• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Revue de presse du 10 au 16 août 2020

Revue de presse du 10 au 16 août 2020

Trois tonnes de poissons décimés par les rejets d’une usine Nestlé dans la rivière Aisne

Dimanche, des boues rejetées par une usine Nestlé dans la rivière Aisne seraient à l’origine d’une catastrophe sans précédent : plus de trois tonnes de poissons morts ont été repêchées et les autorités tentent de limiter la pollution.

Source : Sud Ouest (12 août)

Scandaleux. Dans un pays où l’État ne fait plus son devoir et donne l’exemple de la corruption et du chacun pour soi, des industriels se croient tout permis.

Vaccin

« Je n’ai pas à donner ma confiance à ce vaccin russe », indique Olivier Véran

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a souligné hier que la France et les Européens sont « dans l’attente de grands laboratoires pour disposer d’un vaccin », alors que la Russie a affirmé avoir développé le « premier vaccin » contre le coronavirus. « Je n’ai pas à donner ma confiance à ce vaccin russe », s’est borné à dire le ministre français interrogé sur les annonces du président russe, Vladimir Poutine.

Source : Challenges (12 août)

Une réaction alignée sur celle de l’OMS. Olivier Véran aurait-il dit la même chose si le vaccin était venu des États-Unis ou de l’Allemagne ?

Optimisme en Allemagne sur un vaccin dans les mois à venir

Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a déclaré jeudi qu’il s’attendait qu’un vaccin contre le nouveau coronavirus soit disponible dans les prochains mois et sans nul doute l’an prochain, au lendemain d’un couac de communication de l’Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses.

Source : Reuters (13 août)

Force est de constater que la Russie a pris de vitesse les autres États. Grâce à une autre stratégie ? En effet, le vaccin russe immunise contre l’adénovirus et non contre le coronavirus. Mais par immunité croisée, il serait efficace contre le coronavirus.

France

Affaire des sondages de l’Élysée : le palais présidentiel paie les frais d’avocat de Claude Guéant

En un an, les dépenses de protection juridique de l’Élysée ont explosé, passant de 2 352 euros à 159 766 euros en 2019. La raison ? Le palais présidentiel paie les frais de justice de ses anciens collaborateurs poursuivis, dont Claude Guéant.

Source : Ouest-France (10 août)

Vive le copinage...

163 employés de Derichebourg vont être licenciés pour avoir refusé une baisse de leur salaire

Plus de 10 % des salariés d’un des sous-traitants d’Airbus de la région de Toulouse vont être licenciés pour avoir refusé les conditions d’un accord censé préserver 700 emplois sur près de 1 600.

Source : RT France (11 août)

La réforme du droit du travail permet ce genre d’abus… Cette réforme a été imposée par la Commission européenne via les GOPÉ, et servilement mise en œuvre par Macron, tout d’abord comme ministre de Hollande, puis comme président.

Après le drame de Beyrouth, inquiétudes sur le nitrate d’ammonium stocké en Loire-Atlantique

Depuis une semaine, le monde entier a les yeux rivés sur le Liban. La capitale du pays, Beyrouth, a été détruite à moitié en raison de deux explosions dans le port, mardi 4 août. L’importance des déflagrations, d’après les premiers éléments de l’enquête, a été provoquée en raison du stock conséquent de nitrate d’ammonium entreposé dans un des hangars. Ce composé, servant à la production d’engrais, mais aussi d’explosifs, était déjà à l’origine de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse en 2001. Les regards se tournent donc désormais vers les nombreux sites français qui détiennent du nitrate d’ammonium.

Source : Europe 1 (10 août)

Au vu de la gestion catastrophique de l’incendie de Lubrizol à Rouen (le 30 septembre 2019), nous sommes en droit d’être préoccupés…

Coronavirus : la mairie de Paris envisage un traçage des clients des restaurants

La mairie de Paris envisage de demander aux établissements de transmettre les coordonnées des clients aux autorités de santé. « Si un patient est testé positif, l’agence régionale de santé identifiera les lieux où ce dernier s’est rendu, comme un restaurant qui pourra alors lui remettre son registre », explique une responsable de la municipalité. Une mesure non coercitive, respectueuse de la vie privée, promet la mairie, et déjà obligatoire en Allemagne et en Belgique.

Source : Radio classique (12 août)

Combien de libertés individuelles va-t-il nous rester dans le « monde de demain » que nous a promis le locataire de l’Élysée ?

Feu vert sous conditions de l’État français pour la vente de Photonis et de son usine de Brive à l’Américain Teledyne

Leader mondial de la vision nocturne, l’entreprise Photonis, dont le seul site de production français est basé à Brive-la-Gaillarde et emploie près de 500 personnes, est l’enjeu d’un bras de fer entre la France et l’Américain Teledyne, qui affiche depuis des mois sa volonté de racheter ce joyau de l’industrie de la défense. L’acquéreur doit faire entrer BpiFrance au capital de Photonis, une présence assortie de droits de veto […]. Teledyne doit, en outre, créer un comité de sécurité interne composé de membres du ministère des Armées ou de Bercy, qui pourra exprimer son veto, et s’engage à la conservation des emplois à Brive.

Source : la Montagne (11 août)

Des « conditions inédites » posées par l’État français ? Mais l’on ignore si elles seront assorties de pénalités en cas de non-respect de celles-ci par l’acheteur du premier employeur privé de Corrèze, hautement stratégique pour la Défense française. Il est à craindre que, comme pour de nombreux rachats étrangers précédents, des « rationalisations » futures soient à déplorer pour les salariés. La libre circulation des capitaux (article 63 du TFUE) ne nous permet pas de protéger nos fleurons industriels, aussi stratégiques soient-ils.

Coronavirus : le nombre de nouveaux cas à Paris ne serait pas exact

Des cas ont été enregistrés à Paris (tests réalisés à Roissy et Orly), en l’absence d’adresse de résidence connue. Le taux d’incidence parisien serait donc en réalité plus bas, indique le Parisien. « L’incidence à Paris, hors tests aux aéroports, est estimée à 46,2 pour 100 000 habitants », selon Santé publique France, ce qui est en dessous du seuil d’alerte, fixé à 50. D’autre part, des cas sont enregistrés à Paris, lieu de résidence de la personne dépistée, alors qu’elle a été contaminée en dehors de la capitale.

Source : le Point (14 août)

L’on voudrait faire augmenter artificiellement le nombre de cas de contamination que l’on ne s’y prendrait pas autrement… des vaccins à vendre bientôt, peut-être ?

Europe

Bundesbank : le premier billion

La créance de la Bundesbank envers la BCE atteint aujourd’hui pour la première fois un chiffre qui dépasse la barre fatidique et dantesque du billion. Seule solution efficace pour la Bundesbank de récupérer ses fonds : quitter l’euro, et donc l’UE !

Source : Front populaire (10 août)

Sortir de l’UE : seule option raisonnable et pragmatique avant que le château de cartes ne s’écroule sur la France !

La Pologne en récession pour la première fois depuis la fin du communisme

Victime de la crise liée au coronavirus, la Pologne a vu son PIB chuter de 8,9 % au deuxième trimestre. Peu touché par la pandémie en tant que telle, le pays souffre de la chute de la consommation et de son rôle de sous-traitant pour l’Allemagne. Elle espère rebondir rapidement.

Source : les Échos (14 août)

Gageons que le plan de relance européen, grassement financé par la France, l’aidera à rebondir.

La Slovénie rejoint Londres et Washington dans la croisade contre Huawei

Les États-Unis ont engrangé jeudi un nouveau succès face à la Chine en obtenant de leur petit allié slovène la promesse de sécuriser son réseau 5G, alors que Washington fait campagne contre le leader mondial chinois Huawei.

Source : Chine magazine (14 août)

Si la Chine installe le réseau 5G dans des pays de l’UE, elle aura la possibilité de les espionner. Les États-Unis sont soucieux de conserver leur emprise numérique sur l’UE ; c’est pourquoi ils cherchent des alliés afin de s’opposer à l’installation de la 5G par l’entreprise Huawei.

Royaume-Uni : l’utilisation de la reconnaissance faciale par la police jugée illégale

Un dispositif utilisé à Cardiff permettait de scanner les visages d’une foule pour les comparer automatiquement à une liste de suspects ou de personnes disparues. Il a été jugé contraire au respect de la vie privée.

Source : BFM TV (11 août)

Les caméras de surveillance couplées à la reconnaissance faciale vont permettre de posséder un pouvoir de contrôle sur la population tout simplement extraordinaire et ininterrompu. Cela nous rappelle dangereusement la dystopie de George Orwell, 1984.

Biélorussie

Déni démocratique en Biélorussie

Le dernier dictateur d’Europe a fait proclamer sa victoire à la présidentielle du dimanche 9 août. Alors que des milliers de manifestants biélorusses contestent ce simulacre électoral, l’UE, construite sur les principes démocratiques, doit tout faire pour aider la société civile à choisir son destin.

Source : le Monde (10 août)

L’UE, « construite sur des principes démocratiques » ? Contre les différents référendums des peuples, qui votent pour des parlementaires européens n’ayant aucun pouvoir de proposition des lois ? « Choisir son destin », pour l’UE, c’est forcément la choisir, elle, alors que de plus en plus de pays pensent à la quitter, et que le Royaume-Uni l’a déjà fait pour son plus grand profit.

Emmanuel Macron juge la situation biélorusse très préoccupante

En Biélorussie, troisième jour d’une contestation post-électorale particulièrement violente.

Source : BFM TV (13 août)

En revanche, pas de problème concernant la violence orchestrée par Macron contre les Gilets jaunes, qui ont par ailleurs manifesté bien plus que trois jours ?

Biélorussie : opposants et partisans de Loukachenko manifestent à Minsk

Par dizaines de milliers, des opposants au président biélorusse Loukachenko ont manifesté à Minsk ce 16 août. Auparavant, le chef d’État s’était exprimé lors d’un rassemblement de ses partisans, les appelant à défendre l’indépendance du pays. Une semaine après l’élection présidentielle biélorusse, qui a vu le président sortant, Alexandre Loukachenko, l’emporter largement avec 80 % des suffrages, partisans et opposants au dirigeant ont battu le pavé ce 16 août dans la capitale de la Biélorussie, Minsk. Les opposants, qui se rassemblent depuis plusieurs jours, contestent les résultats du scrutin, tandis que le chef d’État n’a cessé de dénoncer la main d’acteurs étrangers dans le mouvement de contestation.

Source : RT France (16 août)

Encore une fois, c’est grâce à la presse étrangère qu’une vision plus nuancée de la situation nous est permise. En effet, nous y apprenons que le président Alexandre Loukachenko a affirmé entendre « les chenilles des chars de l’OTAN » aux frontières du pays, et que, « si seulement nous cédons à leur volonté, […] nous serons morts comme État, comme peuple, comme nation ». Des partisans des deux camps défilent en fait en Biélorussie.

Méditerranée

Hydrocarbures : Ankara annonce de nouvelles recherches malgré les tensions

La Turquie va élargir ses recherches dans une zone disputée de la Méditerranée orientale. De quoi aggraver les tensions avec la Grèce, qui en appelle à l’UE.

Source : l’Express (11 août)

La Turquie ne cesse d’alimenter le conflit et a des velléités pour devenir une grande puissance régionale.

Tensions en Méditerranée : Emmanuel Macron renforce la présence militaire française

Emmanuel Macron a appelé mercredi la Grèce et la Turquie à se concerter davantage pour apaiser les tensions en Méditerranée orientale, où il a annoncé un renforcement de la présence militaire française, selon l’Élysée. Au cours d’un entretien téléphonique avec le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, le chef de l’État a de nouveau fait « part de sa préoccupation au sujet des tensions provoquées par les décisions unilatérales de la Turquie en matière d’exploration pétrolière, qui doivent cesser pour permettre un dialogue apaisé entre pays voisins et alliés au sein de l’OTAN », indique la présidence dans un communiqué.

Source : le Point (12 août)

L’Allemagne « prend acte » de cette opération… Sous-entendant qu’elle n’aidera pas la France. Le couple franco-allemand est une fiction.

Une attaque contre un navire turc se paiera au « prix fort », prévient Erdogan

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a prévenu jeudi qu’une attaque contre un navire turc cherchant des hydrocarbures dans une zone disputée de la Méditerranée se paierait au « prix fort », et a laissé entendre qu’un incident s’était déjà produit. La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l’appétit des pays riverains et renforcé les tensions entre la Turquie et la Grèce, toutes deux membres de l’OTAN, mais en désaccord sur les délimitations de leurs frontières maritimes. L’UE a observé ces tensions avec inquiétude, appelant la Turquie à cesser ses activités d’exploration.

Source : le Figaro (13 août)

L’UE « observe »… l’OTAN n’apaise pas les rivaux en son propre sein… La France accuse également la marine turque d’avoir été « extrêmement agressive » envers un navire militaire français… Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

La Turquie accuse la France de se comporter « comme un caïd » en Méditerranée

La Turquie dénonce les manœuvres françaises dans un contexte de tensions croissantes en Méditerranée orientale entre Ankara et Athènes.

Source : Challenges (14 août)

Inversion accusatoire typique, car c’est bien Ankara, en l’occurrence, qui a une attitude agressive, tandis que les protestations françaises sont fort timides. Autant Erdogan tente de faire oublier ses revers de politique intérieure en attirant l’attention sur un péril extérieur, autant Macron est prisonnier de l’appartenance de la France à l’OTAN. La solidarité avec les Grecs et le souci du droit international mériteraient une attitude plus ferme.

Moyen-Orient

La Palestine qualifie de « trahison » l’accord israélo-émirati et rappelle son ambassadeur à Abu Dhabi

La Palestine dénonce l’accord conclu entre Israël et les Émirats arabes unis comme une « trahison » et exige qu’il soit retiré, a déclaré le porte-parole du président, Nabil Abu Rudeineh.

Source : Sputnik (13 août)

Cet accord ne fait qu’officialiser une reconnaissance officieuse déjà ancienne d’Israël par de nombreux pays du Golfe. Sans contrepartie de la part d’Israël, ce geste diplomatique revient à s’acheter de la tranquillité sur le dos des Palestiniens.

Accord Émirats-Israël : Macron « salue une décision courageuse »

Emmanuel Macron a salué l’accord des Émirats arabes unis et d’Israël conclu sous l’égide des États-Unis et qui permettrait de « reporter » les projets israéliens d’annexion de pans de la Cisjordanie, selon Benyamin Netanyahou.

Source : Sputnik (14 août)

Étant donné le sabordage en règle des accords de Camp David et la politique de colonisation systématique d’Israël, cette prise de position injuste rompt totalement avec la politique traditionnelle de la France dans la région (jusqu’en 2005), qui visait à tenir compte des droits des deux parties (notamment ceux des Palestiniens) et à respecter le droit international. Macron plante un nouveau clou dans le cercueil de la diplomatie française.

Le Premier ministre libanais annonce la démission du gouvernement

Accusé de corruption et de négligence, le gouvernement était sous pression une semaine après les explosions meurtrières de Beyrouth.

Source : l’Obs (10 août)

Ce retournement de situation est intéressant. Cependant, comment être sûr que le prochain gouvernement sera moins corrompu ? Il aurait aussi été préférable que Macron ne fasse pas la leçon de morale au Liban, car cela peut laisser un arrière-goût d’ingérence aux Libanais, qui ont le droit d’être indépendants.

Liban : pour l’Iran, l’aide « ne doit pas être conditionnée à un changement politique »

L’aide au Liban, dévasté par l’explosion dans le port de Beyrouth, « ne devrait pas être conditionnée à un changement politique », a déclaré vendredi 14 août le chef de la diplomatie iranien, Mohammad Javad Zarif, alors que les États-Unis et la France pressent en ce sens.

Source : Ouest-France (14 août)

Téhéran se méfie et sait que bien des intérêts étrangers souhaitent un changement de régime au Liban, qui permettrait de briser l’arc chiite reliant le Hezbollah (dans le sud du Liban) et l’Iran, via la Syrie et l’Irak.

ONU : les États-Unis subissent un camouflet sur l’embargo sur les ventes d’armes à l’Iran

Alors que l’Iran jubile, Donald Trump l’a mauvaise. La République islamique a crié victoire samedi, après le rejet à une écrasante majorité par le Conseil de sécurité de l’ONU d’une résolution américaine visant à prolonger l’embargo sur les armes en Iran. Au Conseil de sécurité, seule la République dominicaine a voté à l’unisson des Américains.

Source : 20 Minutes (16 août)

Cette énorme défaite diplomatique est extrêmement intéressante, car les États-Unis apparaissent isolés internationalement. En effet, les vassaux habituels n’ont pas suivi. Doit-on y voir une diminution de l’influence de l’actuelle première puissance mondiale ?

Asie

Loi sécurité à Hong Kong : la police arrête le patron de presse contestataire Jimmy Lai

Jimmy Lai est l’une des principales figures du mouvement pro-démocratie. Il a été arrêté ce lundi 10 août en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale, ont annoncé un de ses proches et une source policière. Peu après, des dizaines de policiers hong-kongais ont réalisé une perquisition dans les locaux de son quotidien Apple Daily, ouvertement critique à l’égard de Pékin.

Source : RFI (10 août)

Pékin soupçonne ce milliardaire d’être ouvertement au service des intérêts des États-Unis, et de jouer la carte du séparatisme pour faire obstacle à la réunification totale, prévue en 2047.

Hong Kong suspend ses traités d’extradition avec la France et l’Allemagne

Les deux pays ont pris des mesures similaires pour protester contre le recul des libertés dans la ville, depuis l’entrée en vigueur de la loi sur la sécurité nationale.

Source : l’Express (12 août)

À suivre aveuglément la politique extérieure du suzerain américain, les vassaux européens récoltent les mêmes coups de bâton. Est-ce vraiment dans l’intérêt de la France ?

Taïwan redoute de devenir « le prochain Hong Kong »

Pékin considère toujours Taïwan comme une province rebelle appelée à revenir dans son giron. L’île craint une reprise en main musclée par le pouvoir chinois.

Source : l’Express (11 août)

Le cas de Taïwan est plus compliqué que celui de Hong Kong : il ne s’agit pas d’une ex-colonie, mais d’un territoire chinois utilisé comme base de repli pour le parti nationaliste au moment où Mao a pris le pouvoir sur le continent, en 1949. Les deux systèmes politiques ont évolué de manière bien différente.

Japon : 75 ans après la capitulation, Shinzo Abe veut réformer l’armée

Au Japon il y a soixante-quinze ans jour pour jour, le 15 août 1945, l’empereur Hirohito annonçait la capitulation de son pays, mis à genoux par les bombardements atomiques de Hiroshima et de Nagasaki. Alors que l’archipel commémore la fin de la guerre, le parti du Premier ministre, Shinzo Abe, vient de donner son feu vert à un projet de réforme extrêmement controversé concernant l’armée, un texte belliqueux selon l’opposition.

Source : RFI (15 août)

La défaite de 1945 avait émasculé l’armée japonaise, placée depuis sous le parapluie américain, condamnant le Japon à être une puissance exclusivement économique. Avec la nouvelle guerre froide entre la Chine et les États-Unis, est-ce Tokyo qui pense qu’il lui faudra se défendre seul, ou Washington qui lui demande de l’aider à contenir Pékin ?

Pour favoriser son industrie, l’Inde s’interdit d’importer 101 types d’équipements militaires

En mai, après avoir fait la promotion de la politique dite du « make in India » et afin de faire face aux conséquences économiques de la pandémie de covid-19, le Premier ministre indien, Narendra Modi, a proposé l’initiative « atmanirbhar bharat », qui vise à relancer et à stimuler l’industrie afin de faire en sorte que l’Inde soit en mesure de réduire sa dépendance à l’égard d’autres pays (dont la Chine, surtout) dans certains secteurs.

Source : Opex 360 (10 août)

L’autosuffisance en matière de défense est une priorité stratégique pour les États indépendants. La France ferait bien de s’inspirer de cet exemple, car assurément ce n’est pas sur ses « partenaires » européens qu’elle peut compter pour acheter de l’armement français.

---

Rédacteurs : Maxime Forner, Thierry Lacour, Isabelle Ninvirth, Geoffrey Marhoffer, Claire Bouvier, David Pauchet (coordination), et autres contributeurs

Pour nous proposer des articles, écrivez-nous à selection.infos.frexit@gmail.com.

Les droits d’auteur de cette revue de presse (choix des articles, commentaires) appartiennent aux rédacteurs nommément susmentionnés. La revue de presse peut être partagée sous ce format, mais toute reprise ne peut se faire sans l’accord unanime des rédacteurs.


Moyenne des avis sur cet article :  3.63/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • hans-de-lunéville 19 août 16:50

    Cela ressemble beaucoup à méchant réac ( en mieux, c’est vrai)


    • Francis Francis29 19 août 18:27

      Très interessant.

       

      ps. L’illustrateur de l’article ne sait-il pas que les maquereaux vivent dans la mer ? Ou bien c’est un farceur ?


      • @Francis29
         C’est la godaille pour Maqueron ! smiley


      • njama njama 19 août 23:00

        C’est une espèce de revue de presse seulement digne d’un mauvais JT, une sorte de pot-pourri d’infos...sans caractériser leur importance respective, les contextes.

        Et la modération AV a laissé passer ça ???


        • BA 20 août 15:12

          Jeudi 20 août 2020 : Covid-19 : Emmanuel Macron évoque la perspective de reconfinements « ciblés ».


          https://www.lci.fr/politique/coronavirus-covid-19-emmanuel-macron-evoque-la-perspective-de-reconfinements-cibles-face-a-l-epidemie-2162112.html


          Jeudi 20 avril 2022 : le président de la République Emmanuel Macron déclare :

          « Mes chers compatriotes, le cinquième reconfinement ciblé commencera le 21 avril 2022. Il ne concernera que les régions suivantes : Auvergne Rhône Alpes, Bourgogne Franche Comté, Bretagne, Centre Val de Loire, Grand Est, Hauts de France, Ile de France, Normandie, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, Pays de la Loire, Provence Alpes Côte d’Azur. Le gouvernement gère parfaitement la situation sanitaire, tout est sous contrôle.

          Vive la République. Vive la France. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité