• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Retraites, hold up de grande envergure sur les caisses autonomes (...)

Retraites, hold up de grande envergure sur les caisses autonomes !

ILS NE COMPRENNENT RIEN DU TOUT !

Alors que les professions libérales sont dans la rue, le gouvernement et les élus LREM insistent et n'expliquent pas pourquoi ils veulent faire un hold up de grande envergure sur ces caisses autonomes qui sont toutes en excédents budgetaires !
A cette questions ils repondent quand ils peuvent : "il faut que ces professions entrent dans le régime universel" ; les professions libérales répondent pour quoi faire ? heuuuuuuuuuuuuuuu en fait les décideurs ne savent pas.

Poutrant la réponse est simple (enfin pour nous), "Mais pour que tous les salaraiés soient traités de la même manière et que la solidarité soit effective" ! houlalala là ! on fait un grand pas dans une reflexion technique, philosophique et solidaire.
Même si on leur fait comprendre, il y a quand même le problème du régime universel qui n'est plus vraiment universel (ça c'est pas très grave).

DE PLUS LA CFDT n' a jamais revendiqué un régime universel, mais un REGIME UNIQUE ce qui n'est pas la même chose, il faut que l'on relise tous les notes de nos congrès CFDT.

ET oui, dites aux avocats que le régime unique permet de maintenir les caisses à cotisation spécifique (autonomie en lien avec metier libéral), qui sont décidées en négociation, avec un plancher et un plafond, mais surtout avec une participation renforcée à la solidarité (qui au passage et une des valeurs fondamentale de la CFDT). Car tout le monde sait bien qu'il y a des écarts de salaire entre les uns et les autres sans que ce soit une injustice sociale intolérable, c'est seulement des rémunérations differentes entres métiers differents et formation differentes ! La rémunération du travail quoi !!

En résumé, on explique bien que le régime unique fonctionne comme un guichet unique à fraction permanente differencié par le niveau de revenu, qu'il faut transformer par le niveau de pouvoir de vivre, beaucoup plus global et se rapprochant le plus des besoins pour vivre. Tiens une idée CFDT !

En fait chacun, libéraux, privé, public, etc., naviguent à l'interieur du régime unique, sans jamais perdre leur identité tout en sachant ce que le régime unique et solidaire leur versera au moment du départ à la retraite.
Départ qu'il est interréssant d'aborder, car avec un régime unique plus besoin de l'âge, les cotisations ou les points suffisent pour calculer et permette le départ.

En résumé, régime unique (et guichet unique), suppression de l'âge de départ, se traduisant par la retraite à la carte ! tiens ça me rappelle des débats aux congrés CFDT, mais apparemment nos responsables ont la mémoire courte !!

Si, dans les débats actuels, le gouvernement nous prend par surprise pour être poli, nous le paierons, et la crédibilité de la CFDT sera largement entamée !


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • San Jose 4 février 13:38

    Ah, oui, il y a des retraites de montant différent selon le revenu qu’on a eu. Alors pourquoi pas de retraites différentes selon qu’on a travaillé dans une profession où le rapport démographique cotisants/retraités est bon et une où il ne l’est pas ?


    • l’alsacien 4 février 15:56

      @San Jose

      Il faut savoir que des professions libérales, qui prennent leur retraite à 65 ans, compensent la caisse SNCF dont l’âge de la retraite est 50 ou 55 ans.


    • San Jose 4 février 16:19

      @l’alsacien
      .
      D’où l’avantage du système universel qui n’essaie pas de rafistoler les anomalies de l’un avec celles de l’autre. 
      Le mode de calcul du taux de remplacement, c’est une autre question.


    • l’alsacien 4 février 17:21

      @San Jose

      Pour plus de justice il faut harmoniser l’âge du départ à la retraite. A 65 ans on ne profitera pas autant de temps de sa retraite que celui qui la prend à 55 ans.

      Et la pénibilité du travail n’est pas plus importante pour un employé de la SNCF que pour certaines professions libérales.


    • percot bruno percot bruno 5 février 14:05

      @San Jose

      la solidarité 


    • percot bruno percot bruno 5 février 14:06

      @l’alsacien
      non c’est l’Etat qui compense


    • Monokochkoi Olivier BERNIER 5 février 14:13

      @percot bruno

      Bon, œil de bouillon gras est a priori scotché au boulodrome de Pompignac, on lance un peu en avance la Bêta de Monarch42, qu’on se marre un peu, « YO » ! smiley smiley


    • San Jose 5 février 19:44

      @percot bruno
      .
      la solidarité
      .
      C’est bien vague. 


    • l’alsacien 6 février 12:58

      @percot bruno
      Peut-être maintenant. J’ai quitté le libéral en 92, et en ce temps là Carpimko compensait la SNCF.


    • ASTERIX 5 février 09:23

      DES MINISTRES DEBILES : penicault sanquer le castagneur BELOUBET le député chef LREM COMPLETEMENT BARJO
      PHILIPPe qui pète les plombs au HAVRE DE MONTGHALIN QUI DEGOISE SUR LES PLATEAUX TELES une VRAIE classe de maternelle  !!!!!!!!!!!!!!!!
      LA FRANCE N’ A JAMAIS ETE SI MAL GOUVERNEE


      • av88 av88 5 février 19:16

        La reforme des régimes de retraite n’est pas une idée de Macron, c’est une exigence de la Commission Européenne.

        Via les GOPE la Commission fixe des objectifs à chaque pays.

        Pour la France en voici un extrait :

        "réformer le système des retraites pour uniformiser progressivement les règles des différents régimes de retraites ......"

        Page 6, paragraphe 15

        https://ec.europa.eu/info/sites/info/files/file_import/2019-european-semester-country-specific-recommendation-commission-recommendation-france_fr.pdf


        • Ruut Ruut 6 février 08:31

          Et pourquoi pas une retraite a montant unique commun a tous smiley

          Égalité face a la vieillesse.


          • eddofr eddofr 6 février 18:00

            Il faut le dire, le problème se n’est pas le régime de retraite universel ou unique, mais le régime de retraite par points !

            Aujourd’hui, si je demande à ma caisse de retraite à combien s’élèvera ma pension(quand je serais en droit de prendre ma retraite évidemment) si je m’arrête de travailler dés maintenant, elle est capable de me répondre, à l’euro près.

            Demain, avec le régime par points, si je demande à ma caisse de retraite à combien s’élèvera ma pension, elle ne saura me donner qu’un nombre de point. Ma retraite dépendra de la valeur du point à la date ou je prendrais effectivement ma retraite.

            Et la valeur du point, c’est qui qui va la fixer ?

            Si on va jusqu’à l’absurde, le lendemain du vote de la loi, le gouvernement décide de supprimer 100% des cotisation retraite (pour booster l’économie parait-il).

            Donc plus de rentrées ...

            Donc on fixe la valeur du point à ZÉRO.

            Et moi je m’assoie sur mes 160 trimestres déjà cotisés ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès