• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > RIC ou/et Constituante ? L’étonnante volte-face des Gilets jaunes de (...)

RIC ou/et Constituante ? L’étonnante volte-face des Gilets jaunes de Gironde

RIC ou/et Constituante ? Gilets jaunes Le 27 novembre dernier, le site rue89bordeaux.com a publié un article concernant une conférence de presse des Gilets jaunes à Darwin [1] ayant eu lieu le jour précédent. « Ce lundi, leurs porte-paroles présents à Darwin affirment représenter des groupes de Sainte-Eulalie, Langon, Saint-André-de-Cubzac ou encore Bordeaux, regroupant ensemble 20 000 gilets jaunes. Margot, membre d’un groupe bordelais, a été tirée au sort pour lire un texte commun devant la presse. Cette étudiante infirmière de 21 ans annonce que les propositions des manifestants, collectées sur le terrain, seront soumises au vote dans les prochains jours, sur le site internet gilets-jaunes-gironde.fr. »

Copie d'écran

En haut de la page d’accueil du site internet gilets-jaunes-gironde.fr, on y trouve actuellement la partie suivante :

Copie d'écran

Dans ce texte, on comprend que le débat n’existe plus et il faudrait tout de même que les auteurs nous expliquent en quoi le RIC « est la seule revendication qui permettra aux citoyens de France de changer les lois et traités en cours » ! Mais ce qui est le plus surprenant vient du fait de conseiller « à toutes et à tous de manifester uniquement pour l'inscription des référendums d'initiative citoyenne en toutes matières à notre constitution ». Ainsi cette « fédération » de Gilets jaunes considère d’une certaine manière qu’une Assemblée constituante ne pourrait pas changer la constitution ! Leur position arrêtée a été obtenue « après avoir réalisé un sondage (toujours en cours) » avec seulement 1 660 participants (sur 20 000…) jusqu’à aujourd’hui [2]. 

Copie d'écran

Mais dans celui-ci [3], aucune question n’est posée sur la convocation d’une Assemblée constituante alors que c’était « une revendication commune » aux groupes d’après les propos recueillis par rue89bordeaux.com !

Dans ce sondage, une question concerne la « mise en place d’Assemblées citoyennes régionales et nationales » [4]. Il est dommage de ne pas avoir soulevé la question sur le plan local, dans les communes et les quartiers. 

De quoi a peur notamment le pouvoir exécutif, l’aristocratie des riches et les professionnels de la politique ? D’un peuple constamment délibérant dans le cadre des assemblées primaires communales pour la formation des lois, mais aussi sur le choix de ses mandataires. 

Dans le cadre d’assemblées communales ou de quartiers, les citoyen-ne-s pourraient en particulier élaborer ensemble après des débats (qui seront sans doute loin d’être de tout repos) leurs cahiers d’exigences et les points fondamentaux du futur texte constitutionnel. Ils choisiraient leurs mandataires sans qu’il y ait eu de candidat(ure)s : ils choisiraient leur commis de confiance aboutissant à la désignation des Constituants. 

Au passage, on peut noter que la rédaction des cahiers de doléances se déroulant actuellement ne se passe pas dans le cadre de débats et de votes au niveau des mairies. De plus, la synthèse de ces cahiers sera réalisée par des élus qui pour beaucoup sont membres de partis politiques discrédités et ne peuvent pas être des mandataires dignes de confiance étant donné qu’ils sont responsables, non devant leurs électeurs, mais devant leur parti. D’après l’historienne Florence Gauthier, « le système des partis diffère complètement de ce qu’il se passait pendant la Révolution française, c’est bien sur la possibilité, qui s’est instituée pour eux, de prendre la place de l’assemblée générale des citoyens et de transformer les électeurs en machine à élire des majorités en nombre de places dans les instances élues. » [5]

Pour terminer avec la page d’accueil du site des Gilets jaunes de Gironde, il est impossible de ne pas évoquer l’annonce de la conférence/débat ayant eu lieu hier avec la présence du sulfureux Étienne Chouard [6], opposant vigoureux du suffrage universel depuis de longues années qui a été notamment porté par certains sites d’extrêmes-droites françaises. En effet, rappelons que pendant les années 1930, celles-ci avaient combattu le suffrage universel  !

Copie d'écran

Beaucoup de groupes de Gilets jaunes semblent s’engager heureusement dans une voie totalement différente et la demande d’une Assemblée constituante fait partie de leurs revendications, comme du côté de Montargis [7] et Poitiers, sans toutefois que le mode de désignation des Constituants soit encore débattu et défini.

Copie d'écran, page Facebook des Gilets Jaunes Poitiers

Le 1er décembre, devant le château de Versailles, des Gilets jaunes ont entonné le chant révolutionnaire « La Marseillaise » en brandissant un panneau sur lequel on pouvait lire « Macron démission - Assemblée constituante - VIe République » [8]. Un beau symbole !

J.G.

Article publié le 21/12/18 sur Le Canard républicain : http://www.lecanardrépublicain.net

----------------

LIRE AUSSI...

- Gilets jaunes : une élection sans candidat

---------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 22 décembre 2018 09:40

    E. Chouard opposant vigoureux du suffrage universel depuis de longues années

    Il n’est pas pour autant pour un suffrage censitaire, il faudrait en dire un peu plus.


    • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:33

      @Laulau

      Lénine et ses bolchéviques n’auraient pas laissé tout ça partir en quenouille !!!! Centralisme démocratique !!!

      Ca part à droite à gauche, dans tous les sens, et ça finit par un hypothétique RIC et une liste aux européennes... Et pourquoi pas un « Grenelle dans les territoires » sur « l’aide à la transition écologique »...

      Que va-t-on voter au RIC ? Le peuple passe son temps a élire des Macron et des Berlusconi, et plébicite Zidanne, Ruquier, Hanouna et Hallyday !!! C’est limite flippant

      J’imagine les RIC futurs : « fin de l’assistanat » ou « rétablissement de la peine de mort »... Avec un grand débat animé par Pujadas pour vous faire une opinion...

      L’anarchie est la défricheuse de toutes les reprises en main... Ca peut très bien finir pareil... On verra bien


    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 21:47

      @Paul Leleu

      « Le peuple passe son temps a élire des Macron et des Berlusconi, et plébicite Zidanne, Ruquier, Hanouna et Hallyday !!!. »

      Bien vu,

      Italy, Demetra poll :

      LEGA-ENF : 31% (+14) M5S-EFDD : 27% (-6) PD-S&D : 17% (-2) FI (Berlusconi)-EPP : 8% (-6) FdI-ECR : 4% ALDE : 4% (+1) MDP/SI-S&D/LEFT : 3% PaP-LEFT : 2% (+1)


    • Paul Leleu 22 décembre 2018 22:05

      @Cateaufoncel3

      très bien... je vous laisse à votre enthousiasme... pour ma part, je n’ai pas la naïveté de croire que le Pouvoir se laissera débiner aussi simplement...

      On peut laisser accéder au pouvoir institutionnel des élus contestataires... après, et au-delà de quelques mesures symboliques, on peut les empêcher de réaliser un vrai changement...

      d’ailleurs, ça va faire 1 an que l’Italie a son nouveau gouvernement... et j’attends de voir les grands changements annoncés, et le redressement de la civilisation italienne...

      Je ne préjuge de rien, ni dans un sens ni dans l’autre... J’attends juste des résultats concrets et mesurables... Et pour le moment, j’attends encore...


    • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 23 décembre 2018 00:31

      @Paul Leleu

      Bonjour, moi je suis italienne, vivant en France , mais plus pour longtemps car je mets tout en œuvre pour retourner au pays , et ce que je peux dire, c’est qu’il y a de grands objectifs qui sont en train de se réaliser en Italie. Que du bon ! Des grands changements ; certains symboliques (comme l’arret de la construction des mosquées ) , et d’autres très concrets , comme la réforme des retraites et le revenu de citoyenneté, un revenu minimum en faveur des plus défavorisés,

      Mais faut pas se leurrer, moi j’ai voté Salvini par rapport à sa politique migratoire et à la répression policière promise envers les étrangers extra-européens qui foutent la merde dans notre pays . La grande majorité des italiens a voté pour ça d’ailleurs . Non seulement on refuse tous les bateaux de migrants, les fameux nouveaux arrivants qui vont soi-disant payer vos retraites (rire) , mais le gouvernement italien se préoccupe aussi beaucoup de ces extra-européens qui résident sur le sol italiens depuis longtemps. Nos Salah Abdeslam et nos Coulibaly en quelques sortes .

      Cette politique répressive cible avant tout ceux qu’on appelle les « mauvais maîtres », les cattivi maestri, ces mentors qui attirent les jeunes sur la voie de la radicalisation. S’ils ne sont pas Italiens, et la grande majorité ne le sont pas, ils sont expulsés systématiquement. C’est la tolérance zéro : si vous êtes radicalisé ou si vous radicalisez d’autres gens, et que vous n’êtes pas Italien, vous êtes expulsé, c’est aussi simple que cela. Les italiens en sont très contents, car ce qui prime avant tout, c’est la p’rotection et la sécurité du peuple italien. En France vous êtes timorés sur ce point, vous avez toujours peur d’offenser le pauvre migrant musulman, nous on s’en fout de ça , et notre pays est un exemple : Nous n’avons pas eu d’attentat depuis 2001


    • leypanou 23 décembre 2018 11:20

      @Gauloise très réfractaire
      Nous n’avons pas eu d’attentat depuis 2001 

       : malgré les centaines de milliers de « non italiens » plus ou moins musulmans ? Et moi qui croyais que les attentats étaient intrinsèquement liés aux « non européens » plus ou moins musulmans ?

      Mais n’y-a-t-il pas eu de « basanés » trucidés en Italie par un « de souche » ? Ah oui, ce n’était pas un attentat.


    • Gauloise très réfractaire Gauloise très réfractaire 23 décembre 2018 11:22

      @leypanou

      Mais en Italie on les traque, on les lache pas , on les incarcère nos « fichés » . Alors qu’en France les fichés S se baladent sur les marchés de Noel…


    • Eric F Eric F 22 décembre 2018 09:42

      Il faut toujours viser des objectifs ayant un chance de pouvoir être pris en compte. Or il n’y a strictement aucune chance que soit convoquée une assemblée constituante, notons au passage que c’est une idée qui n’existait absolument pas sur les rond points au début du mouvement et a été « suggérée » par des sous marins de mouvements politiques. Le RIC est également une suggestion extérieure au mouvement des GJ historiques (au programme de RN et LFI...), mais du moins il y a une certaine chance que l’idée puisse aboutir, du moins sous une forme plus canalisée.


      • Arogavox 22 décembre 2018 11:09

        @Eric F
         La seule Assemblée Constituante possible en démocratie c’est le peuple tout entier !
        Et c’est possible aujourd’hui !!
        chercher la suggestion : « doléances Kdo » ...

        Le veaute, le reférendum, les sondages, ... ne sont une émanation ni d’une Vérité pure théologie, ni de l’infaillible raison des mathématiques, ni même de lois de la physique validées par consensus collégial ... Toute technique procède d’un art et de cultures en mouvement, qui ontologiquement ont vocation à évoluer, à permettre des adaptations, à être complémentées, améliorées et parfois dépassées !
          Un peu d’imagination que diantre !

        Et puis, pas question de « canaliser » en démocratie !
         


      • Arogavox 22 décembre 2018 11:39

        « You never finish a program, you just stop working on it »


      • Et hop ! Et hop ! 22 décembre 2018 15:13

        @Eric F :

        Tout-à-fait exact.

        Le gouvernement et le parlement ont la possibilité constitutionnelle d’instituer une procédure de Référendum d’initiative populaire, mais ils n’ont pas celle de réunir une Assemblée constituante.

        L’auteur essaie de nous faire croire que l’Assemblée constituante est le projet des Gilets Jaunes de Bordeaux ou d’ailleurs, alors que c’est celui des Nuit Debout et de la France Insoumise. 


      • Croa Croa 22 décembre 2018 17:18

        À Et hop !,
        Le président de la République peut lancer ça mais Macron non vu qu’il n’y pense même pas. Macron doit démissionner !


      • gueule de bois 22 décembre 2018 23:21

        @Eric F
        « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait » (Mark Twain).


      • Durand Durand 22 décembre 2018 10:39

        .

        « Dans ce texte, on comprend que le débat n’existe plus et il faudrait tout de même que les auteurs nous expliquent en quoi le RIC « est la seule revendication qui permettra aux citoyens de France de changer les lois et traités en cours » ! Mais ce qui est le plus surprenant vient du fait de conseiller « à toutes et à tous de manifester uniquement pour l’inscription des référendums d’initiative citoyenne en toutes matières à notre constitution ».

        .

        Le régime naturel de la France est en tout premier lieu son indépendance politique et sa souveraineté, garantes de notre démocratie. Et il me semble absurde, de croire que l’on peut restaurer notre démocratie sans récupérer notre indépendance et notre souveraineté, égarées entre Bruxelles et Washington en raison de notre adhésion à l’UE...

        Je pense que le RIC que l’on pourrait obtenir maintenant ne nous rendrait notre souveraineté – et je le répète, il ne peut exister de démocratie sans souveraineté – qu’à la seule condition que ses modalité nous permettent, seulement dans un second temps, de l’utiliser pour poser la question du Frexit... D’ici là, Macron arrivera en 2022 et les poules auront des dents...

        Alors que si les Français optaient, via un référendum qu’exigerait la pression populaire, pour le Frexit dès maintenant, l’Union Européenne exploserait immédiatement et de nouvelles élections générales nous permettraient de choisir un programme comportant le RIC et d’autres mesures – prise en compte du vote blanc, etc...– dans un contexte dûment expurgé des contingences communautaires et dans un entre-soi national indispensable à sa mise en application.

        Un débat intéressant :

        https://fr.sputniknews.com/radio_sapir/201812211039391197-gilets-jaunes-contre-bruxelles/

        .


        • Durand Durand 22 décembre 2018 10:48

          .

          Aujourd’hui, la Bastille est à Bruxelles !

          .


          • Extra Omnes Extra Omnes 22 décembre 2018 10:54

            "...conférence/débat ayant eu lieu hier avec la présence du sulfureux Étienne Chouard opposant vigoureux du suffrage universel depuis de longues années qui a été notamment porté par certains sites d’extrêmes-droites françaises. En effet, rappelons que pendant les années 1930, celles-ci avaient combattu le suffrage universel !

            ...."

            sulfureux ? d’extreme droaaate ? reference aux années 30 ?... Wow , d’un coup d’un seul, l’article me semble biaisé. 


            • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:39

              @Extra Omnes

              Etienne Chouard n’est pas d’extrême-droite, c’est un anarchiste de gauche... Mais juste qui ne tombe pas de sa chaise en juste écoutant un vidéo rouge-brun de Soral, même si il ne partage pas la même ligne...

              Au demeurant un intellectuel très intéressant, bien que j’ai des doutes sur le réalisme de ses points de vue... (l’anarchisme est un bel idéal qui a malheureusement systémtiquement servi de force de contournement pour le Pouvoir).



            • bernard29 bernard29 22 décembre 2018 10:57

              Je tenais à faire remarquer que la demande de Référendum d’Initiative Citoyenne, nécessite l’instauration d’un organisme, indépendant des pouvoirs, susceptible d’organiser les modalités d’exercice d’une telle procédure démocratique. 

              Ceci afin d’éviter les utilisations pernicieuses d’un RIC (plébiscite ou autre) qui annihilent les qualités de cette technique. 

              Quoi de mieux qu’une Chambre de citoyens tirés au sort (sorte de jury citoyen) pour remplir cet office. 


              Pour une proposition de Chambre des Citoyens, voir mon article de ce jour ( Chambre Citoyenne) relatif à l’inscription d’une telle chambre dans la constitution.



              • zygzornifle zygzornifle 22 décembre 2018 13:06

                des Gilets jaunes ont entonné le chant révolutionnaire «  La Marseillaise »

                Macron , Macron , qu’un fric impur abreuve nos sillons ....


                • lloreen 22 décembre 2018 13:39

                  Avec leur révolution pacifique, les islandais ont ouvert la voie en 2009.
                  Vu le danger pour l’oligarchie en place si cette information s’ébruitait, elle fut totalement occultée par tous leurs médias.

                  http://www.wikistrike.com/article-silence-radio-sur-l-islande-103272392.html

                  "En Islande,

                  - le peuple a fait démissionner un gouvernement au complet ;

                  -  les principales banques ont été nationalisées et il a été décidé de ne pas payer la dette qu’elles avaient contractée auprès de banques de Grande Bretagne et de Hollande, dette générée par leur mauvaise politique financière ; 

                  - une assemblée populaire vient d’être créée pour réécrire la Constitution. Et tout cela, pacifiquement.
                  Toute une révolution contre le pouvoir qui a conduit à cette crise. C’est peut-être pour cela que peu d’informations ont été diffusées pendant deux ans.

                   Que se passerait-il si les citoyens européens en prenaient exemple ?

                   Brièvement, voici l’histoire des faits :

                    - 2008 : La principale banque du pays est nationalisée. La monnaie s’effondre, la bourse suspend son activité. Le pays est en banqueroute.

                   - 2009 : Les protestations citoyennes contre le Parlement font que des élections anticipées sont convoquées et qu’elles provoquent la démission du Premier Ministre et, en bloc, de tout le gouvernement.

                  La situation économique désastreuse du pays persiste.

                  Par le biais d’une loi, il est proposé à la Grande Bretagne et à la Hollande le remboursement de la dette par le paiement de 3.500 millions d’euros, montant que paieront mensuellement toutes les familles islandaises pendant les 15 prochaines années à un taux d’intérêt de 5%.

                   -  2010 : le peuple descend à nouveau dans la rue et demande que la loi soit soumise à référendum. En janvier 2010, le Président refuse de ratifier cette loi et annonce qu’il y aura une consultation populaire. En mars, le référendum a lieu et le NON au paiement de la dette remporte 93% des voix.

                  Pendant ce temps, le gouvernement a entamé une investigation pour régler juridiquement les responsabilités de la crise.

                    Les détentions de plusieurs banquiers et cadres supérieurs commencent. Interpol lance une enquête et tous les banquiers impliqués quittent le pays. Dans ce contexte de crise, une assemblée est élue pour rédiger une nouvelle Constitution qui reprend les leçons apprises de la crise et qui se substitue à l’actuelle qui est une copie de la constitution danoise.

                   Pour ce faire, on a recours directement au peuple souverain.

                  On élit 25 citoyens sans filiation politique parmi les 522 qui se sont présentés aux candidatures. Pour cela, il faut être majeur et recueillir le soutien de 30 personnes. L’assemblée constituante commence ses travaux en février 2011 afin de présenter, en partant des avis collectés dans les diverses assemblées qui ont eu lieu dans tout le pays, un projet de Grande Charte. Elle doit être approuvée par l’actuel parlement ainsi que par celui qui sera constitué après les prochaines élections législatives."


                  • lloreen 22 décembre 2018 13:39

                    "

                    Voici, en bref, l’histoire de la « Révolution Islandaise » :

                     - Démission en bloc de tout un gouvernement

                     - Nationalisation de la banque

                     - Référendum pour que le peuple puisse se prononcer sur les décisions économiques fondamentales
                     - Emprisonnement des responsables de la crise et réécriture de la constitution par les citoyens
                     
                     Nous a-t-on parlé de cela dans les médias européens ? En a-t-on parlé dans les débats politiques radiophoniques ? A-t-on vu des images de ces faits à la TV ? Bien sûr que non !

                    Le peuple islandais a su donner une leçon à toute l’Europe en affrontant le système et en donnant une leçon de démocratie au reste du monde."

                     * * * Sans doute il y a de nombreux aspects à aborder qui puissent contribuer à l’analyse de la situation et des réponses que les citoyens ont cherchées et poursuivent car la démocratie est un combat permanent. (*) « Les Amis du Festival Résistances », qui a lieu tous les ans dans les premiers quinze jours de Juillet, à Foix, en Ariège. http://festival-resistances.fr/IMG/bandeausite2012.jpg


                    • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:44

                      @lloreen

                      Certes , mais la situation islandaise n’a rien a voir avec celle de la France...

                      L’Islande ne représente aucun enjeu économique... c’est une petite île isolée, homogène ethniquement, et peu peuplée... Elle représente en revenche un grand enjeu géostratégique...

                      en clair : ça ne coûtait pas grand chose économiquement de lâcher ds trucs aux islandais, pour les conserver dans le giron de l’OTAN...

                      Car il ne faut pas oublier que l’Islande n’est sortie de l’OTAN ni du capitalisme...

                      il ne faut donc pas exagérer la portée de leur « révolution » tranquille...


                    • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 22 décembre 2018 21:49

                      @Paul Leleu

                      « l’Islande n’est sortie de l’OTAN ni du capitalisme... »

                      Làl-bas non plus, le collectivisme n’a pas la cote


                    • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:58

                      @Cateaufoncel3

                      oui, certes... et ça les regarde...

                      je dis juste que ça redéfinit complètement l’envergure de ce qu’on appelle la « révolution islandaise »...

                      et par conséquent, il faut aussi mesurer quel « micro-climat » politique a permi là-bas une « révolution light » qui ne serait pas forcément possible chez nous...

                      un peu comme quand le pouvoir lâche des avantages à une petite corporation syndiquée occupant un emploi stratégique (flics, intermittents, etc.) ... ce n’est malheureusment pas transposable à la masse...

                      C’est tout ce que je disais...


                    • Croa Croa 22 décembre 2018 17:23

                      Bof, juste un épisode du débat en cours... À suivre certes.

                      Sinon que l’auteur explique en quoi Monsieur Chouard serait « sulfureux » ! (?)


                      • Jean Keim Jean Keim 22 décembre 2018 18:30

                        On a l’impression que l’écriture d’une nouvelle constitution est désirée par beaucoup de gens mais que la concrétiser est une affaire impossible tant les obstacles sont nombreux.

                        De même le RIC est une mesure qui paraît difficile à obtenir toujours pour cause d’obstacles nombreux.

                        Alors une question se pose qui s’apparente à un dilemme : faut-il mieux obtenir une nouvelle constitution dans laquelle les conditions d’un lancement d’un RIC seront inscrites, ou faut-il revendiquer la possibilité de lancer des RIC, et ensuite dans un RIC particulier demander si les gens veulent d’une nouvelle constitution ?


                        • Durand Durand 22 décembre 2018 19:53

                          @Jean Keim

                          .

                          La meilleure solution, c’est dabord de récupérer notre souveraineté par le Frexit...

                          L’UE explosera immédiatement, des élections générales se tiendront et les Français pourront choisir un programme comportant le RIC, les réformes constitutionnelles indispensables ou/et une nouvelle constitution, etc...

                          Obtenir le RIC dans le cadre actuel de notre appartenance à l’UE rendrait ce RIC inopérant...Il devrait impérativement metttre le Frexit à l’ordre du jour dès la première votation... Alors pourquoi perdre du temps ?... Autant exiger dès à présent un référendum sur le Frexit, non ?

                          .


                        • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:52

                          @Durand

                          essayons de sortir mieux de l’UE que l’Ukraine (par exemple) n’est sortie de l’URSS...

                          essayons de ne pas quitter la proie pour l’ombre...

                          personnellement, je ne suis convaincu ni par les pro ni les anti Frexit... je trouve que les uns et les autres usent d’arguments assez expéditifs....

                          Quand j’entends Asselineau se gargariser avec la fin de l’URSS... vu de son appartement pompidolien de haut-fonctionnaire chiraquien ça du être du gâteau... Sur le terrain, dans le réel, la « liberté » fut une chose un peu plus compliquée, on le voit bien...

                          La fin de l’URSS a créé un désastre humain et historique aussi couteux en vies humaines que les grandes purges staliniennes (3 millions de morts et 10 millions de disparus)... Pareil pour la fin de la Yougoslavie...

                          Alors j’espère que la fin de l’UE se passera mieux... mais j’avoue que j’attends des réponses un peu plus approfondies que celles de l’UPR...


                        • kalachnikov kalachnikov 22 décembre 2018 22:32

                          @ Paul Leleu

                          Genre ’l’Ue, c’est la prospérité’ ?

                          ...à mettre sur un pied d’équivalence le banquier voleur de souveraineté et le peuple floué, on distingue juste ce qu’il en est de ton sens moral et de ton degré de patriotisme, le coco.


                        • Arogavox 23 décembre 2018 01:20

                          @Jean Keim
                          quid du niveau d’urgence entre RIC et nouvelle constitution ?
                           fausse bonne question ! : car la bonne solution c’est d’agir, légalement, sans rien demander d’abord, en mettant en place un nouveau pouvoir, orthogonal à Celui qui est aujourd’hui légitimationné, sur le modèle du mouvement des GJ.
                           Le mouvement des GJ a déjà acquis un pouvoir moral, orthogonal (créant une nouvelle dimension, un nouveau paradigme) au stratagème de légitimation électoral.
                           Le ressort principal de ce nouveau pouvoir, est celui d’une meilleure prise de conscience par chacun de ce que chacun voit probablement comme étant la volonté générale. Avant les GJ, une majorité des citoyens, isolés, se croyaient des « cas à part ». La technique du port ou de l’affichage du gilet jaune, en gros : un gilet par citoyen, que l’on peut afficher ou pas, rejoint le principe démocratique : un citoyen = une voix, et cette technique a permis aux invisibilisés de se compter ; et de prendre conscience qu’ils ne sont pas des cas à part, mais au contraire qu’ils sont les Français de base, majoritaires, incarnant chacun la volonté générale !

                           Reste à affiner cette nouvelle prise de conscience, à renforcer ce nouveau pouvoir ’réfractaire’, orthogonal, en affinant aussi la technique binaire qui se limite encore à rendre visible un recensement rudimentaire :
                            le principe démocratique des gilets jaunes (un Homme, une voix) peut passer du seul recensement à celui d’une cartographie française de tous les volontés-doléances-arguments-propositions de chacun des citoyens  selon la nouvelle technique des « doléances Kdo » qu’il faut finir de co-inventer, co-réaliser, co-mettre-en-oeuvre, bénévolement, gratuitement, sans rien demander à personne.
                            
                           Dès que tout le monde saura ce que veut majoritairement la population, on verra bien ce qui est prioritaire, dans la volonté générale, entre le RIC ou une nouvelle Constitution : tout le monde saura ce qu’il est honnête d’exiger de voir officialiser.

                           Donc, pour résumer, on doit envisager « en même temps » tous les moyens d’accès au pouvoir du peuple, par le peuple, et pour le peuple, mais en commençant stratégiquement et logiquement par les doléances Kdo !


                        • Durand Durand 23 décembre 2018 02:29

                          @kalachnikov

                          .

                          Tain, tu l’as pas loupé !

                          .


                        • Durand Durand 23 décembre 2018 02:34

                          @Paul Leleu

                          .

                          Allez Hue !

                          Misère...

                          .


                        • Philou017 Philou017 22 décembre 2018 19:35

                          Etienne Chouard est un type impeccable, qui ne soutient en rien l’extrême droite. Il a eu des échanges avec Soral, point à la ligne.

                          Il ne critique en rien le suffrage universel, seulement la démocratie de représentation. Et il est à fond pour une constituante le plus tôt possible.

                          On se demande où vous pêchez vos infos.

                          https://www.youtube.com/watch?v=vbgB2Nrxis8&t=442s


                          • Paul Leleu 22 décembre 2018 21:54

                            @Philou017

                            d’accord avec vous... ça ne correspond pas à la réalité... Et Chouard lui-même met en garde contre le détournement possible du RIC

                            c’est juste de cette façon là que Chouard est présenté dans la « presse » officielle...


                          • Croa Croa 22 décembre 2018 23:39

                            À Paul Leleu,
                            Quand quelqu’un commence à gêner les chiens de garde du régime se chargent de lui tailler un costard... D’extrême droite ou d’extrême gauche, voire de gourou ou d’agent de l’étranger. L’important c’est de lui trouver un habit crédible !


                          • Ministère Volontaire 22 décembre 2018 23:40

                            Les Girondins se sont constitués !

                            La Justice en tête de cortège a Paris !

                            Le ministère tente par ce texte d’envoyer un message, de partisan a partisan, de citoyen a citoyen, de pas payé pour ca a plus ou moins dans le même cas. Z.A.D partout, certe mais j’ai un problème : Le grand nombre d’emploi dans le BTP, les vrai gilets jaune.

                            Je (le sous sous ministre) n’ai rien contre le fait de lire vos infos, de vous informer, mais je vois mal comment cette cette guérilla verte pourrais s’accorder avec la grogne salariale des employés, jaunes btp en local.

                            Je veux dire, vous ne pouvez pas investir leur lieux de travail, empêcher le bétonnage local façon zad sinon il y aurais nécessairement un clash sur le terrain, et un obstacle incontournable a la convergence.

                            Certe vous avez du soutien dans d’autres partie de la population mais si vous niquez du projet immobile, si vous faites chier le btp, y a moyen que ca prenne des proportion...

                            Le sous sous ministre par intérim, du fait que le ministre est actuellement en pleine réunion internationale néocolonialiste au Tchad, et que le sous ministre est rentré chez lui en disant « il ne se passera rien ce soir ».

                            ++


                            • zak5 zak5 23 décembre 2018 10:30

                              ah ! ça y est les GJ ont trouvé leur maitre, Etienne Chouard ? tout redevient donc classique et le peuple à toujours besoin d’un chef. Le chef deviendra la grand manitou et tout recommencera comme avant ou pire encore et cette fois peut-être qu’on coupera la tête au chef comme au bon vieux temps

                              Mais c’est vrai que le gentil Ruffin (celui qui touche le smic car il a d’autres ressources, dixit Corbière) a décidé et estime désormais que « Chouard a mis fin à ses étranges liens ». Il a au moins l’honnêteté de dire qu’il avait d’étranges liens, reste a savoir si l’on peu vraiment utiliser le passé. Espérons que Ruffin sonde les cœurs comme il sonde l’électorat 


                              • Durand Durand 23 décembre 2018 12:30

                                .

                                Du dysfonctionnement socio-societal... Les mots pour le dite :

                                https://m.youtube.com/watch?v=1b5BdiYQHhM

                                « Être bien adapté à une société malade n’est pas un signe de bonne santé mentale... » aurait dit Einstein...

                                Et dans la même veine, une société malade qui sélectionne ses élites parmi ceux qui ont les meilleures capacités à y prospérer est une société sans espoir...

                                Et il me revient à l’esprit cette citation de de Gaulle :

                                « La véritable école du commandement est celle de la culture générale. Par elle, la pensée est mise à même de s’exercer avec ordre, de discerner dans les choses l’essentiel de l’accessoire, (…) de s’élever à ce degré où les ensembles apparaissent sans préjudice des nuances. Pas un illustre capitaine qui n’eût le goût et le sentiment du patrimoine et de l’esprit humain. Au fond des victoires d’Alexandre, on retrouve toujours Aristote… »

                                .


                                • yahourtnature 27 décembre 2018 17:42

                                  Avec le RIC on peut faire l’Assemblée Constituante.

                                  Avec l’AC, on peut faire le RIC.

                                  Mais le processus de création d’une constitution populaire est long : se mettre d’accord sur les modalités, faire voter ces modalités par les Français, mettre en place l’AC par des tirages au sort et/ou des élections, passer au moins une année à écrire la constitution, puis faire voter cette nouvelle constitution par les Français.

                                  Le RIC est plus rapide et simple à mettre en place et sera plus à même de répondre aux urgences actuelles (sociale, démocratique, énergétique...). Tout en permettant de démarrer le processus constituant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès