• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réseaux sociaux : jouir de la souffrance des autres...

Réseaux sociaux : jouir de la souffrance des autres...

Cyber harcèlement, insultes récurrentes, photomontages dégradants : les femmes sont plus particulièrement des cibles sur Twitter, Facebook.

Certains journalistes eux-mêmes se sont livrés à ce "jeu" cruel du harcèlement.

La méchanceté devient ainsi une preuve de valeur sociale, le dénigrement personnel est érigé en "coolitude branchée."

C'est ainsi qu'on a découvert récemment "la ligue du lol", un groupe constitué de journalistes qui s'appliquait à harceler quelques hommes et beaucoup de femmes, identifiées comme féministes.

Cette explosion de haine qui se déverse sur internet, ce flot d'insultes révèlent une société en manque de repères.

Quel plaisir peut-on prendre à harceler des victimes fragiles ?

Et quand ce sont des journalistes qui se livrent à une telle activité, on peut s'interroger sur le fonctionnement des réseaux sociaux où l'agressivité est bien vue, presque valorisée.

Une dizaine de journalistes français en vue ont été écartés ou renvoyés de leurs postes. Ils ont passé une décennie sur Twitter à insulter en toute impunité des femmes qui avaient eu le malheur d'apparaître sur leurs radars. 

Evidemment, l'anonymat favorise ces phénomènes de violence verbale : la parole se libère, elle éructe, elle déborde...

Certes, les réseaux sociaux ont un rôle positif, mais on observe une forme de "dilution des responsabilités, de dimension régressive, une forme de barbarie, de sadisme."

Ces plateformes deviennent de véritables fléaux.

De nombreux journalistes préfèrent se retirer des réseaux sociaux pour ne pas avoir à affronter des flots de haine, de reproches divers. Mais on laisse alors la place à ceux qui se livrent à ces débordements, on leur cède.

Ceux qui s'adonnent à ce petit jeu de massacre ne se discréditent-ils pas eux-mêmes ?

Insultes sexistes, insultes qui visent à amoindrir, à dénier toute intelligence à celui ou celle que l'on veut annihiler, insultes qui s'attaquent à l'aspect physique...

Et ces insultes se multiplient... Elles envahissent la toile, haineuses, dévastatrices.

Il m'est arrivé de subir, ainsi, des flots d'insultes sur Agoravox, et pendant 3 ans environ, j'ai renoncé à publier sur ce média : il est vrai que le harcèlement peut faire des ravages, et avoir des conséquences graves notamment sur les jeunes, les adolescents. Certains se spécialisent dans le commentaire haineux et malveillant...

Chacun doit se montrer responsable sur la toile : les insultes ne sont qu'une marque d'hybris, de démesure et d'irréflexion, il faut aussi les prendre avec du recul et refuser de se laisser intimider par les fous furieux de la toile...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/02/reseaux-sociaux-jouir-de-la-souffrance-des-autres.html

 

Source :

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/complotisme-harcelement-faut-il-quitter-les-reseaux-sociaux

Documents joints à cet article

Réseaux sociaux : jouir de la souffrance des autres...

Moyenne des avis sur cet article :  2/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 13 février 11:58

    « Quel plaisir peut-on prendre à harceler des victimes fragiles ? »

    mauvaise question ...

    la bonne question est : « qui peut prendre du plaisir a harceler .... ? »

    ce qui nous renvoie au fait que nous n’avons tiré aucune conclusion pratique de l’expérience de milgram


    • CoolDude 13 février 12:14

      @gaijin

      ce qui nous renvoie au fait que nous n’avons tiré aucune conclusion pratique de l’expérience de milgram

       ???

      Ben si. On sait que 60% obéissent aux injonctions autoritaires de tuer progressivement (il y a « progrès » dedans) une personne... Et que 1% non pas besoin de ses injonctions pour le faire.

      Après il suffit de sélectionner les personnes en mettant en priorité le plus plus con au commande !

      Et ceux qui refusent d’obéir seront les premiers victimes.

      Et voilà...


    • gaijin gaijin 13 février 12:16

      @CoolDude
      en effet ....


    • CoolDude 13 février 16:20

      @gaijin

      Je précise que « toute ressemblance avec des situations existantes ne saurait être que fortuite ».


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 12:01

      Bonjour Rosemar. Et surtout d’apprendre qu’ils sont entre autre du journal LIBERATION. Peu de personnes le savent, mais après charlie Hebdo, les journaliste ont été obligés de déménager. Ce fut un véritables panier de crabes. Ceux d’en bas ne fréquentaient pas ceux dans haut. Quand on connaît l’implication de Libération dans dans le mariage homosexuel, la PMA et la GPA. (Geneviève Delaissy de Perceval) on peut imaginer que ceux qui étaient totalement opposés aux avancées sociétale (Sartres n’était pas vraiment pro-homosexuel)ce devait être le foutoir complet. Qu’un groupe se soit réuni pour évacuer le trop plein de haine à l’égard de rivaux, me semble une explication,...J’ai moi-même enseigné avec des jeunes filles qui portaient le foulard et laissait leur ordinateur allumé avec des tête de mort et des appels aux meurtres en 1998. Je ne suis pas devenue anti-musulmane pour autant, mais j’attendais mon bon de sortie avec impatience


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 12:02

        Remarquons que sur Agora.VOX, les trolls-pervers ont disparu. Quelqu’un a-t-il agi ? Plus de Rombière....


        • JC_Lavau JC_Lavau 13 février 12:14

          @Mélusine ou la Rombiere de Saphir.
          Moi je la vois toujours, et ne la lis plus.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 12:29

          @pinott

          C’est à Rosemar de bloquer. Je sais qu’elle en a la possibilité. Quant à Rombière, cela me permet d’emblée de passer outre le commentaire. Comme le pseudo Lavaux. J’ai vélosolex en compensation qui descend souvent de son engin pour me faire un brin de causette. Et d’autres encore.... 


        • rosemar rosemar 13 février 17:21

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          En effet, certains trolls ont disparu : Henry Canant, Bernie, Lavigue... ! 


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 17:47

          @rosemar

          Oui j’avais fait une petite liste et les appelais : Les rats noirs en référence au dessinateur de B.D. : Macherot.


        • aimable 13 février 12:04

          Toutes les formes de communications peuvent êtres le paradis et l’enfer a la fois , donc je les évite sauf les 2 AV mais en gardant une certaine distance pour me protéger de ce qui ne me correspond pas .


          • Étirév 13 février 12:12

            « Jouir de la souffrance des autres... », cela s’appelle l’envie, l’un des sept péchés capitaux, le troisième dans l’ordre d’importance après l’orgueil et l’égoïsme.

            L’homme qui sent sa valeur intellectuelle diminuer souffre à la vue de ceux qui sont placés plus haut que lui dans la hiérarchie des êtres.

            La valeur morale n’a pas besoin d’insignes pour se révéler, elle resplendit dans celui qui la possède, elle se trahit même quand on la cache, comme la pauvreté morale se trahit même quand on la dissimule. Le sentiment qui naît de la conscience que l’homme acquiert de sa dégradation, en face de celui qui vaut mieux que lui, c’est l’envie.

            Ce tourment est tout à la fois, un regret intime, un dépit, une haine. L’envieux souffre du bien qui arrive aux autres ; il est heureux de leur malheur.

            Le monde actuel est régi par l’envie. Tout le désordre social vient de ce que l’intellectualité, toujours jalousée, a fini par être bannie des pouvoirs (sauf quelques exceptions). Nous avons la jalousie des classes qui est venue renverser les anciennes castes dont l’organisation primitive était empreinte d’une haute sagesse puisqu’elle mettait au sommet les meilleurs. Le régime de l’égalité sociale, qu’on veut lui substituer, c’est la révolte de la médiocrité contre la supériorité, de l’ignorance contre la vraie science, de la folie contre la sagesse.


            • rosemar rosemar 13 février 17:23

              @Étirév

              L’envie, oui, peut expliquer ces débordements...


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 18:18

              @Étirév

              L’envie, de tous le péchés capitaux est le plus insidieux. Ik explique tous les maux actuel. Freud n’aurait jamais dû parler de « pénis neid » chez la femme. Envie du pénis qui est comblée par le fait d’avoir un enfant. La surpopilation et la promiscuité sont la cause première de tous nos maux. 


            • Sergio Sergio 13 février 18:47

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Bonsoir, l’envie est le vouloir, et l’amour en est la déclinaison politiquement correcte, du coup, on se monterait la tête ?


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 13 février 12:17

              Moi j’harcèle que les coupables et les incapables en essayant presque toujours d’argumenter.

              Je me sens pas visé, si cette affaire justement motivée mais dont la banalité affligeante à l’heure de Twitter est montée en épingle par la presse, c’est justement pour permettre au cerveau lambda de mettre dans le même sac :

              les revendications, argumentations légitimes devenues bruyantes

              et les trolls organisés.

              Tu critique le pouvoir, les fausses élites, et la presse, donc tu critique la bien pensence

              donc tu critique les femmes innocentes ?

              En fait cela me motive. D’ailleurs rosemar, je ne vous ai jamais vraiment causé problème...


              • pipiou 13 février 12:19

                Et est-ce que Rosemar, suite aux nombreuses critiques de ses articles, se remet éventuellement en question ?


                • rosemar rosemar 13 février 17:24

                  @pipiou

                  Mais, tout le temps...


                • foufouille foufouille 13 février 17:31

                  @rosemar
                  pas le moins du monde.


                • Loatse Loatse 13 février 12:45

                  Il y a pas mal de sites qui utilisent la technique « putaclics... » Généralement un ou des modérateurs (avec si possible un fond un rien sadique) qui, pour s’assurer la fidélité des annonceurs et donc faire du « clic », du commentaire, font « monter la sauce »)...

                  Comment les reconnaitre : ils posent des questions (vous poussant à répondre) sans opposer d’arguments/ vous prêtent des propos que vous n’avez pas tenus, des intentions que vous n’avez pas et comme un couillon evidemment, vous êtes tenté de vous « disculper », de vous justifier... D’autres passent directement à l’insulte...(l’accroche sans subtilité quoi..)

                  Même aguerrie, on peut encore se faire avoir... Dés lors que l’on éprouve le besoin de communiquer sur le net (le principe même du forum, du réseau social), on est vulnérable...

                  L’insistance (plusieurs posts du même acabit - souvent sous multipseudos -) peut vous mettre la puce à l’oreille..

                  Plusieurs personnes peuvent également officier sous un même avatar... et vous devenez ainsi l’hôte du « diner de con » virtuel..

                  Bref ce sont des pratiques courantes : Hélas, à moins d’avoir en chair et en os votre interlocuteur en face de vous comme dans la vie réelle ; Vous vous exposez dans ce monde virtuel, un jour ou l’autre, à ce genre de désagréments...

                  Le savoir ne permet pas toujours de faire face, il vaut mieux le reconnaitre (d’autant que des petits rusé en quête de défi et de rapports de force peuvent tenter de vous pourrir la vie pour se distraire et distraire les copains modos).

                  C’est un monde à part...


                  • Gollum Gollum 13 février 14:49

                    Comme en toute chose il faut un équilibre. Ne pas insulter certes. Mais on ne peut non plus laisser déblatérer certains ou certaines qui se croient autorisé(e)s à sortir connerie sur connerie et ceux-là (celles-là) sont nombreux ses...

                    Les prises de bec sont donc fatales. On ne vit pas non plus dans un monde de bisounours.


                    • rosemar rosemar 13 février 17:25

                      @Gollum

                      A condition d’argumenter...


                    • Gollum Gollum 13 février 18:15

                      @rosemar

                      Bah on a beau répéter à chaque fois la même chose ça ne rentre pas...

                      Je ne vous ai jamais trop égratigné, j’ai d’autres têtes de turc et je ne peux m’occuper de tout le monde.. Mais, sans aller jusqu’à l’insulte il est assez vrai que vos textes n’ont rien de bien folichon..

                      Mais si ça vous plait de sortir des banalités pourquoi pas ?

                      J’ai vu aussi que certain(e)s réclament du respect. Mais le respect ça se mérite. Il n’est pas automatique sous prétexte qu’on a écrit un texte ou un post.

                      Si on s’acharne à pondre des posts ou textes insipides, bourrés d’erreurs, à connotation narcissique évidente, ou des textes imbitables compréhensibles par leurs seuls auteurs (je pense à qq’un de bien précis) et bien d’autres cas il ne faut pas s’étonner de ne pas récolter le respect en question.

                      Cette manie de réclamer un respect quasi automatique nous vient de notre culture démocratique et de la culture du droit en oubliant les devoirs.. 

                      Par ailleurs, et en même temps ®, il est vrai que les incivilités et la haine progressent sur Internet, et ailleurs...

                      J’espère que j’ai bien argumenté.


                    • Sozenz 13 février 15:10

                      et si dans la majorité des cas c etait pour se faire croire que l ons exclus de la misère mentale et sociale...

                      j ai toujours entendu , il faut arreter de se plaindre , il y a pire que nous ;

                       il y a donc une sorte de reconfort à se croire dans un meilleur cadre que l autre ;

                      le fait d insulter gratuitement était un moyen de se rassurer sur sa propre personne , se mettre au dessus de se sentir un peu élu , et au dela de milgram qui pour moi n est pas un bon exemple d expérience , mais plutot l experience du rat que l on met dans une cage et qu on électrifie .

                      quand il est seul , il va se laisser mourir , et quand il est avec des congénères , il va se battre .

                      la violence est simplement la réponse à une autre violence , une violence psychologique et sociale .

                      Apres il y a certaines colères qui sont justifiables quand on voit l autre s acharner à faire n importe quoi ;

                      ensuite on peut se dire , laisse tomber la neige ;

                      mais quand le non réflexion fini par pourrir son environnement, ça peut faire pousser les dents .

                      voilà deux aspects différents et complémentaires . . 

                      donc quand on se voit confronter a ces réactions , se demander , si c est par manque de reflexion de notre part ou de l autre , savoir si la personne en face est en malaise , ou si elle a toute sa raison .

                      et quand on a finit de faire vraiment tout le tour . se positionner .

                      savoir où on déconne et où nous sommes justes .


                      • foufouille foufouille 13 février 15:16

                        "Il m’est arrivé de subir, ainsi, des flots d’insultes sur Agoravox, et pendant 3 ans environ, j’ai renoncé à publier sur ce média : il est vrai que le harcèlement peut faire des ravages, et avoir des conséquences graves notamment sur les jeunes, les adolescents. Certains se spécialisent dans le commentaire haineux et malveillant..."

                        tu confonds surtout insulte et critique de tes articles nuls et quotidiens.

                        avec une mauvaise note des lecteurs.


                        • pipiou 13 février 17:07

                          @foufouille
                          mettre une mauvaise note à un rédacteur c’est du harcèlement.
                          D’ailleurs Rosemar ne met que des bonnes notes à ses élèves.


                        • rosemar rosemar 13 février 23:20

                          @pipiou

                          Il y a aussi ceux qui se donnent des bonnes notes à eux-mêmes...



                        • Julien S 13 février 23:40

                          @rosemar
                          .
                          Il y a aussi ceux et celles qui se donnent de bonnes notes à eux-mêmes et à elles-mêmes...
                          .
                          Et c’est très rentable ! Tenez, vous n’avez encore aucune étoile et je vous note mal, à 1 étoile. Vous vous remettez derrière une note 3 étoiles, et vous obtenez la note totale 2 étoiles et 2 votants. 
                          Autrement dit, il y a une personne qui vous a mal notée, et on croit que deux personnes vous ont notée moyennement. 


                        • Raymond75 13 février 16:17

                          Je partage vos propos Rosemar, et je sais que vous êtes la cible de commentaires injurieux sur Agoravox ... Les femmes sont souvent victimes comme vous le dites, mais les jeunes filles sont aussi souvent des harceleuses, ce qu’il ne faut pas oublier ! Les femmes ne sont pas meilleures que les hommes, et se comportent différemment mais pas forcément mieux. La grosse différence est que les insultes à caractère sexuel sont un privilège masculin ... 

                          La violence féminine existe, mais est un tabou dans notre société. Par exemple, on parle ’femme DE jihadiste’ et pas de ’femme jihadiste’ !

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Violence_f%C3%A9minine

                          Ce qui est en cause sur Internet, et bien sur surtout dans les réseaux poubelle baptisés ’sociaux’, c’est l’anonymat, porte ouverte à toutes les lâchetés et à toutes les vulgarités et agressions écrites. Je suis partisan de la fin de l’anonymat : chacun doit assumer ses actes et en prendre la responsabilité. On va me répondre « mais tu communiques sous un pseudo », oui, car aujourd’hui être quasiment le seul à révéler son identité vous fait courir des risque, et en premier lieu de la part des harceleurs ...

                          Vous avez publié récemment un article sur Axel Khan : on a du mal à croire que cet humaniste simple et sincère vit dans le même monde que ces salopards qui répandent la haine et le mépris sur Internet ...


                          • rosemar rosemar 13 février 17:48

                            @Raymond75

                            Et, encore, la situation s’est nettement améliorée : certains commentateurs spécialistes de l’insulte ont disparu... je pense, pour ma part, qu’il vaut mieux, malgré tout, préserver l’anonymat...


                          • Raymond75 13 février 21:11

                            @rosemar

                            On pourrait utiliser un alias officiel, ce qui est possible par la loi : Jean-Philippe Smet alias Johnny Hallyday  ; pseudo mais pas anonymat.


                          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 13 février 17:50

                            Argumenter dans le respect de l’autre et si celui-ci ne nous plaît pas, on ne s’attarde pas, tant qu’il reste poli sans être policé.


                            • Sergio Sergio 13 février 18:44

                              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                              « Les réseaux sociaux, jouir de la souffrance des autres  »

                              Bonsoir Mélusine, je me rassure, il y en a qui souffre du bonheur des autres, cela vous ferait-il penser à une célèbre bande dessinée ? Savoir faire de vos compatriotes, d’ailleurs !


                            • Julien S 13 février 18:07

                              Ah la la, était-on moins heureux avant l’hérézosociaux ? Bien au contraire ; on se donnait la peine de faire le chemin jusqu’à chez ses amis ; c’était le contact humain direct et chaleureux ; maintenant rien ne prouve que même Rosemar soit autre chose qu’une intelligence artificielle qui nous répond ! Oui, enfin, une intelligence, vous avez compris ce que je voulais dire. 


                              • hehah 13 février 18:52

                                Hug !

                                C’est indéniablement une « purge », version dictature mole, que cette histoire de lol.

                                Pour votre propos général, entre peindre ’colabo’ sur un vrai mur, et poster « colabo », sur un mur fb, quel différence ? La facilité de nettoyage ?

                                Rien a changé, l’outil est neutre, c’est l’usage fait de l’outil qui est malfaisant, ou bienfaisant. Et encore, l’usage d’un outils peut ne pas faire l’unanimité.

                                Franchement je sais pas vous, mais je peut tanker des km² de troll, de menaces, d’insulte. Depuis que je suis le candidat des fauchés a la mairie, c’est un festival IRL

                                Online, je change de face tout le temps, on me traque beaucoup moins.

                                Guh !


                                • Jason Jason 13 février 21:04
                                  Ce plaisir, c’est aussi celui de la lâcheté érigée en l’un des beaux arts. Ce plaisir de la lettre anonyme, de faire le mal sans être vu ni connu. Le comble de la couardise et une sorte d’esthétique du mal. Je pense au film Clock Work Orange.

                                  Internet est un terreau fertile pour ce genre de choses. On en trouve aussi sur Avox qui n’échappe pas à cette sorte de vice.

                                  • eric 13 février 22:30

                                    je n’ai fait qu’une courte recherche, mais il semble que ce ne soit pas « certains » journalistes, mais des journalistes certains, Une belle brochette de gens du monde des médias progressistes, sociétalement correct, ouvertement féministe et pro LGBT. Les inrocks ; LIbé, etc...

                                    Qu’ils harcèlent, qu’importe, dans le monde virtuel, il n’y a que des personnalités virtuelles pour souffrir de harcèlement virtuel ou jouir virtuellement de harceler.

                                    Non ce qui est grave, c’est qu’il prouvent qu’ils ne croient pas à la messe en latin qu’ils délivrent au bon peuple, dans une large mesure, à ses frais.

                                    Ce qui est grave, c’est leurs mépris du peuple et des principe moraux qui ont encore vaguement cours dans notre société.

                                    Ce qui est grave, c’est l’insoutenable légèreté de l’être chez ces socialos macroniens.

                                    Mais il y a quand même quelque chose de satisfaisant pour l’esprit : qu’ils s’entre dévorent entre eux....On devine qu’avec la gestion désastreuse Hollando macronienne, il ne doit plus y avoir des fromages pour tous le monde et qu’ils se tirent dans les pattes.

                                    Si je votais à gauche, je dirai que tous cela me donne envie de vomir. Fort heureusement, j’ai l’estomac à droite, c’est à dire résistant à ces vomissures sociétales intéressées...


                                    • rosemar rosemar 13 février 23:18

                                      @eric

                                      Et vous pensez que c’est mieux à droite ?


                                    • eric 14 février 09:18

                                      @rosemar
                                      Il n’y a pas d’équivalent connu à ce jour à droite.

                                      LOL : Alexandre Hervaud, Vincent Glad, Guillaume Ledit, David Doucet, Stephen des Aulnois, Christophe Carron, Guilhem Malissen, etc. Tous, au choix, journalistes chez Libé, Slate, Télérama ou encore aux Inrocks, collaborateurs pour des sites d’info-divertissement « cools » comme Konbini, Topito ou à la tête de magazines « trendy » comme Usbek & Rica ou Le Tag Parfait.

                                      En revanche, la prédation sexuelle en bande organisée ou individuellement, on a DSK, l’UNEF, Oxfam, les écolos, le cinéma progressiste, etc...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès