• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > RSF - La France seulement 33ème au classement 2018 pour la liberté de la (...)

RSF - La France seulement 33ème au classement 2018 pour la liberté de la presse

La France seulement 33ème, alors que le Surinam dirigé par Desi Bouterse, un président qui "a manœuvré pour être amnistié du crime de 15 opposants politiques, dont cinq journalistes" est classé 21ème. De plus, dans ce pays frontalier avec la Guyane française, existe une loi sur la diffamation qui sanctionne une « expression publique de haine » contre le gouvernement. Bon, ça pourrait être pire et les exemples ne manquent pas dans la liste des 180 pays notés. Mais après ça, allez comprendre la méthodologie du classement pour la liberté de la presse de Reporters sans frontières.

Maintenant, si le classement de RSF est discutable, peut-être que l'affirmation suivante vous conviendra...

"L’édition 2018 du Classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières (RSF) témoigne de l’accroissement des sentiments haineux à l’encontre des journalistes. L’hostilité revendiquée envers les médias, encouragée par des responsables politiques et la volonté des régimes autoritaires d’exporter leur vision du journalisme menacent les démocraties".

Qu'en pense Kim Jong-un (180e), à ne pas confondre avec Attila le Hun qui mangeait sa viande crue, comme les crocodiles de Kim. En réalité, Kim Jong-un est totalement satisfait du travail de ses journalistes de l’agence centrale de presse KCNA qui lui obéissent au doigt et à l'oeil. Ce n'est pas comme en France, où les médias sont détestés par les citoyens et méprisés par le président qui préfère que son équipe s'occupe de son image et de sa communication. Vous remarquerez  "La méthodologie du classement s’appuie sur leurs performances en matière de pluralisme, d’indépendance des médias, d’environnement et d’autocensure (...)". Ce qui pourrait expliquer la position assez médiocre du pays des droits de l'homme. 

Nous pourrions également parler de la 148ème place de la Russie, mais à quoi bon, n'est-ce-pas toujours les mêmes sempiternels reproches qui sont adressés à l'inoxydable président Poutine ? Alors passons ! Et puis finalement non, il faut quand même en dire quelques mots.

D'abord, vous remarquerez que la Russie fait mieux que la Turquie (157e), l'Arabie Saoudite (169e) et l'Iran (164e) pour ne citer qu'eux, ce qui n'est que justice. Par ailleurs son classement reste stable par rapport au passé. Par souci d'objectivité et ne rien oublier, il est préférable que vous lisiez le lien suivant https://rsf.org/fr/russie. RSF en rajoute une couche avec Vladimir Poutine qui "étend son réseau de propagande à travers le monde grâce à ses médias comme RT et Sputnik". Mais alors que dire de la Chine (176e) de Xi Jinping qui "exporte son modèle d’information verrouillée en Asie. Dans leur répression implacable des voix critiques, ils confortent ainsi des pays qui figurent déjà en queue de Classement comme le Vietnam (175e), le Turkménistan (178e) ou l’Azerbaïdjan (163e)".

Et l'ami américain (45e) d'Emmanuel Macron... Donald Trump ! https://rsf.org/fr/etats-unis

Est-il nécessaire d'en rajouter ? Pour Trump, la presse est « l’ennemie du peuple américain », surtout lorsqu'elle dénonce ses excès. D'ailleurs il n'est pas le seul dirigeant du monde à prendre le bon peuple à témoin des méfaits des journalistes. Il a bon dos le peuple, mais c'est vrai que les médias ont bien des défauts et des travers et sont parfois au service des despotes ou des puissants. Mais sans eux vous devenez aveugles et sourds et des proies faciles pour un pouvoir sans partage qui n'hésitera pas à contrôler internet, comme c'est déjà le cas dans certains pays. C'est donc bien une presse aussi indépendante que possible qu'il faille exiger, avant qu'il ne soit trop tard.

Selon RSF, le bon exemple à suivre vient de la Norvège (1e) https://rsf.org/fr/norvege. Mais rien n'est parfait, même si "les médias du pays sont libres et les journalistes ne subissent ni censure ni pressions politiques". 


Moyenne des avis sur cet article :  1.58/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 25 avril 17:44

    Y’a erreur, c’est manifeste.
     
    La France devrait être en noir.
    Et même en ’’noir foncé !’’
     


    • gruni gruni 25 avril 18:39

      @Jeekes


      ’’noir foncé !’’ ?

    • Kostic 25 avril 20:14

      @gruni : Ironie, vous ne connaissez pas ?


    • troletbuse troletbuse 25 avril 20:16

      @Jeekes
      Si jamais ils lisaient les articles de Grounicjhou et Fergus, on serait bon avant-dernier.


    • sylvie 25 avril 17:46

      oui bon, rsf, amnesty etc vous savez ce que c’est ?


      • leypanou 25 avril 18:28

        @sylvie
        mais non, rsf est un vrai thermomètre de la liberté de la presse dans un pays.
        Quant à amnesty, quelques ex du Département d’état y ont des postes à responsabilité, mais chut, il ne faut pas trop en parler.
        Un petit rappel pour nos « amis » d’agvx sur rsf ne fait de mal à personne ici.


      • gruni gruni 25 avril 18:55

        @sylvie


         « vous savez ce que c’est ? » ils sont dans leur rôle, utiles ou pas ?


      • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 16:09

        @gruni

        vous avez le don de poser des questions très imprécises.

        Tout est utile..si vous nous précisez pas pour qui !!!.

        Bien sûr que rsf est utile , POUR VOTRE IDÉOLOGIE.

        donc, SVP essayez de poser des questions utiles, c’est à dire précises.

      • Parrhesia Parrhesia 25 avril 18:20
        Dites 33...
        Et encore, l’évolution actuelle du cynisme médiatique mondialiste risquant fort d’être au mieux constante, ou au pire, de se dégrader encore, autant nous attendre à grimper encore vers les sommets de l’inacceptable lors des prochains classements !!!
        Beurkkkkkk !!!

        • Kostic 25 avril 20:13

          Trop de poncifs, dans cet article. Une vision manichéenne qui semble sortie tout droit des médias ’’mainstream’’, avec la bonne presse franco-américaine attendue au tournant par la propagande russe, forcément la propagande !
          Mais vous noterez que le classement RSF intègre le pluralisme de la presse avec le comportement autoritaire ayant cours dans certains pays, alors bonjour la précision découlant de ces critères aux antipodes l’un de l’autre !
          Il ne faut pas non plus perdre de vue que la presse des pays ’’libres’’ devrait être au sommet du classement, puisque les journalistes y sont (y seraient !) ’’libres’’, enfin !
          Alors, taper sur les pays ’’autoritaires’’ pour dire ’’c’est si bien chez nous’’ est inexact au possible. Car ce sont bien ces journalistes qui y produisent ’’librement’’ ce qui nous vaut d’aussi mauvais résultats.
          Autrement dit ce sont les journalistes qui sont à l’origine du mauvais classement qu’ils dénoncent ! Juge et partie, cela vous dit quelque chose ?


          • gruni gruni 25 avril 20:43

            @Kostic


            « Mais vous noterez que le classement RSF intègre le pluralisme de la presse avec le comportement autoritaire ayant cours dans certains pays, alors bonjour la précision découlant de ces critères aux antipodes l’un de l’autre ! »

            Sont pris en compte, seulement les critères négatifs. Une presse pluraliste c’est 0
            Une presse qui ne l’est pas c’est un point. A l’arrivé le gagnant est celui qui a le moins de points. 
            Ce ne sont pas les journalistes qui sont responsables du manque de liberté de la presse, mais les Etats. 

          • Kostic 25 avril 21:31

            @gruni ’’Ce ne sont pas les journalistes qui sont responsables du manque de liberté de la presse, mais les Etats.’’ Désolé, gruni, ce sont encore des propos sans nuance, qui ne sont donc qu’erronés par définition. 
            Prenons le cas de la France. Chaque titre de presse y a une conception différente de la liberté d’expression, souvent limitée par l’orientation politique du titre, mais également par son ouverture ou non à l’expression des lecteurs, avec en ce cas une censure fort variable. Ce n’est donc pas ’’l’État qui est à la manœuvre ici.
            Qui verrouille cela, le cas échéant ? Les Rédactions. Pas la justice aux mains de l’État, du moins pas de façon trop visible chez nous. Alors ce sont les journalistes qui se restreignent d’eux-mêmes, même si c’est l’État qui intervient dans d’autres pays.
            Vous devriez donc cesser d’être aussi péremptoire, ou l’on vous croira dogmatique, mais vous en tenir aux faits constatés et à leur juste interprétation. Ce qui demande un minimum de connaissances, mais parfois bien des recherches.  


          • gruni gruni 26 avril 07:18

            @Kostic


            Je suis nullement péremptoire, je parle de la liberté de la presse dans le monde, pas seulement en France ou cette liberté est mise à mal par la main mise des grands groupes qui détiennent les principaux titres de presse. Mais c’est bien plus grave encore dans d’autres pays où certains Etats n’hésitent pas à emprisonner voire éliminer les journalistes. J’insiste dans le texte sur l’importance de l’indépendance de la presse et je prends l’exemple de la Norvège où les grands groupes ne peuvent prendre que 40% du journal. C’est donc bien au niveau de la loi, donc de l’Etat que les choses doivent bouger. Et je n’ai jamais dit que certains journaux n’étaient pas orientés politiquement, par choix éditorial ou sous la contrainte. 

          • vesjem vesjem 26 avril 09:59

            @gruni
            n’aggrave pas ton cas, mon petit gruni ; arrête ta propagande pour gamins


          • Franchounet 27 avril 16:05

            @Kostic

            La liberté d’expression c’est aussi d’avoir la chance de se voir proposer des titres de presse à points de vue contraires.
            Vous pouvez prendre 2 abonnements, un à gauche (Humanité, Libération, Marianne, L’Obs...), un à droite (Figaro, Valeurs Actuelles,...) ou d’autres, soi disant inclassables qui se disent au-dessus de la mêlée (Express, Le Point, Le Monde,...) et qui se prennent pour les « bien-pensants ».
            Bref, vous avez l’embarras du choix,n’hésitez pas à varier régulièrement !

          • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 29 avril 17:05

            @gruni

            Bonjour, « sous la contraite », on peut faire son travail de journaliste le pistolet sur la tempe, certes, mais en France, anciennement pays de la « Liberté », on fait son travail de « journaleux », non pas le pistolet sur la tempe, mais la porte du DRH du milliardaire qui vous emploie, entrouverte, si vos bons offices de propagandiste ne sont pas assez éloquents, et ne vont pas dans le sens imposé ! C’est-à-dire dans la sens de la Route du Rhum, et non celui de la Vodka ! Et une porte de DRH entrouverte, vu les émoluments de certains, c’est pire qu’un flingot !

            C’est la raison pour laquelle nous voyons sur toutes les chaînes télé, nous entendons sur toutes les radios, nous lisons dans tous les grands quotidiens « mainstream » des mêmes groupes de milliardaires, les mêmes sornettes, les sempiternels mensonges, les éternelles resucées depuis 2001, le jour où le monde a basculé dans la chienlit transatlantique.


          • biquet biquet 25 avril 21:31

            Au 33 è rang, quand on sait que 95 % de la Presse française est aux mains de grands groupes financiers, c’est vraiment du n’importe quoi cette étude ! C’est à croire que rsf a de très bons rapports avec ces groupes.


            • François Vesin François Vesin 25 avril 23:16

              « ../..mais c’est vrai que les médias ont bien des défauts et des travers

               et sont parfois au service des despotes ou des puissants. 
              Mais sans eux vous devenez aveugles et sourds et des proies faciles 
              pour un pouvoir sans partage../.. »

              Parfois !!!
              100% des médias - TV, radio, journaux - aux mains des oligarques
              ont soutenu l’irrésistible ascension le « l’inconnu » Macron tandis ce qui
              restait de « forces vives » appelait à faire obstacle au fascisme FN !!!

              Avec eux
              nous sommes saoulés de verbiages, de poncifs et de propagande,
              condamnés à venir éructer sur Agoravox en quête d’authenticité
              immédiatement polluée par leurs trolls et leurs collaborateurs...

              • gruni gruni 26 avril 07:22

                @François Vesin


                « condamnés à venir éructer sur Agoravox en quête d’authenticité »

                D’abord vous n’êtes condamné à rien, quant à l’authenticité ou la réalité de la propagande, elle ne fait aucun doute. J’en suis la preuve vivante, non ?


              • vesjem vesjem 26 avril 10:02

                @gruni
                si, mon petit gruni, nous sommes condamné à lire tes mensonges ; tu n’y crois pas toi-même ;
                refais nous des articles sur le sexe, çà te va mieux


              • buratino buratino 27 avril 16:18

                @François Vesin Quelle bouffonerie, ce classement la Suède 2ème, mouaff, tous les médias qui ont essayé de parler de la situation catastrophique de l’Islam dans ce pays se sont fait lyncher et puis la Suisse 5ème, quand leurs merdias pourront parler librement des activités de leurs banques, peut être


              • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 02:27

                GRUNI parle de ce qui n’existe pas, et est de plus inutile.
                GRUNI oublie sciemment d’être libre de lire sur internet d’autres son de cloches que les siennes.histoire d’occuper le terrain.

                Une véritable liberté de la presse serait celle ou les principaux mouvements philosophique.politique-économique puissent s’exprimer quotidiennement et statutairement, dans un JOURNAL publique et gratuit.

                • gruni gruni 26 avril 07:29

                  @Michel Maugis


                  Un journal public est gratuit. 

                  Un journal pour être indépendant doit être payé par ses lecteurs. Ne doit avoir comme actionnaires que les journalistes qui travaillent dans ce journal. Ne doit pas avoir de donneurs d’ordre publicitaires ni de subventions de l’Etat. Si, ça existe, mais c’est rare.

                • Kostic 26 avril 11:35

                  @gruni Citation : ’’ Un journal pour être indépendant doit être payé par ses lecteurs. ’’
                  Ouarf ! Parce que l’ensemble de la presse dépendante de groupes de pression, quels qu’ils soient, n’est pas ’’payée par ses lecteurs’’ ! ?
                  Ça vous arrive de réfléchir à ce que vous dites ?
                  Ou n’êtes-vous ici que pour troller ?


                • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 12:28

                  @gruni

                  « Un journal pour être indépendant doit être payé par ses lecteurs. »

                  Absolument pas ! Ce n’est pas le journal qui est indépendant, ce sont ceux qui ont le droit d’écrire ce qu’ils veulent dans ce journal.

                  Les actionnaires d’un journal sont dépendant du FRIC qu’ils peuvent en tirer.

                  Un journal appartient à ses propriétaires, donc à ses actionnaires, donc à l’Oligarchie

                  S’il est public, les propriétaires sont le peuple, qui statutairement aurait le droit et le devoir de faite paraître ses opinions dans toutes les variantes principales.

                  Ce que que vous dites dénote une incompréhension totale du pouvoir et reflète un endoctrinement bourgeois.

                  Il faut vraiment l’être pour sortir cette bêtise que l’Immonde, le Figaro, l’Obs, l’Express, etc. etc.. seraient des journaux indépendants.

                  D’ailleurs, il est caractéristique que ceux qui parlent en permanence d’indépendance ne précise pas laquelle. Indépendance de qui ? du pouvoir ? des actionnaires ? du peuple ?

                • gruni gruni 26 avril 12:49

                  @Kostic


                  Vous ne seriez pas un peu imbu de votre personne, essayez de comprendre le sens du commentaire avant de la ramener.

                  Je répondais à un intervenant qui prétendait qu’un journal doit-être gratuit

                  Et je dis non, un journal qui veut vraiment une totale indépendance doit-être payé par ses lecteurs, et non par la pub et les subventions. Ce qui fait une grosse différence avec la presse payante qui n’est pas indépendante et propriété d’un groupe. 

                  Un bon ex. d’indépendance - Le Canard enchaîné

                • gruni gruni 26 avril 12:57

                  @Michel Maugis


                  S’il est public, les propriétaires sont le peuple, qui statutairement aurait le droit et le devoir de faite paraître ses opinions dans toutes les variantes principales.

                  Même un journal public doit être financé, donc être payé par ses lecteurs, sinon vous me direz comment on finance sa publication, par l’impôt ?

                  Le reste de votre commentaire n’est que votre fantasme habituel


                • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 13:45

                  @gruni

                  « Même un journal public doit être financé, donc être payé par ses lecteurs, sinon vous me direz comment on finance sa publication, par l’impôt ? »


                  Ce n’est pas la question.
                  Le thème est l’indépendance, et non le financement.
                  La meilleure indépendance est obtenue si la propriété est celle du peuple, et non celle de l’oligarchie, qui par définition n’est pas le peuple.
                  Le canard enchainé n’est pas si indépendant que vous voulez le croire. Il participe au maintient de l’idéologie ambiante, et est rejeté toute tendance contraire.

                  À votre question, je réponds OUI, par l’impôt donc par les lecteurs, par le peuple.
                  Vous avez une manière BOURGEOISE de nier le pouvoir du peuple.
                  Par contre si c ’est le pouvoir de l’Oligarchie, alors tout va bien. Ce mot oligarchie n’existe pas dans votre lexique.

                  Vous avez donc bien démontré être contre une information véritable par une presse publique et donc gratuite où les différentes opinions pourraient STATUTAIREMENT être exprimées quotidiennement.

                  Vous bottez en touche à ne pas répondre, et à imposer de lier l’indépendance ( de quoi ? de qui ?) au financement.

                  Une presse publique peut être indépendante de l’oligarchie, par ses statuts et son obligation en droit de donner la parole à tous les courants de pensée, systématiquement, quotidiennement.



                • gruni gruni 26 avril 13:52

                  @Michel Maugis


                  Ce que vous appelez un journal public n’est rien d’autre qu’un journal d’Etat. Or l’Etat c’est le peuple mai se sont les élus qui décident de la teneur des articles. Donc c’est forcément un média orienté pour le pouvoir. C’est ça que vous appelez l’indépendance, sans blague !

                  Quant au Canard il pourrait vous donner des leçons d’indépendance. 

                • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 15:10

                  @gruni


                  Comme beaucoup, vous ne savez que rabâcher vos idées sans tenir compte de mes propos. Vous montrez une certaine malhonnêteté en prenant soin de ne jamais citer mes propos pour « raisonner » sur vos interprétations fausses de ceux-ci. Vous ne faites donc que des tautologies. Ce n’est pas une manière de participer à un débat,

                   

                  1) « Ce que vous appelez un journal public n’est rien d’autre qu’un journal d’Etat. »

                   

                  Affirmation qui suggère que ce serait mal, y qui donc contient une prémisse conclusive, là où vous voulez en venir. Vous préparez votre tautologie. Mais en quoi est ce mal un journal d’Etat ? 

                  Tout est déjà contenu dans votre idéologie bourgeoise à laquelle vos interlocuteurs doivent se soumettre.

                   

                  Non, il s’agirait d’un journal national d’information des différents courants de pensée, régi par des lois votées par le parlement. Libre au peuple de mesurer la volonté des différents partis pour voter ces lois pour un tel journal national.

                   

                  2) Or l’Etat c’est le peuple

                   

                  NON ! Ce devrait être une représentation du peuple, et non de l’oligarchie possédante, ce qu’il est en réalité. Mais peu importe, puisque mon journal serait régi en droit, si voté par le parlement

                   

                  3) « maiS se sont les élus qui décident de la teneur des articles ». 

                   

                  De quels articles parlez vous ? Des articles des journaux ou des articles de loi ?

                   

                  4) « Donc c’est forcément un média orienté pour le pouvoir. »

                   

                  Encore une tautologie. Ce n’est pas une démonstration puisque vous affirmez en conclusion ce que vous dites dans votre prémisse, qui est fausse,Les élus ne décident pas des articles de journaux. 

                   

                  5) C’est ça que vous appelez l’indépendance, sans blague !

                   

                  Encore une tautologie, bien sotte. Votre « ça »ne sont que les affirmations idéologiques que vous débitez, et certainement pas mes propos que vous ne citez jamais, Comme c’est facile de « raisonner » sur ses propres affirmations idéologiques. Pas très honnête tout ça.

                   

                  6) Quant au Canard il pourrait vous donner des leçons d’indépendance

                   

                  Cela n’est qu’une opinion sans fondement qui voudrait faire croire que le Canard est indépendant.

                  Mais indépendant de quoi exactement ? Du pouvoir ? De quel pouvoir ? 

                  NON, le Canard n’ est pas indépendant de l’idéologie qu’il véhicule comme tout journal de l’idéologie dominante, celle de la haute oligarchie capitaliste.

                  Vous confondez être irrévérencieux et être indépendant, quand justement être irrévérencieux est une manière subtile de paraître indépendant de l’idéologie au pouvoir, pour mieux la perpétuer.

                   

                  Pour conclure :Que pensez vous d’un journal national régit par des statuts donnant le droit de s’exprimer quotidiennement, librement et contradictoirement à tous les courants de pensée ?

                   

                  Je n’ai toujours pas votre réponse.


                • vesjem vesjem 26 avril 16:29

                  @gruni
                  je me demande parfois si tu as quelque chose dans ta petite tête, et la réponse me vient aussitôt : tu trolles de façon malhabile ; fais des sujets sur le sexe, te dis-je, en « pompant » sur le net tu peux t’en tirer avec brio


                • gruni gruni 26 avril 16:48

                  @Michel Maugis


                  Je pense que ce que vous écrivez est du charabia, et qu’ensuite, même si vous y mettez les formes, qu’un journal national indépendant est un oxymore. Vous m’excuserez de préférer mes tautologies.

                • Fanny 26 avril 17:16

                  @gruni

                  Le Canard est un cas intéressant. C’est un très bon journal dans son genre, aux multiples qualités : pas de publicité, pas d’oligarque financeur, peut-être qqes subventions d’Etat mais pas trop, un bilan financier enviable.

                  Le Canard a une ligne éditoriale assez bien cadrée, se situant quelque part du côté d’un molletisme (cf. Guy Mollet) antigaulliste, assez proche du mainstream sociétal. C’est parfaitement son droit. Son impertinence est aussi dans des limites assez précises, en phase avec la ligne éditoriale. Et il y a qqes caricaturistes de grand talent (dont le plus talentueux, Cabu, est malheureusement disparu).

                  Personnellement, je ne le lis pas car il m’agace. Ma femme passe deux heures chaque mercredi à le scanner. Pourquoi il m’agace ? Par son côté « réseau », son côté entre-soi de la classe politique qui apprécie cette façon de se moquer un peu d’elle-même, sa fonction « défouloir » à condition de rester dans les limites strictes d’une idéologie constamment réaffirmée de façon sous-jacente. En clair, je trouve que ça manque un peu de liberté et de fantaisie, que la ligne éditoriale est trop rigide.  Et je me  souviens de Reiser et du prof. Choron dont j’appréciais la vraie liberté d’expression. Ceci dit, bravo au Canard !


                • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 17:45

                  @gruni

                  « Je pense que ce que vous écrivez est du charabia, »


                  Vous devriez dire quoi exactement est du charabia, sinon ce n’est qu’une opinion gratuite, sans valeur.

                  « même si vous y mettez les formes, qu’un journal national indépendant est un oxymore »

                  Pas très clair !. Si vous pensez qu’un journal indépendant est un oxymores, pourquoi estimez vous que le canard en est un ? pourquoi touchez vous ce sujet ?

                  Encore un fois : le concept de « journal indépendant » est une supercherie si vous ne précisez pas de quoi exactement !! C’est hypocrite !

                  Un journal indépendant serait un journal qui ne véhicule pas qu’une seule idéologie, celle qui est au pouvoir. 

                  Est ce possible !! Bien sûr.
                  Il suffit d’instituer un journal public et gratuit qui par loi, statutairement, devrait donner la parole systématiquement et quotidiennement à toutes les idéologies en présence à travers leurs partis politiques...et indépendamment de l’audience qu’ils ont.

                  Je suis pour une telle loi. et Vous ?

                  « Vous m’excuserez de préférer mes tautologies. »

                  Non, je ne vous excuse pas de feindre ne pas savoir raisonner pour imposer vos dogmes éculés.

                  Comme beaucoup dans ce forum vous êtes une chialeuse bien heureuse de se faire plaisir en décriant les déboires d’un système que vous défendez... parce qu’il serait améliorable..... en sacrifiant les peuples qui le refusent à coup de bombes

                  Les philosophes n’ont fait qu’interpréter le monde, or il s’agit de le transformer.

                  les philosophes : Gruni, Amaury, Rosemar, Moderatus, et bien d’autres heureux de voir nos massacres en Syrie .


                • gruni gruni 26 avril 18:32

                  @Fanny


                  Non, le Canard ne touche aucune subvention. Maintenant on aime ou pas, c’est de la satire, mais parfois ça tire fort. 

                • Fanny 26 avril 21:29

                  @gruni
                  « Non, le Canard ne touche aucune subvention. »


                  Si quand même, les avantages fiscaux bénéficiant aux journalistes du Canard, comme aux autres journalistes.

                  «  mais parfois ça tire fort. »

                  En sélectionnant les cibles. Peu d’infos au sujet du financement de la campagne de Macron.

                • Michel Maugis Michel Maugis 26 avril 02:32

                  Et la liberté de la plomberie ?
                  De la médecine ?

                  Par liberté de la presse , on entend la liberté d’entreprise et de faire du profit
                  CERTAINEMENT PAS D’INFORMER !!

                  GRUNI le sait, mais oubli de définir de quoi il s’agit.

                  Il n’y a qu’un seul propriétaire de toute la presse. L’OLIGARCHIE FINANCIÈRE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès