• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Réserve naturelle de Sharran : les léopards d’Arabie enfin (...)

Réserve naturelle de Sharran : les léopards d’Arabie enfin protégés

En février 2019, la Commission royale pour Al-Ula annonce la création de la réserve naturelle de Sharaan et du Fonds mondial pour le léopard d’Arabie. Cette annonce se concentrera sur la conservation du patrimoine naturel en restaurant l'écosystème de la région et la conservation des espèces menacées, notamment les léopards d’Arabie

JPEG

L’Arabie Saoudite s’ouvre depuis peu au tourisme et s’oriente dans le cadre du développement d’Al-Ula vers le tourisme vert.

Cette prise de conscience intervient au meilleur moment. En effet, les léopards d’Arabie sont en danger depuis les dernières décennies sur l’ensemble de la péninsule arabique. Sauvegarder leur habitant en créant une réserve naturelle est la solution adéquate pour les préserver avec le patrimoine naturel d’Al-Ula.

 

Al-Ula et la conservation du patrimoine naturel

Al-Ula est un lieu d'une beauté naturelle spectaculaire, et en tant que tel, le canyon de Sharaan a été désigné réserve naturelle axée sur la conservation du patrimoine naturel de la région.

Située dans le nord-ouest du royaume d’Arabie saoudite, Al-Ula est une oasis de la province de Médine disposant d’un patrimoine naturel et humain extraordinaire dont les vestiges sont adaptés à l’arrivée de touristes férus d’histoire et de civilisations.

 

La création de la réserve naturelle

Au cours de l'annonce de la Commission royale, des gardes forestiers locaux formés par la Saudi Wildlife Authority et le Mweka Wildlife College en Tanzanie ont libéré 10 bouquetins nubiens, 10 autruches à cou rouge et 20 gazelles d'idmi dans la réserve. Ces espèces font face à de nombreuses menaces dans la nature et leur nombre diminue rapidement.

Mohammad Sulayem, responsable de la nature à la Commission royale d’Arabie Saoudite, a déclaré : “La réhabilitation de l'habitat naturel et la réintroduction d'espèces menacées dans une réserve naturelle ont un impact considérable sur la biodiversité de la région. Nous sommes ravis de travailler avec des experts mondiaux”.

En plus de l’annonce de la création de réserve naturelle a été annoncée, la création du plus grand fonds mondial pour le léopard arabe en danger.

 

La création du Fonds mondial pour le léopard d’Arabie

Le Léopard d'Arabie est un magnifique félin caractérisé par sa robe pâle constellée de rosettes et son petit gabarit (20 à 30 kg). De par sa grâce et son allure fine il est également appelé Panthère d'Arabie. Il occupe les zones reculées et accidentées des hautes montagnes de la péninsule Arabique.

Jusque dans les années 1960, le Léopard d'Arabie était encore largement présent dans la péninsule, mais la perte de son habitat et la chasse excessive ont fait chuter les effectifs à moins de deux cents individus toujours présents dans la péninsule arabe. L'Union internationale pour la conservation de la nature classe cette espèce comme « en danger critique d'extinction ».

Le nombre de léopards d’Arabie est donc devenu très faible. Bien que des zoos et des lieux de préservations aient été créé, la réserve naturelle est une aubaine pour leur effort de conservation. Elle facilitera aussi la réalisation d’études scientifiques permettant de déterminer la meilleure politique de conservation.

Le Fonds mondial pour le léopard arabe aura une dotation initiale de 25 millions de dollars US, le plus grand fonds au monde entièrement dédié à la sauvegarde du Léopard d’Arabie. La réserve naturelle de Sharaan, ainsi que d’autres sites, pourraient servir de zone de libération pour sa réintroduction future.

 

Source image : HARSH TANK - Unslash


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • baldis30 2 mars 2019 17:12

    Mouais ... mouais ...

     bonsoir quand même ...

    Un petit détail sur la péninsule arabique, version MBS .. le plus grand nombre de léopards d’Arabie se trouve dans le royaume d’Oman où ils sont protégés depuis bien plus longtemps (30 % des léopards recensés dans la péninsule) ... que ce que mentionne cette annonce ...


    • Cyrus Cyrus 3 mars 2019 22:02

      @Julien S
      grand dieux , vous allez donc nous quitter ... ??? Pourquoi partir si vite ...


    • Cyrus Cyrus 3 mars 2019 18:08

      Par les couille du phophete qui engendra le chiisime (a la douzaine ou pas )...

      puis je moi l’ humble mecrean « gorafiez un peut avec vous » ... grand cheque de nos noêl passé ... voir faisandé pour les plus vieux ... ???

       , la Commission royale pour Al-Ula ca fait un peut 3615 ne trouvez vous pas ???

      Y a t’ il egalement un parc de prevu pour les princesse capturé en haute mer au mepris de l’ aspiration a vivre autrement ?


      • baldis30 4 mars 2019 10:21

        @Cyrus

        re ...
        En fait il y a copiage sur ce qui se passe dans le sultanat d’Oman .... et qu’on ne veut pas mettre en évidence ... actuellement tout progrès sociétal qui se produit dans la péninsule arabique est une copie de ce que le sultan d’oman réalise ... ce n’est pas pour rien que l’Unesco le distingue. Certes nous pouvons mal juger par notre façon de voir occidentale du XXIème siècle mais si on apprécie la dynamique le jugement est complètement opposé  !


      • Cyrus Cyrus 5 mars 2019 15:51

        @baldis30

        Salut baldis , 
        ce qui me désole le plus , c’ est la propagande faite contre les peuple du moyen-orient pour mieux les diviser .D’ ou ma réaction a ce genre de billet propagandiste .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité