j’en avais entendu dire tout le mal possible par Legras, Wartel, Médéric Dufour, Gauckler, - surtout Legras. Pas d’occasion qu’ils ne cherchassent à rire de lui méchamment et bruyamment. Peu de caractères excitent tant d’animosité. Il y en a plus d’une raison. Il est jeune, Marseillais, artiste dans l’âme : il apporte à tout ce qu’il dit et fait une fougue, une violence incroyable ; son style est très brillant, ce qui blesse les jalousies des stylistes, catégorie nombreuse parmi les candidats à l’Ecole, à plus forte raison parmi les Normaliens ; l’emphase est très souvent son expression naturelle ; aussi paraît-il déclamer, et on l’accuse de poser : ce qui se comprend, et ce qui n’est pas vrai. Car s’il a horreur de la médiocrité, s’il se montre du dernier mépris pour ses ennemis, il est charmant, très simple et très ouvert, avec ceux qu’il aime.«  »"


                    • wrisya (---.---.1.82) 12 décembre 2006 16:26

                      Marsu,

                      C’est étrange : tu dis ne l’avoir jamais vu Parick mais avec ton texte tu m’a permis de le rencontrer chez lui, à Smara comme si c’était ici dans mon salon...

                      Alors, Merci à l’Oasis pleine d’espoir et de Vie qui est en nous et merci à toi pour ton requiem triste assurément, mais vivant toujours !


                      • bj33 (---.---.44.117) 12 décembre 2006 16:27

                        Le désert fait parfois cet effet sur ceux qui savent le parcourir en regardant autour d’eux.

                        Merci Marsupilami et adieu Patrick Adam.


                        • La Taverne des Poètes 12 décembre 2006 16:29

                          Nous serions « entrés aux splendides villes »... et nous aurions posé bagage à l’auberge de Patrick. Parfois le poète s’enfuit vers le secret des vents. Dans sa condition d’exalté, il est le voyant de sa liberté. Les îles n’ont point fêlé son rire voyageur et la pensée en liberté le porte sur ces pistes où les mots le voyagent. Il y a des roseaux sur l’horizon. S’y s’élèvent des silences aussitôt submergés.

                          Je vais vers les îles qui sont miennes. Ouvert et embarqué d’un rêve. Mon cœur à la proue se désaltère.Partir pour écrire où l’ineffable affleure. Partir, écrire sous l’emprise de l’éternité. Par-dessus la vie, par-dessus l’espace et par-dessus le temps, les mots ont regardé. Ne sont pas revenus...

                          P.C

                          Merci Marsupilami pour ton (premier) article et ce bel hommage.


                          • alberto (---.---.102.147) 12 décembre 2006 16:37

                            Joli bouquet, Marsu, en mémoire de ton ami et merci aussi de nous avoir fait respirer au travers de ce bouquet un peu de « la douceur fleurie des étoiles »...


                            • Bill Bill 12 décembre 2006 16:45

                              @ Marsupilami

                              Très beau texte, je ne le découvre que tard dans la journée !

                              On ne sait que dire ensuite, si ce n’est qu’on reste ému.

                              Merci, et je suis triste aussi, bien que je n’ai pas toujours discuté avec lui sur les fils, j’aimais son intelligence et sa sensibilité, sa vraie sincérité, sa franchise, et quelle plume il avait pour les exprimer !

                              cher Marsupilami, je suis heureux de te voir écrire un article, j’ai pensé que tu le ferais pour cette triste occasion ! J’avais déjà constaté que tu as du talent, mais ici c’est une vraie confirmation. Et ta plume est surement la plus indiquée pour l’hommage rendu à Patrick.

                              Bien sincèrement.

                              Bill


                              • Nono (---.---.41.248) 12 décembre 2006 17:25

                                @ Marsu,

                                Merci pour cet hommage émouvant rendu à Patrick.

                                Je me permets d’ajouter quelques liens qui font découvrir quelques autres témoignages lointains.

                                A savoir aussi que Patrick avait écrit un ouvrage :

                                « DE SMARA À SMARA, Sur les traces de Michel Vieuchange. » (Patrick Adam) Editions « L’Harmattan », Paris, 204 p (Collection l’Ouest Saharien).

                                ++Patrick Adam vous reçoit au Relais Michel Vieuchange

                                ++" Parfait... on va vraiment rester quelques jours... Et nous faisons la connaissance de Patrick Adam, architecte français, à la base de ce projet. Il souhaite associer culture (Michel Vieuchange, écrivain, qui pénétra Smara, ville sainte, en 1930, déguisé en femme) et nature (désert, mesa), faire connaître Smara. Il nous tarde de lire son texte sur Smara

                                ++Guidés par les recherches de Patrick Adam, spécialiste de l’histoire de Michel Vieuchange, l’équipe de Faouzi Vision a filmé pendant près de deux ans

                                ++Patrick Adam ne peux plus s’occuper du Relais et Fawzi, de part son activité de tournages est sans en arrêt en voyages. Vite ! Ce lieu ne doit pas rester à l’abandon ou vendu à des promoteurs. C’est le rêve ambitueux d’un homme Patrick qui s’est pris de passion pour le parcours de Michel Vieuchange. C’est le rêve d’un berbère Fawzi, passionné par son pays, par ses racines.

                                Un autre bravo, Marsu, pour la qualité d’écriture de ce bel article.

                                Puis-je rappeler pour ceux qui souhaite le faire : On allume une bougie, ce dimanche 17/12 à 20 h - 20 h 30.

                                Paix à Patrick.

                                Cordialement,

                                Nono


                                • ZEN (---.---.41.32) 12 décembre 2006 18:01

                                  Merci,Marsu pour ce bel hommage.


                                  • Adama (---.---.238.229) 12 décembre 2006 18:39

                                    Très bel hommage au Catalan passioné.

                                    Kenavo ar wezh all Patrick.

                                    « Demain sera un autre jour, demain sera le jour de l’autre »

                                    Paul Celan


                                    • Icks PEY (---.---.232.221) 12 décembre 2006 18:45

                                      Merci Marsu pour ce très bel hommage que tu rends là et Patrick doit se réjouir de te lire à nouveau à cause de lui !

                                      Votre amitié qui n’excluait pas les différences de vues était belle à voir et ton hommage était plus que légitime : il était attendu. Par moi, en tout cas.

                                      Avec le recul, lorsqu’un être disparait, on se dit que tellement de choses auraient pu être faites ou dites mais ne l’ont pas été. J’affectionnais profondément Patrick et ses articles étaient un plaisir. Et même si je lui exprimais à chaque fois mon contentement de le lire, je regrette aujourd’hui de ne pas avoir davantage partagé avec lui des discussions et des échanges.

                                      Alors je lance une idée qui vaut ce qu’elle vaut mais qui pourrait faire l’objet d’un débat : à circonstances exceptionnelles, décisions exceptionnelles : Agora Vox n’aurait-il pas la possibilité de dénommer une partie du site « Patrick Adam » tout comme une ville rend hommage à une de ses membres émérite en lui donnant le nom d’une place ou d’une rue ?

                                      Patrick ADAM fait partie de ceux qui m’ont fait aimer Agora Vox, qui m’ont attiré ici et qui m’ont dissuadé d’en partir, même lorsque je n’y trouvais plus d’intérêt. Et je crois que mon sentiment est largement partagé. Or, le temps passe et les hommes aussi : qui se souviendra de lui dans 6 ou 12 mois ? C’est pourquoi il serait bien, à mon avis, de trouver le moyen de conserver son souvenir.

                                      Avis aux imaginatifs !

                                      IP


                                      • roumi (---.---.74.206) 12 décembre 2006 19:03

                                        @marsu

                                        tres bel hommage belle plume aussi le marsu . je viens de faire un travelling google earth au dessus de ce qu’il avait aime fabuleux .

                                        et relire sa prose avec l’accent « gascon » ca vas y mettre encore plus de relief .

                                        roumi


                                        • herbe herbe 12 décembre 2006 19:06

                                          Toujours ce sentiment de tristesse lié à une perte.

                                          Je ne suis qu’un anonyme, une petite « herbe » mais je viens partager avec d’autres ma tristesse.

                                          Je redis merci à l’auteur Marsupilami qui a su nous parler cœur à cœur comme il sait aussi le faire raison à raison. Et ça réconforte ...

                                          Déjà deux fils d’hommage, quelle richesse !

                                          Mais pour Patrick un riche hommage est approprié à sa densité.

                                          Cordialement

                                          herbe


                                          • Antoine Diederick (---.---.250.23) 12 décembre 2006 20:06

                                            Bonsoir Marsu...merci pour ce texte....


                                            • Antoine Diederick (---.---.250.23) 12 décembre 2006 20:23

                                              En fait, il nous faudrait des gascons .....un peu partout....cela fait du bien , les gascons.


                                            • faxtronic (---.---.178.109) 16 décembre 2006 01:15

                                              Oui ca fait du bien des gascons, surtout quand il fait chaud


                                            • le furtif (---.---.151.45) 12 décembre 2006 21:15

                                              @marsupilami

                                              Merci d’avoir su dire les mots.


                                              • Xerxès (---.---.21.77) 12 décembre 2006 21:34

                                                Maintenant qu’il a rejoint le royaume des morts c’est « l’inattaquable » Patrick Adam.

                                                On est sommé de le couvrir de louanges ou au mieux nous devons nous (auto) réduire au silence, sans quoi on risque de confronter une horde de défenseurs au nom de : « ON DOIT LE RESPECT AUX MORTS » ou bien « LES MORTS NE PEUVENT PAS SE DEFENDRE ».

                                                Comme disait si bien Léon Bloy : « Les morts se défendent précisément par le respect qui leur est dû et qui ne permet pas qu’on les touche. Imagine-t-on une meilleure défense ? »

                                                Xerxès


                                                • Antoine Diederick « the Contrarian » from Brussels. (---.---.250.23) 12 décembre 2006 22:06

                                                  a mon humble avis, ce n’est pas vraiment cela la question....

                                                  Vous savez comme moi, que ns sommes ici ds un univers virtuel, pas tout à fait formel, pas tout à fait comme ds la vrai vie. La vraie vie , c’est quand nous découvrons comme notre voisin n’est pas tout à fait un con, que l’autre voisin qu’on aimait bien est un vrai con, et que nous ne le savions pas...

                                                  Que connaissons-nous ici de nos interlocuteurs, que ce qu’ils veulent bien nous donner à voir, à dessein ou sans dessein. Que connaisssons-nous ici de la réalité de chacun d’entre nous ? Pas grand chose...heureusement sans doute ...ou ...

                                                  Dieu, suis-je bête....ce soir.


                                                • liberté chérie (---.---.252.50) 12 décembre 2006 22:13

                                                  Jolie plume, Marsu. ! Qui nous fait mesurer encore plus la perte que représente cet homme peu ordinaire...

                                                  Qui a eu la volonté de réaliser ses rêves, l’un des derniers aventuriers, qui de son désert si propice à la réflexion, nous a crié ses derniers messages, son testament : ses inquétude face à une France, dans une Europe au ventre mou, qui refuse de voir les assauts de l’islamisme, autre mais toujours même visage du totalitarisme, tel celui du nazisme ou du bolchévisme au siècle dernier...et le communisme chinois de nos jours...

                                                  Nous vous avons bien entendu Patrick, messages bien reçus !

                                                  Mission parfaitement accomplie par un messager de passage !


                                                • armand (---.---.202.79) 13 décembre 2006 13:58

                                                  Heureusement que le respect protège les morts : « It’s so easy to kick a dead lion ».


                                                • Johan Johan 12 décembre 2006 22:23

                                                  Merci, Marsupilami,

                                                  Tu nous es précieux, toi aussi.


                                                  • (---.---.137.130) 12 décembre 2006 23:07

                                                    Merci Marsu. Je me permets de reposter mon message d’adieu, écris il y a quelques minutes sous l’article de DEMIAN. « Je reviens sur Agoravox abandonné depuis quelques semaines... Je suis ce soir sans voix, devant mon écran... je lis les commentaires....Deuil virtuel.... première fois de ma vie....je suis abasourdie, triste et touchée...C’est bizarre.... nous n’avons partagé que quelques commentaires pourtant... Patrick je te salue chaleureusement. Tes articles vont manquer sur ce site, que l’on partage ou non tes idées... Tu avais cette authenticité à fleur de peau, à fleur de plume, à fleur de coeur... Tu ne laissais pas indifférent, tu étais différent... Pour te faire un dernier salut je signerai de mon vrai prénom et non de mon pseudo. Bonne route parmi les éthers.... Prends ta plume d’ange et raconte encore, la-bas, loin de nous les mortels. Bien à toi, Marie-Pierre R. (alias CALICEO) »


                                                    • lullaby (---.---.135.134) 12 décembre 2006 23:50

                                                      Je suis absolument bouleversé par la disprition de Patrick Adam. Je tiens à présenter mes sincères condoléances à la famille et aux proches au nom de toute la communauté Agoravox. Son éclairage particulier et sa vision du monde nous manqueront à jamais.


                                                      • HG (---.---.200.215) 13 décembre 2006 00:22

                                                        Je ne suis pas chez moi ce soir mais je ne peux aller dormir sans avoir une pensée pour Patrick Adam.

                                                        Je n’aimais pas tout ce qu’il écrivait mais là, j’ai comme envie de chanter « Putain de camion » ...

                                                        Je suis vraiment triste.

                                                        Merde... Mais comme on dit en catalan : Que Descansis (Repose-toi bien) HG Kabyle d’Espagne


                                                        • ohlala (---.---.124.230) 13 décembre 2006 00:49

                                                          @ Marsu l’ami, merci pour lui.

                                                          Ton texte est le plus fidèle accompagnement qui se pouvait faire ici.

                                                          Apprenant la mort de Patrick Adam, ses circonstances, j’ai longtemps repensé à cette expression trop entendue « il luttait contre la maladie ». J’ai réalisé que c’est en écrivant que Patrick Adam se bagarrait, épuisait les forces qui s’en allaient. Sacré Batailleur jusqu"au bout. Sans rien lâcher, rester encore un peu par l’écriture et ses idées.

                                                          "Il n’y a rien ma mie qui doit nous faire peur (...) Berger du néant troupeau d’éternité Viens mon ange Nous sommes abandonés". JL. Bergheaud (aka JL. Murat)


                                                          • Khoukhoublaa (---.---.192.106) 13 décembre 2006 00:55

                                                            J’ai fait mon service militaire a Smara en 82 sous les ordres du commandant Lmimouni.Dommage qu’à cette époque je n’eût connu Michel Vieuchange.J’en aurais parlé au Polisario quand il nous tirait dessus

                                                            Ce post n’est en fait là que pour saluer les frères tombés.........tombés pour permettre quelques années plus tard aux poètes de vivre et de mourir là en toute quiétude.

                                                            Salut à vous mes frères,Momo,Ousfouri,Chato,Fayçal,Habib,à toi Jimi qui a touché ton premier fusil 3 jours seuleument avant de mourir et même à toi Patrick Adam.Je souhaite que les vierges du paradis soient douces avec vous,et qu’elles soient moins fatiguantes que les pas vierges d’ici-bas.

                                                            Rahma t’llah aalikum ya ikhwani.

                                                            El Robio


                                                            • vigie (---.---.166.174) 13 décembre 2006 01:23

                                                              @ marsu,Merci du fond du coeur.

                                                              Merci pour ce merveilleux hommage, j’ai été surpris comme vous par la soudaineté des évènements, ma première réaction a été je dois l’avouer était de l’ordre du doute, une mauvaise plaisanterie.

                                                              En fait c’est la vie qui nous a joué ce mauvais tour cet ami que je ne connaissais pas, et que je ne connaîtrais jamais, mais dont j’avais une haute estime pour sa liberté de ton, son franc parlé, le verbe haut mais juste, sous ce langage viril se cachait en fait une sensibilité a fleur de peau, comme une déchirure indélébile, une cicatrice faite la sur la peau vous rappeler une réalité que l’on aurait voulu oublier, cet autodidacte c’était forgé à la force du poignée il connaissait la valeur de l’effort, il était en perpétuelle recherche de la vérité, c’était son grall il ne supportait pas les a peu prés basés sur le mensonge, l’ignorance ou la désinformation, nous lui devons beaucoup de beaux textes enflammées, il avait le don de magnifier le sujet le plus banal, sa plume et son angle de tir pouvait être redoutable, notamment sur les libertés individuelles.

                                                              Il haïssait les dogmes, les marchands du temple qui tentait de nous faire prendre des vessies pour des lanternes, sa haine de l’islam radical, n’était la que pour nous faire toucher du doigt les dangers d’une société, bâti sur des mensonges, une fausse humanité, des principes religieux archaïques revendiqué par de faux gourou qui manipule les masses a leurs profits.

                                                              Il vilipendait sans cesse les récupérateurs de l’histoire, au profit d’une idéologie pour en travestir le message, il savait décomplexer l’histoire d’une repentance rampante au service des communautarismes et des groupes de pressions.

                                                              Il avait le sang chaud ce catalan répondant pied a pied sans lâcher de terrain a ses contradicteurs.

                                                              Ha ! Combien tu vas nous manquer Patrick, mais ton esprit soufflera toujours sur agora, les grands esprits ne meurent jamais ! ,et ça toi tu le sais Patrick...

                                                              A l’heure ou j’écris ce texte, je ne peut retenir un torrent de larmes, je dois bien l’avouer, je suis effondré, aussi de l’au delà si tu me vois fais moi un signe, un sourire sur ton visage grave, laisse nous entrevoir l’espoir d’un monde meilleur ou l’on se smara ensemble dans ton désert .

                                                              Comme disait gabriel marcel " Aimer un être, c’est lui dire toi tu ne mourras pas !.

                                                              Soi en certain Patrick, tu n’est pas mort ,tu resteras a jamais présent dans nos mémoires.


                                                              • Dominique (---.---.184.109) 13 décembre 2006 08:39

                                                                Merci à Marsupilami pour ce beau texte. Le désert est une sorte de baume apaisant, il nie le temps, nous le fait oublier, ne reste que l’immortalité, merci encore.


                                                                • DEALBATA (---.---.166.140) 13 décembre 2006 09:11

                                                                  Chaque route traverse un désert. Sa maladie, sa souffrance et sa mort ont peut-être été un signe du destin lui indiquant qu’on l’attendait ailleurs pour qu’il puisse peut-être se retrouver un peu plus. Chaque souffrance est signe qui doit nous ouvrir le coeur et nous fermer l’esprit.


                                                                  • LE CHAT LE CHAT 13 décembre 2006 09:31

                                                                    merci Marsu , pour ce très bel hommage à Patrick Adam


                                                                    • Candide2 13 décembre 2006 09:44

                                                                      @ Marsu

                                                                      Merci Marsu d’avoir exprimé si bien l’amitié qui peut naître entre des êtres qui ne se sont jamais vus.

                                                                      Je pense que nous sommes nombreux comme toi, à avoir été séduits par ce personnage passionné, entier dans ses convictions et qui a montré jusqu’au bout qu’il ne se résignait pas à ne rien changer au monde.

                                                                      C’est en effet les idées qui, sur le long terme, font changer les choses. Il trouvait les mots justes pour exprimer les siennes et c’est finalement un objectif commun à tous ceux qui le lisaient.

                                                                      Puissent nos mots à nous, exprimer aussi bien la tristesse qui nous unis dans sa disparition et la sympathie qu’il avait fait naître en nous par sa personnalité si attachante.

                                                                      Salut Patrick, il restera un peu de toi en chacun d’entre nous !

                                                                      Candide2 .


                                                                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 décembre 2006 11:00

                                                                        Salut Marsu,

                                                                        Dis, si tu as été sur place, t’as pas d’autres photos de son coin !

                                                                        Merci.

                                                                        @+ P@py


                                                                        • Nono (---.---.41.248) 13 décembre 2006 13:09

                                                                          @ P@py,

                                                                          Il y a d’autres photos et informations concernant Patrick sur les liens que j’ai donnés dans mon com « Nono (IP:xxx.x53.41.248) le 12 décembre 2006 à 17H25 », plus haut sur ce fil.

                                                                          Nono


                                                                        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 13 décembre 2006 13:41

                                                                          Salut Nono,

                                                                          Vu, merci bien.

                                                                          @+ P@py


                                                                        • parkway (---.---.18.161) 13 décembre 2006 12:40

                                                                          Comment en rajouter encore ?

                                                                          superbe !


                                                                          • Nono (---.---.41.248) 13 décembre 2006 14:45

                                                                            La mort dure toute la vie. Dans toute hypothèse, elle cesse aussitôt qu’elle est. (Paul Valery)

                                                                            C’est l’inerte qui l’emporte dans l’univers, et non le vivant. Mourir, c’est passer du côté du plus fort. (Jean Rostand)

                                                                            °°°°- ...Je vois Vieuchange... je le vois souffrir sur le chemin de Smara. J’ai recopié au début de mon journal la préface de son « journal de découverte et d’agonie », une préface signée Paul Claudel : « Lui seul comprend ce qu’il a fait, il a rempli sa destinée, il a fourni d’un seul coup ce qu’on attendait de lui, le plus pur de son sang, la moelle de son intelligence et de sa volonté.

                                                                            Il ne pouvait pas faire plus. Le moment est venu pour lui d’ouvrir la bouche et de recevoir (son Dieu).

                                                                            Au vainqueur je donnerai un caillou blanc. » Au vainqueur je donnerai un caillou blanc... Et cette phrase de Michel Vieuchange, quelques jours avant sa mort :

                                                                            « Je suis un peu comme le joueur qui perd et qui s’entête. »

                                                                            Des sentiers obliques, d’immenses perspectives, un regard d’aigle... et la distance entre chaque pierre blanche. L’Afrique est panoramique. Le vide démultiplié fait palpiter l’espace.

                                                                            ...

                                                                            Nono


                                                                            • Frédéric Mahé Frédéric Mahé 13 décembre 2006 15:21

                                                                              @ Marsupilami

                                                                              Alors là bravo pour ce magnifique texte que je viens de découvrir, il n’aurait pas souhaité de plus bel hommage. Je suis profondément touché. Adieu Patrick.


                                                                              • miaou (---.---.168.234) 13 décembre 2006 15:30

                                                                                Merci, merci, Marsu, pour ce très beau texte en forme d’hommage à Patrick Adam.

                                                                                Pour ton premier article, attendu, je le pense, par beaucoup d’entre nous, c’est un coup de maître, même s’il est certain que nous aurions tous préféré d’autres circonstances... Nous sommes ainsi en mesure de mieux saisir la richesse de la personnalité de celui qui vient de nous quitter. Une émotion fort étrange que ce sentiment de perte à l’égard d’une personne à laquelle nous sommes liés à travers quelques échanges par clavier interposé.

                                                                                Adieu, Patrick.


                                                                                • Dragoncat (---.---.237.113) 13 décembre 2006 17:00

                                                                                  @ Marsu

                                                                                  Merci pour ton hommage. Beau texte.

                                                                                  Actuellement en rade d’internet, victime parmi tant d’autres de la qualité plus que médiocre des « fournisseurs d’accès », je passe en coup de vent sur Avox pour apprendre ça...

                                                                                  Triste nouvelle. Les propos à la hache et le ton rocailleux de Patrick vont me manquer - et certainement pas qu’à moi.

                                                                                  Ciao... smiley


                                                                                  • Marsupilami Marsupilami 13 décembre 2006 20:09

                                                                                    @ Tous

                                                                                    Merci infiniment pour vos témoignages & réactions émouvants et sincères. Un être est mort et la vie continue, comme d’habitude. Nous avons désormais, pour la plupart de ceux qui ont réagi positivement à ce témoignage, une oasis dans le désert qui est en nous. Ceux qui la peuplent ont l’âme noble, le cœur réel mais sans niaiserie et la raison vilgilante sans ostenstaion. Au-delà de tout spiritualisme et de tout rationalisme.

                                                                                    J’approuve totalement la proposition d’Icxz Pey. Ce serait une décision formildable de la part d’Agoravox que de créer une « place Patrick Adam » dans notre cyberespace. Aucune société un tant soit peu civilisée - même à l’heure de l’internet - ne saurait perdurer sans rites, sans sites, sans rituels et sans mémoire. Nous avons là l’occasion de le faire sur Agoravox. Faisons-le.

                                                                                    Comme les hommes des cavernes l’ont fait il n’y a pas si longtemps avant nous.

                                                                                    Sinon qui sommes-nous et que devenons-nous ?


                                                                                    • ohlala (---.---.124.230) 13 décembre 2006 21:54

                                                                                      Ce qui s’écrit ne devrait se faire que par urgente nécéssité. Ce que faisait Patrick depuis des mois. Au plus pressé, laisser quelques traces ici. Ce lieu de souvenir nous le rappellera. Marsu l’ami tu es un passeur. Pour ça, merci à toi.


                                                                                    • vigie (---.---.1.69) 14 décembre 2006 14:50

                                                                                      Pourquoi ne pas créer un espace de discussion spécifique, ou chacun viendrait y mettre ses émotions quelques brèves, ses humeurs, ses idées, ses coups de gueule, qui ressemblait tellement a Patrick, une espèce de café du commerce ou quelques sujets sibyllins ou autres s’y retrouveraient, ce serait un truc léger qui n’aurait d’autres vocations de décrisper des sujets de sociétés ou autres, un espace détente, ou tout sujets serait abordé avec plus, ou plutôt moins de sérieux, on l’on pourrait dire des trucs hors contexte dans le respect d’autrui,une espèce de bar de nuit ou les non dits prendraient une autre dimension,ou les internautes apprendrait à mieux se connaître sur un ton plus badin.

                                                                                      Qui serait ouvert à certaines heures a définir pour ne pas détourner, ou brouiller les autres sujets d’actualités, enfin je sais pas, c’est une idée en l’air, on pourrait l’appeler chez Patrick Adam ???


                                                                                    • (---.---.240.48) 14 décembre 2006 09:12

                                                                                       smiley Tayoo ! voici Bobo ! smiley

                                                                                      Marsu, en nous montrant les lieux, les gens, les choses que Patrick a aimé, tu ne t’es pas pas arrêté au superficiel, ses humeurs, son langage, mais tu nous a parlé du plus important chez Patrick : Car son amour est la part d’éternel en lui, au sujet duquel il est très rare que l’intéressé lui-même s’exprime. Tu l’as fait et tu ne nous rappelles pas seulement Patrick mais nous le fais découvrir encore, merci.

                                                                                       smileyBobo smiley


                                                                                      • Matthao (---.---.117.178) 14 décembre 2006 16:16

                                                                                        Patrick Adam, avec son tempérament de lutteur, mérite un tel éloge, sorte d’oraison funèbre qui ferait de l’ombre à Bossuet. Patrick était quelqu’un de vrai et c’est pouquoi on a tous l’impression de bien le connaître après l’avoir lu. J’étais ces 2 derniers jours à la Défense, à Paris, et j’ai pensé aussitôt à lui lorqu’il évoquait l’urbanisme déshumanisé dans l’un de ses derniers textes...


                                                                                        • armand (---.---.15.200) 14 décembre 2006 23:52

                                                                                          Aux amis de Patrick :

                                                                                          Désolé d’avoir poussé un coup de gueulante - vous jugerez peut-être que j’aurais pu traiter les grincements de dents - avariées - de X. par le meilleur des mépris, le silence. Mais Patrick écrivait lui-même qu’il était bon, parfois, de se laisser aller à une saine colère. De toutes façons le(s) chien(s) aboie(nt), la caravane passe. Mais parfois devant les glapissements, le caravanier ne peut pas résister à l’envie de balancer une pierre. C’est ce que j’ai fait.


                                                                                          • Sz (---.---.23.245) 15 décembre 2006 14:37

                                                                                            Mes sincères condoléances.


                                                                                            • faxtronic (---.---.178.109) 16 décembre 2006 01:19

                                                                                              A marsupilami

                                                                                              (Lettre privée) Cela fait une paille que tu m’envoyer un commentaire comme quoi tu m’aimais bien mais que quelque fois j’avais des reactions aigris-vieux cons malgré mon jeune age. J’ai tout de meme 32 ans, j’ai le droit de temps en temps d’évoluer vers l’aigris vieux cons, surtout quand je me suis virer par une chinoise smiley. fin lettre privée

                                                                                              Sinon beau requiem pour un vieil ermite


                                                                                              • Marsupilami Marsupilami 16 décembre 2006 06:25

                                                                                                @ Faxtronic

                                                                                                Sorry. Requiem for a China girl.


                                                                                              • Alain Levesque (---.---.165.187) 16 décembre 2006 14:48

                                                                                                Salut à tous :

                                                                                                Je voudrais faire un apppel au auteur de ce texte car la ville de Smara et Laayoune ne font pas partie du Maroc en concernant la legalite international de l’ONU. Ils font partie du Sahara Occidental qui est maintennat un territoire non-autonome au cours de décolonisation.

                                                                                                Merci bien, sìl vous plaìt, avant donner renseignements, rassurez vous d’en avoir les données correctes.


                                                                                                • Marsupilami Marsupilami 19 décembre 2006 16:54

                                                                                                  @ Alain Levesque

                                                                                                  La mort n’a pas de « légalité internationale » et les frontières sont comme elle à géométrie variable.


                                                                                                • citadelle (---.---.69.216) 17 décembre 2006 16:00

                                                                                                  Adieu Patrick, je m’étais habitué à toi, je n’aurais donc pas la chance de te connaitre en vrai dans le desert saharien, tu disais avoir fait une radio maghrébine en France quand tu étais plus jeune, connaitre trés bien le Maroc, avoir vécu et traverser d’autres pays , connaitre des habitants de bidonvilles, des artisans et tu cotoyais aussi des personnalités. Pour ça je t’admirais beaucoup je sais que des hommes comme toi sont rare .Un solitaire, un réveur, un aventurier. Dommage que tu n’ait pas us la facilité qu’ont d’autres a apprendre une langue, ça t’aurais beaucoup aidé a comprendre toi qui veux toujours tout savoir ,toi qui a choisi tot de vivre dans ces pays dont tu étais surment trés amoureux. Je n’ai pas réussi a te convaincre et toi non plus, mais je sais que tu n’étais pas un -con-

                                                                                                  Tu nous manqueras à tous

                                                                                                  Citadelle


                                                                                                  • Marsupilami Marsupilami 17 décembre 2006 17:42

                                                                                                    @ Citadelle

                                                                                                    Merci pour ce bel hommage sincère et digne. Tu étais très souvent en désaccord avec Patrick mais au fur et à mesure de tes interventions tu faisais preuve d’une ouverture grandissante. Tu es comme le bon vin, tu te bonnifies avec le temps. D’ailleurs je pense que Patrick te vouait une secrète tendresse et un réel respect, probablement parce qu’il avait détecté que tu es un être en devenir, dont les préjugés sont fragiles et les opinions pas figées.


                                                                                                  • John (---.---.167.26) 17 décembre 2006 17:55

                                                                                                    Merci marsu pour cet hommage sincère. Comme ses vrais amis le savent, je l’appréciais beaucoup et je l’ai très souvent défendu lorsque la meute d’islamo-guignols se sont acharnés sur lui pendant des semaines (j’allucine quand je vois que certains de ces incultes se permettent même de venir vomir sur sa tombe).

                                                                                                    je tiens à m’associer à ses véritables amis (Marsu, Cambronne, ka, wrisya, bulgroz, Christophe, Marie Pierre et tous les autres et ils sont très nombreux) pour présenter mes respectueuses codoléances à la famille de Patick Adam. Il laissera un héritage riche à Agoravox.

                                                                                                    @Marsu, bravo pour ton excellent article, je crois qu’il apprécie que ce soit toi (l’autodiacte smiley comme lui) qui lui rende ce brillant hommage.


                                                                                                    • clairette (---.---.227.1) 17 décembre 2006 20:02

                                                                                                      @ Marsu : je viens seulement de découvrir et lire votre récit en forme d’au revoir à Patrick Adam ! Quel bel hommage vous lui rendez, je m’y associe modestement. Je suis très émue aussi par la sensibilité qui émane de votre texte ! Merci à vous.


                                                                                                      • Le furtif (---.---.124.40) 17 décembre 2006 21:57

                                                                                                        Suave sia il vento

                                                                                                        Bon vent Patrick . Ta Smara je ne pouvais m’empêcher de l’imaginer comme une île, perdue là-bas au Sud.

                                                                                                        Encore merci Marsu, il va falloir faire sans.

                                                                                                        Le furtif


                                                                                                        • D.Adam (---.---.173.128) 19 décembre 2006 01:18

                                                                                                          A MARSUPILAMI A TOUS LES AMIS DE PATRICK. Je découvre ce site assis devant l’ordinateur de mon oncle. Je voudrais m’exprimer plus longuement mais la charge émotionnelle est trop forte en lisant les réactions à l’annonce de la mort de Patrick ainsi que vos messages de sympathie. MERCI , MERCI A TOUS . Daniel.Adam


                                                                                                          • Marsupilami Marsupilami 19 décembre 2006 09:49

                                                                                                            @ Daniel Adam

                                                                                                            Quand tu le pourras, on aimerait bien avoir ton propre témoignage sur ton oncle.


                                                                                                          • John (---.---.167.26) 19 décembre 2006 18:31

                                                                                                            Bonjour Daniel,

                                                                                                            Je ne prétend pas t’apprendre quoi que ce soit sur ton oncle, mais cela va toujours mieux en le disant : ton oncle était quelqu’un de bien, quelqu’un d’entier, quelqu’un qui avait une culture impressionnante et des idées claires, structurées et bien arrêtées. Certes, il avait un caractère fort et n’hésitait pas à dire ce qu’il pensait franchement voire brutalement, mais toujours honnêtement et sans méchanceté gratuite. Il nous manquera.

                                                                                                            Il a laissé un héritage riche sur Agoravox, de TRES nombreux articles magnifiquement bien écrits. Certes il avait une petite meutes d’« ignares » qui confondaient intelligence et instruction à ses basques et qui lui reprochaient (bêtement) ce statut d’autodidacte qu’il revendiquait haut et fort. Ces imbéciles ont pourris ses derniers articles, ne lis pas leurs commentaires, ils n’en valent pas la peine. Si ça t’intéresse, tu trouveras tous ses articles ici !

                                                                                                            Bon courage et sincères condoléances à toi et ta famille ...


                                                                                                          • Marsupilami Marsupilami 19 décembre 2006 19:53

                                                                                                            Merci John pour ce témoignage.

                                                                                                            Daniel s’hésite pas à nous faire part du tien.


                                                                                                          • ka (---.---.30.12) 19 décembre 2006 22:30

                                                                                                            En effet John, Patrick était quelqu’un de bien. Ce qu’on connaissait de lui était déjà très intéressant mais ce que j’ai appris sur lui après sa mort me fait l’apprécier davantage, il n’a jamais rien dit de sa maladie et a pris la peine de discuter avec nous et de nous répondre parfois de manière très détaillée malgré son état de santé, c’était très noble de sa part. Agoravox était probablement pour lui l’un des rares endroits où il pouvait exister sans sa maladie parce qu’ici on ne la voyait pas, une espèce de refuge, éphémère, puisque la réalité nous rattrappe toujours.

                                                                                                            @ Daniel Adam

                                                                                                            Toutes mes condoléances à vous et à votre famille, votre oncle que j’ai seulement connu sur Agoravox me manque déjà beaucoup alors je comprend que pour vous qui l’avez connu plus longtemps et mieux que nous ça puisse être difficile pour l’instant de nous en parler.


                                                                                                          • Marie Pierre (---.---.40.80) 19 décembre 2006 22:38

                                                                                                            Bonjour Daniel,

                                                                                                            Effectivement, je partage votre émotion. J’imagine (peut-être à tort) que vous découvrez une autre facette de votre oncle à travers ses écrits.

                                                                                                            Bien cordialement, et merci de vous être manifesté.

                                                                                                            Marie Pierre


                                                                                                          • (---.---.162.225) 19 décembre 2006 21:19

                                                                                                            Certains d’entre nous suggérent de créer un site Patrick Adam . S’agirait il de rassembler tous ses écrits, articles, comment aires, réponses ? Je crains que cette idée ne soit vite oubliée comme le sont les morts . Qui pourrait prendre l’ initiative d’un tel site ?


                                                                                                            • David A. 22 décembre 2006 13:56

                                                                                                              Patrick Adam était un type bien, un visionnaire, un homme bon, il avait une plume magnifique et un style qui suscitait autant les neurones que les zygomatiques. Je n’avais pas de relation personnelle avec lui, mais c’était de tous les rédacteurs l’un de ceux dont je me sentais le plus proche, dans les idées comme dans la façon de les exprimer. Sa mort me peine énormément.

                                                                                                              Toutes mes condoléances à sa famille, à ses amis. Puisse-t-il rester vivant à travers ses actions et le souvenir qu’on en gardera.

                                                                                                              Un mec comme il en existe peu est mort. Le peu qu’il reste doit s’en souvenir d’autant plus fort.

                                                                                                              Repose en paix, Patrick. Je te tutoie pour la première fois, alors où que tu sois, quoi que tu sois, si jamais quelque chose de toi existe encore, sache que je ne t’oublierai pas.

                                                                                                              Merci pour ce papier, Marsu. Je viens de découvrir la mort de Patrick, après quelques temps passés sans trop traîner par ici. Tu es un type bien aussi, pas étonnant que vous vous soyiez bien entendu. C’est une chance de pouvoir découvrir des types comme vous.

                                                                                                              Sincèrement,

                                                                                                              David.


                                                                                                              • Marsupilami Marsupilami 22 décembre 2006 14:23

                                                                                                                & David A.

                                                                                                                Merci pour ce témoignage simple et authentique. Un bout de réel comme ceux que Patrick aimait à malaxer avec douceur et fureur. Ça me permet de revenir sur la notion toute nouvelle de e-deuil. Elle n’a aucune différence avec les deuils dans ce qu’on a désormais coutume d’appeler la « vraie vie ». Dans cette « vraie vie » non-cyperespacique, y a des gens qui meurent et que j’ai « réellement » (?) connus et ça ne me fait ni chaud ni froid. Et en plus je suis une habitué des morts trop tôt et tragiques.

                                                                                                                J’ai toujours plus ou moins toujours pensé que l’amitié ou l’amour pouvaient être indépendants des variables de proximité physique - sans jamais sous-estimer les vertus aphrodisiaques d’une bonne partie de jambes en l’air, mais c’est autre chose. Avec la mort de Patrick, j’ai pour la première fois validé concrètement que l’amitié avec un être dans le cyberespace valait exactement celle que l’on peut avoir pour un ami dans le « monde réel » - et en ce sens Internet est une invention fabuleuse pour les neurosciences. Ce qui démontre de mon point de vue la réalité de l’esprit. Et je ne laisserai jamais aucun scientiste mesureur de choses la possibilité de m’implanter des électrodes dans le cerveau pour tenter de me prouver le contraire. Il serait hors-jeu, et je me défendrais contre ses absurdes intrusions dans le mystère jusqu’aux dernières extrémités .


                                                                                                              • CAMBRONNE CAMBRONNE 22 décembre 2006 14:42

                                                                                                                Marsu vieil ami

                                                                                                                Comme toi je suis encore imprégné de la mort de notre ami et comme toi je découvre qu’on peut éprouver des sentiments d’amitié de façon purement virtuelle .

                                                                                                                A plus !


                                                                                                              • Marsupilami Marsupilami 22 décembre 2006 15:10

                                                                                                                Salut maréchal merdique

                                                                                                                Je ne suis pas si vieux, damned : 54 ans au compteur. Mais c’est vrai que je suis plus proche de la tombe que du berceau, vu que je ne fais rien pour économiser le temps qui reste et qui importe peu, ceci d’autant plus que je n’ai aucune intention de vivre jusqu’à 120 ans perfusé de tubulures.

                                                                                                                Mais bon. C’est un fait qu’on peut devenir amis au-delà de la proximité physique... et même idéologique (mais ça, c’est rien, sauf dans les situations extrêmes).

                                                                                                                Et puis comme chantait Brel « Au suivant ! ». C’est une vielle histoire.


                                                                                                              • Thucydide (---.---.140.11) 22 décembre 2006 16:05

                                                                                                                Je suis intervenu tout à l’heure sur le fil de Philippe Adam, mais bien que je n’aime pas me manifester de manière redondante, je voulais vous dire que j’appréciais beaucoup votre texte, Marsupilami. Belle manifestation de cyber-amitié que de n’avoir fini par franchir le pas que pour un hommage. Puisse-t-il ne pas rester sans suite !


                                                                                                              • Moi l’arabe, l’Algérien le Musulman (---.---.93.29) 23 décembre 2006 15:01

                                                                                                                Je l’aimais bien Patrick et ne l’ai jamais oublié moi qui ne devait plus revenir sur Agoravox, qui me semble islamophobe et orienté... Qu’importe, je sais ce qu’est le désert...J’y suis. ADIEU Patrick...


                                                                                                                • Toufik (---.---.39.163) 2 janvier 2007 00:58

                                                                                                                  Je suis au coté du génie musical, Manitas de Plata BONNE ANNEE à tous...Que Dieu dans son inifnie miséricorde vous protège... Bonne Année Aicha ALLAH I HAFDAK ! Marsupilami Bonne année à vous et comme le dit Aicha...Vous êtes une ami ! « A chaque jour suffit sa peine.... »


                                                                                                                • Aïcha Qandicha (---.---.64.227) 6 janvier 2007 18:14

                                                                                                                  Bonne année Toufik et « awacher mabrouka » !


                                                                                                                • Aïcha Qandicha (---.---.64.199) 25 décembre 2006 19:45

                                                                                                                  Marsu, je re-témoigne encore ici de la réelle tristesse que j’ai éprouvée lorsque que j’ai appris aujourd’hui même la nouvelle de la disparition de Patrick Adam qui m’a plongé toute l’après-midi dans un état de mélancolie. Tu n’es pas sans ignorer les rudes échanges, les mots durs, les sarcasmes, voire même les basses invectives partagées, que l’on peut mille fois préférer à l’indifférence des cœurs désabusés. Que son âme repose en paix.


                                                                                                                  • Toufik (---.---.49.2) 25 décembre 2006 19:59

                                                                                                                    Merci Aîcha de se joindre à nous pour sa mémoire ... Je lisais tout ce qu’écrivait Patrick ADAM et lui répondait parfois avec le pseudo « Moi l’Arabe, l’Algérien, le Musulman » et comme toi nous nous sommes « accrochés » et comme toi, toujours avec respects. Que Dieu aie son Ame... Toufik


                                                                                                                  • Marsupilami Marsupilami 25 décembre 2006 20:59

                                                                                                                    @ Aîcha-Lalla

                                                                                                                    Pas impossible que ta peine soit aussi grande que la mienne. Je t’embrasse.


                                                                                                                  • Aïcha Qandicha (---.---.64.194) 25 décembre 2006 21:15

                                                                                                                    Pas impossible, en effet, Marsu...


                                                                                                                  • (---.---.0.166) 2 janvier 2007 02:18

                                                                                                                    pas impossible ... mais peu probable quand même :

                                                                                                                    > Indigènes : remplacer une amnésie par une autre par Aïcha Qandicha (IP:xxx.x17.202.40) le 27 septembre 2006 à 11H00

                                                                                                                    Chantecler, ce macaque pouilleux manque cruellement de ce qui fait la valeur d’un vrai homme : l’honneur, l’honnêteté, le sens de la justice... Dans son isolement mental et son besoin maladif d’exister, il annone des contre-vérités comme des monologues, mais refuse d’entendre la voix de l’autre et se débine comme le lâche qu’il est dès qu’on lui sort des arguments. Que ceux qui veulent en avoir un aperçu, jettent un coup d’œil sur l’article concernant la colonisation et l’esclavage. Edifiant ! Alors, ce torchon de plus, produit d’une carpette de l’humanité, je lui accorde moins d’importance que mon paillasson.


                                                                                                                  • Aïcha Qandicha (---.---.64.227) 6 janvier 2007 18:11

                                                                                                                    IP:xxx.x7.0.166, là n’est qu’un bref échantillonage du catalogue d’amabilités échangées entre Patrick Adam et moi-même. Tu devrais revenir à la génèse de notre rencontre autour d’un de ses premiers articles. Edifiant ! Mais enfin, dans ma culture comme dans la tienne, on ne crache pas sur les tombes et surtout, surtout, j’ai compris, bien trop tard, que la hargne et le bellicisme de celui que j’ai tout de même appelé « mon ennemi préféré du web », était un combat contre le propre mal qui le rongeait. Que son âme repose en paix !


                                                                                                                  • domdi (---.---.121.145) 26 décembre 2006 13:39

                                                                                                                    bel hommage Marsu, merci. Sinous avions su sa maldie, nous aurions sans doute mieux compris son tranchant constant. amitiés smiley


                                                                                                                    • galon breizh (---.---.70.25) 27 décembre 2006 00:20

                                                                                                                      salut Marsu,

                                                                                                                      merci pour ce voyage chez Patrick.

                                                                                                                      L’été dernier, Patrick faisait part à Cambronne, je crois, de ton envie de ne plus participer aux débats d’Agoravox car tu étais lassé des attaques personnelles etc.

                                                                                                                      J’ai eu l’occasion de te dire alors :« au plaisir de te relire ... » puis, tu es revenu.

                                                                                                                      J’aurais préféré que tu écrives sur « miss F est-elle représentative de la... » ou « Cauchemar : les indigènes de la 2ième DB n’étaient pas verts »

                                                                                                                      Bon c’est comme ça, il faut faire avec...

                                                                                                                      J’espère, en tout cas, que tu continueras car le message de Patrick est toujours d’actualité :

                                                                                                                      « les cons et leurs conneries ne passeront pas »

                                                                                                                      Et puis, notre Général Cambronne,je refuse d’utiliser le même qualificatif (merdique) que toi, la page blanche lui ferait-elle plus peur que le feu des champs de bataille ?

                                                                                                                      mon dernier échange avec Patrick, sans intérêt sauf pour nous deux.

                                                                                                                      Malgré tout la vie continue, aussi, je souhaite à la Famille et aux Amis Agoravoxiens de Patrick ADAM, à toi Marsu, à toi Cambronne et à tous les autres, de joyeuses fêtes.

                                                                                                                      Que les personnes qui ont craché sur Patrick ADAM quand il était encore avec nous et qui viennent, aujourd’hui, verser des larmes de crocodiles aillent se faire F..... !

                                                                                                                      Salut Marsu.


                                                                                                                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 30 décembre 2006 13:34

                                                                                                                        Salut Galon Breizh

                                                                                                                        Heureux de ces marques de sympathie . Je pense que j’y viendrai mais il me faut encore un peu de temps pour y aller .

                                                                                                                        Salut et fraternité .


                                                                                                                      • (---.---.138.115) 30 décembre 2006 22:48

                                                                                                                        « Pourtant la question est d’ordre éthique. A savoir, avons-nous le droit, au nom de respect pour les morts, d’interdire ou censurer ceux qui étaient farouchement opposés à un individu de continuer à s’exprimer contre lui et ses pensées ? »

                                                                                                                        Personne ne te demandais de retourner ta veste (en fait ont se serait volontier passé de ton intervention), mais il est coutume dans les pays civilisés d’éviter de venir vomir sur les tombes encore chaudes, surtout quand les proches et les amis sont encore là ! Mais bon, le savoir vivre ...


                                                                                                                        • Aïcha Qandicha (---.---.64.38) 30 décembre 2006 23:19

                                                                                                                          Je me joins à Cambronne pour souhaiter une bonne année à tous : à Xerxès pour sa franchise et sa résistance morale ; à Cambronne qui sait se montrer un homme de principe ; à Daniel Milan pour son combat contre les titans : à Demian West pour son humanisme et pour son verbe incomparable et même pour Marsupilami qui est peut-être devenu par le plus étrange des miracles, un ami ???


                                                                                                                          • Xerxès (---.---.21.81) 31 décembre 2006 07:07

                                                                                                                            @Cambronne

                                                                                                                            Je vous remercie et je vous adresse également mes voeux pour 2007.

                                                                                                                            Malgré nos points de vus très souvent aux antipodes nous avons su garder nos échanges vifs mais courtois.

                                                                                                                            Tous ceux qui ont fait partie de notre combat ont tous mon estime. Demian West y a énormément contribué et surtout de façon libre.

                                                                                                                            J’en profite également pour adresser mes voeux à Aïcha, Falloujah, Visiteur Indigène, Daniel Milan, Demian West, Torah Borah et tous les autres résistants...

                                                                                                                            J’aurais bien voulu être aussi optimiste que vous mais je finirai par :

                                                                                                                            La résistance pour les femmes et hommes de bonnes volontés ; la paix pour les utopistes

                                                                                                                            Xerxès


                                                                                                                            • Visiteur Indigène (---.---.180.214) 1er janvier 2007 03:42

                                                                                                                              Je m’associe pleinement à ton commentaire Xerxès. La résistance est plus qu’un devoir en ces temps incertains.

                                                                                                                              Bonne année à toutes et à tous...


                                                                                                                              • Marsupilami Marsupilami 1er janvier 2007 11:55

                                                                                                                                @ Islamistes lamentables

                                                                                                                                Vous n’avez rien de mieux à faire que de cracher sur les tombes ? Il est vrai que la haine et l’invective impuissante tiennent chez vous lieu de débat. Vous êtes de minables caricatures de vous-mêmes. Je ne vous souhaite sûrement pas mes meilleurs vœux.

                                                                                                                                @ Ka

                                                                                                                                Salut ma musulmette voilée préférée. Tu as encore une fois été victime d’une honteuse et basse attaque de la part d’un de ces décérébrés islamistes qui t’a traitée de « carpette » parce que tu n’es ni fermée aux autres ni intolérante. Je te bise et à bientôt.


                                                                                                                                • ka (---.---.30.12) 1er janvier 2007 12:59

                                                                                                                                  Salut Marsu

                                                                                                                                  En effet j’ai seulement dit à Xerxès qu’à défaut de respecter Patrick Adam qu’il haïssait il aurait pu respecter ses proches qu’il ne connaît pas et qui pourraient être blessés par ses vomissures et je me fais traiter de carpette. Franchement je m’en fous c’est pas la première fois ce n’est sûrement pas la dernière non plus, j’ai l’embarras du choix entre carpette, hypocrite, menteuse, traitre, modérée, etc...

                                                                                                                                  Marsu je te souhaite une bonne année 2007 pleine de tout ce que tu voudras et je t’embrasse. A bientôt je l’espère.


                                                                                                                                • (---.---.180.214) 1er janvier 2007 15:43

                                                                                                                                  Marsupilami pourrait nous ouvrir un fil et nous expliquer sa définition de terme islamiste, l’encensement quasi général qu’il a subi sur ces qualités littéraires lui confère cette « autorité » maintenant.. Quittons le désert pour la forêt vierge..

                                                                                                                                  Ka...le terme « false flag » (faux drapeau) te va comme un gant..


                                                                                                                                  • Ségolène (---.---.74.88) 2 janvier 2007 02:51

                                                                                                                                    Mon pauvre Marsupilami,

                                                                                                                                    je crains que votre article ne finisse comme tous les articles de Patrick Adam, en poubelle idéologique pour intégristes islamiques.

                                                                                                                                    Nous le voyons bien, l’ignoble meute se reconstitue très vite et ne devrait plus tarder à se jeter sur cette fin d’article comme la misère sur le monde et la bêtise sur certains (suivez mon regard).

                                                                                                                                    Merci quand même pour votre magnifique article. Je me joins à la sincérité et la dignité de ses amis pour présenter à mon tour mes condoléances à la famille Adam.


                                                                                                                                    • Xerxès (---.---.21.81) 3 janvier 2007 00:50

                                                                                                                                      @Censeurs

                                                                                                                                      Afin que les bonnes âmes (il y en a tellement sur ce fil) sachent pourquoi j’ai été censuré voilà mes propos adressé à l’harkiette de service :

                                                                                                                                      @ Ka

                                                                                                                                      Moi j’estime que ce qui est déplacé ou plutôt indécent est de se vautrer en faisant la carpette, comme vous savez si bien le faire, devant ceux qui n’ont cessé de nous asperger leurs gouttelettes de haines.

                                                                                                                                      La différence entre vous et moi c’est que même avec ceux qui sont irrespectueux et qui veulent nous piétiner, à leurs guise, en attaquant notre religion ou bien en affichant leurs indifférence ou mépris envers les souffrances de nos frères et sœurs de la Palestine ou du Liban, vous prônez le mot sacré la « modération » !

                                                                                                                                      Moi je n’entends surtout pas faire partie de cette caste de « modérée » cireur de pompes. Je vous laisse cette étiquette, qui vous va à merveille, quitte à me faire traiter d’extrémiste, obscurantiste, etc...

                                                                                                                                      Xerxès


                                                                                                                                      • Marsupilami Marsupilami 3 janvier 2007 18:12

                                                                                                                                        Ce Xerxès est vraiment le dernier des démeurés. Non seulement cet islamiste dégénéré n’intervient plus sur Agoravox que pour profaner la websépulture de Patrick Adam, mais en plus il a pris pour pseudo le nom d’un roi Perse d’avant l’Islam. Il a dû apprendre l’Histoire dans une école coranique...

                                                                                                                                        C’est pas Zoroastre, c’est zozodésastre...


                                                                                                                                      • Marsupilami Marsupilami 10 janvier 2007 06:45

                                                                                                                                        Merci, mais vu que le fil en question a été supprimé, ça ne vaut plus la peine de traiter le sujet.


                                                                                                                                      • Marsupilami Marsupilami 10 janvier 2007 15:30

                                                                                                                                        @ Talleyrand

                                                                                                                                        Dans le même ordre de phénomène j’ai été confronté à un genre de truc un peu similaire. J’administre un forum. Un jour un manipulateur très pervers s’est mis à jouer du pipo. A son premier message j’ai pas tilté. Au 3e mon intuition s’est mise en branle mais je l’ai bêtement squeezée. Au 5e ou 6e message la manip était devenue assez claire pour être rationnellement analysable. Je l’ai alors sournoisement poussé à se dévoiler en l’enduisant dans l’erreur. Vers le 10e message il était complètement enduit, dévoilé et il avait fait des maxi-dégâts sur le forum. Je l’ai éjecté. C’est pas facile de détecter ce genre de manip dans le cyberespace bourré de mythomanes.

                                                                                                                                        Evidemment, c’était une tentative sournoise de prise de pouvoir...

                                                                                                                                        Ceci dit je pense que l’affaire BB est de nature différente. Il y a très probablement du réel pathétique là-dedans, mais le mec doit être split-brain ou un truc de ce genre. Ça plus l’effet AB brouillardeux peut tout expliquer.


                                                                                                                                      • Cosmic Dancer (---.---.31.6) 18 janvier 2007 07:58

                                                                                                                                        @ Marsupilami

                                                                                                                                        L’aube est sans lumière, ce matin, la tempête souffle et je viens seulement de découvrir votre hommage magnifique et bouleversant à M. Patrick Adam. Novice sur Agoravox, c’est en découvrant son article « Le corps est laïque » que j’ai eu envie d’entamer la découverte du site. Et puis j’ai commencé à lire les autres. Et puis j’ai découvert vos commentaires et combats à tous deux, me réjouissant de lire ici, comme aussi en d’autres lieux, toujours trop rares, des intelligences libres et généreuses.

                                                                                                                                        J’attendais un prochain article de lui. Je n’en attendrai plus. J’en suis profondément triste, comme l’est tout lecteur en apprenant la disparition d’un auteur qu’il découvre, dont il ne sait rien d’autre que la teneur de l’être, sa qualité, et ce par quoi il nous rend meilleurs.

                                                                                                                                        Votre plume est belle et vivante.

                                                                                                                                        Merci.


                                                                                                                                        • Marie Pierre (---.---.80.42) 29 janvier 2007 10:14

                                                                                                                                          Bonjour Marsu,

                                                                                                                                          Sur l’article de Philippe Adam, j’avais relevé une phrase : « Pardonne-moi, mon frère, si nous n’avons pu adoucir tes derniers instants. Pour un maître de la pensée et du verbe, je sais ce que tu as dû endurer de ne pouvoir, comme tu l’avais depuis longtemps décidé, tirer ta révérence, à ta manière. »

                                                                                                                                          Ne tenant pas à apporter un témoignage sur un fil pourri, je t’en livre un, parmi d’autres.

                                                                                                                                          Il y a environ 20 ans, M..., atteinte d’un cancer, avait décidé de choisir le moment où elle ne supporterait plus sa maladie. Elle refusait ce que l’on appelle « phase terminale », qui se passe en milieu hospitalier. Sa soeur lui avait promis de l’aider.

                                                                                                                                          Cette nuit là, nous étions quelques très très proches auprès d’elle. Elle a téléphoné à quelques amis pour leur dire au revoir. Crois-moi, pour une soeur, c’est un moment très difficile : injecter un produit qui va te faire partir, même en douceur, n’est pas facile. Tu as promis, toute la famille le sait, elle est là pour te soutenir, pour accompagner celle qui s’en va. Et c’est très sereinement que M... a quitté le monde d’ici bas, chez elle, entourée de sa famille.

                                                                                                                                          Témoignage dont tu fais ce que tu veux, mais peut-être que tu en as besoin moralement.

                                                                                                                                          Cyberamitiés - Marie Pierre



                                                                                                                                            • Rocla (---.---.109.72) 17 avril 2007 14:20

                                                                                                                                              Ecrivez sous votre propre pseudo et abstenez vous de copier-coller sous mon pseudo Rocla . Je m’ en fous si vous êtes du FN. Juste assumez sous vos pseudos à vous OK ?

                                                                                                                                              Rocla

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès