• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > S’unir pour un Frexit progressiste, pour une France Franchement (...)

S’unir pour un Frexit progressiste, pour une France Franchement Insoumise à l’UE/OTAN du grand capital

Le 17 juin 2017, un collectif lance un appel à la résistance, pour un Frexit progressiste, pour une Franche Franchement Insoumise à l'UE/OTAN du grand capital : place aux peuples !

Appel du 14 juillet 2017 – S’unir pour un Frexit progressiste, pour une France Franchement Insoumise à l’UE/OTAN du grand capital

L’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Élysée peut s’avérer extrêmement grave, voire mortifère, pour notre pays.

Directement mandaté par l’oligarchie internationale, le nouveau président a pour mission d’effectuer en marche forcée le « saut fédéral européen » (« gouvernement de la zone euro », « défense européenne » intégrée à l’OTAN…). En transférant ce qui reste de la souveraineté française à l’Empire euro-atlantique en gestation, ce « saut fédéral » neutraliserait définitivement la résistance populaire à la casse de la nation et à l’ubérisation générale du travail. Accélérant et parachevant l’œuvre délétère de Sarkozy et de Hollande, le projet macronien est tellement antinational qu’il risque fort de s’accompagner du désétablissement final de la langue française, prise en étau entre la marche au tout-anglais « transatlantique » et la Charte européenne des langues régionales et minoritaires promue par Bruxelles et Berlin

Par ailleurs, « l’alternative » portée par le FN et par ses satellites n’est qu’un leurre politique destiné à diviser les travailleurs, à stimuler la fascisation de l’État et à servir de repoussoir aux tenants de la dictature euro-atlantique travestis en « antifascistes internationalistes ». En effet, incapable de par son ancrage social, de rompre avec la « construction » euro-atlantique, le FN a ouvertement renoncé à toute velléité de rompre avec l’euro, l’UE et l’OTAN au fur et à mesure qu’approchait le 6 mai 2017. En réalité, le FN et ses alliés pseudo-souverainistes n’ont d’autre but que de mettre « la France en ordre » (sic) en cultivant la xénophobie, en exaspérant les communautarismes, en aiguillonnant la marche à l’État policier et en réprimant le mouvement ouvrier pour le seul profit d’une oligarchie financière fanatiquement attachée à l’UE pilotée par l’Axe Washington-Berlin-Bruxelles.

Tout cela est d’autant plus dangereux pour la France et pour la paix mondiale, que la marche à l’Europe fédérale, puis à l’ « Union transatlantique » (à quand la résurgence du TAFTA ?) ont pour toile de fond la confrontation guerrière entre, d’une part, le bloc atlantique conduit par les USA, et d’autre part, la Chine et la Russie. Sans oublier toute une série de théâtres militaires où la situation est explosive, de l’Ukraine à la péninsule coréenne en passant par le Proche-Orient et l’Amérique latine.

En réalité, l’affrontement en trompe-l’œil entre Macron et le FN prend en étau le peuple français pour l’obliger à « choisir » entre la xénophobie déshonorante et l’euro-dissolution dans la mondialisation néolibérale. Notre peuple doit pourtant refuser de « choisir » entre ces deux genres de mort et de déshonneur, ces deux voies vers la fascisation et l’État policier, ces deux chemins vers l’éclatement communautaire et/ou régionaliste du pays, vers la précarisation générale du travail et vers le reniement des avancées humanistes qui ont rythmé notre histoire, de la Renaissance au CNR en passant par l’Édit de Nantes, par la Révolution française, par les insurrections populaires de 1830, 1848 et 1871, par la loi laïque de 1905 et par le Front populaire.

C’est pourquoi les signataires de cet appel – qui se réclament tous des Jours heureux, le lumineux programme du CNR –, appellent les citoyens à s’unir dans leur diversité pour engager ensemble une intense bataille idéologique, politique, sociale, culturelle. Pour se reconstruire, la France doit sortir, par la voie progressiste (nationalisation des secteurs-clés de l’économie, reconstruction du secteur public industriel, des services publics, de la protection sociale, du produire en France…) de l’OTAN, de la zone euro-mark dominée par la finance, de l’UE supranationale et des institutions de la mondialisation financière. C’est indispensable pour que notre pays reprenne la route de l’indépendance nationale, du progrès social, de la fraternité, de la paix, de la défense de l’environnement contre le tout-profit et de la coopération internationale entre peuples souverains. Rejetant toute forme de collusion avec le fascisme, le racisme, le communautarisme, combattant les guerres impérialistes et les ingérences néocoloniales, les signataires de cet appel refusent d’opposer le drapeau tricolore de la République au drapeau rouge des travailleurs, ces étendards qui guidèrent ensemble les combats de l’An II contre l’Europe des privilèges.

Cet engagement de salut public pour un Frexit antifasciste, progressiste et patriotique porté par une France Franchement Insoumise à l’UE atlantique, au MEDEF et aux politiciens qui les servent, nous le tiendrons ensemble, sur la durée et indépendamment des échéances électorales qui viennent périodiquement détruire les efforts unitaires des républicains patriotes. Et nous userons de tous les moyens démocratiques existants (conférences, débats, vidéos, analyses, interpellations unitaires des mobilisations sociales et civiques, présence sur l’internet et sur les réseaux sociaux…) pour promouvoir cette perspective émancipatrice.

Primo-signataires au 17 juin 2017 : Léon Landini, anc. officier du bataillon FTP-MOI Carmagnole-Liberté, Grand Mutilé de Guerre, Médaille de la Résistance, Officier de la Légion d’honneur, président du Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) ; Pierre Pranchère, ancien Franc Tireur et Partisan des Maquis de Corrèze, anc. député du PCF, anc. député européen, anc. membre du CC du PCF, vice-président du PRCF ; Anouk Breton, élue Front de gauche à Grenay, syndicaliste ; Christophe Breysacher, MS-21 ; Jean-Pierre Combe, ingénieur polytechnicien, officier de réserve ; Stevens Daoust, étudiant, militant JRCF (34), Michel Debray, vice-amiral, anc. commandant de l’aviation embarquée et du groupe des porte-avions, Commandeur de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite, anc. président de l’Institut C. de Gaulle ; Jean-Marc Del Percio, docteur en sciences politiques, anc. chargé d’enseignement à l’IEP de Lyon ; Aurélien Djament, mathématicien (CNRS), syndicaliste CGT (44) ; Serge et Mireille Dombrowski, militants du MS-21 ; Vincent Flament, rédacteur en chef d’Initiative communiste, responsable internationaliste ; Michèle Fraize, porte-parole du MS-21 ; Georges Gastaud, fils de Résistant, philosophe, secrétaire national du PRCF (62)  ; Gilda Guibert, professeur agrégé d’histoire (78) ; Bruno Guigue, ancien haut fonctionnaire, analyste politique (98) ; Jean-Pierre Hemmen, Fils de Fusillé de la Résistance, arrière-petit fils d’un dirigeant de la Commune, réprimé en 1957 pour avoir refusé de porter les armes sous le commandement du Général Speidel (l’ex-officier de la Wehrmacht devenu chef d’état-major de l’OTAN) (80) ; Patrice Hemet, porte-parole national du MS-21 ; Jo Hernandez, syndicaliste de lutte (EDF), secrétaire de la commission luttes du PRCF (81) ; Fadi Kassem, professeur agrégé d’histoire, diplômé de Sciences Po Paris (78) ; Jacques Kmieciak, journaliste (62) ; Alexis Kurkdjian, cadre informaticien (92) ; Annie Lacroix-Riz, historienne, petite-fille de déporté, professeur émérite d’histoire contemporaine (Paris VII) ; Yves Letourneur, poète, philosophe ; Nicole Lochouarn, syndicaliste CGT-Territoriale (92) ; Antoine Manessis, responsable aux relations unitaires du PRCF, fils de Résistante et de Résistant (38) ; Annette Mateu-Casado, militante communiste, fille d’antifascistes espagnols (66) ; Aymeric Monville, éditeur (92) ; Dominique Mutel, professeur agrégé d’anglais (62) ; Laurent Nardi, conseiller municipal de Passy (74), Pierre Peuch, militant associatif, 19 ; Bernard Parquet, syndicaliste EDF (94), fils de résistant FTP ; Anna Persichini, syndicaliste CGT-Métallurgie, 06 ; André Prone, environnementaliste, initiateur des études sur l’ « écomunisme », Jean-Luc Pujo, président des Clubs Penser la France (75) ; Louis Saisi, juriste, docteur en Sciences de l’éducation, ingénieur de recherche ; Jany Sanfelieu, militante communiste, fille de combattant républicain espagnol (89) ; Roger Silvain, anc. responsable CGT-Renault-Billancourt, militant du Front syndical de Classe ; Stéphane Sirot, historien du syndicalisme (59) ; Gilliatt de Staërck, traminot, animateur national des Jeunes pour la Renaissance Communiste en France (22) ; Yves Vargas, philosophe ; Bernard Vitalis, fils de Pierre Vitalis, pendu par les nazis à Tulle le 9 juin 1944 ;


Merci aux républicains qui veulent se joindre de faire parvenir leurs signatures en indiquant leurs qualités (militantes et/professionnelles) La liste définitive des appelants sera publiée le 13 juillet prochain sur www.initiative-communiste.fr et sur d’autres sites de primo-appelants. L’appel deviendra alors un appel-pétition national.

https://www.initiative-communiste.fr/articles/prcf/appel-14-juillet-2017-sunir-frexit-progressiste-france-franchement-insoumise-a-lueotan-grand-capital/


Moyenne des avis sur cet article :  3.58/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Vraidrapo 21 juin 11:25

    C’est la seule porte de sortie qui vaille pour la Démocratie. Encore faut-il faire (et rabâcher) de la pédagogie, dans le prolongement d’Asselineau.
    Expliquer aux gens que :
    - ce ne sera pas la catastrophe définitive annoncée par les tenants du Système,
    - présenter les scenarii possibles (comme le GIEC fait avec la Planète),
    - ne pas occulter la période de difficultés consécutive, ni les risques de menace de l’OTAN ou de Goldmann-Sachs, et les provocations de la CIA (attentats comme pour le Général...)
    et si la majorité a les c.......s, y aller comme un seul homme.


    • taktak 21 juin 12:54

      @Vraidrapo
      Oui il faut se rassembler et cet appel est une excellente initiative


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 juin 20:29

      @taktak
      Il n’y a qu’une seule sorte de Frexit, c’est la sortie.
      Et la sortie ne concerne pas seulement que les citoyens de Gauche.
      Vous divisez les Français au moment où il faut rassembler ...
      Le Frexit est un processus juridique, pas politique !


      Comment peut-on rejeter des millions de citoyens qui n’en peuvent plus des dégâts de l’ UE, du libre échange et de la mondialisation, sous le prétexte qu’ils ne sont pas étiquetés « de Gauche » ??

      Le CNR allait du PCF à la Droite conservatrice.


    • Clemoutch 21 juin 11:27

      J’ai toujours pas compris ce que fait le PC avec melenchon et c’est quoi les points bloquant avec Asselineau ?


      • Leonard Leonard 21 juin 12:18

        @Clemoutch

        Le cerveau et la capacité de l’utiliser pour avoir une capacité de réflexion...

      • taktak 21 juin 12:59

        @Leonard
        Mais quelle violence et quelle sectarisme : on comprend mieux les résultats plus que médiocre de votre mouvement avec un tel comportement égotique.

        Clemoutch. Il faut remarquer - en toute honnêteté - l’évolution de Mélenchon sur la question de l’UE vers le Frexit.
        S’agissant de l’UPR et d’Asselineau, ce mouvement a jusqu’à présent préférer un tragique isolement, le refus du rassemblement mettant l’accent sur les ambitions individuelles de son dirigeant. C’est comme cela que jusqu’à maintenant, l’UPR a toujours refusé les mains tendues par les communistes, les gaullistes républicains et les progressistes, que ce soit le PRCF, le MPEP ou les clubs penser la France.
        Gageons que les militants de l’UPR prendrons leurs responsabilités et loin des querelles de chapelles répondrant présents pour cet appel de rassemblement pour défendre la Nation.


      • Clemoutch 21 juin 13:29

        @taktak
        Merci de l’interet porté a ma question.
        « Il faut remarquer - en toute honnêteté - l’évolution de Mélenchon sur la question de l’UE vers le Frexit. » Mouaaaiii ... alors Melenchon parler du FREXIT ca reste un gros mot chez lui... peut etre que maintenant que l’on n’est plus en période electorale les langues vont peut etre se debrider mais le sujet est resté très flou à mon gout...

        JLM dit : nous voulons renegocier les traités... Bruxelle, Merkel etc... disent il n’y aura pas de renegotiacion envisageable. Bon ... c’est très clair non ? alors pourquoi ce flou ? Pourquoi le PC entretient ce flou en suivant Mélenchon ? et tout en pronnant un FREXIT ?

        « L’UPR a choisi un tragique isolement. » c’est vrai qu’ils (Lesmembres de l’UPR) ont des postures qui vont a l’encontre de leur discours. il y a d’un coté l’appel à un rassemblement derrière un programme style CNR mais dès qu’il sagit de partage (des idées, du pouvoir) ils refusent. Bref Je comprend que ca freine .
        Mais la, la situation est quand meme sufisament grave pour justement mettre de coté les querreles. Je ne peux pas croire que seulement par egocentrisme, et le PC et l’UPR ne peuvent pas discuter et donner un compte rendu de ces discusions.
        Il y a une histoire bien plus loufoque derrière c’est pas possible !


      • Leonard Leonard 21 juin 14:27

        @taktak

        Mais quelle interprétation au premier degré.

        Les « ... » modélise flammée chercher un peu plus loin que le premier degré des sans cerveaux qui plus est doublés de sans humour.

        Seriez-vous ami avec Le Panda ?

      • kalachnikov kalachnikov 21 juin 16:07

        @ Clemoutch

        L’histoire loufoque derrière ?

        Les vrais sectaires, ce sont ces rouges et faux rouges, les Mélenchon le pas franchement insoumis, un vrai sournois, et les tak tak prcf & coco qui ont préféré soutenir ce petit judas pour la simple raison qu’il se proclame théâtralement de gauche. Ces gens mettront toujours la Gauche avant la Nation, c’est aussi simple que ça.

        Ils n’aiment pas Asselineau, le diffamant au passage, parce que pour eux il est de droite, du fait de son parcours individuel (Pasqua, etc) et parce qu’il ne jappe avec ces petits envieux contre les riches.

        C’est pas sectaire que ce genre de doctrine, einh :

        "Le PRCF est hostile à tout accord avec la social-démocratie : à l’inverse de la direction du PCF-PGE (Robert Hue, Marie-George Buffet et Pierre Laurent) qui pose comme base à la participation gouvernementale son « antilibéralisme », le PRCF refuse la participation à un gouvernement PS et qualifie les deux participations précédentes de « funestes »34. En 2017, son programme propose une stratégie de rassemblement de type front populaire : « Le PRCF propose au contraire un FRont Antifasciste, Patriotique, Populaire et Ecologique (FR.A.P.P.E. !), il met l’accent sur le rôle dirigeant de la classe ouvrière dans le rassemblement populaire contre l’oligarchie (ce sont les ouvriers des transports et des raffineries qui ont mené l’offensive anti-loi Travail) ; et dans le droit fil du Front populaire et de la Résistance, le PRCF unit le drapeau tricolore au drapeau rouge pour appeler notre peuple à combattre la « construction européenne » et le « Pacte transatlantique » qui sont au cœur de la stratégie antinationale du MEDEF. »"

        Source :

        https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%B4le_de_renaissance_communiste_en_France

        La suite est cocasse. Les vendus Prcf ont voté contre le traité de Rome parce qu’anti peuple et ont soutenu Mélenchon qui, en plein révisionnisme historique, cette spécialité typique de la fraternité maçonne, voit carrément dans ce Traité de Rome une émanation du peuple, the volonté of the peuple.

        Asselineau a tout à fait raison de ne pas s’acoquiner avec pareille engeance ; la moralisation doit passer par le coeur des hommes et pas par une énième lubie de rafistolage des instituions/constitution. On pourra faire tous les systèmes qu’on veut, un larron restera un larron.

        Bon après-midi.


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 juin 20:38

        @taktak
        Sûr, vous voulez que le programme de l’ UPR soit celui de la 3e Internationale ! Pour rassembler 3
        péquins dans une cabine téléphonique, on n’a pas trouvé mieux  !


        Le score de l’ UPR est celui d’un Mouvement censuré, on mesurera vos exploits électoraux quand le PRCF se présentera aux élections ...

        Quant à l’évolution de Mélenchon, laissez - moi rire, il a expliqué à Rome au Forum du Plan B, qu’il ne sortirait de rien du tout, et que la sortie, c’était nationaliste ! Voilà, pour Mélenchon, le PRCF ou le FN, c’est pareil, c’est tous des nationalistes !

        Dites la vérité pour une fois  ! Vous draguez la FI pour récupérer les communistes qui s’y sont égarés, mais ne mentez pas constamment sur Mélenchon !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 juin 20:44

        @Clemoutch
        C’est pourtant très clair ! L’UPR est pour des alliances, mais avec des conditions précises, pas pour s’allier avec n’importe qui, sur n’importe quoi.

        - Vouloir sortir légalement de l’ UE, de l’euro par l’article 50 et de l’ OTAN par l’article 13 du Traité de l’ Atlantique nord.

        - Avoir un programme social conséquent.

        - Ne pas diviser les Français avec des sujets clivants comme l’immigration.

        - Ne pas faire de politique « caméléon » avec des responsables qui tiennent des discours différents suivant le public et le lieu.

        Le PRCF ne veut pas de l’article 50.
        Il veut sortir de l’ UE par la Révolution.
         


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 juin 21:04

        @kalachnikov
        Petit rectificatif, ce n’est pas Asselineau qui ne veut pas d’alliance avec le PRCF, c’est le PRCF qui ne veut pas sortir de l’ UE légalement, mais par la Révolution.

        Le PRCF a préféré soutenir Mélenchon, qui ne veut sortir de rien du tout, et encore moins faire la révolution, plutôt que de s’allier à l’ UPR, ou d’appeler à voter pour l’ UPR !!


      • Clemoutch 22 juin 09:31

        @Fifi Brind_acier
        Merci merci pour cette remise à plat.
        Je me doutait bien que la radicalité (a juste titre) de l’UPR ne pouvais fleurter avec la legereté du PRCF. Mais bien que j’entendent vos discours, je trouvre « bizare » qu’ il n’y est pas d’interlocuteur responsable et sérieux au PRCF pour remettre un peu de clarté dans tout ce bordel.
        J’entend par la que, je ne peu pas accepter la conclusion que le PRCF est purement oportuniste et l’UPR est tellement dévoué au peuple que le parti se refuse de pactiser avec ce dernier. (tout noir/ tout blanc)
        Et ca m’ammène à cette critique : tant que l’UPR restera sur son piedestal et considerera que Asselineau et l’unique chef du parti et que eux seuls detiennent la vérité vrai, je ne voi pas de terrain propice à une alliance minime soit elle !
        et d’ailleur si l’UPR fait un score aussi mauvais , je suis d’accord que c’est en partie a cause d’une sous mediatisation mais cette dernière n’est t’elle pas dans une certaine mesure la consequence d’un isolement (non volotaire) du parti ?


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 17:50

        @Clemoutch
        Quel piédestal ?
        Vous voulez bien avoir l’obligeance de citer les Partis politiques qui veulent sortir de l’ UE par l’article 50 ? AUCUN ! Vous voulez faire alliance avec qui ?

        Ils veulent tous « renégocier » les Traités".
        Allez donc leur demander des explications !


      • aliante 22 juin 21:50

        @Clemoutch

        les Français sont des veaux qui votent ce que la télé leur dit de voter

        ,je pense que l’Upr a oublié qu’il s’adressait a des crétins
        et ce qui marche en politique c’est de flatter les bas instincts
        les promesses d’un monde meilleur et mon c.. sur la commode


      • Ouallonsnous ? 23 juin 17:01

        @Clemoutch

        Pour le PC, tout ce qui peut menacer son accés à la gamelle est bloquant !


      • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 21 juin 13:00

        Vous devriez vous réjouir, non ? ... La Communauté communiste européenne" va payer la dette grecque et tous les peuples européens vont participer à l’effacement de la misère grecque !


        Voilà du communisme communiste pur et dur ! Et vous qu’est-ce que vous proposez : La désertion ? 

        • antiireac 21 juin 14:17

          Les français dans leur majorité ne sont pas prêt de sortir de l’Europe ni de l’euro.Ils savent très bien qu’ils payeraient très cher cet écart .Maintenant il faut pas comparer la situation de GB avec la France le deux pays sont t ès différent.Mais même la GB commence déjà à perdre des plumes dans cet affaire :

           l’augmentation des prix ,fuites des entreprises qui cherchent d’autres cieux

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 juin 20:57

            @antiireac
            C’est vrai, ça, il n’y a jamais eu dans l’ histoire, des Empires qui se défont, ce serait une première ! Sauf qu’il y a eu l’Empire romain qui s’est effondré, l’Empire colonial français et britannique, l’Empire austro-hongrois, l’ Empire Ottoman, l’ URSS, l’ Empire des Omeyyades, les Empires coloniaux portugais et espagnols, l’ Empire Perse ... et je dois en oublier ....

            A chaque fois, les peuples ont récupéré leurs billes, créé leur monnaie, voté leur Constitution et la terre a continué à tourner !


            La GB est en difficultés ?? Info en direct de BFM ?
            Vous avez vu l’immeuble que vient d’acheter Google à 1 milliard d’euros à Londres ? Boeing aussi va s’installer en GB.
            Doivent être masos, alors ??


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 06:50

            @antiireac
            Le Monde et C News, sûr que ce sont des références objectives ... !!

            Voici 10 raisons de sortir de l’ UE de l’euro & de l’ OTAN.

            Soyez assez aimable de nous faire connaître 10 raisons pour y rester !!


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 juin 06:54

            @antiireac
            Vous ne dites rien sur le prix que nous aurons à payer si nous y restons, ou si nous en sortons parmi les derniers ...

            Stiglitz explique que ceux qui sortiront de l’euro en premier s’en sortiront le mieux, les autres hériterons du mistigri !


          • Lugsama Lugsama 21 juin 16:43

            Tiens un appel d’un mouvement insignifiant politiquement.. après les élections. Un peu tard non ?


            • versus75 21 juin 16:51

              A quoi servez vous en tant que parti politique si votre programme est à quelques nuances près celui du FN ou de l’UPR ? Vous illustrez ce que les analystes voient venir depuis quelques temps : une sorte d’accointance idéologique des populismes, dans les extrêmes. Inquiétant de se réclamer de gauche et d’avoir les idées de l’extrême droite. 


              • pepegrenouille 21 juin 20:14

                Non merci, le communisme est un crime, et je vous souhaite de tout coeur échec sur échec jusqu’à ce que vous compreniez enfin que votre idéologie immonde et mortifère n’a pas sa place ici.


                • Giordano Bruno 21 juin 21:28

                  Bizarre votre liste de « Primo-signataires au 17 juin 2017 », pour quelqu’un qui s’affirme communiste. Il semble que vous avez évincé les prolos, les sans-grades. Auraient-ils moins de valeur à vos yeux que ces bourgeois que vous mettez en avant ?

                  Comme d’autres, bien que vous réclamant du communisme, je trouve que vous ne l’incarnez pas et que vous causez du tort à une idée généreuse.


                  • Clocel Clocel 22 juin 18:49

                    C’est pathétique de voir la dernière tentative de reboot de ces vieux logiciels de gauche dont personne ne veut et dont personne ne voudra jamais.

                    Le chant du cygne de pitoyables dinosaures de la pensée figée.

                    Eux qui nous ont lentement fourvoyé dans le marigot où nous sommes, par leurs reniements, leurs querelles médiocres, leurs trahisons, leur évidence complaisance à chier sur l’Histoire et sur ceux qui la vivent lorsqu’elle ne cadrait pas aux délires du moment.

                    Pour nous avoir servi une opposition stérile et sans issue qui ne nous laissait aucune chance d’échapper au Molloch..

                    C’est un ravissement de vous voir crever, sachez-le.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès