• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Romans-sur-Isère, 4 avril 2020 : du sang à la une ?…

Romans-sur-Isère, 4 avril 2020 : du sang à la une ?…

Mon précédent article, rangé sous le titre Romans-sur-Isère : l’étrange périmètre des crimes du 4 avril 2020 (lien) m’aura valu un commentaire que je souhaite commenter à mon tour, ici même… tant je le trouve pertinent. Il vient sous un pseudonyme, ce qui ne peut pas toujours être qu’un très vilain défaut… Voici donc ce qu’a écrit « saint-louis » :

« Cet article laisse à penser que cet acte odieux pourrait avoir une origine plus complexe qu’une agression raciste par un « déséquilibré ». On y décèlerait plutôt une manip politique afin d’influencer l’opinion ? » 

Le monde humain ne se laisse pas saisir aussi facilement que nous pourrions d’abord le croire… Les autorités politiques ont, certes, besoin d’une population qui ne s’alimente que d’images et de jugements tout faits… C’est de quoi dépend la fortune des « médias », moyens et intermédiaires de l’abaissement général de la conscience politique dans un pays dont il paraît qu’il aurait connu une Révolution…, mais c’était il y a très longtemps, et celle-ci n’était surtout pas destinée à faire se déployer une réelle citoyenneté… Tout au contraire.

Entre-temps, d’autres événements se sont produits, et deux guerres mondiales, tout particulièrement. Ce qui s’est passé le 4 avril 2020 dans cette petite ville qu’est Romans-sur-Isère doit-il être rangé parmi les faits divers : ce qui vient là, apparemment sans passé et sans avenir, pour ne faire qu’un peu de bruit pendant une semaine ou deux (bien plus, si les médias s’y mettent vraiment).

Pour celles et ceux qui s’enchantent de la rubrique des « chiens crevés », il faut très vite donner des raisons… qui n’entraîneront aucune réflexion et qui permettront de rejeter sur tel ou tel la responsabilité de ceci ou de cela…

En l’occurrence, nous aurions les islamistes, et basta !…

Pour aller placer son bulletin de vote, ou simplement ses petits jugements à l’emporte-pièces, il paraît que cela suffit. Nous voyons que « saint-louis » en a jugé autrement. Comment lui répondre, alors que manifestement, il place sa question dans la dimension de la vérité…

Comme cela se sait dès que l’on atteint un niveau intellectuel qui devrait être le fait de toute citoyenne et de tout citoyen, la vérité ne peut être saisie que comme un processus… Mais déjà, je suis obligé de me demander qui entend ce langage-là…

Cependant, puisque cet article a déjà atteint une certaine longueur, nous ne sommes sans doute plus très nombreux à nous en soucier. Autrement dit : nous sommes entre gens de bonne compagnie.

Avançons un peu ensemble…

Je ne pense pas dévoiler un secret d’État en montrant ce que peut révéler le débat autour des vérités toutes faites tel qu’il peut se dérouler à l’endroit où, dans Agoravox, se décide le fait de savoir si un article proposé sera effectivement publié. Il s’agit d’obtenir plus d’avis positifs que d’avis négatifs : processus qui honore celles et ceux qui l’ont mis en place.

Dans ce cadre dit de « modération », il arrive que des avis soient formulés à propos d’un article en cours d’examen : ce que l’auteur découvrira en ouvrant l’onglet correspondant.

Voici ce qu’il y avait pour moi à propos de Romans-sur-Isère : l’étrange périmètre des crimes du 4 avril 2020

Ainsi qu’y invitent les dates et les horaires indiqués, il faut lire d’abord le texte de cettegrenouilleci, dont je précise immédiatement qu’il émane de quelqu’un qui, à l’occasion de sa demande de recevoir gracieusement La clef des champs, m’a donné sa véritable identité, son âge, ainsi que la position géographique de son domicile.

Quant à l’autre texte, il ne comporte pas même un pseudonyme… Il est carrément anonyme… tandis que son contenu semble indiquer que le vote de son auteur n’aura guère été favorable à mon article… dont il est pourtant bien clair que, si je n’y réponds pas immédiatement au contenu de l’étrangeté dont j’ai bien souligné qu’elle était là, on peut me connaître suffisamment ici pour savoir que je n’ai pas coutume de laisser courir mes articles sans produire, très bientôt, les enchaînements que je n’ai d’abord fait que laisser entrevoir…

Mais sans doute suis-je tombé sur quelqu’un qui dispose déjà de la réponse qui lui convient… Quant à la recherche approfondie que pourrait exiger cette « origine plus complexe » des attentats de Romans-sur-Isère telle que « saint-louis » la pressent, il ne faudrait surtout pas s’en soucier…

Est-ce ainsi qu’une vraie conscience politique pourrait se déployer dans un pays qui en a pourtant tellement besoin ? Faudrait-il toujours passer les arguments – quelle qu’en soit la teneur et l’orientation – par-dessus bord ?

Pour ma part, et si la modération ne m’est pas trop défavorable, je m’ efforcerai de montrer ici que, dans cette voie d’analyse que j’ai empruntée depuis maintenant une cinquantaine d’années, bien des surprises nous attendent… et tout particulièrement à propos de cette petite ville de Romans-sur-Isère…

NB. L’offre que j’ai faite au bas d’un précédent article tient toujours (lien). Pour une meilleure compréhension de ce que j’avance ici et de ce qui suivra, je crois qu’il ne serait pas mauvais d’y recourir.


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    



    • Ouallonsnous ? 27 mars 10:20

      @Aita Pea Pea

      Effectivement, que s’est il passé à Romans sur Isère ?

      Il ne suffit pas d’écrire un article, il faut le motiver !


    • berry 26 mars 13:15

      Que de mystères à Romans-sur-Isère...

      Cette ville devient un coupe-gorge envahi par les immigrés, comme des centaines d’autres en France, bien que le qualificatif ne plaise pas au ministre de la justice. J’en suis désolé, mais c’est banal en fait, c’est le cas de la ville où je suis né, ainsi que de la ville où je passais mes vacances chez mes grand-parents, et le lieu où j’habite actuellement prend lentement le même chemin. J’ai l’impression que tout le monde peut en dire autant.

      Il faut voir le bon côté des choses, ça fait des électeurs pour la gauche.


      • zygzornifle zygzornifle 26 mars 13:56

        @berry

        Cette ville devient un coupe-gorge envahi par les immigrés, comme des centaines d’autres en France

         A Nice pareil....


      • sirocco sirocco 26 mars 15:41

        @berry
        Et même dans les villages.


      • Ouallonsnous ? 28 mars 13:37

        @berry

        « Il faut voir le bon côté des choses, ça fait des électeurs pour la gauche. »

        De quelle gauche parlez vous, de la gauche de trahison PS Hollandesque à l’origine de cette « immigration » anti française où de la véritable gauche, celle du partage et de tous les gens bons et braves pour leurs semblables ?


      • zygzornifle zygzornifle 26 mars 13:54

        Sur la photo on voit Rantanplan le chien de Macron....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité